Chapitre 9

par Maxplayer

CHAPITRE 9

Naruto tendit sa main vers Tsukai pour l'aider à se relever. Elle serra la main de Naruto et le suivit jusqu'à chez lui.

Tsukai: -Mon défun sensei avait raison, il y a toujours de la lumiére même dans les ténébres les plus profondes. Cette lumiére est éternelle. Et pour moi, cette lumiére c'est toi Naruto.-

Naruto fit un clone qui partit prévenir Tsunade et il enmena Tsukai devant sa maison. Elle fut ébahit devant une tel demeure.

Tsukai: Vous...vous êtes...riche ?

Naruto en affichant un aire triste: Non, je ne le suis pas. Mon père l'était.

En voyant le visage triste de Naruto, Tsukai se sentit géné d'avoir posé cette question.

Tsukai: Dé...désolé.

Naruto: Tu ne pouvais pas savoir. Ne t'inquiétes pas. Mais, est ce que je peux te demander quelque chose ?

Tsukai paniqué: Ou...oui.

Naruto: Pourrais tu me tutoyer ? Je n'ai pas l'habitude que des êtres humains me tutois alors que je ne suis pas leur chef.

Tsukai: Je...vais essayer....je vous...te le promet.

Naruto souriant: C'est mieux comme ça. Bon allais viens on rentre.

Tsukai: Ou...oui.

Ils entrèrent dans le domicile de Naruto, mais Tsukai resta en arrière.

Naruto: Quelque chose ne vas pas ?

Tsukai: C'est que...je ne te...conais pas...vraiment.

Naruto: Je me doutais bien que tu allais dire ça. Mais ne t'inquiéte pas, si j'avais voulu te faire du mal, tu ne serais déjà plus de ce monde. Et de toute façon, je ne vais pas te violer ou quelque chose du genre.

Tsukai: Ou...oui.

Naruto: Viens que je te fasse visiter.

Naruto commença par lui montrer la cuisine, le salon et la hall. Puis, ils montérent à l'étage et il lui proposa une chambre si elle voulait se reposer ainsi qu'une salle de bain.

Tsukai: Je...je suis dé...désolé mais je....je n'ai pas d'autre vétements.

Naruto: Ok, ne t'inquiéte pas, je vais aller en acheter. Si tu prend une douche, tu n'as qu'à prendre une de mes fringues.

Tsukai: D'a...d'accord.

Tsukai partit dans la salle de bain tandis que Naruto sortait de chez lui et se dirigeait vers le quartier des magasins. Il arriveait dans la rue principale quand il rencontra la fille de ses rêves.

Ino: Naruto-kun ! Sa fait trois plombes que je te cherche.

Naruto: Tu me cherchais ?

Ino rouge: Oui, je...je voulais te remercier. J'ai appris que tu avais défié l'autre con de Koroto pour qu'il me laisse tranquille.

Naruto: De rien, c'est normale.

Ino: Oui je sais, mais ça m'as surprise. Il y a quelques années, après l'avoir battue tu aurais sauté dans tous les sens mais là tu t'ais montrer distant, comme si tu avais changé.

Naruto: Tu sais, je suis peut être un peux trop distant de vous depuis que je suis revenu. Mais j'ai changer. Je ne suis plus le débile d'autre fois, j'ai muris comme vous tous. Les temps changent et les gens aussi. La vie est comme le vent, on ne sait jamais ni comment elle va tourner, elle est intenable. Mais moi, je ferai pour me créer mon vent et choisir mon destin.

Une bourasque de vent fit son apparition. Ce vent fit voler les cheveux de Naruto ce qui donna presque la vision d'un ange avec ses cheveux blonc qui reflétaient le soleil.

Naruto: L'entends tu ? La voie du vent.

Ino resta interdite quand elle entendit le discourt de Naruto. Elle s'approcha doucement de lui, lui fit un baisé sur la joue et lui chuchota au creux de l'oreille.

Ino: Sa c'est pour m'avoir aidé...

Ino partit après cette phrase mais murmura une phrase un peu plus que personne n'entendue à part le concerné.

Ino: Tu as changé Naruto, tu es devenu plus mur, c'est ce que les femmes recherche.

Naruto murmurant à lui tout seul: Toi aussi tu as changé Ino.

Naruto entra dans le magasin avec un sourir en coin. Il s'arrêta devant un rayon.

Naruto: -Et merde, comment je fais moi si je conais pas sa taille, surtout pour les sous-vétements. J'ai beau avoir muri, je suis toujours con.-

Naruto s'approcha d'une personne qui travaillait dans le magasin.

Naruto: Excusez moi, pouvez vous m'aider ? J'ai une amie qui a besoin de vêtements mais je suis nul pour sa.

Femme: Vous conaissez sa taille ?

Naruto fit le signe du bélier et se transforma en une femme ressemblant traits pour traits à Tsukai.

