Fleur de glace

par Lord OGM

Haku regardait les étoiles alors que Naruto aiguisait son arme de l'autre coté de feu. Ils avaient réussi à passer la frontière du pays de l'eau, Haku en était originaire et Naruto avait fait parti des forces spéciales pendant plusieurs années. Les deux déserteurs avaient installé leur campement à quelques kilomètres de Kiri et se préparaient à lancer l'assaut.


— Je pensais ne jamais revenir ici, souffla le manipulateur de glace.


Il savait que Naruto ne comprendrait pas ses paroles, mais il avait besoin de parler, de se confier. Ils avaient voyagé ensemble pendant deux semaines, Naruto ayant tenu à faire un détour au cœur du pays du feu pour y vider une armurerie qui avait appartenu à la racine. Un crissement parvint aux oreilles d'Haku alors que la pierre à aiguiser de Naruto frottait le tranchant de Kubikiribôchô.


— C'était le rêve de Zabuza, affronter le Mizukage et l'arracher des griffes de l'homme qui le manipule. Il n'a pas été assez fort lors du coup d'état des épéistes, ils ont perdu face à Yagura. Aujourd'hui, même avec ton aide j'ignore si nous allons gagner.


— Mission, répondit calmement Naruto.


L'enfant de Konoha le cachait bien, mais il avait énormément progressé, Haku ayant pris l'habitude de monologuer pendant leur voyage. Il lui montrait chaque chose qu'il croisait et lui disait ce que c'était. Les arbres, les fleures, les pierres, il lui avait appris les couleurs et bien d'autres choses. Ils avaient croisé la route d'une escouade de ninja, cette dernière s'était retirée avant même que l'affrontement ne commence. Naruto ne les avait pas poursuivis, il ne tuait pas pour rien et c'est ce qui plaisait à Haku.


— Comment allons nous faire ? Le Mizukage est entouré d'une garde d'ANBU et se trouve au cœur du village, nous aurons du mal à le surprendre.


— Il sait que nous arriver.


— Non, c'est il sait que nous arrivons, le corrigea Haku.


L'ancien ami de Zabuza ne remit pas en doute la parole de son compagnon, il était bien meilleur ninja que lui. Naruto hocha la tête en signe de compréhension, il n'était jamais irrité quand Haku le reprenait.


— Nous devrions peut-être y aller ? Proposa encore le Yuki.


— Non, l'heure n'est pas venue.


Naruto avait pu observer la mer pendant son voyage, ils avaient longés l'océan pendant plusieurs jours et il avait remarqué que celui-ci avait des cycles de repos. Il ne voulait pas se battre pendant que l'océan était lisse, il n'y aurait aucune cachette sur l'eau. Il voulait des vagues, des creux et de l'écume pour se dissimuler à la vue du Yondaime Mizukage. Danzo lui avait donné des cours rapides sur les capacités de chacun des Kage, d'après les dires du chef de la racine, Naruto était trop faible pour les confronter. Mais l'homme se disait aussi assez fort pour l’empêcher de se rebeller, et Naruto savait que Danzo était mort.


Il continua à frotter sa pierre contre son épée, regardant à son tour les étoiles. La voûte céleste n'était pas la même qu'au Pays du Feu. Quand Naruto se trouvait au cœur de son pays d'origine, il pouvait se déplacer et se repérer en ne se fiant qu'à elle, ici il était perdu quand il voyait le ciel. Sa main dérapa et une vive douleur remonta le long de son poignet, il s'était coupé. Le sang qui coula le long de la lame ne mit pas longtemps à disparaître, absorbé pour renforcer l’arme. La plaie cicatrisa lentement, elle n'était pas profonde. Haku lui tendit un mouchoir pour qu'il s'essuie la main et Naruto s'en saisit, le remerciant d'un regard. Il se frotta la main pendant plusieurs minutes, continuant même quand toute trace de sang eu disparu de son poignet.


