Le début du conflit

par akatsuki

La tension devenait électrique dans toutes les frontières des Pays ninjas. La peur qu’un nouveau conflit puisse éclater devenait de plus en plus d’actualité dans le monde des ninjas.

 

__________

 

Le soleil se levait de nouveau et commençait à éclairer la frontière Nord du Pays du Vent où quelques tentes étaient établies. Gaara se tenait debout du haut d’une branche de l’arbre présent aux alentours. Il contemplait ce nouveau soleil qui illuminait son visage peu à peu.

Gaara observait toujours le levait du soleil. Il n’avait pas remarqué qu’une autre personne s’approchait de lui. Temari s’était réveillée après un long moment de sommeil. Elle avançait vers l’arbre puis s’arrêta. Elle salua son frère du ton chaleureux et ce dernier lui répliqua d’un ton calme, comme à son habitude.

 

Les deux ninjas de Suna regardèrent calmement ce soleil qui se levait. C’était un nouveau jour, le matin qu’ils attendaient tous pour mener leur enquête.

Gaara était toujours debout, du haut de son arbre. Son corps était présent sur le lieu et près de sa sœur, Temari, mais son esprit était ailleurs ; très loin du lieu où il était. Gaara était toujours en pleine réflexion quant quelque chose l’obligea à revenir dans le monde réel.

 

Du sable jaillit subitement de sa jarre et créa un mur devant Gaara. Une fine lame attachée avec un parchemin explosif se planta sur le mur de sable. Des que le parchemin entra en contact avec le mur, une explosion se produisit du lieu où se tenait Gaara.

-Gaara cria la blonde, inquiète pour son frère. Ce dernier sortit du nuage qui s’était crée par l’explosion sans égratignure.

Il atterrit près de sa sœur. Le bruit dégageait par l’explosion ne fit pas sans conséquence sur le lieu. Kankurô et les autres ninjas de Suna sortirent de leur tente pour voir ce qui s’était passé.

 

Gaara et Temari cherchaient des yeux l’endroit où l’attaque fit lancer. Ils furent rejoints par les autres ninjas de Suna.

-que s’est-il passé ? demanda Kankurô. D’où provenait ce bruit que nous venons d’entendre.

-le bruit provenait d’une explosion répondit Temari.

-quelle explosion répliqua le marionnettiste.

-quelqu’un à tenter de tuer Gaara grâce à un parchemin explosif dit Temari. Heureusement que son sable a réagit à temps et l’a protégé de l’explosion.

Gaara surveillait toujours les alentours. Il essayait de trouver l’endroit précis d’où provenait la lame.

-je pense qu’on n’est pas seul dans le lieu dit Gaara.

Alors qu’ils discutaient entre eux, les ninjas de Suna remarquèrent quelque chose d’étrange dans les endroits. La lumière disparut momentanément.

Le soleil fut caché durant une courte période par plusieurs objets de petite taille. Ces objets se dirigèrent vers le lieu où s’étaient rassemblés les ninjas de Suna. Ces derniers observaient ces objets dans l’inquiétude.

-qu’est-ce que c’est, ces objets demanda l’un des ninjas de Suna sur place.

-a première vue dit Kankurô, ces objets paraissent être des simples kunaïs.

Mais les ninjas de Suna observèrent quelque chose d’autre attachait aux kunaïs.

-des parchemins explosifs cria Temari.

Il y avait plus d’une centaine des kunaïs qui se dirigeaient vers les ninjas de Suna. Chaque kunaï était rattaché à un parchemin explosif. L’explosion qui pourrait se produire risquerait d’être fatale pour les ninjas présents sur le lieu. Gaara composa une longue série des mudras, la jarre se trouvant sur son dos se brisa pour former une grande quantité de sable.

Gaara leva son bras droit vers le ciel, ce qui conduit le sable à suivre le mouvement.

Le sable se plaça au-dessus des ninjas et forma une grande barrière de sable.

Les centaines des kunaïs se plantèrent, l’un après l’autre sur la barrière dressée par Gaara. Plusieurs explosions se succédèrent au-dessus des têtes des ninjas de Suna.

