Chapitre 6 : La volonté de combattre

par marin-chan

Chapitre 6 – La volonté de combattre

 

L'été avait lentement laissé sa place à l'automne. L'air estival étouffant s'était transformé en un vent léger et les arbres s'étaient teintés de rouge, d'orange et de jaune. Cinq mois étaient passés et l'examen chuunin se déroulerai trois jours plus tard. Naruto et Tenten avaient continué à se voir, bien qu'au début la jeune fille l'évita soigneusement. Le blond avait fini par aller la voir chez elle quand elle ne pouvait pas s'échapper. Le père de la kunoichi, Kenji, l'avait d'ailleurs bien aidé. Ils ne s'étaient pourtant pas expliqués sur leurs sentiments, réciproques, pris d'une rare timidité qui ne les définissait pas d'ordinaire. Restant dans une amitié platonique, ils avaient continué à s'entraîner ensemble, avec Lee en particulier pour le garçon afin d'améliorer son taijutsu. Et cela avait d'ailleurs merveilleusement fonctionné puisqu'il rivalisait désormais avec le niveau de Sasuke à leur promotion genin. Sakura qui avait décidé de s'entraîner avec Hinata s'était rapidement liée d'amitié avec la discrète Hyuga. La rose avait d'ailleurs remarqué que sa nouvelle amie en pinçait pour son coéquipier jinchuuriki. Mais aussi surprenant cela fusse pour elle qui ne le voyait absolument sous ce jour-là, elle n'avait fait aucun commentaire. La jeune fille de l'équipe sept avait également énormément progressé. Ses réflexes défensifs étaient désormais bien plus rapides et son esquive avait atteint un niveau qu'elle n'avait jamais eu. Il arrivait même parfois qu'elle surprenne un de ses coéquipiers lors d'un combat amical en faisant preuve d'astuce face à leur force brute. Quand à Sasuke, voyant les progrès des deux autres et ne voulant pas qu'ils le rattrapent, il s'était également entrainé durement. Il savait se servir aussi bien que possible de ses sharingans qui avaient atteint les trois tomoes chacun. Cela compliquait d'ailleurs énormément la tâche à Naruto en combat. Ce dernier, se débrouillait toujours pour cacher les mudras de ses techniques au brun afin qu'il ne puisse copier ses jutsus. Un jour Sakura lui avait demandé pourquoi et il avait répondu que vu le temps nécessaire pour en apprendre un, il ne comptait pas se faire voler la vedette par ce puissant œil rouge, certes, mais très gênant. Naruto avait aussi continué à maîtriser le Rasengan, l'orbe tourbillonnant, et avait réussi les trois étapes en l'espace d'une semaine, surprenant Obito. Cependant, il avait besoin d'un Kage Bunshin pour stabiliser la dernière étape. Lorsqu'il s'entrainait avec un assez grand nombre de clones, il laissait toujours un groupe essayant de le maîtriser sans aide. Cela progressait nettement plus doucement mais il y avait quand même de lentes améliorations.

 

Rin était convoquée dans le bureau de son Hokage. Elle n'aimait ce genre de réunion surprise dans lesquelles la jeune femme n'avait pas le temps de réfléchir à la meilleure façon de protéger ses élèves et sa fierté. Ce jour-là, il l'avait faite venir pour lui parler de l'examen chuunin.

 

- Rin, je me demandais si tu allais inscrire tes élèves.

- C'est quelque chose à quoi j'ai longuement pensé, mentit-elle car sa décision était toute prise. Même si leur progrès ont été fulgurants, je pense qu'il leur manque encore de l'expérience.

- Ils ont pourtant deux missions de rang B à leur actif.

- Certes, mais ils se sont retrouvé en face de ninja déserteur niveau genin ou même en dessous de ça. Et je préférerai qu'ils atteignent le niveau de bons chuunins avant de les faire participer. Cet examen n'est pas facile.

- C'est vrai, sourit faussement Danzô. Pourtant je les pense prêt. C'est pourquoi je t'ai fait venir. Voici leur fiche d'inscription. Donne les leur et convainc-les d'en faire parti. Ce sera une bonne occasion pour eux de se mesurer à des genins dont ils ne savent rien.

- Mais...

- Tu peux disposer, fit-il d'une voix froide.

 

Raide, la jounin s'inclina devant l'Hokage, avant de partir en silence, la mâchoire serrée. Elle quitta le bâtiment administratif et alla rejoindre son équipe sur le terrain d'entraînement numéro soixante treize. La brune se composa un sourire de connivence avant de se présenter à eux.

 

- Bonjour les gosses !

- Mais quand allez-vous arrêter de nous appeler comme cela ? soupira son élève rose.

- Quand je l'aurais décidé. Bien, je viens vous faire part d'une nouvelle importante.

- Et qu'est-ce que c'est ? demanda Naruto, intéressé.

- Je vous ai inscrit à l'examen chuunin.

 

Les deux garçons sourirent mais Sakura fronça les sourcils. Sa sensei s'en aperçut.

 

- Quelque chose ne va pas ?

- Non ça va. Mais d'habitude les fraîchement promus genins de notre genre ne sont pas inscrit dès le premier examen qui se présente.

- C'est vrai ça, remarqua le blond, Tenten est genin depuis un an et demi et n'y a jamais participé.

- En fait cela dépend de l'appréciation des sensei. Si on vous trouve apte à participer. Donc c'est totalement subjectif.

