Chapitre n°7 : L'Équipe au Complet :

par Nagato Uzumaki

Au moment où les ninjas de Konoha disparurent, Naruto se leva lentement tout en lâchant Fuu qui tomba sur le sol poussiéreux. Surprise par ce geste, elle lâcha un petit cri, puis se tourna vers son coéquipier avec des yeux noirs, des yeux qui se déformèrent pour montrer de la peur. Naruto était en pleine métamorphose, ses yeux devinrent rouge sang et sa pupille s'étira en verticale pendant que ses fines moustaches se dessinèrent un peu plus sur son visage.


« Na … Naruto ?

Pas de chance, ce n'est pas lui, répondit Naruto avec un sourire démoniaque.

Ce n'est pas possible … »


Fuu se leva à son tour rapidement, mais elle s'écarta de ce qui semble être Naruto, c'est à ce moment qu'elle observa sa condition physique, ses vêtements étaient en lambeaux, du sang recouvrait une bonne partie du tissus et sa peau qui était à découvert montrait d'innombrable coupure en plus d'une peau brulé.


« Qu'est-ce que tu as fait à Naruto ! Kyuubi … s'exclama froidement la jeune kunoichi avec une pointe de colère.

N'essaye pas de l'intimider ! Gamine ! déclara à son tour Kyuubi avant d'expliquer la situation une fois satisfait d'avoir rafraichie les ardeurs de la jeune femme. Ce gamin a utilisé une technique interdite pour s'échapper d'un combat, son âme est en ce moment même à deux doigts de disparaître … Ce idiot n'est même pas capable d'écouter les instructions de son maitre …

Il va s'en sortir ?! demanda subitement Fuu en oubliant qu'il parlait à un démon.

Tout dépend de lui maintenant, mais jusqu'à ce qu'il retrouve ses capacités, c'est moi qui contrôlerait son corps. »


Suite aux paroles du démon renard, du chakra rouge s'échappa de son corps pour le recouvrir, il ordonna à la jeune femme de préparer le camp pour la nuit et il s'éloigna dans les bois à la recherche d'un point d'eau qu'il trouva après quelques minutes de recherche à travers la végétation assez dense. Il commença par enlever tous les restes de ses vêtements, puis il les brûla d'un mouvement de main. Toujours recouvert par son chakra, il entra dans l'eau de la rivière qui réagit immédiatement au contact du chakra en se transformant en vapeur, un sourire apparut sur les lèvres du démon lorsqu'il entra entièrement dans l'eau. Il resta plusieurs minutes à profiter de ce moment de liberté, mais ce moment s'arrêta lorsque quelqu'un apparut dans son dos.


« Le camp est préparé … Est-ce que je peux voir Naruto-kun maintenant ? demanda une voix féminine qui n'était que celle de Fuu

Approche gamine» déclara le Bijuus avant de soupirer.


À sa demande, elle entra dans l'eau devenue chaude à cause de Kyuubi et sa gorge se noua. Son cœur battait de plus en plus vite à fur et à mesure qu'elle s'approchait et une fois face à lui, celui-ci pris la tête de Fuu entre ses deux mains pour la coller contre la sienne.

Elle rougit violemment juste avant de voir le paysage devenir de plus en plus sombre avant de devenir complètement noir. Elle remarqua que Kyuubi n'était plus là, enfin jusqu'à ce qu'un souffle d'air chaud frôle son visage, d'un geste rapide elle s'écarta de la source et réapparut dans une cave humide où dix centimètre recouvraient le sol et d'énormes tuyaux qui longeaient les murs. Elle repéra immédiatement une immense grille ouverte ainsi que Kyuubi sous sa forme réel, sous ses pattes se trouvaient un corps qui semblait être en mauvaise état et la jeune femme courut vers lui avec crainte.


« Naruto ! » cria t-elle avant de se mettre à genou devant son corps.


Celui-ci flottait à la surface de l'eau, du sang coulant sans fin de son corps gravement meurtri. Son bras droit ainsi que sa jambe gauche étaient déchiquetés, son corps marqué par différente blessure et son visage laissant voir la douleur qu'il éprouvait en ce moment même … Fuu passa ses mains sur son corps pour faire apparaître de la lumière violette, mais après quelques minutes de douleur à regarder celui qu'elle aime souffrir, elle recula en voyant l'inefficacité de ses actions. Kyuubi passa alors l'une de ses queues autour du blond et déclara d'une voix froide :


« Tu crois vraiment que tes soins minables pouvaient le sauver ? Alors que moi, Kyuubi, je peux soigner en quelques secondes un organe détruit ? Tu crois vraiment que je n'ai pas essayé de le soigner ? Idiote d'humaine …

