La Colère De Naruto

par amycybille

 

 

Chapitre Dix-neuvième : La Colère De Naruto

 

 

 

 

 

 

_" Qu'est-ce que ..., s'écria t-il, ... Sa ... Saku ... mo ... ? bégaya t-il.

 

Naruto resta interdit pendant plusieurs minutes. Cette fille ... pourquoi était-elle le portrait craché de son ami Sakumo ? Est-ce qu'il se faisait des idées ? Ou on lui avait caché des choses ? Non, impossible ! Une femme ne pouvait pas …

 

_ Naruto, s'exclama le ténébreux, je te présente ma fiancée légitime Sakura Haruno, et connue sous le nom de Sakumo, murmura t-il pour éviter que les deux geôliers n'entendent ces derniers mots.

 

Le futur Hokage eut un hoquet de surprise. Alors c'était bien ça ! Le blond voulut parler, mais l'Uchiwa l'en empêcha et lui chuchota.

 

_ Plus tard ! Je t'expliquerai plus tard …

 

Naruto comprit le message et acquiesça avant de retourner son attention sur sa fiancée, qui pleurait en tenant les mains de son amie.

 

_ Hinata, qu'est-ce que tu fais ici ? demanda la rose essayant de calmer ses pleurs.

 

La brunette sembla surprise par la question de son amie, mais se rappela bien vite que Sakura ne savait pas la "grande nouvelle" que tout le pays savait à présent. La rose était restée au camp de Konoha presque trois semaines, et avait été coupé du monde des nobles de ce fait.

 

_ Je suis la fiancée du fils du quatrième, murmura t-elle en tournant son regard vers Naruto, qui essayait de se remettre de la nouvelle.

 

Sakura sembla surprise pendant quelques secondes, et puis finit par sourire. Non, ce n'était pas vraiment une surprise. Hinata avait toujours été "l'enfant modèle" des Hyuga, elle avait toujours fait ce qu'on lui demandait, faisant le bonheur et la fierté de sa famille, de la société. Alors ce n'était pas surprenant, qu'elle ait été choisie parmi tant d'autres pour être "la fiancée la plus chanceuse" du pays du feu.

 

_ Je vois, murmura la fleur en regardant Naruto d'un air doux. Alors, tu te fais à la vie de château ? demanda t-elle en souriant.

 

Naruto se mit à rire de bon cœur. C'était la seule femme à ne pas l'appeler ... "mon seigneur", ou "très cher". Toutes ces convenances à la noix ! Sakumo, lui n'avait pas perdu sa simplicité. ... Enfin, Sakura n'avait pas perdu sa simplicité !

 

_ Là, il n'y a aucun doute, dit-il, tu es bien la personne que j'ai connu au camp !

 

La fleur sourit à l'élan de bonne humeur de son ami ... cela lui manquait terriblement. Sasuke, qui attendait patiemment, remarqua l'impatience des geôliers et dit.

 

_ La visite est terminée ! Ce n'est pas un endroit pour les femmes, expliqua t-il en montrant Hinata du regard à Naruto.

 

La jeune brune serra avec plus de force les mains de son amie. Elle ne voulait pas partir ! Oh non, pas maintenant qu'elle l'avait retrouvé.

 

_ Je ne te laisserai pas ici, se plaignit-elle.

 

_ Non Hinata, tu dois partir ! De toute manière demain matin …

 

Mais la jeune rose ne put continuer sa phrase car une quinte de toux violente la secoua. Sa gorge la brulait terriblement et elle avait les poumons en feu.

 

_ Sakura tu es malade, paniqua Hinata en sentant que les mains de la rose avaient perdu toute chaleur, tes mains sont glacées et tu tousses affreusement !

 

Les deux hommes se regardèrent d'un air grave. Ils savaient l'un comme l'autre que la prison du Palais Impérial n'était pas vraiment l'endroit le plus confortable. De plus, la neige et le froid de l'extérieur entraient comme un rien dans ces cellules. Rares étaient les femmes qui s'étaient faites enfermées ici, ou dans une prison quelconque. Mais comme Sakura, et d'autres avant elles, les exceptions existaient.