- Et vous pensez qu'on est assez fort ? demanda la jeune kunoichi le sourire aux lèvres.

- Oui. Voici les feuilles d'inscription que vous devez signer. Rendez-vous dans trois jours à l'entrée six du terrain d'entraînement numéro quarante quatre à quatorze heures.

 

Elle sourit une dernière fois avant de disparaitre dans un tourbillon de feuilles. Les trois adolescents se regardèrent.

 

- On ne veut forcer personne, lâcha Sasuke bien qu'il n'espérait pas cette éventualité.

 

Il se tourna vers Sakura en particulier et cette dernière se vexa.

 

- Pourquoi tu me regardes comme ça ? Évidemment que je participe triple idiot ! Sinon qui vous séparera quand vous vous disputerez ? Et vous êtes si fiers que les ennemis s'abattront sur vous. Qui va vous guérir, hein ? Fais-moi plaisir Sasuke, la prochaine fois, tu éviteras ce genre de phrases inutiles et vexantes ! Humf !

 

La rose tourna les talons, laissant ses deux équipiers en plan et cois. C'était la première fois qu'elle parlait aussi durement au brun. Ce dernier n'en revenait d'ailleurs pas et se renfrogna à l'instant même où Naruto éclatait de rire.

 

- Et ben ! C'est la première fois je crois qu'elle de fâche contre toi. Ça doit être un choc mon ami.

- Hn.

- Allez, ne t'en fais pas. Ça fait comme ça au début puis on s'y habitue.

 

L'Uchiwa voulait bien le croire bien qu'il ne désirait absolument pas se retrouver encore dans cette situation embarrassante. Rien ne prédisait il y a quelques semaines encore qu'elle l'enverrait balader aussi sèchement. Un micro sourire étira ses lèvres. Peut être s'était-elle faite à l'idée qu'il ne s'intéressait pas aux filles. Si c'était cela, il en était ravi, et plus encore.

 

Finalement, les deux garçons se séparèrent. Rin quand à elle n'arrivait pas à se concentrer devant son traité de médecine. Anxieuse pour ses élèves, elle entendit à peine Obito pénétrer dans son bureau. Il s'approcha de sa bibliothèque et en tira un livre sur l'histoire et le déroulement de l'examen chuunin. Puis, le jounin vient s'assoir à côté d'elle. Devinant le trouble de son amie, il commença simplement à lire bien qu'il sache déjà comment cela se passait. Il ne releva la tête que lorsqu'elle soupira. La sensei le regardait d'un air exaspéré.

 

- Tu sais vraiment me faire parler.

- Vengeance contre le Obito-sensei.

 

La jeune femme leva les yeux au ciel et secoua la tête.

 

- Danzô m'a convoqué aujourd'hui.

 

Obito haussa les sourcils. Revenant d'une mission d'infiltration assez longue, il n'avait donc absolument aucune idée du pourquoi.

 

- C'était pour l'examen chuunin. Il m'a forcé la main pour que j'inscrive mon équipe.

- Il ne t'a pas fait violence au moins ?!

- Non, tu sais comment il est. Tout se fait derrière ton dos et ça se referme de manière à ce que tu ne puisses rien dire.

- Et il n'a pas dit pourquoi il tenait absolument à ce qu'ils participent ?

- Bien sûr que non !

 

Le cousin d'Itachi se massa le menton.

 

- J'ai peut être une hypothèse.

- Je t'écoute.

- Comme tu le sais j'étais en mission depuis trois mois environ à Suna. Tout ce que je peux te dire c'est qu'apparemment ils ont un jinchuuriki eux aussi et qu'il a l'âge de Naruto. Il vient aussi passer l'examen.

- Ah oui ?

- D'après ce que je sais, il s'agit du réceptacle d'Ichibi aussi appelé Shukaku. Le démon tanuki à une queue.

- Hum. Je suppose que Danzô veut donc montrer que lui aussi possède une arme secrète. Il cherche certainement à démontrer la puissance de Konoha. Oui ça semble logique puisque Asuma et Kurenai ont aussi recommandé leurs équipes composées principalement d'héritier. Gai aussi d'ailleurs...

- Quoi ? Tous les autres genins de cette année participent ? Mais c'est de la folie !

- Ne m'en parle pas. Si un ou plusieurs d'entre eux mourraient, ce serait un bien gros problème pour nous. Déjà que les Hyuga et les Uchiwa ont presque disparu...

- Heureusement que tu les as bien entraîné. Ça va pas être de la tarte cet examen.

 

oOoOoOoOoOoOo

 

Le jour j était arrivé. L'équipe sept était arrivée à l'endroit où se trouvait tous les autres participants. La tension était oppressante. Les autres les regardaient dans le but de les intimider mais Uzamki, Uchiwa et Haruno gardèrent la tête haute. Ils rejoignirent leurs amis genins et commencèrent à discuter doucement. A un moment Lee arriva et provoqua Sasuke en duel devant tous les participants.

 

- Battons-nous pour l'amour de Sakura !

- Hein ? C'est quoi cette histoire ? fronça les sourcils le brun de l'équipe sept. Sakura tu n'imagines quand même pas qu'en me faisant croire avoir un prétendant je vais jouer au chevalier servant ?

- Non mais pour qui tu me prends ? s'énerva-t-elle. Je ne suis pas aussi désespérée que ça ! Et puis je le connais à peine ce type ! La seule fois où je l'ai vu c'était lors du combat de ton cousin Obito. Et puis franchement t'as vu sa coupe de cheveux !

