Chapitre 10

par Kyubi-san

Le destin d’un clan

Chapitre 10

            Le jeune couple marchait dans la rue, se tenant par la main, un étrange sourire illuminant leur visage à chacun des deux. Autour d’eux, les commérages allaient bon train. Beaucoup trouvaient qu’ils s’étaient fiancés trop vite, après tout, ils avaient à peine plus de dix-huit ans chacun, et encore de nombreuses années à vivre devant eux. Mais cela n’empêchait pas Naruto d’être plus heureux qu’il ne l’avait jamais été. Pourtant, Sakura s’inquiétait de la réaction de certaines personnes, et parmi elles, la jeune fille redoutait le plus Hinata, qui avait été amoureuse du blond depuis toujours. La réaction de la jeune femme Hyuga ne serait sans doute pas tendre. Alors que les deux fiancés arrivaient non loin du manoir de Naruto, Sakura s’aperçut avec étonnement qu’une armée de clones allait et venait dans le quartier du clan Uzumaki, agrandit depuis quelques jours par l’installation de boutiques sur la grande place que Nagato avait crée avec l’aide de Jiraya, membre honoraire du clan. L’agitation allait bon train sur la place, nombre de personnes vaquant à leurs occupations, sans s’occuper du couple.

            Récemment, quelques anciens ninjas du village d’Uzushio, étaient venus rejoindre le clan Uzumaki, qui se reformait à Konoha. Tous bâtissaient leur demeure non loin des manoirs de la branche dirigeante du clan. Sakura restait toujours autant étonnée par l’importance rapidement prise par le clan de Naruto. Bien sûr, leur Dojutsu y était pour quelque chose, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que cette rapide ascension ne cachait pas quelque chose, comme la peur des dirigeants du village caché de Konoha de devoir affronter un clan possédant un Dojutsu légendaire et dont un membre était le gardien du plus puissant des Bijus. Mais, Naruto ne faisant pas de politique, la jeune femme n’était pas au courant des motivations qui dirigeaient le clan. Et, en ce moment, la préoccupation de la jeune femme n’était pas la politique, mais le fait que de nombreux clones chargés comme des mulets allaient et venaient dans le domaine, sous la direction de Konan, qui entamait désormais son dernier mois de grossesse. Néanmoins, la jeune femme conservait toujours autant son dynamisme, et Yahiko s’abstenait désormais de la critiquer sur quoi que ce soit, aillant rapidement compris qu’elle réagissait désormais au quart de tour dès qu’il osait prononcer un mot de trop.

            Pénétrant dans les jardins qui bordaient le manoir de Naruto, Sakura fut surprise par ce qu’elle y vit. De nombreuses guirlandes, auxquelles étaient accrochés des lampions, se déroulaient un peu partout dans les jardins de tout le domaine des manoirs des Uzumaki. D’autres lampions étaient fixés aux poutres des habitations et aux branches des arbres. Une centaine de clones, sous la direction de Nagato, s’évertuait à disposer correctement des tables dans l’herbe du jardin. Un sourire amusé sur les lèvres, Naruto alla prêter main-forte à son cousin, pendant que Sakura allait voir Konan, afin de lui apporter son aide. Chacun de leur côté, les deux fiancés aidèrent à la préparation de la fête en l’honneur des fiançailles de Naruto et Sakura. Cette dernière n’avait rien vu venir, puisque les secrets des Uzumaki n’étaient pas encore partagés avec elle, ce qui lui laissait comme un sentiment de ne pas encore appartenir véritablement au clan. Même si Naruto passait la majeure partie de son temps libre avec elle, Sakura trouvait qu’il lui cachait encore bien des choses, surtout depuis la découverte d’un étrange parchemin avec Yahiko et Nagato. Et la jeune femme aux cheveux roses commençait à s’inquiéter fortement pour le blond, dont le visage exprimait la peur et l’inquiétude chaque fois qu’il lisait les mots écrits sur ce rouleau. La jeune femme soupira, elle aurait tant voulue aider son fiancé, mais ce dernier s’isolait de plus en plus souvent dans une pièce secrète du sous-sol, qu’il avait protégé par de nombreux sceaux et jutsus, dont la plupart étaient inconnus de la jeune femme.

            En revanche, le blond lui laissait un accès illimité à la bibliothèque du clan, qui possédait un savoir plus grand que celle de Konoha. La jeune femme ne comprenait pas comment l’Uzumaki s’était débrouillé pour obtenir autant de livres, de rouleaux et de traités sur le monde ninja, mais ce qui était sûr, c’est que le blond connaissait la plupart des ouvrages presque par cœur, et disposait donc d’une connaissance et d’un savoir immense, qu’il mettait souvent au profit de son intelligence aiguisée. Mais, ces derniers temps, il devenait de plus en plus renfermé, passant des heures à travailler sur un sceau d’une complexité qui laissait même Nagato sans voix. Et personne ne parvenait à déterminer quel était le but final de ce sceau que le blond tentait de créer depuis plus d’un mois.

