Chapitre dernier, l'arrivée de Kyuubi, La naissance de Naruto

par hina-uzu

La naissance de Naruto, le jour où Kyuubi arriva



Mardi, 10 octobre

Un homme blond assit devant un bureau, sur lequel était disposé un tas de papiers habituels ou administratifs, regarde par la fenêtre d'un air inquiet, anxieux.
Dehors la population se presse, un danger imminent se prépare. Les ANBU courent en direction de la sortie du village accompagnés de medics-nin qui soigneront les blessés. En y regardant de plus prés, vers plus de vingtaines de kilomètres on peut apercevoir de tout petits bout de queues rouges flottaient dans l'air. En effet le jeune hokage de 26 ans venait de recevoir confirmation, par le présent message qu'il tenait en main, que Kyuubi le démon renard à neuf se dirigeait très dangereusement du village, menaçant ainsi des milliers de vies, pour on ne sait quelles raisons. Etant un démon, tous supposés qu'il venait avec l'intention de tout détruire, mais personne ne sût si cela était exact.

Poussé par son devoir de mari, Yondaime se hâta vers l'hôpital avec l'intention de voir sa tendre femme, qui avait surement commencé son accouchement. En effet, Kushina Uzumaki et Minato Namikaze devraient être parent d'ici d'un petit homme qu'ils auraient de prévus de nommés Naruto. Ce prénom proviendrait d'un livre dont le nom du héros serait Naruto, un livre écrit par le sensei de Minato qui n'est autre que Jiraya, l'ermite des carpeaux et plus grand pervers qui soit.
Arrivant enfin, le jeune hokage s'orienta vers une chambre qu'il connaissait par cœur l'ayant fréquentée plusieurs fois, et à chaque cela était seulement pour Elle, sa femme. Mais à peine avait-il fait un pas qu'une infirmière l'ayant aperçut lui indiqua que sa bien aimée accouchée et avait donc était placé dans la salle prévue à cette effet. Il dût donc changer de direction et partir dans la salle d'accouchement, se qu'il fît non sans se presser.

 

***

 

Ils s’étaient rencontré il y avait de cela 3 ans, leur relation avait commencé brutalement. Minato, qui était quelqu’un d’assez moqueur contrasté avec le caractère de Kushina qui, elle, n’appréciait que très peu de se faire marcher sur les pieds et de se faire « ridiculiser », surtout par des gens qu’elle n’avait encor jamais vu. Puis, leur sensei se connaissant, ils s’étaient côtoyés de nombreuses fois, jusqu’au jour ou leur maitres avaient décidés de s’entraîner. Le jeune Namikaze avait donc eu la ‘merveilleuse idée’ de proposé un combat contre la rousse, qui n’eût pas le temps de répondre quoi que ce soit, qu’elle se trouva déjà au milieu du terrain d’entrainement. Contrairement à se qu’elle pensé Minato n’était pas quelqu’un de faible, bien au contraire. Le blond, lui, n’avait jamais sous-estimé la jeune fille, son sensei lui ayant fait la morale à se propos plus d’une fois. S’en suivirent de nombreuses heures avant que l’un d’eux ne s’écroule à terre, tout les deux étant déterminé et ne voulant pas perdre la face contre son adversaire. Au final, ce fut le ninja du village de konoha qui fut déclaré victorieu mais la jeune fille, n’étant pas mauvaise perdante le félicita. Ils apprirent à se connaître et à devenir amis, puis 6 mois plus tard ils se revirent lorsque Kushina, avec d’autres personnes, vînt à konoha après la destruction de son village. Cette épreuve la rapprocha encor plus du jeune blond et elle découvrit de nouveaux sentiments à son égard. Quelques moments plus tard le village assista à la naissance d’un nouveau couple.

 

***

Une fois avoir atteint le bonne endroit et avoir été autorisé à entrer, il se précipita vers sa femme afin de la rassurer et lui déposa un baiser sur son front en sueur. Quand elle eût vu son regard, elle remarqua qu'il était préoccupé par autre chose, en plus, que l'arrivée du bébé, mais ne prononça mots. Il était heureux et avait même oublié Kyuubi pendant un petit moment.

