De nouvelles divergences

par belnonm

 

Au pays des rizières, Kabuto et le quatuor du son se déplaçaient de bases en bases pour récupérer la collection de leur défunt maitre. Ils savaient que Konoha s’apprêtait à envahir le pays et traquer tous les ninjas d’Oto. L’ancien bras droit avait alors proposé de rejoindre l’organisation Akatsuki avec l’anneau d’Orochimaru, c’était risqué, les criminels de rang S pouvaient tout aussi bien les tuer que les accepter. Cependant leur progression était plus lente que prévue car les anbus de Konoha étaient déjà présents, ils étaient peu nombreux mais Kabuto comprenait qu’il ne s’agissait que des équipes de repérage. Les cinq ninjas n’étaient pas idiots, éviter de se faire repérer passait avant le fait de quitter le pays ou même de récupérer toutes les choses de valeurs accumulées par le Serpent blanc. Il avait déjà donné pour dernière mission à Kimimaro de transférer Juugo dans une cachette au pays de l’Herbe sans laisser le moindre témoin. Après plusieurs confrontations évitées de justesse, le médecin eu l’idée de servir des derniers ninjas d’Oto comme diversion en leur donnant pour ordre de se préparer à repousser l’ennemi ou au minimum le contenir le temps qu’Orochimaru se soigne. Evidemment, la nouvelle que l’invocateur des serpents était mort ne devait pas être révélée pour que ce stratagème fonctionne. Alors que les cinq ninjas se déplaçaient aussi furtivement, un tourbillon apparu et de ce dernier se dessina une silhouette. Le médecin savait qu’il s’agissait de Madara et cela lui donna des sueurs froides et le début d’une crise d’angoisse ou de panique, il ne savait pas trop, à vrai dire, il avait du mal à tout simplement réfléchir.

 

-     Allons, allons, on se calme, Tobi n’est pas votre ennemi. Au contraire, Tobi est un bon garçon qui vient vous aider. Annonça d’un air amusé l’un des plus puissants ninjas à jamais avoir foulé les nations élémentales sous son masque d’idiot.

-     P’tain, d’où il sort cet enfoiré ! Et pour qui il se prend ce connard ! questionna de façon traditionnelle la douce femme aux cheveux rose.

-     Tayuya ! Hissa Kabuto avec un ton laissant comprendre que la personne en face d’eux n’était pas à provoquer.

-     Je vois que le traitre t’a informé de qui j’étais, hum… Orochimaru était vraiment un sale petit fouineur. Je me demande quelle était l’étendue de ses connaissances à mon sujet. Prononça le vieil Uchiha en observant le quinto avec son sharingan et en laissant tomber l’illusion de l’incompétent Tobi.

-     Orochimaru-sama avait une curiosité sans fin mais je peux vous assurer que les informations ne sont pas sorties d’Oto et il n’a jamais laissé de traces écrites. Ce genre d’informations est tout simplement trop dangereux pour en laisser la moindre trace physique. Répondit aussi calmement que possible malgré le fait qu’il était en pleine panique.

 

Le véritable chef de l’Akatsuki réfléchissait, à l’origine, il était venu recruter Kabuto pour lui amener Sasuke et aussi car la chasse aux bijuus ne se ferait sans doute pas sans mal. Cependant, le fait que ce jeunot sache qui IL était changeait la donne. Il ne pourrait le manipuler aussi facilement. De son côté, Kabuto réfléchissait à mille à l’heure, il devait prouver son utilité d’une manière ou une autre sans pourtant se montrer trop malin. Il avait bien une idée mais il devait trouver un moyen de paraitre plus utile avec le temps qui passe. Lorsque Madara disparut de sa vision, il shoota le plus vite possible :

 

-     Edo tenseï ! J’ai intégré des cellules d’Orochimaru en moi, d’ici quelques temps, je pourrais avoir accès à toutes ses connaissances dont cette technique. Laissez-moi un peu de temps et je pourrais peut-être apprendre cette technique dans ses mémoires. Cria l’espion sur un ton désespéré pendant que le quatuor du son se faisait éliminer devant lui sans que ces derniers ne puissent riposter.

-     Hum… pausa le puissant ninja en nettoyant le sang de son kunaï sur sa dernière victime, les jumeaux. Orochimaru et ses expériences sont vraiment écœurantes même pour moi. Prononça à voix haute l’ancien chef du clan Uchiha. Tu dis pouvoir accéder aux souvenirs d’Orochimaru… Quand ?