Mais … essaya de répliquer Fuu, mais le démon renard ne lui en laissa pas le temps et continua :

Il a déjà risqué sa vie en reprenant le contrôle de son corps pour te sauver lorsque ta haine te consumait, tu veux l'aider ? Alors laisse le tranquille ! »


Fuu fut complètement éjecté de l'esprit de Kyuubi et manqua de se noyer lorsqu'elle reprit contrôle de son corps. Kyuubi qu'en à lui sortait de l'eau en fessant apparaître un rouleau de stockage pour récupérer un kimono noir ainsi qu'un katana qu'il accrocha à sa ceinture. Sans même jeter un regard à la kunoichi, il marcha en direction du campement et Fuu le suivie silencieusement en restant regarder le sol, elle avait tellement honte, elle se désignait comme la coupable des blessures du blond.

D'un coup, le démon renard disparut en laissant des feuilles s'envoler et des bruits ressemblant à des cris étouffés retentirent dans le bois. Il réapparut juste après avec un cadavre qu'il lança aux pieds de Fuu, ce qui la fit reculer de plusieurs mètres.


« Et dire que tu es censé être un ninja … Laisse moi rire, ton campement est tellement facile à repérer que des bandits nous attendaient déjà, tu n'es vraiment qu'une bonne à rien …

Ta gueule ! Cria Fuu en avançant vers Kyuubi d'un pas déterminé. Je ne suis pas ton serviteur ! Si je suis ici, c'est pour Naruto ! Pas pour toi !

Tu te réveilles enfin … déclara Kyuubi, nullement impressionner par la colère de la kunoichi. Pendant un moment, j'ai cru que tu avais perdu toute la détermination que tu avais avant

Hein ? Tu veux dire que tu fessais ça juste pour …

Kyu kyu kyu, je n'aime pas être avec des poids qui s'apitoient sur leurs sorts … Allez viens … On a du monde à rejoindre … »


Sans perdre un instant pour se reposer, les deux compères s'élancèrent en direction de leur lieu de rendez-vous : Kiri …

Arrivant là-bas en deux jours, ils remarquèrent immédiatement que la tension dans ce village était telle, que si un quelqu'un causait le moindre petit problème, une guerre civile pourrait faire de ce village, un lieu de carnage et de désolation. Bien sûr, Fuu fessait tous pour empêcher Kyuubi de le causer ce petit problème … Ce n'est qu'à la tombée de la nuit qu'ils entrèrent dans une petite auberge où normalement le rendez-vous avait lieu. Ils s'approchèrent du patron de l'établissement et une fois qu'il fut libre pour s'occuper du duo, Kyuubi demanda le plus calmement possible :


« Est-ce qu'un homme du nom de Ryusaki Fugara se trouve ici ?

Alors … Ryusaki Fugara … Dit-il en sortant un cahier pour regarder la liste des noms inscrite dedans. Oui il y a bien un Ryusaki Fugara qui a séjourné ici pendant une semaine avec deux autres personnes, maintenant que j'y pense, êtes-vous Naruto ?

Oui c'est moi … Il a laissé un message ? Demanda Kyuubi avec impatience.

C'est exacte, il m'a demandé de vous dire qu'ils vous attendront au Pays du Fer, sinon ils seront à Konoha pendant la semaine avant l'examen. Répondit l'hôte comme un robot qui avait été programmé pour laisser des messages. Autre chose messieurs dames ?

Oui … Nous prendrons une chambre pour la nuit …

Vous avez de la chance, il nous reste qu'une seule chambre, mais il n'y a qu'un seul lit …

On prend quand même, c'est juste pour une nuit … » Râla Kyuubi pendant que Fuu essayait de cacher au maximum ses rougeurs.


L'hôte demanda gentiment à ce qu'ils le suivent à l'étage, mais la façon dont il parlait déplaisait clairement à Kyuubi qui n'avait qu'une envie : le tuer. Le Bijuus voyait très bien qu'il n'attendait qu'un pourboire et s'il continuait se serait sa tête le pourboire … Ce n'est qu'une fois que l'hôte fit visiter la chambre que Kyuubi craqua et déclara d'une voix glaciale :


« Combien pour la nuit ?

Euh … Cents Ryō … Répondit-il à moitié effrayé alors que Kyuubi sortait des billets qu'il donna à l'homme avant de continuer sur son air démoniaque :

Maintenant hors de ma vue sale vautour ! Et que je ne te vois pas demain lorsque je partirai, sinon n'imagine pas vivre encore après …

O … Oui ! D'accord ! » bégaya t-il en courant vers la sortie de la chambre qui se ferma immédiatement après.


