La décision de Kurenai

par Draynuy

Annonce fait qu’une seule fois. L’œuvre appartient à Masashi Kishimoto. Le concept de base est inspiré de « Team 8 » de S’TarKan. Mais l’histoire est de moi, je n’ai jamais lu que trois à quatre chapitre de cette fiction.

La décision de Kurenai

 

Dans la pièce la plus haute de la tour en face du mont Hokage le Sandaïme, assis à son bureau sur lequel était posée une boule de cristal, se relaxait. Il venait d’assister à la défaite de Mizuki par Naruto, après que le renégat lui ait avoué la vérité sur Kyubi et ait blessé Iruka. En ce moment le jeune renard revenait avec le rouleau de technique interdite, qu’il avait emprunté, un Mizuki inconscient et un Iruka clopinant. Après avoir alerté les gardes de laissé passé Naruto et Iruka et d’enfermé le traitre, Hiruzen pensa aux deux problèmes qui allait se poser. Premièrement quelle quantité d’information il lui faudra donner à Naruto. Deuxièmement dans quelle équipe placé le blond. Il est de tradition de placé le premier et le dernier de classe dans la même équipe, néanmoins l’Hokage n’était pas sur que se soit la meilleure solution pour Naruto. D’abord l’aspirant de l’année n’est d’autre que Sasuke Uchiwa qui n’a montré que de l’hostilité envers le blond. Ensuite l’autre coéquipier sera automatiquement Sakura Haruno, top kunoïchi de la classe, qui n’est pas non plus agréable avec l’Uzumaki et Kakashi comme instructeur, en raison du Sharingan, qui, s’il ne s’est jamais montré hostile envers Naruto, ne l’apprécie pas. Enfin Hiruzen sait de source sur, autrement dit lui-même, que Naruto ne fait que jouer l’abruti et le vieil homme aimerait voir son protéger abandonner son masque. Finalement le Sandaïme se dit que la vérité, du moins en grosse partie, serait ce qui conviendrait le mieux à Naruto et pour l’équipe, il laissera le choix à ses junins. Si un d’entre eux réclame Naruto et lui donne de bons arguments, le vieil homme se ravi de changer les équipes sinon, il a de quoi convaincre Kakashi.

Des coups frappés à la porte le sortirent de ses réflexions

-Entrez Iruka, Naruto.

-Bonsoir, Jiji-san. Désolé pour l’embarra et pour avoir pris le rouleau, dit le jeune garçon en déposant son fardeau devant l’Hokage. Désolé aussi pour tout à l’heure, j’espère que tu ne t’es pas fait mal en tombant, sourit il cette fois ci.

-Il n’y a pas de mal Naruto, l’important c’est que tout finisse bien, sourit Hiruzen. Quand à, hum, « l’incident » de tout à l’heure, il n’y a pas de mal non plus, néanmoins ne le reflet plus, rougit le vieil homme en pensant que Naruto l’avait mit K.O. en utilisant son sexy jutsu. Mais sinon, je pourrais savoir pourquoi tu as suivit les instructions de Mizuki ?

-Je pense pouvoir répondre à cela Hokage-sama, intervint Iruka. D’après ce que j’ai compris, après que Naruto ait échoué pour la troisième fois à son examen genin, Mizuki l’a approché de manière amicale et lui a fait croire qu’il y avait un examen optionnel pour devenir ninja. Naruto était désespéré et il a tenté le coup. Je ne pense pas qu’il faille lui tenir rigueur d’avoir cru son sensei, après tout si on ne peut plus croire en ses figures d’autorité en qui peut on croire.

-Je te remercie Iruka mais c’est à Naruto que je posais la question, répliqua l’Hokage gentiment mais fermement.

-Tu veux quelle réponse, demanda l’Uzumaki en jetant un bref coup d’œil à l’enseignant.

-Une réponse franche et réelle serait appréciée. De plus je pense que tu peux faire confiance à Iruka.

