Le sceau du destin

par louharse

Hinata se réveilla doucement, ouvrant les yeux petit à petit. Elle attendit un peu avant de se lever doucement. Elle n'avait pas besoin de réveil, elle se réveillait toujours à l'heure qu'elle voulait. Elle s'habilla rapidement et rangea ses affaires de classe, préparant son sac. Ça serait toujours ça de moins à faire toute à l'heure.

Tout en rangeant ses affaires, elle pensait au temps qui s'était écoulé depuis qu'elle avait rencontré Naruto, il y a déjà un an. Maintenant, ils étaient au milieu de leur deuxième année à l'académie et le garçon s'était complètement intégré à la classe désormais. Et puis, il y avait Tenten, ils avaient arrêté de se voir tous les soirs pour qu'elle puisse aussi faire ses devoirs à elle mais ils continuaient de travailler ensemble plusieurs fois par semaine et elle leur donnait beaucoup de conseils très utiles, et puis, ils discutaient tous les trois à toutes les récrés. Hinata était persuadé que c'était grâce à Tenten que Naruto avait réussi à valider son examen de fin d'année. Bon, pas de beaucoup mais il l'avait eu et il avait même eu une meilleure note qu'elle. Mais ce n'était pas de sa faute, elle perdait tous ses moyens quand on la mettait sous pression et à part son père, rien ne la mettait autant sous pression qu'un examen.

 

 

Elle descendit rapidement à la cuisine et s'installa pour prendre son petit-déjeuner. En face d'elle se tenait sa sœur Hanabi, l'air pas très réveillé. À gauche se dressait son père, très droit, le visage fermé. Et à sa droite sa mère, l'air très triste. Hinata remarqua qu'elle avait les yeux rouges comme si elle avait longtemps pleuré et qu'elle n'arrêtait pas de la regarder en reniflant. Elle se demandait comment elle pouvait l'aider pour la consoler lorsque son père l'interpella :

-          Hinata !

Hinata tourna vite la tête vers lui.

-          Oui père.

-          Comment ça se passe à l'école ?

Hinata fut surprise par le ton formel que prenait son père pour une question aussi badine. Et puis, généralement il ne s'occupait d'elle que pour la disputer.

-          B.… bien.

-          Mmm, et tu as de bonnes notes ?

À la voilà la vraie question ! Et bien non, elle avait des notes tout juste moyenne tout ça parce que quand elle se retrouvait devant la feuille blanche, elle oubliait instantanément la leçon qu'elle savait cinq minutes avant.

-          Euh...Oui...enfin presque.

Elle continua de bafouiller pendant que son père poussait un grand soupir.

-          Écoute Hinata...

Hinata arrêta de bafouiller et se concentra sur ce qu'allait dire son père, qui cherchait ses mots. Elle remarqua qu'il avait un air beaucoup moins hautain que d'habitude et crut même voir un peu de peine dans ses yeux.

-          Jusqu'ici, j'ai été gentil avec toi....

Elle sursauta, les yeux écarquillés devant ce que venait de dire son père. Gentil avec elle ?! Ce dernier essaya d'ignorer sa réaction et reprit d'une voix sans âme.

-          ... mais la Bunke fait pression pour que… Enfin, tu n'as pas à savoir tous les détails mais tu vas passer une épreuve ce soir...

La pression l'envahit soudain, la faisant trembler des pieds à la tête. Elle essaya de se calmer mais son cœur battait la chamade et elle fut prise d'un mal de tête très violent.

-          ...et j'espère pour toi que tu vas la réussir, termina son père d'une voix qui laissait poindre un peu d'émotion.

 

 

Hinata se leva difficilement et remonta dans sa chambre en se tenant au mur. Elle pouvait à peine marcher tellement ses jambes tremblaient. Ce n'était pas la première fois que son père voulait la tester mais jamais elle n'avait eu un aussi mauvais pressentiment. Et puis qu'est-ce qu'il voulait dire par « J'espère pour toi que tu vas réussir », il n'allait quand même pas la...

Hinata prit ses affaires et sortit lentement de la maison, les jambes flageolantes. Elle se demanda si elle ne pouvait pas fuguer, après tout, elle n'avait qu'à partir, laisser tomber cette histoire d'héritière, ces histoires de Soke et de Bunke. Mais où irait-elle ? Et puis comment est-ce qu'elle trouverait à manger ? Elle continua de cogiter jusqu'à ce qu'elle arrive à un carrefour. À gauche, c'était l'académie et à droite, c'était... l'aventure ? non, c'était rien, c'était la fugue. Elle resta là un long moment, tremblante, ne sachant que faire.

