Profession: Assassin première partie

par Torino

Chapitre 8 : Profession, assassin.

 

Monastère de la Guilde, Hall des missions (2 semaines plus tard) :

 

  Naruto était assis sur un des canapés du Hall des Missions, c’était une salle immense qui accueillait plusieurs ninjas venus pour choisir des missions, se reposer, ou passer du temps avec ses amis avant de repartir pour d’autres quêtes. Cela faisait maintenant deux semaines qu’il connaissait Yami, sa présence permit au Blond de manipuler de plus en plus de chakra du démon sans succomber aux traits maléfiques du renard, il pouvait aller beaucoup plus vite, sauter beaucoup plus haut, soulever des poids toujours plus imposants sans ressentir la moindre fatigue. Une immense sensation de liberté allégeait ses souvenirs douloureux. Naruto était assis aux côtés de ses deux lieutenants : le premier était un jeune garçon de 17 ans aux yeux rouges, la peau bronzée avec des dreadlocks dans ses cheveux brun, il se nommait AWAJI Ryo et le second lieutenant n’était autre que…Tokisada.

  « Putain on se fait chier en ce moment, y a aucune mission intéressante, c’est mort…fit remarquer Ryo.

_Ferme là t’es soulant à te plaindre. Lui répondit Tokisada

_Fermez là tous les deux, je sais que les missions puent beaucoup en ce moment mais le prochain qui râle, je jure que je lui coupe la langue. Intervenue Naruto avec un calme qui surpris ses subordonnées.

_...

_...

_Bon, euh… capitaine ?

_Oui Ryo ?

_On pourrait pas faire un petit match à un contre un pour passer le temps s’il vous plait ?

_Non merci. Je ne suis pas motivé pour te mettre une raclée pour la 77e fois.

_Je suis beaucoup plus fort qu’avant.

_Beaucoup plus fort qu’il y a 24 heures ?

_Euuuuuuuuh. Ryo se gratta l’arrière de la tête en lançant un sourire gêné à son supérieur.

_Au lieu de me souler, pourquoi n’irais tu pas te battre avec Tokisada ? Tu aurais sûrement moins de problème à te battre contre lui, et comme ça tu passerais plus de temps debout que dans un lit d’hôpital. »

  Ryo se mit à rougir en voyant les regards amusés de son capitaine et son équipier. Leur conversation s’interrompue lorsqu’ils virent une foule se rassembler devant le tableau des missions. Toute la foule s’écarta lorsque Naruto et ses lieutenants arrivèrent devant le mur, ils virent Natsuhiko en train de coller les feuilles. Il fit tout tomber au moment où il voulut dire bonjour à son petit frère, il fut aidé par une jeune fille aux cheveux châtains et aux yeux verts qui en profita pour lui mettre un coup sur la tête et le sermoner devant les regards amusés des spectateurs.

  « Arrête Motoko…aïe…désolé je ferais attention la prochaine fois promit.

_Arrête de frapper mon frère Motoko, sinon tu vas passer un sal quart d’heure, je te rappelle que c’est ton lieutenant.

_ !!! Désolé, mais il est vraiment trop maladroit, c’est énervant, à chaque fois il se fout la honte, c’est tout de même un capitaine.

_C’est toi qui l’humilie en le frappant devant toute le foule. Arrête.

_C’est bon Naruto, calmes toi, c’est pas grave, je préfère en rire. Et puis elle a pas tord.

_Pfff… t’es soulant à te laisser faire comme ça tout le monde en profite pour se moquer de toi je te signales, pas étonnant que Asusa pète un câble comme cela à chaque fois. Bon sinon quoi de neuf dans les missions ?

_Bah, on a des demandes d’escortes, des avis de recherche et des demandes pour des assassinats.

_Cooooool !!! Cria Ryo avec un enthousiasme qu’il ne cachait pas. Sempaï, je peux en faire une, s’il vous plaît ?

_Comme tu veux. Sinon Natsuhiko, je peux voir les demandes d’assassinats s’il te plaît ?

  Natsuhiko lui tendit les feuilles, Naruto commença à les feuilleter mais s’arrêta sur une d’entre elles, il fronçât les sourcils et mit la feuille dans sa poche avant de se remettre à feuilleter les demandes. Il s’arrêta une nouvelle fois devant une des feuilles. Il rendit le reste à son aîné et reparti s’asseoir sur le canapé.

  « Vous regardez quoi capitaine ? demanda Tokisada à Naruto.

_Tiens regarde, le conseiller du seigneur du pays du vent serait, d’après cette affiche, lié à plusieurs trafiques de drogues, d’êtres humains et d’organes ; il est aussi écrit qu’il est soupçonné d’avoir vendu des informations à Orochimaru sur Suna il y a 6ans, mettant en péril la paix entre les 5 grandes nations.

_Ouah !!! Il n’a pas chômé le petit père…He vous allez où ?

_Voir le grand chef, j’ai quelques questions à lui poser au sujet de cette mission.

_Je peux vous accompagner ?

_Non c’est bon, vas plutôt t’occuper de Ryo il est devant le tableau depuis une demis heure, vas l’aider à choisir une mission.

  Tokisada accepta à contre cœur et se dirigea vers son équipier, Naruto partie en direction du bureau de Hikage.

  « (Bonjour Maître, tu passes une bonne journée ?)

_ (Bonjour Yami, bien dormit ?)

_ (Oui merci, qu’est que tu caches dans ta poche ?)

_ (Il n’y a pas que le conseiller qui semble être impliqué dans cette affaire de contrebande. Regarde la photo de ce mec.) il déplia le papier qui se trouvait dans sa poche, elle présentait la photo d’un homme au corps rempli de cicatrices. Néanmoins son visage restait reconnaissable aux yeux du blond.

