Un passé chamboulé!! un Naruto perdu!!

par belnonm

 

 

        L’équipe 7 était rentrée à Konoha et se trouvait présente et alignée au garde-à-vous devant l’Hokage en personne. Kakashi avait justifié le fait de faire leur rapport à l’Hokage car la mission avait évolué et ne pouvait plus être considérée comme de rang C mais plutôt de rang A voire S. Cependant, Naruto ne se rappelait pas d’un tel événement par le passé et donc s’interrogeait sur la véritable raison… lui-même, peut-être ?

        En attendant, le vieil Hokage regardait ses quatre ninjas d’un air bienveillant mais tout de même surpris, ces trois genins étaient très prometteurs mais ils s’étaient aussi de sérieux problèmes du moins pour les deux garçons. En effet, il voyait bien que ces deux jeunes tiendraient un jour le destin de Konoha entre leurs mains, il restait à savoir dans quelles circonstances. Le jinchuriki de Kyûbi qui plus est fils d’Hokage était ami et équipier du dernier descendant du clan capable de maitriser le bijuu… Avaient-ils fait une erreur en les associant ? L’avenir le dirait, pour l’heure, le rapport préliminaire de Kakashi qu’il avait reçu trois jours avant l’arrivée de l’équipe, lui avait donné à réfléchir. Après s’être penché sur ce problème, il avait décidé de faire deux ou trois modifications dans cette équipe…

 

-    Kakashi, as-tu fini ton rapport définitif ?

-    Oui, Sandaïme-sama.

-    Voyons voir… (l’Hokage commença la lecture du rapport sans trouver de nouveautés sur les événements justifiant la présence de ces quatre ninjas) je vois… Je vais requalifier cette mission au rang A, vous recevrez une solde en conséquence. Je tiens à vous féliciter pour votre professionnalisme à un si jeune âge, surtout toi Naruto et ne joue plus la comédie avec moi, Kakashi m’a déjà tout expliquer et j’ai bien dit tout !

 

Le regard du vieux ninja se fit assez sévère pour faire comprendre à Naruto et aux deux autres qu’il n’avait pas fini d’entendre parler de son comportement. Le jinchuriki se demandait d’ailleurs s’il n’aurait pas du continuer à jouer la comédie plus longtemps. En même temps, quand il était un baka fini, on lui en voulait, maintenant c’est l’inverse ! À croire que sa face ne leur revenait pas quoiqu’il fasse ! Il essayait de ne pas le montrer mais toutes les personnes dans la pièce se rendirent compte que le blond surexcité semblait tout d’un coup ennuyé, las et fatigué… Une image qu’aucun villageois ne pouvait imaginer sur le visage de Naruto !

 

-    Par ailleurs, il me semble qu’aucun d’entre vous n’est encore passé chez lui ?

-    Non Hokage-sama, les gardes des portes nous ont demandés de venir vous voir de suite. (D’ailleurs, Kakashi ne comprenait pas, il n’y avait plus d’urgence alors pourquoi ?)

-    … Naruto, je suis désolé mais ton appartement a encore été saccagé… Je pense qu’il vaudrait mieux pour tout le monde que tu déménages…

-    STOP !!! DEMENAGER ?... mais pour aller où ?!

 

« Il n’est même pas étonné par le cambriolage ?! » fut la réflexion de ces deux autres équipiers, tandis que Kakashi se demandait bien qui dans le village accepterait d’avoir Naruto comme voisin. Franchement, même chez les ninjas, certains s’étaient permis de brutaliser le jeune enfant.

 

-    J’ai pensé au domaine Hyûga, personne n’osera s’en prendre à toi là-bas, qu’en dis-tu ?

-    Vous voulez rire l’ancêtre ! (Naruto n’a jamais été très respectueux après tout)  Personne ?! à part la majorité des Hyûga que je croiserai bien sûr !!

-    Mais Naruto calme-toi voyons (Sakura avait beaucoup de mal avec cette double personnalité du blond et avait du mal à comprendre sa situation, à croire que le village entier lui en voulait d’être simplement vivant)

-    Pardon, Hokage-sama (Kakashi quant à lui n’en revenait pas du ton du réceptacle, décidément, il avait le même caractère que sa mère)

 

La discussion était au point mort, le blond hurlait de plus en plus fort qu’il refusait tout net d’être entouré de ninjas si puissants. Il disait (et peut-être à raison) que sa vie ou tout du moins sa santé n’était en aucun cas garantie dans ce domaine « BAKA ! QUAND JE PENSE A L’AUTRE FEMELLE QUI NE DEMANDE QUE CA !! » Les deux ninjas expérimentés lui assuraient que ce clan était tout à fait respectable et qu’il n’y aurait aucun problème, quand :

 

-    JE SAIS !!... Pourquoi pas… chez toi ?...