 

 

-          Eh Hinata !

Hinata entendit quelqu'un l'appeler et tourna la tête à droite et vit Choji s'avancer vers elle, un grand sourire aux lèvres.

-          Salut Hinata, ça va ?

Elle ne répondit rien et baissa la tête. Choji arrêta de sourire en voyant sa tête et se rapprocha d'elle pour la consoler.

-          Qu'est-ce qu'il y a qui ne va pas ?

Elle avait de plus en plus de mal à se retenir de pleurer. Elle respira un grand coup pour essayer de reprendre une contenance et voulut rassurer Choji. Malheureusement, elle ne réussit pas à articuler un seul mot et finit par secouer la tête pour qu'il arrête de s'inquiéter. Elle essaya d'avancer mais ses jambes vacillantes faillirent la faire tomber, heureusement Choji la rattrapa par le bras.

-          Attends, je vais t'aider, donnes-moi ton sac.

Il prit son sac dans sa main droite et la soutenant du bras gauche, il l'emmena jusqu'à l'académie sans lui poser d'autres questions. Lorsqu'ils arrivèrent, Naruto et Tenten étaient déjà là et discutaient dans la cour mais quand ils virent arriver Hinata accroché au bras de Choji, ils accoururent vers elle, rapidement rejoints par Shikamaru. Devant tant de monde empressé autour d'elle, Hinata ne put retenir ses larmes et éclata en sanglots.

 

 

-          Ne t'inquiète pas Hinata ! Tu vas tous les épater !

-          Tu crois Naruto...

-          Mais oui, ne t'inquiètes pas, tu n'as qu'à être toi-même !

-          Oui..., murmura Hinata pas très convaincu.

-          Tu me raconteras ça demain, d'accord ?

Hinata hocha la tête pendant que Naruto s'éloignait en lui faisant signe de la main. Rien qu'à l'idée de rentrer chez elle, Hinata sentit ses jambes se remettre à trembler et toute la motivation que Naruto avait insufflée en elle, fondit comme neige au soleil. À ce moment, quelqu'un posa la main sur son épaule et Tenten se plaça à côté d'elle. Hinata la remercia d'un sourire puis elles regardèrent Naruto s'éloigner en courant.

-          C'est sa manière de te dire qu'il a confiance en toi.

Hinata tourna la tête vers Tenten, surprise.

-          Il sait que tu peux le faire et qu'il ne serait qu'un fardeau pour toi. Pour lui, c'est toi, et toi seul, qui a la clef.

Elle reprit un peu courage et elles allèrent jusque chez Hinata toutes les deux, discutant de tout et de rien. Hinata en avait presque oublié cette épreuve lorsqu'elles arrivèrent devant chez elle. Mais lorsqu'elle passa la porte et qu'elle se trouva face à son père, elle sentit toutes ses forces l'abandonner.

 

Elle le suivit jusqu'à la salle d'entraînement et lorsqu'ils entrèrent, elle fut surprise de voir que tout le clan Hyuga était là. Pendant qu'elle avançait, elle sentit des regards froids et durs se poser sur elle.

  -Dire que c'est pour ça qu'Izashi a dû se sacrifier, pff.

Elle se recroquevilla de plus en plus, souhaitant pouvoir disparaître. Son père la conduisit jusqu'au centre de la salle et elle se retrouva en face de son cousin Neji, qui la fixait d'un regard où se mêlaient haine et colère.

 

 

Le lendemain matin, Tenten se dépêcha d'aller jusque devant chez Hinata. Arriver devant chez elle, elle croisa sa petite sœur qui lui dit qu'elle devait déjà être parti. Tenten s'élança en direction de l'académie, espérant la rattraper avant qu'elle n'arrive. Elle courait à perdre haleine, les poumons en feu, lorsqu'elle aperçut Hinata, immobile à un carrefour. Alors qu'elle était presque arrivée à portée de voix, Hinata commença doucement à avancer vers la droite. Tenten pressa le pas inquiète. L’académie était à gauche, alors pourquoi partait-elle dans la mauvaise direction ?

-           HINATA !

Hinata continua d'avancer, n'ayant apparemment pas entendu son appel.

-          HINATA !

Elle marqua une pause puis accéléra le pas au grand étonnement de Tenten qui ne comprenait pas pourquoi son amie cherchait à l’éviter.

