La différence entre Fort et Puissant !

par belnonm

 

Orochimaru sentait poindre une légère excitation mais aussi de la frustration. Naruto avait une fois de plus montré de belles capacités et son répertoire nimpô ainsi que ses mouvements étaient déjà très avancés pour un gamin de ce village. Sans utiliser son démon, il arrivait à ridiculiser un génie du taïjutsu sur son terrain et son utilisation des clones était tout simplement très bonne. L’œil blanc n’avait rien vu venir ! Mais une chose venait gâcher ce beau tableau, le blond ne semblait pas agir sous le coup de la haine mais juste de la colère d’après les rapports de Kabuto et aussi de ce qu’il avait pu voir de ces combats. Or la colère n’est pas un sentiment assez stable pour être utilisé à long terme au contraire de la haine, c’était la plus grosse différence entre l’Uchiwa et l’Uzumaki. Laisser ces deux-là ensemble serait d’ailleurs une mauvaise chose pour le sannin déchu, clairement le jinchuriki avait l’ascendant en terme de puissance, de charisme et de maturité sur le survivant du clan maudit. Tout cela l’agaçait, le prince du Sable avait intérêt à réussir sa mission.

 

-     Un problème ? Kazekage-dono ? s’enquit nonchalamment le vieil Hokage.

-     Hum ? Non, non, rien… Je remarquais juste que ce petit avait un faux air de Yondaïme Hokage. Vous savez que je l’ai connu ?

-     … à part la couleur de ces cheveux, il ne lui ressemble pas tant que ça.

 

Cette discussion aussi commençait à agacer le serpent et une démangeaison de plus en plus poussée le tenaillait de tout faire disparaitre dans l’instant. Cependant, le chef du village caché du Son savait être patient et contrôler ses pulsions, la preuve en était qu’il était toujours vivant malgré tous les événements qu’il avait du traversé.

Au même instant, Neji était toujours à terre perdu dans ses pensées. Il ne s’était même pas aperçu que les médecins l’auscultaient et que la foule ovationnait le vainqueur. Il en avait tellement dans sa tête et dans son âme que le reste ne lui importait plus. « J’ai perdu » Voilà ce que se répétait le genin aux yeux blancs, lui qui se croyait le plus fort venait de prendre une véritable raclée. Naruto avait raison, il était faible, vide, effrayé par cette épée de Damoclès, aigri par sa propre faiblesse. Le blond était vraiment un être intéressant mais aussi bien mystérieux, comment pouvait-il savoir ce que cela faisait d’être marqué par un sceaux comme celui de l’oiseau en cage. Pourtant à ce moment-là, le brun avait bien vu une douleur et une tristesse aussi grande que la sienne lorsqu’il lui avait posé la question. « Qui es-tu vraiment Uzumaki Naruto ? » Soudain, un des médecins le sortit de ses pensées puis après avoir répondu, il aperçut un oiseau s’envoler avec une feuille dans le bec. S’il en avait eu la force, le Hyûga aurait souri à cette image ironique pour le coup.

Les quatre senseïs applaudissaient un peu de manière mécanique, ils étaient assez choqués de ce qu’il venait de voir : Le génie de la Bunke vaincu sur son terrain de prédilection. Kurenaï, Asuma et Gaï étaient aussi complètement surpris par l’éventail de techniques dévoilées par le cancre et notamment le rasengan. Kakashi leur raconta alors qu’il avait voulu tester son élève mais que ce dernier avait réussi à maitriser parfaitement la technique du quatrième en deux jours, grâce aux clones mais en deux jours seulement quand même. Le rival du ninja copieur était vraiment frustré mais il remerciait les autres de ne pas retourner le couteau dans la plaie concernant la défaite de son élève. A vrai dire, Kurenaï avait encore du mal à digérer les capacités du blond qu’elle prenait pour un raté comme beaucoup de personne. Par contre, le fumeur lui se demandait s’il n’avait pas sous les yeux le fameux On’Jin’ dont avait parlé Kakashi la dernière fois. Ce raisonnement tenait la route car la puissance du jinchuriki était telle qu’il ne doutait pas un instant qu’il aurait du mal face au gamin, si en plus ce dernier n’avait pas tout montré en terme de techniques et qu’il parvenait à utiliser un peu du chakra du renard alors… Le senseï officiel lui se demandait encore une fois s’il pouvait se considérer comme tel vis-à-vis du blond ?