Naruto: Elle ressemble à ça.

Femme: Je vais voir ce que je peux faire.

Naruto: Merci.

Ce n'est que après avoir vu des dizaines de sous-vêtement, de T-shirt, de pantacourt et autres vêtements que Naruto sortit du magasin. Il regarda le soleil.

Naruto: Et merde, sa fait plus d'une heure que je suis dans ce magasin. Je comprend pas comment les femmes peuvent aimer ça.

Naruto partit à toute vitesse avec les sac de vêtements en direction de chez lui. Il y arriva 15 minutes plus tard. Il entra et appela Tsukai.

Naruto: Tsukai-chan, je suis rentré.

Tsukai: Je suis dans la cuisine.

Naruto alla dans la cuisine, mais quand il y entra, il vit Tsukai avec juste une culotte noir et un des T-shirt de Naruto qui était trop grand pour elle.

Naruto: Tout compte fais, j'aurais peut être pas dû acheter ces fringues, t'es bien comme ça moi je trouve.

Tsukai rouge: Arrête de me regarder comme ça et passe moi mes nouveaux vêtements.

Naruto lançant les sac: Tiens cadeau.

Tsukai: Merci, je te rembourserai plus tard.

Naruto: Tu m'écoute quand je te parle ? Je viens de te dire que c'est un cadeau.

Tsukai: Alors, je ne sais pas si je vais accepter. Tu as déjà fait tant de chose pour moi, tu m'as sortit de l'Akatsuki, et tu ma donner un toit pour que je puisse me reposer. En parlant de ça, je m'habille et j'y vais. Je ne veux pas te géner plus longtemp.

Tsukai allait partir avec ses sacs de vêtements quand Naruto l'interpela.

Naruto: Nan, tu reste là.

Tsukai: Non, je ne veux pas rester chez toi par ce que tu as pitié de moi alors que tu ne conais rien de moi.

Naruto: Je n'ai pas pitié de toi. Et je connais plusieurs chose sur toi, je connais ton passé. Je sais ce qui c'est passé avant que tu ne devienne un membre de l'Akatsuki.

A l'entente de cette phrase, Tsukai s'adossa au mur derrière elle, glissa le long et se recroquevilla sur elle m'aime eu pied du mur. Naruto s'approcha d'elle et la prit dans ses bras.

Naruto: Ne t'inquiéte pas, à partir de maintenant personne ne te fera de mal comme dans le passé. Je te le promet, comme je l'ai promit à ton père.

Tsukai fut surprise de savoir que Naruto avait connu son père.

Tsukai: Tu connais mon père ? Comment va-t-il ? Où est il ?

Naruto avec une voix triste: Oui, je l'ai connu...malheureusement pour lui. A cette époque, l'Akatsuki me traquait jours et nuits. Ton père me trouva évanoui juste à coté de chez lui. Il me soigna, me nourrit et me logea ce qui me permit d'échapper à l'Aktsuki pour un certain temps. Mais sachant que Akatsuki allait vite savoir où j'étais, je décida de partir et de ce fait éviter le pire à ton père. Mais quand j'eusse ouvert la porte, des membres de l'Akatsuki se tenaient en face de moi. J'ai crié à ton père de partir pendant que je les occuppait. Je me battit sans répit jusqu'à l'aube mais au moment ou j'allais recevoir un coup fatal, j'entendis le brui d'un cri étouffait. C'était ton père qui c'était interposé entre la lame et mon corps. Quand je le reconnu, je me jeta sur lui et partit à l'écart du combat en laissant quelques clones à mes opposants. Je fit tous ce que je put pour le sauver mais ça ne servit à rien. Mais avant de mourir, ton père me fit promettre deux chose, la premiére fut de protéger à tout prix ceux que j'aimais et la deuxième de te faire sortir de l'Akatsuki. Une fois que je lui eu promit, il mouru avec un sourir sur les lèvres. A cet instant, mon sang ne fit qu'un tour et toute ma colére se déversa sur mes énemis. Etant prés du village d'Otto, un patrouille passa et envoya un message à leur village pensant que c'était une déclaration de guerre. L'armée d'Otto m'attaqua et je fis de même. Je la dessima en deux jours. Depuis ce jour, je suis connu dans le monde des shinobi comme étant "Inazuma Kuroi", celui qui dessima une armée en deux jour. Tout ninjas me croisant eut ordre de fuire. Mais les humains sont stupides, même si leur chef leur disait de fuire, ils voulaient m'affronter et mourraient tous à la fin.

Naruto regarda Tsukai dans les yeux.

Naruto: Enfin, presque tous.

Pendant le récit de Naruto, Tsukai c'était agripé à son torse lorsqu'il avait dit que son père avait été tué pour le prortéger.

Tsukai séchant ses larmes: Merci Naruto-kun. Merci de m'avoir dit la vérité sur mon père.

Naruto en embrassant son front: Derien.