Kyuubi lâcha un grognement en se tournant vers la jeune kunoichi qui venait de s'allonger sur le seul lit de la pièce. Elle laissa son regard vagabonder sur le plafond en pensant à son petit frère, elle allait enfin le revoir dans quelques jours, depuis le temps qu'elle attendait ce moment … Pourtant, elle avait tellement honte de l'avoir oublié lorsqu'elle pensait que Naruto était mort … Elle s'en voulait vraiment …


« Dors gamine … Nous partirons demain à l'aube … Déclara Kyuubi en allant s'asseoir sous la fenêtre.

Oui … Répondit-elle en se levant pour aller prendre une douche, mais elle s'arrêta devant la porte de la salle de bain et demanda d'une voix calme : Kyuubi … Qu'est-ce que vous êtes réellement ? Toi et Naruto ?

C'est au gamin de te dire la vérité. Ce serait moins marrant pour moi si je te le disais maintenant.

Naruto … Il n'y a que des mystères autour de lui… Finit par dire Fuu nostalgique avant de rentrer dans la pièce en fermant la porte derrière elle.

Ce n'est pas moi qui vais dire le contraire … Kyu kyu kyu … » murmura le Bijuus en fermant les yeux pour se reposer.


Les heures passèrent durant lesquelles les deux shinobis dormaient, mais à un moment dans cette nuit, Kyuubi ouvrit subitement les yeux tout en se levant pour sauter sur le lit de la pièce. Des explosions retentirent au rez-de-chausser, puis au moment où le premier étage allait s'effondrer, d'autres explosions détruisirent tous les murs de cet étage. En quelques secondes, le toit de l'auberge s'écrasa dans un bruit assourdissant sur les débris juste après que le premier étage soit détruit. La poussière mit quelques minutes à disparaître et à l'endroit où se situait l'auberge, il ne restait plus qu'un tas de débris …

Sans perdre une seconde, une centaine de ninjas appartenant à au village caché de Kiri entourèrent les restes de l'auberge pour chercher la raison de cette attroupement : Le duo Jinchuuriki qui malheureusement pour eux, étaient enterrés au beau milieu des débris. Fuu toussa bruyamment à cause de la poussière, mais une main se posa sur sa bouche pour la faire taire et elle se rendit compte qu'elle était entre les restes du lit où elle dormait et Kyuubi qui les protégeaient avec son chakra.


« Fait moins de bruit gamine … Murmura Kyuubi en retirant sa main de la bouche de la kunoichi.

Qu'est-ce qui se passe bordel ! S'exclama t-elle discrètement en essayant de se redresser, mais peine perdue.

Je pense que ce bâtard d'aubergiste nous a vendu à Kiri …

En même temps, vu comment tu l'as menacé … Commença Fuu avec une pointe d'humour, mais Kyuubi l'interrompis en murmura froidement :

Ce n'est pas le moment de faire de l'ironie ! Il y a de nombreux chakra important dehors … Ils ont l'air de savoir à qui ils ont à faire

Et le Grand et Magnifique Kyuubi à peur de les affronter ? » Commenta t-elle toujours avec ironie.


Mais la plaisanterie fut de courte durée, car Kyuubi planta ses canines dans peau douce de la jeune femme au niveau du cou. Fuu ne laissa échapper qu'un petit cri de surprise avant que le Démon Renard ne commence à lécher le sang qui coulait de la blessure. Il remonta jusqu'à son visage où il effaça d'un coup de langue la petite larme qui venait de couler de l'œil droit de la jeune kunoichi et déclara avec une voix remplie d'envie :


« Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai soif … Oui, soif de sang … Murmura le Démon Renard en léchant une nouvelle fois le sang qui coulait. Mais l'âme de Naruto ne tient qu'à un fil … Je ne peux pas me permettre de combattre de bons shinobis dans cet état …

Mais alors, ça veut dire que … Commença t-elle avant d'être une nouvelle fois interrompue par Kyuubi qui continua :

Oui … C'est toi qui va devoir nous sortir de là …

Mais je suis trop faible pour combattre des personnes de cette puissance ! Je ne …

Qui a parlé de combattre ? Demanda t-il avec un sourire démoniaque. Nanabi … On compte sur toi …

Ce n'est pas trop tôt … » Déclara une voix douce, mais froide.


À l'extérieur, les ninjas sentirent de petites secousses provenant du tas de débris, les attirants ainsi vers la source de ce phénomène, mais un hurlement strident résonna dans les tympans des ninjas les plus proches et une bourrasque de vent projeta une grande partie des débris sur les habitantes avoisinante qui furent grandement endommagé. Sortant du trou causé par la bourrasque, un immense coléoptère à six ailes et une queue s'envola en évitant toutes les attaques venant des shinobis encore capable de se battre.


