Le pari

par tookuni

Edit : Correction de fautes et erreurs de syntaxe. Je laisse les couleurs et beaucoup d’autres choses peu conventionnelles, corriger et reprendre cette fiction plus en détail me prendrait trop de temps et de courage. Je n’en ai ni l’envie, ni la motivation. Merci de votre compréhension.

 

Voilà le premier chapitre d’une fiction délire que j’écris en guise de décontraction. J’espère que vous allez rire… Et puis comme je trouvais que pour une fic, y’avait pas assez de délire et que c’était un peu plat, je me suis dit que par la suite, y’aurai sûrement un peu de sentiments quand même… Dites moi ce que vous en pensez !

Les pensées de Naruto dans les dialogues sont en italique orange.

 

 

 

Le tombeur

 

Chapitre 1

 

 

Ichiraku plage, deux jeunes gens d’une vingtaine d’année discutaient joyeusement. Enfin, joyeusement est un bien faible mot, disons plutôt qu’ils gueulaient littéralement dans le restaurant.

 

« De quoi ? De quoi ?! C’est toi le plus fort ? N’import’quoi ! N’import’quoi !

– Tu crois ptèt’ qu’c’est toi ?! Ton kage machin impressionne pu personne !

– Et toi ! Tu crois zéreu… Ouah, c’est dur à dire ça… Séri…eu…zeument, voaaala,  qu’même si ton clebs il est immense tu fais peur ?!

– Ouais ! Et en plus comme ça j’ai pas b’soin d’gueuler comme toi pour m’faire r’marquer !

– Je gueule ??! Et alors ! A chaque fois qu’Hina… hic … Hinata elle m’entend elle me fait un graaaaaaaaaaaaaand sourire !

– Hinata elle… hic … est folle de toi ! Je ‘sais vraiment pas ce qu’une fille comme elle te trouve !

– J’ai du succès ! C’est tout ! T’as rien à dire !!!

– Tu parles ! C’est toi qu’à l’rôle du gros lourd ! Y’a qu’Hinata pour t’supporter ! En plus t’es même pas capab’e d’aligner deux mots séducteurs à la suite ! »

 

Vous m’aurez reconnu en la personne de Naruto Uzumaki qui, légèrement éméché, pour ne pas dire complètement fait, se dispute avec un Kiba bourré, comme d’habitude, mais encore plus cette fois parce que Akamaru est malade.

 

« Tu crois ça ! T’m’a jamais vu faire ! J’te parie que je peux faire tomber qui j’veux sous mon charme ! hic !

– Ah ! J’aimerai bien voir ça ! Qui tu veux hein ? C’est risqué c’que tu dis !

– Alors ? On parie ?! De toute façon t’va perdre !

– Ouais ! Si t’arrives à embrasser tous les anciens de Konoha de l’exam chuunin dans la semaine, …hic… tu gagnes mon service total pendant une semaine et je t’arrange un rendez-vous avec qui tu veux ! Mais si tu perds, on inverse ! Et je veux Sakura-chan !

– Pas d’problème !

– Ouah ! Ca c’est du cran ! T’es fait mon gars ! »

 

Je me lève en titubant, je veux rentrer chez moi, je ‘sais même pas ce qui m’a pris de parier, raaah l’alcool, ça fait faire de ces trucs…

 

Je sens un bras se passer autour de mon cou et une forte odeur de saké. Je m’arrête. C’est Kiba.

 

« Aaaahh ! Atta vieux frère ! J’vais t’faire grâce de Shino, ze sais c’mment il est, tu souffriras trop. Mais alors attention ! Faut pas que tu leur dises pour le pari et tout ! Tu dois les SEDUIIIIIIIRE au moins un peu ! Et pis pas de Henge ! Sinon c’est pô zuste ! Et tu les embrasse bien hein ! D’ac ?

– Pô d’problèm j’te dis ! J’te ramène chez toi t’es trop mal.

– T’es un f… hic… un frère Naruto ! Je t’adoooooore !!!! Nan, pas le bisou baveux… Pas le bisou baveux avec les canines… Argh, trop tard…berk…

– Si c’était pas pour voir ta sœur… merde, je l’ai dit tout haut !

– Ma sœur ? Elle est belle ma sœur hein ? Si t’y arrives, je lui dis !

– Elle le sais déjà crétin ! génial, il le prends bien La dernière fois elle est arrivée en serviette de bain et comme il a fallu te porter jusqu’à ton lit, je l’ai aiiiiidéééee !

– De quoaaaa ?! T’es monté à l’étage ?!

– Vouais ! Même qu’elle a perdu sa serviette en chemin ! Raaah j’en ai encore des frissons… mais je n’entrerais pas dans les détails pour ne pas choquer les innocentes? âmes des lecteurs de cette fic débile. Non, auteur, j ‘ai rein dit… Nan ! Pas le clavier ! pas le clavier ! Argh…

– …

– Kiba ? Il a pas l’air bien… J’aurai pas du lui dire…

– Si tu lui a fait quoik’ce soit j’te bute !!!!

– C’est ça ! C’est ça ! Allez, dodo Kiba ! » ZBOM Voilà, assommé, non mais !

 

Ouf, Kiba bourré qui cherche la bagarre, ça fait mal. Heureusement que je ne tiens pas trop mal l’alcool… Ah ! Quand même ! Ca fait une heure que je marche ! Vive les cuites… Bon, lumière allumée. Je gueule à Hana d’ouvrir la porte. Elle arrive avec un grand sourire. On monte Kiba dans sa chambre, elle me fait un bisou sur la joue pour me remercier de l’avoir ramené et je m’en vais dans la rue en chantant « God save the queen », aucun rapport avec mon bonheur… Et après il ose dire que je ne suis pas irrésistible… Il va voir ça !

 

PLAF ! Je m’étale sur mon lit et m’endors comme une souche…

 

 

 

A suivre