Le pourquoi du comment...

par flower9

Auteur : Flore Risa
Titre : La nouvelle vie commence, laissons le passé derrière
Genre : Général/Romance/ Mystère/Aventure
Note : Naruto ne m'appartiens pas, vous le savez, je pense...
Commentaire : C'est ma première fic, soyez indulgents SVP ! Merci et bonne lecture...

La nouvelle vie commence, laissons le passé derrière

Chapitre IIX : Le pourquoi du comment...

« Cela veut juste dire que je ne reviendrais peut-être pas.. » Finit-il pas avouer Nartuo sans se retourner, puis il sauta pour disparaître, peut-être à jamais...

Tout se que laissa Naruto derrière lui, se fut le silence de cette révélation claquante, Hime éclata en sanglot pour la première fois en un an et demi, cette femme si forte et plein de courage, étant toujours de bon sentiment, éclata en sanglot, ses enfants la regardaient. Hikari s'avança vers elle et lui prit la main.

« Pourquoi tu pleure maman ? » demanda-t-il, les sanglots de sa mère cessèrent immédiatement, la jeune mère releva les yeux qu'elle avait enfouis dans ses mains quelques minutes plus tôt, pour lui sourire, à ses fils et sa fille, tout le monde s'était réunie autour de la famille Uzumaki.

Hime n'eut pas le loisir de répondre et expliquer à ses enfants son chagrin, que la porte partit volée à l'autre bout de la salle laissant entrer tout les 'anciens' rookies de Konoha.

« Nous sommes désolés de vous dérangez Hokage-sama, mais nous avons vu Naruto sortir de sa maison avec toutes ses armes et une armes particulière, que ce pa... ? » S'excusa Sasuke essoufflé d'avoir courut tout le long du trajet, mais il s'arrêta en voyant Hime les yeux rougis.

« Naruto est partit nous sauver, si j'ai bien comprit... » Répondit Kakashi à la place de la jeune épouse en pleure.

« Baba... » S'exclama le petit garçon d'un an, « baba... » Reprit la petite fille en s'agitant suivit de son frère, s'était le premier mot qu'ils avaient prononcé les jumeaux, il y trois mois de cela, suivit de près par 'adada' (traduction maman), cela fit éclater à nouveau la jeune mère en sanglot. Hasaki, quant à lui, restait tranquille, assis les yeux fermés « Je sais qu'il va réussir ! Bon, c'est vrai, c'est un humain, mais quel humain ! Il faut le faire pour entraîner un démon dans le camp du bien, faut croire que c'est le seul, quand j'ai demandé, s'il y en avait d'autre, tous m'ont répondus 'Comment voulez vous que nous sachions, aucuns est revenus vivant' !!! J'ai pris ça pour un non ! Enfin, Kitsune-sama est l'humain le plus fort que je connaisse, c'est dire ! » Se dit le renard.

Les sanglots de la jeune femme assise avec ses enfants sur les genoux cessèrent, elle reprit un peu de constance, s'éclaircis la voix, puis regarda toutes les personnes assis autour d'elle.

« J'ai a vous expliquer certaines choses.... » Dit-elle d'une voix neutre, sans traces de pleures

Flash Back ( 2 mois après la naissance d'Hikari, Juin)...

Il faisait chaud en se jour d'été, les Uzumaki marchaient tranquillement à travers une colline, se qui leur conféraient une protection assuré grâce à la Nature. Naruto marchait devant sa femme qui tenais son fils dans une sorte de berceau portable, se qui lui permettait de surveiller son bambin, et de bouger à sa guise sans avoir peur de le sortir de son sommeil.

Le soleil était à son paroxysme, midi était passé, et toujours pas de village en vue, quand tout d'un coup surgirent de nulle part, des hommes armés d'arcs et de Katana, immédiatement Naruto et Hime brandirent chacun un kunaï dans chaque mains, l'air menaçant.

« Que fait vous sur ce territoire ? » demanda l'un des hommes ennemis, Naruto était toujours en position de combat.