Kushina souffrait énormément, elle le savait ce n'était pas normal. Certes un accouchement provoque de la douleur, mais celle-ci était bien plus intense, ajouté à cela, elle perdait anormalement de plus en plus de sang. Minato, lui, tenta de la rassurer, la voyant inquiète.

- Kushina, je suis là maintenant. Ne t'inquiète pas tout ce passe bien, et d'ici quelques temps notre petit Naruto viendra nous rejoindre.

Il sourit à la fin de cette phrase. Il sourit, mais il savait pertinemment qu'il y a de grandes chances qu'il ne voit pas son fils grandir. Une once d'amertume passa dans ses yeux. Elle, lui serait la main avec ardeur pour manifester sa souffrance, ignorant les pensées de son mari. Kushina la seul femme qui l’aime vraiment, non grâce à son rang, allai lui donner le plus beau des cadeaux : un fils.

Ce fut finalement une heure et demie plus tard que le petit Naruto vit le jour. Après avoir était emmené par les infirmèrent pour vérifier sa santé, son père et sa mère sourirent exprimant leur joie et leur fierté qu'était de voir leur fils. Le petit ressemblé trait pour trait à son pére : quelques petits cheveux blond, bruyant, des yeux azur foncé qui se tourneront surement vers le clair et une peau moyennement bronzé. Mais les malaises de Kushina firent coupés courent à cette gaieté. Le front plein de sueur, la femme de l’hokage tournait de l’œil. Les médecins et infirmières arrivèrent et l'examinèrent. Après avoir finis ils se tournèrent vers les mariés et leur fit un non de la tête mêlé à une profonde amertume. Minato versa des larmes silencieusement en regardant sa femme, tandis qu'elle lui souffla un « je t'aime » qui ne fut qu'un murmurent parmi touts les gémissements de tristesse des présents dans la chambre, quelques minutes plus tard, elle tomba entre les bras de Hadès. La seule et unique femme que Minato Namikaze n'est jamais aimé venait de décéder.

***

 

Kushina, jeune fille née au pays des tourbillons, qui s’était éprise d’un jeune hokage blond, s’était éteinte.

Son mari fondait en larme. Voir la femme qu’il aimait plus que tout mourir lui avait ôté tout sens de la réalité. Il se remémora le jour de sa rencontre avec Kushina. Une rencontre plus ou moins corsé, la jeune rousse n’appréciant pas les habitants de Konoha ou les habitants de villages étrangers en général. Leur premier rendez-vous. Kushina s’était rendu compte que le jeune Namikaze n’était pas un homme détestable comme elle le pensait. Leur premier baiser. Au bord d’une fontaine,  lors du crépuscule, ils discutaient de tout et de rien, riant par moment jusqu’au moment où ils se fixèrent intensément, rapprochant leur visages et faisant rencontrer leur lèvres Leur premières fois. Commençant par un désir charnel des deux protagonistes, un plaisir exquis, des soupirs de biens être, pour finir par des cris d’extase, un détour par le paradis et revenant par de doux touchers que les amants s’offraient, tout ceux-ci entrecoupés par de nombreux « Je t’aime ». Une première fois où tout l’amour qu’ils ressentaient l’un envers l’autre avait pris le contrôle de leur corps et de leurs mouvements.

 

***


Minato n'avait toujours pas fait son deuil que des cris se firent entendre en direction de l'entrée principale du village. Il avait laissé Naruto à l'hôpital tandis que lui couru vers la sortie du village, des jounins l'ayant prévenu que kyuubi se trouvait devant le village face à des Anbu et autres jounins. Il l'avait senti, mais ne parvenait pas à bouger, son cœur venait de mourir. Depuis qu’il est devenu hokage, Minato ne connaissait plus la perte d’êtres chers, il avait toujours tout fait pour éviter que cela n’arrive, mais aujourd’hui il n’y pouvait rien, et cela lui faisait mal. Deux ans qu’ils étaient ensemble, deux ans qu’ils s’aimaient, deux ans qu’ils étaient vraiment heureux. Et tout ça pour finir comme ça, quelle mélancolie.