 

Après que la menace soit passée, le sable reprit sa place dans le dos de Gaara en reformant la jarre du sable.

-bien joué Gaara dit Kankurô. En félicitant son frère pour son geste, tout comme les autres ninjas de Suna présent sur place. Mais Gaara ne prêtait pas attention aux dires des autres et à leurs gratitudes. Il avait le regard figeait droit devant.

Après quelques secondes, Temari, Kankurô et le reste des ninjas de Suna découvrirent ce qui retenait l’attention de l’un de leur, Gaara.

 

Au loin, les ninjas de Suna virent un groupe de quatre personnes marchaient vers eux.

 

Après quelques minutes d’attente, les nouveaux arrivants étaient assez près de ninjas de Suna pour être identifier.

La seule chose frappante entre les quatre nouveaux arrivants était leurs tenues. Les quatre ninjas portaient des longs manteaux noirs ornés de nuages rouges cerclés de blanc. Dans le groupe de quatre ; il y avait trois hommes et une femme.

Le premier homme devrait avoir la trentaine. Il avait des cheveux verts et courts, des yeux noirs et une cicatrice au niveau de la joue gauche. Le deuxième homme avait la trente comme le premier. Il avait des yeux noirs et des cheveux longs argentés. Il portait une ceinture rouge sur la taille avec un sac au côté droit. Le troisième homme avait la vingtaine, des yeux bleus et des cheveux de la même couleur lui arrivant jusqu’aux épaules. La femme du groupe devrait avoir le même âge que Gaara. Elle avait des cheveux noirs et longs lui descendant jusqu’à la taille, des yeux rouges. Elle portait deux ceintures sur la taille, l’une rouge et l’autre blanche. La ceinture blanche avait deux petits sacs de la même couleur attachait au côté droit alors que la ceinture rouge ne semblait être sur la taille qu’à titre décoratif.

Le vent commençait à se lever au même moment qu’un silence de mort prenait place dans la région. Gaara scruta ses nouveaux arrivants pendant un petit moment avant de s’adresser à eux.

-qui êtes-vous demanda calmement Gaara.

Les quatre nouveaux arrivants restèrent sourds à la question du ninja de Suna pendant un long moment. Après quelques minutes, l’un d’eux décida à répondre.

-je suis Akatsuki dit Kesshi, l’homme aux cheveux verts. Enfin, nous faisons partie de l’organisation Akatsuki.

-l’organisation Akatsuki s’étonna la blonde de Suna. Je n’ai jamais attendue parler de cette organisation.

-que faites-vous ici dans le Pays du Vent ? Que voulez-vous ? Questionna le marionnettiste.

-ça fait trop des questions à répondre se lamenta Rinji, celui aux cheveux argentés.

-pour faire court, nous sommes à l’origine des attaques qui se sont produites dans vos terres informa Hazu, l’homme aux cheveux noirs.

Par ces mots, les ninjas de Suna comprirent à qui ils avaient en face. C’était les responsables des attaques enregistraient sur le long de la frontière du Pays du Vent. Ces attaques étaient particulièrement désastreuses au vue des pertes qu’a subit le Pays du Vent.

-c’est donc vous qui avez tué les ninjas sur la frontière cria l’un  des ninjas se trouvant derrière Temari.

-quel est le but poursuivis par votre organisation demanda calmement Kankurô en mettant sa marionnette devant, au cas où la situation devrait basculer en affrontement.

-rien d’important répliqua Kesshi en croissant le bras.

-on est juste ici pour vous casser la gueule ajouta Khari, la femme aux cheveux noirs. Je suppose que vous êtes plus costaud que vos anciens collègues.

En terminant sa phrase, les ninjas de Suna se mirent en position de combat tout comme les quatre membres de l’organisation Akatsuki. L’heure n’était plus aux beaux discours, un affrontement entre les deux groupes ne pouvait plus être évité.