« Que nous voulez vous ? » demanda le jeune père à son tour

« Vous êtes sur le territoire de Tougen'kyou (Eden), veuillez nous suivre et déclinez votre identité ?! » répondit le même homme

« Je ne connais pas Tougen'kyou, je ne vous connais pas, donc je n'ai pas à vous décliner mon identité !! » menaça Naruto

« Nartuo ! C'est bon, je crois connaître Tougen'kyou, mais c'est une légende » dit la jeune mère à son tour, en jetant un regard à son fils qui dormait toujours aussi profondément

Le jeune homme considéra sa femme quelques secondes puis les hommes le menaçant. Il rangea ses kunaï, en même temps que sa femme, il reprit une position normale.

« Je me nomme Uzumaki Naruto, voici ma femme Uzumaki Hime et notre fils Hikari. » répondit enfin Naruto à l'homme ayant un arc toujours braqué sur le 'déserteur' de Konoha.

L'ennemi eut un hoquet de surprise, puis baissa son arc et ordonna à ses hommes de faire la même chose, il sourit à la famille Uzumaki puis leur demanda de le suivre.

Après avoir soit décliné son identité, Kazuki Kôki, ainsi était son nom, emmena la petite famille vers un lieu encore inconnu.

Après deux heures de marches, Hime demanda une pause afin de nourrir le nourrisson, pour pouvoir le rendormir car le bébé s'était réveillé en pleure et même avec toutes les méthodes, personnes est arrivés à le calmer. Après ce petit arrêt, les voyageurs reprirent la route en silence, jusqu'à se que Naruto le brise.

« Où nous emmenez vous Kôki-san ? » demanda le jeune homme, Kôki, le regarda dans les yeux, un sourire se dessina sur ses lèvres, comme sur celles de tout les étrangers.

Devant eux, la sortie de la colline montée d'arbres gigantesques s'arrêta, une vive lueur s'en dégageait fermant à moitié les yeux du jeune couple.

« Mais regardez vous même, Naruto-sama.. » Fit le chef de la bande toujours en souriant, en levant la main pour désignée la sortie.

Et se que vit la petite famille était incroyablement magique, se n'était pas un village mais une cité entière qui s'offrait à eux.

« Bienvenue à Tougen'kyou, la Cité des Dieux et de la Porte » s'écria Kazuki, en riant à gorge déployée, suivit de ses hommes.

Elle ressemblait beaucoup à Tani Nisou'Shizen' (La vallée des prêtresses de la Nature) avec des champs toute autour, des champs de raisins, de blés, de tomates, pommes de terre et tellement d'autres que Hime ne savait plus en donné de tête, mais une chose était encore plus différente. Dans cette cité, Tougen'kyou (Eden), toute était plus beau, mais surtout elle était accueillante et conviviale, « Et ben, je croyait que Tani était le paradis sur Terre, mais Touden'kyou...elle porte bien son nom 'La Cité des Dieux', mais c'est quoi la Porte... ? » se dit Nartuo en avançant vers la porte de la Cité avec sa femme et son fils, traversé la porte, il put voir des jeunes filles et femmes danser une sorte de farandoles bizarre, des hommes et jeunes garçons invitaient ces dames et demoiselles à danser en faisant des courbettes pour les séduire. Des marchants en tout genres criaient les louanges de leurs produits, des rires provenaient des bars et cafés.

Les plantes envahissaient l'environnement, des fleurs pigmentaient le tout, les maisons ressemblaient pour la plus part à celles de Tani Nisou'Shizen', d'autres avaient été construites en plus, sûrement à cause de toute la population, elles étaient en bois, cela allait du cerisier à l'hêtre en passant pas le meurisier, cette endroit respirait la Nature et le bien-être, jamais Naruto aurait cru pouvoir se sentir mieux autre part qu'à Konoha, rien qu'à l'évocation de Konoha son visage s'assombrit, chose contrastant avec la beauté et la joie des lieux.