-Très bien, soupira le blond, je me doutais que Mizuki préparait un truc louche. Quand il m’a parlé du rouleau interdit j’ai tout de suite compris le coup fourré, malheureusement vu ma condition, et à ce mot il lança un regard dur à l’Hokage, même si je t’en avais parlé ça n’aurait rien donné. Donc il ne me restait plus qu’à jouer le jeu et à revenir le fait accompli et sa culpabilité irréfutable.

-Pourtant à ce moment tu ne savais pas à propos de Kyubi. Pourquoi n’être pas venu me voir ?

-Eh, j’ai suffisamment entendu le conseil des civils et les ancêtres pour savoir la haine qu’il me porte et donc que cela n’aurait servit à rien. C’est une des raisons pour laquelle je joue les imbéciles, s’ils me croient faible, ils ne me voient pas comme une menace ainsi j’ai une relative tranquillité. Je n’ose imaginer ce qu’on m’aurait fait si j’avais excellé en classe, malgré l’éducation que certains m’ont donné ou si j’avais battu leur précieux petit Uchiwa.

-Très bien, soupira le vieil homme, ce sera tout. Mais d’abord je voudrais que tu saches que je suis désolé de t’avoir caché la vérité à propos de Kyubi mais c’était pour ta propre sécurité. Le Yondaïme ne t’a pas choisit parce que tu étais un quelconque orphelin. Quelque chose en toi lui a permis de croire en l’avenir. Sa dernière volonté était que tu sois vu en héros, malheureusement, à peine le conseil  fut-il au courant de ton existence qu’il ordonna ton exécution. Je m’y suis catégoriquement opposé, suivit par juste assez de clan pour que tu survives. Je n’avais alors pas d’autre choix que de faire passer une loi : tous ceux, en dehors de l’Hokage en fonction et de toi, qui informeraient quelqu’un dans l’ignorance de ta condition, surtout la jeune génération, se verraient condamnés à mort. J’avais espoir en faisant cela que tu vivrais en paix au près de ceux de ton âge. Malheureusement, comme tu le sais, ça n’a pas empêché la maltraitance, la négligence et l’hostilité qui a été également transmise aux plus jeunes bien qu’ils ne sachent pas pourquoi. Pour que tu ne sois pas trop fâché contre moi, je t’avoue que j’avais l’intention de te dire dès que tu aurais été promu genin. Enfin pour me faire pardonner sache qu’un jour j’aurais un autre secret à partager avec toi, ils concernent tes parents, avoua t’il alors que Naruto le regardait avec curiosité. Avant que tu ne montes sur tes grands chevaux, s’empressa de continuer l’Hokage voyant s’énervé Naruto, je dois dire que c’était leur volonté que tu n’apprennes pas leur identité avant que tu ne sois Chunin ou que n’ait atteint la majorité c'est-à-dire 16 ans pour les ninjas. Tes parents avaient de nombreux ennemis, aussi bien en dehors nos murs qu’à l’intérieur et puisqu’aucun des deux ne seraient là pour te protéger c’était leur choix de te laisser dans l’ignorance jusqu'à ce que tu sois assez fort ou assez mur pour l’apprendre.

-Très bien Hokage-sama, je comprends et je ne t’en veux pas, fit Naruto un peu malheureux, et je n’en veux pas à mes parents, du moins pas trop. Par certain côté, si ce que tu dis est vrai, je les comprends. Après tout un gosse ne peut pas s’empêcher de se vanter, fit Naruto avec une pointe d’humour.

-Je te remercie. Enfin, avant que tu ne partes, je voudrais savoir quelles techniques as-tu appris du rouleau ?

- Que racontes-tu, Hiruzen-ojiisan ? Tu sais très bien que je n’ai eu le temps que de pratiquer le kagebushin ! Rigola Naruto, un brin nerveux.

-Ne joue pas ça avec moi Naruto, c’est peut être vrai pour la pratique mais nous savons très bien tous les deux que tu possèdes une mémoire photographique. Alors !

