Les combattants du sable font leurs entrées

par belnonm

Bonjour à tous et désolé du retard mais j’étais malade. Sérieux, j’ai passé quasi huit jours au lit. Bon, le chapitre que voici risque d’en decevoi plus d’un mais je reviens de convalescence soyez indulgents. Pour me faire pardonner, je vous promets un chapitre 25 d’anthologie ou au minimum très intéressants, j’ai de bonnes idées… Hum ? Quand ? Ha… ça… désolé aucune idée mais je ferais au plus tôt. Encore une fois désolée et bonne lecture !!

BELNONM

 

24. les combattants du sable font leur entrée (la suite des eliminatoires)

 

Dans une salle sombre, Kakashi venait de finir le rituel de scellage de la marque maudite de Sasuke. Le genin s’était effondré suite à la douleur et à la fatigue accumulée ces derniers jours. Le Junín était satisfait de lui et assez fier de son élève même s’il sentait en ce dernier une soif de vengeance qui pourrait le détruire. En revanche, il avait aussi remarqué que Sasuke s’ouvrait plus ces derniers temps. L’influence de Naruto grandissait de jour en jour et cela ne pouvait être que bénéfique pour l’esprit d’équipe et l’avenir du dernier Uchiwa de Konoha. L’épouvantail fut tiré de ses pensées en entendant une voix qui lui fit froid dans le dos :

 

-     Ku ! Ku ! Ku ! Je vois que tu t’es mis au Fuinjutsu, Kakashi-kun. Ton maître serait fier de toi. (La voix était à vous glacer les sangs)

-     Orochimaru… que fais-tu ici ? (Le ton était plus fébrile que ne l’aurait voulu le Junin)

-     N’est-ce point évident ? Je suis venu voir mon futur protégé, Ku ! Ku ! Ku ! (Il traduisit ses paroles en commençant à s’avancer)

-     Jamais ! Sasuke ne trahira jamais Konoha et ses amis !

-     Allons, tu le sais aussi bien que moi. Ce petit est à la recherche de puissance et il accepterait même la plus maléfique qui soit pour sa vengeance. (Le sannin s’était arrêté surpris par ces paroles bien naïves avant de reprendre sa marche)

-     Tu veux profiter de la faiblesse de Sasuke mais je t’en empêcherai ! (Kakashi créa un chidori afin d’appuyer ses dires)

-     Oh !... Tu penses pouvoir m’empêcher d’approcher de lui… Mais même en supposant que tu y arrives… Lui viendra à moi pour la puissance qu’il recherche tant… (Le traitre commença à faire demi-tour puis) Tu dis être suffisamment fort pour me battre… Essaye donc… (Et il se volatilisa)

 

Mais aussi puissant qu’il l’était, le ninja copieur se savait inférieur au sannin déchu. Ce dernier l’aurait tué en quelques instants et sans employer toute sa puissance. De plus, les paroles du vieux ninja n’étaient pas entièrement dénuées de toute vérité. Il avait bien vu qu’une haine incommensurable se tapissait au plus profond de l’esprit du dernier survivant du prestigieux clan Uchiwa. Malgré le fait que ce dernier est tissé des liens avec ses équipiers, sa haine était toujours là et peut-être même plus forte qu’autrefois. L’éventail décida malgré tout sur son protégé, il résistera à la noirceur tapie au fond de son âme.

 

Pendant ce temps, un épais nuage de fumée était apparu dans l’arène des combats préliminaires suite à l’invocation réalisée par Tenten. Tous les spectateurs étaient tenus en haleine, qui de Shikamaru ou de la maîtresse d’arme avaient été le ou la plus rapide. Personne ne pouvait pour l’instant le savoir hormis les combattants eux-mêmes. Soudain, la kunoïchi s’extirpa du nuage telle une fusée pour arriver à une hauteur assez vertigineuse avec ses rouleaux. Le timing n’était pas habituel pour ses coéquipiers qui connaissaient la technique mais visiblement elle n’avait pu le choix pour esquiver l’ombre qui se dirigeait vers elle. Sans perdre un instant, elle entama ses jets vers la dernière position de son attaquant qu’elle entendit se déplacer vers sa droite. Elle continua à le harceler et quand le nuage commença à être suffisamment dissipé, Shikamaru lança un fumigène. Décidément, son adversaire était un véritable expert en fuite, d’ailleurs il renouvela l’opération plusieurs fois. Cela avait le don d’exaspérer la genin de l’équipe Gaï.

