Chapitre 3

par Warrock

Chapitre 3


Kakashi était devant la stèle des shinobi. Celle où les noms des shinobi mort au combat était inscrit. De la mélancolie habite son regard. Il tient dans sa main un bandeau avec une entaille. Les pensées du sensei vagabondes. Elles sont habités par ses deux élèves, Naruto et Sasuke. Mais c’est surtout son échec en tant que sensei qui l’accable. S’il était arrivé à temps… Aurait-il pu empêcher la disparition du jeune genin ? Il pose son main sur le nom du genin qui est gravé sur la stèle.


*****


Naruto ouvre les paupières. A cause de la nuit dernière, le jeune blond avait trouvé le sommeil avec beaucoup de difficulté. Entre la gifle de saiko, et les oreilles et la queue de chat de ces dernières… Le jeune genin se posent des questions.


Koneko entre dans la tente. Elle tient un plateau avec de la nourriture. Naruto remarque la disparition des oreilles et de la queue de chat.


Bonjour. Koneko dépose le plateau devant naruto qui garde le silence. Naruto ? La jeune fille voit dans les yeux de celui-ci de la méfiance. Tu as encore ce regard. Lance koneko.

- Quelle regard ?

- Celui de la méfiance. Tu te méfie de nous.

- C’est bien normal. Regard moi, je suis attaché.

- Je suis désolé de notre comportement envers toi. Écoute, je vais te détaché. Comme ça tu pourras manger. Koneko défie les liens du jeune blond. Celui-ci profita de l’occasion pour la repousser. Il essaie de s’enfuir mais sa jambe l’empêche de marcher. Il trébuche et tombe sur le sol. Naruto ! Il se relève.

- Laisse moi ! Lance Naruto en posant son regard vers koneko. Malgré la rage que reflétait les yeux du blond, koneko se lève bien décidé à l’arrêté. Tu veux m’arrêter ?!

- Dans ton état, je gagnerai facilement. Koneko fit apparaître ses oreilles et sa queue de chat. Le genin remarque les pupilles fendu de la jeune fille.

- Tu ne me connais pas ! Hurle naruto vers Koneko. Celle-ci disparu. Avec une facilité déconcertante, la jeune fille maitrise le jeune homme en le plaquant au sol. Elle lui immobilise les bras. (Co… Comment a-t-elle fait ?) Songe naruto sans voix.

- Tu es calmer ?

- Qu’est-ce que vous êtes ? Demande-t-il en posant son regard sur koneko.

- Nous sommes le clan nekoma, mais nous avons un autre nom, le clan de la lune.

- Le clan… De la lune… Est-ce que tout le monde est comme toi ?

- Oui. Naruto… Je sais que c'est difficile à croire… Mais depuis notre première rencontre... Ton regard… Montre que tu es comme nous…

- Comme vous ?

- Un être perdu… Un paria. En entendant ces mots, Naruto baisse la tête. La jeune femme avait cerné son esprit. Koneko relâche son étreinte. Elle se lève et se dirige vers la sortie de la tente. Le chef kai m’a donné des instructions. Si tu ne veux pas rester avec nous, prends des forces et pars. Ce sont ses derniers mots.”


Koneko laissa naruto. Le genin donnait raison à la jeune fille. Il était un paria. Il ne savait pas ce qu’il devait faire. Est-ce qu'il devait partir ? Une heure plus tard, kai entra dans la tente. Naruto se lève en le voyant.


Comment te sens-tu ? Demande le chef en regardant le genin.

- Complètement déboussolé…

- Cela se comprends. Kai fit apparaître ses oreilles et sa queue de chat. Ça doit être la première fois que tu vois ça.

- Que… Comment êtes-vous… Devenu comme ça ?

- Nous sommes devenus ainsi parce qu’il y a fort longtemps, nous avons été exposé à une forte émission de chakra d’une des attaques d’un biju. Il s’agissait de nibi. Le démon à deux queue.

- Attendez !? Il y a quelque chose que je viens de remarqué. Le nom du clan c’est bien nekoma, mais le nom de famille de koneko c’est tojo, pourquoi ?