-Très bien, j’ai eu le temps de mémorisé le kagebushin, le kageshuriken, le kagekunai et  le clone explosif, c’est tout je le jure.

-Je te remercie pour ta franchise Naruto. Je te demanderais de faire attention avec ces techniques, se sont tout de même des kinjutsus, de plus je te demanderai de limité au maximum l’utilisation d’au moins le kageshuriken et kunai, le clone explosif je sais que ça serai trop te demander. Et maintenant va te reposer et profiter de ton dernier Weekend.

-Merci Jiji sama, fit le blond en se dirigeant la porte, à une prochaine fois.

-Oh une dernière chose, n’oublie de venir faire ta carte ninja et si tu oses venir avec une photo ridicule, je te fais redoubler automatiquement, te fais laver l’entièreté de cette tour avec une brosse à dents et t’interdit de ramen pour une durée d’un an ! Est ce clair ?

-Très clair Hokage sama, au revoir, termina l’Uzumaki en fuyant.

Se tournant vers Iruka qui n’avait plus bougé depuis tout à l’heure, l’Hokage haussa un sourcil en le voyant la mâchoire par terre et les yeux exorbité.

-Que se passe t’il Iruka, on a l’impression que tu as vu un fantôme, pouffa le vieil homme.

-C’était vraiment Naruto ? Demanda le jeune homme en état de choc. Car mis à part la dernière partie de votre conversation j’aurais pu jurer que j’avais quelqu’un d’autre face à moi.

-Oh je peux te jurer que c’était bien le vrai Naruto et j’insiste sur le mot vrai.

-Que voulez vous dire Hokage sama ?

-Simplement ce qu’il a lui-même avoué, qu’il ne faisait que jouer les abrutis.

-J’avoue que je ne comprends pas ! D’accord, jouer les clowns et les troubles fêtes, je l’étais moi-même en mon temps. Mais pourquoi se faire passer pour plus bête qu’on ne l’est ? Au point même d’être pris pour un simplet pour ne pas dire attardé ?

-Pour comprendre, mon cher Iruka, il faudrait avoir vécu ce qu’il a vécu. Naruto a été jeté en dehors de son orphelinat à l’âge de cinq ans. A partir de ce moment et jusqu’à son entrée à l’académie trois ans plus tard, sa vie n’a été qu’une lutte pour la survie. Il a été chassé, battu, négligé, haï, affamé, j’en passe et pas des meilleurs. Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, le seul commerçant qui ne le surchargeait pas était Teuchi d’Ichiraku. D’où crois-tu que-lui vienne son obsession pour les ramens ? C’était vraiment une période traumatisante pour Naruto et il venait souvent me voir pour demander conseil ou simplement rechercher du réconfort. Je dois dire que Naruto a toujours montrer du géni pour la furtivité et maintenant je suis sur qu’il a du, une fois ou deux alors qu’il venait me trouver, assister à une conférence avec le conseil. Tout cela a fait que Naruto à décidé, pour son propre bien être, de jouer les imbéciles. Je dois dire que ça a fonctionné puisque depuis qu’il a commencé, j’ai toujours des plaintes à son propos mais pratiquement plus de tentative de maltraitance.

-Alors tout cela c’était de la comédie, ses notes, son attitude, les blagues et tout le reste ?

- Oui, tout n’était que comédie, à part peut être les blagues, pouffa à nouveau le vieux Kage, je pense qu’il appréciait réellement de les faire même si parfois il exagérait un peu. Néanmoins tu peux observer qu’aucune de ses blagues n’ont été exécuté dans l’intention de faire du mal. Le puissant sage laissa le temps au jeune instructeur d’assimiler ses paroles avant de terminer. Bon je pense qu’il est temps pour toi de finalement te faire examiné et de te reposé, après tout toi aussi tu devras être en forme pour l’annonce des équipes, le congédia t’il.

-Vous avez raison, bonne fin de nuit Hokage sama. Fit Iruka en marchant doucement vers la porte.

