Chapitre 5 - Blessure secrète

par angie

Chapitre 5 : Blessure secrète


L’université pluridisciplinaire de Konoha regroupait différents secteurs d’études supérieures implantés sur l’ensemble de sa région. Reconnue au niveau international, la faculté accueillait chaque année des milliers d’étudiants répartis sur plusieurs campus et unités de formation. Sortant du grand bâtiment vitré de l’Institut Supérieur d'Economie et de Management, Sakura se dirigea vers la cafétéria saluant certains de ses camarades profitant du soleil avant de passer les derniers examens clôturant le premier semestre. La faim la tiraillant, elle accéléra le pas mais s’arrêta au bout de quelques minutes lorsqu’elle entendit le frère de Tenten l’appeler pour faire le chemin ensemble. Lee était jeune homme plein d’énergie et d’humour avec qui elle s’était entendue dès la rentrée et une solide amitié s’était tissé entre eux. Ils pénétrèrent dans la cafétéria universitaire occupant le rez-de-chaussée de l’Institut d'Administration des Entreprises puis se séparèrent rejoignant chacun leurs amis.


Sakura échappa à la longue file d’attente en rejoignant son petit ami qui lui avait préparé un plateau. Elle fût accueillie par un baiser langoureux de Saï et rougit légèrement lorsque les amis du jeune homme les sifflèrent. Elle passa un agréable moment, pouffant de rire aux blagues de certains mais elle se sentait parfois mal à l’aise car elle était souvent la seule fille en leur compagnie. Souhaitant profiter d’une pause cigarette avant la reprise des examens, les amis de Saï quittèrent la table et laissèrent le couple en tête à tête.


« Tu ne vas pas avec eux ? la questionna Sakura

- Non je préfère profiter de toi.

- Qu’elle chance j’ai de passer avant une bonne cigarette !

- T’as pas idée ! Ça va toi ? Tu m’as l’air fatigué belle ? questionna Saï.

- Oui ça va, j’ai hâte d’être à ce soir que ces examens soient terminés.

- Du coup, pas de révision ce soir ?

- Non, repos, repos, repos !

- Donc, je peux espérer passer la soirée avec toi ce soir ? Vu que je t'ai à peine vu ces dernières semaines puisque Mademoiselle a proscrit tout élément perturbateur pendant ses révisions, la taquina-t-il en glissant sa main dans la sienne.

- Oh, oui bien sûre, je suis toute à toi !

- Attention ma belle, je pourrais te prendre aux mots, fit-il avec un sourire coquin.

- Et toi tes partiels ça se passe bien ? demanda Sakura, souhaitant changer de sujet avant d’être trop mal à l’aise.

- Finger in the nose !

- Tu ne réponds pas ? lui demanda-t-elle en faisant un signe de tête vers son portable posé sur la table.

- Non, ce n’est pas important ! fit-il en éteignant son portable.

- Ça fait bien une dizaine de fois qu’il sonne depuis que je t’ai rejoint, lui fit-elle remarquer.

- C’est mon ex. lui avoua-t-il en soupirant. Elle m’appelle souvent depuis qu’elle sait que je te fréquente. Elle n’a toujours pas digéré notre séparation.

- Ah ! Ce sont ses appels que tu rejettes tous les jours ?

- Oui. Mais ne t’inquiète pas, ça lui passera, ok ? essaya-t-il de la rassurer en lui embrassant la paume de la main.

- Ok si tu le dis. fit-elle en finissant son repas. Dis-moi, ça fait un moment que l’on n’a pas vu Kiba ?

- Pourquoi, il te manque ?

- C’est que vous êtes toujours collés l’un à l’autre.

- Il est pas mal occupé avec ses exams. Et en ce moment il sort avec une fille qui demande énormément d’attention.

- Encore une ?

- Oui encore une, c’est un vrai tombeur ! blagua-t-il

- Je vois.

- Puis il n’est pas sur le campus, il est étudiant en journalisme à deux rues d’ici.

- Ah, comme Naruto !