- Tu as peut être peur de perdre, le provoqua le vert.

 

Sasuke voulut répondre à son défi mais tous les autres les en empêchèrent. Neji et Tenten frappèrent chacun leur tour leur équipier avant de le tirer à l'écart pour le remettre à sa place. Naruto surpris de la tournure des choses se tourna vers son ami.

 

- Tu n'allais quand même pas vraiment relever le défi ? lui chuchota-t-il à l'oreille. Ça aurait été bête de montrer toutes nos capacités avant de connaitre le contenu de l'épreuve.

- Hn.

- Vous devriez vous faire oublier, leur dit un garçon d'environ dix-neuf ans aux étranges cheveux blancs.

- Qui t'es toi ? fit sèchement Kiba.

- Ah pardon... Je suis Kabuto Yakushi et c'est la septième fois que je participe.

- Ça veut donc dire que t'es super nul, se moqua Naruto.

- Peut être. En tous cas j'ai des informations sur la plupart des concurrents si ça vous intéresse.

- Elle est louche ton histoire, fit Sasuke à présent redevenu calme.

- Va voir ailleurs si on y est ! le chassa Ino.

 

Le genin fronça imperceptiblement les sourcils et leur offrit un sourire hypocrite.

 

- Faites tout de même attention, leur recommanda-t-il. Sinon, je comprends votre méfiance. On se retrouvera peut être plus tard.

 

Et il s'éloigna comme il était venu. Soudainement il eut une grosse explosion de fumée violette. Une femme d'environ vingt cinq ans apparut. Ses cheveux bruns violets étaient vaguement coiffés et arborait un sourire effrayant.

 

- Je suis Anko Mitarashi l'examinatrice de cette épreuve. Vous êtes deux cent quarante participants, autrement dit quatre vingt équipes. La première partie de cet examen consiste en une épreuve de survie de trois jours. Vous êtes nombreux donc il s'agit là, vous l'aurez compris, d'un tri. Venez dans cette tente remettre vos inscriptions et signer cette décharge.

 

- S'il vous plait ! l'interrompit un genin de Konoha. Quelle est cette décharge ?

- Je déteste qu'on m'interrompe, sourit dangereusement la jounin. C'est un formulaire dans lequel vous abandonnez la possibilité de poursuivre Konoha en cas de problème pendant l'épreuve. Cette forêt est actuellement gentiment nommée forêt de la mort. Si certains d'entre vous souhaitent abandonner, ils le peuvent. Dès que l'épreuve aura commencé, aucun retour en arrière ne sera possible.

 

Le silence s'installa quelques secondes, puis voyant qu'il ne la prenait qu'à moitié au sérieux Anko sourit. Ils allaient vite déchanter ces pauvres genins. Tous les participants s'exécutèrent puis une nouvelle fois, l'examinatrice prit la parole. Elle sortit de la poche de son manteau beige quatre petites choses. La kunoichi les montra puis s'expliqua.

 

- Pendant ces trois jours de survie, votre but sera de ces quatre bijoux fantaisies et de rejoindre la tour se trouvant au centre de la forêt. L'un d'entre eux vous sera donné juste avant d'entrer par votre guide.

 

A ce moment-là, quatre vingt ninjas de Konoha apparurent dans des poufs de fumée blanche. Sans doute encore pour les intimider. Itachi était parmi eux et s'approcha de l'équipe de Sasuke.

 

- Je serais votre guide, sourit le garçon de dix-huit ans et pourtant jounin depuis longtemps.

 

            Les trois adolescents se contentèrent de hocher la tête en signe d'assentiment et patientèrent pour la suite des explications.

 

- Le premier de ces quatre bijoux est un collier avec un pendentif représentant un arbre vert. Le deuxième est un bracelet en forme de vague et est bleu. Le troisième est une bague marron et est un petit singe. Et enfin le dernier est une boucle d'oreille jaune représentant un éclair. Il y a quarante quatre portes pour entrer dans la forêt de la mort, cependant vous êtes quatre vingt équipe. Il y aura donc deux passages espacés de trente minutes.

 

- Mais c'est pas juste ! s'exclame un genin de Kumo. Ceux qui passent avant auront la possibilité de tendre des pièges. On ne sera pas sur un pied d'égalité !

- Que puis-je te dire ? sourit Anko. La vie est injuste, tant pis faut faire avec ! Des questions ?

 

Aucun ne lui en posa et par chance, l'équipe de Naruto fut parmi les premières. Itachi les conduit en silence devant l'entrée numéro une. Il leur souhaita bonne chance et leur donna la boucle d'oreille, l’éclair jaune. L'épreuve avait commencé.

 

oOoOoOoOoOoOo

 

Une demi-heure était passée et ils n'avaient pas encore été attaqué. L'équipe sept avançait rapidement ne voulant pas rester tendre un piège aux candidats suivants, la probabilité qu'ils possèdent aussi l'éclair-boucle d'oreille étant aussi élevée que de voir Chôji manger entre les repas. C'était Sasuke qui avait pris le bijou, sous les protestations premières de son équipier blond. Naruto avait finalement laissé tomber et le calme était revenu. Concentrés, ils sentirent l'approche d'une autre équipe. Hostile d'après l'attaque Suiton visant les genins de Konoha.