Laissé seul dans son bureau, le vieil homme se tourna vers la fenêtre admirant la vu panoramique de Konoha, son village. Il pensait à ce héros fils de héros si injustement traité. Mais il savait qu’un jour les gens comprendraient et se repentiront. Un jour ils verraient Naruto pour qui il est vraiment. Déjà il avait vu certain magasin lui offrir des articles et des prix raisonnables. Pour la plupart ces magasins étaient tenu par d’anciens shinobi qui comprenait sa condition ou des civils étranger mais certain étaient des civils de Konoha même et qui avaient vécu la tragédie qu’était Kyubi. Durant l’une de ses rares ballades Sarutobi avait pu voir une sincère sollicitude manifesté par certain habitant envers Naruto et il en était heureux !  C’était ces petits quelques choses qui faisaient qu’il était fier d’être ninja de Konoha et qui lui donnait envie de protéger et servir la volonté du feu.

Le lendemain Sarutobi eut une journée bien remplie, outre son ennemie de toujours la paperasse, le Sandaïme eut la visite de Naruto qui était venu compléter son dossier ninja. Heureusement le kitsune avait fait pris la menace sérieusement et avait fait une photo décente. Malheureusement Naruto avait découvert une boutique dont le patron l’aimait bien et il avait décidé de changer  de garde robe. Présentement Naruto avait ses cheveux légèrement relâcher, cachant  un peu son bandeau frontal, il portait un gilet vers ressemblant aux vestes chunin sur un teeshirt noir, associé à un pantalon bleu nuit et par-dessus un long manteau de sa couleur favorite, orange foncé avec des flammes noir et enfin il arborait un sourire en coin. L’effet général rappelait à Sarutobi un jeune Minato. La question était de savoir si Naruto l’avait fait exprès ou non ? Il ne le saurait probablement jamais.

Pendant cette visite le vieux Kage subit une nième attaque de son petit fils, Konohamaru. L’attaque échoua et le petit garçon accusa Naruto de l’avoir fait tombé juste avant qu’Ebisu le précepteur de Konohamaru n’arrive. Devant tout ce monde Naruto repris son masque d’idiot et frappa le brun pour l’avoir accusé à tord avant de partir. Pendant toute la journée l’honorable petit fils suivit Naruto jusqu'à en fin de journée ou Ebisu se fit battre par l’évolution de Sexy Jutsu, le harem Jutsu. Alors Naruto laissa tombé son masque et offrit à Konohamaru sa première leçon sur la vie de Ninja, les raccourcis n’existent pas.

En cette fin d’après midi, Hiruzen est assis à son bureau en compagnie de quelque un de ses ninjas, attendant que le dernier convoqué daigne arriver.  Enfin dans un tourbillon de feuille Kakashi arriva.

-Désolé pour le retard, j’espère que je ne vous ais pas trop fait attendre. Demanda l’épouvantail en se frottant la nuque.

-Non, ne t’inquiète pas, ça ne fait que trois heures que cette réunion aurait du commencé, ironisa Kurenai, une jeune Junin aux yeux rouges.

-Kakashi, soupira l’Hokage, si tu ne fais aucun n’effort pour t’améliorer tu me verras dans l’obligation de te confisqué tes livres et de les mettre sous la surveillance d’Anko et de Kurenai.

Kakashi regarda terrifié un sourire sadique apparaitre sur le visage de l’aspirante Junin et de la Junin désigné.

-Hokage sama, vous n’oseriez pas ?!

-Serait-ce un défi Kakashi ? Si c’est le cas je te conseillerai de ne pas me sous-estimer. Bon trêve de badinage, si je vous ai convoqué ici c’est pour désigner ceux qui seront en charge d’une équipe de genin.

Le Sandaïme annonça diverses équipes qui, tous le savait, ne passeraient pas cette année et enfin arriva à l’essentiel.

