12. De merveilleseuse retrouvaille.

par Sukidesu

12.De merveilleuse retrouvaille.

 

Gaara était rentré de Konoha depuis 1 jour seulement qu’il avait déjà des tonnes de formulaires à remplir et des missions à donner, mais il ne sais pas pourquoi ce soir là, il envoya valdingué dehors quiconque osait lui demander de faire tel ou tel chose ! Il était triste ! Son voyage lui remémora les moments merveilleux qu’il avait passé en compagnie de Sakura Ai ! Depuis qu’elle était partit il regarda mainte et mainte fois le désert en espérant l’entendre dire qu’elle était toujours vivante, mais il n’y croyait plus depuis longtemps !

« Elle n’a pas tenu sa promesse, je lui ai ouvert mon cœur et en échange elle est morte ! Jamais plus la pleine lune ne sera réconfortante ! Elle enfonce à chaque fois le couteau dans la plaie ! Je suis seul et le resterais à jamais ! Voila ce que la lune me dit ainsi qu’au désert ! Et même si la lune est la même chaque nuit, plus jamais elle ne serait aussi brillante que cette nuit où j’étais avec elle. »

Gaara continua de se lamenter pendant quelques heures et quand il vit que le soleil commençait à baisser, il décida de se rendre sur le toit de son ancienne maison afin de contempler, pour la dernière fois, le même désert éclairé par la lune. Il s’assit sur le toit ! La nuit était tombée depuis une petite demi-heure.

«  Voilà ! Encore une nuit sombre sans surprise, la noirceur de ma tristesse traduit par le désert comme il l’a toujours été. »

Pourtant la lune brillait de plein feu, mais cela ne le réconfortait en rien ! Puis 5 minutes plus tard, il aperçu quelque chose. Un faible point de couleur jaune orange se mit à briller.

«  Quelle est le fou qui s’est installé en plein désert pour la nuit. »

Puis soudain des phrases qu’il avait dites lui revinrent en tête :

« … et je sais que le jour, où j’apercevrais une lueur dans cette immensité de noirceur, cela signifiera qu’enfin quelque chose de bien arrivera, que quelque chose changera !...

… Aujourd’hui, la lumière de la lune est réconfortante car tu es là… »

Il n’y croyait pas !

«  Non ! Ce n’est pas possible ! Ce serait-elle ? Non impossible ! »

Il décida pourtant d’aller voir malgré qu’il se répète en lui qu’il ne devait pas trop espéré pour ne pas être déçu. Il arriva au niveau du feu mais ne vit personne !

« Pourquoi n’y a-t-il personne ? C’est encore une mauvaise blague ! »

Il éteignit le feu et se retourna pour rentrer dans le village. Il retourna sur le toit de la maison, déçu et triste.

«  N’avait tu pas dis qu’un jour une lueur dans le noir signifierait quelque chose de bien ? »

- Il y a quelqu’un ? Sursauta Gaara.

Même il ne vit personne autour de lui.

- Je deviens fou, j’entends des voix ! Continua Gaara.

«  La lueur n’était-elle pas assez grande ? Gaara ? »

- Sakura ?

Cette fois-ci, il se leva.

« Qu’est ce qui m’arrive ? Elle ne reviendra pas !... »

«  Ne t’avais-je pourtant pas promis qu’on se reverrait ? »

«  Si ! Mais tu as mentis ! Tu es morte avant ! »

Gaara finit par laisser ces larmes couler à flot en se laissant tomber à terre.

« J’aimerais… tant que tu sois … encore là ! J’aimerais pouvoir croire que… tu es encore en vie… »

Sakura entendant les pensées si tristes de Gaara décida d’enfin se montrer et se plaça juste derrière Gaara qui ne remarqua pas sa présence.

«  … et pouvoir… te dire que je t’aimais… et que je t’aime toujours… même si tu n’es plus là ! »

Sakura ne put retenir une larme entre la joie d’entendre ces mots et la tristesse de le voir en pleurs. Elle s’accroupi et le pris dans ses bras.

- Tu ne devrais pas pleurer ! Aujourd’hui le désert t’as dit que quelque chose changera et la lumière de la lune a retrouvé enfin son réconfort !

Gaara leva la tête et tout en continuant de laisser couler ses larmes sourit à Sakura.

- Tu n’as même pas pris une année de vieillesse ! Je dois encore avoir des hallucinations !

- Non, je suis de retour ! Si tu m’as connue en étant plus jeune, c’est parce que j’ai  remonté le temps pour une mission et je n’ai pas pus te donner mon vrai nom ! Mon vrai nom étant Haruno.

- Je ne veux même pas comprendre, si tu n’es pas une illusion, je suis tellement content de te retrouver ! Je… Tu m’as… tellement manqué !

- Tu te souviens se que tu m’avais dit que le désert ne pourrait jamais avoir ?

- L’espoir d’être un jour aimé à jamais !

- A partir d’aujourd’hui, il peut reprendre espoir !

Gaara la regarda en étant pas sur d’avoir bien compris. Mais bien vite elle fit partir tout les doutes !

Elle attira Gaara contre elle et posa délicatement ses lèvres sur celle de son amour !

 

Fin