Quatre années plus tard...

par A four-handed song

Chapitre 9 : Quatre années plus tard.



Dans un endroit éloigné de Konoha, dans un petit village a priori sans histoires, et assez prospère dans les provinces du pays de la Cascade, deux ombres encapuchonnées traversaient à vive allure le village endormi. Les deux silhouettes couraient en harmonies, ils avaient plus ou moins la même taille, l'un étant légèrement plus petit que l'autre. Il faisait complètement nuit, pourtant les deux ombres se dirigeaient dans une direction tout à fait précise, ils avaient quelque chose d'important à accomplir. Sautant de toits en toits, la discrétion était de mise. Ce n'est qu'après de longues heures de course effrénée qu'ils s'arrêtèrent enfin, devant la maison la plus grande du village. Ils contemplèrent le bâtiment, et ne purent s'empêcher de remarquer que le premier étage reposait sur des colonnes. Les deux ombres échangèrent un regard, et hochèrent simultanément la tête. Par la grande fenêtre du premier étage, on pouvait apercevoir un homme dîner, en compagnie d'autres hommes. Ils semblaient discuter de quelque chose d'important, mais rien ni personne ne pourra savoir ce qu'il s'est dit ce soir-là, car au moment où leurs verres s'entrechoquèrent, plusieurs détonations se firent entendre. Malheureusement pour eux, ils n'avaient pas vu le coup venir, le sol trembla puis l'édifice entier s'écroula sur eux, ne laissant aucun survivant. Les deux ombres quant-à-elles étaient déjà loin, aucun village ninja ne devait être associé à cet assassinat. Le crépuscule commençait à émerger, les deux silhouettes s'arrêtèrent lorsqu'ils furent suffisamment éloigné de la tourmente qui régnait dans ce village. L'une des deux ombres enleva sa capuche, dévoilant une personne avec un masque de corbeau et une couette brune en bataille. La deuxième ombre l'interpella :


« Kurasa (obscurité), nous allons faire une halte au prochain village pour nous reposer.


-Bien, Koumyou-senpai. (lumière/espoir)


-Nous allons devoir utiliser un henge, le masque des forces spéciales de Konoha ne doit pas être vu, nous devons passer pour de simples voyageurs. »


Kurasa acquiesça, son homologue enleva lui aussi sa capuche, laissant voir un masque de renard et des cheveux blonds indisciplinés. Le ninja nommé Koumyou se transforma en un jeune homme très simple, châtain aux yeux verts dont l'allure générale était tout à fait banale. Le brun quant-à-lui, opta pour l'apparence d'un homme mature, avec les traits tirés, et une longue chevelure brune et lisse. C'est ainsi qu'ils s'élancèrent vers un autre village afin de se reposer. Une fois devant l'entrée du village, les deux ninjas soupirèrent exaspérés, si le village dans lequel ils avaient accomplis leur mission était prospère, celui-ci était miteux et vraiment pauvre. Ils avancèrent comme de simple villageois jusqu'à l'auberge la plus proche. Sur le chemin, les gens qu'ils croisaient étaient tous plus miséreux les uns que les autres, les enfants étaient rachitiques, de même pour les animaux. Les maisons tombaient en ruines, les marchands n'avaient que très peu de provisions sur leurs étalages et aucun enfant ne jouait ni même ne souriait. Les deux métamorphosés arrivèrent dans une auberge à l'image du reste du village, mais pour eux cela était bien suffisant. Une servante les guida jusqu'à leur chambre, une pièce moyenne, très modestement meublée, elle comprenait deux lits simples et une commode, la salle de douche était attenante, composée d'un bac de douche, d'un WC et d'un lavabo. Une fois que la femme fut sortie, et après s'être assuré que la porte était fermée, ils se couchèrent chacun sur un lit et annulèrent leurs métamorphoses. Les visages figés sur le plafond poussiéreux, ils n'échangèrent aucun mot pendant un petit moment. Jusqu'à ce que Kurasa prenne la parole :


« Avec toutes les missions de Rang S qu'on se fait, on devrait pouvoir se reposer dans des endroits plus accueillants et confortables, tu ne trouves pas Naruto ? »


