Un nouveau foyer et un test

par Kyubi-san

L’héritier

Chapitre 3

            Alors que Naruto et l’Hokage marchait en direction du manoir de la famille de Naruto, les gens se retournaient sur leur passage, se demandant qui était le jeune garçon. Naruto, dont les sens étaient plus aiguisés grâce à Kyubi, entendait parfaitement ce qu’il se racontait autour de lui. Cela le fit sourire. Son maître lui avait décrit la vie qu’il aurait eue s’il était resté à Konoha durant ces douze dernières années. Pour lui avoir évité toutes ces souffrances, Naruto l’en remerciait, surtout que le vieil homme lui avait montré les maux dont il aurait souffert par le biais d’un Genjutsu. Alors qu’il souriait en repensant à son maître, un groupe d’hommes aux cheveux noirs s’approcha de l’Hokage. Celui-ci s’arrêta et Naruto fit de même.

            - Que me voulez-vous encore Fugaku ? demanda Sarutobi au chef du groupe.

            - Je voudrais savoir si vous allez enfin confier un groupe de genin à l’un des membres de notre clan ? l’apostropha le chef du clan Uchiwa.

            - Je déciderais de cela lorsque j’aurais les résultats de l’examen genin. Je vous ‘ai déjà dit et répété ! lui expliqua une nouvelle fois le chef du village.

            - Très bien maître Hokage, s’inclina le chef de clan. Nous reprendrons cette discussion après les examens genin. Mais qui est donc cet enfant ? l’interrogea Fugaku en constatant la présence de Naruto pour la première fois depuis le début de la discussion.

            - Et vous vous êtes qui ? lui demanda Naruto qui n’avait pas perdu une miette de l’échange entre les deux hommes.

            - Un peu de respect gamin ! le tança l’Uchiwa. Je suis Fugaku Uchiwa, le chef du clan Uchiwa. Et toi, quel est ton nom ?

            - Je m’appelle Naruto Namikaze Uzumaki, lui apprit Naruto.

            - Namikaze, répéta Fugaku, Namikaze… Ne serais-tu pas lié à la famille du Quatrième Hokage ?

            - Il est son fils Fugaku, répondit Sarutobi à la place de Naruto. Et maintenant écartes-toi, Naruto et moi avons des affaires à régler.

            Pour appuyer ses dires, l’Hokage força le passage et le jeune Uzumaki le suivit. Naruto ne dit rien pendant un moment, puis se décida à interroger l’Hokage.

            - Dites Hokage-sama, les Uchiwa sont le clan qui possède le sharingan ?

            - C’est exact, Naruto ! Mais pourquoi me demandes-tu cela ?

            - Parce que ça explique leur orgueil, lui répondit simplement le blond. Ils pensent être supérieurs aux autres ninjas parce qu’ils ont un Dojutsu, mais s’ils rencontrent un adversaire qui connait le moyen de le contrer, ils ne sont rien d’autres que de simples shinobis.

            - Intéressante analyse, constata Sarutobi. Ce que tu dis là est vraiment très intéressant.

            Ils marchèrent encore pendant quelques minutes, puis arrivèrent enfin devant une grande demeure. Celle-ci possédait un jardin d’un hectare, auquel se joignait un terrain d’entraînement couvrant plusieurs centaines de mètres. La propriété était ceinte de murs, et on pouvait voir que ceux-ci étaient parfois utilisés pour des bâtiments. Naruto et l’Hokage pénétrèrent dans la propriété. Naruto fut impressionné par la taille du manoir. De son point de vue, celui-ci pouvait être comparé à un petit château. Il regarda le jardin et constata qu’une serre était installée non loin de la résidence principale, à laquelle s’adjoignait un Dojo.

            L’enfant et l’adulte pénétrèrent dans la maison familiale, et Sarutobi demanda à Naruto s’il pouvait lui parler. Naruto accepta.