Naruto était au bord de sa conscience, il se concentrait pour le combat à venir. Yagura était un maître du Suiton, il était excellent au corps-à-corps et son chakra était inépuisable. Naruto pour sa part disposait de capacité de Genjutsu, Fuinjutsu, maîtrisait le Futon, le Suiton et le Raiton, il était aussi excellent au corps à corps mais n'avait pas autant de chakra. De plus, selon Danzo le Mizukage était un Jinchuriki capable de se transformer en monstre gigantesque. L'ANBU n'avait pas la moindre idée de la façon dont il devrait aborder la tortue géante, il ne disposait d'aucune invocation à lui opposer.


— Toute audace se change en témérité quand elle est aveugle.


Ces paroles eurent l'effet d'un électrochoc pour Naruto, il saisit son épée et frappa derrière lui sans regarder. Son arme rencontra celle de Yagura qui se tenait là, observant les deux déserteurs qui avaient eu l'impudence de pénétrer son pays. Il contra une autre attaque de Naruto avant de sauter pour éviter de se faire balayer. C'était un homme d’expérience même s'il n'avait que l’apparence d'un enfant. A l'image d'Hiruzen Sarutobi, il portait une longue cape blanche ainsi que le chapeau des Kage, la seule différence résidait dans la couleur. Le couvre chef du dirigeant de Konoha était rouge alors que celui du Mizukage était bleu.


Son bandeau avait été fixé à sa cuirasse, au niveau du nombril et il tenait un immense bâton noir dans la main. Il était fait d'une matière inconnue à Naruto et doté d'une griffe à chaque extrémité, une énorme et l'autre plus petite. Une magnifique fleur verte s'épanouissait sur l'arme. Il glissa son crochet dans l’irrégularité que présentait Kubikiribôchô et l'envoya au loin. Le déserteur ne s'avoua cependant pas vaincu et dégaina l'épée courte avec laquelle il avait combattu toute sa vie.


— Shinobi, ancien membre des forces spéciales de Konoha. Tu as massacré un village innocent avant de déserter, tu as rencontré Zabuza Momochi pendant ton errance et a mis un terme à ses souffrances. Par la suite tu as détruis la Gato Industry avec laquelle mon pays entretenait des liens privilégiés, tu as volé beaucoup d'argent dont une partie me revient de droit. Et te voilà désormais sur mon territoire, missionné pour essayer de me tuer.


Tout en parlant, le Mizukage se porta au combat, il maniait son arme avec dextérité et Naruto ne trouva aucune faille dans sa technique. Les deux hommes firent jeu égal pendant plusieurs minutes, Haku restait en retrait, observant les ANBU de Kiri qui entouraient lentement le terrain.


— Déserteur de rang S, qualifié de terroriste et de tacticien de génie. Je m'attendais à mieux de ta part, ninja de Konoha.


Il passa sous la garde de Naruto et le frappa à la cheville, l'os craqua et l'enfant s'effondra, tranchant l'air de sa lame et forçant le Jinchuriki à bondir en arrière. Le déserteur attira à lui l'arme de Zabuza et Yagura dut se jeter en avant pour ne pas se faire trancher en deux. Se faisant il était à nouveau à porté de l'épée courte et elle traça une plaie sanglante sur son visage, recouvrant la cicatrice que l'homme portait à l’œil gauche.


L'adulte qui se trouvait dans un corps d'enfant ne chercha pas à rompre l'affrontement et fit tournoyer son étrange bâton, poussant Naruto dans ses retranchements. Yagura était un ninja d'expérience, il avait sut dominer son démon par sa simple volonté et avait passé des milliers d'heures sur les terrains d’entraînement, bien plus que Naruto. Il n'arrivait pourtant pas à prévoir le Taijutsu imprévisible qu'utilisait l'Uzumaki. En effet, le blond ne s'était pas réellement entraîné avec Kubikiribôchô, il restait bien plus doué avec son épée courte. Il utilisait donc le tranchoir de Zabuza comme un leur, le faisant virevolté dans les airs et ne le rappelant à lui que quand il se retrouvait dans une position délicate.


— Tes statistiques n'ont pas été transmises, Taijutsu mention exceptionnel pourtant je vois un manque de force. Ton corps est jeune et il ne tiendra pas longtemps, tu t’essouffles vite.


