La mission de rang S au pays des vagues (1er round)

par belnonm

 

 

En arrivant au pays des vagues, Tazuna leur signala qu’ils devraient prendre un petit bateau afin de rejoindre le chantier. Ils trouvèrent un pêcheur qui accepta de les emmener et purent observer le pont :

 

-    il sera impressionnant une fois fini !

-    pour une fois, je suis d’accord avec toi Naruto. Il est immense !

-    hé ! c’est qu’il va devoir résister aux tempêtes et supporter de très lourdes charges.

-    Hn

-    Sasuke… tu sais si tout le monde était ninja, on crèverai la bouche ouverte et à poil !

-    NARUTO ! PERVERS !

-    « TIENS ! JE NE ME RAPPELAIS PAS QU’ELLE ETAIT AUSSI LUBRIQUE A CET ÂGE, RIEN QUE DE ME SOUVENIR DE L’EFFET DU SEXY JUTSU VERSION YAOI DU NABOT, J’EN PLEURE DE RIRE. UN COMBLE POUR MOI, JE DOIS ÊTRE RESTER TROP LONGTEMPS DANS NARUTO »

-    Mais… HE ! C’est toi la … (Soudain une Sakura en mode furie essaya de lui mettre une droite qu’il esquiva tout juste) Arrêtes on va chavirer !

-    Allez calmez-vous. Sinon, Naruto n’a pas tort même si son langage est un peu cru.

-    J’aurai plutôt dit que c’est la petite qui a les idées mal placées.

-    Hn

-    Laissez tomber, regardez ce qu’il lit. (tout le monde regarda le livre et Naruto ajouta) je devrai vous appeler Ero-senseï pour lire des bouquins cochons en mission !

-    « QUAND J’Y PENSE CE PETIT VA ÊTRE CERNE DE PERVERS DANS LES ANNEES A VENIR, JE SUIS SUR QU’IL VA EN DEVENIR UN, C’EST OBLIGE ! ET LA, JE POURRAI ETUDIER CE QU’ILS S’APPELLENT LE SEXE, CA A L’AIR ASSEZ MALSAIN VU LEURS REACTIONS A TOUS ! PARFAIT QUOIQUE JE ME DEMANDE SI CA VAUT UNE TORTURE ? »

 

Sur ces derniers mots, tous sauf le concerné partirent dans un fou rire même l’Uchiwa s’autorisa un sourire. Ce qui étant donné son impassibilité habituelle est l’équivalent d’un Naruto plié en quatre riant aux éclats à s’en faire des crampes d’estomac. Le pécheur laissa la petite troupe sur la côte la plus proche et refusa de s’éterniser. Alors Tazuna expliqua dans quelle situation exactement se situait le pays depuis qu’un certain Gâto avait décidé de prendre le contrôle total du trafic maritime du pays. Or pour un pays composé d’îles, le trafic maritime est le nerf vital ! « N’ONT QU’A SE BOUFFER ENTRE EUX ! »

Alors qu’ils traversaient une petite clairière, la brume tomba subitement et les bruits des animaux cessèrent.

 

-    ATTENTION ! BAISSEZ VOUS ! (c’est alors que Naruto plaqua au sol sans ménagement Sakura et Tazuna et qu’ils sentirent l’épée géante de Zabusa passée au dessus d’eux et qui alla se planter dans un arbre plus loin. Le ninja déserteur atterrit dessus l’instant d’après.)

-    Oh ça alors, Hatake Kakashi ! J’ai une fiche te concernant dans mon Bingo book. Pas étonnant que les deux autres n’aient pas réussi leurs missions. Ils n’étaient pas de taille face à quelqu’un de ton rang.

-    Tu te trompes, ce sont mes trois élèves qui s’en sont chargés et ce, sans mon aide !

-    Vraiment ? ces gamins… ce sont des genins n’est-ce pas ? J’ai du mal à croire à ce que tu me dis. Franchement, moi qui pensais pouvoir tenir une discussion sérieuse avec toi… Tu me déçois !

-    Pourtant je ne te dis que la stricte vérité. Tu ne devrais pas les sous-estimer. Cependant, je serai ton adversaire et vu ton niveau Momoshi Zabusa déserteur de Kiri et assassin du Mizukage, je vais sortir les grands moyens !