L'interpellé éclata de rire en enlevant son masque, posant ses yeux bleus sur son compagnon. Il avait changé, ces dernières années il était devenu un homme, et cela malgré ces dix-sept ans. Ces cheveux blonds toujours en bataille, s'étaient allongés, encadrant parfaitement son visage fin, ses moustaches étaient toujours présentes mais bien moins épaisses. Le reste de son corps était devenu plus impressionnant, lui qui était si petit avoisinait dorénavant le mètre quatre-vingt-cinq sans problèmes. Son corps bien que peu épais, on devinait à travers son t-shirt moulant une musculature extrêmement bien dessinée.


« Shikamaru, tu abuses vraiment tu le sais ça ? Tu es toujours prêt à dormir alors peu importe l'endroit ! »


Kurasa enleva son masque lui aussi, Shikamaru n'avait pas vraiment changé, il était juste plus vieux, plus grand, toujours aussi fin mais il avait gagné en musculature et en endurance.


« C'est pas faux...Mais je rêve d'un bon lit bien moelleux, qui sentirait la forêt avec une couette bien épaisse.


-Avec Temari-chan sous la dite couette ? »


Shikamaru faillit s'étouffer, il lança un regard noir à son ami de toujours. Celui-ci semblait amusé par la situation. Le jeune brun parut hésiter un instant, puis il se retourna vers le blond.


« Son frère me fait peur...Je ne sais pas quelle genre de réactions il pourrait avoir... »


Naruto sourit malicieusement, et vint s'asseoir en face de son ami.


« Ah ça Shika j'ai bien ma petite idée, je te donne un indice ça commence par Sarcophage et ça finit par Sable ! »


Le blondinet éclata d'un rire en voyant la mine effrayée et le teint livide de son coéquipier.


« Pour être honnête Shikamaru, je connais Gaara mieux que quiconque, et je ne pense pas qu'il puisse s'interposer. Si tu te montres sincère et loyal, tu ne pourras qu'avoir sa bénédiction. Puis avoir un Kazekage dans la famille, ça ne peut que rajouter du prestige au clan Nara et rendre fier ton daron tu ne penses pas ?


-Le vieux a déjà parié qu'il aurait un petit-fils avant les vieux de Ino et Chôji, j'ai dix-sept ans et il me voit déjà marié et avec des gosses. Galère. »


Alors que Naruto allait ajouter quelque chose au légendaire « Galère » du jeune Nara, ils entendirent une explosion non loin de là. Alertés, ils reprirent en vitesse leurs formes et se précipitèrent à la sortie d'auberge. Dehors, une poignée de mercenaires s'en prenait à la population. Les ninjas se regardèrent, les villageois formaient un cercle autour des mercenaires, ceux-ci riaient d'un rire gras alors qu'ils s'en prenaient à un marchand et à son enfant. Celui qui semblait être le chef du groupe, un homme ayant la trentaine, le teint blafard et une corpulence moyenne, menaçait le marchand d'une épée, ce dernier était au sol, en train d'essayer de protéger celle qui semblait être sa fille.


« Tu as essayé de me vendre tes horreur à un prix trop déraisonnable. Ne sais-tu pas que dans la région les mercenaires affiliés au patron Suranume ont tous les droits ? »


Naruto sous sa forme arqua un sourcil, le mercenaire venait de prononcer le nom de celui qu'ils avaient éliminé cette nuit. Il ne devait visiblement pas être au courant de la nouvelle. Le ninja de Konoha s'avança alors, sous le regard complice de son ami. Il franchit le cercle formé par la foule avant de se positionner aux côtés des deux victimes. Les mercenaires le regardaient, ils étais tous plus ou moins comme leur chef, sans particularités physique. Des êtres incroyablement normaux qui se prétendaient au-dessus de tout le monde. L'un d'entre eux, un chauve l'interpella :


« Hey gamin qu'est-ce que tu fais ici ? Toi aussi tu veux en prendre pour ton grade ? »


Naruto esquissa un sourire, pas apeuré pour un sous.