 

Deux genins du village caché des Cascades apparurent devant eux. Sasuke analysa la situation. Le troisième devait être embusqué car ses techniques devaient différer de celles de ses coéquipiers. Les deux garçons semblaient plus vieux de deux ans. Tout à fait ordinaire, ils étaient sur leur garde et arborait un sourire confiant que les trois adolescents de la feuille s'empressèrent de faire disparaitre en souriant à leur tour.

 

- Et bien nous somme gâtés je crois, fit le blond.

- Nous n'avons même pas eu à chercher des adversaires, poursuivit Sakura.

- Dites, quel bijou avez-vous ?

- Et vous ? se vexa l'un des deux garçons bruns en face d'eux.

- Ça ne vous regarde pas, finit Sasuke et lançant une pluie de shuriken.

 

Les garçons de Taki esquivèrent puis l'un d'entre eux créa trois clones d'eau, Mizu Bunshin pour les combattre au taijutsu.

 

- Comment il a fait ? s'écria Naruto. Il n'y a pas d'eau dans les parages j'en suis sûr !

- Les gourdes à leur taille, fit remarquer la rose en frappant fort l'un d'entre eux.

 

Le clone aqueux l'arrosa en explosant et la kunoichi fronça les sourcils. L'autre préparait aussi un ninjutsu d'eau car elle le reconnut. Rin-sensei l'utilisait parfois. Et le troisième adversaire ? Où était-il ?

 

- Les gars, n'éclatez plus les Mizu Bunshin.

- Mais pourquoi ? s'enquit le jinchuuriki.

- A tous les coups le troisième est de type Raiton, comprit l'Uchiwa. Naruto sèche nous !

- Certes mais je fais ça comment ?!

 

L'hôte de Kyubi réalisa sa technique du souffle amplificateur et Sasuke réchauffa le vent par le plus faible jutsu de feu qu'il connaissait. Cependant l'autre genin avait lancé son jutsu et une vague gigantesque faillit les toucher de plein fouet.

 

- Dôton, Doroku Gaeshi : Le rempart de terre.

 

Une muraille s'éleva devant eux, les protégeant de l'eau.

 

- Bien joué Sakura, la félicita Naruto. Pourtant ça m'explique pas pourquoi il a réussi à produire une si grande attaque avec aussi peu d'eau.

- Leur gourde n'en contiennent pas autant j'en suis persuadé ! poursuivit Sasuke.

- Et je vous garantie qu'il n'y a aucun sceau sur celles-ci. Ils n'ont donc pas d'immense réserve.

- Mais alors comment ? souffla la jeune fille de l'équipe.

- On s'en fout ! On les défonce un point c'est tout !

 

Naruto quitta l'abri de pierre et créa une quinzaine de clones. L'Uchiwa le rejoignit et les deux s'engagèrent de nouveau dans le combat. Ils avaient enlevé leurs poids au début de l'épreuve et le blond les avait scellé. Ils étaient donc bien rapides pour les genins de Taki. Ils les harcelèrent tant et si bien qu'il ne purent plus placer de ninjutsu offensif avec l'eau. Finalement, sharingan activé, le brun de la feuille en blessa un à l'épaule en lui jetant un kunai dans son angle mort. Le troisième membre de cette équipe imprudente apparu alors, une technique foudre concentrée dans son sabre. L'Uchiwa l'évita de justesse et Naruto vint aider son ami à l'aide d'un fuuton qui stoppa les éclairs qui parcouraient l'épée.

 

- Je crois qu'on les a un peu sous-estimé, dit calmement Naruto.

- Mais ce n'est pas suffisant ! sourit Sasuke. Sakura à toi !

 

- Jishin : le tremblement de terre ! fit-elle alors qu'elle finalisait sa technique.

 

Ses coéquipiers esquivèrent à temps mais les autres perdirent l'équilibre. Ils avaient en effet oublié la jeune fille en raison de l'acharnement de ses deux amis. Naruto enchaîna avec l'attaque qu'il avait utilisé contre Rin lors de la semaine spéciale entrainement solitaire. Grace au Rasengan, il l'avait amélioré et avait réussi à créer un dérivé qu'il lançait sur les adversaires des cascades. Une tornade de vent les entoura mais au lieu de les soulever comme on aurait pu le penser, elle les aplatit au sol.

 

- Je crois que je n'aimerais pas être à l'intérieur... rit-il.

- Et pourquoi ? s'étonna la rose. On ne la connait pas celle-là.

- Je vous aime trop pour vous la faire subir !

- Quels en sont les effets ? demanda Sasuke.

- Elle crée un manque d'air pour ceux qui sont au centre. Ça tourne si vite qu'un espace de vide commence à apparaître. C'est la suffocation assurée.

 

            La kunoichi frissonna.

 

- Merci en effet d'avoir tant d'égard pour nous, souffla-t-elle.

- Mais de rien, Sakura-chan ! D'ailleurs je ne l'ai pas mise au maximum. Ils vont juste s'évanouir mais je ne tenais pas à les tuer, ils ne nous ont rien fait après tout.

 

Le jutsu prit fin une minute plus tard et en effet, les genins de Taki étaient inconscients mais bien vivants. Ils les fouillèrent et découvrirent le médaillon arbre vert qu'ils n'avaient pas.

 

- Chouette ! Plus que deux.

- Naruto, tu parles trop, le cassa le brun.

- Et toi pas assez, le cassa à son tour Sakura.