- Parce que c'est le nom de famille de sa mère. Quand cela est arrivé, un membre du clan à trouver sa mère malade. Nous l’avons intégré malgré qu’elle ne portait pas le même nom de famille que nous. Elle mourut en donnant naissance à koneko. Et j’ai décidé de la prendre sous mon aile. Malgré ça, elle à prit la décision de garder ce nom en mémoire de ma mère.

- Donc vous n’êtes pas vraiment son père.

- Peu importe. Tant qu'à ses yeux je le suis. Naruto baisse la tête. L’histoire que lui à conter kai reste dans son esprit. Lui un jinchuriki, porteur du biju qui avait autrefois détruit konohakagure. Et ce clan, exposé au chakra d’un biju, provoquant un changement. Ils sont comme lui des monstres. Pourtant sans le comprendre, ce clan avait comme même essayer de l’aider. Pourquoi ?

- Je ne peux pas rester… Je porte en moi kyubi. À cause de ça, mon village natale m’a traité comme un monstre.

- Et tu as peur que cela soit le cas avec nous ? Naruto ne répond pas. Viens, allons dehors. Kai aida naruto à marcher. En sortant de la tente. Le genin vit les membres du clan courir dans tous les sens.

- Que se passe-t-il ?

- Je te montre simplement la vie de notre clan. Comme tu peux le voir, nous sommes des êtres humains comme tout le monde. Nous nous amusons. Nous travaillons. Nous profitons de la vie qui nous a été donné. Membres du clan nekoma ! Les membres, en voyant le chef sous sa véritable forme, accoururent le plus vite possible.

- Chef kai ?

- Que faites-vous ?!

- Caché vos oreilles...

- Et votre queue…

- N’ayez pas peur. Naruto est au courant de notre secret. Et je lui fais pleinement confiance.

- Confiance ? Vous n’avez pas peur que j’aille tout raconter à quelqu’un ?

- Tu sais personne ne croira ton histoire. Un clan qui a des oreilles de chat, tout le monde te prendra pour un fous.

- Vous avez sans doute raison. Euh… Pourquoi vous les avez réuni ?

- J’aimerais que tu leur fasses part de ta décision.

- Je… Je vais partir.

- Excusez-moi… Lance saiko. Pourrait-on en avoir la raison ? Naruto regarde saiko. Elle affiche un air serein.

- Je… Le genin se fige. Il ne sait pas si cette annonce allait changer quelque chose sur sa condition. Le blond hésite. Je… Suis… Un jinchuriki. Le jinchuriki de kyubi. (Voilà… Ce qui devait arriver… arriva… Autant poursuivre.) Comme je suis un monstre, je pense que… Koneko s’avance, elle s’arrête devant le genin, elle donne une gifle au blond. Celui-ci est état de choc.

- Tu n’es pas un monstre ! Tu es juste différent, qu’est-ce qu’il y a de mal à cela ?!

- Koneko… Le jeu homme détourne le regard. La jeune fille fit apparaître ses oreilles et sa queue.

- Regarde moi naruto. Non, regard nous. Le clan qui fit apparaître leurs oreilles et leurs queues. Nous sommes nous aussi des monstres. Pourtant, nous vivons avec cette différence.

- C'est vrai ! Firent les membres du clan.

- Pourquoi… Pourquoi, vous n’êtes pas en colère contre moi…

- Tu dois sans doute parler de ton biju ? La raison est simple. Intervient kai. Ce n'est pas ton chakra qui nous à rendu ainsi.

- Mais je fais comme même parti de ceux…

- Ton biju est kyubi. Tu n’es pas responsable de notre transformation. Intervient saiko.

- Naruto… Reprit koneko. En ce moment, ton esprit est perdu. Mais si tu reste avec nous, je suis sûr que tu trouveras une réponse. Le genin pose son regard sur la jeune fille et le clan.

- Une réponse ?

- Oui. Une réponse sur ce que tu veux être. Les mots de koneko toucha le coeur de naruto.

- Kai…

- Oui ?

- J'ai changer d’avis. Koneko, tu m’as convaincu. Je veux trouver ma place dans ce monde. Si voyagé avec vous me permet de la trouver… Je vais rester.”


Le clan accepta naruto. Néanmoins, il faudrait du temps au genin pour pouvoir refaire confiance à quelqu’un. Mais le clan comprenait. Et il prendrait le temps de soigner le moral et le coeur du jeune shinobi.