- Tu connais Naruto ? la questionna-t-il en fronçant les sourcils.

- Oui, Tenten me la présenté une fois et Hinata me parlait souvent de lui à l’époque où ils sortaient ensemble.

- Hum…


***


La journée avait mal commencé, Sasuke s’était disputé avec Ino attirant l’attention autour d’eux avant de débuter les examens et maintenant il avancé lentement dans la file d’attente bondée de la cafétéria augmentant sa mauvaise humeur. Les examens s’étaient terminés plus tard que prévu dû au retard de leur enseignant, écourtant la pause de midi avant la reprise des derniers partiels. Prenant son mal en patience en se servant dans les choix limités suite aux passages des étudiants, il se figea lorsqu’il vit du coin de l’œil son cousin et Sakura attablés un peu plus loin. Le jeune homme était contrarié de découvrir que la jeune femme était en couple avec son détestable cousin, il sursauta lorsqu’une main se posa sur son épaule pendant qu’il les observait.


« Dis-moi l’ami, qu’est-ce que tu regardes de si intéressant ? fit Neji en suivant le regard de Sasuke.

- Rien Neji, depuis quand t’es là ? Tu ne devais pas manger avec Tayuya ?

- Annulé. Ah mais c’est la jolie Sakura avec ton cousin là-bas ?

- Tu la connais ? fit le ténébreux surpris.

- Un peu mon n’veu, c’est une amie de ma sœur. Je l’avais bien dit qu’elle ferait des ravages cette petite fleur !! dit-il en souriant bêtement.

- On se demande bien ce qu’elle peut trouver à ce crétin ! fit le brun contrarié en observant le couple.

- Dis-moi, tu n’aurais pas des vues sur elle par hasard ? fit Neji d’humeur taquine.

- Mais non qu’est-ce que tu vas imaginer ! fit-il gêné. Puis j’te rappel que je suis avec Ino !

- Mouais, elle est où d’ailleurs ? demanda Neji en la cherchant du regard.

- J’en sais rien, elle m’a pris la tête ce matin.

- C’était pourquoi cette fois ?

- Encore une pseudo crise de jalousie, soupira Sasuke.

- Qu’est ce qui s’est passé ?

- Une fille de ma promo m’a donné rendez-vous devant Ino pour étudier.

- Pour étudier, hein ?!

- Arête avec tes sous-entendus s’te plaît !

- Je me demande comment tu fais pour supporter toutes ses crises d’hystéro ?

- J’en sais rien et je commence à atteindre mes limite, avoua Sasuke.

- Ça expliquerait pourquoi tu vas t’abandonner dans les bras de jolies étudiantes. Petit filou va ! fit Neji en lui pinçant la joue.

- Oh ça va, ça ne m’est arrivé qu’une fois, répondit Sasuke en se massant la joue. Deux fois… bon ok, trois fois, abdiqua-t-il devant le regard insistant de Neji.

- Mouais, j’suis sûre que t’y vas plus souvent que tu ne veux l’admettre.

- Mec, t’es pas le mieux placé pour me faire la leçon. J'te rappel que ton ex, était la plus cocue du campus.

- Ouais t’as pas tort poto. Mais soit sincère ! fit Neji sérieux.

- Quoi ?

- La jolie Sakura, elle te plaît hein ?!

- Oh lâche moi ! »


Avançant lentement dans la file d’attente Sasuke écoutait passivement Neji le taquiner au sujet de Sakura. Une fois le repas réglé, ils passèrent entre les tables rouges et jaunes pour en dénicher une de libre. Ils commencèrent à manger dans le calme vite interrompu par une blonde furieuse passant la porte vitrée et s’installant à leur table gâchant la tranquillité des deux bruns.


« Te voilà enfin ! Tu sais combien de temps je t’ai attendu ? J’ai mangé toute seule comme une demeurée. Tu ne penses vraiment qu’à toi, je ne compte pas pour toi ! Tu ne me touche plus, tu m’écoute à peine et maintenant tu m’évite ! »


Se prenant la tête entre ses mains et essayant de se maîtriser du mieux qu’il pouvait, Sasuke écoutait Ino découler son venin car elle avait mangé seule.