-   

-   

-   

-    « J’L’AI PAS VU VENIR CELLE-LA ! »

-    …hnnnnnnn ??????...

 

La scène tenait du comique, on pouvait croire que les yeux de Sakura et Sasuke allaient sortir de leurs orbites, tellement la surprise était absolue. Kakashi s’interrogeait de l’opportunité de mettre ensemble ces deux travailleurs acharnés, d’autant que leur rivalité allait devenir ingérable. Il tourna son œil interrogatif vers son chef qui visiblement semblait amusé par cette proposition inattendue. Sarutobi n’aurait jamais imaginé que Naruto voudrait se rapprocher de son coéquipier connu pour être un glaçon, en même temps, le blond était connu pour être un baka doublé d’un ninja peu doué, se pourrait-il ?

 

-    Sasuke, mon garçon, qu’en penses-tu ? Vous n’êtes pas obligé de vivre dans la même maison mais tu pourrais commencer à rebâtir le clan Uchiwa en accueillant ton coéquipier ?

-    … (Sasuke était dans une profonde réflexion, les yeux fermés puis il les rouvrit avec un sourire) j’ai une condition.

-    Sasuke ?! Pourquoi tu souris comme ça, ça me fait peur ! (Naruto était sincèrement inquiet, tandis que Sakura trouvait le brun trop beau et Kakashi n’en revenait pas et se disait que seul Naruto arrivait à faire sourire l’Uchiwa de la sorte)

-    Si tu veux venir habiter dans mon domaine, tu devras te présenter en tant que Naruto Uzumaki du clan Uchiwa ! (Le sourire du glaçon n°1 de Konoha allait d’une oreille à l’autre suite à cette déclaration, il avait demandé la pire chose que l’on puisse demander à des personnes comme lui)

-    COMMENT OSES-TU DEMANDER AU FUTUR HOKAGE DU VILLAGE DE TE JURER ALLEGEANCE !!!! (Naruto était outré par cette demande et son visage rouge autant que ses paroles le signifiaient très clairement)

-    « C’EST BIEN UN UCHIWA A EXIGE UNE TELLE SOUMISSION A PLUS PUISSANT QUE LUI ! »

 

Les autres personnes présentes dans la pièce avaient des réactions complètement différentes et normalement incompatibles à propos d’une même scène. Sakura était maintenant totalement abasourdie, elle n’aurait jamais imaginé un Sasuke souriant « KYAH ! » et taquinant Naruto pendant que ce dernier pétait littéralement un câble ! Son senseï essayait d’ailleurs de retenir ce dernier pour ne pas qu’éclate une bagarre devant l’Hokage. Le vieil homme semblait amusé par toute cette scène au lieu d’être courroucé par l’attitude cette équipe pour le moins déjantée !

Kakashi était donc en train de tenir Naruto par l’épaule pour l’empêcher de s’en prendre physiquement à son autre élève qui pour une fois semblait être un genin de 12 ans normal… ce qui n’était absolument pas normal. De plus, il avait la désagréable sensation que la situation lui échappait. D’un autre côté, son élève le plus introverti montrait enfin des signes de sociabilités, de plus avec l’un de ses coéquipiers avec qui il allait devoir travailler un moment ! Au final, la situation évoluait dans le bon sens mais est-ce que le conseil laisserait faire sans réagir ?

De son côté, le vieil homme était rassuré sur l’avenir. Ces deux là avaient trop en commun pour ne pas s’entendre et s’allier, toutefois, la prochaine réunion avec le conseil allait être difficile à gérer ! Déjà que la formation de l’équipe avait été dure à faire admettre alors un tel rapprochement, il faudra une compensation… peut-être y avait-il un moyen de satisfaire tout le monde… il allait falloir jouer serré, surtout vis-à-vis de la Racine.

 

-    Bon, vous règlerez les détails plus tard… Sakura, tu peux rentrer chez toi, rien ne te retient

-    Haï Hokage-sama !

-    Sasuke je te laisse préparer l’arrivée de Naruto, tu peux l’accueillir dans ta maison ou dans une maison du domaine pas trop loin de la tienne, je te laisse décider, tu as toute la journée pour te décider, tu peux y aller.

-    Haï Hokage-sama !

-    Naruto, par contre, il faut qu’on remplisse un tas de paperasse et moi aussi étant donné que Sasuke est encore sous tutelle officiellement, c’est moi qui signerais pour lui. Kakashi, si tu pouvais passer chez Naruto afin de constater les dégâts et préparer son transfert, merci.

-    Haï Hokage-sama !

-    Exécution !

 

Lorsque tous les ninjas eurent quitté la pièce. Naruto et Sandaïme changèrent d’expression car le véritable sujet allait être abordé. Le réceptacle pensait qu’il s’agissait de Haku ou de ses compétences soient disantes cachées mais le vieil homme était plus préoccupé par l’utilisation du chakra de Kyûbi, même si les capacités de Naruto devaient être mieux évaluées.

