Arrivée à Konoha et rentrée à l'académie.

par Kyubi-san

L’héritier

Chapitre 2

                En ce mois de mai, Hiruzen Sarutobi travaillait dans son bureau d’Hokage. Il pensait au prochain examen de sélection des genins qui aurait lieu dans un mois. Le choix des Junins qui seraient responsables des équipes étaient ardu, car le clan Uchiwa réclamait qu’un de leurs membres puissent avoir la responsabilité d’une équipe. Sarutobi soupira, il avait déjà put éviter une catastrophe cinq ans plus tôt en empêchant Danzo, le chef de l’ANBU Racine, de faire massacrer le clan. Et aujourd’hui, la demande de Fugaku Uchiwa, le chef du clan, était légitime, puisque son fils et le cousin de celui-ci étaient deux des Junins les plus forts du village, comme le prouvait leur appartenance aux forces ANBU. Pourtant, l’Hokage hésitait. Il savait que s’il accédait à la demande des Uchiwa, Danzo allait encore râler comme quoi il fallait écarter les Uchiwa du pouvoir. Pourtant, Hiruzen savait parfaitement que cela avait failli déclencher une guerre civile dans le village. C’est pour cela qu’il avait pris comme l’un de ses gardes du corps le prodige des Uchiwa, Itachi. Celui-ci était d’une loyauté sans faille envers le village, et Sarutobi savait qu’il n’avait rien à craindre de ce côté-là.

            Une idée lui traversa soudainement l’esprit, si Itachi devenait responsable d’une équipe de jeunes genins, les Uchiwa cesseraient de le harceler, et Danzo ne pourrait protester, puisque la loyauté d’Itachi était louée par tous. Mais le problème était de lui donner une équipe qui ne vexerait pas le clan Uchiwa.

Un mal de crâne se profilant à cause de ce casse-tête, l’Hokage décida de sortir de son bureau et d’aller se promener dans le village. Les gens s’écartaient sur son passage et murmuraient dès qu’il s’était éloigné. Il était si rare de voir l’Hokage. Ne pensant à rien, Hiruzen se rendit soudainement compte que ses pas l’avaient mené jusqu’à la porte du village. Alors qu’il allait faire demi-tour, il aperçut une silhouette sur la route venant au village. Celle-ci se rapprochait nonchalamment de la porte, ne s’inquiétant pas des ANBUS qui l’entouraient à une distance respectable. Lorsqu’il fut plus près, l’Hokage aperçut un grand rouleau dans son dos, ainsi que la garde d’un sabre. Son visage restait caché par la capuche de sa cape. L’Hokage se rapprocha des portes. Au vu de la taille de la personne, le chef du village en déduisit que cette personne était un adolescent, peut-être de l’âge des élèves de dernière année à l’académie.

Lorsque l’inconnu fut près des portes et qu’il essaya de pénétrer à l’intérieur, les gardiens l’empêchèrent de passer. S’arrêtant, l’inconnu demanda alors pourquoi on tentait de l’empêcher de rentrer dans le village. Sentant le ton menaçant de la voix de l’inconnu, l’Hokage s’approcha. Lorsqu’il fut arrivé, l’étranger se tourna vers lui et le regarda. Le regard bleu clair de l’inconnu intrigua l’Hokage.

- Pourriez-vous rabaissez votre capuche, s’il vous plaît ? lui demanda l’Hokage, principalement pour voir le visage de cet inconnu.

            L’étranger abaissa alors sa capuche. L’Hokage resta sans voix devant le visage qui lui fut révélé. Devant lui se trouvait un jeune homme aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Trois moustaches sur ses joues montraient que l’adolescent était un jinchûriki. Des larmes lui venant aux yeux, l’Hokage ordonna aux gardiens de la porte de laisser entrer le jeune garçon. Puis il invita celui-ci à le suivre. Ramenant sa capuche sur son visage, le jeune garçon le suivit jusqu’à son bureau. Lorsqu’ils furent entrés, Sarutobi congédia les ANBUS chargés de sa protection et se tourna vers le jeune garçon.

            - Ainsi donc tu es revenu au village, Naruto.

            - Comment connaissez-vous mon prénom ? l’interrogea l’adolescent en enlevant sa cape.

            - J’étais présent le jour où Kyubi attaqua et quand tu fus enlevé sous mes yeux. Je me demande comment tu as pu échapper à cet homme.

            - Il est mort, il y a quelques jours, lui répondit tristement le blond. Je le regrette vraiment, car il m’a élevé avec tout l’amour qu’il possédait pendant plus de douze ans.

            - Tu devais vraiment l’aimé pour être aussi triste, constata l’Hokage. Mais dis-moi, maintenant que tu es de retour au village, que comptes-tu faire ?