Ils avançaient dans l'allée principale, tout le monde s'écartait et s'inclinait en les voyants passer, se qui gêna les nouveaux venues, après dix minutes de marches, un grand bâtiment se fit voir. En fait, s'était plutôt différent tour formant un palais. Les tours se tortillaient comme un tire-bouchon et cela plusieurs fois de suite, à la fin le tout forma une sorte d'arbre géant, certaines tour était même en vitraux, la pierre et les vitraux s'emboîtaient à merveilles Dieu sait comment ils ont fais tenir cela !!! « C'est fabuleux...La légende est donc vrai... » S'émerveilla intérieurement Hime, qui s'était arrêtée en même temps que son époux pour admirer la merveille s'offrant à leurs regards.

« Venez, le Vénérable vous attend, il ne faut pas le faire attendre... » Invita Kôki-san en entrant dans le 'Palais' en entraînant les Uzumaki avec lui, soit disant passant, Hikari dormait toujours comme une souche.

L'intérieur de se palais était tout simplement à coupé le souffle, les vitraux multicolores donnaient à l'intérieur une lumière éclatante et coloré, même le mauvais temps ne pourrait rien enlever à la splendeur, bien sûr il y avait comme partout ici de la Nature, des escaliers trônaient au milieu du bâtiment, s'était un escalier en spiral, au niveau de certains étages des plates-formes en végétations se séparaient de l'escalier central, faisant accéder à des étages immenses avec énormément de pièces.

« Kôki-san, combien d'étages y a-t-il ? » demanda Naruto intriguer, ses yeux brillaient tellement il avait des étoiles à l'intérieur.

« C'est incomptable, des étages il y en a autant qu'Inari-sama peut en bénir petit, se qui signifie que tu ne le saura jamais au même titre que moi !! » répondit joyeusement l'interpellé, justement celui si se retourna vers ses compagnons d'armes et les congédia.

« Et à quel niveau allons nous, Kôki-san ? » demanda à son tour Hime

« Au troisième ! » répondit-il

« Je croyais que les étages étaient incomptable ! » se moqua Nartuo se qui fit grandement rire le moqué.

« Je présume juste, petit... » Continua à rire Kôki en commençant à monter suivit des jeunes gens, le problème s'était qu'il y avait tellement de monde, que s'était difficile d'avancer.

« Nous sommes, hélas, arrivés pendant les heures de foules, mais je vais arranger cela, attendez ! » s'exclama le guide « VOTRE ATTENTION A TOUS, SES JEUNES GENS SONT CONVOQUES CHEZ LE VENERABLE, POUSSEZ VOUS SI VOUS NE VOULEZ PAS ATTISER SON COUROUX !!!! » s'écria Kôki haut et fort, tout d'un coup, tous les gêneurs s'écartaient sur les côté, laissant passer le jeune couple et leur guide, le silence s'était installé.

Toujours avec la même gêne, les deux parents et leur enfant suivirent Kazuki jusqu'aux présumer troisième étage. Une fois en haut, Kazuki traversa le très grand couloir menant à une grande porte en bois sculptée avec un arbre en fleur. Kôki poussa la porte, pour laisser place à une salle complètement en verre sculpté également, même le sol était en verre, au fond une grande chaise (en verre) trônait.

Un homme était assis dessus, il était grand et vieux, et pourtant son grand regard azur était pétillant de malice et de jeunesse, ses cheveux et bataille accentuait cette impression, sa peau était bronzé et très peu ridé, pourtant, dans sa posture la vieillesse transparaissait, il portait un kimono bleu foncé, avec un long pantalon de la même couleur, à sa ceinture, il y avait un fourreau incrusté de pierres précieuses, d'or blanc et d'argent, s'était une pièce unique.

Les trois personnes arrivés (quatre avec le bébé), s'avancèrent au milieu, puis Kôki s'inclina, imités par Naruto et Hime, le vieille homme les regarda attentivement et encore plus Naruto, « C'est son portrait craché... » Pensa le vieille homme avec mélancolie.