Le ninja le plus flemmard de Konoha se disait que vraiment c’était galère une fille, surtout quand elle est armée. D’ailleurs, tout génie qu’il était, il se demandait quand même si la furie à chignon allait bientôt être à court de projectiles. Ce n’était pas là une simple curiosité mais juste qu’il trouvait fatiguant d’être ainsi aux aguets pour éviter les jets mortels de son adversaire, vraiment il trouvait ça galère. Heureusement qu’Ino ne l’entendait pas penser, il aurait encore eu droit à sermon interminable. Décidément, ce que tout cela pouvait être pénible, mieux valait en finir vite avec ce combat. Il se maudissait un peu d’avoir été trop lent pour la capturer plus tôt. Shikamaru finit par se mettre une grosse gifle mentale pour se forcer à trouver le moyen le plus rapide d’en finir avec tout ça. C’est alors qu’une idée germa dans son esprit, une idée assez mesquine mais bon… Tous les moyens sont bons pour gagner, alors pourquoi pas…

Tenten avait fini par lancer tous ses projectiles et les fumigènes s’étaient enfin dissipés. Les deux genins se faisaient face et Shikamaru s’autorisa un petit sourire moqueur remplit de confiance en lui. Cela agaça la maitresse d’arme qui ne s’avoua pas vaincu et s’élança de nouveau dans les airs pour lancer la deuxième phase de sa technique. Le manipulateur d’ombres remarqua alors les fils de chakra qui reliaient les armes blanches à l’adroite kunoïchi. Cette dernière s’attendait à ce que son opposant s’enfuit en lançant des fumigènes mais à sa plus grande surprise elle le vit courir vers elle. Sans perdre un instant, elle relança ses armes vers sa cible qui ne put tout parer ou esquiver mais les blessures étaient tout de même superficielles. Tenten enrageait et s’apprêta à se réceptionner en douceur sur le sol quand elle s’aperçut que son ombre était bien grande et que les dalles n’avaient pas la bonne taille.

Au moment où la Kunoïchi toucha terre, Shikamaru prononça très posément ces quelques mots : « manipulation des ombres réussite » Le Nara la regarda avec un sourire en coin, il était assez fier de son idée. Il lui montra alors le kunaï qu’il tenait en main en lui faisant remarquer qu’elle était désarmée et obligée de calquer ses mouvements sur les siens. Elle lui demanda d’abandonner mais cette dernière s’y refusant, il se tourna vers l’arbitre en lui demandant de le déclarer vainqueur sans qu’il n’ait besoin de tuer ou de blesser gravement son adversaire. C’est ainsi que Hayate déclara le manipulateur d’ombres qualifié pour la suite de l’examen. Tenten était déçue mais retourna auprès de ses coéquipiers la tête haute, d’ailleurs aucun d’eux ne lui fit la moindre remarque désobligeante mais au contraire la félicitèrent en lui rappelant que l’on trouve toujours plus fort que soi. Pendant que les deux genins remontaient les escaliers, le tableau lumineux se remit en marche et laissa apparaitre les deux prochains combattants sous l’œil contrarié de Naruto.

 

-     Quatrième combat : HARUNO Sakura contre SABAKU NO Kankurô

-     Bonne chance Sakura ! (dit ton enjoué Kakashi en faisant sursauter les personnes autour de lui)

-     Senseï !... Où étiez-vous avec Sasuke-kun ? (L’inquiétude de la jeune fille était palpable)

-     Sakura, tu devrais te concentrer sur ton combat et ne t’inquiètes pas pour lui. Il se repose à l’infirmerie, je me suis occupé de son petit problème. (Kakashi avait dit cela en souriant sous son masque pour rassurer son élève)

-     Bien senseï…

-     HARUNO Sakura ! Dépêches toi !

-     Haï !