Elle réussit finalement à la rattraper et lui posa la main sur l'épaule, l'obligeant à s'arrêter. Elle continuait de lui tourner le dos mais Tenten pouvait voir qu'elle pleurait. Elle l'enlaça tendrement et la fit se retourner. Hinata avait une mine horrible, elle avait les yeux exorbités à force de pleurer et de grosses cernes sous les yeux. Tenten crut aussi voir un bleu sur sa joue mais elle n'en était pas sûr. Elles restèrent de longues minutes serrées l'une contre l'autre, Hinata pleurant tout son soûl.

-          Qu'est-ce qui s'est passé ? Dis-moi tout Hinata.

Hinata ravala ses sanglots et s'efforça de répondre de manière intelligible.

-          Je... j'ai..., balbutia-t-elle.

-          Calme-toi. Respire et réponds calmement.

Hinata essaya de se calmer et leva ostensiblement les yeux vers son front. Tenten leva la tête et vit qu'Hinata portait maintenant un bandeau blanc attaché sur le front. Elle le défie lentement et ne put retenir un cri de surprise, en voyant le sceau vert qu'on lui avait apposé sur le front. Tenten accusa le coup et obligea Hinata à s'asseoir pour qu'elle lui explique tout ce qui s'était passé. C'est ainsi qu'elle sut que l'épreuve en question consistait en un affrontement avec Neji. Tenten poussa un cri de détresse intérieur. Qu’est-ce qui avait bien pu passer dans la tête de son clan, Neji était le meilleur élève de la classe en taijutsu… Hinata n’avait aucune chance dès le départ. ! Puis elle apprit avec horreur qu'elle avait été également condamnée à rejoindre la Bunke et à être scellé en conséquence, alors que Neji lui était « promu » dans la branche principale, devenant le nouvel héritier.

 

 

Quand Naruto appris la nouvelle à la récré, il sentit la colère l'envahir. Il serra les dents, ne sachant que dire pour consoler Hinata. Si seulement il pouvait rendre la monnaie de sa pièce à Neji. Mais…

-          Je reviens ! s'écria-t-il avant de laisser Hinata et Tenten en plan.

Il n'eut pas trop de mal à trouver Neji, le repérant assis contre un mur, en train de faire la sieste. Il s'élança vers lui, en criant.

-          Neji, je vais t'éclater !

Neji ouvrit les yeux et regarda surpris un excité s'approcher de lui, en courant.

-          Je vais te faire payer ce que tu as fait à Hinata !

Neji eut un petit sourire qui montrait bien qu'il se moquait parfaitement de ce qui avait pu arriver à Hinata. Naruto se jeta en hurlant sur lui pendant qu'un attroupement commençait à se former autour d'eux, tout le monde voulant voir le meilleur élève de troisième année affronter un des meilleurs élèves de deuxième année en taijutsu.

 

Naruto s'élança le poings en avant mais Neji esquiva facilement tout en lui crochetant le pied, le faisant tomber tête la première. Il se releva rapidement et fit face à à son adversaire qui le regardait l'air narquois. Il se jeta sur lui et enchaîna les coups de poings rageurs mais ne parvint pas à mettre Neji en difficulté. Ce-dernier semblait vouloir amuser la galerie et se contentait d'éviter les attaques de Naruto, l'air facile. Naruto ne se démonta pas et profita d'une erreur de Neji pour lui décocher un crochet du gauche dans les côtes. Neji recula d'un pas sous le choc et Naruto enchaîna avec un direct en pleine mâchoire. Neji tituba en arrière, heurtant un élève se trouvant derrière lui. Mais il se redressa rapidement et évita facilement un crochet du gauche de Naruto. Il riposta en le frappant de la paume de la main,à la cage thoracique, lui coupant la respiration. Naruto se courba, le souffle coupé et Neji enchaîna en lui décochant un coup de pied retourné en pleine mâchoire, le projetant au sol.

 

Naruto se releva rapidement mais Neji était déjà sur lui décidé à en finir, lui martelant le torse de coups de paumes. Naruto recula, obligé de reconnaître qu'il était bien plus rapide que lui et qu'il était incapable de parer toutes ses attaques. Par contre, il était surpris, autant Neji ne frappait pas très fort, autant ses coups étaient particulièrement douloureux. Il se mit en garde de défense, espérant pouvoir le surprendre. Mais Neji était beaucoup trop fort et il eut tôt fait de percer sa défense. Naruto encaissa un nouveau coup au thorax avant de recevoir un autre coup à la tête qui le fit à nouveau tomber au sol. Il allait se relever lorsqu'un professeur arriva en courant pour les séparer.