-    Oh ! Le sharingan ! Quel honneur !

-    « BOF, C’EST UN D’OCCASION ! »

-    Vous trois en position de défense autour de Tazuna-san ! Faites attention, il s’agit d’un expert en assassinat !

 

Aussi tôt ordonné, aussi tôt exécuté ! Tazuna se retrouva entouré des trois genins en position de défense. Naruto tenta de se rappeler avec exactitude ces événements qui allait se produire afin d’anticiper l’attaque du déserteur quand soudain il se remémora Haku, ce jeune garçon dont le seul rêve était de réaliser ceux de son mentor.

 

-    Senseï ?! À votre avis, il est seul ?

-    Oui, je ne ressens pas d’autre présence que la sienne.

-    « ET MAINTENANT GAMIN, TU PEUX PLUS BOUGER ! TU T’ES MORDU LA QUEUE TOUT SEUL ! AHAH »

-    Comme si j’avais besoin d’aide contre trois morveux, un vieillard et un vulgaire copieur !

-    Tu te surestimes gamin !

 

Cette provocation de Kakashi fut le signal de l’engagement du combat. Immédiatement, le nukenin sauta sur l’étendue d’eau toute proche et lança son premier jutsu : « NIMPÔ : CAMOUFLAGE DANS LA BRUME »  C’est alors qu’une véritable purée de poix tomba sur le théâtre de l’affrontement des deux Jônins qui déployèrent leurs auras meurtrières qui perturbèrent Sasuke et Sakura de façon très perceptible. On pouvait voir les gouttes de sueurs apparaitre sur diverses parties de leurs visages tendus par les sensations qu’ils ressentaient tous deux. Tazuna, lui, était incapable de rester debout face à un tel déploiement de puissance, il était à la limite de l’évanouissement. Seul Naruto ne semblait pas particulièrement affecté. Certes, il ressentait cette pression émise par les deux Jônins mais en comparaison d’Orochimaru, d’Ero-senin ou même de Kyûbi, c’était de la rigolade ! « TU ME FLATTES GAMIN MAIS EVITE DE ME COMPARER A CE SERPENT OU CE BATRACIEN »

D’ailleurs, cela ne passa pas inaperçu aux yeux des deux protagonistes qui se posaient des questions telles que : « comment ce gamin peut rester là sans sourciller ? C’est vraiment un genin ? » Ou encore « Naruto ne semble pas affecté plus que ça, est-ce que Kyûbi le protégerai des auras meurtrières inférieur à la sienne? » Cependant, ils revinrent vite à leurs objectifs respectifs qui pour l’un se résumait à découper tout ce beau monde et pour l’autre à protéger son client et ses élèves, d’ailleurs il remarqua l’état de ses deux autres élèves :

 

-    Sakura, Sasuke, restez calme, ne vous en faîtes pas, je suis là et je ne vous laisserai pas tomber, d’accord.

-    Hn… (Sasuke essayait de récupérer son impassibilité et sa respiration avec plus ou moins de mal mais était sur la bonne voie)

-    Bien… senseï… (Sakura était encore complètement sous l’effet de l’aura et avait plus répondu de façon automatique que réfléchie)

-    « AH ! ON APPROCHE D’UN DE MES MOMENTS FAVORIS ! »

-    Ça reste à voir ! (La puissante voix de Zabusa pétrifia les trois genins, il était dans leurs dos)

-    « TOUJOURS AGIR AVEC CLASSE ET CHARISME ! »

 

C’est alors que Zabusa révéla sa présence et contre toute attente sans que personne ne sache comment il avait réussi à se retrouver derrière le périmètre défensif des ninjas, juste devant Tazuna. Il avait sa gigantesque épée sur le dos en travers et prête à frapper. Les genins, et même Naruto, ne l’ont même pas sentir venir et c’est plus par réflexe que par intelligence que les quatre s’éloignèrent de l’assassin qui fut bloqué par un Kakashi arrivé à la rescousse d’extrême justesse. Tazuna s’écarta au plus vite de cet affrontement et se dirigea vers l’orée du bois avoisinant. Il était suivi de près par Sakura toujours en mode automatique, le regard complètement absent, ailleurs. Ses deux coéquipiers s’étaient placés à mi-chemin entre les Jônins et le bois, Sasuke ne savait pas trop quoi faire car complètement paniqué. L’hésitation de Naruto était tout autre, que faire ? Débusquer Haku, tuer Zabusa, protéger ses coéquipiers ? Car même s’il pensait savoir ce qui allait se passer, il avait déjà modifié en partie le passé qui était maintenant pour lui le futur. Est-ce que tout allait se passer comme dans ses souvenirs ? La moindre erreur pourrait entrainer de lourdes conséquences, que faire ? Agir ou observé ?