 

__________

 

A la frontière Sud-est du Pays de la Cascade, une centaine des ninjas s’étaient rassemblés. Ils étaient chargés d’assurer la sécurité de la frontière et de contrôler les échanges qui s’effectuèrent dans cette zone. Vu que l’attaque qui avait causée la mort des quatre ninjas d’Iwa et la disparition du cinquième s’était produite à quelques mètres de leur zone de surveillance ; les ninjas sur place avaient pour principal tache de se préparer à une réaction violente de la part du Pays de la Terre, comme tous les autres ninjas qui étaient sur le long de la frontière entre le Pays de la Terre et le Pays de la Cascade

 

 

A quelques kilomètres de la frontière entre les Pays de la Cascade et de la Terre, une femme se tenait debout du haut d’une montagne du coté du Pays de la Terre. Elle avait des cheveux rouges, des yeux noirs et portait un manteau noir ornés de nuages rouges cerclés de blanc.  Elle faisait partie de l’organisation Akatsuki.

Du lieu où elle se trouvait, la kunoichi aux cheveux rouges pouvait voir les ninjas de Taki qui s’étaient rassemblés sur la frontière entre les deux Pays. La kunoichi resta calme et observatrice pendant quelques minutes avant de descendre la montagne.

 

En bas de la montagne, une vingtaine des ninjas s’étaient rassemblés. Ils portaient la même tenue vestimentaire, un manteau noir ornés des nuages rouges cerclés de blanc.

Un peu plus loin de ce groupe, dix autres ninjas s’étaient regroupés dans un coin. Pour ces ninjas, ils étaient sur le point de changer leurs tenues vestimentaires. Ils abandonnaient leurs manteaux noirs pour enfiler une autre tenue.

 

La kunoichi aux cheveux rouges arriva en bas de la montagne et s’approcha du groupe se trouvant à proximité.

-il est temps dit-elle d’un ton calme.

-tu n’es croit pas qu’on est en avance interpella Zashi, un des ninjas composant le groupe se trouvant en bas de la montagne.

Ce dernier avait des cheveux noirs et courts, des yeux de la même couleur. Il portait un bandeau au front représentant quatre traits verticaux symbolisant la pluie dont le symbole fit barrer par une ligne horizontale. Zashi avait sa main droite couvert par des bandages blancs.

-non répondit la kunoichi aux cheveux rouges. On est dans le temps et on doit agir avant que le signal soit lancé.

-tu es sur qu’on verra le signal d’ici demanda une autre kunoichi se trouvant à gauche de Zashi.

-on suit les ordres donné répliqua la kunoichi aux cheveux rouges. Si tu as des réclamations ou des suggestions tu les diras aux chefs plus tard.

Alors qu’ils discutaient sur une probable apparition du signal du lieu où ils se trouvaient, le groupe composait de dix ninjas qui changèrent des tenues arrivèrent à leurs position.

-nous sommes près dit l’un des ninjas se trouvant à la tête du groupe de dix.

La kunoichi aux cheveux rouges fixa du regard les dix autres ninjas qui les avaient rejoints. On pouvait voir un petit sourire se dessiner sur son visage. Le plan semblait bien se dérouler pour eux.

Les dix nouveaux arrivants avaient des tenues différentes de leurs homologues. A première vue, ces ninjas ressemblaient plus à ceux provenant du village d’Iwa que faisant partie de l’organisation Akatsuki. Ils portaient par dessus de leurs vêtements un gilet de couleur grise, le bandeau représentant deux roches partiellement superposés, un petit positionné devant et un autre plus grand.

-c’est le moment de passer à l’étape suivante informa la kunoichi aux cheveux rouges.

-c’est bien de passer à l’étape suivante mais ne nous laisse pas crever de l’autre côté cria un ninja du groupe de dix.

-combien de temps devrait durer l’attaque ? demanda Kutsu, ninjas aux cheveux bruns.

-trois minutes au maximum répondit la kunoichi aux cheveux rouges. Le temps de les surprendre. Ils tenteront de s’organiser et d’identifier la menace tout en cherchant à l’       éliminer. C’est à ce moment que je vous ferais revenir.