Avec un soupir, Sakura chassa ses pensées, afin de se concentrer sur l’installation des lampions dans les arbres. Elle savait que cette fête serait immense, les Uzumaki ayant invités Jiraya et Tsunade, en plus des chefs de clans. De plus, tous les ninjas de leur génération seraient là, ainsi que leurs senseis, afin de pouvoir profiter de la générosité, qui devenait légendaire dans le village, du clan Uzumaki. Ce dernier, commençait à faire de l’ombre au clan Hyuga, et les membres de ce clan, auraient bien aimés conserver le pouvoir qu’ils avaient acquis avec la disparition des Uchiwa. Mais le fait que la branche principale du clan possède le Rinnegan désamorçait les possibles conflits. Les pouvoirs de cette pupille mythique étaient en effet secrètement gardés par leurs détenteurs, qui se refusaient à en parler. De plus Nagato était largement connu pour sa maîtrise parfaite de sa pupille, contrairement à Naruto qui ne pouvait pas encore rivalisé avec son cousin à ce niveau là. En revanche, il était certain pour la jeune femme, que l’issue d’un combat entre les deux serait fatale à l’un d’eux. Des paris avaient même été lancés pour savoir qui serait le vainqueur d’un tel affrontement. Sakura se refusait à écouter de telles rumeurs, mais sa meilleure amie, Ino, ne cessait de lui rapporter ce qu’il se disait dans le village.

            Alors qu’elle allait rentrer dans le manoir, Sakura, vit que Naruto, accompagné de Yahiko et Nagato, sortait du domaine des chefs de clan. Curieuse, elle décida de les suivre, et s’aperçut qu’ils étaient partis discuter avec quelques ninjas du clan. Ces derniers étaient occupés à aménager les extrémités du quartier Uzushio, que les shinobis avaient rebaptisé ainsi, en l’honneur de l’ancien village des Tourbillons. Quelle ne fut pas la surprise de la jeune femme, lorsqu’elle vit les trois hommes offrirent des sceaux aux travailleurs. Ces derniers écoutèrent les explications fournies, avant de partir intégrer les protections aux constructions. Ne comprenant pas ce que voulait faire les trois hommes, Sakura les vit alors se diriger vers la rivière qui longeait le quartier.

            Sans hésiter, la jeune kunoichi les suivit, trop curieuse de savoir ce qu’ils allaient faire. Lorsqu’ils furent arrivés à leur destination, la jeune femme aux cheveux roses les vit alors agrandir la taille de la rivière, créant des cascades et des petits étangs. Sautant dans l’eau, Naruto composa quelques signes, écartant ainsi le liquide de son corps. Lorsqu’il fut au centre de l’étang, il traça un sceau dans le sol, qu’il enduisit de son sang. Ne comprenant pas ce qu’il allait faire, la jeune femme redoubla d’attention. Lorsque Naruto fut sorti de l’eau, il mit fin à sa technique, et activa le sceau. Aussitôt, une légère bruine se fit voir, sortant de l’eau. Alors qu’elle ne comprenait d’où pouvait venir cette soudaine humidité lors d’un jour sans nuage, Sakura vit alors les trois hommes avec un grand sourire sur les lèvres.

            - On a réussit Nagato, s’exclamait Naruto. Nous sommes parvenus à recréer le sceau des Tourbillons.

            Un léger sourire illuminait le visage de Nagato, devant l’exubérance de son cousin.  Ce dernier était toujours aussi enfantin dans ses réactions quelques fois. Et cela ne déplaisait pas aux membres du clan, qui s’amusaient toujours de voir ainsi l’un des ninjas les plus puissants du village de la Feuille.

            Alors que les garçons se dispersaient, afin de placer les sceaux sur leurs créations, Sakura repartit vers le domaine des Uzumaki. Une petite voix dans sa tête lui disait qu’elle n’avait pas sa place dans ce clan, qui manipulait les sceaux et les éléments à un degré jamais atteint, même par les plus grands ninjas. Alors qu’elle était perdue dans ses pensées, elle percuta quelqu’un. Se relevant, elle se confondit en excuses, mais s’arrêta nette en voyant que c’était sa sensei qui se trouvait devant elle.

            - Combien de fois t’ais-je dis de ne pas t’excuser dès que tu croises quelqu’un, Sakura ? ronchonna la Sannin.

            - De nombreuses fois, maître, déclara la jeune femme d’une petite voix.