            - J’aimerais savoir une chose ou deux Naruto, déclara le vieil Hokage.

            - Lesquelles ? lui demanda Naruto en se défaisant de son rouleau et de son sabre.

            - Si tu es au courant pour ta famille, je suppose que tu sais aussi pour ce qui est en toi.

            - Vous voulez parler de Kyubi-san ? s’exclama Naruto. Je le sais depuis l’âge de cinq ans. Lui et moi sommes devenus assez proches avec le temps, mais mon maître nous comparait à deux têtes de mules.

            - Et puis-je te demander jusqu’à quel point tu contrôles son pouvoir ?

            - A peu près jusqu’à la cinquième queue, réfléchit Naruto.

            - A peu près ? releva l’Hokage.

            - Il me faut encore un peu d’entraînement pour maitriser parfaitement la cinquième queue.

            - Je vois, je vois, murmura l’Hokage. Bon, je vais devoir te laisser Naruto, j’ai encore du travail qui m’attend.

            - Bonne soirée, Sarutobi-sama, le salua poliment Naruto.

            - Pendant que j’y pense, Naruto, déclara l’Hokage en se retournant. J’ai donné des ordres pour que tu ais de quoi te nourrir pour la semaine. Normalement tu trouveras des provisions dans la cuisine.

            - Merci beaucoup ! le remercia l’enfant.

            Une fois que l’Hokage fut parti, Naruto entreprit d’explorer sa nouvelle résidence. Il commença d’abord par l’étage, où se trouvaient les chambres et également un accès au grenier. Il fut surpris de constater que celui-ci avait été divisé en deux parties, une où se trouvait un véritable bureau, et une autre qui était véritablement un grenier. Puis il redescendit. Au rez-de-chaussée, il découvrit une bibliothèque, un bureau supplémentaire, la cuisine ainsi que le salon et la salle à manger. En poussant une porte, Naruto se retrouva dans un onsen privé qui appartenait à la demeure. Fermé, il pouvait être aéré par de petites fenêtres sur les murs. L’adolescent se rendit ensuite dans le Dojo. Celui-ci était immense, du point de vue de Naruto, mais pas de Kyubi, pour qui cela était relativement petit.

            Après s’être installé dans sa nouvelle demeure, Naruto déroula un des parchemins de Fuinjutsu que lui avait légué son professeur. Pendant qu’il dinait, quelqu’un pénétra dans la propriété. Cette personne vint frapper à la porte. N’attendant personne, Naruto se méfia et ouvrit prudemment la porte. Il fut surpris de voir un Uchiwa devant lui.

            - Bonsoir, se présenta celui-ci, tu dois être Naruto n’est-ce pas ? Moi je m’appelle Itachi Uchiwa.

            - Bonsoir, répondit simplement le blond.

            - Quel accueil, rigola l’autre. Je suppose que tu es épuisé par tout ce que tu as fait aujourd’hui.

            - Vous pensez à quoi en particulier ?

            - L’inscription à l’académie, ton entraînement, ton combat contre mon petit frère, énuméra Itachi.

            - Vous voulez dire que Sasuke est votre frère ! s’exclama Naruto. C’est marrant, mais vous semblez bien plus sympathique que lui !

            - Vraiment ? s’étonna l’Uchiwa. Mais bon, je ne suis pas là pour te parler de ça. Mon frère nous a raconté que tu l’avais battu en seulement quelques coups et sans en recevoir un seul. J’aimerais savoir si c’est vrai ?

            - Pourquoi ?

            - Si c’est le cas, j’aimerais vraiment t’affronter pour évaluer ta force. Mais sans mes sharingans, s’empressa de dire le brun, je ne veux pas prévoir tes mouvements, j’aimerais juste estimer ta force.

            - C’est l’Hokage qui veut savoir mon niveau ?

            - Comment tu as deviné ? s’exclama le prodige des Uchiwa.