« Bienvenue, mes amis, je suis Uruwashii, Ouja (roi/ monarque) de Tougen'kyou, la 'Cité des Dieux' et protecteur de La Porte. Déclinez vos identités, jeunes gens ?! » Se présenta le Ouja d'une voix rauque et sereine.

« Vénérable, je suis Uzumaki Naruto, (désigne Hime) voici ma femme Hime (montrant son fils) et voilà notre fils, Hikari, il à deux mois » répondit fièrement Naruto en se relevant, sans autorisation.

« Je vois, Uzumaki Naruto... tu es le bienvenue, toi et ta famille à Tougen'kyou ! Kôki-san, tu peux disposer, je te ferais venir plus tard. » Dit Uruwashii

« Bien Votre Altesse » disposa Kôki, il regarda le jeune couple leur sourit puis s'en alla en fermant la grande porte.

« Bien, maintenant nous sommes seuls, jeunes gens...Naruto-san, je te propose quelque chose, à toi et ta famille ! » dit Uruwashii avec un sourire en coin.

« Dites toujours... » Provoqua Naruto avec le même sourire en coin, Hime s'était relevée, et prit le petit dans ses bras, car il s'était enfin réveillé.

« Deviens mon élève ! Tu auras un quartier entier pour toit et ta famille, ta femme apprendras tout se qu'elle souhaite, Kôki apprendra à ton fils à devenir fort, tu ferras parti de notre clan à toute la Cité, les Tsukimono, le clan inconnu par tous, mais c'est le plus puissant de tous ! Avec moi tu apprendras beaucoup de chose, de la création du monde jusqu'à la création des ninjas, en passant par la chasse au démon, je t'apprendrais tout se que je sais, et tout se qui fais de moi le l'Ouja de cet Cité, ma fais tu confiance ? » Demanda le vieille homme en se levant de son trône.

Naruto le regarda longtemps, cherchant quelque chose de faux dans son regard plongé dans le sien, mais tout se qu'il vit fut la sincérité, il se retourna vers Hime qui lui sourit d chaleureusement et lui fit signe de choisir se que son cœur désirait...il lui sourit à son tour, puis se retourna à nouveau il lui sourit à son tour, puis se retourna à nouveau son interlocuteur, et lui sourit aussi.

« J'accepte avec plaisir Vénérable » répondit-il en s'inclinant suivit de sa femme (et son fils dans ses bras). Le visage d'Uruwashii s'illumina tout d'un coup.

« Alors qu'il en soit ainsi, venez, je vous emmène dans vos quartiers, ils ne sont pas loin des miens, cela te seras plus facile de rentrer, je ne te ferais aucun cadeaux Naruto-san, je serais impitoyable dans ta formation » dit le Tsukimono (Caractéristique/ élément indispensable) d'une voix dur et sans appelle en avançant dans les couloir du 'troisième' étage « En partant de la salle du trône, il faut aller immédiatement à droite, puis jusqu'au bout du couloir puis à gauche et enfin après deux mètres tout droit faut aller à droite... » Mémorisa Naruto...on ne sait jamais.

Ils étaient arrivés devant une porte en bois normal, avec le nom Uzumaki incruster dans le haut de la porte, le Ouja poussa la porte, puis s'effaça afin de laisser entrer les nouveaux occupants, Naruto s'émerveilla pour la énièmes fois devant cette splendeur évidente, cela ressemblait aux décorations du reste du Palais, mais il y avait quelque chose de plus qui faisait que s'était unique.
Hime s'avança vers son époux, se blottit dans ses bras avec son fils, puis ferma les yeux, Naruto lui rendit son câlin, lui déposa un baiser sur sa chevelure caramel, puis mit sa tête sur celle de femme.

« Nous sommes chez nous, Hime-chan...nous avons trouvez un foyer ! » dit Naruto avec un sourire heureux. Uruwashii (Beau/ élégant/ plaisant) les observa et eut un pincement au cœur, « Il ne fera pas la même erreur que moi... » Se promit le vieillard tristement mais avec une lueur d'espoir.