Pendant ce temps, le combat se déroulait à coup de substitutions, de clones aqueux et de taïjutsu plutôt violent et puissant. Les enchainements étaient redoutables, Naruto se disait que même avec son corps de 16 ans aujourd’hui il aurait du mal face au nukenin. Il ne fallait pas oublier un petit problème d’allonge que l’on rencontre quand on est aussi grand qu’un nain. Tout à coup, Zabusa sembla prendre l’avantage grâce à une combinaison de coup de pieds retournés très violents et rapides, le ninja copieur fut propulsé vers une étendue d’eau. Afin de récupérer un peu, Kakashi voulut se cacher dans l’eau mais tomba alors dans un piège de débutant :

 

-    SUITON : PRISON AQUEUSE !  Kakashi ! Quelle erreur ! Vouloir te cacher dans mon élément. C’est une faute impardonnable de ta part dans un combat de notre niveau.

-    Effectivement… quel baka… LES ENFANTS ! FUYEZ ! VITE !

-    Impossible (la voix de Naruto à ce moment-là était calme mais tendue, il ne savait toujours pas comment réagir pour ne pas se dévoiler)

-    C’EST UN ORDRE !

-    Hn… Naruto a raison senseï, sans vous on se fera éliminer sans la moindre chance de survie, tant que vous êtes en vie, vous êtes notre espoir de sortir de cette histoire vivant.

-    Je suis d’accord avec eux Kakashi-senseï, il s’agit d’un Jônin et de haut niveau, même si on arrivait à se remettre en position de défense, on ne tiendra pas dix secondes.

-    Tant qu’il maintient cette prison, il ne peut pas vous poursuivre et ses clones aqueux ne peuvent s’éloigner de lui. Vous avez une chance de fuir !

-    Non… (la voix de Naruto était cette fois calme et réfléchie) Notre meilleure chance de survie c’est de vous libérer

-    Tu sais Kakashi, ils n’ont pas tort, sans toi, ils ne pourront opposer aucune résistance…

-    Senseï… ?

-    Sakura ne montre pas ta peur, c’est la pire erreur que tu peux faire dans ce genre de situation. Reste auprès de Tazuna-san, après tout, c’est notre mission de le protéger.

-    Sakura-chan fait donc ça, protège Tazuna-san. Sasuke ? T’es avec moi pour lui coller une trempe à ce soi-disant super ninja, on va lui donner deux noms supplémentaires pour ces supers fiches de supers ninjas dont est rempli son bingo book !

-    Ahahahah ! Vous vous prenez des ninjas ? laissez-moi rire ! Hé ! les gamins vous avez déjà tué ? Non parce que sinon vous ne méritez pas le titre de ninja, sachez-le ! à votre âge j’avais déjà les mains rouges !!

-    Je me souviens maintenant d’où te viens ton surnom le « Démon Zabusa » Il y a quelques années, on a surnommé le village caché de Kiri, le village de la brume rouge car il était très difficile de devenir genin…

-    « BOF… UN DEMON DOIT TUER AVEC CLASSE ET EN MASSE ! C’EST JUSTE UN PETIT DIABLOTIN ! »

-    Comment ça ?

 

Sasuke se demandait ce qu’il pouvait y avoir de si dur à faire, Naruto lui se rappelait très bien et il repensa à certains de ces ninjas dont Haku le chasseur et ami de Zabusa mais aussi Sai de l’ANBU racine qui serait plus tard son coéquipier. Pendant ce temps, le Jônin de la Brume se rappelait de ce moment de sa vie, même en le voulant, il n’aurait jamais pu oublier cette journée :

 

-    L’examen pour devenir genin consistait à un duel à mort entre les aspirants…

-    HN !

