Bataille d'Alubarna 1ère partie.

par Aeson

Chapitre 6.

Titre : Crise à Alubarna.


-Crocodile !

Le cri de rage de Vivi aurait pu être entendu par tout le quartier s'il n'était pas vide.

Le shichibukai observait ses adversaires avec un amusement cruel même si une petite lueur de surprise pouvait être vue dans ses yeux.

Il semblait être surpris que l'équipage des Mugiwaras, Vivi et Ace soient sortis sains et saufs du piège qu'il leur avait concocté.

Cette impression fut confirmée par la question qu'il posa.

-Je suis assez impressionné que vous soyez sortis vivants de mon casino.

Luffy lui répondit instantanément.

-Tu pense vraiment qu'on allait se faire avoir, crétin ?

Une légère veine se fit voir sur le front du chef de Baroque Works immédiatement après la réponse de Luffy et son sourire se fit plus crispé.

-Néanmoins, je ne peux pas vous laisser vous échapper. Vous allez mourir dans ce désert.

C'est à ce moment qu'une centaine de billions arrivèrent derrière le petit groupe. Il était constitué de mercenaires armés de fusils, de sabres et même de canons.

Mais il en fallait plus, beaucoup plus apparemment pour impressionner deux D.

-Je doute que tu y arrives si facilement, Croco.

Le croco en question sembla de nouveau surpris par cette affirmation d'Ace.

-Et pourquoi Portgas D Ace ?

-Parce que tu oublies que moi-aussi, je suis un logia.

A ce moment, le jeune homme fit surgir de ses mains des flammes d'un beau jaune qui firent reculer malgré lui Mister Zero.

-Tu n'es pas le seul à maîtriser un élément naturel. Qui de nous deux aura l'avantage sur l'autre ?

Les yeux du chef de Baroque Works s'illuminèrent et il se mit à trembler d'excitation.

-Tu me lances un défi ? Tu risques de le regretter !

Incapable de se retenir, Luffy bondit à côté de son frère.

-Il n'est pas question que tu te battes sans moi, Ace ! Je suis avec toi !

Crocodile éclata d'un rire moqueur.

-Vous vous mettez à deux pour m'affronter, moi et mes hommes ? J'en suis bouleversé...hahaha !

Luffy se mit en position de combat, ses deux bras prêts à déclencher l'apocalypse chez ses adversaires.

-On va te montrer qui ont est, Croco !

Le jeune homme se tourna vers ses amis qui l'observaient soit avec inquiétude, soit avec confiance.

-Partez ! Allez à Alabasta et commencez à rétablir la vérité ! On vous rejoindra moi et Ace plus tard !

-D'accord !

Les Mugiwaras tournèrent le dos au combat et partirent le plus vite possible en direction de la capitale, guidés par Vivi.

Ils entendirent le chef de Baroque Works hurler aux billions de les poursuivre mais un bon gomu gomu no rocket mit au sol tous ceux qui avaient tenté de passer le jeune homme au chapeau de paille.

Les Mugiwaras en profitèrent pour accélérer mais même avec cette vitesse, ils étaient trop lents.

Naruto ralentit et s'accroupit, faisant stopper tout le groupe.

-Tu es épuisé, Naruto ?

-Non, mais si nous allons à cette vitesse, nous ne pourrons pas atteindre Alabasta avant plusieurs jours et nous ne pouvons nous le permettre.

-C'est pour ça qu'il faut courir !

-Je le sais Ussop, mais j'ai une meilleure façon d'aller plus vite que grâce à nos jambes.

Le beau visage d'Hinata s'illumina.

-Ta maîtrise du doton !

-Exact, je vais utiliser la terre pour nous permettre d'aller, beaucoup, beaucoup plus vite.

Immédiatement après avoir dit cela, le jeune homme fit deux mûdras et plongea ses mains dans le sol.


DOTON, SURELEVEMENT DU SOL !


Normalement, cette technique servait à créer des remblais de terre ou de petites murailles, mais faites par un jeune homme qui avait profité de l'enseignement de Kitsuchi Ryôtenbin, le fils du Tsuchikage d'Iwa No Gakure, et sûrement le plus grand maître du doton jamais vu. C'est pour cela que Naruto créa un énorme rocher qu'il fit alors léviter avec sa maîtrise du fuuton.

-Montez dessus !

Les membres de l'équipage pirate n'hésitèrent guère pour sauter sur le rocher qui formait désormais les contours exacts d'un obus pointé vers le bas.

-Allons-y.

Naruto s'assit sur le rocher et manipula l'air sans faire de signes.

Ne pas utiliser de signes pour employer un élément était un geste que très peu de ninjas avaient réussi à faire. Les principaux maîtres de cette aptitude qu'il connaissait étaient Hashirama Senju, Madara Uchiwa, Tobirama Senju, Sarutobie Hiruzen meme si ce n'était que partiel, Minato Namikaze son père et Kushina Uzumaki, sa mère. Il y en avait sûrement d'autres et ce devait être les meilleurs ninjas de rang Kage, mais il n'avait jamais eu la chance de les rencontrer.

Naruto n'y arrivait pour l'instant qu'avec l'élément vent et encore, ses techniques les plus quémandeuses d'énergie lui demandaient de les crier. Il arrivait une fois sur deux à maîtriser l'eau sans de mûdras, mais c'était pour des attaques de faible intensité, et il n'y arrivait qu'une fois sur quatre avec le feu...il était encore loin de pouvoir faire la même chose avec la terre et la foudre.

Et dire que papa était capable de l'employer pour le raiton alors qu'il est dit que c'est l'élément le plus difficile à réaliser sans signes...et maman y arrivait pour quatre natures de chakra sur cinq...bordel, j'en suis encore si loin de ce niveau...

Le blond reprit conscience avec la réalité et voyant qu'ils descendaient légèrement reprit un peu d'altitude.

La vitesse à laquelle ils allaient était impressionnante et les paysages défilaient à toute vitesse, mais il aurait aimé aller un peu plus vite pour gagner encore plus de temps.

Mais gagner en célérité voulait dire qu'il perdrait un contrôle précieux sur le bolide qu'il manipulait et il n'était pas sûre que Nami ou Ussop survivent à une collision avec une dune.

Justement, Ussop lui demanda s'il pouvait accélérer et il lui répondit la même réponse que celle à laquelle il avait pensé, faisant déglutir le concerné.

Il entendit Nami demander à un de ses compagnons si Luffy et Ace allaient s'en sortir face à Crocodile.

La voix douce d'Hinata lui répondit.

-Vu leur puissance et leur capacité, je ne serai pas étonné qu'ils s'en sortent sans trop de casse. Mais il est néanmoins dangereux. Quant à nous, nous avons une mission : protéger le père de Vivi et mettre fin à cette guerre avant qu'elle ne fasse d'effroyables dommages. Nami, il faut que tu te concentres sur ce qui va se passer à Alabasta. Laisses Luffy se charger de Crocodile et occupes toi avec nous des chefs de Baroque Works.

-D'accord.

Naruto sentit la main d'Hinata se poser sur son épaule pour le soutenir dans son effort de faire voler l'obus de pierre.
Les paysages défilaient toujours avec une vitesse surnaturelle mais petit à petit l'obus ralentissait.

Naruto commençait légèrement à haleter ; manipuler un bolide pareil n'était pas si difficile que ça, mais le faire sur une grande distance demandait énormément de contrôle et d'énergie.

-Hinata, je ne vais pas pouvoir aller jusqu'à Alabasta comme ça. J'ai utilisé pas mal d'énergie pour pénétrer dans l'esprit de Mister Three et pour mes techniques du rinnegan...je vais devoir me poser.

Vivi intervint en se plaçant à côté de l'Uzumaki.

-Peux-tu passer la rivière Sandora avant de stopper la course de ce moyen de transport ?

Le jeune homme suivit le doigt de la princesse et vit en effet au loin une trace de bleu dans le jaune du désert.

-Quelle est la distance entre les deux rives ?

-Hum ? Environ cinquante kilomètres.

Naruto resta pendant quelques instants silencieux avant de soupirer.

-Je pense que ça va être difficile, mais je pense qu'on peut y arriver.

Vivi hocha la tête tandis que Chopper passait une petite serviette sur le visage de l'Uzumaki pour éponger sa sueur.

-Merci Chopper. Tu es génial.

-De rien, mais ça ne me fait pas du tout plaisir, crétin !

Naruto sourit en imaginant le petit renne, extrêmement gêné, se dandinant de droite à gauche.