 

Les trois échangèrent un sourire avant de repartir rapidement. Les bruits de leur combat allaient certainement attirer des charognards. Ils décidèrent finalement de sceller leurs bijoux afin de mieux les protéger. Naruto sortit sortir son nécessaire à fuuinjutsu et dessina un sceau sur sa clavicule gauche et Sakura dissimula le tracé grâce à un léger genjutsu.

 

- Personne n'ira chercher là, rit-elle une fois cela fait.

- On y va, conclut Sasuke.

 

Ils cherchèrent des adversaires l'heure suivante mais il n'y avait personne. Naruto entendit un craquement derrière eux et se retourna brusquement. Il eut tout juste le temps d'éviter les crocs acérés d'un serpent géant mais fut tout même emmené plus moins par la force de l'impact. L'Uchiwa et la kunoichi de son équipe voulurent lui porter secours mais furent cloués sur place par une aura meurtrière. Les deux adolescents entendirent ensuite un rire dément. Ils avaient été pris en chasse. Et on les avait trouvé. Malheureusement, ça s'annonçait mal.

 

oOoOoOoOoOoOo

 

Naruto était sorti victorieux de son combat contre le serpent géant. Il soupira, cela lui avait mangé plus de chakra que prévu et il fallait désormais qu'il retrouve ses équipiers. Un cri retentit pas très loin et retint son attention. C'était son ami.

 

A huit cent mètres de là, Sasuke et Sakura était en mauvaise posture. Aucune de leur attaque ni de leur tentative de fuite n'avait fonctionné. Leur ennemi était bien trop fort pour être un simple genin. Le garçon avait voulu négocier leur passage contre les bijoux mais la rose s'y était fortement opposée à lui en expliquant que rien ne garantissait la parole de ce type. De plus, lorsque le brun avait voulu la gronder, elle lui avait donné une claque retentissante pour remettre ses idées en place.

 

- Est-ce de ce garçon dont je suis tombée amoureuse ? Je me fais pitié à moi-même. Réveille-toi Sasuke !

 

Naruto était arrivé à ce moment-là et ils combattirent tous les trois ensemble. Cependant ils étaient bien lents et faible face au ninja originaire de Kusa. Toutes leurs techniques, feintes et plans y passèrent mais aucun ne surpris leur ennemi aux longs cheveux qui semblait d'ailleurs s'amuser énormément. Naruto se prit un coup dans le ventre qui le fit s'effondrer bien qu'il resta conscient. Sakura reçut une attaque de plein fouet et partit s'écraser contre un arbre qui s'ébranla sous le choc. Sasuke dans un moment d'inattention se fit mordre au niveau du coup et tomba au sol, se tordant de douleur. Dans un dernier rire à glacer le sang, leur ennemi les laissa ainsi. La rose, toujours consciente, s'approcha de Naruto qui était le plus proche d'elle. Il la regarda mais articula faiblement quelques mots pour dire qu'il n'avait plus de force. Elle l'aida à se relever et il tituba avant qu'elle ne le rattrape de justesse. Puisant dans leurs dernières forces, les deux adolescents tirèrent Sasuke à l'écart du lieu de combat. Ils parcoururent ainsi deux kilomètres à l'opposé de la tour et trouvèrent une clairière à l'abri des regards indiscrets. Le jinchuuriki s'effondra de suite, laissant sa coéquipière de débrouiller seule.

 

La kunoichi posa d'abord quelques pièges basiques avant de commencer à soigner les garçons. Grâce aux herbes médicinales qu'elle avait dans sa trousse de secours, elle apaisa la douleur de l'Uchiwa et calma sa fièvre. Naruto lui, semblait être dans un état d'épuisement assez grave. Elle lui enleva sa veste orange et son t-shirt avant d'appliquer un baume régénérateur sur son torse. La jeune fille remarqua alors un sceau sur le ventre du blond. Décidant de s'en préoccuper plus tard, elle le retourna et massa également son dos tendu avec la pommade.

 

Le lendemain, en fin de matinée, le jinchuuriki de Kyubi se réveilla et l'aida à poser de nouveaux pièges. Il lui ordonna également de se reposer car elle avait une mine bien fatiguée et il prit son tour de garde. Ils échangèrent à plusieurs reprises et le matin du troisième jour dans cette maudite forêt, une équipe les attaqua de nouveau.

 

- Et bien, et bien... Qu'avons-nous là ? rit un des genins d'Oto.

 

Naruto et Sakura se mirent immédiatement en garde. Ils avaient récupéré, mais pas assez. Ce deux contre trois s'annonçait difficile. Ils ne parlementèrent pas et le combat s'engagea de suite. Le trio du son s'avança, Sakura coupa un filin de métal pour déclencher un piège. Un large tronc d'arbre allait les écraser mais le momifié du groupe utilisa une technique bizarre qui le désintégra. Lorsqu'ils coururent dans la direction des genins de Konoha, tous les autres pièges s'enclenchèrent mais ils les repoussèrent tous. Les kunais embusqués n'eurent aucun effet et furent repoussés par leur étranges jutsu.

 

Naruto évita un coup de la momie avec la cape en fourrure mais sentit une déflagration et vomit. L'autre en profita pour lui donner un coup de pied qui le projeta plus loin à côté de son équipière. Cette dernière avait d'ailleurs coupé ses cheveux pour se relâcher de la fille du groupe. Avec eux, le combat rapproché semblait vain. Pourtant les deux genins n'abandonnèrent pas et firent leur possible pour protéger Sasuke. La rose tenta de leur faire perdre leur équilibre avec Jishin le tremblement de terre mais cela fonctionna à peine, le fait étant qu'elle n'avait presque plus de chakra ayant soigné ses équipiers les deux jours précédents. Naruto n'avait même plus à faire autre chose que son Kage Bunshin no jutsu, le maitrisant à la perfection. Et, alors que le dénommé Zaku attaquait un Sasuke inconscient, un garçon s'interposa.

