Bataille des Plaines - La Force de la Terre

par T-twix

Les ninjas de l’armée de Konoha et Taki s’élancèrent en direction du mont Ura. Il était temps de montrer la volonté des ninjas aux Huit Juges. Dans un cri de guerre aussi puissant qu’inattendu, les troupes avancèrent d’un pas commun, à une vitesse effroyable.

De l’autre côté, les mercenaires engagés par Shinjima semblaient être très confiants de leurs défenses. Au pied du mont Ura, une véritable forteresse avait été créée. Les mercenaires avaient préparé tout leur matériel de guerre, que ce soit les archers, l’infanterie ou les trébuchets. Mais parmi tous ces hommes en armure blanche, un homme n’était pas vêtu de la même manière. Il pouvait paraître étrange de le voir en bas du mont Ura, mais sa punition avait été claire. Giriko, la Grande Falaise des Shin Gogyou, devrait superviser le premier mur de défense du mont Ura. Et affronter un adversaire aussi terrifiant et puissant que Giriko était aussi excitant qu’apeurant.

Au milieu des troupes de Konoha, une personne particulièrement put voir la présence de Giriko. Shikamaru Nara, le stratège de Konoha. Son sang bouillonnant, il décida de lancer le signal. Une grande fusée partit en l’air, signe de la dispersion. Mais les mercenaires étaient rapides, et un nombre important d’entre eux pouvaient utiliser le chakra, le Nara n’en eut aucun doute en les voyant se déplacer aussi rapidement. Tandis que les troupes de Konoha-Taki allaient se faire encercler, le sourire de Shikamaru devint celui d’un chasseur ayant trouvé son gibier.

-          Vous pensiez que c’était aussi simple ? demanda Shikamaru.

Un grand flash de lumière survint, venant de derrière la muraille de la forteresse. Les ombres s’étendirent vers les assaillants, et Shikamaru, accompagné de quelques membres du clan Nara, réagirent aussitôt en exécutant la technique la plus connue de leur clan, le fameux Ninpô, Manipulation des Ombres. Les ombres des Nara touchèrent rapidement celles des mercenaires les plus proches d’encercler les ninjas. Shikamaru devait avouer qu’il s’attendait à bien moins de troupes. Les mercenaires devaient être au moins dans les cinq mille rien qu’à ce niveau. Il n’y avait aucun doute sur la présence de mercenaires en montant vers l’objectif. Tandis que les troupes ninjas contournaient les mercenaires sur les deux côtés, une voix s’éleva.

-          Vous me décevez, ninjas ! Je pensais que votre stratégie serait plus évoluée que ça ! cria Giriko.

Le membre des Shin Gogyou frappa le sol, créant une secousse incroyable. Les Nara lâchèrent immédiatement prise. La Grande Falaise était face à eux, et ils n’avaient pas le droit de le sous-estimer. Shikamaru réfléchit, tandis qu’une kunoichi passa à côté de lui à une vitesse foudroyante. La seule chose que le brun put voir furent les cheveux roses de Sakura filer en direction du centre.

-          Je vais le tuer ! s’exclama Sakura.

Shikamaru, conscient du danger, utilisa son ombre pour bloquer Sakura. Celle-ci lança un regard dédaigneux en direction de Shikamaru, avant de parler. Quelques mètres seulement les séparaient.

-          Chôji a donné sa vie pour nous protéger de cet homme ! s’exclama Sakura. Nous devons le venger ! cria la disciple de feu Godaime Hokage.

Shikamaru se retint d’exploser de rage et de foncer avec Sakura en direction de Giriko. Néanmoins, la rose sentit que l’ombre se détachait petit à petit de son corps. Elle brisa l’étreinte avant de se tourner. Une claque la toucha de plein fouet. Les yeux grands ouverts, Sakura regarda Hinata Hyûga, celle qui vint de la gifler.

-          Nous ne sommes pas là pour une histoire de vengeance, mais pour sauver Naruto, déclara Hinata. Certes, je souhaite plus que tout au monde que Chôji soit vengé, mais ce n’est pas l’objectif principal.

-          Mais Hinata, commença Sakura.

-          Non ! Je sais que savoir que Sasuke est réveillé t’as déboussolé, mais gardes les pieds sur terre ! ordonna la Hyûga. C’est un champ de bataille, on ne fait pas de sentimentalisme !