Son sourire fut néanmoins très bref, car il dû se concentrer pour garder le bolide bien droit.

Encore un peu...encore un petit peu...

Le fleuve était en vue et il était vraiment impressionnant.

D'un bleu profond, il était plutôt calme, mais ça et là, on pouvait voir des petits rapides se former, prouvant que le courant devait être élevé.

Mais les habitants de la région savaient aussi que l'eau de cet immense delta était infesté de poissons carnassiers qu'il ne fallait mieux pas rencontrer lors de ses ablutions matinales.

Pourtant, au moyen de grands filets en métal, les habitants réussissaient quelques fois à vaincre les énormes poissons carnassiers du fleuve. Ces monstres capables de faire plus de six mètres de long et trois mètres de haut vivaient dans les fonds fluviaux, le delta faisant plusieurs centaines de mètres de profondeur. Vaincre un tel animal était signe de puissance et celui qui y arrivait était automatiquement considéré comme un chef de village ou était en bonne posture pour le devenir. Mais ces exploits étaient plutôt rares et désapprouvés par le gouvernement mondial qui préférait que les meilleurs marines s'occupent de ces poissons pour gagner de l'expérience. Une partie de la culture des habitants avait été ainsi interdite...

-On se rapproche du fleuve ! Mais tenez-vous ! L'air plus froid de l'eau risque de déstabiliser le rocher ! Et je suis presque à court d'énergie ! Il faudra lorsqu'on aura atterri que je me ressource !

Les autres membres de l'équipage hochèrent la tête et se cramponnèrent le plus fort possible à toutes les anfractuosités présentes sur le roc.

Comme prévu, le passage sur l'eau fut plus violent que prévu et les secousses dues à l'air froid firent valser Ussop qui ne dû sa survie qu'à l’œil vigilant de Sanji qui savait que ça allait se passer.

La traversée continua même si des bourrasques d'air vinrent encore compliquer la tâche de Naruto qui peinait à garder le contrôle du rocher.

D'habitude, la maîtrise d'un tel pouvoir ne lui aurait pas demandé beaucoup de difficulté, mais il n'avait pas eu le temps de regagner de l'énergie depuis la sortie du casino de Crocodile.
-Naruto ! On descend trop vite !

Le jeune homme reprit de nouveau ses esprits et s'empressa de rectifier son erreur, mais il était à bout de souffle.

-Encore un petit peu, Naruto...la berge n'est plus loin.

En effet, à travers son regard embué de larmes dû au vent, le blond put voir le sable jaune briller à moins de cinq cent mètres et il se concentra au maximum pour réussir à aller jusqu'au bout.
Vite ! Plus vite !

L'altitude baissait de plus en plus mais Naruto était maintenant à moitié conscient, dû au manque d'énergie.

Il entendit vaguement Nami lui hurler de remonter et employa les forces qui lui restaient pour remonter vers la rive qu'il voyait toute proche.

Ils atteignirent enfin le sable, juste à temps pour que le rocher tombe à terre, envoyant tout le monde au sol, tous éparpillés autour d'un cratère, seul vestige de l'atterissage.

Naruto releva lentement la tête, voyant ses amis se relever et Hinata courir vers lui.

Puis il perdit connaissance.


Cette sensation de remonter à la surface comme un plongeur à qui l'air manque était familière.

Plus il montait et plus la surface semblait s'éloigner.

Mais il se battit et eut l'impression de percer la surface.

Une lumière blanche se fit voir et il ouvrit les yeux.

La première chose qu'il vit en ouvrant les yeux fut Hinata qui l'observait, soulagé.

-Tu es réveillé ! Comme ça va ?

-J'ai l'impression d'avoir été écrasé par un dragon en colère, mais sinon, tout va bien...

La jeune femme eut un petit rire.

-En fait, tu n'es pas très loin de la vérité puisque la pierre sur lequel tu es venu t'a malencontreusement rebondit dessus par mégarde. Résultat, cinq côtes cassées que Chopper et moi t'avons réparé et que Kurama a fini de guérir.

-Je vois...

Naruto se releva lentement et se palpa pour voir s'il ne restait aucune trace de douleur mais Kurama était un expert en soin.

-Et c'est maintenant que tu t'en rends compte, Naruto ? Je suis vexé...

Tu ne peux pas t'empêcher de faire de l'esprit, même à ce moment là, Kurama ?

-Nope. Et puis te faire enrager, c'est mon travail.

Ta générosité te perdra Kurama.

Le renard ne répondit pas à cette phrase dégoulinante de sarcasme mais le blond pouvait sentir que son ami renard souriait à l'ironie employée.

-Où sont les autres ?

-Ils ont commencé à avancer grâce à l'aide de l'escouade de Karoo.

-L'escouade de Karoo ?

-Une dizaine de canard col-jaune comme Karoo, dont celui-ci est le chef. Ils ont emmené nos compagnons vers Alabasta. Un canard nous attend pour nous emmener. Il s'appelle Anatha.

En effet, un volatile géant tout aussi jaune que les cheveux de Naruto attendait patiemment qu'il se réveille.

Naruto sourit légèrement tout en se redressant lentement, la vigueur revenant doucement dans ses muscles transis de fatigue.

-Et bien je pense qu'on ne doit pas le faire attendre plus.

Le jeune homme se tourna vers le canard.

-Peux-tu nous amener à la capitale le plus rapidement possible ?

Le canard caqueta tout en faisant un salut militaire.

-Alors, il est temps de montrer ce que tu vaux Anatha.

Le volatile laissa ses deux cavaliers monter sur son dos, puis il partit à toute vitesse.

Le vent sifflait aux oreilles d'Hinata qui s'accrochait à la taille de Naruto.

Anatha avait bien couru car à peine trois heures après leur départ, ils voyaient au loin la capitale.
Mais ce qui le intrigua tout de suite, c'était l'épaisse fumée qui montait de divers endroits dans la ville. C'est comme si cette dernière avait subi un siège.

-La bataille entre les gardes royaux et les rebelles a commencé et je te parie que le Croco est aussi là !

Hinata hocha la tête, son byakugan lui permettant de voir de plus près ce qu'il se passait.

-Ussop et Chopper se battent deux membres de Baroque Works, une vieille femme transformée en taupe et un homme ovale ! Sanji affronte Bon Clay ! Zorro et Nami sont en plein combat face à un homme qui maîtrise le métal et face à une femme qui semble redoutable ! Vivi est prise au piège par Crocodile, mais pour l'instant sa vie n'est pas en danger !

La jeune femme tourna son regard vers la gauche de l'endroit où ils se trouvaient.

-Luffy et Ace sont portés par un homme faucon même s'ils sont encore à une vingtaine de kilomètres d'ici !

Naruto souffla de soulagement en apprenant que les deux frères D étaient vivants et selon Hinata, en assez bonne santé.

-A ton avis, quels sont les personnes les plus en danger ?

Hinata réfléchit et observa le chakra présent dans le corps des combattants.

-Les plus vulnérables dans les combats que je vois sont Nami et Ussop. Ils ne sont pas de grands combattants au corps à corps même si Nami peut s'aider de son bâton. Quant à Vivi, c'est Luffy qui s'en charge et je serai la dernière à vouloir me mettre dans son chemin, vu à tel point il est énervé.

-D'accord...je me charge d'aider Ussop et Chopper. Ils vont avoir besoin d'un coup de main, relatif bien-sûr, mais un coup de main quand même.

-Je suis moi aussi d'accord. Nami risque d'être en difficulté et un petit coup de pouce lui ferait du bien.

-On se sépare ! Bonne chance à toi et à toute à l'heure !

Les deux ninjas se séparèrent rapidement et tandis que la jeune femme continuait sur le dos du canard vers la capitale, le jeune homme avait sauté de la monture et courrait vers l'extérieur de la ville.


Naruto fronça en voyant devant lui des enquiquineurs, des billions en nombre qui semblaient l'attendre.

-Tu n'iras pas plus loin, pirate ! On va te faire ta fête !

Malheureusement pour eux, Naruto n'était pas vraiment d'humeur.

Il pouvait sentir plus loin Ussop et Chopper souffrir et il s'était attaché à ces deux zigotos.

-Dégagez ! Je ne le dirais pas trois fois.

-Même pas en rêve ! On va te battre et pouvoir monter en grade !