-soit rapide dans ton geste et on fera de même de notre côté informa Kutsu.

 

 

Du côté Ouest de la frontière du Pays de la Cascade, une centaine  des ninjas de Taki s’étaient rassemblés à la frontière entre leur Pays et celui de la Terre.

Les ninjas de Taki s’étaient regroupés en sous-groupe composait de cinq membres au maximum. Les sous-groupes s’étaient étalés sur cette partie de la frontière dont ils avaient été chargés de surveiller les moindres mouvements et les membres de sous-groupe discutaient entre eux.

Dans ce climat amical et calme avant l’arrivée probable de la tempête, des bruits secs tirèrent l’attention des autres sous-groupes.

Parmi les nombreux sous-groupes, l’un fit attaquer. Ce sous-groupe était un peu éloigné des autres et avait pour tache de surveiller une partie précise de la frontière, du côté d’Iwa où se trouvaient les grandes montagnes. Les corps des membres de ce petit groupe logèrent le sol, leurs sangs s’éparpillèrent. Autour d’eux, dix autres ninjas étaient apparus. La chose qui attira plus l’attention était leurs bandeaux ressemblant à ceux portés par des ninjas du Village d’Iwa.

-le Village d’Iwa passe à l’attaque cria un des ninjas de Taki sur place.

-capturons-les au plus vite ajouta un autre.

Par ces mots, une trentaine des ninjas se déplacèrent et allèrent au contact avec les ninjas d’Iwa avec comme objectif, de capturer ces ninjas et ainsi connaître le plan de leur village.

 

Au niveau des dix nouveaux arrivants, ils regardèrent sans trop bouger l’arrivé des ninjas de Taki à leur niveau. Après avoir attaqué et tué cinq autres ninjas se trouvant à la frontière, les dix ninjas portant les bandeaux d’Iwa avaient maintenant fort à faire. Ils devaient mener à bien cette mission.

-nous avons trois minutes de maintenant dit Kutsu. Tachez de rester en vie ajouta-t-il.

-c’est plus facile à dire qu’à faire précisa Shita. Ils nous sont supérieurs en nombre.

-calme-toi et contente-toi de mener à bien la mission sans te faire prendre ou tuer répliqua Kutsu.

Dans le groupe de dix, deux ninjas composèrent des mudras et placèrent leur main droite au sol. Un cercle noir  se forma à la place où la main fit placer. Des lignes noires se détachèrent des cercles et allèrent en direction des ninjas de Taki. Ces derniers les ignorèrent de qu’ils comprirent que cela ne représentaient aucun danger. Les lignes noires passèrent au milieu des ninjas de Taki et s’arrêtèrent à quelques mètres plus loin.

Au même moment, l’un des ninjas de Taki arriva près du groupe des ninjas d’Iwa. Il arma son poing droit et frappa la personne se trouvant devant lui. A cet instant précis, les lignes noires s’allongèrent et créèrent des fissures au niveau du sol de sorte à piéger leurs adversaires et ainsi à diminuer le nombre des ninjas de Taki présent sur place mais les choses ne se passèrent pas comme prévu.

-ça n’a pas marché comme prévu dit l’un des lanceurs de l’attaque.

-maintenant, c’est à notre tour d’attaquer répliqua l’autre lanceur.

Le groupe de dix se divisa et chaque membre alla au combat sans même se soucier de leur infériorité numérique par rapport à leurs adversaires.

 

Après deux minutes de combat, les dix ninjas d’Iwa n’avaient plus la même confiance qu’à leur arriver. Ils étaient regroupé dans un endroit précis et n’étaient qu’au nombre de cinq. Ce groupe était encerclé par les ninjas de Taki. Les cinq autres membres restants étaient un peu dispersés ; deux reposaient au sol cote-à-cote, blessé gravement. Ils ne valaient plus rien pour les ninjas de Taki qui les laissèrent dans l’attente d’une mort probable. Les trois autres étaient faits prisonniers et étaient placé un peu plus loin de combat, sous bonne surveillance.

