Bataille des plaines - Un pas plus loin

par T-twix

Le sang coula paresseusement le long de son bras, tandis qu’il réprimait la douleur en se mordant hargneusement la lèvre inférieure. La puissance du coup de Seigi avait anéanti son épaule de l’intérieur. Il ne sentait plus son bras droit, et malgré la chaleur de son armure de flammes, l’homme aux cheveux blancs ne voulait pas reculer, et son poing était en train d’en payer le prix fort. Mais Iori décida d’ignorer la douleur, son bras gauche désormais ballant le long de son corps. Il souffla une immense boule de feu bleue qui repoussa Seigi au loin. Celui-ci avait complètement cédé la place à une partie de son esprit qu’il ne semblait pas contrôler. C’était pour cela qu’Iori était l’adversaire le mieux placé pour battre le Shin Gogyou. Le brun put voir les yeux emplis de folie de Seigi, et il utilisa l’art des Uchiha, le Genjutsu du Sharingan. Certes, il n’était pas au niveau d’Itachi ou de Shisui no Shunshin, mais il se débrouillait très bien. Seigi reprit alors conscience de sa propre position, hurlant de douleur. Profitant de l’occasion, Sakura fonça sur le Tonnerre des Shin Gogyou. Il était affaibli, et elle avait désormais une chance de le vaincre. Le coup de pied qu’elle donna frappa puissamment le plexus de Seigi, le propulsant en arrière, tout en lui coupant le souffle. Iori sourit en voyant cela, et décida de pomper dans ses dernières ressources pour finir le combat. Il utilisa l’Hiraishin dans un dernier effort pour se téléporter au-dessus de Seigi, avant d’armer son bras.

-          Kôsen ! s’exclama l’Uchiha.

La paume de sa main percuta le haut du crâne de Seigi, mais au dernier moment, celui-ci disparut. Iori ouvrit les yeux, surpris, mais ne put que constater ce qu’il s’était passé quand un sabre se planta dans son autre épaule. Désormais totalement paralysé au niveau des bras, Iori ne pouvait que subir le puissant enchaînement de coups de pied et poing de Seigi. Mais alors que ce dernier allait achever l’Uchiha, une lame se planta dans son ventre.

-          Que… ? demanda Seigi.

L’Uchiha et Seigi retombèrent au sol, face contre terre. Seigi essaya d’utiliser son chakra pour créer une attaque de foudre, néanmoins, rien n’apparut en ayant la forme de la foudre. Iori sourit en voyant la personne s’approcher.

-          Qui a dit que tu n’avais pas besoin de moi, Iori-san ? demanda Sakura en souriant.

-          Haha, désolé Haruno-chan, mais je ne pensais pas que Seigi serait aussi coriace, s’excusa Iori.

-          Merde ! s’exclama Seigi.

Furieux contre lui-même, Seigi s’était exclamé cette injure provenant du fin fond de son cœur. Il haïssait la politique de tous ces villages ninjas, et l’objectif de Shinjima était exactement le même que le sien : la réduction de la population et la pure et simple éradication des villages ninjas. Néanmoins, voilà qu’Iori Uchiha lui avait bloqué la route, au même titre que huit ans plus tôt, lorsqu'il avait tenté de récupérer Mjöllnir. Iori Uchiha. Encore et toujours lui…

-          Je te hais ! s’exclama Seigi, son regard brûlant de colère braqué sur l’Uchiha. Je te hais, toi et ton connard de père !

La colère de Seigi émanait de tout son corps, et même si Sakura ne voulait pas écraser le Shin Gogyou puisqu’on lui avait demandé de faire taire ses sentiments, Iori se releva. Il fixa Seigi avec ses Sharingan, avant de prendre la parole.

-          Et est-ce que ta haine à mon égard t’as menée quelque part ? Non. Shinjima te manipule, Seigi. Il a peur de ta puissance, comme de celle des autres membres des Shin Gogyou, décréta l’Uchiha, faisant rire Seigi.

-          Tu crois réellement que Shinjima a besoin de nous ? demanda Seigi, un sourire moqueur accroché à son visage. Pour Shinjima, nous ne sommes que des pièces, et il nous écrasera sitôt qu’il n’a plus besoin de nous.