 

Ils passèrent une demi-heure dans le bureau du directeur à se faire disputer et ils héritèrent d'une grosse punition, euh... Naruto hérita d'une grosse punition et dut s'excuser devant Neji.

 

 

Le soir, il se fit attraper par Tenten, qui lui passa un savon mémorable. Alors que sa tirade approchait de la fin, Neji s'approcha d'eux. Hinata qui se tenait à côté se fit de plus en plus petite pendant que Naruto incitait Tenten à se retourner. Elle se retrouva nez à nez avec Neji, et, brusquement coupé dans son élan, elle resta bouche bée devant lui avant qu'il ne l'écarte pour se trouver face à Naruto qui le regardait avec une lueur de défi dans les yeux.

-          Pourquoi m'as-tu attaqué ?

-          Ne fais pas l'innocent, espèce de sal***!

Neji lui lança un regard noir avant de continuer d'une voix froide :

-          Tu as vu sa marque ?

Naruto opina.

-          Et bien cette marque, avant, c'est moi qui l'avait ! Et moi, personne n'est allé se battre pour me défendre ! continua-t-il en haussant la voix. Tu te prends pour un justicier, hein ! Moi, je suis le méchant qui persécute la gentille petite princesse ! Mais ce n'est pas moi qui ai imposé ce sceau ! C'est elle ! s'écria-t-il en désignant Hinata. Moi, on m'a donné une chance de me libérer de la cage où j'étais enfermé, eh bien je l'ai saisie, et je ne le regrette pas ! Même si quelqu'un doit me remplacer dans la cage ! Et tu pourras toujours t'égosiller en vain, venir me défier tous les jours, tu ne pourras jamais y changer quoi que ce soit !

 

Neji et Naruto se fusillèrent du regard. Naruto serrait le poing à s'en faire mal.

-          Tu aimerais bien pouvoir changer tout ça, hein ? continua Neji. Mais tu ne peux rien faire, tu es impuissant ! Qu'est-ce que tu crois, notre destin est déjà tout tracé, tu ne peux pas y échapper ! Il était écrit qu'Hinata et moi nous battrions et que j'y gagnerais ma liberté, comme il est écrit que tu resteras toute ta vie un misérable raté ! Qu'est-ce que vous croyez tous ? Toi, Tenten tu crois que tu peux devenir une grande kunoichi, regarde la réalité en face ! Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais de grands ninjas femmes. Pourquoi est-ce que tu crois qu'aucun pays n'a de femmes Kage ! Le métier de ninja, c'est quelque chose fait pour les hommes et les femmes n'y ont pas leurs places. Et toi, Naruto, qu'est-ce que tu crois, que tu vas devenir un grand ninja ? Arrête, tu me fais mourir de rire !  Comment est-ce qu'un raté comme toi pourrait espérer même devenir un simple ninja, hein, tu peux me l'expliquer ? Et puis alors toi Hinata, tu croyais peut-être que tu pourrais rester toute ta vie dans ta petite tour de jade, bien tranquille sans que personne ne vienne te déranger ? Ouvre les yeux ! Le monde des ninjas est un monde violent, où c'est chacun pour sa poire ! Tu crois vraiment que tu pourras supporter ce monde et que tu pourras y vivre ! Pff, ah quoi bon, vous donnez de faux espoirs comme ça, votre chemin est déjà tout tracé et vous ne pourrez rien y changer ! Vous êtes des perdants et vous ne pourrez jamais rien y faire !

 

Neji tourna brusquement les talons et laissa ses interlocuteurs consternés par les propos qu'il venait de prononcer. Hinata et Tenten étaient horrifiés par le discours de Neji alors que Naruto semblait en proie à une colère assez violente. Hinata s'avança doucement vers lui et posa une main sur son épaule.

-          Naruto, ne t'inquiètes pas pour ça. C'est pas grave.

Naruto se retourna surpris.

-          C'est vrai... Après tout, c'est pas de ta faute. Tu n'y es pour rien, c'est à moi que s’est arrivé et c'est à moi de le gérer, dit Hinata en souriant tristement.

Naruto se mit face à elle et la regarda droit dans les yeux.

-          Hinata, je te promets qu'un jour je briserai ce sceau.

Puis il partit en courant laissant Hinata toute confuse.

-          Mais où vas-tu ? s'écria Tenten.

-          À la bibliothèque ! répondit Naruto tout en s'éloignant.