            - J’ai l’intention de devenir un ninja, c’est ce que voulait « grand-père ».

            - « Grand-père » ? s’étonna l’Hokage.

            - J’ai toujours considéré cet homme comme mon grand-père, et lui me considérait comme son petit-fils.

            - Bien, bien. Je vais envoyer un message au professeur de l’académie qui évaluera ton niveau et qui me diras si tu peux passer l’examen genin.

            - Ce n’est pas la peine de me faire passer cet examen, Hokage-sama, l’interrompit Naruto. Mon maître a écrit une lettre pour vous où il décrit mes capacités. Je l’ai trouvée dans ses affaires. Le plus simple est de me faire rentrer dans la classe qui passera bientôt l’examen.

            - Juste pour que je me fasse une idée de tes capacités, pourrais-tu me faire un clonage ? lui demanda Sarutobi avec un sourire.

            - D’accord.

            Naruto se leva de la chaise sur laquelle il était assis, et fit le signe du multiclonage. Aussitôt, une dizaine de Naruto apparurent dans la pièce. Naruto les dissipa après quelques secondes. Impressionné, Sarutobi lui dit qu’il pouvait partir, après lui avoir remis une lettre de recommandation, qu’il venait de rédiger, pour l’académie ninja, et lui avoir assuré qu’il allait lui trouver un endroit où loger. Juste au moment où il allait sortir de la pièce, Sarutobi lui posa une dernière question.

            - Dis-moi Naruto, sous quel nom comptes-tu te présenter à l’académie ?

            - Sous mon nom complet bien sûr !

            - Ton nom complet ? s’étonna l’Hokage.

            - Oui, je m’appelle Naruto Namikaze Uzumaki, fils de Minato Namikaze, le Quatrième Hokage, et de Kushina Uzumaki, sa femme.

            - Dans ce cas, attends quelques secondes Naruto, le temps que je retrouve quelque chose que ton père m’a confié il y a douze ans.

            Naruto se retourna pour voir l’Hokage fouiller dans les tiroirs de son bureau dont il sortit un trousseau de clé au bout de quelques minutes. Il le lança au jeune garçon.

            - Ceci est les clés du manoir de tes parents. Je t’y mènerais à la fin des cours de l’académie.

            - D’accord, lui répondit Naruto après avoir regardé pendant quelques secondes ce que lui avait donné l’Hokage.

            Puis il sortit de la pièce, il ne put donc pas voir que l’Hokage regardait l’un des portraits en souriant, avec des larmes aux yeux.

            Naruto, après être sorti du bâtiment de l’Hokage, se dirigea vers l’académie. Lorsqu’il y fut arrivé, il fut impressionné par la taille du bâtiment. Il n’avait jamais imaginé que l’académie pouvait occupée un tel espace. Rentrant avec respect dans le bâtiment, il se dirigea vers la salle de classe des dernières années, après avoir demandé son chemin à l’un des professeurs qu’il avait croisé dans les couloirs. En entrant dans la salle de classe, il put constater que tous les regards s’étaient tournés vers lui. Le professeur responsable de cette classe l’invita à rentrer avec un sourire. Encouragé par ce sourire, Naruto se dirigea vers celui-ci et lui remit la lettre de l’Hokage. Après l’avoir lue, il se tourna vers la classe et annonça :

            - Les enfants, nous avons un nouvel élève dans notre classe. Il va rester avec nous jusqu’à l’examen genin qu’il passera avec nous. Je vous demande donc d’accueillir… déclara t-il en se tournant vers Naruto.

            - Naruto Namikaze Uzumaki ! déclara ce dernier.

            La déclaration du blond provoqua un énorme silence dans la salle. Cette réaction déclencha le fou rire du renard au fin fond de l’esprit de son hôte. Se reprenant, le professeur se présenta à lui.

            - Je m’appelle Iruka Umino, déclara celui-ci. Tu n’as qu’à aller t’asseoir au premier rang. Tu feras connaissance avec tes camarades pendant la pause de midi.

            Naruto alla s’asseoir sous les regards curieux des élèves de la classe. Une heure plus tard, il ressortait de la salle après avoir demandé au professeur où il pouvait aller s’installer pour déjeuner. Après que Iruka lui ai dit qu’il pouvait manger avec les autres élèves, Naruto se mit à leur recherche. Lorsqu’il les trouva enfin, ceux-ci étaient en pleine discussion. Il s’approcha d’eux et leur demanda :

            - Est-ce que je peux m’asseoir avec vous ?

            Surpris, les élèves acquiescèrent à sa demande. Naruto s’installa donc près d’eux. Après quelques minutes, lorsque les élèves se furent remis de leur surprise, ils commencèrent à bombarder le blond de question. Finalement, ce furent les filles qui réussirent à organiser une conversation normale.

