Hokage

par Honoo

Chapitre 35 :Hokage

 

 

 

 

Tsunade regarda Gaara et sa troupe repartir vers Suna et soupira. Les deux dernières semaines qu'ils venaient de passer durant ces négociations avaient été tout bonnement horrible. Danzô était arrivé le jour suivant la découverte du plan de Kemriss et n'avait eu de cesse de faire perdre du terrain à Konoha. Déjà qu'il s'était autoproclamé trop important pour être tenu à l'écart, son attitude avait fait enragé la vieille sannin. Et les négociations étaient finalement terminées. Kemriss ne s'attaquerait pas au village, c'était déjà ça. Mais Konoha ne pourrait plus aider les autres pays pour lutter contre l'invasion du Portemort. Elle se sentait comme étant une traitresse.

Elle regarda Sasuke et Kakashi et ils partirent vers Konoha. Danzô et ses deux gardes du corps les suivaient non loin. Ils avaient fait la moitié du chemin lorsqu'un grondement sourd retentit. Tous se mirent en position de combat, ne sachant à quoi s'attendre. Le grondement sourd se mua en un léger tremblement du sol. Et Sasuke s'écria :

 

-          On dirait le rythme de course d'un animal !

 

Et il se révéla qu'il avait raison : un hurlement d'une puissance incroyable secoua les arbres et faillit les faire tomber. Et le hurlement fut suivit par une puissante explosion, qui se produit quelques dizaines de mètres devant eux, assez puissante, elle, pour arracher les arbres et repousser les ninjas en arrière. Lorsqu'ils purent enfin voir à travers la poussière soulevée, ils refusèrent de croire ce qu'ils voyaient : Un immense renard doté de nombreuses queues leur faisait face. Le goupil géant faisait au moins sept mètres au garrot et ses queues ravageaient la forêt alentour.

 

-          Kyubi ?! s'écria Kakashi, surpris.

 

-          Il semblerait que votre protégé désire nous éliminer, Tsunade ! cria Danzô.

 

-          Impossible !

 

Ils n'eurent pas le temps de discuter plus longtemps de ce sujet : le renard géant les chargea à une vitesse folle et abattit ses griffes vers Tsunade, qui l'esquiva d'un bond. Une des queues du renard l'atteignit en plein vol et la projeta au sol.

 

-          Fūton - Shinkū Daigyoku ! Sphère du vide Majeure !

 

Danzô cracha une grosse boule de vent qui s'écrasa contre le ventre du renard, qui grogna mais ne prêta pas plus d'attention à l'attaque du vieillard. Une épée de foudre vint frapper la patte avant du renard monstrueux, et l'entailla légèrement. Le renard grogna et tenta de mordre Sasuke, qui esquiva la morsure de peu.

 

-          Prends-toi ça !

 

Un coup d'une force colossale que le renard reçu dans le menton le fit reculer. Tsunade venait de l'attaquer. Le groupe de Danzô lança d'autres attaques envers le goupil géant, l'obligeant à s'éloigner encore plus.

 

-          Mais pourquoi nous attaque-t-il ? demanda Tsunade.

 

-          C'est un criminel, ce n'est pas une raison suffisante ? répondit Danzô.

 

-          Naruto ne ferait jamais ça, remarqua Kakashi.

 

-          Vous l'avez bien vu faire dans la résidence Hyuga, il en est parfaitement capable.

 

-          Hyashi l'avait provoqué ! Nous ne nous sommes pas attaqués à lui ! cria Sasuke.

 

-          Ça n'a pas l'air de le déranger, fit remarquer l'un des gardes de Danzô.

 

Ils furent de nouveau interrompus par le renard géant, qui ouvrit la gueule tandis qu'un orbe de chakra noir se formait devant lui.

 

-          Merde, pas ça !

 

Le renard avala l'orbe de chakra, avant de le recracher en le projetant comme un missile vers le groupe.

 

-          Kamui !

 

Une espèce de mini trou noir se forma au cœur du missile de chakra qui se fit absorber. Kakashi tomba à genoux : utiliser Kamui pour contrer cette attaque consommait beaucoup de chakra, et il n'était pas sûr de pouvoir le refaire. Le kitsune ne lui laissa pas le temps de se reposer et chargea à nouveau. Il abattit sa patte vers l’épouvantail, trop épuisé pour esquiver dans l’immédiat. Cependant, Tsunade intervint et stoppa l’attaque du goupil géant en lui assénant un de ses légendaires coups de poing au niveau du poignet, déviant assez l’attaque pour épargner Kakashi. Une autre lame de vent frappa l’immense renard et le fit reculer. Sasuke activa ses Mangekyou Sharingan.

 

-          Tu ne comptes quand même pas…

-          Si on n’y va pas sérieusement, on va mourir ! Je ne sais pas pourquoi il nous attaque, mais il semble bien décidé à se lâcher. Alors je vais faire de même.

 

Sasuke regarda le renard géant et des larmes de sang coulèrent de son œil gauche. Au même instant, le renard géant frappa le sol avec une force incroyable, soulevant des blocs de terre et le dissimulant momentanément à la vue de l’Uchiha. Des flammes noires embrasèrent immédiatement les blocs de terre. Puis, les même rochers furent projetés à une vitesse folle sur le groupe de ninjas.