« Bon blondie, tu vas fermer ton clapet maintenant ! fit Neji à bout de nerf. T’as mangé toute seule, pauvre petite chose, c’est pas la fin du monde ! Si t’es pas contente vas t’en prendre au prof qui nous a fait quitter les examens en retard. Tu vois là, c’est le seul moment de la journée où l’on peut se détendre un minimum avant de retourner dans nos partiel. Alors fou nous la paix ! »


Contrariée de s’être méchamment faite remettre à sa place, Ino partit en claquant des talons pour le plus grand soulagement des garçons qui profitèrent du peu de temps qu’ils leur restèrent. L’heure des partiels approchant, les deux amis débarrassèrent leur table et quittèrent la cafétéria en passant près de Saï flirtant avec Sakura le contrariant à nouveau. Rejoignant la salle d’examen, Sasuke écoutait à peine Neji lui raconter ses moments torrides avec Tayuya, réfléchissant à son couple et à ce qu’il ressentait lorsqu’il croisait Sakura.


***


Plongée dans ses pensées, Sakura attendait Saï assise sur un muret longeant la bibliothèque à l’architecture contemporaine et aux grandes baies vitrées situé de l’autre côté de la voie de tramway. Les partiels étant terminés, Sakura avait accepté de passer la soirée chez lui et espérait qu’il n’ait rien prévu avec ses amis souhaitant être au calme après cette longue journée. Un bruit de porte la sortie de ses pensées et reconnu le cousin de Saï qui sortait de la bibliothèque et se diriger vers la station de tramway regardant droit devant lui, jusqu’au moment où il croisa le regard de Sakura se sentant observer. Ralentissant le pas, Sasuke lui fit un petit sourire en coin suivit d’un clin d’œil faisant légèrement rougir la jeune femme. Mais au moment où il voulut s’approcher d’elle, il reprit son chemin lorsqu’il vit son cousin s’approcher de Sakura ne souhaitant pas se confronter à lui après cette mauvaise journée.


Saï prit Sakura dans ses bras en s’emparant de ses lèvres y retrouvant son seul réconfort de la journée. Il l’entraina ensuite sur les pas de Sasuke et prit soin de ne pas monter dans le même wagon pour éviter tout accrochage devant Sakura. La jeune femme avait remarqué les regards hostiles qu’il échangeait avec Sasuke, elle essaya donc de le distraire en lui racontant sa journée pour faire disparaitre le malaise mais sans succès. Après quelques minutes de trajet, Saï entraîna Sakura en direction de chez lui après un dernier regard pour son cousin.


Confortablement installé dans son canapé, les pieds nus posés sur la table basse, Saï regardait un film en serrant Sakura dans ses bras. Malgré l’insistance de ses amis, il avait refusé de passer la soirée avec eux souhaitant profiter de sa petite amie maintenant que les examens étaient terminés. La tête posée sur le torse de Saï, Sakura ferma les yeux profitant du calme mais se tendit lorsqu’elle sentit la main du jeune homme qui lui caressait tendrement l'épaule, glisser lentement le long de sa taille la faisant frissonner malgré elle. Conscient que la jeune femme n’était pas encore prête à aller plus loin à cause de sa relation avec son ex, Saï cessa ses caresses lorsqu’il sentit Sakura se tendre contre lui. Refoulant une fois encore son désir, il se contentait de ce qu’elle avait à lui offrir et la mettait chaque jour de plus en plus en confiance. Occultant les sensations qui l’habitait, il lui embrassa le front et huma le parfum floral de ses cheveux avant de s’intéresser au bijou qui ornait son poignet.


- Il est joli ton bracelet. fit-il en passant son pouce dessus.

- Merci

- Tu portais seulement deux petites chaînes avant non ?

- Oui, je l’ai retrouvé dans une vielle boîte à bibelot et j’ai décidé relier les deux chaines avec. expliqua-t-elle en frôlant le bijou incrusté de diamants.