-     Je ne sais pas, je n’ai jamais tenté ou testé une telle expérience mais je sais que c’est en cours. Répondit franchement l’homme aux cheveux gris sachant que le sharingan percerait tout mensonge.

-     Madara garda le silence en plongeant son regard menaçant dans celui de Kabuto, il le laissait mariner un peu tout en réfléchissant, l’EDO TENSEÏ, une technique que lui-même avait craint lors de sa création, il choisit. Bien ! Tu as sauvé ta vie… pour l’instant. Personne ne doit savoir que je suis toujours en vie, est-ce clair ? Maintenant, j’ai une mission pour toi, je veux que tu ailles chercher Sasuke. Je sais comment le sceau maudit rend ce jeune idiot plus malléable et assoiffé de pouvoir, utilise cette soif pour me l’amener à Amegakure no satô.

 

Si Kabuto n’avait pas une si grande maitrise de lui, il sauterait et hurlerait de soulagement et joie d’être en vie. Il se contenta de relâcher la respiration qu’il retenait en attendant son « jugement » puis il hocha la tête pour faire comprendre qu’il avait compris. Il n’était pas sûr de l’état de ses cordes vocales après une telle panique qui revint l’espace d’un temps quand Madara balança plusieurs boules de feu pour réduire les corps de ses ex-compagnons en cendre puis il fut happé par un vortex sans qu’il est temps de réagir.

Cela faisait déjà deux semaines que le gros des forces du corps expéditionnaire de Konoha avait transféré la frontière entre Hi no Kuni et Ta no Kuni, parmi les nombreux ninjas présents, on peut trouver certains des récents promus répartis ainsi :

 

-     Shikamaru est avec Asuma, Kotetsu et Izumo,

-     Neji et Chôji sont avec Hyûga Ko et Raïdo

-     Naruto et Shino sont avec Gaï et Jiraya

 

Parmi les absents, Hinata est toujours en convalescence, Ino, Tenten et Kiba sont toujours affectés à la reconstruction du village. Pendant que Lee, Sakura et Sasuke sont avec Kakashi avec une partie du reste des forces qui patrouillera autour de Ta no Kuni avec l’accord des pays traversés pour traquer les futurs fuyards. L’Uchiha est bien entendu furieux d’être loin des lignes de front malgré tout ce que peut dire Kakashi sur le fait qu’ils auront tout autant si ce n’est plus de boulot que les camarades en première ligne. Tous les chefs d’unité sont actuellement rassemblés pour discuter une dernière fois des informations fournies par les équipes de reconnaissance qui sont en terre ennemi depuis déjà quelques semaines. La stratégie finalement adoptée est celle de la battue, le front principal va donc faire toute la largueur du pays afin de trouver toutes les cachettes et bases d’Otogakure no satô disséminées à travers toutes les rizières et jungles de la région. En cas de rencontre et si besoin, les unités demanderont du renfort. Cela est dangereux mais l’Hokage et le daimyo veulent une campagne éclaire pour démontrer au reste du monde que la puissance de Konoha est toujours au sommet.

C’est dans ces conditions que l’équipe de Jiraya se retrouva nez-à-nez avec une cachette que ni le sennin, ni l’Aburame n’avaient remarqué en avance. Cela aurait pu n’être qu’un problème mineur mais la « chance » de Naruto fit que l’équipe arriva au moment où les gardiens du complexe avaient décidé de relâcher les victimes des expériences du serpent blanc. Les renforts étaient en route mais il faudrait tenir dix minutes face à des dizaines d’ennemis assoiffés de sang et de liberté. Les explosions commencèrent pratiquement immédiatement à secouer le champ de bataille ici et là. Les cris de guerre et de rage toujours plus violents venaient de partout à la fois et ne faisaient qu’augmenter le niveau d’adrénaline chez les ninjas de Konoha. Les quatre shinobis de la feuille n’avaient pas le droit de souffler au risque de se faire submerger quand la présence d’autant de marques maudites activées finit par activer la marque démoniaque de Naruto quand les instincts de survie de celui-ci prirent le dessus.