L'Uzumaki avait été une véritable puissance durant la quatrième grande guerre shinobi, faisant jeu égal avec Madara et la plupart des ninjas rappelés à la vie par l'edo tensei et quand il s'énervait...il fallait s'enfuir...ou périr.

Le jeune homme prit ses deux sabres, les invoquant rapidement à la surprise de tous et fonça vers ses ennemis, les tranchant rapidement et sans grande difficulté.

Les billions tombèrent au sol pour ne pas se relever, le regard vide, la bouche pleine de sang.

Naruto continua sa course pendant quelques minutes pour arriver à une espèce de petit désert où Ussop et Chopper résistaient tant bien que mal à trois adversaires particulièrement vicieux.

Une vieille femme aux cheveux rouges qu'il avait déjà vu dans le souvenir de Galdino à part qu'elle s'était transformée en taupe géante à l'air particulièrement cruel. Elle était habillée d'un chemisier blanc, d'un pantalon violet, d'un serre tête vert et d'une cravate en forme de sapin de Noël. Elle portait tous les attributs de la taupe, allant des longues griffes aiguisées qui servaient à ce petit mammifère à creuser des galeries dans le sol, des lunettes violettes de la même couleur que ses lèvres (qui elles ne sont pas un attribut « normal » des taupes^^), une force physique plutôt impressionnante et un museau long et effilé, avec de nombreuses moustaches qui lui servaient sûrement de radar.

L'homme qui l'accompagnait était tout aussi particulier que sa partenaire. Complètement ovale, des cheveux blonds comme le sable, un petit nez en trompette, deux immenses bras, mais deux petites jambes qui semblaient montrer que ce n'était pas un très bon sprinteur. Mais vu l'énorme batte de baseball noire qu'il tenait à une main, son principal atout semblait être sa force. Il était tout aussi étrangement habillé : un manteau d'hiver vert clair et foncé, un pantalon noir, et une écharpe orange.

Tout semblait être lui un moyen d'avoir chaud mais il ne semblait pas le montrer.

Le troisième larron était un drôle d'animal. Il semblait être la fusion entre un chien de couleur beige et une arme à feu ressemblant à un gros canon, ou un bazooka. Il avait des poignées sur les deux côtés de son corps, un gros museau et surtout deux narines dont l'une semblait toujours secréter de la morve, signe qu'il était sujet à des éternuements fréquents. C'était d'ailleurs son moyen d'attaque car dès qu'il éternuait, il crachait des balles de baseballs explosives.

En gros, c'était un gros problème.

Il ne fallait pas hésiter et il n'hésita pas à faire deux mûdras.


KATON, TECHNIQUE DE LA BOULE DE FEU SUPRÊME !


Un déluge de flammes fonça vers une sorte de taupe aux cheveux rouge qui écarquilla les yeux en voyant la menace enflammée foncer vers elle.

Miss Merry Christmas échappa de très peu à l'attaque et tout le monde tourna son regard vers le blond.

-Naruto !!

Chopper et Ussop semblaient fous de joie en le voyant.

-Désolé mais je suis un peu en retard. J'ai repris connaissance que depuis un peu plus de trois heures.

-Je vois.

Les trois pirates se regardèrent l'espace d'un instant.

C'est à ce moment que des centaines de billions commandés par une espèce de géant de trois mètres firent leur apparition.

-On ne vous laissera pas vaincre deux membres importants de Baroque Works ! Miss Merry Christmas et Mister Thour sont importants pour le plan du boss !

L'Uzumaki prit rapidement une solution.

-Chopper, Ussop, continuez de combattre la taupe et le ballon humain que vous affrontiez jusque là ! Moi, je m'occupe de ces abrutis !

L'homme au long nez sembla surpris.

-Hé ! Tu ne devrais pas plus tôt t'occuper de l'un de nos adversaires ? Ils sont plus puissants !

Naruto observa Ussop.

-Ussop, c'est toi qui a dit que tu voulais devenir un brave homme des mers, non ?

-Euh...oui.

-Alors il est temps de le prouver.

-Mais...

Naruto le coupa immédiatement, comme s'il n'avait pas écouté son interlocuteur.

- Ce combat vous permettra de voir qui vous êtes vraiment, de gagner de l'expérience et de dépasser vos limites ! N'oublie pas et toi non plus Chopper, que plus la traversée de Grand Line sera avancée, plus nos adversaires seront puissants ! Il vous faut devenir vous-aussi plus forts ! Je reste avec vous pour vous aider si ça se passe mal, mais c'est à vous de faire le travail !

Ussop sembla un instant interpellé, puis son regard perdit son éclat effrayé pour avoir un éclat déterminé.

-Je...je vais le faire Naruto !!

-Moi-aussi Naruto !!

Le concerné sourit.

Ussop et Chopper avaient regagné du poil de la bête ! Tout ce dont ils avaient eu besoin, c'était d'un petit électrochoc pour les pousser à donner le meilleur d'eux-même.

-Les gars ! N'oubliez pas une chose ! Si vous voulez faire honneur à Luffy, si vous voulez vous prouver que vous pouvez réussir vos rêves, donnez tout ce que vous avez ! N'oubliez pas vos promesses ! Et vous gagnerez un pouvoir immense que personne ne pourra arrêter !

Les deux mugiwaras hochèrent et tous les autres semblèrent surpris de voir leur regard luire de puissance, de confiance en soi et en leurs compagnons !

L'ancien ninja sourit légèrement avant de se tourner vers les membres de Baroque Works.

Le rictus de contentement disparut du visage de Naruto et son regard devint froid comme la glace.

-Bien ! Pendant que mes deux amis règlent leur compte à vos deux chefs, je vais me faire un plaisir de vous botter le cul jusqu'à ce que vous ne puissiez plus vous asseoir.

-Comme si on allait te laisser faire !

Le hurlement des ennemis retentit mais il était plein d'hésitation.

Aucun de la bande ne savait à quoi s'attendre avec leur adversaire mais en voyant le corps des billions étendus au sol, soit blessés, soit morts, ils avaient compris que ce n'était pas un petit poisson.
Bravant leur peur, trois membre de l'organisation criminelle foncèrent sur leur ennemi mais se firent instantanément pulvériser.
-Si vous voulez une comparaison, vous êtes des petits poissons en bas de la chaîne alimentaire alors que je suis le super prédateur tout en haut de la chaîne, moi. Et non, je ne me vante pas, c'est la vérité. Néanmoins, même un animal faible peut avoir des moyens de défense efficaces alors je vais donner une chance de déguerpir sans que je me fâche. Si vous insistez néanmoins, je me verrai dans l'obligation de vous écraser.

Le géant qui commandait le bataillon ricana.

-Tu crois sincèrement nous faire peur ? On est bien plus nombreux que toi ! Tu es peut-être plus fort physiquement que mes hommes, mais tu ne fais pas le poids face à moi !

-Je vois. Le nombre fait la force...mais pas là.

Le fait que Naruto n'ait pas prit en compte la deuxième partie de la phrase du géant sembla vexer particulièrement celui-ci qui fonça sur le blond en armant un sabre de grande taille.

L'Uzumaki para sans vraiment de difficulté et repoussa l'homme sur-dimensionné avant d'esquiver rapidement les attaques à distance des soldats de Baroque Works.

Ses deux katanas luirent l'espace d'un instant au soleil avant qu'il ne se retrouve derrière un groupe d'adversaires qui s'écroula au sol, le visage grimaçant de douleur, les yeux fixés à jamais sur le sol.

Les autres mercenaires reculèrent de peur mais contre-attaquèrent rapidement en tirant une multitude de projectiles avec leur fusil.


DOTON, ARMURE DE TERRE.


La terre aux pieds du shinobi de Konoha sembla bouillonner comme de l'eau portée à ébullition avant de jaillir vers le ciel, de se précipiter vers le jeune homme qui avait toujours les mains plaqués contre le sol et de l'entourer de façon presque maternelle.

Les balles frappèrent la terre et s'y fichèrent mais sans faire le moindre mal à la cible qu'elles visaient.

Le regard froid que lança l'Uzumaki à ses adversaires était glacial et tous prirent peur, mais le manipulateur des éléments naturels ne leur laissa pas le temps de le manifester réellement car il les trancha tous avec ses katanas.

Enfin, seul le géant avait réussi à éviter tant bien que mal l'attaque même si des blessures étaient apparues sur sa peau.

-Guh...ce n'est pas ça qui va m'arrêter !