            - Vous étiez dans son bureau quand je suis arrivé. Donc si vous êtes là, c’est que Sarutobi-sama veut connaître mon véritable niveau.

            - Tu as raison, lui concéda Itachi. L’Hokage veut connaître ta véritable force, car il pense que l’académie ne peut pas montrer tes capacités réelles. D’ailleurs, reprit-il après une courte pause, il m’a raconté que tu étais capable de faire le multiclonage, pourquoi n’as-tu pas fait un simple clonage classique.

            Naruto fit les signes d’un clonage traditionnel et aussitôt, des images ratées de lui-même apparurent dans toute la pièce. Devant cette horreur, Itachi ne put s’empêcher de rire.

            - Je comprends mieux pourquoi tu utilises le multiclonage, déclara t-il en reprenant son calme. Tu serais tout simplement recalé à l’examen genin si tu montrais ça !

            - Je sais, je suis déjà au courant !

            - Vraiment ? demanda l’Uchiwa avec une pointe de moquerie. Mais bon, je voudrais ta réponse pour mon test. Tu dois savoir que t’affronter serait un honneur, même si mon père risque de ne pas apprécier, si tu as trop de puissance.

            - Il risquerait de vouloir me faire entrer dans le clan, je suppose déclara calmement Naruto.

            - Exact, et vu ton caractère je lui souhaite bien du courage ! Mais concernant ma proposition ?

            - Où et quand ? demanda Naruto, blasé.

            - Demain après l’académie, ça te vas ? Je viendrais te chercher, et nous irons sur un des terrains d’entraînement.

            - D’accord, lui répondit le blond en fermant la porte. Bonne nuit.

            Après que le blond ait fermé la porte, Itachi s’éloigna en pensant que le jeune Namikaze devait vraiment être fort. Voilà qui est stimulant, se dit Itachi, enfin un non-Uchiwa qui pourra montrer au clan que le Sharingan n’offre pas l’invincibilité.

 

            Le lendemain, après les cours, Naruto vit Itachi se dirigeait vers lui. Sasuke passa soudainement devant lui et se précipita vers son grand frère. Naruto se dirigea vers eux.

            - Salut Naruto, lui lança Itachi, tu vas bien ?

            - Je vais mieux quand je suis reposé, répondit le blond.

            - Tu parles, lui lança Sasuke, tu as dormi pendant tout le cours !

            - J’ai une technique pour écouter et noter tout en dormant, lui apprit Naruto tout en lui montrant les notes qu’il avait prises.

            - Bien, Naruto, je crois qu’il est temps de passer au test ! lui déclara Itachi.

            - Quel test grand frère ? l’interrogea Sasuke.

            - Je dois établir le niveau de ton camarade. Tu peux venir si tu veux. Tu pourras ainsi voir à quoi ressemble un combat et corriger les erreurs que tu fais encore.

            Un peu vexé par la remarque de son frère, Sasuke accompagna tout de même les deux futurs adversaires sur l’un des terrains d’entraînement. De nombreux parents qui avaient vus la scène, décidèrent d’aller voir le déroulement de ce match amical. Ils étaient surtout curieux de voir le fils caché du Quatrième Hokage. Blasé par la présence de spectateurs imprévus, Naruto se mit quant même en position de combat. Itachi se mit également en garde. Soudain, les deux adversaires disparurent. Ils se retrouvèrent au centre du terrain, engageant un féroce combat de Taijutsu.

            Ils enchaînaient les coups de poings et de pieds à une vitesse démentielle. Aucun des deux ne parvenait à prendre l’avantage sur l’autre, mais l’expérience d’Itachi en matière de combat lui permit de le prendre peu à peu. Il parvint à porter quelques coups à Naruto. Celui-ci rompit le combat au corps à corps. Les deux adversaires étaient essoufflés. Ils s’immobilisèrent soudainement, aucun des deux ne bougeaient mais on pouvait voir que la lutte continuait, des gouttes de sueur coulait sur le visage des deux combattants. Sasuke comprit soudain ce qu’il passait.