 

-          Oh… fit Sasuke.

 

Couverts de flammes inextinguibles, les rochers étaient impossibles à arrêter à main nues. Kakashi, Sasuke et Tsunade esquivèrent tandis qu’une nouvelle lame de vent venait détruire les rochers menaçant le groupe de Danzô. Ils étaient tombés dans le piège : alors qu’ils étaient encore en l’air, le groupe de Tsunade s’aperçut que non content d’avoir projeté les blocs enflammés vers eux, le Démon Renard avait suivi ses projectiles et se retrouvait donc extrêmement près d’eux, en position d’attaque. Il frappa la Hokage au vol, l’écrasant contre le sol qui se fissura sous l’impact. Deux de ses queues vinrent percuter Sasuke et Kakashi, les projetant en direction des flammes noires qui commençaient à consumer la forêt. Sasuke eût tout le temps, et le reflexe, d’éteindre ses flammes avant qu’ils ne s’écrasent par terre, pour se relever difficilement.

 

-          Tsunade-sama !! hurla Sasuke.

 

Le démon renard releva sa patte, pour révéler une Tsunade terriblement blessée au sol, inconsciente. Le renard eût un dernier regard mauvais pour l’Uchiha, remua ses huit queues avec lenteur, et abattit de nouveau sa patte, toutes griffes dehors.

 

 

***

 

 

Ils arrivèrent à Konoha dans un silence de mort. L’ANBU avait été prévenue par Sasuke par le biais d’un faucon porteur d’un terrible message : la mort de la Godaïme Hokage de Konoha : Tsunade.  Après avoir assassiné la Godaïme, le démon renard s’était enfuit dans la forêt, laissant les survivants sur les lieux du combat. Les funérailles de la Godaïme eurent lieu quelques jours après, alors que le village était toujours traumatisé par le massacre violent perpétré quelques semaines auparavant par Varaek. Le cercueil de la dernière Sannin fut placé dans le caveau des Hokage sous une pluie torrentielle. Et, finalement, le village sortit de la torpeur terrifiée dans laquelle il était plongé depuis des mois pour aborder un sujet des plus importants : qui serait le nouvel Hokage ?

Danzô semblait en place pour remplacer la petite-fille du 1er Hokage, en amplifiant la colère des villageois et en la redirigeant vers quelqu’un d’autre : Naruto. Evidemment, tout le monde savait que Tsunade avait été tuée par un Renard géant doté de nombreuses queues. Comment ne pas penser à ce que les habitants considéraient encore comme la plus grande source de ravages de l’histoire de Konoha, Kyubi ? Et pourtant, alors qu’ils étaient présents lors de l’attaque, Sasuke et Kakashi défendaient encore et toujours Naruto.

 

-          Vous étiez là, non ? Vous l’avez bien se faire abattre par ce démon ? demanda Danzô.

 

La scène prenait place sur une grande estrade. Danzô faisait face à Sasuke et à Kakashi, et les trois étaient entourés de plus de villageois qu’il n’était possible d’en compter.

 

-          Oui, j’étais là ! cria Sasuke. Et je n’ai pas vu Naruto tuer Tsunade-sama ! J’ai vu un renard géant doté de huit queues et non pas neuf tuer notre Hokage, alors que nous venions de quitter le camp de Kemriss !

-          Tu ne les accuserais pas de l’avoir fait assassinée, mon garçon ? Nous venions de conclure un traité de paix, il n’y avait aucune raison pour l’abattre.

-          Naruto n’a pas non plus de raison de vouloir la tuer.

-          Oui, ce n’est pas comme si c’était un criminel de rang S, qui s’étant attaqué à des ambassadeurs de Konoha et étant activement recherché par l’homme avec qui Tsunade venait de conclure un traité. D’ailleurs, Kemriss-sama semble proprement haïr les Bijuu, il ne s’abaisserait pas à utiliser un Jinchuriki pour assassiner une alliée !

-          Naruto était seul, il ne se serait jamais attaqué à nous tous. Et c’est un ninja très puissant, il n’avait pas besoin de libérer Kyubi pour assassiner la Hokage. Son Dojutsu serait largement suffisant, et il n’aurait pas couru le risque de se faire repérer par Kemriss, rétorqua Kakashi.

-          Oui, et il n’avait pas non plus besoin d’invoquer Kyubi au beau milieu du village pour s’attaquer au clan Hyuga. Il n’a pas l’air d’avoir toute sa tête, Kakashi.

 

Sasuke allait rajouter quelque chose, mais Danzô continua, se tournant vers la foule.

 

-          Naruto n’a attiré que le malheur sur Konoha. L’Akatsuki, qui a déjà détruit le village, Kemriss-dono, qui est venu débarrasser le monde des démons et s’est donc attaqué au village pour le trouver. Il a libéré Kyubi au centre du village dans le seul but de terrifier l’un de nos plus illustres clans ! Peu importe ses motivations, il n’apporte que la mort avec lui ! Et ce, tant qu’il serait affilié d’une façon ou d’une autre à Konoha ! Et il n’y a qu’un seul moyen de régler ce problème : se débarrasser de Naruto, grâce à l’aide fournie par Kemriss-sama !