-Asuma, je pense que tu as demandé d’avoir la prochaine génération d’Ino-Shika-Cho, ta requête a été acceptée, ton équipe portera le numéro 10. Kurenai, tu désirais la garde d’Hinata Hyuga, j’y adjoins Shino Aburame et Kiba Inuzuka, se sera la Team 8. Enfin Kakashi, comme tu le sais, le conseil demande que tu t’occupe de Sasuke Uchiwa, tu auras également à ta charge Haruno Sakura et Uzumaki Naruto, …

-Comment, rugit outré un des chunins présent, je pensais que ce gamin avait échoué.

-C’est exact mais dans la même journée il a ensuite réussi s’introduire incognito dans mon bureau, volé le rouleau de technique interdite, apprendre le kagebushin et maîtrisé le traitre Mizuki qui l’avait trompé, sauvant ainsi son instructeur Iruka et le rouleau par la même occasion. Si cela ne vaut pas un rang de genin alors je ne sais pas ce quoi pensé de nos ninjas, réplique Sarutobi d’un ton venimeux

-Excusez moi Hokage sama, je ne remets pas en compte la nomination de Naruto mais je me demande. Comment a-t-il réussi à maitriser le Kagebushin alors que, d’après ce que j’ai entendu, il n’arrive même pas à faire le simple bushin ?

-C’est une très bonne question Asuma et pour dire vrai je n’en sais rien. Je théorise que c’est du au fait qu’il ait une quantité de chakra tellement grande qu’il n’arrive pas à le comprimé suffisamment pour pouvoir effectuer le bushin.

-Cela se tient, intervint Iruka. Je m’en veux, moi qui m’obstinait à le faire échouer parce qu’il n’arrivait pas à faire cette technique alors que ça lui ait tout simplement impossible.

-Ne t’en veux pas Iruka, tu ne pouvais pas savoir et puis ça a eu des conséquences positives.

Hiruzen entendu plusieurs personnes marmonner quelque chose ressemblant à « et en quoi c’est positif » mais il choisit de les ignorer.

-Excusez moi Hokage sama, s’immisça Kurenai qui était resté pensive depuis un moment, si vous le permettez j’aimerai échanger l’Inuzuka pour l’Uzumaki dans mon équipe.

-Oh, pourrais-tu développer ton raisonnement Kurenai ? Demanda le vieil homme en souriant intérieurement.

-Et bien, je pense que chacun se doute que mon équipe servira à la traque, la filature et l’obtention d’information. Je ne remets pas en cause l’efficacité des Inuzuka dans ce domaine, loin de là, mais je pense que Naruto aurait une grande utilité dans mon équipe.

-Et en quoi ce démon aurait une utilité  dans l’espionnage, ironisa le chunin de tout à l’heure.

-Premièrement, tu as de la chance que chacun dans cette pièce sois au courant de la condition de Naruto sinon tu aurais signé ton arrêt de mort. Deuxièmement, insulte à nouveau un enfant innocent en ma présence et tu souffriras d’un sort pire que la mort. Finalement c’est une remarque très fine de la part de quelqu’un qui a passé plus d’une fois pendant des heures  à rechercher un gamin même pas ninja et qui a échoué à retrouver ce même gamin alors qu’il était habillé d’une combinaison orange flashy. Répliqua la Junin en relâchant un peu KI.

-Cela suffit Kurenai, intervint le Kage après que le chunin ait mouillé son pantalon. Explique-toi s’il te plaît.

-Et bien dans mon équipe j’ai déjà un Aburame qui servira à la filature et à la traque longue distance, une Hyuga qui servira à la traque immédiate et à l’espionnage à longue distance mais je n’ai personne pour l’infiltration proprement dite et l’espionnage à courte distance.

-Et en quoi Naruto pourrait remplir ses rôles, demanda Hiruzen véritablement intéressé.

