L'éveil du pouvoir

par DarkToby

Chapitre 6 : L’éveil du pouvoir.

 

On se dirige vers le pont déjà à moitié construit, arrivé au bout on sait stopper. Il n’y avait que des corps et des marres de sang. Le ciel se voile et la brume se lève…Sakura se met devant Tazuna au cas où. Un homme fait son apparition, non ils sont deux, l’un porte un masque de chasseur de déserteur et l’autre une grande épée dans le dos ainsi que des bandelettes recouvrant le bas de son visage.

 

-         Kakashi Hatake…Hein ? Pas étonnant que les frères Démons n’aient pas réussis.

-         Zabuza Momochi, un déserteur de Kiri.

-         Exact, maintenant battons-nous je n’ai pas de temps à perdre. Ninja au sharingan.

 

Kakashi-sensei possède lui aussi le sharingan, intéressant…

 

-         Haku, occupes-toi des morveux.

-         Bien.

 

Le nukenin se mit à courir vers le sensei qui avait dévoilé son atout. Le garçon masqué exécuta une série de signes avant que des miroirs n’apparaissent autour de moi et Sasuke. Il entre dans l’un des morceaux de glace.

 

Nous avons commencer la bataille, il n’y a pas moins d’une demi-heure. Sasuke a encore beaucoup de chakra, moi je suis à peine essoufflé et  Haku lui est à court de chakra. Nous sommes tous les deux transpercé par de nombreuses aiguilles. Je fait le signe du dragon.

 

-         Yoton : Larmes du Diable !

-         Futon : Le vent protecteur !

 

Une sorte de dôme apparaît autour de moi et Sasuke, alors que la de la lave commence à se formait en pluie qui ne se dirige que sur notre adversaire. Après cinq bonnes minutes, j’annule ma protection et regarde autour de moi. Il ne reste que des grabats de sa technique, ils commencent à se régénérer…Donc se n’est pas terminer. Je retire mon bandeau de sur mes yeux et le place sur mon front, hier j’ai quand même décidé d’attendre mais tant pis. J’ouvre mes yeux, je vois plus clair. Ses mouvements j’arrive mieux à les distinguer. Je prends un sambon qui est au sol et le lance sur lui. Il l’évite de justesse et contre-attaque de la même manière, moi j’arrive à esquiver mais pas Sasuke qui lui à plus de mal, n’ayant pratiquement plus de chakra. Il s’effondre au sol, Haku en profite pour lancer une nouvelle série de projectiles…non, se n’est pas moi qu’il vise mais Sasuke. Je n’ai pas le temps de le protéger, plusieurs aiguilles touchent ses points vitaux…non, non, NON !

Je m’élance sur l’adversaire le poing chargé de chakra Raiton, je le frappe au niveau des poumons, je continus à lui assumé des coups. Il est au sol en sang, il disparaît alors que Kakashi-sensei était sur le poing de tué Zabuza, il s’est interposé. Le sensei est coincé, le déserteur en profite pour prendre son épée et le couper la tête. Juste avant que la lame n’entre en contact avec le chaire, je lui avait tranché la gorge. Il est tombé raide mort. Kakashi-sensei se libère de son poids et s’approche de moi.

 

-         Sa va aller ?

-         Je pense mais j’ai mal à la tête…

-         Je vois…

-         Hn !

 

Pendant ce temps Sakura avait accouru près de Sasuke. Elle pleurait sur lui. Tazuna aussi verser des larmes. La rose hurlait pour qu’il se réveille et qu’il ne la laisse pas… Son cœur avait arrêter de battre, il était mort… Je m’approche d’eux et me met à genoux devant le corps de Sasuke que Sakura à reposer au sol. Je lui demande de se reculer mais elle refuse, elle commence à m’insulter de l’avoir laisser mourir et que c’est moi qui devrait être la allongé par terre. Kakashi s’approche.

 

-         Que veux-tu faire Naruto ?

-         Reculez…

-         Répond ! Sakura venait de ma hurler dessus. Je soupire et commence à concentrer le chakra qu’il me reste après je vais devoir prendre le tient, Kyubi.

-         Reculez…

-         Non !

-         Tant pis pour toi Sakura.