Yagura poursuivit son attaque au corps à corps, cherchant un défaut où une imperfection dans les mouvement de son adversaire silencieux. Il était agréablement surpris du niveau de l'enfant qui se tenait face à lui, aucun de ses ninjas n'aurait pu le vaincre.


— Quand est-il du Ninjustu ?


Le Mizukage s'éloigna d'un bond, commençant déjà une série de signe tout en aspirant une grande quantité d'air. Naruto reconnu la technique que l'homme préparait et l'imita, il y avait un léger décalage mais ça n'influerait pas sur le résultat final.


— Suiton — Suiryûdan no Jutsu ! Scandèrent les deux ninjas simultanément.


Le Mizukage cracha une vague d'eau qui se dressa en prenant la forme d'un dragon alors que Naruto puisa le liquide dans le sol. La différence de niveau était palpable quand les deux monstres aqueux se rencontrèrent, la créature de Naruto fut balayée. La déferlante allait emporter Naruto quand Haku se déplaça devant lui, transformant la vague d'eau en glace. Yagura ne s'arrêta pourtant pas là, il se relança dans une série de signe alors que son chakra devenait visible, l’habillant d'une gaine impénétrable. L'homme appela la puissance de son Bijuu et ce fut une montagne d'eau qui s'abattit sur le champ de bataille.


Haku ne se départit pas de son calme et continua son travail de transformation, esquivant les courants quand ils devenaient trop forts et semant derrière lui un champ d'immobilité.


— Un Yuki, renifla le démon. Zabuza avait fait de la désobéissance un devoir.


Naruto se rapprocha du Kage qui s'était emprisonné de lui même dans la forteresse translucide et tenta de le frapper de son épée courte. Yagura ne fit rien pour esquiver le coup et regarda l'arme de Naruto ricocher contre son manteau de Chakra.


— Tu n'as aucune chance de me battre, déserteur de Konoha.


Le Mizukage reprit son arme qu'il avait raccroché dans son dos et engagea à nouveau le combat au corps à corps. Sa force et sa vitesse avait augmenté sous l'influence du Sanbi et il dominait désormais le combat. Naruto restait sur la défensive, se contentant de contrer et de dévier les coups qui pleuvaient sur lui. Pendant une fraction de seconde, Naruto se remémora les enseignements de Danzo, il ne faisait alors que la moitié de sa taille actuel et était incapable de frapper le vieux loup.


— La chance ne s'attend pas, elle se provoque.


Il ne fit que murmurer, pourtant ses paroles impactèrent sur tous les ninjas qui assistaient au combat. Une cinquantaine de Jounin de Kiri avait entouré la zone et surveillait l'évolution du Mizukage honni dans le labyrinthe de glace.


— On combat si on a une chance de gagner, répondit Yagura avant de lancer quatre bras de chakra à l'assaut de Naruto.


Le déserteur de Konoha se retira du corps à corps pour courir dans les différentes cavités qu'avaient formé la technique d'Haku. Ce dernier était introuvable, il s'était caché quelque part en attendant la suite des opérations, il ne pouvait rien faire contre le Jinchuriki déchaîné. Un mur se dressa entre les multiples attaques de Yagura et Naruto, il ne tint pas longtemps face à la force colossale des extensions de chakra. Mais Naruto avait réussis à s'éloigner suffisamment pour rompre définitivement l'affrontement.


— Tu ne pourras pas te terrer longtemps, homme de Konoha.


Mettant sa menace à exécution, Yagura se transforma en Bijuu. La citadelle de glace s'effrita quand il se développa. Sanbi était une immense tortue, à ce titre il était extrêmement bien protégé mais également très lent. Son œil unique se braqua sur Naruto qui s'était posé en face de lui, les ninjas de Kiri évacuèrent la zone et Haku sortit de sa cachette, venant se poser au coté de son allié.


— C'était un beau combat.