 

_ Hinata, appela Naruto en s'approchant d'elle pour attraper ses épaules, il faut partir !

 

La jeune brune sentit son cœur bondir pour deux raisons. La première; c'est la première fois que son fiancée l'appelait par son prénom en public. Bien entendu, ils n'étaient pas devant la cour des nobles ou autre réunion de la sorte, mais jamais il ne l'avait fait, même en privé. Hinata sentit son cœur se réchauffer, mais son anxiété revint au galop, à cause de la deuxième raison. Il n'allait tout de même pas laisser Sakura dans cette cellule ?! Ce n'était pas humain ! La façon de la traiter, et pire, son châtiment qu'elle devait subir demain à l'aube. Hinata avait toujours obéit sans rien dire ... mais là, à cet instant, la brunette décréta qu'elle ne céderait pas à ce genre d'atrocité.

 

_ Non ! répondit fermement la brunette.

 

Le blond fronça les sourcils. Il connaissait très bien la situation, et savait parfaitement que ce genre de choses ne plaisait à personne, et encore moins à lui-même. Mais il fallait qu'elle comprenne qu'il avait un devoir et une responsabilité à respecter.

 

_ Hinata, tu n'as pas le droit d'être ici ! réprimanda t-il, j'ai permis aux geôliers de te laisser quelques minutes ici, mais maintenant il faut y aller.

 

Son ton était plus ferme, plus froid, et la jeune brune s'en rendit compte. Pourquoi fallait-il que lui aussi agisse de cette façon ?! N'avait-il aucun cœur ? La jeune Hyuga lâcha les mains de son amie, qui essayait toujours de calmer sa toux, et se leva de toute sa hauteur afin de défier le beau blond.

 

_ Sakura est souffrante, dit-elle avec autorité, je reste ici avec elle jusqu'à l'heure de son châtiment.

 

Et comme pour confirmer ses paroles, la jeune femme se tourna vers les deux geôliers prés des escaliers.

 

_ Je vous ordonne d'ouvrir sa cellule, et de me laisser entrer !

 

Les deux geôliers semblèrent choqués par l'audace de la jeune femme. Les femmes ne donnent pas d'ordre ! Et puis, le fils du quatrième ne lui avait pas donné l'autorisation de parler. Mais en voyant que leur futur Empereur était énervé, ils furent soulagés en devinant que le blondin allait remettre sa fiancée à sa place. Sasuke soupira en voyant son ami rouge de colère. Le blond n'était pas quelqu'un de colérique, mais lorsqu'il s'énervait cela pouvait aller très loin. Il vit son ami se diriger avec calme vers sa fiancée, la regardant d'un mauvais œil. Soudain, il lui prit brusquement le bras et s'énerva.

 

_ Je ne te demande pas de laisser Sakura, s'écria t-il, je te l'ordonne.

 

Hinata avait mal au bras. Celui que son fiancé serrait ... peut-être plus fort qu'il ne l'aurait voulu. Il la regardait avec sévérité et autorité. Jamais elle n'aurait pensé que l'homme qu'elle aimait à présent plus que jamais, pouvait s'énerver autant pour défendre une mauvaise cause ... les atrocités de la société.

 

_ Maintenant tu vas te comporter, comme une épouse modèle devrait se comporter, s'emporta t-il, à présent tu vas apprendre à rester à ta place !

 

_ Calme-toi ! s'écria le ténébreux, voyant que son ami s'était peut-être un peu trop emporté. Ne t'inquiète pas, Hinata ... je vais rester avec elle, promit-il à la brune.

 

La fiancée du futur Hokage avait les larmes aux yeux, blessée par les paroles de l'homme qu'elle aimait, et blessée par la main de ce dernier, qui tenait toujours son avant bras avec force. Malgré la douleur elle tourna son regard vers le ténébreux. Elle ne savait pas si elle pouvait avoir confiance en lui, mais à présent, elle n'avait pas vraiment le choix.

 

_ Je compte sur toi, lança t-elle, essayant de parler d'une voix ferme et décidée.