 

Pendant que sa coéquipière rejoignait l’arène, Naruto se tourna vers Kakashi avec un regard interrogateur qu’ignora superbement le ninja aux cheveux gris malgré son jeune âge. Le jinchuriki croisa ensuite le regard de Shikamaru qui était revenu, il semblait assez fatigué mais avec lui on ne savait jamais quand il était réellement. Ce dernier reçut les félicitations de son équipe, ainsi que de Naruto avant que Kakashi ne lui demande pourquoi il avait arrêté de jouer à cache-cache avec Tenten.

 

-     Bah, c’était le plus rapide. Même si elle ne s’énerve pas aussi vite qu’Ino, elle était suffisamment énervée pour ne pas voir à temps mon piège et encore moins pour analyser le pourquoi de mes mouvements. (Le flemmard n’avait jamais semblé aussi las aux yeux du Junin)

-     Le roi de la fuite, hein… Shika… (Ino avait prononcé le diminutif de son équipier avec une légère teinte de… colère ?)

-     Ino ? (Malgré ses 200 de QI, le pauvre genin n’avait pas trouvé meilleure répartie malgré qu’il sache ce que le ton de son amie signifiait pour lui)

-     Alors comme ça je m’énerve vite… (Elle ponctua sa question avec un magnifique coup sur la tête du paresseux) T’as de la chance que je doive encore combattre sinon je ne me contenterai pas de ce seul coup…

-     « vraiment, elles sont terrifiantes ces femelles avec leurs amis »

-     Je plains son adversaire… (Chôji venait de penser plus ou moins à voix haute, ce qui attira sur lui les foudres de la furie)

-     Tu as quelque chose à dire Chôji ?

-     Calmez-vous les enfants, le combat de Sakura a commencé. (Asuma trouva ce prétexte pour calmer le jeu)

 

Sakura et Kankurô se faisaient face, il semblait que la fleur est décidée de tester son adversaire aux genjutsus. Soudain, Naruto se rappela que le frère de Gaara se dissimulait dans les bandes mais il n’avait pas eu le temps de glisser un indice à la fleur. Décidément, quel idiot il faisait. Il ne se rendit pas compte qu’un mince sourire illumina son visage. Par contre, le cerf qui était un fin observateur lui en fit la remarque. Le blond prit un peu dépourvu improvisa une réponse en rapport avec ses pensées.

 

-     Rien, c’est juste que si j’étais Kankurô je me serai caché dans les bandages.

-     « le pire c’est que je suis sûr et certain qu’il le ferait ! »

-     Quel tordu tu peux être des fois ! (Chôji avait prononcé ces mots de façon guillerette en se rappelant toutes les facéties dont étaient capable son ami)

-     N’empêche que ce serait une bonne stra… J’y crois pas ! (Shikamaru s’était abruptement arrêter car la « prédiction » de Naruto venait de se réaliser)

 

En effet, alors que Sakura était en train de menacer ce qu’elle croyait être un Kankurô pris dans un léger genjutsu, un bras sortit des bandages pour la frapper violemment au plexus. Du fait de la surprise, la fleur en eut le souffle coupé et se retrouva un genou à terre avec les larmes aux yeux. Le genin des sables en profita pour sortir totalement des bandages et frappa encore plus violemment Sakura qui s’effondra sonnée. Naruto enrageait et sauta pour rejoindre sa coéquipière avant que son adversaire ne s’acharne. Il savait qu’à cette période de leurs vies, les membres de la famille Sabaku No étaient impitoyables avec les genins de Konoha et pouvaient aller jusqu’à tuer. D’ailleurs, Naruto empêcha un dernier coup de pied de l’ainé de Gaara sous le regard médusé de ce dernier et du reste de l’assistance. C’est alors qu’il comprit qu’il était intervenu dans un combat sans danger. Il n’avait agit que par pur réflexe sans réfléchir en voyant que sa coéquipière était en danger. Il ne pouvait pas tout simplement pas rester sans rien faire devant ce spectacle.