 

- Konoha senpu : la tornade de Konoha !

 

Le fourbe fut expulsé à quelques mètres, surprenant tous les combattants présents et par la même occasion, arrêtant les affrontements.

 

- Quel lâcheté d'attaquer un blessé ! C'est totalement contre le sens de l'honneur. Gai-sensei ! Je me ferais un plaisir de remettre ce coquin à sa place.

- Ah ça y est, il recommence à parler seul, soupira un autre garçon dont les yeux était presque blanc.

- Irrécupérable franchement ! Un coup de main Naruto ?

- Tenten ? Lee et Neji ! Que faites-vous ici ?

- On est à la recherche de deux bijoux, répondit le vert. Depuis le début nous ne sommes tombés que sur les mêmes.

- Je ne voudrais pas vous interrompre mais je crois que ce n'est pas le moment, dit Sakura tout de même soulagée.

 

D'après les dires d'Hinata, son cousin était très fort. Et Naruto qui semblait bien les connaitre en rapportait toujours des exploits difficiles à croire. La donne fut changée et l’avantage revint aux genins de Konoha. Sans utiliser leurs techniques favorites, Tenten, Lee et Neji s’occupèrent des attaquants. Un des bras de Zaku fut grièvement blessé par l’une des armes lancées par la fille aux macarons. L’os se voyait depuis l’extérieur.

 

- Rappelle-moi de ne jamais te fâcher, fit le blond de l’équipe sept.

 

            Kin, la kunoichi du trio du son, ne fit pas long feu devant le taijutsu agressif de Lee. Il la harcelait de coup et elle ne put pas lancer son genjutsu auditif. Quelques minutes plus tard, elle tombait inconsciente. Dosu, le chef de cette équipe d’Oto, en voyant ses coéquipiers dans cet état demanda la permission de repartir s’il laissait leurs bijoux. Neji allait refuser mais Sakura accepta avant lui. La momie leur lança les quatre accessoires.

 

- Hm ! entendirent-ils.

 

            Ils se retournèrent dans un seul ensemble et virent Sasuke se redresser.

 

- Alors la Belle au bois dormant s’est décidé à se réveiller ? se moqua Naruto.

 

            Le brun lui lança un regard noir et se leva complètement. Sakura commença par soigner les blessures de son équipier blond puis les siennes sous le regard admiratif de Lee. L’équipe du village caché du son avait réuni les quatre bijoux. Tenten, d’un commun accord avec ses équipiers, donnèrent les balises manquantes de l’équipe sept à Naruto.

 

- Oh merci Tenten ! sourit chaleureusement le jinchuuriki. T’es la meilleure. Nous avons l’éclair et l’arbre.

- Tiens, prend donc la bracelet et la bague.

- On n’a pas besoin de la charité, marmonna Sasuke avant de se taire sous le regard de Sakura.

- Merci beaucoup. Mais et vous ? demanda la rose.

- On a l’éclair et le bracelet, on va donc leur prendre le pendentif et repartir à la chasse, expliqua Neji.

- Bien, acquiesça Naruto. C’était vraiment sympa de nous avoir aidé.

- Allons-y, fit Lee. On se retrouve à la tour !

 

            L’équipe de Tenten repartit rapidement en quête de leur dernier bijou et la team sept se dirigea vers la tour en silence. Ils étaient épuisés mais se hâtèrent. Arrivés à la tour, un chuunin vérifia si les bijoux étaient des vrais puis les conduisit dans une petite salle où se trouvait une mozaïque.

 

- J’aime pas les casse-têtes, soupira le jinchuuriki. Encore moins quand je suis à deux doigts de défaillir.

- Il y a quatre interstices dans le carrelage, l’ignora Sakura. Dans le premier carreau, il y a une inscription.

- J’ai eu deux senseis, lut Sasuke. (sandaime)

- Dans le deuxième carreau il y a un renard à neuf queue, s’étonna Naruto. (shodaime)

- Et dans le troisième un texte : Elle guérit quand elle est froide mais empêche la cicatrisation quand elle est chaude. C’est quoi cette histoire ? se demanda le brun.

- C’est quoi le dernier ? s’enquit Sakura.

- Des chiffres : 642096092, répondit le blond.

- Bon, réfléchissons… souffla doucement la rose. On a quatre bijoux et quatre interstices. Logiquement, un accessoire par trou. Maintenant, je suppose qu’il ne faut pas se tromper.

- Les bijoux ne pourraient-ils pas représenter des personnes ? demanda Naruto.

- Pourquoi pas… réfléchit Sasuke. Faut les trouver maintenant.

- Mais c’est facile ça ! sourit le réceptacle du démon à neuf queues. Il aurait juste fallut que tu lises un peu mieux les livres que Rin-sensei nous a donnés. Le Yondaime était surnommé l’éclair jaune. Donc la boucle d’oreille jaune le représente. Le Shodaime maîtrisait le mokuton, le bois, donc l’arbre vert lui correspond. Tobirama Senju, le Nidaime pouvait réaliser des jutsus d’eau sans eau proche de lui. C’est donc le bracelet vague bleu. Et le Sandaime avait pour invocation les singes. Donc c’est la bague marron !