- Sakura et Sayuri. Qui est-ce ? demanda-t-il en découvrant l’inscription au dos du bijou.

- C’est une personne qui m’était très proche. La deuxième chaîne lui appartenait et on s’était jurée de ne jamais les enlever de nos poignets.

- Pourquoi portes-tu les deux dans ce cas ?

- Parcequ’ elle… parcequ’elle est morte, fit-elle en ramenant son poignet contre elle en regardant dans le vide.

- Oh, bébé, j’suis désolé, je ne voulais pas faire resurgir de mauvais souvenirs. fit-il en la serrant contre lui.

- Tu ne pouvais pas savoir. répondit-elle la voix tremblante.


Saï serra Sakura dans ses bras et lui caressa les cheveux essayant de la consoler du mieux qu’il le pouvait. Après plusieurs minutes à pleurer nichée dans le cou de son petit ami, Sakura finit par s’endormir, Saï éteignit la télévision ayant raté la moitié du film et allongea la jeune femme près de lui sur le canapé et s'endormit en respirant son parfum.


***


Il faisait nuit lorsque Sakura passa le portail de chez elle, plusieurs voitures encombraient l’allée dont le cabriolet bleu de son frère ne voyant pas celle de son père qui avait emmené sa belle-mère pour un week-end en amoureux. Les ombres passant près des fenêtres du rez-de-chaussée et les voix énergiques provenant de l’intérieur de la maison montraient qu’il y avait de l’animation pour l’anniversaire de son frère. Une délicieuse odeur envahirent ses narines en passant le seuil, elle se dirigea vers de la porte et entra dans la cuisine et y découvrit une jeune femme aux cheveux roux coiffée d’un chignon haut qui sortait deux énormes galettes des rois du four. Lorsque l’inconnue se retourna, elle s’avança vers Sakura souriante et la serra dans ses bras en lui laissant une trace de rouge à lèvres sur la joue.


« Eh bien, c’est déjà l’amour fou ! fit Sasori posté derrière les deux jeunes femmes.

- Je l’adore déjà, fit la jeune femme, elle est trop mignonne, ajouta-t-elle en pinçant les joues de Sakura.

- Euh, …

- Je te présente Meï, ma petite amie, fit Sasori devant le regard perdu de sa sœur.

- Ta petite amie ?! Toi tu as une petite amie ! fit-elle étonnée en le montrant du doigt.

- Bah quoi ! Qu’est qu’il y a de si étonnant ?! se vexa Sasori.

- C’est que je pensais que tu étais gay, dit-elle souriante en se grattant l’arrière de la tête.

- Sale teigne ! » cria-t-il sous les rires de ses amis qui avaient tout entendu.


Après s’être moqué de son frère, Sakura monta dans sa chambre déposer ses sacs et alla prendre une douche pour se rafraîchir après avoir passé la journée à faire les magasins en compagnie de Saï. Elle emballa ensuite le cadeau qu’elle avait déniché pour son frère et rejoignit le petit comité présent pour les vingt-cinq ans de Sasori. Sakura s’installa près de Meï donnant à manger à Miraï à la table où se trouvait le buffet froid. Le canapé avait été déplacé contre le mur pour faire une piste de danse improvisée où un jeune homme blond gesticulait dans tous les sens les yeux fermés au rythme de la musique, balançant ses longs cheveux attachés en une demi-queue de cheval. Il se stoppa lorsqu’elle prit fin et dévoila ses iris azur en se tournant vers ses amis avant de s’étaler au sol tout étourdi entraînant avec lui Sasori et autre de leurs amis au cheveux longs qui lui venaient en aide pour se relever.


« Heureusement qu’ils dorment sur place. fit Meï.

- Oui, ils n’ont pas l’air en état de rentrer.

- Alors, c’est pas trop difficile la vie ici ? Tu as pris tes marques ? l’interrogea Meï en essuyant le visage de Miraï avec son bavoir.