Ce dernier après tout avait démontré une belle maturité, de la puissance, un sens du combat aiguisé, du charisme, etc. C’était déjà un chunin dans les faits, il pouvait même prétendre avoir la puissance d’un junin et son intégration dans l’anbu lui avait permis de prendre encore plus d’expérience. Toutes les personnes qui entendaient la discussion étaient un peu perdues, elles croyaient que Naruto était le pire cancre de l’académie depuis qu’elle fut créée mais ce dernier arrivait à maitriser des techniques de haut rang en quelques jours, à vaincre des genins reconnus comme génies, etc. Parlait-on du même garçon ? Il y avait beaucoup d’interrogation et pas forcément en bien. Cette évolution si rapide, cette puissance si formidable, cette sagesse dans ses paroles avec le Hyûga, ce charisme indéniable, tout cela faisait beaucoup et peut-être même trop. Passer du statut de raté et de cancre à celui de ninja surpuissant qui surclasse sa génération avec beaucoup de facilité en quelques mois voir un seul jour de combat. Oui, certain dans les tribunes trouvait cela suspect et se demandait si le renard était derrière tout ça.

Gaara et Sasuke avait regardé, malgré eux impressionnés, la performance de Naruto qui semblait avoir à peine transpiré lors de ce combat pour le moins d’un niveau élevé, le plus élevé depuis le début de l’examen. Sasuke avait bien vu que son ami lui avait caché sa dernière trouvaille pour augmenter sa vitesse. D’ailleurs, c’était assez comparable avec l’intensification des performances via le Raïton et le Raïkiri de Kakashi. Le sol de l’arène était dans un état pitoyable, un vrai champ de bataille révélateur de la puissance des deux genins. On pouvait observer de nombreux cratères à côté du principal, mais aussi de nombreuses traces de déplacements rapides, de glissades sur le dos ou sur ses appuis, ainsi que les traces des techniques d’affinité Vent de Naruto. Genma était en train de réparer les dégâts à coup de techniques d’affinité Terre pour rendre le sol aussi lisse et plat qu’à l’origine. Pendant ce temps, Neji était conduit à l’infirmerie pour recevoir les premiers soins tout comme Hinata toujours endormie et que Sakura avait préféré amener au près de ses sempaïs avant de retrouver sa place dans les tribunes.

Naruto savourait les applaudissements puis il repéra une touffe rose et décida d’aller rejoindre ses amis dans les tribunes en courant le long du mur. Il atterrit sur la rambarde de façon acrobatique avant de prendre une pose et de regarder toute la bande. «  Il a vraiment passé trop de temps avec ce vieux fou de Jiraya. » Il remarqua qu’il y avait pas mal de paquets de chips devant Chôji qui continuait à vider ses réserves avec bon entrain sous les yeux blasés et amusés d’Ino et Shikamaru. Kiba, Sakura et Tenten le regardait avec un air de dire « arrêtes de te la péter ! » Quoiqu’il remarqua que la coéquipière de Neji devait encore être sous le choc de sa victoire sur le Hyûga. Quant à Lee, il répondit à la pose de Naruto par une pose « Nice Guy » pour le féliciter de sa victoire. Shino lui était égal à lui-même, c’est-à-dire calme et limite indifférent, le jinchuriki aurait aimé que ce dernier soit un peu expressif pour une fois. C’est alors qu’il se redressa et chercha du regard Hinata, Sakura remarqua son trouble :

 

-     Hinata est à l’infirmerie. Elle s’est fait beaucoup de soucis quand elle a vu Neji sortir son enchainement principal. Maintenant, elle se repose mais elle va bien.

-     Je vois… Elle a tout raté alors ? C’est dommage, j’ai aussi gagné ce match pour elle et pour toi Lee !

-     Merci Naruto-san. J’aurai aimé le faire moi-même mais je suis ravi que ce soit toi qui l’ai vaincu. Comme quoi, le travail acharné peut surpasser les dons des génies.