Shikamaru soupira. Hinata leur avait esquivé un combat douloureux contre ce démon qu’était Giriko. Et rien que pour cela, le Nara était heureux au possible. Néanmoins, une ombre fila rapidement dans leur direction. Ils purent rapidement savoir qui fonçait vers eux. Giriko. Le démon de la terre était là. Hinata et Sakura esquivèrent un puissant coup de poing en sautant sur les deux côtés. Le poing de Giriko toucha le sol, ce qui créa une puissante onde de choc.

-          Salut les enfants, on revient jouer avec moi ? demanda le brun avec un sourire démoniaque.

 

 

-          Nous approchons des plaines ! s’exclama Tanjiro.

-          Tout le monde a bien saisi le plan ? demanda Iori, le voleur de techniques.

Sasuke et Karin acquiescèrent. Tanjiro et Iori furent satisfaits de la réponse donnée, tandis que les échos du champ de bataille leur parvinrent. Malgré le fait qu’ils étaient proches des plaines du mont Ura, l’entraînement de Karin avait pris plus de temps que prévu. Celle-ci s’approcha de son frère, avant de prendre la parole.

-          Vous êtes sûrs de votre plan ? demanda la rousse.

-          Ne t’inquiètes pas, Karin, rassura Tanjiro. Question vitesse, Iori et moi sommes les mieux placés pour sauver Naruto.

-          Il faudra agir vite, car Shinjima a peut-être déjà entamé le rituel pour libérer Aegis, et il connaît sans doute tous les versets de la prophétie, qui est la clé du Ragnarök.

-          Comment va-t-on faire pour percer les défenses du mont Ura ? demanda Sasuke, intrigué.

Iori sourit en guise de réponse, tandis qu’ils arrivèrent. Au loin, la bataille avait déjà commencé. Tanjiro regarda Karin, et celle-ci acquiesça. Le sourire de Tanjiro s’accentua, avant qu’il ne s’élance, suivi par ses trois compagnons, dans les Plaines d’Iwa, approchant le mont Ura.

 

 

Sakura esquiva un rocher immense, avant de sentir l’homme des Shin Gogyou s’approcher d’elle à grande vitesse. La rose concentra son chakra dans ses pieds, avant de sauter, plus de trente mètres au-dessus du sol. Le maître de la terre enchaîna rapidement les mudras, avant de pointer le ciel avec un doigt.

-          Doton, Stalagmite ! s’exclama Giriko.

Une immense colonne de pierre fondit sur la rose, qui concentra son chakra dans son poing, avant de frapper la colonne. Néanmoins…

-          Je ne suis pas aussi faible que vous le pensez ! s’exclama Giriko, haineux.

Le coup fut rude pour Sakura. Son poing avait encaissé une grande partie de l’attaque, et malheureusement, elle avait sentit ses os céder avant la colonne. Son poing gauche était désormais inutile pour le combat. La Jounin utilisa les débris pour foncer en direction de Giriko. A quelques mètres du Shin Gogyou, elle put voir Hinata s’interposer. La rose put lire dans ses yeux qu’elle était en train de rentrer dans le jeu de Giriko. Elle maugréa, et accorda un regard complice à Hinata. La brune sourit avant de montrer ses plantes de pieds en direction de Sakura. Celle-ci prit appui sur les pieds de la Hyûga, esquivant une potentielle défaite. La brune, quant à elle, accéléra en direction de Giriko, étonnant celui-ci. Il ne pensait pas avoir à affronter la Hyûga avant d’avoir vaincu la Haruno.

-          Doton, Muraille de Pics, murmura Giriko.

Aussitôt, un mur avant des pointes dirigées vers Hinata apparut entre les deux ninjas. La brune ouvrit les yeux de surprise. Elle n’avait pas d’attaque assez destructrice pour détruire un mur autant chargé de chakra. Néanmoins, un sourire apparut sur son visage, tandis que le mur fut détruit. Sakura venait de le détruire d’un coup de pied surpuissant, chargé en chakra. Le regard concentré de la rose était troublant. Elle semblait réprimer la douleur dans sa main gauche. Elle regarda Giriko qui s’éloigna de quelques mètres en un saut.

-          Ne nous sous-estime pas ! On va te faire souffrir ! s’exclama Sakura.

Giriko allait contrattaquer, quand il constata qu’il ne pouvait pas bouger. Son regard glissa sur le sol, pour voir une sorte de sceau y être créé. Le sceau semblait légèrement bouger, étonnant Giriko, et lui faisant surtout se demander s’il n’était pas trop fatigué pour voir ce genre de choses bouger.