 

-     Vainqueur : SABAKU NO Kankurô, genin de Kaze no Kuni. Suite à l’interruption du combat par un genin de Ho no Kuni. (Hayate regarda Naruto puis l’Hokage en semblant lui poser une question muette)

-     Désolé Sakura-chan… J’ai réagi par réflexe…

-     Ce n’est rien Naruto. De toute façon, j’avais perdu. (La voix de la kunoïchi fit un pincement au cœur du blond, il lui avait évité des blessures physiques mais son orgueil en avait pris un coup)

-     « un boulet restera toujours un boulet quoiqu’il fasse, quoique… il peut aussi devenir un boulet collant et tout mouillé ! »

-     Naruto-san, la prochaine fois, abstiens toi, d’accord ? Sinon, je te disqualifie d’office. (Le ton employé par l’arbitre ne laissa place à aucune réplique)

 

Naruto raccompagna Sakura qui marchait difficilement pendant que certains participants commentaient l’action du blond. La fleur remerciait intérieurement son partenaire de lui avoir épargnée un tour prolongé à l’infirmerie et des douleurs inutiles mais en même temps elle avait la désagréable impression d’être un boulet que l’on doit protéger tout le temps. Arrivés au près de leur senseï, les deux genins avaient la tête basse mais pas pour les mêmes raisons. Naruto s’en voulait d’avoir réagi par pur réflexe sans réfléchir aux conséquences, il venait de dévoiler certaines de ses capacités alors que ce n’était pas vraiment le bon moment pour ça. Sakura avait un peu honte de sa prestation et de son élimination de l’examen de façon aussi rapide et facile au regard des autres combats. Elle avait tenu encore moins longtemps que Chôji, elle se savait capable de bien mieux mais à sa plus grande joie Kakashi la félicita et la rassura en lui disant que seul un ninja aussi imprévisible que Naruto aurait prévu ce genre de coup fourré. Cette remarque fit rire l’ensemble des personnes autour sauf bien sûr le concerné qui se mit à bouder en silence en reportant son attention sur la suite des évènements. Ino se rapprocha de son amie et lui glissa deux ou trois piques, histoires que Sakura arrête de se morfondre de la sorte.

Enfin, le tableau annonça le cinquième combat, celui de Temari contre Yoroi l’un des espions d’Orochimaru. Le combat tourna très vite à l’avantage de la kunoïchi du sable car son adversaire n’arrivait à se rapprocher au corps à corps. Naruto se rappela que ce dernier dévorait le chakra par ses mains. Bref, c’est un redoutable adversaire au corps à corps et beaucoup de personnes ici présentes auraient été en grandes difficultés face à lui. « Pas de bol de tomber face à cette furie et son éventail géant » Après deux grosses rafales de vents tranchants, l’espion tomba inconscient les vêtements en lambeaux et couverts de cicatrices. La démonstration de puissance des ninjas de Suna continuait et les participants restants se demandaient quelle était la puissance du dernier d’entre eux. Ino commençait à sérieusement paniquée en regardant les participants restants. Hormis Hinata avec qui elle pourrait sûrement faire jeu égal voire la battre, tous les autres avaient l’air bien plus forts ou puissants qu’elle. Lorsque le panneau afficha les deux noms suivants, elle remarqua que Naruto et Sakura s’écartèrent d’eux sur la demande de Kakashi :

 

-     Vous allez où ? (demanda-t-elle inquiète)

-     Galère… Ino, il ne reste plus que les Hyûga, Lee, Naruto, toi et l’autre gars du sable. Y a un risque pour que tu affrontes Naruto. (Shikamaru lui adressa un regard assez ennuyé et inquiet à la fois, c’était assez rare pour que cela la mette mal à l’aise)

-     Et puis, je ne veux pas que Naruto entende les conseils que pourrait lui donner Shikamaru. Je veux savoir exactement quel est le niveau de mes élèves sans interférences extérieures. (Kakashi avait prononcé ces quelques mots tout en lisant son éternel livre orange)

-     Dis tout de suite que mes élèves gênent les tiens pendant que tu y es !

-     « AH ! c’est pas ce qu’il a dit ? je croyais… hum sûrement les subtilités du langage humain qui m’échappe… »

-     Mais non Asuma, je veux juste mesurer avec le plus d’exactitude possible les résultats de Naruto. (Cette fois pour calmer le malentendu, il avait dénié lever l’œil de l’ouvrage de Jiraya pour sourire amicalement à son ami)

-     Ino… (Naruto avait un visage très sérieux mais toutefois toujours amical) Si tu devais tomber sur Gaara… Abandonne ! Ne cherche même pas à tenter le diable… (Il n’y avait aucune méchanceté ou moquerie dans la voix de Naruto, juste de l’inquiétude) Il est plus fort que bien des Juníns si tu veux mon avis.