-     Quand on y pense, Naruto a vaincu deux génies. Shikamaru-san le stratège et Neji-san l’expert du poing souple. Remarqua justement Shino.

-     Il ne lui reste plus qu’à en vaincre un dernier et il aura mérité son titre de meilleur genin du tournoi. T’es galère mec, tu sais avec ta réputation de cancre et de raté, on passe pour des incompétents là.

 

Toute la bande rit de la remarque du Nara et Naruto ne put s’empêcher de lâcher un de ses magnifiques sourires solaires qui fit fondre quelques kunoïchis de leur âge pas très loin et qui dévoraient des yeux le jinchuriki sans que ce dernier ne le remarque. Par contre, les filles du groupe elles le remarquèrent très bien. Ino se rendit compte que le temps où Sasuke éclipsait tous les autres était fini et Sakura se surprit à être jalouse, Naruto ne devait aimer qu’elle, il lui appartenait !

Loin de ces préoccupations futiles, l’infirmerie était comble car deux des Sabaku étaient présents un peu à l’écart derrière un rideau, Hinata était endormie et enfin Neji et le grand Hiashi se faisaient face. Enfin, Hiashi était assis entre les lits de sa fille et de son neveu, ce dernier ressentant encore les efforts de son combat, il se demandait d’ailleurs pourquoi son oncle, le chef du clan, était présent. Ce dernier entrepris alors de raconter sa version de l’histoire, son neveu avait du mal à croire que son père serait mort de sa propre volonté. Mais quand le jumeau de son père se mit à genoux et face contre terre, Neji se rendit compte à quel point il avait été aveuglé par sa haine. Il jeta un œil à sa cousine qui malgré tout ce qu’il lui avait fait subir le considérait encore et toujours comme son grand frère. La première pensée qu’il eut fut que l’héritière déchue était trop mature pour son âge tout comme Naruto et lui-même.

Dans le couloir menant l’arène, les deux derniers demi-finalistes faisaient enfin face à deux chunins qui tentaient de les menacer et alors que l’Uchiwa allait les menacer, Gaara laissa sa puissante aura remplie d’intention de meurtres se déployer dans le passage sombre. Il se rappela sa promesse vis-à-vis de son confrère mais il douta que ces deux misérables sont protégés par cet accord. Cependant, Sasuke profita de son hésitation pour assommer les deux chunins de pacotille pour leur sauver la vie bien qu’il ne sache pas pourquoi il le faisait. Les deux genins s’affrontèrent du regard avant de se décider à poursuivre leur chemin. Une fois arrivé, l’arbitre leur rappela les règles puis après un ultime accord des deux participants, il lança le match.

Immédiatement, Sasuke plongea ses deux mains dans ses étuis et une volée de shurikens partit en direction de Gaara toujours immobile. Naruto avait pour l’instant l’impression de revoir le match d’autrefois pour lui, le round d’observation était le même à peu de détail près. L’un de ses détails étant que son coéquipier semblait encore plus confiant que dans ses souvenirs et cela n’était pas bon, vraiment pas bon. Soudain, l’Uchiwa passa aux choses sérieuses, activa son sharingan et augmenta sa vitesse jusqu’à la rendre comparable à celle de Lee. Le jinchuriki de Shukaku fut surpris par cette vitesse mais se reprit bien vite à la surprise de beaucoup de spectateurs et notamment d’un certain blond qui commençait à avoir de mauvaises sensations. Pour la première fois depuis le début du tournoi, Gaara esquissa un sourire et fixa les prunelles rouges de son opposant. A la différence de l’autre passé, Gaara avait passé un mois à s’entrainer et à éliminer le défaut dans sa défense impénétrable que le fauve de Konoha avait révélé. Pourtant, il ne pensait pas qu’il devrait en arriver là avant d’affronter son confrère mais si cet arrogant Uchiwa pensait qu’utiliser une haute vitesse était suffisant pour le déstabiliser, il allait être déçu.