Derrière Iori arrivèrent Karin et Sasuke tenant un Giriko ligoté et inconscient. Le sourire satisfait d’Iori surpris Sakura, pas habitué à voir le sourire d’un Uchiha. Seigi, à la vue de Giriko inconscient, se rendit compte que ses chances étaient réduites à néant. Iori s’assit quelques secondes, tandis que les échos de la bataille traversaient ses oreilles.

-          Sasuke, tu vas avec ton ancienne équipière pour aider Tanjiro. Pendant ce temps, et tant que ton Kinjutsu est actif, Karin, j’ai besoin de tes soins, expliqua l’Uchiha.

-          Et comment allons-nous stopper Shinjima avec toi dans cet état ? demanda Sasuke.

-          Occupons-nous d’abord des Shin Gogyou. Shinjima viendra après. Il ne reste plus qu’eux trois, le Feu, le Vent et l’Eau.

-          Furuo, Nishina et un troisième membre inconnu… ça va être compliqué, soupira Sakura.

-          Arrêtez de vous plaindre, ordonna sèchement Iori. Une fois soigné, j’irai en haut du mont Ura avec Karin pour chercher Naruto. Dispersion !

 

 

Tanjiro fixa la muraille devant lui. Imposante, il s’agissait de la première véritable forteresse du mont Ura. Les Portes de l’Enfer, gardées par nul autre que Furuo, l’Incendie des Shin Gogyou. D’ailleurs, celui-ci se tenait devant les portes de la forteresse, et il paraissait terriblement petit. Or, une des premières choses que l’Uzumaki avait remarquée était la grande taille du représentant du Feu des Shin Gogyou. Claquant ses paumes de main l’une contre l’autre, il prit une grande inspiration.

-          Suiton, Raz de marée ! s’exclama le combattant d’Uzushio.

Une immense vague se créa devant ses pieds, fonçant sur l’immense forteresse, avant de s’évaporer, plusieurs mètres avant de toucher sa cible. Ca m’aurait étonné qu’il soit aussi faible, pensa Tanjiro, peu surpris. Défouraillant son arme, Tanjiro évalua le danger devant lui. Aucune attaque frontale ne réussirait, même avec Dansleif. Les chances de survie de Tanjiro étaient faibles, voir même quasiment nulles, même avec la maîtrise du Suiton. Toute attaque de type eau ne semblait pas pouvoir affecter l’homme du feu. Pourtant, il devait bien avoir une faille ! Il fonça habilement, avant de lancer une dizaine d’attaques de type eau à la suite. Semblables à de véritables missiles, la puissance de l’attaque de Tanjiro s’évapora une nouvelle fois tandis que Furuo s’avança rapidement, déplaçant avec lui une immense vague de chaleur en direction de Tanjiro. Ce dernier, s’approchant dangereusement de Furuo, se rendit compte du danger et décida de passer aux choses sérieuses ! Il fallait en finir rapidement !

-          Suiton Hijutsu – Eau Féérique !

Quatre boules d’eau bleutée circulèrent autour de l’Uzumaki, tandis que ce dernier fonça sur Furuo en utilisant toute sa force et celle de Dansleif. Furuo, sous la pression astronomique de l’Uzumaki, n’eut pas le temps d’esquisser le moindre mouvement. Mais la lame de Dansleif fut stoppée par…

-          Un monstre de feu ?! C’est quoi ? demanda Tanjiro.

-          Katon Hijutsu, Feu Féérique. Mon cher Tanjiro, tu n’es pas le seul à maîtriser les techniques oubliées du mont Ura, sourit Furuo.

Tanjiro sourit, tandis que sa boule d’eau frappa furieusement le monstre de feu. Celui-ci fut expulsé au loin, tandis que Dansleif s’apprêta à toucher le membre des Shin Gogyou. Néanmoins, Tanjiro senti un danger imminent et recula vivement, esquivant trois autres monstres de feu créés par Furuo. Le sourire de Furuo indiquait qu’il avait pleinement confiance en ses propres capacités. L’aura de Tanjiro devint de plus en plus énervée, incontrôlable, comme s’il était pris d’une furie. Dans son état de fatigue, il ne pouvait pas y avoir recours énormément de temps, mais cela serait amplement suffisant contre un seul membre des Shin Gogyou.