-     Tu dis ça comme si tu le connaissais ? (Shikamaru regardait Naruto avec un sourcil haussé, sa curiosité était visiblement piquée au vif)

-     « il est épatant ce petit ! rien ne lui échappe ! »

-     En quelques sortes Shika… en quelques sortes… (Et Naruto partit s’installer plus loin avec Sakura et son senseï)

 

Pendant ce temps, le sixième combat allait opposer ABURAME Shino à TSURUGI Misumi le dernier espion d’Orochimaru. Les deux adversaires se faisaient face et attendaient patiemment qu’Hayate lance les débats. Une fois ceci fait, Misumi se lança directement sur Shino à grande vitesse. Ce dernier un peu surpris ne put totalement esquiver le mouvement. L’espion avait réussi à lui attraper une main et la tenait très fortement puis sous les yeux éberlués de l’assistance le bras gauche de Misumi s’allongea et s’enroula tel un serpent le long du bras droit de Shino qui restait stoïque.

 

-     Tu devrais abandonner si tu ne veux pas que je te brise le bras en plusieurs morceaux. Pour appuyer ses dires, le faux genin augmenta la pression sur le bras prisonnier.

-     C’est plutôt toi qui devrais abandonner avant qu’il ne soit trop tard (Le ton neutre sans émotion particulière de l’Aburame intrigua son opposant)

-     Petit impertinent ! Je ne voulais pas en arriver là mais… ARGH !!

 

A la surprise de biens des spectateurs, Tsurugi hurla de douleur et par pur réflexe de préservation s’éloigna de plusieurs bonds de son opposant. Il se tenait le bras qui avait maintenu Shino prisonnier et il semblait avoir des difficultés à respirer. Puis l’héritier du clan Aburame leva ses deux bras de chaque côté de son corps paume vers le haut et deux nuages d’insectes s’élevèrent depuis ses manches. En voyant tous ces insectes, Misumi tata son bras pour repérer des insectes avec ses doigts et c’est là qu’il en sentit des centaines qui parcourait son bras. « IMPOSSIBLE » pensa-t-il, pourquoi ne les avaient-ils pas sentis plus tôt ?

 

-     Les insectes sur ton bras sont venimeux. Ils se servent de leur venin pour insensibiliser leurs victimes qui se rendent compte que lorsqu’il est trop tard de leurs présences.

-     Le combat n’est pas fini ! J’ai juste à te mettre KO mais de l’être moi-même.

-     Non. Le combat est fini car vois-tu ses insectes sont en train de dévorer tout ton chakra. Ne te sens-tu pas essoufflé, fatigué, ta vue n’est-elle pas de plus en plus floue ? De toutes les façons, même si tu me brisais tous les os du corps, mes insectes te dévoreraient tout ton chakra. Si je ne les arrêtais pas, ils le dévoreraient jusqu’à ta mort.

-     Vainqueur : ABURAME Shino, genin d’Ho no Kuni.

-     Oï ! Shino ! Tu sais que tu es une vraie pipelette quand tu t’y mets ! Un vrai moulin à paroles ! AHAHAH !

-     « pour une fois, je suis d’accord avec toi gaki ! AHAHAH ! »

 

La plupart des genins qui connaissaient Shino rigolèrent à l’allusion de Naruto, même Kurenaï le senseï de Shino ne put s’empêcher d’esquisser un sourire. Voyant ça, le glaçon brun remonta le haut de sa veste grise et rabaissa encore plus son bandeau en se dirigeant vers l’escalier. Cette réaction ne rendit que plus hilare Naruto, Sakura et Ino. Même Shikamaru ne put conserver son flegme habituel, quant à Chôji, il arrêta de manger de peur de s’étouffer à cause de son fou rire. Cependant le rire de Naruto se tut brusquement quand il vit l’affiche du prochain affrontement.

 

- Septième combat : ROCK Lee contre SABAKU NO Gaara.