 

Voyant que sa fiancée avait retrouvé la raison, Naruto la lâcha brusquement et partit en direction des escaliers, où les deux geôliers avaient l'air de trouver le spectacle intéressant. Le futur Hokage s'arrêta en bas des escaliers et regarda sa fiancée, l'invitant à le rejoindre d'un regard neutre. La brune se tourna vers Sakura, qui était toujours assise par terre. Elle avait réussi à calmer sa violente toux, et semblait un peu perdu par ce qu'il se passait autour d'elle. Mais lorsqu'elle vit le regard nacré de son amie, elle lui sourit. La jeune fiancée sembla soulagée et retourna auprès de son fiancé, qui attendait sans rien dire. Une fois à sa hauteur, il lui tendit le bras, qu'elle prit sans rien dire, puis ils montèrent tous les deux en silence.

 

_ Geôliers ! appela avec autorité l'Uchiwa, ouvrez cette cellule, je vais rester ici cette nuit !

 

Les deux intéressés se précipitèrent presque jusqu'à la cellule pour ouvrir au cadet des Uchiwa. La jeune rose se releva avec lenteur, ne comprenant pas trop ce qui se passait. "Je vais rester ici cette nuit" ? Elle avait rêvé ou son fiancé était tombé sur la tête ?! Mais en voyant son fiancé la rejoindre dans la cellule, elle constata avec joie qu'elle n'avait pas rêvé. Les geôliers fermèrent derrière lui, et retournèrent se poster devant les escaliers.

 

_ Qu'est-ce que tu fais là, demanda t-elle d'une voix faible.

 

Mais l'Uchiwa ne sembla même pas faire attention à ses paroles. Il s'approcha rapidement d'elle, et posa la main sur son front.

 

_ Tu es brûlante, murmura t-il, inquiet.

 

Inquiet ? Il était inquiet pour elle ?! La rose sourit de bon cœur. Elle avait du mal à penser normalement ... pourtant elle n'avait pas bu d'alcool ! Peut-être le froid ?

 

_ C'est parce que tu es là, murmura t-elle à son tour.

 

Le jeune Uchiwa la regarda de travers. Ce n'était pas dans ses habitudes de lui dire des choses pareilles ! Mais il comprit bien vite la cause de sa "folie passagère", il se mit à sourire et caressa délicatement la joue de sa fiancée.

 

_ Tu as de la fièvre, lui dit-il.

 

Il scruta la cellule du regard. Sakura, elle, ne le lâchait pas des yeux. Elle le trouvait tellement beau ... Son fiancé se dirigea vers le coin de la cellule le plus éloigné de la fenêtre, et s'assit contre le mur. La rose le regarda faire, sans vraiment chercher comprendre ce qu'il faisait. Elle avait l'esprit tellement embrumé ! Mais lorsqu'il lui fit signe de venir, elle s'exécuta sans discuter, comme un bon petit soldat.

 

_ Viens prés de moi, lui dit-il, en s'allongeant sur le sol dur et glacé de la cellule.

 

Sakura ne se fit pas prier et s'allongea à son tour prés de son fiancé. Elle était tellement épuisée ... Sasuke avait le dos contre le mur. Lorsque sa fiancée s'allongea prés de lui, il l'entoura de ses deux bras, la plaquant le plus possible contre son corps afin de lui procurer le plus de chaleur possible.

 

_ Tu as moins froid ? lui demanda t-il, ses lèvres prés de l'oreille de la rose.

 

Mais la jeune femme ne répondit pas, et il semblerait qu'elle ne lui répondra pas avant demain matin, car ses paupières étaient déjà fermées.