-          Uzumaki Kinjutsu, Retour aux Ancêtres !

-          Je connais ce Kinjutsu, jeune Uzumaki… il est facile de te battre, sourit Furuo.

-          On va voir ça de suite !

Tanjiro fonça sur Furuo, préparant un assaut infernal à l’aide de sa technique interdite. Les arbres poussèrent aussi vite qu’ils brulèrent, à une vitesse infernale. Les deux combattants ne bougeaient plus et laissaient parler leurs actions via leurs domaines de prédilection respectifs. Néanmoins, Tanjiro sentit bien que Furuo et ses flammes prenaient petit à petit le dessus, à une vitesse telle qu’il n’aurait bientôt plus le choix. Il allait devoir utiliser cette technique…

-          C’est fini, Uzumaki !

Les flammes engloutirent ses arbres, tandis que ses yeux devinrent jaune illuminé. Laisse-moi prendre la relève, Tanjiro soupira une voix dans l’esprit de l’Uzumaki. Aussitôt, son chakra déborda exponentiellement, mais avec une nuance différente. Sa puissance était démentielle, et Furuo sentit ses flammes diminuer aisément de volume, jusqu’à s’être complètement éteintes. Qu’a-t-il fait ?!

A peine s’était-il posé la question qu’un véritable tsunami fonça dans sa direction. Tanjiro n’est pas en état de produire de telles attaques… qui est venu l’aider ? se demanda Furuo en sautant en arrière avant de déchainer ses flammes à l’encontre de la vague d’eau.

-          Tu voulais du combat, Furuo de l’incendie ? demanda une voix à mi-chemin entre un démon et un humain.

-          Cette voix… impossible…

Tanjiro sortit de sa cachette pour se dévoiler sous un nouveau jour. Une aura jaunâtre semblait se créer autour de lui, tandis que ses yeux étaient désormais d’une couleur jaune électrique. Furuo avala sa salive, conscient du changement d’état de son ennemi.

-          Tu n’es plus Tanjiro, n’est-ce pas ? demanda Furuo.

-          Impressionnant, tu n’es pas comme les autres humains qui n’auraient en rien décelé le changement dans le corps de Tanjiro.

-          Si je ne me trompe pas, tu fais partie des cinq armes légendaires, ou plutôt des cinq esprits légendaires.

-          Je ne savais pas que Shinjima-san vous mettrais au courant. Heureusement que le petit Minato était puissant et intelligent. Seule sa faiblesse d’âme l’a laissé dans le tort.

-          La question est : qui es-tu, esprit ? demanda Furuo, faisant gonfler son aura menaçante.

-          Je suis Dansleif, l’esprit qui régit la vie et la mort, et j’espère que tu es prêt, car nous autres, esprits, ne sommes pas d’accords avec la politique de Shinjima.

Dansleif fonça vers Furuo, enchaînant les coups surpuissants d’eau, forçant Furuo à avoir recours à ses plus puissantes techniques de feu, tout en reculant pour éviter les attaques mortelles de l’esprit. Après avoir mis dos au mur de sa forteresse, et qu’une immense vague d’eau blanche fonça sur lui, Furuo décida de passer directement aux choses sérieuses.

-          Kinjutsu, Catastrophe des Eléments ! Feu !

Une seconde peau de couleur rougeâtre recouvrit Furuo. Il lança son poing d’arrière en avant et une vague de flammes bleutée fonça dans la vague de Dansleif pour détruire l’attaque lancée précédemment par l’esprit. Le contre répandit un épais et immense nuage de fumée. Les esprits sont aussi forts que le disait Nishina. Mais Dansleif a l’air moins enclin à la paix que les autres armes… Que faire ?

 

 

Naruto et Shijian courraient follement dans la forteresse de Shinjima. Il s’agissait là d’un véritable dédale, et Naruto ne savait pas où il était mené. Il avait demandé plus tôt à la brune aux yeux verts de l’amener vers Shinjima pour s’affronter, mais elle avait rigolé.