-Et bien le talent de l’Uzumaki pour la filature, l’infiltration et la furtivité ne sont plus à prouver, les nombreuses blagues qu’il a effectuées et le fait qu’il ait presque à chaque fois échappé à ses poursuivants en fait une évidence. Durant la semaine que j’ai passé à examiner les futur genins j’ai pu observer qu’il a le potentiel de passer maître dans le domaine du henge et du déguisement, ajouté à cella le kagebushin qui est une technique à l’origine conçue pour l’espionnage et vous obtenez le parfait espion. De plus j’ai entendu dire que ses sens n’avaient rien à envier à ceux des Inuzuka. Enfin j’aimerai que mon équipe ne soit pas trop spécialisée, un utilisateur de ninjutsu serait un allié de choix.

-Qu’est ce qui te fais croire que Naruto serait un utilisateur de Ninjutsu et non l’Inuzuka ou un autre membre de ton équipe.

-Hokage sama, Naruto a appris le Kage bushin en deux heures de temps, la plupart de nos Junins mettent plusieurs jours à y arriver. L’Inuzuka n’a pas le profil, il se focalisera plutôt sur sa force brute et les techniques de son clan. Très peu d’Aburame utilise le ninjutsu puisqu’une grosse partie de leur chakra servent à nourrir leurs insectes. Enfin Hinata pourrait se spécialisé à autre chose que le taijutsu mais les Hyuga bannissent généralement l’utilisation d’autre chose que leur Jûken et si Hinata choisirait une autre spécialisation je pense que ça serait le ninjutsu médicale.

-Très bien, très bien. Dit moi comment pense tu que réagirait les autres membres de ton équipe à Naruto et en quoi pense tu que l’Inuzuka renforcerait l’équipe de Kakashi plus que Naruto ?

-Honnêtement, je ne pense pas que l’Inuzuka changera grand-chose à l’équipe de Kakashi sinon lui rajouté un traqueur. Je ne crois pas me douter en pensant que Kakashi aurait fait de Naruto un simple combattant et se serait concentré sur l’Uchiwa, puisque l’Inuzuka aura son propre entrainement chez lui cela lui causera moins de préjudice. Pour ce qui est de mon équipe, Shino est un Aburame, il analysera de façon logique et je ne pense pas qu’il y aura de problème de plus il comprendra qu’il y a une différence entre le contenant et le contenu. Pour Hinata, j’ai pu comprendre qu’elle avait le béguin pour Naruto. En temps normal ça pourrait poser problème mais celui-ci booste sa confiance en soi donc se sera tout bénéfice plus qu’avec l’Inuzuka qui pourrait essayer de s’en faire une compagne même contre sa volonté.

-D’accord, tout cela est parfaitement raisonner. Un dernier point, tu te rends compte que tu n’as pas vraiment les compétences pour ce projet. Ton taijutsu est bon mais ton répertoire ninjutsu est plutôt limité.

-Je suis d’accord et j’y ai pensé. Pourquoi ne pas permettre à des aspirants Junins d’effectuer une  cotutelle. Cela permettrait aux aspirants d’amasser des expériences qui leur manque pour passer Junin complet, aux genins d’aborder des domaines que leur sensei ne pourrai peut être pas abordé aussi efficacement par leur sensei et aux Junins en charge d’effectuer des missions plus importante tout en étant sur que leur équipe soit supervisée. Si j’ai besoin d’un avis plus pointu sur un sujet précis, je peux toujours demander l’avis d’un de mes collègues Junins dont c’est la spécialité en échange d’un service. Il faudrait aussi effectuer une tournante des aspirants afin que ces derniers apprenne de différent point de vue ou d’aborder plus de domaine pour les genins

-C’est une excellente idée Kurenai et qui proposerais tu comme aspirant.

-Je ne sais pas trop Sandaïme sama, c’est à vous de voir. Personnellement je verrais Anko pour ses compétences en infiltration et interrogation, de plus elle travaille énormément son taijutsu et son répertoire ninjutsu. Ou Hana Inuzuka pour ses compétences en traque, taijutsu et ninjutsu médical.