La force de la nature se releva, ayant mis un genou à terre avant de se précipiter vers Naruto qui l'attendait l'arme déjà prête à s'abattre.
Le jeune homme évita l'attaque et frappa de l'un de ses pommeaux de sabre en pleine figure du géant qui tituba.

Ne s'arrêtant pas là, l'Uzumaki prit l'avantage en se déplaçant, cherchant à déséquilibrer son adversaire. En effet, l'objectif qu'il cherchait à atteindre était de pousser le géant à la faute.
Tandis que ce dernier privilégiait les longs mouvements plus efficaces à une distance assez élevée alors que Naruto savait employer à son avantage les petits pas et les pas chassés très utiles pour garder une grande stabilité et une bonne vitesse.

Mais le blond comme Zorro avait certaines choses dans sa manière qui faisaient de lui quelqu'un de très dangereux au sabre même sans être un virtuose : sa capacité à analyser parfaitement le corps de l'adversaire, sa manie qu'il avait de pouvoir en quelques instants réagir à une situation donnée et de répliquer à une vitesse foudroyante, et enfin son habilité presque inimaginable à improviser ainsi qu'à se servir de son environnement.

Tous ces facteurs lui avaient permis de survivre à de nombreux combats et à faire face aux sept épéistes légendaires de Kiri No Gakure.

Néanmoins, ce qui lui manquait c'était justement une maîtrise plus poussée du kenjutsu car même avec toute sa bonne volonté, il n'arrivait pas encore à la cheville de l'escrimeur des Mugiwaras.

C'était cependant suffisant pour lui donner une bonne chance contre un géant qui lui donna une ouverture parfaite pour le toucher en éloignant presque imperceptiblement sa lame de son corps...

Et Naruto ne manqua pas cette chance.


TECHNIQUE À DEUX EPEES, LA DANSE DU COBRA !


Le cobra était un serpent très craint, car en plus de son venin au pouvoir terrible, il était très imprévisible et savait attaquer à une vitesse fulgurante.

Le géant ne put rien faire si ce n'est ressentir une terrible douleur au cou et comprendre qu'il avait été tranché...

C'était bien trop tard pour le reconnaître et le géant s'écroula au sol. Comme tous ses hommes.

Ussop, Chopper, les deux membres de Baroque Works s'étaient même arrêtés de combattre, choqués de voir un tel spectacle. Plus de cent mercenaires de l'organisation de Crocodile vaincus en moins de dix minutes. Un exploit que seul Zorro avait accompli à Weaskey Peak, une île accostée par les Mugiwaras.

Naruto se releva lentement et pendant un instant, tous purent ressentir une incommensurable puissance jaillir de son corps, l'entourer avant d'exploser violemment et de partir dans toutes les directions à la façon d'une onde de choc.

Les deux Mugiwaras et les deux agents de Baroque Works encore debout vacillèrent dangereusement sur leurs jambes, se demandant d'où venait cette énergie si particulière...elle était à la fois majestueuse, pure et sombre, pleine de malice.

Personne ne savait que le jeune homme avait d'une certaine façon utiliser un pouvoir qui n'apparaissait que chez très peu de personnes.

Mais ce pouvoir avait fusionné avec sa propre puissance écrasante, rendant ce don encore plus dangereux...

Le jeune homme regarda avec patience Ussop et Chopper qui comprirent que c'était à eux de faire leurs preuves.

Rapidement, l'affrontement reprit entre les quatre belligérants, devenant de plus en plus violent à chaque minute.

Il faut dire que la technique imaginée par les deux membres de l'organisation criminelle était bien agencée. La taupe traquait/conduisait Ussop et Chopper où il le fallait et l'homme ovale appelé Mister Four utilisait les projectiles données par son espèce de chien fusil pour les envoyer sur les cibles, quand il n'utilisait pas non plus sa batte pour les frapper directement, ce qui était tout autant dévastateur.

Naruto comprit rapidement la dangerosité de l'attaque lorsque Ussop fut projeté très violemment en arrière, le nez presque plié, le sang jaillissant de sa bouche.

Le blond se retint de toutes ses forces d'intervenir. Il savait que le tireur était encore vivant et en relative bonne santé. Même s'il avait envie de foncer sur le duo étrange, il fallait que ses deux amis fassent leur travail.

Il semblait que ces derniers avaient du mal à anticiper toutes les techniques adverses mais ils commençaient à réagir correctement aux différentes solutions.

Une balle frôla la joue de l'Uzumaki qui tourna son regard vers la petite dizaine de mercenaires qui le regardaient en respirant rapidement.
Avaient-ils comprit que c'était le jeune homme qui avait tué tous ces soldats ? Sûrement vu le tremblement de leurs jambes.

Naruto soupira lentement avant de s'avancer vers les soldats qui reculèrent malgré eux.

L'un d'eux tira une balle qui fut coupée en deux par le sabre du possesseur du rinnegan ce qui renforça la terreur des soldats.

Comme chaque fois qu'il le pouvait, Naruto leur laissa une chance de s'en tirer.

-Je vous laisse une opportunité de vous enfuir et de vivre. Je vous conseille de la saisir tant qu'il est encore temps. Ceux que vous voyez au sol ont commis l'erreur de me sous-estimer et de m'attaquer. Ils sont morts pour une cause perdue puisque mon capitaine va faire de la charpie de votre Mister Zéro. Renoncez et vous pourrez quitter ce lieu sans aucune blessure. Continuez à attaquer et vous ne verrez plus le jour. Je vous laisse un choix. Prenez l'option qui vous chante mais l'un des deux choix est mortel pour vous.

Étonnement, ce fut la première solution qu'ils prirent et ils quittèrent la zone en courant, ne regardant pas derrière eux.

Naruto retourna à l'observation de l'affrontement derrière lui.

Mister Thour et Miss Merry Christmas semblaient avoir changé leur stratégie. Ils avaient adopté deux tactiques : la taupe creusait de très nombreuses galeries par lesquelles son compatriote pouvait passer. Ils esquivaient ainsi toutes les attaques adverses. La vieille femme s'occupait d'attraper Ussop et Chooper et les dirigeait vers l'homme ovale qui les frappait cette fois-ci directement avec son arme surdimmensionnée.

Inutile de préciser que les deux amis du blond souffraient mais leur vie n'était pas encore en danger.

Finalement, Chopper croisa ses sabots dans une position étrange ce qui faisait qu'on pouvait voir un faible espace entre deux de ses ongles.

Il prit un air concentré et cria à Ussop d'occuper deux secondes leurs opposants pour trouver leurs points faibles.

Ussop fit son travail correctement, même s'il se fit attraper et envoyé par la taupe directement dans plusieurs murs et même dans les murs d'un temple qui commença à s'effondrer sur le jeune homme.

Naruto intervint instantanément.


DOTON, PILLIERS DE LA TERRE !


Les protections retinrent les débris qui menaçaient d'ensevelir le tireur d'élite de l'équipage qui remercia le blond.

Mister Four tira une balle vers l'Uzumaki qui l'esquiva agilement, mais sans faire mine de contre-attaquer, faisant clairement comprendre aux deux autres Mugiwaras que c'était leur combat.

Justement, au même moment Chopper sembla découvrir un point faible dans la tactique de leurs adversaires et héla son ami plutôt amoché qui vint vers lui, en esquivant plus ou moins bien les projectiles et la taupe enragée.

Le petit renne lui souffla quelque chose à l'oreille et le pirate au long nez eut un rictus de joie.

Naruto sourit en comprenant que la riposte était en cours.

Ussop fit mine de s'enfuir des lieux tout en évitant les trous creusés par la vieille taupe même si le blond présent vit parfaitement que c'était une ruse.

Malheureusement, Miss Merry Christmas était sous la terre et ne pouvait donc pas deviner le piège prévu et Mister Thour ne semblait pas avoir comprit la soudaine agitation chez l'adversaire.

Pendant ce temps, Chopper se jeta sur le sable et propulsé par son élan se retrouva nez à nez avec le chien qui sembla plutôt...perplexe par la tentative du renne.

C'est à ce moment que ce dernier passa à l'action.

Il jeta du sable dans les narines du canidé/arme qui eut aussitôt une envie abominable d'éternuer pour se dégager les naseaux.

Au moment où il propulsait sa tête en avant, Chopper lui appuya la tête pour la plonger dans l'un des trous creusés par la taupe.

Naruto sourit en comprenant immédiatement le plan très intelligent et audacieux de son ami non humain.