_ (Heee ! Mais ce ne serait pas…)

_ (Oui, c’est Hidan. Nos soupçons sur la survie de l’Akatsuki étaient donc fondés.)

  Lorsque Naruto arriva devant le bureau de Hikage, la porte s’ouvrit devant lui, il entra dans le bureau, c’était une salle située au dernier étage du monastère, elle était de forme rectangulaire avec une  vue sur l’ensemble de l’île. Le bureau du seigneur était au bout de la salle où étaient assis Hikage et un autre masqué du clan. Naruto salua le seigneur avant de s’avancer un peu plus.

 « Bonjour Naruto, je peux t’aider ?

_Mes respects Hikage-sama, j’aurais voulu vous parler de cette demande d’assassinat vis-à-vis du conseiller du pays du vent.

_Je m’y attendait, mon messager ici présent vient tout juste de me résumer les détails du contrat, d’ailleurs vous tu peux disposer et encore merci. »

  Le messager salua Hikage et Naruto avant de se retirer de la pièce. Naruto s’assit confortablement dans un des fauteuils présents dans la salle et attendit que Hikage n’engage la conversation.

  « Bien, tu veux quelques chose à boire ?

_Non merci, pourriez vous me parler de cette mission s’il vous plaît ?

_Tout d’abord, cette mission n’est pas faite pour les bulldozers, il te faudra donc être extrêmement prudent et habile, personne ne doit te repérer. Nos commanditaires voudraient que l’on fasse passer la mort du conseiller pour un accident si possible ou du moins brouiller les pistes qui pourraient jouer en leur défaveur. C’est aussi pour cette raison qu’ils désirent récupérer des documents diffamatoires en la possession de la victime.

_Que viens faire Hidan dans cette affaire ? Il est censé être mort, décapité et enterré, je le sais puisque j’étais là lorsque Shikamaru l’a battu.

_On ne peut tuer une personne qui est déjà morte, Hidan appartient à un clan qui pour religion le Jashin, une religion monothéiste qui vénère le Dieu de la mort et de la douleur Jashin, d’où le nom de leur religion. Les membres de ce clan pensent que c’est ce dieu qui leur aurait don de l’immortalité. Nous même nous ne connaissons pas l’origine de ce pouvoir, Mais ce dont nous sommes sur c’est qu’il y a un moyen de le tuer.

_Vous connaissez ce moyen ?

_Non mais nous savons par expérience que l’immortalité n’existe pas.

_Je trouverais bien un moyen de me débarrasser de lui.

_Je veux bien que tu réalises cette mission mais à une condition.

_Laquelle ?

_Je veux que la team d’Asusa et la tienne t’accompagnent.

_Pourquoi ?

_Je vais t’expliquer après t’avoir dit quand et où il te faudra agir. Le seigneur du pays du vent organise un congrès pour fêter le 15e anniversaire de l’Alliance entre les 5 grandes puissances. Il y aura donc beaucoup de monde mais aussi un système de sécurité très important, mais ce sera la seule et unique occasion d’éliminer Hidan et le conseiller et de récupérer les documents et ceux en même temps. Il y aura beaucoup de ninja à cette soirée et qui plus est tu es l’une des personnes les plus recherchées au monde, tu auras donc besoin d’une couverture afin de pouvoir mener à bien et sans encombres cette mission. D’accord ?

_... Pffff… d’accord, mais alors ils s’occupent seulement de me couvrir, compris ?

_D’accord, il te reste donc qu’à partir pour le pays du vent avec ton équipe et celle de Asusa, rapporte les documents ici. Ha oui au fait, il te faudra aussi trouver des invitations pour pouvoir t’infiltrer dans l’enceinte du palais, tu ferais mieux de te dépêcher, le congrès a lieu dans une semaine. »

  Naruto sortie du bureau le dossier de la mission sous le bras et se dirigea vers la chambre d’Azusa pour lui annoncer la nouvelle. Quelques heures plus tard, les deux teams étaient prêts à partir pour le pays du vent.

 

Village de Konoha, Salle de réunions (au même moment) :

 

  Sasuke était assis aux côtés de Sakura, Tsunade, Jiraya et Shizune et faisait face à plusieurs dizaines de shinobis, tous en rang devant leur Hokage et les sanins. Sasuke se leva et prit la parole.

  « Bien, si je vous ait convoqué aujourd’hui, c’est pour vous faire part d’un congrès qui aura lieu dans exactement une semaine au pays du vent, il réunira tous les plus grands seigneurs des 5 grands pays mais aussi des pays alliés. Des ninjas aussi des Cinq grands villages shinobi seront présents, nous avec, afin de sécuriser le palais mais aussi afin d’honorer l’Alliance, c’est pourquoi tous ceux que j’ai convoqué partiront avec moi au pays du vent. Maintenant rompez, nous partiront demain à l’aube par groupe de six qui emprainteront chacun un chemin différent. »

  Les ninjas s’éclipsèrent en un éclair, laissant Sasuke et ses amis seuls dans la salle. Il se tourna vers jiraya qui s’était avancé vers lui.

  « Sasuke j’ai une mauvaise nouvelle.

_Qu’est ce qu’il y a ?

_Il semblerait que nous ayons vu juste sur le retour d’Akatsuki, la famille Nara vient de me signaler que les restes de Hidan avaient été déterrés.

_...

_Mais le plus surprenant, c’est que ceux qui l’ont déterré savaient exactement où il était enterré et qu’ils l’ont extirpé sans se faire surprendre alors que Hidan était sous haute surveillance, les gardes n’ont rien vus…appart un ciel rouge.

_ … !!! Restons sur nos gardes, j’ai un mauvais pressentiment à propos du congrès.