 

Les ninjas d’Iwa étaient essoufflés et épuisés. Ils n’avaient combattus que depuis quelques minutes mais ils se sentaient comme vidé de tous leurs chakras.

-tu pense qu’on n’a pas encore atteint les trois minutes demanda Mirha,  kunoichi aux cheveux noirs tombants.

-je ne sais pas répliqua Kutsu, le chef du groupe. Je me préoccupe plus pour les autres membres.

-si cette folle ne nous rappelle pas au plus vite, on risque de rejoindre nos autres coéquipiers informa un autre membre du groupe.

Avec la fatigue et l’épuisement de sa réserve de chakra, Mirha commença à composer une série des mudras pour lancer probablement sa dernière attaque. Elle composait calmement les signets sous les yeux de ninjas de Taki qui les encerclèrent depuis un moment sans pour autant lancer la dernière attaque.

En effet, les ninjas de Taki voulaient les capturer vivants pour avoir une idée des plans du Village d’Iwa mais avant de lancer le dernier assaut sur leurs adversaires, les ninjas de Taki attendaient patiemment.

Mirha termina sa composition. A l’instant, elle sentit une présence menaçante près de lui. Elle se retourna et n’eut le temps que de voir une lame se dirigeait vers sa tête.

Ceux qu’attendaient les ninjas de Taki étaient de distinguer dans ce groupe de cinq, les ninjas pouvant encore utiliser un jutsu puis l’éliminer.

La lame utilisée par le ninja de Taki passa au travers d’un écran de fumé. Mirha disparut ainsi que les autres membres de son équipe, les deux blessés et les trois capturés. Les dix membres de l’organisation Akatsuki furent rappelés au bon moment.

 

Au loin, un des ninjas vit réapparaître une fumée blanche. Il conclut que ceux qui avaient planifié l’attaque se trouvait de l’autre côté de la frontière.

Ces événements justifièrent la présence des ninjas de Taki sur la frontière. Si ce n’est pas le cas, le Village d’Iwa aurait pu infiltrer ses ninjas au sein du Pays de la Cascade.

Un groupe formait d’une cinquante ninjas passa la frontière à la poursuite de leurs agresseurs. Les ninjas restant se préparent à envoyer un message vers leur village pour le prévenir des événements qui se sont produits.

 

__________

 

Trois corps sans vie gisaient au sol dont deux été décapités près de ces trois corps, un homme élancé se tenait debout. Il avait la poitrine entachait des sangs, probablement de trois personnes qui se trouvaient devant lui.

La route vers le Pays de la Neige ne semblait pas être une promenade de santé pour Zabuza et son équipe. Il avait du répondre à l’attaque de ces trois individus qu’il tua sans hésitation. Le bout de son épée, le hachoir, était couvert de sang. Un peu plus loin, une autre personne se trouvait clouée au sol et contrairement aux trois autres, elle était vivante.

Zabuza, l’épéiste de Kiri, avait cependant les yeux tournaient ailleurs. Il n’observait ni les trois individus se trouvant devant lui ni la personne vivante se trouvant un peu plus loin qui semblait être Shiji.

L’épéiste avait le regard tourné vers sa gauche où un phénomène étrange s’était produit. Un liquide ressemblant à la lave se solidifiait très lentement.

-elle possède le même kekkei genkai que la Mizukage dit Haku qui rejoignit son sensei.

-impressionnant dit Zabuza. Je ne pouvais pas imaginer qu’elle pouvait utiliser ce genre des techniques.

-elle le peut mais Shiji n’est pas aussi forte. La preuve, elle s’est vidée de son chakra après avoir lancée son attaque.

-ce n’est qu’un petit problème. Elle arrivera à le surmonter au fil de temps.

-je vois que tu n’a pas fait dans le détail fit remarquer Haku en pointant du doigt les deux corps décapités.

Zabuza regarda les trois corps se trouvant devant lui pendant quelques secondes avant de figer son regard sur la jeune kunoichi.

-ce petit incident nous a fait perdre du temps dit-il. On doit reprendre la route.

-très bien répliqua calmement Haku avec un sourire.