Lassou, le chien n'était jamais très loin des orifices du sol, sûrement pour être toujours prêt à tirer une balle de baseball vers Mister Four qui la tirait vers sa cible. Malheureusement, la tactique de Baroque Works avait un hic...toutes les galeries communiquaient entre elles et si jamais une explosion s'y produisait et que les trois membres de l'organisation s'y trouvaient tapis comme à ce moment...

Chopper et Ussop s'étaient dépêchés de quitter la zone.

Miss Merry Christmas sortit à demi d'un trou comme son partenaire pour observer incrédules, la fuite adverse.

Battaient-ils en retraite ?

Ils avisèrent Naruto qui était toujours au même endroit et qui les observaient avec amusement.

Puis, à leur grande surprise, il agita une main et s'envola, rejoignant très rapidement ses deux compagnons.

Le jeune héritier du rinnegan sourit de nouveau en sentant le sol gronder de plus en plus violemment puis...boum.

Un violent panache de flammes jaunes et rouges monta vers le ciel accompagné d'un panache de sable ce qui donnait à la scène un air de fin du monde.

Les flammes montèrent dans le ciel pendant quelques secondes avant de finalement retomber contrairement à la fumée noire qui se mit à s'élever propulsée par l'air chaud présent près du sol.

Pourtant, les deux membres de l'organisation de Crocodile révélèrent leur résistance en se relevant, bien que blessés.

-Mister Four, on attaque à nouveau !

-O...u...i...

La taupe plongea à nouveau dans le sol et très vite, Ussop fut de nouveau propulsé en avant, tenu par les pieds par la vieille mégère.

Mais cette fois-ci le tireur d'élite n'avait pas l'intention de se laisser faire comme d'autres fois et comptait sur l'aide de son ami renne.

Ce dernier comprit tout de suite ce qu'attendait son compagnon et se concentra avant de se relever.

-Vous ne nous aurez pas une autre fois !

Le renne hurla vers le ciel avant de crier :

-L'effet de ma rumble ball va vous vaincre !

Le renne pouvait en effet multiplier ses pouvoirs grâce à ce qu'il appelait la rumble ball, un médicament en forme de bille d'un jaune foncé. Avec cette sorte de drogue, Chopper pouvait accéder à de nombreuses formes que ne lui permettait pas son fruit du démon, le fruit zoan hito hito no mi. Les effets de ce médicament ne durait que trois minutes, mais il était souvent très efficace contre la plupart de ses adversaires.


HITO HITO NO ARM POINT !


Le petit renne prit sa forme animale standard qu'il employait souvent pour la course et fit grandir ses bois à tel point qu'elle faisaient presque un mètre de long.

Il rattrapa en un instant Ussop et la vieille taupe.

Le tireur en profita pour enlever ses chaussures ce qu'il fit qu'il évita Miss Merry Christmas ; cette dernière eut le malheur de relever la tête pour regarder stupidement sa proie lui échapper et se fit ainsi percuter par les bois du médecin des Mugiwaras.

La taupe se fit soulever de terre tandis que Chopper fonçait vers Mister Four qui avait armé sa batte en métal.

-Attend Mister Four ! Attend ! Attend ! Attend !

Peine perdue...elle se prit un très violent coup de batte qui lui fit perdre instantanément conscience et l'envoya pour un instant vers d'autre cieux avant de la faire retomber non loin de là.

Ussop profita tout de suite de la stupeur des deux derniers membres de Baroque Works encore conscients et utilisa son lance pierre pour projeter un énorme marteau particulièrement lourd en pleine poire de Mister Four.

Ce dernier fut prjeté en arrière, emportant par la même occasion Lassou qui était derrière lui.

Les deux gredins percutèrent un mur de briques rouge qui ne résista pas au choc et s'effondra sur eux.

Lassous sous le choc laissa échapper une batte de baseball explosive qui tomba entre les trois membres de Baroque Works qui s'étaient retrouvés tous l'un à côté de l'autre par un concours de circonstance.

Une violente explosion finit de mettre hors de nuire les trois mercenaires.

Ussop s'effondra sur le sol, rattrapé juste à temps par Naruto qui l'étendit précautionneusement sur le sol.

Chopper semblait paniqué par les blessures du tireur d'élite.
-Un médecin ! Viiite !

-Euh...Chopper, le docteur, c'est toi...

-Ah...

Naruto cacha son rire dans une petite toux discrète.

Le petit zoan se dépêcha de soigner Ussop, ou plutôt, de le transformer en bandage vivant.

L'Uzumaki sourit encore une fois vu l'air de momie du tireur.

Une violente explosion retentit lui ramenant à l'esprit sa mission.

Il concentra son chakra sennin sur la ville pour essayer de ressentir les traces de ses autres amis et finit par en trouver une : Sanji.

Il combattait son adversaire, mais il semblait être en difficulté.

Le jeune homme se tourna vers ses deux compagnons.

-Je dois aller aider Sanji qui semble en difficulté ! Reposez-vous un peu et dès que vous êtes d’aplomb, rejoignez le palais où se trouve Vivi ! Quelque chose me dit que Luffy va avoir besoin d'un coup de main lorsqu'il arrivera là-bas.

-Luffy est vivant ?! Alors il n'est pas mort comme l'avait annoncé la vieille taupe ?!

Ussop et Chopper affichaient une mine soulagée et confiante.

-Je le savais ! Il n'aurait pas pu mourir aussi facilement !

Naruto hocha de la tête.

-Il sera au palais dans une dizaine de minutes.

-Génial !

Le membre de l'équipage au long nez essaya de montrer sa joie mais dû vite arrêter de gesticuler à cause de la douleur !

-Ussop, ne bouges pas !

La voix aiguë de Chopper était désapprobatrice et son interlocuteur se rassit l'air penaud.

Le second blond des Mugiwaras avec Sanji eut un léger rire avant de regarder ses deux compagnons qui étaient allongés et qui reprenaient peu à peu leur souffle.

-Je vais aller voir les autres, mais avant.


KAGE BUNSHIN NO JUTSU.


A la stupéfaction des deux blessés, un nuage de fumée blanche apparut de nulle part et un second Naruto apparut.

-C'est un clone. Il va veiller à ce que vous ne soyez pas embêtés par des invités indésirables.

Ussop et Chopper hochèrent lentement de la tête, encore trop surpris pour émettre la moindre parole.

L'Uzumaki se tourna vers sa copie.

-Je compte sur toi.

-Pas de problèmes, boss. Je veille sur eux.

L'original opina puis après un dernier regard vers ses deux amis, partit à toute vitesse vers les habitations les plus proches, bondissant par moment pour prendre de la vitesse.

Il décida de prendre de la hauteur pour se repérer.

A sa gauche, il pouvait sentir Zorro et Nami combattre, aidés par Hinata qui épaulait la rousse lorsque cette dernière en avait besoin.

Mais comme lui, elle laissait la navigatrice combattre par elle-même, n'agissant que lorsqu'il le fallait.

C'était le combat de Nami et non le sien.

Quant à Zorro, Naruto se demandait vraiment s'il avait besoin de lui, car il semblait s'en sortir comme un chef.

Il appliquait les conseils d'Ace que lui-même semblait avoir obtenu d'un de ses amis chez Barbe Blanche, Vista et qui était un véritable maître du kenjutsu.

Sentir sa lame ? Croire en elle et ne faire qu'un avec elle, hein ? C'est si ressemblant aux conseils de Yûgao-sempai et de Zabuza...

Le jeune homme sortit de ses pensées, secoua la tête pour se reconcentrer puis fila vers le lieu où se trouvait Sanji.

Après quelques minutes de combat, le jeune homme arriva sur les lieux du combat et comprit que ça n'allait pas pour son ami cuistot.

Si encore, il n'avait qu'à se concentrer sur Bon Clay qu'il affrontait, ça irait, mais il devait esquiver les attaques de billions, l'épuisant petit à petit. En plus le travesti utilisait le visage de Nami pour déstabiliser le cuisinier.

Naruto décida d'intervenir et fit quelques mûdras.


FUUTON, DISTORSION DE L'AIR !


Son attaque balaya littéralement les mercenaires aidant le travesti.

Tout le monde, c'est à dire Bon Clay, Sanji et les billions qui avaient évité par miracle la technique s'immobilisèrent en voyant atterrir un combattant particulièrement impressionnant.

-Naruto !

Celui-ci se tourna vers Sanji.

-Désolé pour le retard, mais j'ai dû donner un petit coup de pouce à Ussop et Chopper dans leur combat contre une vieille taupe nommée Miss Merry Christmas et son compagnon Mister Four.