« Kôki viendra vous cherchez pour le dîner...alors je vous expliquerais certaines choses sur notre vie et histoire.... » Dit le roi et partant, laissant une famille heureuse derrière lui...

Eden (Tougen'kyou),salle à manger royale, le soir même...

Naruto et Hime pénétrèrent dans une grande salle en pierre et non en vitraux, il y avait des grandes fenêtres donnant sur les habitations de la Cité, une grande table basse avait été érigée afin de célébrer se nouveau repas, des plats en tout genre y étaient disposés, même des ramens, se qui fit saliver Naruto qui n'en avait pas mangé depuis des lustres.

« Venez, venez jeunes gens, ne soyez pas timide...je vois que vous avez confiés Hikari-kun à la nourrice que je vous aie envoyé, il est entre de bonne main alors !!! » s'exclama le Ouja (roi/ monarque) joyeusement « Asseyez vous et mangez, j'ai des choses à vous expliquer ! »

Le couple s'assit l'un à côté de l'autre, ils étaient seuls avec le vieillard et il avait l'air d'être de bonne humeur, faut croire qu'il mange souvent seul !
Une fois assis lui-même le roi invita le jeune couple à manger.

« A présent, laisser moi vous expliquer... » Commença le roi « Comme vous le savez, nous sommes ici dans Tougen'kyou (Eden), 'La Cité des Dieux', nous sommes les protecteurs de ce monde qui est menacé tout les jours par des attaques de démons, les démons viennent d'un endroit appelé les 'Ténèbres' qui se situe derrière La Porte, que je vous montrerais demain. En réalité cette Porte est une limite entre nos deux mondes (Terre et Ténèbres).

Voilà maintenant que vous savez se que nous faisons ici, laissez moi vous expliquer notre histoire....Tout le Tsukimono (Caractéristique/ élément indispensable) ici présent sont les descendants des créateurs des Ninjas, Tougen'kyou fut, avant Tani Nisou'Shizen' (Vallée des prêtresses de la Nature), la première œuvre architecturale des Ninjas, La Porte fut crée laissant entrer dans se monde tout les êtres mythiques comme les créatrices de Tani Nisou'Shizen'.

Les Tsukimono maîtrise pour la plupart les éléments (feu, air, terre, végétation, glace, eau...), enfin cela vous les verrez en restant ici (sourire).
Cette Cité est inconnue aux autres pour notre bien et leur bien, naturellement. Pendant la grande guerre opposant les villages cachés, nous avons refuser d'y participer et de laisser passer des démons, qui de toute façon ne n'aurais jamais fais se que demandent les humains, il ne sont pas dociles, hélas, des démons se sont réfugié dans se monde il y a bien longtemps, ils ont été utilisé et ils se sont rebellés contre notre espèce !!! Alors tous les démons sur Terre ont été scellés, comme Kyubi en toi Naruto ou Shukaku en Sabaku no Gaara, et j'en passe...

Même Konoha nous a sollicitée, mais l'Hokage n'a pas insistée à notre refus, pas comme d'autre... (Soupire), enfin depuis cette période nous vivons dans le secret le plus total, et cela nous va comme un gants (petit rire).
Voilà à peu près notre histoire »finit le roi en avalant des ramens.

« C'est une bien étrange histoire, je suis étonné que vous sachiez pour Kyubi, mais et vous...votre histoire, si ce n'est pas trop indiscret ? » demanda Naruto en finissant son deuxième bol ramen.

« Moi ? Et bien...je suis j'ai prêté serment de protéger cette Cité et ses habitants, tu sais ce rôle se transmet de père et fils ou fille, tout dépend de la nature de l'enfant ! Je ne suis pas grand-chose...Mes ancêtres sont les Grands Fondateurs de cette Cité, le chef du clan si tu préfère ! » Répondit joyeusement le questionné.

« J'ai toujours crue que se n'était qu'une légende, cette Cité est le berceau des Ninja tout de même... » Dit Hime à haute voix pour elle-même, se qui fit rire et sourire le vieillard.