Les deux ninjas prirent des directions différentes. Zabuza se retourna et continua de marcher vers le Pays de la Neige alors que Haku se pressa d’aller rejoindre Shiji, toujours étalée au sol.

 

Haku arriva devant Shiji. Cette dernière avait les yeux fermés, le visage cloué au sol avec une respiration de plus rapide. Haku s’accroupit, fit un geste lent de son bras droit et serras le bras gauche de Shiji. Il se releva dans un mouvement simple et souleva le corps de Shiji. Haku plaça Shiji au niveau de son épaule droit.

Il reprit la route en suivant Zabuza qui avait prit de l’avance par rapport à eux.

En marchant, une voix arriva aux oreilles de Haku. La voix provenait de Shiji qui avait réussit à prononcer un mot.

-merci dit-elle. Merci d’avoir voulu prendre soin de moi. Haku ne répondit pas. Il continua à marcher calmement.

 

__________

 

-tu aurais pu nous faire tuer de l’autre coté de la frontière s’énerva Kutsu.

-je devrais suivre le plan répliqua la kunoichi aux cheveux rouges.

-le plan était de nous laisser mourir de l’autre côté.

Les dix ninjas étaient de retour du coté d’Iwa. Ils avaient menés leur mission à bien même si tout ne s’étaient pas déroulés comme prévu. Les deux membres du groupe blessés durant la mission étaient pris en charge par un autre groupe de cinq.

-leur état est critique informa l’un des membres en charge de blessés. Il faut qu’on quitte le lieu au plus vite.

-c’est déjà l’heure de partir répliqua la kunoichi aux cheveux rouges.

Dans ce lieu, un petit oiseau survolait les environs. Il semblait être le signal qu’attendaient tous les ninjas présent sur le lieu.

-où allons-nous demanda Shita.

-tu le sauras à l’arrivé répliqua la kunoichi aux cheveux rouges. Mirha ordonna-t-elle, ramène-nous au lieu de rencontre.

L’intéressée composa une série des mudras. Elle posa sa main au sol et dans un grand nuage blanc, tous les ninjas sur la place disparurent.

 

Au même moment que la fumée se dissipait, un groupe composait d’une vingtaine des ninjas arrivèrent sur le lieu. Ils portèrent une tenue noire, le haut et le bas, avec un gilet gris par dessus. Leurs bandeaux représentés deux roches partiellement superposés, un petit positionné devant et un autre plus grand et étaient les ninjas du Village d’Iwa, dans le Pays de la Terre.

 

__________

 

Le combat entre les ninjas de Suna et les membres de l’organisation Akatsuki duraient depuis plusieurs heures. Kankurô et trois autres ninjas de Suna faisaient face Khari et Hazu alors que Gaara et Temari s’occupaient du reste.

-katon – ryuka no jutsu _ le feu du dragon lança Kesshi.

Un souffle de feu se dirigea vers Gaara. Ce dernier composa deux signets de mudras et joignit ses mains. Un mur de sable se dressa devant Gaara et fit barrage. Le feu s’estompa sur le mur de sable sans trop de mal.

Au même moment, Temari sortit du côté gauche du mur de sable, dégainant  son éventail avant de lancer :

-kamaitachi no jutsu _ la lame du vent.

Grace à son éventail, Temari lança une puissante attaque futon vers leurs adversaires. Kesshi partit à droit et Rinji vers la gauche. Ce geste les avaient permit d’éviter de justesse l’attaque futon de la blonde de Suna.

Kankurô, qui s’était libéré de son combat avec les deux autres membres de l’organisation Akatsuki, arriva près de sa sœur Temari.

-je m’occupe de celui-là informa le marionnettiste tout en faisant référence à l’homme aux cheveux argentés.

Kankurô fit un mouvement lent de sa main droite en direction du ninja aux cheveux noirs qui arriva près à atterrir. Par ce geste, des fils de chakra se firent voir et une marionnette sortit du sol et emprisonnant sa cible avant de toucher le sol.