Le cuisinier soupira de soulagement, avant d'expulser un petit nuage de tabac dans l'air.

-Si tu es là, ça veut dire qu'ils ont gagné leur combat. Mais que fais-tu là ? Tu ne devrais pas aller voir Vivi-chan ou Nami-chan et les aider ?

-Vivi va être sauvée dans quelques minutes par notre capitaine qui arrive et Nami est protégée par Hinata. Comme tu étais tout seul et que tu étais embêté par quelques pots de colle particulièrement gênants, je me suis dit que m'occuper de ces gêneurs t'aiderait.

-D'accord, mais j'affronte seul ce travesti. C'est mon honneur de cuisinier qui est en jeu !

-Je ne tiens pas à t'empêcher de faire honneur à ton chez cuisinier Zeff.

Le fumeur de l'équipage lui avait en effet raconté son histoire et ses péripéties.

-Très bien. Alors je m'occupe de ce Bon Clay et toi des mercenaires ?

-Pas de problèmes.

Naruto s'occupa donc des mercenaires, les repoussant, les obligeant à s'éloigner du combat de Sanji.

FUUTON, SOUFFLE DU DRAGON !


Contrairement à ce qu'elle semblait désigner, ce n'était pas une technique basée sur le feu mais sur le vent. Elle était nommée comme cela parce que les ninjas de Suna avaient constaté qu'elle s'alliait bien avec le feu. Mais elle était tout aussi efficace sans le katon car elle provoquait un vent violent qui déséquilibrait la ou les cibles et permettait ainsi d'attaquer au corps à corps sans que l'adversaire puisse se défendre.

Les billions ne firent pas exception à la règle et furent repoussés en arrière assez longtemps pour que l'ancien ninja apparaisse entre eux et les sabre, les faisant hurler de douleur.

Un billion essaya de l'agresser dans le dos avec son couteau, mais à une vitesse digne d'un chat sauvage, le jeune homme se retourna et para la lame avant d'envoyer le vicieux de l'autre côté du voile.

Les adversaires étaient dérangeant mais sans plus car même s'ils avaient apparemment plus de puissance que ceux rencontrés auparavant, ils n'avaient qu'un niveau de faible génin.

Tout fut vite terminé et Naruto profita du relatif peu d'activité dans la zone pour s'asseoir et reprendre les forces qu'il avait perdu au combat.

Ce n'était pas tant les derniers combats qui l'avaient essoufflé, mais plutôt la venue sur une roche volante qui l'avait vraiment épuisé. Bien qu'il ait récupéré pendant son inconscience et durant son retour sur l'un des amis de Karoo, il n'était pas encore au plus haut de sa forme.

Et quelque chose lui disait que ce serait nécessaire.

Une cavalcade se fit entendre et en se cachant dans une rue, il put voir une vingtaine de marines courir dans les rues derrière Tashigi, la capitaine qu'il avait vaincu à Rainbase.

Cependant, Smoker, le fumeur de cigares ne semblait pas être là.

Naruto partit dans la direction opposée, vers Sanji qui affrontait Bon Clay.

Il fallait que le cuisinier se dépêche s'ils ne voulaient pas affronter Crocodile et la marine en prime.

Heureusement, l'autre blond de l'équipage était en train de prendre l'avantage sur le travesti.


MOUTON SHOOT !


C'est un violent coup de pied arrière qui partit dans l'abdomen de Mister Two, l'envoyant dans un mur.

Ce dernier se releva et repartit à l'attaque.


FULGURO TRAVELO POING !


Bon Clay donna un coup de poing surpuissant à Sanji qui fut projeté dans un mur à son tour.

Mais la volonté de vaincre animait autant le travesti que le cuisinier des Mugiwaras et ce dernier jaillit du trou dans le mur pour se précipiter vers son adversaire.

Les deux combattants échangèrent une volée de coups mais ils étaient tous parés par l'un ou par l'autre.

Naruto siffla, impressionné. Ces deux hommes avaient une puissance incroyable dans leurs jambes, assez pour l'envoyer valdinguer dans un bâtiment.

Bon Clay essaya une nouvelle fois de prendre l'avantage en tournoyant sur lui-même et en enoyant un violent coup de pied circulaire vers le cuisinier en hurlant :


TRAVELO PUNCH, SOUVENIR D'UN JOUR D'ETE !


Sauf que cette attaque fut inutile vu qu'elle fut parée par un « veau shoot » de Sanji.

Celui-ci répliqua instantanément par un violent coup de talon qui toucha le travesti, mais Bon Clay réussit à ne pas trop reculer et attaqua à son tour.

Pendant un instant, Naruto eut l'impression de voir deux danseurs faire un show car les deux combattants se tournaient autour, tentant de trouver une ouverture.

Cette danse était entrecoupée par des offensives très vite contrées.

C'était donc un combat entre deux personnes de même puissance.

Dès que l'un des deux adversaires prenait l'avantage, l'autre trouvait presque immédiatement un moyen de revenir au niveau.

Les jambes semblaient être mises à rude épreuve, vu les grimaces qu'ils poussaient tous les deux, mais aucun ne semblait flancher.

Les coups continuaient à s'échanger, de plus en plus violemment.


CONCASSE !


TRAVELO PUNCH, SOUVENIR D'UN JOUR D'ETE !


Les deux techniques furent hurlées en même temps, les deux pieds se percutèrent avec autant de force et une fois encore les deux adversaires volèrent chacun dans un mur.

Mais aucun des deux ne semblait vouloir flancher.

Naruto regardait le duel avec appréhension.

S'ils continuaient, ils allaient être vraiment blessés et même si Naruto désirait que Sanji gagne, il respectait Bon Clay pour sa volonté de vaincre, et son désir d'accomplir ses serments.

La mêlée devint encore plus dangereuse lorsque Bon clay prit les cygne qui dépassaient de ses vêtements et les prit en main, montrant les becs pointus et en acier des volatiles.

L'avantage revenait à l'okama qui pouvait infliger des blessures graves au cuisinier.

Mais ce dernier ne sembla pas plus impressionné que cela et revint à l'attaque.


PRIMA SHUYAKU WAZA !


Les lames des cygnes vinrent se fixer sur les ballerines du travesti et celui-ci donna un coup de pied si rapide à Sanji que ce dernier ne put l'éviter.

Sourcil en vrille comme aimait le répéter Zorro partit en arrière en serrant les dents de douleur tandis qu'il se tenait le flanc d'où s'échappait du sang.

Mais il ne semblait pas être possible pour le cuisinier de renoncer car il se força à ne pas ressentir la douleur et partit comme un boulet de canon sur son ennemi et lui administra un violent coup de pied.


RECEPTION !


Mister Two fut mis à terre et roula jusqu'à ce qu'il réussisse à se relever, titubant légèrement.

Mais Sanji n'en avait pas fini car il bondit de nouveau vers l'okama et mit ses deux pieds en avant.


BOUQUETIÈRE !


Les deux pieds touchèrent Bon Clay sous le menton et l'envoyèrent illico presto dans le bâtiment le plus proche où il s'encastra violemment.

La moitié du mur supérieure ne résista pas au choc et tomba sur l'okama à moitié conscient.

Sanji profita du temps que mettrait l'autre duelliste pour allumer une nouvelle cigarette et tirer une bouffée de tabac.
-Tu abandonnes ?

La voix de Bon Clay, à moitié étouffée par les pierres qui le coinçaient retentit immédiatement.

-Jamais !


BAKUGEKI HAKUCHÔ !


Les débris qui bloquaient le travesti furent littéralement réduites en miettes par les centaines de coups de pied qu'il donna.

Bon Clay semblait touché au crâne car du sang lui coulait sur la joue, mais à aucun moment il ne sembla être gêné ou même s'en rendre compte.

-J'ai fait un serment à Mister Zero et même si je suis triste de savoir que toi et tes compagnons êtes mes ennemis, je me dois de le respecter ! J'vais te vaincre Sanji !

Le blond au sourcil si particulier sembla ne pas avoir de réaction avant de se mettre à nouveau en position de combat.

-Alors viens te battre ! Mon amitié pour mes amis est plus puissante que tes coups pied.

Bon Clay recula d'un pas.

-L'amitié...

Il se mit à pleurer d'émotion.

-C'est trop beauuuu !

Il sembla se rendre compte que ce n'était pas vraiment le moment pour pleurer et se mit lui-aussi en position de combat.