 

« Nimpô : le vent protecteur du désert ! »

 

Un léger nuage de sable très épars se leva et engloba le jinchuriki sur une zone d’environ dix mètres autour de lui. Sasuke voyait grâce à ses yeux que le chakra de son adversaire emplissait toute cette zone. Après un instant de réflexion, le brun en vint à la conclusion que cela devait avoir pour but de révéler sa présence et peut-être aussi de le ralentir. Cependant, le survivant n’était pas inquiet, cette défense était loin d’être impénétrable et il allait le prouver et montrer à tous sa suprématie ! Il lança plusieurs kunaïs qui filèrent jusqu’au bouclier de sable de son adversaire en ayant été à peine ralentit par le nuage défensif. Il fonça alors droit sur Gaara en faisant une absolue confiance à ses yeux pour anticiper toute mauvaise surprise. A l’instant où il pénétra la zone défensive, il comprit son erreur. Il avait supposé qu’il s’agissait d’une défensive automatique mais la réalité était toute autre. Ce sable commençait à se condenser autour de lui, il sentait qu’il prenait du poids, que ses mouvements faiblissait. Il était à deux doigt d’être pris dans le piège quand ses yeux remarquèrent une échappatoire, la technique n’était pas parfaite, heureusement pour lui.

Dans un effort intense, il réussit à repousser une partie suffisante du sable pour se diriger vers une zone moins dense et ainsi s’échapper totalement. Les deux genins se regardait en faisant fit des applaudissements pour ce premier véritable échange dangereux. Sasuke se maudissait de son manque de clairvoyance à l’instant qui aurait pu lui couter cher. Il se rendit compte qu’il allait devoir se battre à distance mais il hésitait car il doutait que le feu puisse entamer les différentes défenses de son opposant. A vrai dire, Sasuke se rendit compte que c’était la première fois qu’il affrontait un ninja de type défensif au vrai sens du terme. Kakashi durant les entrainements se mettait davantage en position défensive mais c’était lui aussi un attaquant. La seule personne de sa connaissance qui se rapprochait de la manière de combattre de Gaara n’était autre que Shino mais même ce dernier n’était pas aussi imperturbable que son opposant actuel, un vrai roc qui n’avait bougé de place depuis le début.

Après un soupir indétectable sauf pour l’arbitre, Sasuke se résigna à utiliser ses Katon mais il ne pouvait pas faire n’importe quoi. D’après son senseï, le genin aux cheveux grenats possédait une armure de sable, un bouclier de sable automatique et maintenant il y avait ce nuage. Grâce à ses yeux, il put remarquer que le nuage ne s’élevait qu’à peu près deux mètres de hauteur. Conclusion, pour que son attaque de feu rencontre le moins de résistance possible, il fallait faire une attaque aérienne. Cependant, il devait s’assurer que son opposant ne la voie pas venir, sinon il risquait certainement de mettre en place une autre défense. De son côté, le futur Kazekage passa à l’attaque ou du moins son sable se lança à la poursuite du brun.

Dans les tribunes, beaucoup de personnes étaient assez déçues du comportement de l’Uchiwa. Elles s’attendaient à un beau match rythmé comme ceux de Naruto mais là. Il s’agissait d’une rencontre hachée avec finalement peu d’attaques et de surcroit c’est le ninja du pays du Vent qui semblait avoir l’avantage, à croire que l’Uchiwa et l’Uzumaki avaient échangé leurs places d’après certains. Pourtant, parmi les personnes les mieux renseignées dont la bande des amis de Naruto, voir l’Uchiwa résister aussi bien en voyant la dernière défense de celui qui avait vaincu Lee, était très impressionnant.

 

-     Uchiwa-san est impressionnant !

-     Je dirais surtout que c’est Gaara-san le plus impressionnant. Commenta Shino à la surprise de plusieurs mais pas de Shikamaru qui poursuivit la remarque.

-     En effet, réussir à corriger voir effacer le défaut de sa défense en un mois… C’est impressionnant !

-     Galère… lâcha un Naruto tendu pour se détendre et même la plupart de ses amis sourirent de sa remarque, Ino les surprit.

-     Quelque soit le vainqueur, tu risques de passer un sal quart d’heure en finale.

-     INO ? interrogea bêtement Chôji qui s’était arrêté net de manger.

-     Oui ?

-     Tu envisages que ton idole puisse perdre ?