-kuro higi kiki… Kankurô n’eut pas le temps de lancer sa dernière attaque qu’il reçut un puissant coup de poing au niveau de la mâchoire de la part de la kunoichi aux cheveux noirs. Cette dernière fit un saut rapide pour échapper à une quantité de sable qui s’approchait de lui et au même moment que le marionnettiste s’écroula.

Le sable poursuivit sa cible vers le ciel.

La kunoichi aux cheveux noirs esquiva de justesse le sable qui la poursuivait et répliqua directement avec un lancé de kunaï vers Gaara.

D’un geste lent, le ninja aux cheveux châtains fit un signe avec sa main gauche. Du sable jaillit du sol et créa un mur devant. Le kunaï se planta de l’autre côté.

A cet instant, Gaara remarqua quelque chose sur le mur de sable. Il avait devant lui un parchemin collé sur son mur.

-un parchemin explosif s’étonna le jiinchuriki.

-katsu cria une voix féminine avant que la détonation ne se produise. Gaara fit propulser par l’impact de l’explosion.

Le reste des ninjas de Suna se dirigea vers sa position pour avoir de ces nouvelles.

 

 

Alors que le rythme du combat s’était ralenti après l’explosion, un petit oiseau jaune, provenant de nulle part, apparut dans le ciel. Il volait près du lieu du combat. Les deux groupes s’étaient reformés après l’explosion.

Les quatre ninjas faisant partit de l’organisation Akatsuki avaient les yeux tourné vers le ciel, principalement vers le petit oiseau. Ce dernier était apparu dans les environs pour leur donner un signal. Parmi les quatre ninjas, l’un d’eux soupira avant de dire :

-il est temps de partir dit Kesshi.

-occupez-vous de leur cas demanda Rinji. Hazu composa des mudras et plaça sa main droite au sol. La kunoichi fit un signe de sa main droite. Elle avait un sourire dû moins sarcastique.

 

Gaara avait du mal à se relever, nul n’était l’aide de sa sœur. Son visage avait des fissures. Sa protection corporelle avait réussit à réduire l’impact de l’attaque. Kankurô et un autre ninja de Suna surveillaient leurs adversaires qui avaient les yeux rivés vers le ciel. Deux autres ninjas de Suna se trouvaient devant Gaara et Temari.

-que s’est-il passé demanda l’un des ninjas se trouvant devant Gaara et Temari.

-une explosion… un parchemin explosif… dit-il d’une manière faible. Gaara accusait le coup de l’explosion. Son était semblait être stable mais au vit de la puissance de l’explosion, il devait récupérer pour retrouver son meilleur niveau.

-quel parchemin explosif demanda Temari.

-ils ont placé des parchemins explosifs sous nos pieds termina-t-il.

-comment ça cria le marionnettiste.

Au même moment, le sol aux alentours commença à trembler. Plusieurs jets de sable sortirent du sol avant de prendre une forme. Les jets prirent la forme des tubes de terre faisant deux fois la taille des ninjas de Suna et en ayant plusieurs parchemins plaçaient dessus.

Les tubes étaient distancés que de quelques centimètres et couvraient un rayon de trois mètres autour des ninjas de Suna. Ces derniers se trouvaient prit dans un piège. Ils n’avaient aucun moyen de s’en sortir.

-que devons-nous faire demanda l’un des trois ninjas de Suna accompagnant les membres de l’équipe Baki.

-je ne sais pas répliqua Kankurô. Cette fois-ci, je crois que c’est la fin pour nous.

Gaara, toujours soutenu par sa sœur et avec le peu des forces qui lui restait, fit un effort de tourner sa tête en direction de leurs adversaires du jour. Il les observait au loin et surtout la kunoichi aux cheveux noirs.

Malgré la distance qui séparait les deux groupes, une voix arriva au niveau du groupe de Suna. Gaara reconnue la voix et le mot prononcé.

-katsu lança la kunoichi aux cheveux noirs.

Par ce mot, tous les parchemins se trouvant dans le rayon de trois mètres explosèrent. Les quatre ninjas de l’organisation Akatsuki quittèrent le lieu à la minute où leur collègue lança l’attaque.