 

-    je suppose que mon appartement n’a pas été cambriolé ?

-    malheureusement si… désolé Naruto… (Sarutobi était sincèrement désolé par le fait que ce héros, fils de héros soit traité de la sorte mais il était complètement impuissant)

-    mais ce n’est pas la vraie raison de notre convocation ?

-    on ne peut rien te cacher, Naruto… que dirais-tu d’entrer dans l’Anbu ? Avant de te décider, je voudrais te dire que les missions que tu auras en charge au début en tant que genin seront des missions de police et de maintien de l’ordre, de plus, tu subiras une nouvelle formation particulière et adaptée à ces missions.

-    « nom d’un ramen ! on ne me l’a jamais proposé avant ! »

-    « AH ! ILS VEULENT NOUS SURVEILLER EN NOUS METTANT EN LAISSE, MALIN… »

 

Naruto ne comprenait plus rien à la situation, tout était en train de lui échapper ! Entrer dans cette organisation signifiait moins de temps à accorder à son équipe et son entrainement mais cela lui permettrait peut-être d’acquérir plus d’expérience… Le choix était difficile, préparer son futur affrontement avec Orochimaru ou resserrer les liens avec Sasuke et Sakura. L’avenir serait aussi dès lors complètement modifié, il fallait qu’il s’assure que certains événements se passent comme leurs présences aux examens chûnins, alors le blond se lança dans la négociation en espérant ne pas faire d’erreur.

 

-    très bien mais dans ce cas, je veux participer aux prochains examens chûnins qui se dérouleront à Konoha, je veux que le village voie de ses propres yeux ma véritable valeur. (Son regard reflétait sa détermination)

-    « intéressant » Eh bien, seul Kakashi est habilité à vous recommander car il s’agit là d’une épreuve par équipe mais d’après votre dernière mission, je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas. Les prochains commencent dans moins de deux mois environ.

-    Bien, par contre, je ne veux pas que mon entrainement et que mon équipe pâtissent de cette… « promotion »

-    Evidemment, ce n’est pas dans l’intérêt de Konoha de ralentir la progression de ses ninjas, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un jinchuriki qui doit apprendre à maitriser ses pouvoirs mais Kakashi m’a dit que tu avais puisé dans le chakra du démon renard lors de la mission, était-ce voulu ou fusse sous le coup d’une émotion ?

-    « CA M’ENERVE QU’ILS PARLENT DE MOI COMME D’UNE SIMPLE RESERVE DE CHAKRA ! ET PUIS, ILS ME PRENNENT POUR UN CHIEN OU QUOI ? ILS CROIENT POUVOIR ME DRESSER ?! »

-    L’émotion mais je pense être en mesure de contrôler ce chakra bien qu’il soit… terrifiant… (Naruto avait baissé les yeux et son regard était parti vers des images lointaines)

-    Je vois… durant ta formation d’anbu, je te confierai à un élément capable de contrôler ce chakra. Bien, la semaine qui vient je vais mettre l’équipe 7 au repos mais toi tu iras en formation. Officiellement, tu seras en « détention » pour manquement mineur au devoir.

-    Haku ? (Naruto avait levé un sourcil et arborait une mine interrogative, une seule semaine pour un tel acte ?! ça parait court, enfin…)

-    Oui. Kakashi tu peux entrer !

 

Le Jônin entra alors avec son habituel air nonchalant. « TIENS REVOILA LE CYCLOPE ! » Il énonça à Naruto les dégâts qu’avait subit son appartement, plutôt mineurs mais gênants pour le moins. C’est alors que Sarutobi offrit à Naruto, un parchemin de rangement avec les sceaux prêts à être activés. C’était un cadeau pour le remercier de ne plus avoir Konohamaru sur le dos sans cesse. Le blond et Kakashi étaient estomaqués, c’était un présent hors de prix !!

Le rouleau contenait à vue de nez au moins une centaine d’emplacements pouvant accueillir pour les plus puissants plusieurs objets identiques (comme une centaine de kunaïs) ou alors des objets d’une taille considérable ! Il était d’un magnifique noir très sombre avec à chaque extrémité des lignes dorées qui donnait l’impression que deux anneaux d’or fermaient le rouleau, une somptueuse corde d’un rouge sang très prononcé permettait de porter l’immense rouleau. Tous les sceaux de rangement étaient reliés au premier qui en fait se trouvait être une protection qui en faisait en sorte que seul le propriétaire pouvait sceller ou desceller des objets dans les sceaux du parchemin. Les deux ninjas lui expliquèrent alors le fonctionnement en détail et Naruto activa le premier sceau, celui de protection.