-    

-    

 

La remarque de Chôji plongea le petit groupe dans un silence quelque peu tendu, l’Akimichi n’avait pas réfléchi et maintenant se maudissait de sa bêtise. La Yamanaka se rendit seulement à ce moment-là des paroles blasphématoires qu’elle venait de prononcer mais sa raison avait pris le dessus, l’espace d’un instant. D’ailleurs, personne n’osait rien dire de plus mais ils n’en pensaient pas moins.

Pendant ce temps, Sasuke se défendait comme un diable face au sable de son adversaire qui pour rendre ses attaques plus précises et rapides utilisait désormais ses bras comme un chef d’orchestre. Le combat ressemblait davantage à une partie de chasse où le chat serait Gaara et la pauvre souris, Sasuke. Cependant, le brun se rapprochait lentement mais sûrement de son objectif, à savoir le mur le plus proche de son adversaire. Une fois assez proche, il mobilisa toute sa volonté et c’est avec une vitesse fulgurante qu’il se retrouva à courir le long du mur avant de se propulser dans les airs au-dessus du roux. Dès qu’il avait quitté le mur, il avait commencé une assez longue série de mûdras qu’il acheva juste à temps.

 

« Katon : le feu du dragon ! »

 

Le porteur de l’éventail utilisa une bonne partie de son chakra dans cette attaque et c’est un véritable déluge de flammes qui alla s’abattre droit sur le shinobi du Sable. C’était vraiment impressionnant surtout au moment de l’impact, il y eu comme une sorte d’explosion puis les flammes s’étendirent sur toute la zone défensive jusqu’à former une sorte de mini lac de flammes. La chaleur du brasier parvint jusqu’aux tribunes, l’arbitre s’était abrité derrière une protection de terre et tandis que le souffle continuait, on avait l’impression que l’Uchiwa lévitait dans les airs. L’attaque dura dix bonnes secondes ce qui pour une telle technique était exceptionnelle et aussi au vue que c’était un genin qu’il l’utilisait. Dans les tribunes, les utilisateurs de ce jutsu étaient vraiment impressionnés et firent part de leur trouble à leurs voisins. Certains se demandaient si l’Uchiwa n’avait pas paniqué et s’il n’y était pas allé un peu fort, son adversaire devait être gravement blessé après une telle attaque.

Mais Naruto, Orochimaru, Baki, Kakashi et l’Hokage et de quelques anbus, bref tous ceux sachant que Gaara est un jinchuriki et donc qu’il avait plus d’un tour dans son sac ne doutait pas de la survie du futur Kazekage. Ainsi lorsque les flammes, la fumée et la poussière laissèrent place à une sorte de boule de sable, toute l’assemblée hormis les initiés lâchèrent des murmures d’étonnement ou dans le cas de Sasuke des jurons bien révélateurs de ses pensées du moment. Ce dernier était cependant satisfait de voir que ce maudit nuage protecteur avait disparu, c’était une avancée comme une autre. Shikamaru fut le seul à remarquer une fois de plus, le comportement suspect de son ami. Effectivement, alors que toute l’assemblée était stupéfaite, le blond semblait ne pas l’être le moins du monde. Le Nara avait supposé un instant que son ami était tellement dans l’analyse de ses adversaires qu’il ne rendait pas compte de la situation mais cela ne tenait pas la route. Le manipulateur des ombres avait davantage l’impression que le « prodige caché » s’attendait à telle situation. Le stratège se promit alors de questionner son ami sérieusement à ce sujet et aussi à propos de tous les autres détails qu’il l’avait gênés.

Dans le cocon de sable, Gaara reprenait son souffle progressivement. Le fait d’avoir déployé sa défense ultime aussi vite lui avait coûté. Maintenant qu’il en était là, il décida d’utiliser le troisième œil et aussi d’attendre que ce maudit Uchiwa vienne se prendre dans son piège. Tout de même, le jinchuriki avait été surpris par cette attaque extrêmement violente, précise et soudaine. L’accélération soudaine du brun puis son Katon avaient vraiment failli le prendre de court, il avait juste le temps de condenser le nuage et son bouclier sur la trajectoire de l’attaque avant d’exploser sa jarre et de créer l’ŒUF DE SHUKAKU. Finalement, cette mission et cet examen étaient vraiment plus intéressants qu’il ne l’avait pensé au premier abord. Il se sentait vivant, il avait eu peur, mal, été surpris, été bousculé… Et dire que ce n’était pas même pas encore fini, il lui fallait capturer ou mettre hors combat l’Uchiwa puis de même avec Naruto avant de détruire Konoha. D’ailleurs, il pourrait faire les deux derniers objectifs en même temps après réflexion, un combat entre deux jinchurikis ne laisseraient sûrement pas indemne ce village.