 

Les clameurs de la foule finirent de décourager l’Uchiha. Durant les jours qui suivirent, Sasuke, Kakashi, et tous ceux qui le soutenaient furent pris pour cible par des émeutiers. Danzô l’emporta : il fut élu Rokudaïme Hokage de Konoha. L’une de ses premières mesures fut de renforcer les mesures déjà prises dans la chasse de Naruto. Puis il s’attaqua aux derniers soutiens de l’Uzumaki : ses amis qui continuaient à nier son implication dans le meurtre du Hokage, et qui furent éloignés de tous les postes  importants. Enfin, il coopéra de plus en plus avec les troupes de Kemriss, lui accordant de plus en plus d’importance au sein du village.

 

-          Ça ne peut plus durer, fit Sasuke.

 

Ils se situaient dans une grande salle au centre de laquelle se trouvait une grande table, autour de laquelle étaient assis Kakashi, Sakura et les autres.

 

-          Danzô accorde trop de pouvoir à Kemriss. C’est évident qu’il a passé un marché avec lui pour devenir Hokage. Et visiblement, Kemriss joue avec lui.

-          Il a beau dire, Danzô se fait vieux. Il ne restera pas longtemps au pouvoir, fit remarquer Sakura.

-          Certes, mais d’ici à ce qu’il soit obligé de quitter son poste, Kemriss aura totalement la main mise sur le village. Et vous l’avez vu pendant la guerre : nous ne sommes pas capables de lutter de front contre lui. Pas seuls.

-          Et qu’est-ce que tu proposes ? demanda Kiba. Ce n’est pas comme si on avait des alliés assez forts pour le vaincre sous la main.

-          Sous la main, non. Mais on peut se trouver des alliés assez forts pour lutter contre lui, répondit Kakashi.

-          Ah ?

-          Il pourchasse les Bijuu. Pourquoi ? Parce qu’il les craint : ce sont des sources de pouvoir inimaginables. Il nous faut l’aide des Jinchuriki.

-          Et tu comptes les sortir d’où ? demanda Shikamaru. Personne ne sait où ils sont, on les croyait morts jusqu’à il y a peu !

-          Oh, mais j’ai une petite idée de leur emplacement.

-          Quoi ?

-          Tu devrais le savoir, Shikamaru : les attaques des Fanatiques d’Hidan ont perdu en intensité. Certaines rumeurs prétendent même que plusieurs de leurs groupes d’attaques à l’ouest ont été annihilés par un petit groupe de personnes.

-          Tu penses que ça pourrait être Naruto ? demanda Ino.

-          C’est probable. Je ne vois pas qui pourrait lutter contre eux sinon. Et puis, même si ce n’est pas lui, ceux qui ont fait ça sont puissants et n’ont aucuns liens connus avec des villages. Dans tous les cas, on pourrait leur demander de l’aide.

-          Donc tu suggères d’envoyer quelqu’un vérifier ? Mais qui ? Si on sort du village, nous serons déclarés comme déserteurs et probablement pourchassés comme Naruto.

-          Je le ferais, répondit Sasuke. Ça ne sera pas la première fois que je serais un Nukenin de toute façon.

-          Mais… Et Sakura ? Et Akira ? Ils subiront des représailles de la part de Danzô s’il te déclare Nukenin !

-          Nous venons aussi, bien sûr, fit Sakura. De toute façon, le village commence à ne plus trop nous apprécier…

-          Tu imagines à quel point c’est dangereux ? Akira ne s’est toujours pas remit de ses blessures.

-          Ça ne l’empêchera pas de marcher. Et Danzô pourrait faire pire que simplement nous dégrader, et je ne veux pas exposer mon fils à ça.

 

Le lendemain matin, les trois Uchiha avaient disparus, et deux membres de la Racine, sensés les surveiller, furent retrouvés inconscients non loin de leur résidence. Sans attendre plus longtemps, Danzô les déclara déserteurs et lança l’ANBU à leurs trousses, sans succès. Sasuke, Sakura et Akira avaient réussi à s’enfuir.

 

 

***

 

 

Maro se releva et étendit ses ailes pour les dégourdir. Le signal de la rune sur les chaînes de Tsukyo commençait à perdre en intensité, il devait se dépêcher de la retrouver. Mais comment pouvait-elle lui échapper à ce point ? Elle se déplaçait vite, et la mauvaise connaissance des lieux de l’Ange Noir ne l’aidait pas. D’ailleurs, il l’aurait probablement déjà retrouvée si Eurialès et Tyr ne le ralentissait pas autant. Les deux Cavaliers, incapables de voler, étaient soumis à des contraintes telles que les falaises, les rivières, les forêts… Contrairement à l’Ange, capable de voler durant des heures si l’envie lui venait. Mais il se rapprochait, et bientôt, il les capturerait, elle et Tenrô. Et il leur ferait payer leur fuite à un prix qu’ils ne soupçonnaient même pas.