« Excusez-moi mais je n'ai pu m'empêcher d'entendre les propos de votre chef et je suis déconcerté...Vous travaillez bien pour Suranume ? »


Ce fut le chef du gang qui répondit au ninja.


« Exact, ici il a la main basse sur toute la région, il contrôle tout et c'est grâce à lui que ce misérable peut vendre des vivres. Et il ne nous témoigne même pas la moindre once de respect. »


Naruto sous sa forme prit un air faussement entendu, il se gratta le menton puis ajouta :


« Mais maintenant que Suranume est mort, il ne contrôle plus rien non ? Donc quelque part si on réfléchit deux minutes et calmement à la situation, vous ne travaillez pour personne et personne ne contrôle les ressources de cet homme. Donc vous et vos hommes êtes en train de piller des gens qui seraient clairement en droit de vous casser la gueule sans risque de représailles pour leurs commerces. Vous saisissez ? »


Des murmures s'élevèrent parmi la foule de gens, les mercenaires eux fronçaient les sourcils, ne comprenant pas de quoi le ninja parlait. L'un d'entre eux s'avança vers lui et le prit en grippe par le col de son t-shirt.


« Suranume-sama n'est pas mort, qui es-tu petit avorton pour essayer de nous entourlouper ? »


Un sourire carnassier apparut sur les lèvres de Naruto.


« Moi ? Mais je suis celui-là même qui a mis fin à ses jours. »


Un coup de poing violent s'abattit sur sa joue, pourtant son sourire ne désemplissait pas. Alors qu'il allait recommencer, les yeux du métamorphosé passèrent au rouge, faisant lâcher prise au mercenaire. Celui-ci s'arrêta net, fixant les deux orbes rouges sang devant les regards d'incompréhension de l'assemblée. Tout à coup, l'homme dont le poing restait en suspend se mit à crier de douleur pour une raison qui semblait inconnue pour le reste des spectateurs hormis pour Shikamaru.


« Qu'est-ce que tu lui fais ?! »


La voix tremblante, le chef des bandits semblait paniqué, ne sachant ce qu'il se passe et surtout quoi faire. Alors qu'il allait sortir son arme, il croisa le regard du ninja. Il fut immédiatement stoppé dans son élan, laissant perplexe tout le monde. Lui aussi commença à se tordre de douleurs. Tandis que Naruto tenait en respect deux des mercenaires, Shikamaru se posta à ses côtés, et d'un geste rapide il lança des kunaïs qui vinrent se loger dans la jugulaire du reste du groupe provoquant ainsi la stupeur générale. Qui était donc ces hommes ? C'était ce que tout le monde pensait à cet instant. Après avoir relâché son emprise sur les deux mercenaires, Naruto les acheva avec ses propres kunaïs. Les deux ninjas se retournèrent pour faire face à la foule, le silence régnait. Un sourire radieux éclaira le visage transformé du jeune blond.


« Aujourd'hui vous êtes enfin libre, faites en sorte que plus jamais quelqu'un vienne vous reprendre cette liberté. Le courage dont à fait preuve cet homme doit vous servir d'exemple à suivre. Sachez qu'il n'y a rien de pire que d'accepter une injustice sans broncher, vous vous privez vous-même de votre bonheur. »


En disant ces mots, il avait relevé l'homme qui protégeait son enfant. Il baissa les yeux vers la petite fille qui le regardée effrayée en se cachant derrière son père. Il se mit à sa hauteur et lui gratifia d'un sourire doux.


« Je suis désolé si je t'ai fais peur, je suis désolé que tu aies dû assister à ça, mais j'espère que maintenant ces horreurs seront derrière toi et que tu vivras une vraie vie de petite princesse. »


Il lui fit un clin d’œil. L'enfant lui répondit d'un sourire.


« Je vous remercie ninja pour nous avoir aidé. »


Naruto se tourna vers l'homme et il hocha la tête en arborant un sourire rassurant.