***

Malgré que le Hokage n'ai toujours pas accepté la mort de sa femme, il fonça quand même du coté de Kyuubi, il se devait de protéger le village. Le village qui était désormais devenu sa seul famille, il ferait tout pour le protéger, même au péril de sa vie. Il savait que si sa vie devait prendre fin, que son fils serai bien traité et garder par sandaime, il lui avait promis.

Observant contre le démon renard battre ses queux, Minato ne savait plus quoi faire pour en venir à bout, même si au fond de lui il était conscient qu'il devra utiliser cette technique. Cette technique qui avait été mis au point par lui et lui seul, cette technique qu'il ne devait utiliser qu'en dernier ressort. Et il le sait il n'y a plus d'autre moyen pour obtenir la victoire et ainsi éviter la mort certaine des habitants de Konoha. Toujours en pleine réflexion, placé sur la tète de Gama-Bunta, roi des grenouilles, il observa les ninjas blessé au sol. Son visage devint plus ferme et plus sur : il avait pris sa décision, repensant a Kushina, il émit un sourire tendre. Il allait la rejoindre, il en était certain, mais il regrettait de devoir faire de Naruto un orphelin, qui n'aura pas la chance de connaitre ses parents comme tous les autres enfants.
Le quatrième hokage ferma les yeux fit quelques mudra, et laissa tomber de fines larmes sur ses joues halées. Ayant fini il défia son adversaire du regard et fit un mini sourire narquois, il avait gagné, il le savait, mais à quel prix ?

 

 

Seule une personne s’étant déjà sacrifié pour son village, aurait pu comprendre ce que ressentait Minato en ce moment. Il s’est sacrifié en prenant également le risque que son fils soit rejeté.

 La chair de sa chair. Il se devait de sceller le démon en Naruto, il n’avait pas d’autres choix. Auparavant, lors de la conception de cette technique, il s’était juré de ne sacrifié que ce qui avait un rapport directe avec lui, il ne devait pas avoir à sacrifier une personne de son village. Ce n’était pas un choix, c’était un devoir. S’il avait créé cette technique, c’était justement pour pouvoir protéger les habitants de Konoha, d’un danger imminent, que rien n’aurai pu arrêter. C’est ce qui est arrivé aujourd’hui. Il s’était promis de les protéger jusqu’à son dernier soupir.  Kyuubi à tué des centaines de ninjas et civiles, le yondaime, à du faire un choix, il à décider de faire de son fils une victime.

  Il voulait en finir vite, c’était trop dure de se dire qu’il sacrifié son fils, qu’il ne pourrait jamais le voir grandir, jamais lui parler, jamais l’aimer. Maintenant, tout été finis. Sa vie prend fin le même jour que celle du commencement de son fils. Un fils orphelin qui ne saura jamais qui sont ses parents.

 


Se laissant tomber au sol, il prononça son dernier vœu, malgré la faible intensité du son qu'il émit, tout le monde entendit.

- Prenez soin de mon fils. Prenez soin de Naruto. Je veux qu'il soit traité comme un héros car il en est un. Il fut le héros qui sauva Konoha

C'est sur ses dernières paroles, que le jeune hokage rendit son dernier soupire, un sourire tendre accroché à ses lèvres. Il retrouvera Kushina dans l'au delà et ensemble ils pourront enfin vivre leur amour tranquillement, non bien sur, sans observer grandir leur jeune fils.

Le démon aux neuf queues rugit se sentant absorber, du coté de l’hôpital, par le sceau qu'avait créé Minato, Naruto été devenu un Jinchuuriki, le héros qui sauva Konoha.

Des années plus tard Naruto devint le portrait craché de son père tant pour son courage que pour son physique. Le vœu de Minato ne fut pas respecter, Naruto fut traiter de « démon ». Seule une poignée de personnes ne le haussèrent pas, parmi elles, une jeune demoiselle dont la douceur n’avait d’égale que sa pureté, sa future femme : Hyuuga Hinata.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fiin !!!

 

Voila, qu’est-ce que vous en pensez ? Nul ou pas trop nul ?

Coms ??

 

Oui bon la derniére phrase xD Fan du naruhina oblige ^^

 

Ps : Je n’ai pas fait de combat, pour la simple et bonne raison que je ne sais pas en faire ^^