-    C’est horrible… (Sakura avait les yeux qui n’exprimaient plus que l’horreur qu’elle ressentait en imaginant ces scènes si cruelles)

-    Non gamine ! C’est ce que l’on appelle la réalité du monde shinobi. On ne peut pas former de véritables ninjas dans un village aussi paisible que Konoha.

-    Peut-être mais Kiri a été obligé il y a quelques années de modifier sa sélection des genins car un jeune garçon, qui n’avait même pas le droit de participer, a éliminé tous les participants cette année là, au total c’est près d’une cinquantaine d’aspirants qui ont été éliminé.

-    Aaah ! C’était le bon vieux temps ! Vous voyez les demi-portions pour devenir ninja, tu devais tuer son voisin avec qui tu avais partagé le même rêve pendant plusieurs années, ton meilleur ami pouvait devenir ton ennemi à abattre, tuer ou mourir, tel est la réalité de notre condition

-    « CERTAINS HUMAINS PEUVENT SE MONTRER AUSSI CRUEL QUE MOI, MAIS CE TYPE N’EST PAS VIL. J’AI VU CLAIR DANS SON JEU, IL VEUT CHANGER SON VILLAGE POUR SAUVER TOUS CES GAMINS »

 

La discussion prenait un tournant qui déplaisait fortement à Naruto. Il se rappelait que c’est dans ce pays à la fin de la mission qu’il avait décidé de trouver une voie du ninja plus humaine ! Naruto ne supportait plus d’entendre ce qui pour lui était des inepties !

 

-    C’est ta vision et ta définition d’être un shinobi, ce n’est pas la mienne !

-    Stupide gamin gâté !

-    Gâté ?! moi ? Tu te trompes lourdement… Je suis un enfant maudit haï par le village

-    Vraiment et tes amis ?

-    Mon nom est Uchiwa Sasuke, je suis l’unique survivant du massacre du clan maudit de Konoha

-    … (Sakura ne préféra rien dire, comparé à tous ces ninjas, elle avait vraiment l’impression d’avoir été gâtée et d’avoir eu pour l’instant une vie rose, elle préféra baisser les yeux de honte)

-    Sakura n’ai pas honte d’avoir eu une vie facile car ce sont grâce à mes frères d’armes que tu as pu avoir une telle tranquillité et ils se sont battus et sont morts pour assurer la sécurité du village et de ses habitants. Si tu avais honte d’avoir vécue heureuse, tous ces ninjas s’en retourneraient dans leurs tombes pour ceux qui en ont une ! Alors au contraire, montres toi reconnaissante et fière d’appartenir à Konoha !

-    Joli discours Kakashi mais ça reste des histoires pour enfants ! Mais assez discutez, SUITON : CLONAGE AQUEUX

 

C’est alors qu’apparut un clone entre le véritable Zabusa qui maintenait la prison de Kakashi et les deux jeunes shinobis. Le clone frappa à toute vitesse Sasuke qui se retrouva à voltiger dans les airs. Ce dernier glissa sur le dos jusqu’aux pieds de sa coéquipière terrifiée que celui qu’elle considère comme le meilleur combattant de son équipe soit si facilement mis à terre. Naruto lui était assez ennuyé par la situation qui prenait forme, il ne pouvait pas se donner à fond, c’était trop tôt, Sasuke ne le supporterait pas. Il maudissait cette « putain de fierté !! / C’EST LUI QUI OSE DIRE CA ?! IL EST ENCORE PLUS FIER QUE L’UCHIWA ET MOI REUNIS ! »

 

-    Sasuke ?!

-    Blondinet ne baisse pas ta garde et ne quitte pas des yeux ton ennemi ! décevant, et vous avez pu vous occuper des deux frangins. J’ai du mal à le croire, vous êtes si faibles !

-    SASUKE ! J’ai une idée, t’es avec moi ou on laisse cet enfoiré nous traité de « faibles » !?!