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Naruto et Hinata marchaient dans les longs couloirs du Palais Impérial, en silence. Ils ne s'étaient même pas adressés un seul mot depuis la prison ... laissant une ambiance glaciale. Hinata ne laissa rien transparaitre sur son visage de porcelaine ... mais à l'intérieur, le désespoir la tenait. Elle avait cru que son fiancé était quelqu'un de bien ... quelqu'un qui savait où étaient les vraies priorités ... et pas les priorités de la société actuelle. Peut-être qu'elle s'était trompée ... peut-être qu'au final, il était comme les autres ! Elle avait pensé qu'en tant qu'Empereur, il changerait les mauvais cotés de la société ... qu'il changerait les lois à sa manière. Mais non ... apparemment, il voulait rester fidèle à cette société ... à ce mode de vie ... parfait ! La jeune femme sentit les larmes couler le long de ses joues sans qu'elle puisse les arrêter ... des larmes silencieuses ... mais des larmes quand même. Naruto, lui, regardait droit devant lui, sans un regard pour sa fiancée. La colère ne l'avait pas totalement quitté depuis la prison, même si son visage paraissait neutre. Pourquoi avait-elle insisté de cette manière ?! Devant les geôliers en plus ! Quand comprendra t-elle qu'être un homme de pouvoir ne signifiait pas forcément "faire ce que l'on veut" ?! Le jeune homme sortit de ses pensées, en remarquant qu'ils étaient arrivés devant la porte de la chambre d'Hinata. Cette dernière lâcha le bras de son fiancé, et sans le regarder lui lança un faible:

 

_ "Bonne nuit …

 

Elle se retourna alors vers sa porte, et attrapa la poignée pour y entrer, mais le blond ne sembla pas de cet avis et la stoppa en attrapant le même bras que tout à l'heure, avec cette fois-ci plus de douceur, afin de la retourner vers lui.

 

_ Hinata, murmura t-il, je ne veux pas que l'on se quitte fâché …

 

Le blond prit délicatement le visage de sa fiancée silencieuse entre ses doigts, et le leva vers lui afin de voir son visage baigné de larmes. A ce moment précis, il se sentit complètement désemparé. La culpabilité le rongea à une vitesse impressionnante ... il s'était énervé, mais jamais il n'avait voulu voir son beau visage de porcelaine baigné de larmes.

 

_ Non Hinata, implora t-il, ne pleure pas je t'en prie !

 

La jeune femme sentit son cœur se serrer. Comment pouvait-elle le haïr ? Elle en était complètement incapable ! Naruto se sentait tellement mal ... comment avait-il pu la faire pleurer ? En admirant ces beaux yeux nacrés, le blond eut soudainement une envie folle de ses lèvres si douces. Il mit sa main dans le cou d'Hinata et approcha son visage du sien. La jeune femme vit le visage de son fiancé se rapprocher lentement du sien. Dans d'autres circonstances, elle aurait eu la folle envie de laisser cet homme l'embrasser ... mais à présent, sa fierté était plus forte que tout. Lorsque les lèvres du blond frôlèrent les siennes, la jeune femme tourna la tête brusquement. Naruto fut surpris que ses lèvres ne touchent que de l'air, mais quand il ouvrit les yeux, il comprit vite le message.

 

_ Je vois ..., murmura t-il.

 

Il lâcha à regret sa fiancée, et partit sans même un regard vers sa chambre.

 

 

 

 

***

 

 

 

 