Ce n'est qu'une fois arrivé dans l'une des nombreuses forêts du pays du feu que Fuu reprit sa forme humaine après s'être posé, mais elle s'effondra par la suite dans la mousse fraiche qui paillait le sol. Kyuubi s'approcha d'elle pour s'assurer qu'elle allait bien et pris place à côté lorsqu'il se rendit compte qu'elle dormait profondément. Le soleil commençait à peine à ce lever lorsqu'ils étaient arrivés ici et Kyuubi ce leva en prenant Fuu pour la mettre sur son épaule avant de se mettre en route à travers toute la verdure de cette forêt …


Cinq jours plus tard :


Quelques minutes après son réveille, Fuu vagabondait dans un manoir habillée seulement d'un tee-shirt noir trop grand pour elle qui s'arrêtait à mi-cuisse et de ses sous-vêtements. Et ce n'est qu'après avoir fait le tour du premier étage, elle descendit doucement l'escalier en bois plus ou moins grand disposé au centre du manoir. Elle venait à peine de se réveiller et sa fascination pour cette demeure grandissait de seconde en seconde. Ce n'est qu'une fois qu'elle toucha de ses pieds nus le carrelage froid du hall d'entrée que son esprit revint.


« L'examen est dans trois jours et j'ai finalement décidé que ceux qui y participeront avec moi seront Shibuki ainsi que Ryusaki-sama ! Déclara une fois douce, mais ferme. Les autres chercheront des informations dans le village, d'accord ?

Aye ! Répondirent trois autres voix à l'unisson.

Et Fuu ? Demanda l'une des voix que la concernée connaissait plus que tout.

Elle doit encore se reposer, l'utilisation de la forme complète d'un Bijuus quand on n'est pas encore expérimenté peu … » Commença à répondre la première voix avant d'être interrompue par la jeune kunoichi qui venait de faire irruption dans la salle d'où venait les voix.


Cette salle devait surement être le salon du manoir, les murs étaient richement décorés par des tapisseries ou des tableaux et le sol était recouvert par une moquette rouge. Une dizaine de meuble occupaient les lieux, mais le plus imposant fut une grande table en chêne qui occupait le centre de la salle. Quatre des chaises étaient déjà utilisés par trois hommes et une femme. Elle a d'abord pensé que c'était Kyuubi en bout de table, mais son physique contredisait sa pensée, surtout ses yeux bleu océan … À sa droite se tenait un jeune homme aux cheveux violet plus ou moins long, ceux-ci reflétait bien avec ses yeux déstabilisant de même couleur. Alors qu'à sa gauche se tenait une jeune fille avec de longs cheveux bleu turquoise et des yeux dorées , mais ce qui frappa plus Fuu fut plutôt ses longues oreilles. Quand au dernier, Fuu lui sauta dessus en pleurant car il s'agissait belle et bien de son petit frère Shibuki.


« Tu m'as vraiment manqué petit frère … Pleura Fuu en serrant celui-ci autour de son torse.

Tu m'as également manqué … Nee-san … » Murmura Shibuki la prenant dans ses bras.


Les autres voulurent les laisser tranquille quelques secondes, mais ils furent bien obligé de les interrompre lorsqu'une ombre entra discrètement par la porte du salon. Naruto attira l'attention de tout le monde en fessant mime de tousser avant de prendre la parole :


« Bon retour parmi nous Fuu … Vu que tu ne connais pas tout le monde ici, je pense que des présentations s'imposent, non ?

Dans ce monde, on m'appelle Dieu, mais pour toi beauté, ce peut-être Ryusaki Fugara … Déclara doucement l'homme aux cheveux violet en posant un pied sur la table et l'autre sur la chaise pour tendre élégamment une rose violette à la Jinchuuriki de Nanabi.

Yuki … Yuki Uzumi … Déclara timidement la jeune femme aux longues oreilles.

Et bien sûr … Il ne reste plus que … » Commença à dire Naruto avant de regarder vers l'ombre qui venait d'entrer.


Les bras croisés, habillé d'un tee-shirt noir avec une large écharpe verte foncée et d'un pantalon noir surmonté d'un vêtement de même couleur. Un adolescent regardait l'ensemble de la pièce avec ses yeux mauves où une cicatrice verticale était présente sur sa joue gauche en partant de son œil. Mais Fuu ne se fié pas aux apparences et fit attention à la grande puissance qui se dégageait de son corps malgré les efforts qu'il fessait pour la cacher.


« … L'ex-Yondaime Mizukage et également Jinchuuriki de Sanbi … Yagura Hoshigara»