Ainsi équipé, le jinchuriki quitta le bureau du Hokage avec son senseï en direction de son appartement après avoir remercié chaleureusement « Jiji-sama » comme il aimait l’appelé parfois, après tout c’était une des rares personnes que Naruto respectait énormément. Une fois seul, Sandaïme s’autorisa une petite séance de fumage de pipe. Le fils de Minato avait la flamme, il serait sûrement un jour le dépositaire de la volonté du Feu. Les villageois reconnaitraient en lui un jour, le charisme et la force d’un Hokage, après tout il avait de qui tenir !

Arrivés chez le blond, ils commencèrent à sceller les affaires encore intactes de Naruto dans son rouleau tout neuf. Une fois cette tâche terminée, il ne restait qu’une vieille table bancale, le lit en piteuse état à cause de la visite de certains villageois, les plantes (en effet, le vivant ne pouvait être scellé dans les sceaux de son parchemin, ils n’étaient pas prévus pour) Tout le reste était bon pour la casse, en fait, ils laissèrent un appartement vide et lavé. Kakashi conseilla à Naruto de garder l’appartement au cas où il aurait un problème avec Sasuke. « ALLEZ BON DEBARRAS, CE CAPHARNAÜM NE ME MANQUERA PAS ! » De plus, Kakashi se demandait qui voudrait racheter cet appartement à Naruto hors mis peut-être un jeune ninja mais il faudrait attendre encore quelques temps d’après lui. Tout ceci donna faim à Naruto et Kakashi décida de l’inviter à déjeuner… Il regretta vite d’avoir été charitable sur ce coup là, il se fit tout de même la remarque que décidément Naruto ressemblait énormément à sa mère.

De son côté, Sasuke avait décidé de donner une maison proche du terrain d’entrainement personnel des Uchiwa à Naruto. Ainsi ils pourraient s’entrainer ensemble sans qu’il soit besoin d’aller chercher son équipier à l’autre bout du domaine. D’ailleurs, le Multiclonage de Naruto allait lui permettre de rénover certaines bâtisses de son clan, d’autant que le blond avait appris deux ou trois choses avec Tazuna. Konoha n’avait pas non plus intérêt à ce que ce quartier parte en décrépitude. Les genins de Konoha venaient tous faire au moins une fois une mission dans le quartier Uchiwa depuis quelques années. Les prochains qui devraient s’occuper du terrain d’entrainement allaient pleurer, pourvu que ce ne soit pas lui !

Sakura quant à elle, rencontra Ino et son équipe. Visiblement, ils revenaient d’un entrainement assez ardu. Shikamaru paraissait si possible encore plus fatigué qu’à l’accoutumée, Chôji n’avait même pas la force de tenir son paquet de chips bien haut, on avait l’impression que le paquet devait peser une tonne à le voir ainsi, Ino marchait d’une façon assez peu…sexy mais plutôt lente et… zombiesque. Seul leur senseï Asuma avait le sourire et semblait satisfait, en même temps, fatiguer Ino au point de la faire taire, Chôji au point de l’empêcher de manger et Shikamaru au point qu’il ne pousse un « galère ! » toutes les cinq minutes étaient à proprement parlé un sacré exploit ! Cependant, à la vue de Sakura, Ino réussi à reprendre quelque peu contenance. Cette dernière décida de soulager son amie en lui proposant un tour aux onsens puis un thé entre filles, la blonde accepta volontiers !

Naruto, après avoir quitté Kakashi, décida d’aller se recueillir sur la tête du quatrième, il avait son regard azur perdu, son sourire était absent, son front reposait sur son genou droit tandis que sa jambe gauche pendait dans le vide. Il avait besoin de faire le point sur la mission au pays des vagues. Zabusa avait finalement périt aux côtés d’Haku, ils avaient enterré les deux compagnons à l’abri des curieux et Naruto avait fait en sorte de répéter la scène du passé, avec le recul, il s’était rendu compte que ces paroles étaient importantes et devaient être dites ! Les villageois et surtout Inari avaient décidé de reprendre leurs vies en mains. Heureusement qu’aucun n’était apparu sur le pont comme dans ses souvenirs, qui sait comment ils auraient réagi à la vue du carnage. Ce qu’il ne savait pas, c’est que les villageois avaient décidé d’appeler ce pont : « le pont de la Volonté » en plus petit était écrit sur une plaque en bronze une citation de Naruto  à propos de la volonté et du destin. Si notre héros avait pu lire cette plaque, il ne se serait peut-être pas reconnu car en ce moment, il se demandait si sa volonté arrivera à forcer les lois du destin.

 

« BAKA ! TU AS DEJA CHANGE LE DESTIN ! TU ES TELLEMENT PLUS FORT QUE TU NE LE CROIES ! GAMIN ! »