« Comme tu le vois, les légendes ont souvent une part de vérité... » Affirma l'interlocuteur d'une voix pleine de sagesse au couple, Hime lui sourit alors que Naruto reprit de plus bel son goinffrage de ramen.

« Ché chamen chon délichicheux, Voche Alteche ! » Dit Naruto la bouche pleine (Traduction : Ces ramens sont délicieux, Votre Altesse !) se qui fit rire à gorge déployer l'interpellé.

« C'est sûr ! Les ramens sont mon plat préféré, ils ont intérêt à être bon !! » S'exclama le roi, sous les regards exaspérés de la seule femme dans la salle.

Tougen'kyou, troisième étage, un an plus tard, Juin...

Un jeune homme, de taille moyenne, blond comme le soleil et le regard bleu comme la mer d'à peu près 18 ans s'avançait vers la salle du trône où l'attendait son grand-père ! Oui son grand-père, le Ouja (roi/ monarque) de cette Cité qu'était Tougen-kyou, quelques mois plus tôt, le vieille homme avait avoué qu'il était un Uzumaki, et que son fils avait refait sa vie Konoha à l'âge de 7 ans, son fils était alors devenu le Yondaïme qu'il connaissait, lui, Uzumaki Naruto.
Au début Naruto en voulu au monde entier, pour avoir ignoré tant de chose sur lui, puis plus son grand-père lui parlait de sa famille, mieux il alla.

Il était heureux maintenant, il avait un fils d'un an et deux mois, qu'il aimait par-dessus tout, une femme merveilleuse, qui était une vraie ratte de Bibliothèque, elle dévorait chaque livre qu'elle trouvait, se qui fait qu'elle en savait beaucoup sur l'univers dans lequel ils vivaient. Naruto, lui était l'élève d'Ouja (roi/ monarque) lui-même, il devenait de jour en jour de plus en plus fort, il traversait La Porte, pour faire comme tout son clan, régler les problèmes de démons, il avait même réussit à convertir un Kitsune en sa faveur un renard à trois queux, Hasaki, qui lui était fidèle à jamais, une première ! Depuis, on le nommait souvent 'Kitsune-sama'.

Une fois au niveau de la grande porte caractérisant la salle du trône, le jeune père l'ouvrit, puis entra en s'inclina par respect.

« Voyons Naruto ! Tu n'as pas besoin de t'incliner devant ton grand-père ! » S'exclama son grand-père exaspéré, se qui fit sourire Naruto, le vieillard restera toujours un gamin !

« Je vous dois le respect, quelque soit notre lien de parenté, Votre Altesse ! » se moqua Naruto, un grand soupire sortit de la bouche de l'Altesse.

« Naruto, je t'ai fais venir pour une affaire importante... » Dit le roi hésitant, « Viens... » Ordonna-t-il.

Il se leva de sa chaise royale, puis sortit de la salle suivit de près par Naruto. Il traversa le grand couloir, sous les inclinations des autres, il monta l'escalier principal, tout les gens se poussèrent pour laisser passer le roi et son petit-fils, il montèrent à peu près quatre étages, passèrent par la grande parcelle de Végétation de l'étage, pour arriver dans un autre couloir inondées d'animations en tout genre, tous se poussèrent à leur passage. Après avoir fais cinq cent mètres, ils allèrent dans un petit couloir vide, au fond, une porte s'y trouvait, en bois naturel, sans aucun ornement.

« Pourquoi y a-t-il personne dans ce couloir ? » demanda Naruto

« Ce couloir n'existe pas, enfin pour les autres, il n'y a que moi et toi qui sachions qu'il existe ! » répondit le questionné sans se retourner.

« Une technique d'illusion... » Murmura les jeune homme impressionné, le vieil homme sourit, Naruto est devenu perspicace avec le temps...

Quand ils atteignirent la porte, le roi prit une clé, l'entra dans une serrure qui ne se voyait pas du premier coup, ça on peut le dire, Naruto ne l'avait pas remarqué !