 

Kakashi la prit par le bras malgré qu’elle se débattait, il la recula, Tazuna les suivit. Je commence une longue série de mudras… Je finis sur le signe du bœuf… Je concentra du chakra dans les mains que je place au-dessus de son torse. C’est fatiguant et éprouvant je dois l’admettre mais ce n’est pas grave. Après une bonne dizaine de minutes à me concentrer, je stoppe le lien de chakra et souffle un peu. Les autres s’approche, Sakura est prête à me crier dessus mais elle s’arrête quand elle entend un gémissement de douleurs venant de Sasuke. Il ouvre les yeux et se masse le crâne. L’Haruno lui saute au coup en pleurant de joie, Kakashi me regarde étonné et oui, je l’ai ressuscité… J’ai mal à la tête, mes yeux me brûle, je sens un liquide coulé le long de mes joues, j’y porte ma main et la regarde…c’est rouge, du sang. La douleur se fait plus intense, plaque ma main sur mes yeux et gémis de douleur. Kakashi-sensei s’accroupit près de moi et me regarde inquiet, Sasuke également ainsi que Sakura. Je retire ma main et laisse mon regard se posait sur chacun d’eux avant que je ne perde connaissance

 

Une voix m’appelle, qui est-ce ? C’est toi Kyubi ? Kyubi ?! Je le sens plus. Mince, qu’est-ce-qui m’arrive. J’essaye d’ouvrir les yeux mais je n’y arrive pas. D’autre voix m’appelle, il y a celle de Sasuke, Kakashi et Sakura. On me soulève, on doit me porter. Je suis dans un endroit entièrement noir, où suis-je ? Une porte apparaît, je m’approche pour l’examiner. Il y a un symbole dessus, un œil, c’est un sharingan. Il représente mon Mangekyou Sharingan Eternel, c'est-à-dire une étoile à neuf branches, le blanc d’œil est noir. Je rapproche ma main de la poignet, j’ouvre la porte, une lumière apparaît, elle m’aveugle, je ne voit plus rien.

 

J’ouvre subitement les yeux, que c’est il passé ? Je tourne ma tête et regarde les alentours. Je suis dans une chambre, je tourne mes yeux vers la porte pour voir mon équipe arrivé. Ils ont l’air choqué vu leurs têtes, même Sasuke me regarde avec surprise. Ils s’approchent, je leur demande où l’on est. Ils commencent à me raconter se qui c’est passé avant que je ne sombre dans l’inconscience. Ils m’ont porté jusqu’à la maison de Tazuna, le pont est finit et cela fait environ quatre jours que je dors. Sasuke qui jusque là n’a pas parlé me demande se qui est arrivé à mes yeux, je le regarde bizarrement. Sakura me tend un miroir, mes yeux…ils ont changé, se sont les mêmes que celui qu’il y avait sur cette porte. Je pose le miroir regarde ma main, je peux voir mes tenketsus, je concentre mon chakra dans me pupille, je vois à 360°. Alors je possède le Sharingan démoniaque, mais se ne sont pas les mêmes propriétés que dans la légende, donc il se peut que je possède d’autres pouvoirs.

 

-         Tu devrais peut-être leurs dire…

-         Hn !

-         Nous dire quoi, Kakashi-sensei ?

-         Si c’est ce que je pense, Naruto possède le Sharingan ultime entre autre le Sharingan démoniaque.

-         Le sharingan démoniaque ?

-         C’est le sharingan le plus évolué, il dépasse celui de Madara. Il permet à son utilisateur d’avoir les capacités du Byakugan, du Sharingan en beaucoup plus évolué. Il possède également d’autres fonctions que je ne connaît pas…

 

A voir la tête de Sakura, ça la surprend, énormément d’ailleurs. Sasuke pas vraiment, il a toujours son air impassible, comme si il le savait déjà. Il me regarde droit dans les yeux avant de les baissé en ayant le regard vide.

 

-         Je m’en doutais…

-         De quoi, Sasuke ? Questionna Sakura.

-         Il y a une légende dans le clan Uchiwa…

-         Elle raconte quoi ?

-        

 

« Un jour, un Uchiwa viendra au monde, il sera le plus puissant. Quand il aura éliminer un des diables de cette terre, son pouvoir s’éveillera, il verra de nouveau horizon, il possèdera un pouvoir que nul autre n’obtiendra. Sa naissance sera étrange, son paternel ne sera pas celui qu’il croit, il sera naît d’une malédiction… L’arrivée d’un démon et la mort d’un héros marquera sa naissance dans l’histoire…Dans la même année, un autre bébé naîtra, lui aussi obtiendra le pouvoir ultime du sharingan. »

 

-         Donc si je comprends bien, Naruto est cet personne mais alors qui est l’autre bébé.

-         Je ne sais pas.

 

C’est sûrement…Non il ne faut pas que je me fasse d’idée, il se peut que se soit pas comme il se peut que se soit faux.

 

Après une bonne demi-heure de discussion, j’ai pu enfin me reposer.