-          Tu ne m’a toujours pas dit pourquoi tu riais plus tôt, constata alors le blond.

-          Tu croyais que Shinjima-sama allait te mettre dans son palais ? demanda Shijian. Idiot, sourit-elle.

Soudainement, alors que Naruto allait répliquer, Shijian sentit l’humidité de l’air grimper rapidement. Elle avait compris rapidement où ils étaient, et à vrai dire, elle avait peur de leur futur adversaire, qui se rapprochait de seconde en seconde.

-          On est dans la forteresse de l’eau, tenue par nulle autre que Mizu… déclara Shijian.

-          Mizu ? Un Shin Gogyou ?

-          Oui, mais pas n’importe qui. Elle est du même acabit que Nishina Namikaze, aussi connue sous le nom de Kaze.

Une vague d’eau fonça dans le couloir dans lequel les deux ninjas étaient. Shijian recula rapidement mais Naruto concentra son chakra. Il posa ses mains au sol, avant d’utiliser un alliage de chakra Vent et Eau pour créer de la glace.

-          Fûkujutsu – Gel  Progressif ! s’exclama le blond.

La vague d’eau, prenant toute la largeur du couloir, fut gelée dans sa totalité. Shijian observa Naruto avec un regard surpris. Ca c’est de l’atout, je ne savais pas qu’il savait utiliser le Fûkujutsu

-          Intéressant ! résonna une voix.

-          Qui es-tu ? demanda Naruto.

-          Je suis le Tsunami des Shin Gogyou, et vous êtes dans mon palais, ou ma forteresse, comme vous voulez, rit la personne.

-          Bien. Et si tu sortais de ta cachette, pour voir, sourit Naruto.

-          Voyons, on ne t’a jamais appris à être un parfait gentleman, Naruto ? On ne demande pas ainsi à une femme, rit légèrement la voix.

-          Mizu, murmura Shijian. Même tomber sur Nishina aurait été plus simple…

-          Au fait Shijian, j’ai un message de la part de Shinjima-sama. Je dois te tuer, et il te dit qu’il n’apprécie pas les échecs.

-          Merde... soupira Shijian.

-          On dirait que tu ne t’es pas fait d’amis… rit Naruto. On repousse notre combat à la fin de cette guerre, ordonna le blond. Et si je dois détruire toute la forteresse pour te trouver, aucun soucis, sourit le blond à l’encontre de Mizu.

Les cernes du mode ermite se créèrent sur le blond, et il prépara un simple Rasengan qu’il cogna contre un mur. Le mur relâcha une grande quantité d’eau. Shijian soupira. Quel idiot, il devait bien se douter que la forteresse adopterait certaines propriétés de chaque Shin Gogyou… Mais le sourire de Naruto était mauvais présage, ou bon, la brune ne savait pas quoi penser. L’eau gela rapidement autour de Naruto. Il est fou !

-          Quoi ? demanda Naruto en regardant Shijian. C’est le moyen le plus rapide pour sortir d’ici si elle veut nous diriger, éluda le blond aux yeux bleus.

-          Tu es taré… Comme Kioshi-sensei… Ca doit être de famille…

Naruto secoua ses cheveux mouillés, avant de sourire à la brune aux yeux verts. Fou, sans doute, mais sans être comme ça, je serais mort depuis longtemps…

-          On va s’amuser, Shijian, sourit le blond en tendant sa main vers Shijian.

La brune, tout d’abord hésitante, s’avança vers le blond et tapa dans sa main tendue. A quoi bon ? Je pourrais le tuer plus tard, et comme Shinjima-sama… non, Shinjima veut me tuer, aucun problème de collaborer… Elle activa son pouvoir pour frapper la vague brisée le plus vite possible, brisant la glace.

-          A quoi tu joues ? demanda Naruto.

-          Il nous faut une issue, et ensuite on s’occupe de tout le monde, ensuite je m’occupe de toi ! s’exclama Shijian.

-          Ohohoh, voyez-vous ça, deux enfants présomptueux ! s’exclama Mizu à travers la forteresse, j’aimerais bien voir si vous arriverez à m’atteindre.

-          On va voir ! s’exclamèrent les deux ninjas en s’élançant dans la forteresse de Mizu.