Prologue

par RêveBleu

Prologue

 
La nuit se faisait de plus en plus sombre. Les étoiles, cachaient par d'épais nuages noirs, n'illuminez plus le ciel nocturne. Le vent avait arrêté de souffler et un silence inquiétant régnait. Une étrange odeur écœurante mêlant le souffre, la cendre et la chair brûlée flottait dans l'air comme pour accentuer ce qui venait de se dérouler dans ce petit village du pays du feu. Les maisons n'étaient plus que des ruines noircies, certaines tenant encore debout comme un rappel de ce qu'elles étaient avant ce tragique évènement, d'autres brûlants encore sans faiblir. Les corps des villageois, vieillards, hommes, femmes, enfants, jonchaient les rues pavées. Certain calciné, d'autres disloqué, pour d'autres encore tailladés. Les enseignes n'étaient plus qu'un lointain souvenir. Les fontaines d'eau claire étaient bouchées. Les animaux étaient tout aussi morts que les villageois. Et la suie recouvrait chaque centimètre de ce village. Tous n'étaient plus que désolation, sang, mort et douleur. Comment mettre des mots assez forts pour décrire le carnage que découvrir Naruto et Sasuke en arrivant dans le village Tanzaku là ou leur coéquipière et amie, Sakura passée ses vacances en compagnie de sa famille. Jamais ils n'auraient cru voir ce village marchant, qui fut, il n'y a pas si longtemps, un des villages les plus prospères de tout Konoha et le plus apprécier de par sa qualité des armes qu'ils vendaient dans un tel état de désolation. Si l'enfer existe, aucun doute qu'il doit ressembler à cela. Rien ne prévoyaient que ce village pouvaient être attaqués. Puisque, en tant que village « marchant », il était protégé de par sa neutralité.
 
Le blond et le brun n'en croyaient pas leurs yeux. Cela ne pouvait être vrai. C'était un cauchemar. Obligé ! Il ne pouvait en être autrement ! Ils se concertèrent du regard avant que Naruto invoque un clone qui partit informer l'Hokagé de ce qui s'était passé. Puis le blond parti à la suite du brun qui s'était mis à la recherche de Sakura ou de toutes autres personnes encore en vie. La violence qui c'était déchaîner ici, était inqualifiable. Rien n'y personne n’avait été épargné. Et a en juge par le peu de réactivité de la défense, cela avait été une attaque surprise, bien sûr, mais surtout puissante, dévastatrice même et d'une cruauté sans nom. Naruto hurla le nom de Sakura dans tout le village en espérant la voir débarqué pour le frappé en l'engueulant de criée trop fort et d'alerte l'ennemi de leur présence. Mais plus le temps passa et plus il était évident que cela ne se déroulera pas ainsi.
 
Ils ne décelaient aucun chakra. Rien. Pas même un filet. Cela faisait des heures qu'ils cherchaient Sakura ou ses parents, mais aucun signe d'eux. Soudain Sasuke s'arrêta. Curieux Naruto fit de même se demandant ce qui avait bien pu faire stopper l'Uchiwa. Après tout, il savait, que même si le brun n'avait rien dit, lui aussi était inquiet. Car même si Sasuke ne l'avait jamais admis, Naruto savait, que pour lui Sakura était plus qu'une amie, plus qu'une coéquipière, au oui elle était tellement plus pour le brun. Au fil du temps Sakura avait su se faire une place dans leur équipe certes elle ne possédait pas la puissance de Sasuke ou même la sienne. Mais elle était intelligente et leur avait sauvé la vie plus qu'il ne saurait le dire grâce à sa formation de médecin ninja. Il fallait vraiment qu'il retrouve la rose. Qu'il la retrouve vivante. Il le fallait.
 
Soudain ! Un bruit se fit entendre tout près d'eux. Mais il était si faible que si Naruto n'avait pas arrêté de hurler, ils ne l'auraient pas entendu. Proche d'un murmure, la voix provenait de sous un tas de débris. C'était ce monceau de débris que Sasuke fixés avec intensité bien avant que ce faible son, ne se face entendre. L'Uzumaki et L'Uchiwa se précipitèrent et enlevèrent les morceaux de mur, poutre et autre débris. Quand quelques mèches de cheveux roses apparurent dans leurs champs de vision ils redoublèrent l'allure pour sortir leur amie de là. Sakura était en vie. Elle était inconsciente mais elle respirait et c'était la seule chose qui compta. Vu le temps qu'elle venait de passer enfuit sous les décombres, cela tenait du miracle. Son taux de chakra extrêmement bas, inquiéta Naruto. En l'examinant, les deux jeunes hommes découvrirent que la jeune fleur avait plusieurs côtes cassées. Des brûlures aux premier et second degrés, sur les bras et les jambes. Naruto voulait l'emporter avec eux le plus vite possible pour la confié à Tsunade mais il savait que ce n'était pas possible. La transporter jusqu'à Konoha n'était pas faisable. Déjà parce que cela pouvait aggraver ses plaies, mais en plus c'était les exposais tous les trois à un danger mortel. En effet, si ceux qui avaient attaqué le village venaient à apprendre qu'une personne avait survécu, ils voudront rectifier leur erreur et la supprimer pour qu'elle ne parle pas. Et avec Sakura dans cet état ils se feraient rapidement remarquer.
 
– Suis moi. Dit Sasuke tout en prenant la rose dans ces bras. Il la prit avec précaution, ne voulant pas aggraver les blessures de la rose. Je sais où on peut la mettre en attendant les secours. Je suppose que ton clone sait déjà tout ce qu'il y a, à savoir. Il leur dira où nous sommes.
 
Sasuke les conduisit jusqu'à une vieille auberge, dans la grande place, près de ce qui fut la plus belle fontaine de la ville, qui avait réussi à survivre à l'incendie criminel. Bien qu'il manquât une partie du toit, un bout de murs et qu'elle était noircie, elle tenait vaillamment sur ses fondations. Elle était faite de différents bois que ni Sasuke ni Naruto n'auraient sus nommé. Bien sûr tout le mobilier n'était plus que tas de ruine, mais une des chambres du ré de chaussé était épargnée. Ils allongèrent Sakura dans le lit qui s'y trouvait et qui avait visiblement connu des jours meilleurs. Sans parler, ce qui était un exploit pour Naruto, ils prirent soin de Sakura. Ils la réchauffèrent avec des couvertures, lui donnèrent de l'eau à boire, et lui lavèrent le visage, le cou, les épaules et les bras. Puis ils restèrent là. A tour de rôle, ils la veillèrent alors que l'autre aller inspecter les alentours.
 
– Que s'est-il passé à ton avis Sasuke ? Demanda Naruto brisant le silence pesant qui s'était installé depuis qu'ils avaient trouvé Sakura.
– Je ne sais pas Naruto. Répondit simplement Sasuke.
 
De toute façon cela ne le concernait pas, ni lui, ni l'équipe 7. C'était du moins ce que leur dira Tsunade quand Naruto et lui, demanderont à enquêter sur l'attaque de ce village. Sakura faisant partis des victimes, ils étaient trop impliqués émotionnellement. Mais plus ce que la colère d'être mis sur la touche, le sentiment qui prima en lui fut l'inquiétude. Il était inquiet pour Sakura, avait peur qu'elle ne se réveille pas, et aussi qu'elle se réveille. Oui, cela peut paraître étrange mais Sasuke avait peur de devoir annoncer à Sakura la disparition de ces parents. Pour avoir fouillé tout le village pendant des heures, Sasuke en était sûr. Les parents de l'Haruno n'étaient nulle part !