Le chakra chaotique et violent commença à se faire visible autour du kyria chunin, les marques pseudo-tribales commencèrent à se répandre sur le visage de moins en moins émotionnel du filleul de l’ermite aux crapauds. Jiraya se rendit compte de suite de la situation dangereuse dans laquelle l’unité se trouvait venait d’empirer de façon dramatique et ordonna à Gaï de se placer derrière Naruto avec Shino pour libérer l’espace entre le jinchuriki et l’entrée du complexe où se situait le gros des ennemis. Il avait vu la façon avec laquelle son jeune apprenti regardait l’endroit où apparaissait de plus en plus de créatures sorties de la pire imagination d’Orochimaru. A peine s’étaient-ils mis en place que le blond hurla une onde de choc et de chakra pour repousser temporairement ses ennemis les plus proches et créa quatre clones pour se protéger afin de lui permettre de se concentrer sur sa technique de destruction massive, l’aura du jinchuriki augmenta de façon exponentielle au point que le sol se mit à craquer sous lui et que la pression de son chakra stoppa ses ennemis les plus proches avant que la masse d’énergie ne se concentre au niveau de ses mains positionnées devant lui en soleil :

 

« Kinjutsu : imari no Majutsu » (Technique interdite : technique démoniaque du souffle DESTRUCTEUR)

 

Jiraya qui avait les yeux sur le blond sentit ses sourcils s’élever sur son front et probablement ses yeux s’écarquiller face à la scène devant lui. Le moment où l’annonce se termina, la sphère entre les mains de Naruto… « explosa ». Il ne trouvait pas d’autres mots pour décrire le phénomène. Alors que Naruto recula de plusieurs mètres à cause du recul de la technique, tout ce qu’il se trouvait entre lui et l’entrée de la cave fut simplement pulvérisé sur une tranchée d’environ six mètres avant que le « laser » ne percute son objectif pour créer une explosion de plusieurs dizaines de mètres de diamètres. Le souffle de cette détonation percuta de plein fouet l’équipe et les ennemis sans discrimination et les envoya voler à travers la forêt. L’unité se regroupa avant d’entendre :

 

« NIMPÔ: MULTICLONAGE DE MASSE »

 

Tellement de vapeur de chakra que personne ne voyait ce qu’il se passait dans cette jungle déjà dense. Lorsque le nuage enfin se leva, certains parmi les expériences d’Orochimaru auraient préféré rester dans l’ignorance ou mieux se disaient qu’ils auraient du fuir dès qu’ils le pouvaient car tout autour d’eux venait d’apparaitre une véritable armée dont le seul but était de les exterminer. Les yeux améthyste ne trompaient pas et si cela ne suffisait pas, les marques s’étendant sur le visage du blond rendait son expression encore plus terrifiante et sanguinaire, les feux en arrière plan par rapport à Naruto achevaient le tableau apocalyptique d’un conquérant sans égal au beau milieu d’un carnage. Le moral des ennemis de la Feuille toucha le fond quand l’armée des clones fondit sur eux sans un bruit, un silence rendant la vision encore plus sortie tout droit de leurs cauchemars. A la fin du massacre, le blond s’écroula quand la marque démoniaque retomba en sommeil, les trois ninjas étaient restés immobiles telles des statues face au macabre spectacle. Jiraya empêcha son filleul de tomber sur le sol rouge de sang puis se retourna vers le reste de son équipe pour leur ordonner en hurlant pour les sortir de leur état léthargique de se replier vers le point médical le plus proche.

Au même moment à la frontière Ouest, l’équipe Kakashi entra en contact avec trois fuyards qui tombèrent dans l’embuche des ninjas de Konoha. Sakura avait renforcé la position de l’embuscade grâce à des genjutsus que lui a enseignés Kakashi. Lee, Sasuke et Kakashi se chargèrent chacun d’un ennemi. Le Junin planta simplement un kunaï dans la nuque de son opposant avant que celui-ci ne se sorte de l’illusion. Lee frappa si violemment la tête de son adversaire qu’il lui brisa la nuque, le tuant net. Sasuke voulant combattre laissa une chance au dernier de se sortir de la technique de Sakura avant de l’affronter au Taïjutsu mais il se rendit vite compte que le ninja d’Oto devait être un chunin de seconde zone. L’Uchiwa brisa les défenses du fuyard puis l’acheva avec la technique originale de son senseï. L’épouvantail avait observé toute la scène qui lui laissa un mauvais arrière gout dans la bouche. Son élève devenait de plus en plus assoiffé de sang et de combat. Son arrogance et sa frustration ne faisaient que grandir jour après jour. Bref, le dernier scion du clan au sharingan s’enfonçait de plus en plus dans les ténèbres de son esprit. Le ninja aux cheveux d’argent avait besoin de s’éloigner un moment pour réfléchir à comment sauver le brun de lui-même avant qu’il ne soit complètement sur ce sombre chemin d’autodestruction. C’est pourquoi il annonça qu’il allait faire un rapide aller-retour au camp de commandement le plus proche pour faire son rapport, il ordonna à ses genins de faire disparaitre toutes les traces des combats puis de faire un rapide tour du secteur sans engager d’ennemi, juste les trouver.