 

À son tour, Naruto fut propulsé en arrière, il bouillait intérieurement, il aurait pu contrer dix fois ce coup de pied mais voilà, il n’a que 12/13 ans en apparence. Il devait se brider puis il motiva son ami par un simple mot. Cependant ce mot était insupportable pour les deux genins, derrière toutes leurs actions ou paroles se cachaient une vérité, ils voulaient être forts ! Non plus que ça ! Ils voulaient être PUISSANTS ! Que rien ne puisse leur barrer la route sur les voies qu’ils auront choisies

 

-    Evidemment que je te suis, c’est quoi ton idée ?

-    NIMPÔ : MULTICLONAGE (Un nuage de fumée assez épais apparu puis s’évapora pour laisser place à une trentaine de Naruto) Tu es meilleur que moi en jets de shurikens, je suppose que tu maitrises aussi le fuma ?

-    Hn

-    Dès que tu vois une ouverture, passe à l’attaque (Naruto lui lança alors son shuriken fuma et Sasuke compris tout de suite ce qu’il devait faire)

-    « AH ! IL VA UN PEU INNOVER ? »

-    Multiclonage ? pas mal pour un gamin mais ce sera insuffisant !

 

C’est alors que les clones de Naruto se jetèrent dans la bataille, le blond faisait attention à ne pas vaincre le clone de Zabusa tout en plaçant ses propres clones autour de son adversaire pour cacher et faire oublier Sasuke soudain il entendit Sasuke sauter dans les airs en lançant : « shuriken fuma : le moulin de l’ombre ! » Naruto réagit en annulant ses clones progressivement de manière à suivre l’avancée du jet et aussi masquer le plus longtemps possible la trajectoire du projectile ! Le clone d’eau ne voyait plus rien et était caché par le nuage de fumée dû aux dissipations des clones. Naruto en profita pour l’éliminer. L’arme de jet poursuivait toujours sa course et les clones continuaient à disparaître puis le dernier clone de Naruto explosa à deux mètres de la prison aqueuse, l’instant qui suivi le shuriken sorti du nuage.

Cependant, Zabusa, ne comprenant pas où voulait en venir les deux gamins, s’était mis sur ses gardes afin de parer à tout coup fourré. Ainsi, il put bloquer le shuriken en annonçant sur le ton d’un professeur d’académie que c’était inutile. Au moment où il voulut approfondir sa remarque, il aperçut le deuxième shuriken caché dans l’ombre du premier. Par pur réflexe, il sauta pour éviter le second. Kakashi qui avait vu toute la scène pensait que c’était fini, il fut donc complètement surpris en voyant le shuriken géant se transformé en Naruto juste au moment où il allait passer sous Zabusa qui lui-même était tout aussi stupéfait ! Le jeune ninja pris appui par terre avec ses mains puis utilisa sa vitesse de rotation générée pas Sasuke pour éloigner au loin Zabusa en le frappant avec toute sa force et son poids le nukenin au niveau de … « AH ! AH! AH! IL A OSE! AH ! AH ! GAMIN ! AH ! AH ! HI ! T’ES TROP ! AÏE ! J’AI MAL AU BIDE ! » Toutes les personnes présentes et qui virent cette scène irréelle se retrouvèrent avec des yeux ronds et avec la question suivante en tête : dois-je rire ou pleurer ? Les seuls mots qui sortirent de la bouche de Naruto furent :

 

-    Oups ! Promis, j’n’ai pas fait exprès… je ne fais pas de coup bas…

-    Naruto… n’en rajoute pas… (Kakashi reprenait son souffle après que la prison fut détruite et il avait du mal à croire ce qu’il venait de voir)

-    Saleté… de… gamin… Je… vais… te… les arracher… pour avoir osé… me frapper de la sorte !! Je suis vraiment sur les nerfs là !

-    Tu oublies que maintenant qu’ils m’ont libéré, je redeviens ton adversaire ! (Il avait profité de la faiblesse… masculine de son adversaire pour se refaire une santé)

 

Le combat entre les deux Jônins reprit tandis que le jinchuriki rejoignait les autres et en simulant une grosse fatigue et avoir eu une grosse frayeur. L’affrontement était d’un tout autre niveau que le premier, en effet, le sharingan fonctionnait à plein régime, Zabusa encore déstabilisé par son humiliation n’arrivait pas à réagir de façon sensée. Soudain, les deux ninjas lancèrent : « SUITON : DRAGON AQUEUX » les deux dragons se neutralisèrent pendant que les  shinobis avaient repris un combat au taïjutsu d’une rare violence sous les éclaboussures créées par les jutsus. Arrivé à bout de patience, l’assassin décida de reprendre de la distance pour lancer sa plus puissante attaque.