Le monstre de roche commença à accumuler une immense quantité de Chakra dans sa gueule, son unique œil braqué sur Haku et Naruto qui restaient immobiles. Haku était littéralement pétrifié, il avait entendu des légendes parlant du Mizukage et du Démon qui l'habitait mais il n'y avait jamais réellement cru. Les Démons à queues relevaient de la légende pour la majeur partie de la population du village, mais voir le Sanbi se dresser face à lui ébranla ses certitudes. Naruto attendait, calme et maître de lui, il savait que Yagura apouvait attaquer à tout moment.


Un immense jet d'eau sous pression jaillit de la gueule du reptile, ce précipitant avec vélocité sur les deux combattants. Haku commença immédiatement à libérer son chakra, ce serait sa dernière technique. L'eau frappa la plaine dévastée et se figea dès qu'elle s'approcha d'Haku. Une structure de glace plus impressionnante que la première se créa alors sous les yeux ébahis et admiratifs de Naruto. Haku ne pouvait pas invoquer de grandes quantités de glace pour se battre, mais il pouvait aisément geler de l'eau. Sanbi lui fournissait donc suffisamment de matière pour qu'il laisse libre cours à son véritable talent, celui de sculpteur.


L'attaque de Yagura provoqua des remous et des vagues que l'ancien élève de Zabuza transforma en tant de fleurs qu'il fut bientôt impossible de discerner le village de Kiri au loin. Haku cracha du sang, affaiblit par la dépense d'énergie qui avait vidé ses réserves.


— C'est magnifique, gronda le Mizukage avant de reprendre une apparence humaine.


Il resta enveloppé de son manteau de chakra dont sortait trois queues qui battaient l'air dans une lente harmonie. Il rejoignit les deux déserteurs qui se tenaient au pied d'une rose gigantesque, épicentre de la technique du Yondaime.


— Je ne saurais piétiner un tel jardin.


Il se saisit une fois de plus de son arme et attaque à la vitesse de l'éclair, visant Haku. Naruto s'interposa et utilisa son épée comme un bouclier, une des queue de Yagura frappa le plat de la lame, s'y enfonçant aisément. L'ancien ANBU se dévissa et frappa le Mizukage au ventre, son coup rebondissant sur la gangue de chakra démoniaque.


— Tu ne peux m'atteindre, abandonne.


Son arme faucha l'air alors que ses queues emprisonnaient Naruto dans une prison sans issue. Naruto para un autre coup avant de feinter et de frapper le Mizukage au visage une fois de plus, son épée courte, même enduite de chakra Futon, ne fut pas en mesure de percer le blindage de Yagura. La glace sur laquelle reposait le Jinchuriki de Sanbi se déroba soudainement sous ses pieds, l'avalant avant qu'il ne puisse réagir et se referma sur lui. Haku s'était une fois de plus dissimulé dans le champ de fleur, se cachant à la vue de tous mais suivant le combat avec une froide détermination.


Le sol explosa, balayé par les queues et les mains de chakra que Yagura propulsa vers Naruto. Ce dernier préféra éviter le combat et recula stratégiquement, essayant de mettre de la distance entre lui et le Mizukage. L'ANBU invoqua une dizaine de clones qui se précipitèrent pour faire diversion, semant des notes explosives à chaque saut. Une série de détonation souffla les membres de chakra qui n'avaient pas abandonné leur poursuite, téléguidés et imperturbables. Yagura se déplaçait rapidement et se retrouva confronté à une myriade de clone manipulant d'immenses épées entourées de chakra Raiton. Les constructions de glace se brisèrent de partout, et bientôt le champ de fleur ne fut plus qu'une ruine tranchante et mortelle.


Le Jinchuriki fut frappé à plusieurs reprises mais aucune attaque ne réussit à franchir sa protection, les clones disparurent les uns après les autres. Pourtant Naruto commençait à voir l'aube d'une stratégie effleurer son esprit. Il s'éloigna le plus possible des multiples diversions qu'offraient ses clones et dégaina un rouleau de scellement. Il en sortit une série de papier sur lesquelles étaient écrit à l'encre noirs différents symboles, ils les parcourus le plus rapidement possible jusqu'à trouver celui qu'il cherchait. Il l'enroula sur la poignée de Kubikiribôchô qui se mit à luire d'une lueur orangée, comparable à l'armure de chakra du Jinchuriki.