De son côté, le dernier survivant du clan à l’éventail remarqua que son adversaire ne semblait pas vouloir sortir de sa protection. Au passage, cette boule de sable avait pu résister à son plus puissant jutsu de feu donc elle résisterait sûrement à ses poings et à ses armes… il ne lui restait plus qu’une seule option même s’il aurait aimé la garder pour vaincre Naruto, il n’avait pas tellement le choix. Soudain, il aperçut avec ses yeux qu’une petite boule venait de se former au dessus du cocon, en y regardant de plus près, cela ressemblait à un œil ! Le brun fronça les sourcils tellement forts que même depuis les tribunes, on remarqua ce geste. Sakura commenta alors ce tic de son coéquipier en disant que maintenant ce dernier arrivait à la limite de sa patience. Kakashi de son côté pensa que son élève venait de perdre le match à ce moment précis, décidément il allait devoir faire travailler ses genins sur le contrôle des émotions et de façon intensive. Alors qu’il commençait à penser à des exercices, il se rendit compte des mûdras de son élève et soupira, c’était beaucoup trop tôt.

 

« Raïton : l’éclair pourfendeur ! »

 

Gaara depuis son troisième œil de sable vit la main gauche de son adversaire s’illuminer d’éclairs et en fut surpris, il se demandait bien ce que son adversaire comptait faire avec autant de chakra concentré. Naruto de son côté expliquait la technique à ses amis en leur disant que c’était la seule technique inventée par Kakashi et qu’elle avait aussi été surnommé les milles oiseaux (Chidori). Au moment où il voulut expliquer qu’il s’agissait d’une technique de corps à corps, Sasuke s’élança encore plus vif que jamais et droit sur le cocon protecteur de Gaara. Alors que beaucoup s’attendait à une explosion ou quelque chose d’aussi spectaculaire au moment du contact entre la main et le sable, ce fut un silence de cathédrale qui ponctua cet échange. Cependant, la foule remarqua vite que le bras de leur champion était enfoncé dans le cocon puis des hurlements de douleur et d’horreur suivirent peu de temps après. Naruto pensait que son coéquipier allait s’extirper comme autrefois mais il fut surpris de voir ce dernier vaciller dangereusement. Il remarqua que ce dernier avait plusieurs estafilades à cause des pics de sable venant du cocon qui s’émietta totalement laissant à la vue de tous un Gaara avec un regard empli de fureur et blessé jusqu’au sang à l’épaule gauche. Cependant, c’était l’incompréhension totale du côté du public et même de Naruto, pourquoi Sasuke était-il à terre incapable de se relever alors que c’est lui qui avait porté le coup ? Genma s’approcha et remarqua des senbons dans le sable, il se tourna alors vers le genin du pays du Vent en lui demandant que type de poison il s’agissait. Suite à sa réponse, le puissant Junin de Konoha se tourna vers le public :

 

-     Victoire de SABAKU No Gaara, genin de Kaze No Kuni grâce à l’utilisation d’un poison paralysant ! Médecins ! Deux blessés à soigner ! Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs, vous pourrez assister à la finale d’ici trente minutes. Merci de votre attention et à tout de suite !

 

 

Désolé pour l’absence prolongée mais j’avais du mal avec ce passage, d’ailleurs je n’en suis pas satisfait mais je ne pouvais pas vous faire attendre plus longtemps. Cela aurait me foutre de vous. Bref, j’espère que vous ne m’en voudrez pas trop surtout pour la fin un peu rapide et cheap. Sinon, j’espère que vous avez tous été faire un tour sur mon One Shot, il m’a pris pas mal de temps alors si pouviez allez le lire (par contre, il est assez long environ 17000 mots)

Sur ce, encore désolé pour la qualité inférieure de ce chapitre, j’espère que je ferai mieux pour le prochain.

BELNONM