            - C’est un duel de Genjutsu ! s’exclama t-il.

            Au moment même où il prononça ces paroles, les deux adversaires tombèrent à terre. Ils essayaient tous deux de reprendre leur souffle. Ce fut Naruto qui se releva le premier. Il lança alors une salve de shurikens sur son adversaire qui les para à l’aide d’un kunaï. Puis Itachi commença à composer des signes à toute vitesse. Comprenant où il voulait en venir, Naruto l’imita. Mais l’Uchiwa fut plus rapide.

            - Katon – Boule de feu suprême !

            Une immense boule de feu fut crachée par Itachi. Une seconde plus tard, Naruto lança son attaque.

            - Suiton - La barrière d’eau !

            Une immense barrière d’eau se dressa devant Naruto et le protégea des flammes de l’Uchiwa. Un grand brouillard enveloppa la zone des combats. Soudain, deux voix crièrent :

            - Ninpô - Camouflage dans la brume !

            Les deux combattants se cherchaient au travers du brouillard, mais aucun des deux ne put trouver l’autre. Un bruit se fit alors entendre.

            - Futon – La vague de vent !

            Une immense brise chassa alors le brouillard et Itachi se retrouva encerclé par une dizaine de clones qui composaient des signes à toute vitesse. Itachi entama rapidement une série de signes qui se termina sur celui du tigre.

            - Katon – La barrière de flammes !

            Naruto passa alors à l’attaque.

            - Suiton - Technique du dragon aqueux ! lancèrent cinq clones.

            - Futon - Les paumes de la bourrasque ! lancèrent les cinq autres.

            Itachi parvint à éviter les attaques des clones et du Naruto original qu’il stoppa d’un coup de pied. Se relevant, ce dernier s’inclina alors devant Itachi qui fit de même.

            - Je vois que j’ai encore beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir accomplir mon rêve ! déclara Naruto. Merci beaucoup, Uchiwa-sama !

            - Moi de même, répondit ce dernier. Je suis heureux d’avoir enfin trouvé quelqu’un qui me tienne tête. J’espère que nous aurons de nouveau l’occasion de nous affronter.

            Puis les deux combattants se séparèrent, rentrant chacun chez eux. Légèrement épuisé, Naruto parvint quant même à revenir chez lui. Mais il fut à peine arrivé qu’il se précipita dans l’onsen, où il s’endormit. Il ne se réveilla qu’une heure plus tard, lorsqu’il décida d’aller se coucher pour récupérer de son combat.

            De son côté, Itachi souriait, son combat lui avait donné l’occasion d’apercevoir la force que cachait le jeune blond. Il pensait qu’il ne lui manquait qu’une plus grande réserve de chakra pour le vaincre. En effet, Itachi avait raconté le combat à son père qui en avait été impressionné. Le fait que son fils aîné puisse avoir été contré par un simple aspirant ninja, relevait de l’exploit.

            - Dis Itachi, lui demanda alors Sasuke, pourquoi tu aides Naruto à s’améliorer et pas moi ?

            - Je devais tester Naruto pour voir son niveau, lui apprit son grand frère. Quant à toi, je t’aiderais dès que tu auras été assigné dans une équipe, car à ce moment là, je saurais comment t’aider à progresser.

            - En tout cas tu es le plus fort, déclara Sasuke avec orgueil.

            - Non, Sasuke, le détrompa son frère. Ton camarade est aussi fort que moi, mais il n’a pas mon expérience et il lui manque encore une grande réserve de chakra. S’il avait eu plus de chakra j’aurais été battu.

            - Il est aussi fort que ça ? s’étonna Sasuke.

            - Oui, pour lui, les examens pour devenir genin ne seront qu’une formalité, tout comme pour toi, ajouta t-il après un moment de réflexion.