- Ça va, je me suis adaptée plus facilement que je ne le pensais. Je m’entends bien avec ma belle-mère, je me suis faite des amis et j’ai même un petit copain.

- Ah oui, et ça se passe bien ? Il est gentil avec toi ?

- Euh, oui, tout va bien, il est charmant comme tout. répondit-elle en rougissant légèrement.

- Désolée si je t’embarrasse avec toutes mes questions, mais Sasori m’a raconté ce que tu as vécu avec ton ex.

- Non, il n’a rien à voir avec lui, il est plutôt attentionné et patient.

- Et comment il s’appelle ce tombeur ?

- Saï, Saï UCHIWA.

- UCHIWA tu dis ?

- Euh, oui.

- Tu vois le grand brun là-bas qui fait l’idiot avec Deidera et ton frère, c’est Itachi UCHIWA, le cousin de Saï.


Tournant son regard vers son frère et ses amis, Sakura observa Itachi se recoiffer et attacher ses longs cheveux en une queue basse. Elle vit en effet un lien de parenté avec Sa mais ce qui la frappait le plus c’était la ressemblance frappante avec Sasuke. Elle fit connaissance avec Anko et Konan et apprit qu’Itachi était marié à Anko et qu’ils avaient une petite fille de six ans. La fête battait son plein, Sakura fit plus ample connaissance avec Meï qui lui confia qu’elle avait l’impression de la connaitre depuis toujours tellement Sasori lui parlait d’elle. Tombant de fatigue, Sakura souhaita une bonne soirée à sa nouvelle amie et monta coucher sa petite sœur endormie dans ses bras avant de rejoindre sa chambre.


La musique provenant du salon était masquée par la musique qui emplissait la chambre de Sakura. Assise en tailleur au milieu de son lit, elle feuilletait un album photo se rendant compte que sa conversation avec Saï l’avait beaucoup plus secoué qu’elle ne l’avait pensé. Au fil des pages des souvenirs l’assaillirent, elle retira une photo de l’album qu’elle observa un long moment avant de la déposer sur sa table de chevet. Elle essuya les quelques larmes qui ruisselaient le long de ses joues et continua d’observer la photo sombrant peu à peu dans le sommeil laissant sa lampe de chevet allumée.


***


« SAYURI !!! cria Sakura en se redressant sur son lit.

- Saky ? Tout va bien ? demanda Sasori, alerté par les cris de sa sœur.

- Oui ça va, ne t’inquiète pas. répondit-elle en essuyant ses larmes.

- Non Sakura, je vois bien que ça ne va pas, lui fit remarquer son frère en la prenant dans ses bras. Tu as rêvé de Sayuri ?

- Elle me manque tellement ! répondit-elle en pleure.

- Elle me manque à moi aussi.

- Tout est de ma faute, si seulement j’avais …

- Arrête Saky, la coupa-t-il en encerclant son visage et plongeant son regard dans le sien. Tu vas m’écouter attentivement sœurette. Ce n’est pas ta faute. C’était un accident, un horrible accident. Mais tu n’es pas responsable de ce qui s’est passé, insista-t-il en la resserrant dans ses bras. Tu n’es pas responsable ».


Continuant de répéter cette phrase, Sasori caressa les cheveux de sa sœur et s’allongea en l’entrainant avec lui. Sakura nicha son visage dans son cou laissant couler les larmes qui ne s’arrêtaient plus. Après un long moment, ses larmes se tarirent peu à peu et elle finit par s’endormir en écoutant les paroles réconfortantes de son frère. Ne faisant aucun geste pour ne pas la réveiller, Sasori laissa la lumière allumée, son regard habituellement moqueur était empli de tristesse comme à chaque fois qu’il avait affaire aux cauchemars de Sakura faisant ressortir une profonde blessure. Il ferma à son tour les yeux sous la fatigue après avoir longuement fixé la photo posée sur la table de chevet représentant deux fillettes souriantes à aux cheveux auburn et au regard émeraude liant leurs mains ornées d’une petite chaîne.



0