L'affrontement reprit de plus belle sous le regard attentif de Naruto, qui restait tout de même sur ses gardes.

L'arrivée d'éléments inopportuns était toujours possible.

Mais il semblait que les deux belliqueux rivaux en dessous n'en avaient cure.

Il ne pouvait y avoir qu'un vainqueur et chacun des deux donnait tout ce qu'il avait pour être celui qui resterait debout.


BOMBARDIER ARABESQUE !


VEAU SHOOT !


De nouveau les deux adversaires s'infligèrent un violent coup de pied qui les propulsa au choc sauf que cette fois-ci, ils se relevèrent tous les deux avec beaucoup plus d'hésitation.

Le combat arrivait bientôt à son terme.
Sanji souffrait de plusieurs blessures très douloureuses dues aux becs en acier des cygnes et avait une épaule en mauvais état tandis que Bon Clay possédait des hématomes sur presque tout la surface supérieure de son corps et boitait légèrement.

Pour Naruto qui plissait les yeux pour ne pas être aveuglé par la poussière soulevée par les combats qui devaient avoir lieu plus loin, la victoire allait revenir à celui qui allait pouvoir surprendre l'autre par un mouvement inattendu.

Le cuisinier et le travesti se regardèrent, mais il n'y avait pas de haine ou de ressentiment dans leur regard. Juste de la fierté et une certaine dose de fierté.

Ils s'élancèrent l'un vers l'autre à toute vitesse.


VEAU SHOOT !


BOMBARDIER ARABESQUE !


Le pied de l'okama tomba vers Sanji, mais celui-ci ne lui laissa pas le temps d'achever son geste et frappa avec son pied la jambe de Bon Clay.

La travesti fut pendant un instant déstabilisé puisque ne pouvant plus que s'appuyer que sur un pied et recula presque comiquement à cloche-pied.

L'élève de Zeff aux pieds rouges en profita immédiatement et bondit en l'air avant de faire retomber sa jambe et son pied sur la tête de son adversaire avec une incroyable puissance.


ESCALOPE !


Bon Clay sembla pouvoir pendant un instant pouvoir parer cette attaque en ayant mit ses mains au dernier moment au dessus de lui, mais la technique de Sanji était bien trop puissante pour être stoppée et Mister Two fut projeté au sol, y creusant un cratère de dimension respectable.

Le travesti ne sembla pas pouvoir s'en relever et resta au sol, vaincu.

Sanji et Naruto qui venait de le rejoindre s'approchèrent de lui.

Bon Clay ouvrit les yeux.

-J'ai perdu...

-Ça semble évident.

Sanji alluma une nouvelle cigarette et prit une bouffée de tabac avant de l'expirer doucement.

-Mais tu t'es bien battu.

-Achèves-moi.

-Non.

Bon Clay ouvrit de nouveau les yeux, surprit par la réponse immédiate du cuistot.
-Pourquoi ?

Ce fut Naruto qui lui répondit d'une voix douce.
-Même si tu as combattu pour Baroque Works, tu n'es pas mauvais de nature et tu es même d'une certaine façon ami avec nous, comme tu l'as montré sur le Merry. Pour moi, c'est certain : tant que tu n'es pas traité par Luffy comme un ennemi, tu resteras un potentiel ami. N'oublie pas ce que je t'ai dit sur notre navire. Emploie tes capacités pour aider les personnes que tu considère comme proches de toi. Tu les as utilisé ici pour le mal, sans vraiment t'en rendre compte. Ce pays n'a pas besoin d'un roi tel que Crocodile qui ne fera que conduire Alabasta à la ruine. Elle a besoin d'un roi tel que Nefertari Cobra et d'une princesse telle que Vivi.

-Pour mes amis ?

Bon Clay ne semblait surtout retenu ça.

-Oui pour tes amis.

Il se mit à pleurer de nouveau.

-J'avais complètement oublié que j'avais des amis...beuheuheu...c'est...

Il ne put finir sa phrase qu'il se prit un méchant coup de pied de Sanji, l'envoyant une bonne fois pour toute à la lisière de l'inconsicence.

Le cuistot se retourna avant de parler à son adversaire à moitié dans les vapes.

-Je t'épargne parce que Luffy te considère comme un ami et parce que tu es un adversaire digne de respect...mais ne t'avise plus de traiter Vivi ou Nami comme ça !

Sanji commença à partir et Naruto le rattrapa rapidement, une goutte de sueur derrière le crâne.
-C'était obligé ce dernier coup de pied ?

-C'était pour mettre vraiment fin au duel.

-Je vois...

Sanji sourit avant de se tourner vers l'ancien ninja.

-Alors, le combat t'a plu ?

-C'était plutôt bien. Tu as un sacré coup de pied.

-Je me suis entraîné avec Zeff aux pieds rouges, celui qui m'a tout appris et je ne regrette absolument pas son enseignement.

-Il a l'air d'être sacrément puissant ce Zeff.

-Et encore, tu n'as pas vu ce qu'il était capable de faire lorsqu'il avait encore ses deux jambes et qu'il était pirate. On dit qu'il était un rival de Gold D Roger.

Naruto siffla, impressionné.

Les deux ninjas, en arrivant dans ce monde avaient eu le temps d'être d'apprendre la légende du pirate qui avait conquis la totalité de Grand Line et entreposé le légendaire trésor One Piece sur Rought-Tell, la dernière île de Grand Line. Selon tous ceux à qui ils avaient posé la question, Gold D Roger était une légende aussi importante que l'était le Rikudou Sennin dans leur ancien monde.

En gros, un sacré lascars.
-Au fait, où en sont les autres ?

Naruto se tourna vers son ami blond.

-Ussop et Chopper ont vaincu leur adversaires tout seul et je ne suis intervenu que pour éviter qu'ils meurent. Zorro, d'après ce que je ressens dans la ville finit son combat face à un adversaire redoutable, Nami est protégée par Hinata et Luffy ainsi que Ace vont bientôt arriver à Alabasta.

-Je vois. Luffy va bien ?

-Il sembla aller plutôt bien et ils semblent voler sur un animal, ou plutôt sur un homme transformé en animal.

-Un zoan ?

-Il semblerait.

Un bruit de cavalcade se fit de nouveau entendre, obligeant les deux Mugiwaras à se dissimuler derrière un tonneau qui était posé près d'un mur tandis qu'une vingtaine de marines passaient près d'eux.

Les soldats coururent vers une rue et s'y engouffrèrent, ne prenant même pas le temps de regarder en arrière.

-Et bien, ils étaient pressés ceux-là.

Sanji hocha la tête avant de prendre une bouffée de tabac.

-Si la marine intervint, alors nous devons retrouver les autres avant qu'ils ne soient capturés par la marine.

-C'est sûr.

Ils s'empressèrent de courir vers le centre de la capitale, vers les combats, mais aussi vers leurs amis.

Des billions et des soldats du gouvernement mondial les aperçurent et tentèrent de les arrêter, mais ils n'étaient pas de taille face aux deux combattants.

-Les amis !

Sanji et Naruto se retournèrent, voyant arriver vers eux Ussop et Chopper qui marchaient plus ou moins bien.

Même le cuisinier qui était connu pour être assez impassible eut du mal à ne pas rire en voyant la momie qu'était devenue le tireur d'élite de l'équipage.

En comparaison, Chopper semblait n'être qu'amoché vu le peu de bandages qu'il avait.

Mais Naruto avait appris que pour une obscure raison, les possesseurs de fruits de démon guérissaient plus vite de leurs blessures que les humains normaux ; il n'était donc pas si surprenant de voir que le médecin de bord ne portait plus les impressionnantes blessures qu'il portait lorsque l'Uzumaki l'avait quitté.

-Vous allez bien ?

Naruto eut un petit sourire amusé.

-C'est plutôt à nous de dire cela, et surtout à toi, Ussop. Tu sembles un peu pâlichon, si on oublie de parler de ces nombreux bandages qui couvrent ton corps.

Le menteur professionnel rougit et eut un petit sourire gêné.

-Et bien, on peut dire que ça va à peu près...quand je ne bouge pas trop...ouille...

Sanji ricana en voyant la grimace du jeune homme au long nez.

Une explosion qui apparut à quelques mètres d'eux, projetant de la terre sur eux leur rappela qu'ils étaient tous dans un combat pouvant devenir extrêmement dangereux.

La place centrale d'Alubarna où se concentraient la majorité des combats n'était pas très loin...