C’est à ce moment qu’il remarqua que l’épouvantail copiait ses mûdras, en fait il copiait le moindre de ses gestes. Il fut encore plus déstabilisé que précédemment, tellement que c’est son adversaire qui pu lancer en premier à la stupéfaction, qui atteignait des sommets, du démon. « SUITON : LA GRANDE CATARACTE » Un jet d’une puissance et d’une ampleur incroyable emporta tout sur son passage, pierres, bois, feuilles, shurikens, kunaïs et bien évidemment un ninja qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Un arbre stoppa sa perdition folle et la force de l’eau et du choc sonnèrent le Jônin, quand l’eau se retira, plusieurs kunaïs vinrent littéralement cloués Zabusa sur l’arbre. Puis Kakashi vint se poser sur une branche au dessus du vaincu :

 

-    Tu vois le sharingan me permets de voir ta mort à présent

-    Très drôle ! Cet œil est donc si puissant qu’il te permet de me voler mes jutsus

-    Tout juste, maintenant adieu !

 

Mais alors qu’il se préparait à achever son adversaire. Plusieurs senbons se fichèrent dans le cou du renégat qui s’effondra sur le sol avec les yeux complètement révulsés dans leurs orbites.

 

-    Une vermine de moins ! Je vous prie de m’excuser de vous avoir laissé faire le plus gros du travail mais c’est de bonne guerre ! Toutefois, je ne pouvais vous laisser l’honneur de l’achever, c’était à Kiri de porter le coup fatal !

-    Un chasseur de déserteurs… je vois… (Il vérifia ensuite le pouls de son opposant et constata qu’il était mort. Ce chasseur a l’air si jeune)

-    Senseï, je préfèrerai que vous cramiez le corps et le découpiez en morceaux, je n’ai pas envie de prendre de risques. Qui sait ? Il a peut-être mis au point un jutsu pour ce genre de situation.

-    NARUTO ! T’ES UN VRAI MALADE !

-    « TIENS ! IL SE REVEILLE LE BUBBLE-GUM ! »

-    Ce corps appartient à Kiri, à moins que vous ne comptiez me le disputez ?

-    En aucun cas. (répondit Kakashi)

-    Dans ce cas, veuillez m’excuser.

 

Le ninja masqué emporta le corps dans un tourbillon de feuille. Un silence vint marquer ce départ qui laissa la plupart des personnes avec un sentiment… d’inachevé… Surtout, le Jônin de la Feuille était surpris que Naruto fasse de telles propositions mais il trouvait aussi bizarre l’intervention du chasseur de la Brume. Quelque chose clochait mais il n’arrivait pas à mettre le nez dessus. Puis, Naruto le tira de ses réflexions :

 

-    Ce chasseur était aussi fort, si ce n’est plus fort que vous Kakashi-senseï, n’est-ce pas ?

-    Ne racontes pas de bêtises ! Il devait avoir notre âge !

-    Hn

-    En fait, Naruto n’est pas loin de la vérité, je n’ai à aucun moment détecté sa présence et sa vitesse est comparable à la mienne. Dîtes-vous qu’il existe des enfants plus jeunes que vous qui sont encore plus forts que moi. (sur ces mots, il voulu reprendre la route mais il s’effondra inconscient)

-    « ENCORE PAR TERRE ! IL FINIT TOUS CES COMBATS A TERRE ! »

-    KAKASHI-SENSEÏ !!

-    Du calme Sakura-chan, je vais le porter avec mes clones. Hey ! Oji-san, t’habites vers où ? « Merde, je n’ai pas pu modifier suffisamment les choses. Que pouvais-je faire sans me dévoiler ? Argh ! Je n’aime pas réfléchir à ce genre de chose ! Bref, ça veut dire qu’il va falloir faire un second round, fait chier ! je voulais éviter de tuer Haku »