- Je crois que te voir sortir une réplique sensée me fait peur… dit platement Sakura.

- Eh !

- D’accord, coupa l’Uchiwa. Shodaime pour l’arbre. Nidaime pour la vague. Sandaime pour le singe et Yondaime pour l’éclair. Maintenant à quel carreau cela correspond ? Le Yondaime a vaincu Kyubi, je suppose que c’est là où il y a le renard.

- Non, c’est un piège, le contredit Sakura. Le Shodaime Hashirama Senju avait le pouvoir de le maîtriser. Donc pas de précipitation. Dans certains de mes cours de médecine, on a parlé des différentes vertus de l’eau. Donc le texte parlant de la cicatrisation correspond au Nidaime.

 

            Elle prit le bracelet et enfonça son embout dans l’interstice. Il entra parfaitement ce qui confirma sa déduction.

 

- J’ai eu deux sensei correspond au Sandaime, dit Sasuke. Les deux précédents Hokage s’était occupés de lui.

- Reste le code et le renard, remarqua Naruto. Si on enlève les chiffres qui apparaissent plusieurs fois, il ne reste que le… Quatre ! C’est le Yondaime, l’éclair jaune.

- Et donc le renard avec l’arbre.

 

            Ils placèrent les bijoux restant et il y eut un déclic. Un sceau apparut soudainement et les trois adolescents reculèrent par prudence. Finalement, il y eut un pouf de fumée blanche et leur sensei apparut.

 

- Rin-sensei ! s’exclama le jinchuuriki.

- Félicitations les gosses.

 

oOoOoOoOoOoOo

 

            La première épreuve était terminée depuis une demi-heure et la deuxième allait commencer d’un instant à l’autre. Sur les deux cent quarante participants du début, il n’en restait que quarante-cinq, autrement dit quinze équipes. Cette fois-ci, il s’agissait d’un examen écrit et l’examinateur était un homme d’une carrure impressionnante. Sa voix grave leur ordonna de s’installer.

 

- Je suis Ibiki Morino. La deuxième épreuve commence dans une minute. En attendant, je vais vous expliquer le fonctionnement. Les participants ont dix points dès le départ, le test comporte dix questions (chacune valant un point), et est basé sur la déduction de points. S’ils ont faux à une question, un point leur sera déduit. Par exemple : s’ils ont tout bon, ils gardent leurs dix points. S’ils ont faux à trois problèmes, ils auront sept points.
La Réussite ou non est déterminée par le total de points de l’équipe.
Si un examinateur voit qu’un participant triche, il a une pénalité de deux points par tentative soit cinq tentatives autorisées, à supposer que le candidat réponde juste à toutes les questions.
Si un membre d’une équipe à zéro, toute l’équipe échoue. Vous pouvez commencez !

 

            Les genins retournèrent leurs copies et commencèrent à détailler les questions. La première question était un décodage. La deuxième un problème mathématique et la troisième un problème d’analyse physique et de probabilité. Naruto s’arrêta à cet endroit là, piquant du nez. Il finit par s’endormir. Sakura remplit  docilement toutes les questions et Sasuke comprit rapidement que quelque chose clochait.

 

- Il s’agit simplement d’un test écrit, avec des questions de l’ordre de la tactique ninja, du moins c’est ce qu’ils veulent nous faire croire. Mais face à la difficulté de cet examen, on devine que ce questionnaire met en avant notre capacité à récolter des informations, tricher discrètement pour répondre au plus de questions possible ! pensa calmement l’Uchiwa. En plus, ils souhaitent voir comment on se débrouille après avoir passé trois jours dans la jungle. Nous sommes épuisés et donc plus repérable si on s’y prend mal.

 

Il activa ses sharigans pour recopier les mouvements d’un type deux rangs devant lui. Ino utilisa sa technique de substitution sur Sakura et Shino ses insectes vinrent lui apporter les réponses. Les deux Hyuga activèrent discrètement leur byakugan et Akamaru, sur la tête de Kiba lui donnait les réponses en jappant différemment. La course aux infos fut lancée. Quelques équipes furent éliminées et au bout d’une heure et demie Ibiki annonça la fin. Il leur expliqua le but de cette épreuve et enleva son bandana pour montrer ses horribles cicatrices. Quelques instants plus tard, il redevenait plus soft.

 

- Bien, il reste sept équipes. Vingt et un genins. Veuillez me suivre.

 

            Le jounin conduisit les participants à travers un dédale de couloirs puis ils débouchèrent sur une grande salle où se trouvait une énorme statue réalisant un mudra. Le Hokage les attendait, entouré de quelques jounins et des professeurs des participants. Ibiki leur demanda de s’ordonner en rang pour écouter le discours de Danzô.

 

- Bienvenue à tous. Dans le monde des ninjas, il est préférable de perdre une vie et de maintenir l’équilibre des forces plutôt que d’entretenir de bonnes relations. C’est pourquoi ici vous combattrez jusqu’au bout pour la dignité de votre village. Ceci n’est pas la troisième épreuve mais des éliminatoires car vous êtes encore trop nombreux. Si quelqu’un souhaite abandonner c’est le moment. Il ne pénalisera son équipe en aucun cas.