            - Dis-moi, ton nom signifie que tu es lié à la famille du Quatrième Hokage ? lui demanda une fille aux longs cheveux blonds.

            - Je suis son fils, répondit calmement Naruto. Excusez-moi si je peux vous paraître impoli, mais j’aimerais connaître vos noms ?

            - Je m’appelle Ino Yamanaka, lui répondit la blonde.

            - Moi, c’est Sakura Haruno, lui apprit une fille aux cheveux roses.

            - Je m’appelle Hi… Hinata Hyuga, déclara une fille aux cheveux noirs et aux yeux blancs.

            - Alors moi c’est Kiba Inuzuka, le type à côté de moi c’est Chôji Akimichi et son pote à côté c’est Shikamaru Nara. Quant au type avec les lunettes, c’est Shino Aburame.

            - …

            - Et le brun taciturne, c’est Sasuke Uchiwa.

            - Quant à moi, comme je vous l’ai déjà dit, je m’appelle Naruto Namikaze Uzumaki. Enchanté de vous connaître.

            - Arrêtes de raconter n’importe quoi ! le coupa le dénommé Sasuke. Tu ne peux pas être le fils du Quatrième Hokage. Il n’a jamais eu d’enfants.

            - Je suis né le soir de l’attaque de Kyubi, lui répondit sombrement le blond. De plus, je n’essaye pas de convaincre quiconque de ma filiation. A moins que tu ne sois jaloux, déclara soudainement Naruto à Sasuke.

            La réaction boudeuse du brun déclencha le fou rire de l’assemblée. Après avoir terminé leur repas, les élèves menèrent Naruto jusqu’à l’endroit où devait avoir lieu l’entraînement au lancer de shurikens et au corps à corps. Amusé, Naruto put voir que tout le monde attendait de voir ses performances. Lorsqu’Iruka arriva, il constata avec joie que Naruto faisait partie du groupe de tête de sa classe. Appelant les élèves les uns après les autres, ils lancèrent tous leurs shurikens sur les cibles. Les filles eurent de bons résultats, puisqu’elles réussirent à mettre quatre de leurs shurikens dans le centre de la cible et le cinquième se ficha sur les bords de la cible. Les résultats des garçons variaient selon les lanceurs. Shikamaru et Chôji mirent seulement rois shurikens au centre, les deux autres allèrent se ficher dans les arbres ou le mur. Shino et Kiba firent le même résultat que les filles. Quant à Sasuke, ses shurikens s’enfoncèrent tous dans le centre de chacune des cibles.

            - Parfait Sasuke, comme d’habitude. Naruto, à toi ! l’appela Iruka.

            - Oui, Iruka-sensei.

            - Essaye de faire mieux que moi, dobe ! le défia le jeune Uchiwa.

            Naruto soupira, puis il se mit face aux cibles. Il prit cinq shurikens dans sa main et les lança. Il se retourna avant même que les projectiles aient atteints leurs cibles. Ceux-ci s’enfoncèrent dans les cibles, les coupant en leur centre. Impressionné, Iruka nota cela sur sa fiche et fit passer ses élèves au combat de corps à corps. Une fois encore, Naruto se révéla être un élément brillant. Intrigué par le résultat d’un match entre Sasuke et Naruto, Iruka leur proposa de faire une démonstration de Taijutsu aux autres élèves. Sasuke était enthousiaste, cela lui donnait une occasion de vaincre le blond. Naruto, quant à lui, était plutôt ennuyé par cette proposition. Il accepta finalement, mais il précisa bien que c’était pour faire plaisir à son professeur.

            Dès qu’Iruka eut donné le signal du départ, Sasuke se lança sur Naruto, essayant de lui porter le plus grand nombre de coups possibles. Mais aucune de ses attaques ne porta. Naruto évitait tous ses coups sans aucun problème. La rage de Sasuke augmenta encore plus lorsqu’il vit l’ennui sur le visage de Naruto. Il se précipita sur son adversaire, mais celui-ci le renvoya hors de la surface de combat en quelques coups. Sortant à son tour de la surface, il rejoignit les autres élèves qui le félicitèrent pour son combat et qui voulaient savoir s’il pouvait les aider à s’entraîner. Gêné, Naruto accepta, de son point de vue, il valait mieux qu’il devienne amis plutôt qu’ennemi.

            Le soir venu, Naruto et ses camarades se séparèrent. Ceux-ci allaient voir leurs parents et leurs racontaient la journée qu’ils avaient vécu, pendant que Naruto se dirigeait vers l’Hokage, qui était venu l’attendre pour lui montrer la demeure de ses parents.

            - Je suis sûr qu’il serait fier de toi, Naruto, lui déclara l’Hokage.

            Puis celui-ci le guida à travers Konoha, le menant vers le manoir de sa famille.