-Je vois, bon j’accède à ta requête, je remplace Kiba Inuzuka par Naruto Uzumaki, aucune objection Kakashi.

-Aucune, fit Kakashi qui s’était plongé dans son porno, de toute manière j’allais demander que vous me changiez le gamin avec un autre puisque je ne peux pas les faires échouez, je n’avais pas envie de le supportez. Et qui sait, peut être qu’un Inuzuka me permettra d’instruire plus facilement l’esprit d’équipe.

Le vieux Kage lança un regard désappointé à l’épouvantail avant d’à nouveau se concentrer sur ses trois futurs senseis.

-En ce qui concerne l’idée de Kurenai, qu’en pensez-vous Asuma, Kakashi ?

-Je pense que c’est une bonne idée qui vaut un essai et je suis pour, de plus avec cette flopé d’héritier nous aurons bien besoin d’aide. Fit le fils du Sandaïme.

-Cela ne me concerne pas, je suis déjà obligé de prendre trois gamin et un chiot, je ne vais non plus m’embarrassé d’un aspirant, dit ennuyé le Hatake.

-Très bien c’est décidé. J’assigne donc Anko Mitarashi et Hana Inuzuka comme sensei suppléant aux teams 8 et 10. Les aspirants auront l’obligation de passer au moins une semaine par mois avec chacune des équipes, pour le reste je vous laisse libre choix en fonctions des demandes et de la disponibilité de chacun. Vous pouvez partir, sauf toi Kurenai, je voudrais encore t’entretenir d’un sujet.

Tous les ninjas prirent congé sauf Kurenai qui se demandait si elle avait commis une faute quelque part.

-Vous vouliez me parlez Hokage-sama, demanda t’elle lorsqu’ils furent seul. Aurais je commis un impair ou vous aurais je offensé d’une quelconque façon ?

-Non, non Kurenai, je dirais même que c’est le contraire, tu m’as impressionné et tu m’as rendu très fier. Ton analyse était excellente, ton raisonnement parfait et ton idée est brillante, j’aurais aimé l’avoir moi-même, pouffa le Sandaïme. De plus je suis content que tu ne tiennes aucun préjudice envers Naruto.

-Je sais faire la différence entre un parchemin et ce qui est scellé dedans. Je n’ai jamais compris pourquoi autant de ninjas maltraitaient cet enfant. Nous avons pourtant tous des bases en Fuinjutsu.

-La peine, les griefs et les idées préconçues ont la vie dure. Mais passons, si je t’ai demandé de rester c’était parce que je pense que ceci pourrait t’intéresser, fit le vieil homme ne tendant un dossier à la jeune femme.

-Qu’est ce que c’est ? Demanda-t-elle en prenant l’épaisse chemise de papier.

-Le dossier de Naruto.

-Je pensais l’avoir lu, comme tous les junins. Dit elle étonnée.

-Non, ce que vous avez lu c’est le dossier apparent de Naruto celui qui est connu du conseil, particulièrement de la partie civil du conseil. Ce que tu tiens en main est son véritable dossier confectionné par moi-même et conservé à l’abri de tout regard non autorisé. A l’origine je ne comptais le montrer qu’à Kakashi et si je n’avais d’autre choix que de mettre Naruto dans son équipe mais je pense que tu as gagné le droit de lire ce dossier ? Sache qu’il s’agit d’un secret de rang S.

En entendant ces mots, la Junin parcouru avidement la chemise.

-C’est une plaisanterie, demanda Kurenai  médusée après avoir lu le rapport.

-Pas le moindre du monde, chacune des lignes contenu là dedans est vraies, au mot près.

-Et Kakashi l’ignore ?

 -Et il continuera de l’ignoré jusqu'à une absolue nécessité ou qu’il accepte finalement ses soupçons, que sa rancune lui fait taire, et vienne m’en faire par à moi ou à mon successeur.

-Quand à son potentiel … ?

-Seul l’avenir nous le dira. La chance est faible mais avec Naruto j’ai appris à attendre l’inattendu.