Naruto invoqua une nouvelle nuée de clones et ils se mirent tous à relié les épées enchantées d'un mélange de fils de fer, de chakra et de nylon, tentant d'en trouver un qui résisterait à la force du Mizukage. Au loin, le dernier Bunshin rendait l'âme face à un Yagura de plus en plus agacé. Tel un seul homme, le petit contingent de ninja partit à l'assaut, la lame de l'épée de Zabuza avait retrouvé sa forme original quand Naruto l'avait abreuvé de son sang. Ils entourèrent rapidement le Mizukage et un nouveau combat s'engagea, le chef de Kiri repoussant tous les attaques de son long bâton.


Un clone fut détruit avant que le premier coup ne soit porté, mais lors de l'attaque Yagura ouvrit une ouverture sur son flanc droit. Une des invocations de Naruto s'y engouffra et frappa, l'épée glissa sur la protection du Mizukage. Elle emmena avec elle une traînée de chakra orange, affaiblissant le manteau de Jinchuriki qui réalisa le but de l'attaque. Cependant il était trop tard car la deuxième phase du plan de Naruto était lancée.


Les clones avaient semé leurs fils pendant qu'ils virevoltaient autour de leur cible et le piège se referma. Tous les Naruto tendirent les câbles dans un mouvement parfaitement synchronique Yagura fut immobilisé. Le Mizukage transféra plus de chakra de son démon vers sa protection mais celle si commença à se faire absorber, les fils reliés à Kubikiribôchô disposaient de là même particularité que la lame.


— C'est inutile, signala calmement le dirigeant de Kiri.


Il se transforma une fois de plus en Sanbi, attirant à lui les clones et forçant l'originel à se reculer au pas de course. Le mastodonte poussa un nouvel hurlement dans la nuit, avant de frapper le sol d'une de ses queues. Provoquant un séisme et réduisant en miettes les dernières fleurs qu'Haku avait créé plus tôt. Il n'attendit pas que Naruto se soit éloigné et tira une série de missiles aqueux, chacun d'eux créant des cratères à leurs points d'impacts. Le déserteur réussit à les esquiver avec succès mais l'attaque suivante se révéla d'autrement plus complexe à gérer. Yagura cracha un jet d'eau à haute vélocité, mais il était beaucoup plus fin que le précédent. Naruto l'esquiva en faisant un pas de coté et observa la terre et les copeaux de glace se faire trancher facilement. L'attaque claqua comme un fouet et l'enfant ne dut sa survie qu'à Haku qui apparut à ses cotés pour le tirer hors de porté.


Les yeux de Naruto s'écarquillèrent quand un grondement semblable à l'orage frappa la plaine. Le Sanbi avait rassemblé une quantité monstrueuse de chakra devant lui et l'avala. La peur frappa l'esprit de l'ancien membre des forces spéciales quand le démon ouvrit la bouche. Haku était à moitié sortit du miroir qu'il avait utilisé pour sauver son ami quand l'enfer se déclencha. Naruto l’agrippa par le bras et sauta. La plaine se désagrégea dans une explosion lumineuse et la chaleur dégagée par l'attaque fit fondre l'uniforme de Naruto. Le souffle propulsa l'enfant au loin où il s'écrasa sur un amas de glace brisé, la douleur étreignit son corps et il fut envoyé aux portes de l’inconscience.


Les secondes défilèrent alors que la luminosité provoquée par l'attaque du Démon s'étiolait, Naruto recouvrit la vue et la maîtrise de ses sens. Ses oreilles bourdonnaient et ses yeux avaient été éblouis, il se redressa en prenant appui sur l'épée de Zabuza. Il tenait toujours la main d'Haku dans la sienne mais il ne pouvait détacher son regard du Sanbi. Dans le silence laissé par l'attaque, trois sons parvinrent distinctement à Naruto, couvrant le vacarme qui résonnait dans sa tête.


« Ploc... Ploc… Ploc... »