-          Ninpô, Sceau de l’Ombre, murmura une voix derrière le géant.

-          Encore toi, tu es gênant, vermisseau, maugréa Giriko.

Aussitôt, le sol se fissura, tandis que Giriko fonça sur Shikamaru. Celui-ci avait toutes ses capacités de réflexion à plein régime. Il réfléchissait à vive allure. Que faire ? Bloquer Giriko avec les ombres ? Non, il fissurerait encore le sol. Après quelques instants de réflexion, il changea d’optique. Il vaincrai Giriko dès cet instant !

-          Ninpô, Etreinte Mortelle de l’Ombre !

-          Tu ne m’arrêteras pas ! s’exclama Giriko.

Le poing du membre des Shin Gogyou percuta violemment le visage de Shikamaru. Celui-ci vola plusieurs dizaines de mètres plus loin. Shikamaru n’avait pas eu le temps de manipuler son ombre, Giriko avait soudainement accéléré au moment du contact, ne laissant pas faire le Nara.

-          Vous n’avez pas de force, ni même de réelle volonté, vous ne pourrez pas m’arrêter !

 

 

-          Ce monde est malade.

C’était ce qu’on lui avait appris. Le monde, malade de par le comportement de ses habitants, déciderai d’en finir. Un jour. Pourtant, du haut de ses huit ans, Giriko semblait plus perdu que jamais. Habitant un village au sud d’Iwa, cet enfant était exclu des autres, apportant le malheur sur ses proches. Qu’il s’agisse de maladie, d’accident ou de meurtre, tout le monde mourrait, ainsi allait la vie de Giriko.

Pourtant, ce fut au crépuscule d’une journée comme les autres que Giriko le rencontra, lui. Shinjima Ura. L’Ura, du haut de ses douze ans, faisait déjà plus vieux, son visage étant celui d’un adolescent de seize ans. Pourtant, Giriko se sentit en confiance avec ce jeune homme.

-          Qui t’as dit cela ? demanda Shinjima.

-          Mon papi, répondit honnêtement Giriko.

-          Ton grand-père devait être très sage. Il a tout à fait raison, sourit Shinjima. Mais il ne t’a pas tout enseigné, déclara ensuite le jeune homme aux cheveux gris.

-          Quoi ? demanda Giriko.

-          Le monde ne fera rien pour se sauver, car il lui est impossible de mettre en place ce qui est nécessaire à sa guérison. Néanmoins, nous pouvons le faire. Je connais des gens prêts à le faire.

-          Pourquoi vous me dîtes tout cela ? demanda Giriko.

-          Car je sens en toi quelque chose qui ne se trouve nulle part ailleurs, sourit l’Ura. Tu as ce quelque chose qui fait que tu es fort, Giriko.

-          Moi, je suis fort ? se demanda à haute voix le brun.

-          Oui, immensément fort. Malheureusement, il n’est pas encore l’heure que tu me rejoignes, déclara Shinjima. Alors fais une chose pour moi, survis. Grandis, deviens fort, et un jour, je te trouverai, et alors là tu pourras aider le monde.

Shinjima eut alors disparut dans un coup de vent, laissant Giriko seul au milieu d’une plaine rocailleuse de Tsûchi no Kuni.

 

 

Sakura et Hinata foncèrent sur le membre des Shin Gogyou, mais celui-ci posa une main sur le sol. Que faisait-il ? Une invocation ? Non, un tremblement de terre aussi puissant que terrifiant pris place, arrêtant tous les combats en même temps. Une immense épée de roche trouva sa place dans la main du brun. Celui-ci leva sa lame en l’air, avant de parler d’une voix puissante, qui résonna dans toute la plaine.

-          Je suis le gardien de ces lieux ! Jamais vous ne passerez, alors arrêtez avec vos espoirs !

Giriko aperçut Shikamaru se lever lentement en se tenant la tête, et il fonça dans sa direction. Hinata nota quelque chose avec son Byakugan, et elle ne put se retenir de frissonner de peur. Giriko allait beaucoup trop vite comparé à précédemment, et la Hyûga venait de comprendre pourquoi. Le chakra de Giriko était absolument partout dans le sol. Il liait son chakra avec celui présent dans le sol et il utilisait ce dernier comme une sorte de grappin. Il devait disposer d’une quantité phénoménale de chakra pour réaliser cette prouesse. Neji arriva à ses côtés, et il constata le regard affolé d’Hinata.