 

            Une unique main se leva, celle de Kabuto Yakushi. Il abandonna et fut accompagné à l’extérieur par un jounin. Naruto qui venait de se réveiller complètement en entendant parler de combat observa ses possibles adversaires. La plupart étaient de Konoha et il s’en réjouit. L’équipe dix et huit, avec Shikamaru, Ino, Chôji, Hinata, Shino et Kiba avait réussi. Il en était de même pour l’équipe de Tenten et Lee en profita pour lui envoyer un clin d’œil encourageant. Il y avait également une équipe originaire de Kumo, les deux équipiers de Kabuto et l’équipe venant de Suna.

 

- Je suis Hayate Gekô et serai l’arbitre de ces éliminatoires, dit un jounin au teint maladif entre deux quintes de toux. Le premier combat opposera Sasuke Uchiwa à Kankuro ! Ceux qui ne participent pas au combat sont priés de rejoindre les balcons.

 

            Sasuke se retrouva en face de son adversaire et dès que le signal de départ fut donné. Il activa ses sharingans. La douleur dans son cou lui fit vivement regretter son geste et il ferma ses yeux. Rin, qui venait de voir ça demanda ce qu’il s’était passé dans la forêt.

 

- Pourquoi vous ne me l’avez pas dit ! se fâcha-t-elle une fois qu’il lui eurent expliqué.

- Il semblait aller bien, s’excusa Sakura. Et puis les garçons voulaient absolument continuer.

- A la moindre apparition bizarre d’une j’interviendrai c’est compris ?

 

            Dans l’arène, Sasuke était en difficulté. Ne pouvant utiliser son chakra comme il le souhaitait, Kankuro le menait avec aisance.

 

- Alors c’est ça le niveau du renommé clan Uchiwa ? Je dois dire que je suis déçu.

- La ferme !

 

            Le garçon se calma cependant et entama un combat au taijutsu. Mais l’autre était coriace. Il remarqua la chose qu’il portait dans son dos. Des cheveux en dépassaient… Qu’est-ce que c’était ? Cette fois-ci, il devait absolument se servir de son sharingan. Il allait résister à la marque. Ses yeux devinrent rouges et des flammes noires s’étendirent sur sa peau. Il se concentra et les força à retourner à la base de son cou. Il fit ensuite diversion avec une volée de shuriken et observa son adversaire. La chose en face de lui n’était absolument pas humaine. Mais alors où était-il ? Sasuke fronça les sourcils. Un genjutsu ? Non, son dojutsu l’aurait détecté. Rin-sensei leur avait parlé une fois des marionnettistes. En était-il un ? Le genin de l’équipe sept fixa alors la chose que Kankuro portait dans son dos et un sourire étira ses lèvres.

 

- Tu souris en si mauvaise posture ? se moqua le frère de Gaara.

- Oui, je souris monsieur le marionnettiste. Sors de ta cachette, j’aime regarder mes adversaires dans les yeux avant de les mettre au tapis.

- Humf, sourit l’autre.

 

            Les bandages se défirent et dans un pouf, le vrai Kankuro apparut et l’ancien se transforma en marionnette.

 

- T’es pas si n…

 

            L’Uchiwa ne lui laissa pas le temps de parler en attaquant directement. Il se précipita vers Kankuro. Sa marionnette, s’interposa mais le brun l’esquiva en sautant par dessus. Il allait atteindre son adversaire mais sentit l’engin de bois derrière lui. Il devait s’en débarrasser d’abord. Il prit de la distance dans un bond et composa une courte série de mudras.

 

- Katon : Goukakyuu no Jutsu !

 

            Réalisant sa technique de la boule de feu suprême, il cracha une énorme quantité de feu qui engloba la machine. Elle en ressortit cependant indemne et failli emprisonner le garçon de Konoha. Il s’éloigna prudemment, légèrement contrarié que ça n’ait pas fonctionné. Puis il remarqua que les doigts de Kankuro bougaient une demi seconde avant que la marionnette ne s’active. Il lui fallait gagner du temps.

 

- Le combat a commencé depuis presque vingt minutes, qu’est-ce qu’il fous Sasuke ? s’impatienta Naruto.

- Il étudie les mouvements des doigts de son adversaire, lui répondit Neji, byakugan activé.

- C’est possible ça ? s’étonna Lee. Il est très fort mon rival !

- Je crois que ça commence à prendre fin, remarqua Shikamaru. Il a fini d’esquiver sans arrêt. Il va passer à l’attaque.

- Comment tu sais ça ? lui demanda Sakura.

- Il a compris le rythme de l’autre genin. Il a donc l’intention de le casser et de s’emparer de la victoire.

 

            Et cela se passa comme l’avait prédit le Nara. Sasuke accéléra d’un coup et dépassa la marionnette. Elle lança des armes en sa direction, qu’il esquiva tout aussi habilement et plongea sous Kankuro. Il le frappa avec son pied sous le menton et l’autre s’envola. Sautant dans son ombre, il le frappa ensuite au ventre et l’envoya s’écraser au sol.

 

- C’est incroyable comme ça ressemble à notre technique Gai-sensei !

- Tu ne l’as pas utilisé sans mon autorisation n’est-ce pas ?

- Non sensei !

- Sasuke Uchiwa déclaré vainqueur par KO à Kankuro.

 

« Se battre est une chose, combattre en est une autre. Je combats pour ce que je veux, contre ce que je ne veux pas. C’est à moi de choisir. »

Obito UchiwaJounin de Konoha