Hinata n'arrivait pas à dormir. Elle se retournait sans cesse dans son lit à baldaquin bien trop grand pour elle. Elle pensait encore et toujours à Naruto. Depuis qu'elle avait discuté avec Ino avant de se coucher, elle s'était rendu compte qu'elle avait un peu exagéré. Elle l'avait mis dans une situation inconfortable ... elle n'aurait pas dû faire tout un cinéma devant les deux geôliers ... il avait un devoir ... La jeune femme soupira, avant de se relever légèrement sur son lit. Une fois assise, elle tripota ses longs cheveux bleuté, se mordant quelques fois les lèvres. Il fallait qu'elle s'excuse au plus vite ! Elle avait fait preuve d'immaturité ... Sakura et elle avaient fait preuve d'immaturité ce soir ! Elles ne pouvaient pas changer le monde à deux ... et puis ... le devoir et les obligations sont là. Mais il devait surement exister un compromis. Elles avaient la chance d'être à l'intérieur du pouvoir même ... peut-être qu'en attaquant de l'intérieur ... avec de la patience et de la persévérance, on pourrait arriver à changer doucement les choses. A présent, elle avait compris la leçon ... ne jamais montrer son désaccord en public. Toujours dire une chose mais en penser une autre. C'était ce que faisait Naruto ... et ce qu'elle devait faire. Soudain, dans un élan de joie, elle se leva et se dirigea avec entrain vers la porte de sa chambre. Hinata portait une chemise de nuit blanche et longue, qui laissait apercevoir les moindres courbes de son corps. Ses cheveux étaient complètement détachés, et se laissaient tomber jusqu'au creux de ses reins. Elle ouvrit silencieusement la porte, et sortit dans le couloir sombre et vide du Palais Impérial. Elle n'était pas censée sortir en pleine nuit, seule, et en plus dans une tenue pareille ! Mais après tout, il était très tard, et personne ne sortait à cette heure. Elle parcourut avec rapidité la distance qui séparait sa chambre et celle de son fiancé. Deux couloirs plus loin, elle arriva devant la chambre de sa convoitise. Elle attrapa la poignée, et entra le plus silencieusement possible. Une fois entrée, elle ferma la porte derrière elle. Malgré la lumière émise par la lune, la jeune femme ne voyait pas grand chose. Elle distinguait un peu les meubles, et le grand lit à baldaquin posté juste devant elle. Avec prudence, elle avança jusqu'à celui-ci, puis le contourna lentement pour ne pas faire de bruit. Au bout d'un moment, ses yeux s'habituèrent à l'obscurité, et elle put distinguer son fiancé clairement couché sur le dos, sous les couvertures de soie. La brunette sourit, et tira légèrement les couvertures afin de se glisser à l'intérieur.

 

_" Naruto, chuchota t-elle.

 

Mais apparemment, le blond avait le sommeil lourd. La fiancée ne se découragea pas, et s'approcha le plus possible de lui. Elle l'appela encore, mais toujours pas de réponse. Elle posa sa tête sur son torse, le rouge aux joues ... mais après tout, tant pis pour ce qu'il dirait ! Dans un élan de tendresse, elle soupira d'aise et enfouit son visage dans le cou de son fiancé. Ce dernier bougea légèrement, mais ne se réveilla pas. Le jeune brune se releva un peu, et se pencha sur les lèvres de son fiancée pour l'embrasser avec entrain. Soudain, elle sentit Naruto répondre à son baiser, et poser ses mains dans son dos. Ils continuèrent à s'embrasser pendant de longues minutes, lorsque Naruto brisa la douce transe dans laquelle elle s'était abandonnée. Il la fixa de ses beaux yeux océan, et caressa la joue de la jeune Hyuga.

 

_ Pourquoi tu es venue me voir en pleine nuit ? demanda t-il dans un sourire.

 

_ Parce que je voulais m'excuser pour tout à l'heure, dit-elle en baissant les yeux. J'ai agis comme une gamine. Je n'aurais pas dû te contredire en public de cette manière ... nous avons des règles à respecter ... j'ai compris la leçon. Pardonne-moi, implora t-elle.

 

Le jeune homme parut touché par ses paroles, et attira sa fiancée contre lui.

 

_ C'est déjà pardonné, mon Amour, lui murmura t-il au creux de l'oreille.

 

Hinata sentit con cœur s'emballer violemment. Mon amour ? ... il l'avait appelé "mon amour" ? Mais elle ne put se poser plus de questions, car son fiancé la fit basculer sur son lit, se retrouvant allongé sur elle. En voyant la position dans laquelle ils étaient, la jeune femme regarda son fiancé bizarrement.

 

_ Naruto, dit-elle mal à l'aise, on n’a pas le droit de ... enfin avant le mariage c'est interdit !

 

Le jeune blond comprit tout de suite où elle voulait en venir, et lui sourit en s'approchant de ses lèvres.

 

_ Mais tu es si belle mon Hinata, dit-il d'une voix charmeuse, et dans deux jours et deux nuits tu ne seras rien qu'à moi ...

 

 

 

 

Amy.