Le chemin

par Alkatra

Le chemin.




Chapitre 1 : Quand la fin ne devient qu'un début.






Il court. Vite. Le plus vite qu'il puisse faire. Il fait froid dehors et pourtant il ne le sent pas. Il a peur. Très peur. Cela se voit dans ses immenses yeux vert. Des yeux qui crient leur incompréhension. Comment se fait-il qu'il l'ait retrouvé ? Cela fait pourtant bien longtemps qu'il pensait être tranquille.

Il court toujours. Cependant, les hommes gagnent du terrain. Le relief n'est pas en sa faveur non plus. Une longue plaine, sans arbres ni rochers dans lesquels pouvoir se cacher. Comme sa forêt lui manque ! Là-bas, il n'aurait eu aucun mal à trouver une cachette et à semer ces hommes. Il se sait perdu et pourtant il continue à tracer son chemin du mieux qu'il peut. Il ne se laissera pas prendre aussi facilement, il se battra même s'il le faut.

Son corps, bien que grand et musclé, se raidit de plus en plus. Du sang coule le long de son bras. Il est blessé, mais il n'en ressent plus la douleur. L'appréhension du choc qui galope vers lui sert d'anesthésie. Cela fait bientôt une heure qu'il court à en perdre son souffle, luttant contre l'inévitable. Ces ennemis ne sont plus qu'à une centaine de mètres. Le combat se rapproche, et il se prépare. Il n'a pas dit son dernier mot et compte bien tout faire pour s'en tirer encore une fois.

Il s'arrête, contrôlant au mieux sa respiration. Se retournant, il constate que les trois hommes se sont arrêtés à une dizaine de mètres de lui, le regardant l'air tranquille. Ils sont convaincus que leur mission est assurée.

Brandissant un kunai, il s'élance vers les trois hommes. A cinq mètres d'eux, il hurla un retentissant « Kagebunshin no jutsu », et cinq clones apparurent. Cependant, les malfrats n'eurent aucun geste montrant un étonnement quelconque. Ils s'élancèrent également, avec une puissance qui montrait que le jeune homme n'avait aucune chance de gagner. Après avoir immobilisé ce dernier à l'aide d'une prise de taijutsu, le troisième homme frappa le jeune homme derrière la tête.

Ça y est. La cavale était enfin terminée, et leur mission un succès. Ils avaient le jeune homme, personnes ne les avaient vu et surtout, ils étaient dans les temps. Prenant le garçon sur une épaule, l'un des trois vainqueurs laissa tomber de la poche du jeune homme, un bandeau marqué d'une feuille. Il sourit et le laissa là. Ce ninja de Konoha n'en était plus vraiment un.


Non loin de là, un combat très violent se déroule entre deux hommes. Tels des fauves, ils se jettent l'un sur l'autre, une haine profonde dans les yeux. C'est un combat à mort, un combat également pour la survie. L'un des deux n'en sortira pas vivant et ils le savent. Le premier, portant le même bandeau à feuille que le jeune homme, est un grand blond aux yeux bleu. Il se tient droit, fier de ce qu'il est, et le regard fixe, montrant ainsi sa détermination. Cependant, des petites cicatrices se trouvant un peu partout sur son corps montre qu'il a enduré plusieurs épreuves au cours de son existence. L'autre individu, un grand brun n'a rien à envier au premier, le regard dur, il a certainement fait chavirer de nombreux cœurs pendant sa vie. Cependant, une intense sensation de froideur émane de son être, une sensation de haine envers le monde qui l'entoure. Il a la rage de vaincre et cela décuple ses forces.

Le combat semble stagner, les deux hommes n'arrivant pas à percer les défenses de l'autre. Ils ont beau tout donner, cela reste insuffisant. Malgré tout, leur réserve de chakra à tous deux commence à se tarir. Après une longue passe d'armes, les deux ennemis s'arrêtent et se regardent.

« - Tu ne m'auras jamais, que tu le veuilles ou non ! » hurle le brun.

Le blond sourit. Malgré ses hurlements, et l'air glacial qu'il dégage, son ennemi n'avait pas entièrement changé. Il avait toujours eu ce regard hautain et ce sentiment de supériorité avec lui. Au moins, cela lui permettait de garder un lien avec son ancienne vie. Mais le mal était fait, sa mort était essentielle. Il se concentra et, à l'aide de son ami, il fit remonter la plus grosse concentration de chakra qu'il pu. Son ennemi, voyant se profiler une menace décida d'attaquer au plus vite pour contre-carrer la puissance du grand blond. Malgré tout, la puissance ce dégageant de ce dernier l'écrasa littéralement, il ne s'était pas aperçu de cette puissance auparavant. Il comprit alors. En effet, il ne faisait pas le poids. Son ancien ami s'était durement entraîné pour ce jour, et il l'avait sous-estimé. Ou bien il avait toujours voulu se le cacher.

Le grand blond lâcha une orbe destructrice qu'il réussit à esquiver, et enchaînant avec une attaque de type Katon. Cependant, il était trop tard, l'autre avait été plus rapide, et à l'aide d'un clone le frappa d'un Rasengan dans le dos, sa main traversant son corps. Une odeur âcre s'éleva pendant que du sang giclait sur sa tenue. Le brun s'affala sur le sol, se retournant pour regarder en face celui qui le tua. Il murmura alors :

«  - Je te hais Naruto... Tu es le seul qui n'est jamais cessé de m'aimer et vouloir me récupérer. Je te hais mais au fond... Tu étais le seul digne de me tuer...

Une larme coula le long de sa joue. Cette fois, c'était bel et bien terminé. Sa mission était achevée, il n'avait plus qu'à rentrer.