-          Hinata-sama, vous l’avez vu ? demanda le génie du clan.

-          Oui, affirma celle-ci. Comment arrêter cela ?

Giriko fit descendre sa lame sur Shikamaru, avant de reculer d’un seul saut, surprenant tout le monde. Un éclair tomba sur la position exacte de Giriko. Celui-ci fixa ceux qui venaient d’arriver. Tanjiro et Karin Uzumaki, Sasuke Uchiha et Iori. Un beau quartet.

-          Vous avez fait vite pour venir de Kumo, sourit le Shin Gogyou. Surtout toi, Iori, au vu de ta blessure à la jambe gauche, je ne penserai pas que tu suivrais leur rythme.

Karin haussa un sourcil, avant voir Sakura fixer Sasuke avec un regard empli de haine. La rousse regarda le brun, lui faisant comprendre qu’il devra s’expliquer. Celui-ci lui répondit un « plus tard » signifiant plutôt jamais.

-          Tu es venu jouer avec moi, Iori ? demanda Giriko.

-          Je ne joue pas avec les vermisseaux dans ton genre. Nous t’avons amené deux adversaires qui suffiront amplement, déclara le brun.

Karin et Sasuke s’avancèrent doucement, côte à côte. Leurs regards en disaient long sur la situation et le sérieux dont ils faisaient preuve. Tanjiro s’avança avec Iori vers Sakura, Hinata et Neji.

-          Désolé pour Sasuke, mais il s’est réveillé tout seul, s’excusa Iori auprès de Sakura.

-          Donne ta main blessée, je vais te soigner, ordonna Tanjiro à la rose.

Elle obtempéra. La surprise de voir Sasuke, alors que celui-ci avait eu l’occasion de s’échapper et rester hors de portée d’un tel conflit, avait choqué Sakura. Hinata pris la parole alors que Sakura sentit ses os se ressouder.

-          Sasuke et Karin suffiront pour le battre ? demanda-t-elle. Vous les surestimez beaucoup. Karin est forte, mais pas autant que Sakura ou moi-même, tandis que Sasuke n’a pas eu le temps de récupérer ses forces, je suppose.

-          Iori, c’est une question pour toi, déclara l’Uzumaki.

-          Pour Karin, je sais que son niveau à largement augmenté en quelques jours, grâce aux différents sceaux de Tanjiro. Concernant Sasuke, je dirais qu’il est au moins à son niveau d’avant son coma.

-          Quoi ? Mais c’est impossible ! s’exclama Neji.

-          Non, loin de là, figures-toi, répondit Tanjiro. Iori est la personne la plus appropriée pour apprendre à un Uchiha. Sa capacité de copie égale celle du Sharingan, donc il a pu renflouer rapidement le répertoire technique de Sasuke, expliqua le frère de Karin.

En guise de réponse, les Konoha-nin regardèrent le combat entre Karin, Sasuke et Giriko. Ce dernier fonça en direction des deux ninjas. Karin se décala sur le côté, tandis que Sasuke fit circuler rapidement son chakra dans son corps. Il s’agissait de son premier vrai combat depuis son réveil, et dieu quel combat ! Si Giriko utilisait la terre, alors Sasuke était un adepte de la foudre. Un kunai concentré en chakra de terre fut lancé par Giriko, tandis que la foudre fit son apparition dans le poing fermé de Sasuke. Le kunai fila rapidement à travers l’air, approchant dangereusement le cœur de Sasuke. Au dernier moment, celui-ci frappa le kunai avec son poing de foudre. Etonnamment, le kunai fut complètement détruit, tandis que Sasuke avait un sourire énigmatique sur son visage.

-          Cette attaque, murmura Karin. C’est la même qu’auparavant. Sa foudre n’a pas perdu en puissance. Raiton, Poing Tonitruant.

Giriko ne s’arrêta pas pour autant, décidant d’engager un combat de Taijutsu contre le jeune Uchiha. Sa vitesse n’avait rien à envier avec celle de l’Uchiha, grâce au réseau de chakra qu’il avait laissé sur le sol, et de ce fait, Sasuke peinait à s’échapper du combat au corps à corps. Au bout de quelques minutes, Sasuke activa son attribut héréditaire, ce qui fit hésiter Giriko quelques instants, avant qu’il ne se reprenne. Il s’élança sur Sasuke, qui se tint les yeux. Il n’était toujours pas habitué à utiliser son Sharingan en plein combat.

-          C’est fini ! s’exclama Giriko.