Une fois la porte ouverte, le jeune blond senti un chakra immense émaner de cette pièce, jamais il n'avait ressentit ça, même avec Kyubi ! Ils pénétrèrent donc dans la salle, elle était sans artifices, juste des plantes, aucunes fenêtres donnant à l'extérieur, au milieu un pilier faisait sa loi, un escalier montait, afin d'atteindre le haut de cette colonne. Une lueur bleu était visible en haut, se qui attisa la curiosité du jeune homme. Le roi monta, puis prit quelque chose dans ses mains après avoir mis des gants, puis il redescendit et s'avança vers son petit-fils.

« Naruto, voilà l'objet qui fait se que nous sommes aujourd'hui... la Pierre de Chakra » expliqua Uruwashii (Beau/ élégant/ plaisant) d'un ton sérieux, Naruto avait apprit à se taire quand son professeur parlait ainsi, il ne fit donc pas de commentaire.

« La Pierre de Chakra alimente dans le monde entier les Ninja, c'est grâce à elle que nous pouvons pratiquer des ninjutsu, des genjutsu, les doujutsu et même des Kuchiyose no jutsu, et défendre notre monde, c'est grâce à cela que nous pouvons vivrent car sans chakra nous sommes morts. » finit par expliquer le grand-père

« Je vois, tu nous en avais parlé, sûrement pour notre protection, mais je ne comprends pas pourquoi tu m'en parle maintenant ? » demanda Naruto

« J'ai un service à te demander » commença le possesseur de la Pierre, « Nous avançons vers une période sombre, je ne pourrais sûrement pas la protéger quand ces temps arriveraient, je souhaite que tu la garde avec toi, mon petit-fils...je t'en prie, c'est la seule solution pour les Ninja ! »

Naruto avait l'air perdu, pas intellectuellement, il avait compris se qu'on lui demandait, mais il était surprit que son grand-père le lui demande à lui. Devait-il le faire ? Qu'en penserait Hime ? Il se souvient alors d'une phrase qu'elle avait prononcer à leur rencontre 'Fais toujours se que ton cœur de dicte'... « Elle m'a donner son approbation en disant cela, je vais faire se que mon cœur me dicte... » Se dit Naruto déterminé, il s'inclina.

« Je ferais se que tu me demande grand-père, je ne souhaite pas voir le chaos » répondit le l'adolescent, une lueur de fierté passa dans les yeux d'Ouja.

« Bien Naruto, je vais te l'implanter dans ta nuque, sache que tu n'auras pas sa puissance, ta réserve de Chakra augmentera de peu, mais...je suis fière de toi ! » expliqua le roi « Retourne toi ! » ordonna-t-il, ceci fait, Naruto enleva les quelques mèches de ses cheveux de sa nuque, le grand-père baissa ses mains contenant toujours La Pierre, il la posa sur la nuque de son petit-fils qui serra les dents, la douleur était insupportable, s'était brûlant. Uruwashii chuchota une incantation, La Pierre poser sur la nuque brillait de plus belle, puis commença à s'assimiler dans le corps du jeune homme, Naruto ne put retenir ses cries de douleur, tout son corps lui brûlait, la fièvre monta, quand La Pierre de Chakra n'était plus visible, un arbre se dessina à sur l'ancienne emplacement de La Pierre. Naruto s'effondra inconscient...

Uzumaki Uruwashii se pencha sur son petit-fils et le regarda longuement.

« Si tu es obliger de la détruire, cette Pierre, alors fais le mon petit, n'ai aucuns regret »

Fin du Flash Back

Et Fin du Chapitre

Et oui, c'est encore un chapitre avec Flash Back, mais je vous promet c'est le dernier, c'est bientôt la fin en plus...

Je sais que je mets beaucoup de noms dans cette fic, mais sans cela se ne serais pas une fic à ma sauce...

J'ai l'impression que ma fic ne vous plais pas car je n'ai pratiquement pas de commentaires...

Flore Risa...