            En entendant la voix de son élève, l’Hokage comprit que quelque chose n’allait pas, et elle décida de repousser ce qu’elle allait faire pour en discuter avec la kunoichi. Une fois qu’elle eut exigée de savoir ce qu’il arrivait à son élève, la Sannin la vit s’effondrer en larmes, pleurant sur sa faiblesse et son inutilité. Sakura pleura également sur le fait qu’elle ne soit pas concernée comme un vrai membre du clan Uzumaki par tous ceux en faisant partie. La princesse des limaces tenta tant bien que mal de la réconforter, mais elle dut finalement abandonner, ne parvenant pas à rendre sa confiance à son élève. Elle décida donc de faire appel à Naruto qui serait certainement en mesure de faire remonter le moral de Sakura avant le soir, puisqu’elle devait absolument être présente. Le blond accepta de s’occuper de sa fiancée, mais la Sannin vit bien que cela l’étonnait que Sakura se soit effondrée ainsi. Tout en la berçant contre lui, dans le salon de leur manoir, il lui demanda ce qui n’allait pas, la jeune femme lui raconta alors tout ce qui n’allait pas pour elle. Lorsqu’elle eut fini, elle n’entendit pas Naruto répondre, et s’aperçut qu’il était plongé dans une intense réflexion.

            - D’après ce que j’ai pu comprendre de ce que tu viens de me dire, déclara Naruto en sortant de son mutisme, tu te penses inférieure aux membres du clan.

            Sakura hocha la tête, marquant son assentiment à ses propos.

            - Dans ce cas, je vais devoir te détromper tout de suite, tu n’es pas inférieure à nous. Tu es même notre égale. Certes, tu ne maîtrises pas tes affinités élémentaires, mais cela peut-être enseigné. De plus, je te ferais remarquer que tu es l’une des meilleures médic-nin du village. Tu nous surpasses donc dans ce domaine. Il faut savoir que ce n’est pas les dons héréditaires d’une personne qui font sa force, mais sa conviction et le fait qu’elle se dépasse dans les limites qui lui ont été fixées par la nature. Si tu regardes Lee, il est devenu un bon ninja par la force de sa volonté, et pas parce qu’il a des capacités de naissance, contrairement à Sasuke qui ne se repose que sur ses Sharingans. Les capacités héréditaires ne sont qu’un atout des bons ninjas, et pour les plus mauvais, ils ne se reposent que sur elles, en faisant des cibles faciles. C’est ce que tu dois comprendre.

            Ayant dit ce qu’il avait à dire, Naruto se leva, après avoir embrassé sa fiancée sur le front. Il sortit du manoir, afin d’aller aider aux derniers préparatifs de la soirée, Nagato ayant besoin de son aide pour manipuler les parterres de fleurs afin de les transformer pour la réception. Restée seule, Sakura se mit à réfléchir à ce que Naruto lui avait dit. Elle savait que ce dernier ne lui mentait pas, puisqu’il avait trouvé un meilleur moyen, se taire. Lentement, la lumière de la vérité fit son apparition dans l’esprit de la jeune femme. Elle pensa et repensa aux paroles du blond, qui étaient emplies de bon sens. Lorsqu’elle fut enfin certaine de ne pas être un poids mort, elle se dit qu’elle créait des problèmes inutiles à Naruto. Elle se décida alors à rejoindre ce dernier dans les jardins du domaine, mais alors qu’elle mettait un pied dehors, elle vit un cerisier pousser juste devant elle.

            - Naruto ! hurla-t-elle, sachant parfaitement que seul le blond était capable de faire une chose aussi stupide.

            Ce dernier se retourna, un sourire étrange sur les lèvres. La jeune femme comprit trop tard ce qu’il voulait faire. D’un simple geste de la main, un vent léger se leva, faisant tomber les fleurs du cerisier.

            - Je crois que c’est au point cette fois Nagato, constata t’il.

            - Tout à fait Naruto, répondit ce dernier, alors qu’il essayait d’échapper à une Konan furieuse d’avoir vue un arbre pousser en plein milieu de son jardin.

            Un shuriken de papier passa alors non loin du chef des Uzumaki, qui l’esquiva en se cachant sous terre. Avec un cri de rage, Konan composa quelques mudras, avant de déclencher sa technique.

            - Doton – La cage de Terre !

            Une prison de terre sortit alors du sol, et Nagato se tenait en plein milieu de celle-ci, un sourire sur les lèvres. Alors que Konan allait rompre sa technique, Nagato disparut soudain dans un tourbillon de vent, avant de se retrouver derrière Konan et de l’enlacer avec amour. Un sourire amusé apparut sur le visage de la future mère, qui savait parfaitement que Nagato se comportait toujours ainsi pour la calmer et se faire pardonner. Konan se tourna soudainement vers les deux fiancés.

            - Il serait temps que vous alliez vous préparer vous deux, la réception à lieu dans un peu plus d’une heure, et vous aurez juste le temps d’être prêts à recevoir nos invités.

            Naruto s’inclina devant la plus autoritaire des membres du clan, avant de partir se préparer pour une soirée qui promettait d’être longue.