Ils se précipitèrent vers le palais qu'ils voyaient au loin, tout en éliminant les soldats ou mercenaires qui ne manquaient pas de leur barrer le passage dès qu'ils le pouvaient.


HISSATSU KAENBOSHI !


Une bille de couleur rouge jaillit du lance pierre d'Ussop et partit vers un groupe de billions et explosa à leur contact, les envoyant valdinguer dans toutes les directions.

Ils continuèrent d'avancer, le plus vite possible pour arriver au lieu où était Vivi qui semblait avoir des ennuis.
Crocodile la tenait par le cou juste au dessus du vide avec la volonté évidente de la faire tomber par dessus le parapet, ce qui condamnerait la princesse d'Alabasta à une chute mortelle d'une vingtaine de mètres.

Le shichibukai riait aux éclats de son rire si bizarre, sûr de pouvoir en tuant l'héritière du trône d'Alabasta, prétendre au trône si convoité du royaume.

Sauf qu'il avait oublié quelque chose d'important : il ne faut jamais, jamais sous-estimer un D. Encore moins deux.

Et alors qu'elle commençait à tomber, un oiseau apparut et sur son dos : Ace et Luffy.

Vivi fut attrapée au vol par un Luffy extrêmement concentrée tandis qu'Ace mettait un coup de poing au manipulateur de sable, le faisant tomber au sol.

Naruto utilisa son vent comme un coussin sur le sol ce qui permit à Vivi et à son « porteur » d’atterrir au sol sans vraiment de problèmes.

Ace et l'oiseau zoan les rejoignirent rapidement.

C'est à ce moment que toutes les personnes présentes virent Zorro qui présentait de très nombreuses coupures à moitié cicatrisées sur le torse, Nami qui semblait être portée par le sabreur et Hinata en assez bonne santé les rejoindre.

La rousse posa le pied au sol et se mit à courir vers le capitaine des Mugiwaras, faisant gueuler Zorro qui déclara à la navigatrice qu'elle aurait pu courir elle-même.

Cette dernière comme Naruto le pensait ne l'écouta pas et fonça sur Luffy avant de le frapper sur le crâne.

-Crétin ! Pourquoi tu ne nous as pas donné de nouvelles plus vite ! On était tous inquiets pour toi !

-Désolé, mais Ace a combattu Crocodile devant Rainbase et le temps qu'il se soigne, qu'on récupère un petit quelque chose et qu'on vienne ici avec Pell...c'est pour cela qu'on arrive que maintenant. Pourquoi tu t'inquiétais pour moi ?

-Quoi ?! N...non pas du tout !

Elle rougit et capta les sourires discrets des personnes aux alentours.

-Et arrêtez de sourire !!

Luffy qui n'avait bien-sûr pas comprit semblait perplexe, mais il se détourna vite de ce problème pour se retourner et regarder Crocodile qui s'était relevé et qui le toisait avec un sourire supérieur.

-Les amis !!

Tous se tournèrent vers Vivi qui semblait affolée.
-Que se passe-t-il Vivi-chwan ?

La princesse se tourna vers Sanji et les autres avant de balbutier quelque chose que personne ne comprit.

Hinata s'approcha d'elle et lui caressa le dos de manière à l'apaiser.
-Paniquer ne servira à rien. Que se passe-t-il ?

-Une bombe...Crocodile à posé une bombe dans le périmètre de la ville et il va la faire exploser dans une demi-heure...

-Quoi ?!!

Tout le monde était surpris et catastrophé par la nouvelle.

-Puissante cette bombe ?
-Selon Crocodile, elle a la puissance de tout raser sur plus de cinq kilomètres !

-Quoi ?!!

Naruto gronda de rage en comprenant que tous les habitants et tous les êtres vivants de la ville étaient menacés.

-Mais ce qui est le pire, c'est que la zone est remplie de combattants qu'ils soient royaux ou de la rébellion ! Si la bombe explose, elle les tuera tous ! Et Crocodile s'en sortira intact puisqu'il possède une fruit du démon logia !

Zorro, Luffy et Ace était particulièrement furieux d'apprendre la nouvelle.

-Il faut trouver cette bombe et la déactiver !

Tous se tournèrent, surpris, vers Ussop qui venait de parler, puis ils hochèrent la tête.

-On va devoir faire des équipes qui vont devoir la chercher dans Alubarna !

-D'accord !

-Luffy, tu restes ici et tu t'occupes du croco ! Vivi et Ussop vous resterez dans les environs de la place car c'est toi qui connais le mieux la zone et Ussop pourra nous prévenir grâce à ses fumigènes ! Sanji et moi, on fouillera l'est car je sais parfaitement me repérer dans une grande ville et Sanji pourra me déf...euh nous défendre contre tout danger !

-C'est pas ce que que tu allais dire !

Un regard furibond mit fin aux protestations d'Ussop et aux cris de joies du cuisinier, si content d'être avec sa Nami-chwan.

-Chopper et Zorro vous chercherez à l'ouest et je compte sur toi Chopper pour ne pas perdre Zorro, car sinon, ce sera la galère pour le retrouver !

-Ça veut dire quoi ça ?!

Autre regard furibond qui calma le sabreur, enfin l'espace d'un moment.

-Tu peux compter sur moi Nami !

Le petit renne semblait prendre la mission très au sérieux et piaffait de commencer.

-Hinata et Naruto, je sais que vous vous connaissez depuis longtemps et vous serez plus forts si vous êtes ensemble ! Cherchez au sud et détruisez cette bombe si vous la trouvez !

-Pas de problèmes.

Naruto souriait, content d'être avec Hinata et cette dernière affichait le même air.

Nami se tourna vers Ace et Pell qui la regardaient, attentifs.

La rousse semblait plutôt intimidée par le zoan et par le frère de Luffy mais elle s'efforça de le cacher.
-Je sais que vous ne faites pas partie de l'équipage, mais pouvez-vous s'il vous plaît examiner tout ce qui se passe au nord ? C'est la seule zone que nous ne pourrons pas surveiller sinon.

L'homme oiseau hocha la tête pour faire part de son assentiment et Ace sourit à la jeune femme.

-Je l'aurais fait de toute façon.

Tous se tournèrent vers Luffy qui était concentrée sur Crocodile qui souriait toujours narquoisement au sommet du palais.

-Je vais le dégommer, lui. Désolé les gars, mais je me suis fait à moitié battre par cette ordure. Ça n'arrivera plus.

Il étendit ces mains en arrière et les lança ensuite jusqu'au parapet d'où Vivi avait été jetée, c'est à dire vingt mètres plus haut.

Le capitaine se tourna vers son frère.

-Ace, je peux compter sur toi pour prendre soin de mon équipage et les aider si besoin ?

-Pas de problèmes. Détruits ce shichibukai qu'on puisse mettre fin à cette stupide guerre et qu'on puisse après se reposer.

-C'est ce que je vais faire.

Naruto remarqua le tonneau qui était accroché sur le dos, qui émettait des clapotis dès que Luffy bougeait et sourit en sachant sa provenance.

L'eau coule de nouveau à Yuba...

-A toute à l'heure.

-On compte sur toi Luffy.

Celui-ci jeta un regard reconnaissant à l'Uzumaki puis s'envola à cause de l’élasticité de ses bras.

Il arriva au niveau de Crocodile et le frappa violemment à la figure, l'envoyant bouler au sol, à la stupéfaction de ce dernier.

En bas, tous les membres de Mugiwaras, Ace et Pell se regardèrent avec sérieux.

Une explosion jaillit non loin d'eux, mais elle ne les fit pas flancher.
-Il nous faut trouver cette bombe dans moins de vingt-cinq minutes maintenant !

Vivi semblait bien plus calme maintenant qu'elle savait que ses amis étaient à ses côtés.
-C'est faisable si on se débarrasse des pots de colle qui nous gênent.

A ces mots Zorro et Sanji se débarrassèrent en deux secondes des billions qui étaient apparus pour essayer d'atteindre Vivi, sans succès.

-On n'a qu'une demi-heure grosso modo, sinon, c'est la fin !

Ussop semblait supporter la douleur et affichait un air à la fois furieux et concentré.

-On y arrivera.

Tous hochèrent la tête, d'accord avec les derniers mots de Naruto.

Leurs regards étaient animés de la même colère envers Crocodile, de la même envie de vaincre, du même espoir de mettre fin à la guerre qui grondait à Alabasta, de la même confiance envers les autres...

Puis tous partirent par deux dans toutes les directions.
La contre-attaque des Mugiwaras venait de débuter.