La nuit avait été courte pour Shikamaru et Naruto, pourtant dès l'aube ils avaient repris le chemin de Konoha. Lorsqu'ils arrivèrent au village dans la plus grande discrétion, ils ne s'arrêtèrent pas pour autant, le plus important c'était le rapport. Lorsqu'ils pénétrèrent dans le bureau du Godaime Hokage, ils posèrent immédiatement genou à terre en signe de respect.


« Koumyou, Kurasa, vous êtes enfin revenus, je commençais légèrement à m'inquiéter. »


Le ton de Tsunade était léger, en réalité elle ne s'était pas du tout inquiétée, consciente de la puissance de ces deux ANBUS.


« Je présume que votre mission est un succès ? »


Les deux ninjas masqués acquiescèrent d'un mouvement de tête. Tsunade leur tendit une enveloppe à chacun, leurs gains pour avoir accompli une énième mission de Rang S.


« Kurasa tu peux t'en aller, Koumyou j'aimerais m'entretenir avec toi. »


Sur ces mots le brun quitta la pièce en silence.


« Naruto enlèves ton masque s'il-te-plaît. »


Celui-ci lui obéit, d'une main il retira son masque et le fit disparaître dans un POP significatif.


« D'ici quelques jours tu n'es pas sans savoir que tu recevras la visite de plusieurs princesses qui ont acceptées de te rencontrer afin de consentir à t'épouser et à refonder avec toi le clan Namikaze. »


Naruto soupira, il se souvenait parfaitement du jour de ses quinze ans, lorsqu'il avait appris que son père n'était autre que Minato Namikaze, le Yondaime Hokage. Et outre une belle maison au Nord du village et un nombre impressionnant de jutsus et armes qui lui ont été laissées en héritage, cela s'accompagnait d'une mesure imposée par le Chef du Pays du Feu et des membres du Conseil, qui souhaitaient voir renaître le clan Namikaze, le clan Uzumaki ayant perduré. Il n'avait aucune envie de se marier, il voulait simplement accomplir son rôle de ninja. Il ne sentait pas capable d'aimer sincèrement quelqu'un et surtout il se trouvait bien trop jeune pour ce genre de choses, après tout il n'avait pas encore dix-huit ans et on pensait déjà à lui fourguer une femme.


« Je sais que cela ne t'enchante pas Naruto, et tu ne vas pas te marier tout de suite, simplement rencontrer de jolies jeunes femmes de bonnes familles. Qui plus est, j'ai reçu la confirmation d'un puissant clan qui se trouve au Pays des Démons, dans le village caché de Tsukiyo. »


A l'entente de ce nom, il sentit une douce chaleur provenir de son abdomen, instinctivement il posa sa main sur son sceau.


« J'ai déjà lu ce nom quelque part...


-Il semblerait qu'il soit lié au clan Uzumaki, nous ne les connaissons pas vraiment mais je sais de source sûre qu'ils entretiennent une alliance avec Uzu-no-kuni. J'ai chargé ton cousin de récolter des informations auprès de ton grand-père. D'après lui, ce serait une aubaine pour Konoha d'entretenir de bonnes relations avec eux, il a même ajouté que te rendre là-bas pourrait t'éclairer sur certains points, sans préciser lesquels. Tu connais ton grand-père, il aime faire planer le mystère autour de ce qu'il raconte. »


Naruto acquiesça avec un petit sourire amusé.


« Tu vas donc partir en mission, tu en seras bien entendu le capitaine, il s'agit d'une mission de rang A, tu devras escorter la jeune femme ici, pour cela tu seras accompagné de Shikamaru Nara, Ino Yamanaka, et Sakura Haruno. »


Avant qu'il n'ait eu le temps de protester, la Godaime enchaîna :


« Tu es un jounin important de ce village Naruto, tu ne peux pas éternellement éviter les gens qui te dérangent. Tu es pressentit au poste de Capitaine alors met de l'eau dans ton vin s'il-te-plaît. »


Naruto hocha la tête, il savait qu'elle avait raison.


« Rentres chez toi te préparer, tu as rendez-vous demain à 9h aux portes du village. Tes coéquipiers vont être mis au courant de la mission. »


Sur ces mots, le jeune blond quitta le bureau dans un tourbillon de feuilles.