S’il avait su que ce serait la dernière fois qu’il verrait ses subordonnés, il aurait réfléchi à deux fois avant de prendre cette décision. En effet, une fois que les genins avaient nettoyé la zone de l’embuche, Sasuke décida de séparer les trois pour couvrir plus de terrain afin de remplir plus vite l’assignement de l’équipe. C’est ce moment que Tobi décida de se faire connaitre de son objectif. Le jeune ninja de Konoha surpris se mit en garde et mobilisa son chakra prêt à l’action, ce qui alerta ses deux coéquipiers qui se redirigèrent vers sa position. Le dernier loyal représentant du clan Uchiwa se rendit vite compte qu’il ne faisait pas le poids et que cet homme était plus un fantôme qu’autre chose. Même avec son sharingan, Sasuke ne comprenait pas ce qu’il se passait quand il aperçut l’œil rouge, il crut un instant que son frère se moquait de lui mais la taille et les mouvements de cet imposteur ne correspondaient pas. Le désespoir se transforma en rage à la vue d’un homme ayant volé l’œil d’un membre de sa famille.

 

-     Le clan Uchiwa est tombé bien bas. Annonce l’homme d’un ton blasé et déçu.

-     Je ne veux pas entendre ça d’un charognard qui a osé profaner le corps d’un membre de mon clan. Fût la réplique hargneuse de Sasuke.

-     Hahaha ! Tu veux dire notre clan ! Tobi informe le plus jeune en agitant son doigt comme pour châtier un enfant et avec sa voie d’idiot.

-     QUOI ! Sasuke est trop surpris pour utiliser des phrases plus construites et se mit à attaquer encore plus violemment.

-     Surpris ? Allons qui crois-tu à informé ton frère sur les secrets perdus du clan ? Et encore, je ne lui ai pas tout dit, je n’avais pas confiance en lui, je le trouvais juste très doué. Dans sa tête, Tobi se donnait l’oscar du meilleur acteur et faillit exploser de rire en voyant l’expression de Sasuke.

-     C’est de TA faute, alors… JE VAIS TE TUER !! Et il se jeta avec démence clairement visible dans ses sharingans qui tournoyaient à toute vitesse.

-     Non, je te l’ai dit, IL m’a trahi moi aussi. Si je suis ici aujourd’hui, c’est que j’estime que la tête d’Itachi t’appartient davantage qu’à moi. Je peux te former pour que tu le surpasses. Je suis après tout un des rares hommes à le faire trembler à l’idée de m’affronter, alors ?

 

Alors qu’il était au sol et que l’homme avait semblait-il finit son argument et attendait une réponse positive, Lee apparut dans un mouvement extrêmement rapide mais pas assez. S’en rendant compte, le fidèle élève de Gaï enleva ses poids et ouvrit les deux premières portes mais toujours rien à faire. Cependant, ce dégagement de chakra fut ressenti par Kakashi qui était presqu’arrivé au camp, cependant il fit immédiatement demi-tour car il savait que Lee n’ouvrait pas les portes sans raison. Tobi n’appréciait guère d’avoir été interrompu dans son entrevue avec son futur pion et afin de montrer toute sa puissance à sa future recrue, il transperça Lee au niveau du cœur avec le chidori qu’il avait copié lors du combat précédent de Sasuke en se faisant attention à donner l’impression que cela lui était d’une facilité déconcertante et humiliante. Les deux Genins de Konoha était complètement sous le choc, Lee car il savait que ses dernières secondes de sa courte vie s’écoulait aussi vite que son sang colorait sa tenue verte. Il lança un regard sur la gauche où venait d’apparaitre Sakura complètement statufiée par la scène qu’elle découvrait devant elle. Dans un dernier geste de défi face à son meurtrier, il frappa de toutes les forces qui lui restaient le masque orange et le brisa au niveau de la joue gauche. Tobi malgré lui respecta l’esprit combattif du Genin qui mourrait avec un sourire triste de satisfaction et un regard rempli de détermination et l’acceptation de son sort jusqu’à ce que la vie quitte ces orbes, à aucun moment le jeune Lee n’avait montré avoir peur de la mort, juste un soupçon de regret. C’est seulement pour cela qu’il décida de ne pas détruire le corps pour permettre des funérailles et les honneurs militaires, il s’arrangea même que lorsqu’il retira son bras que Lee puisse rester debout.