Nouvelle vie, nouveaux amis.

par Aeson

Chapitre 2.

Titre : Nouvelle vie, nouveaux amis.

 

    C’était connu de tous…

Mugiwara Luffy…adorait la nourriture et il lui arrivait volontiers de « piquer » du « manger » dans le frigo qu’avait installé Sanji.

D’ailleurs, c’est pour cela que ce dernier comptait mettre un cadenas.

Empêcher son capitaine de se lever lorsque tout le monde était endormi ou presque pour vider la réserve de nourriture était devenu son métier et il ne comptait plus les nuits où il devait se lever pour mettre une claque à l’homme élastique et l’obliger à retourner se coucher.

Le blond poussa un soupir de dépit.

Heureusement, ce soir-là, le goinfre n’était pas en chasse et somnolait doucement auprès d’un bon feu, sur une plage, sur une île déserte où ils avaient fait escale.

C’était un jeune homme brun ayant à peu près dix-sept ans…les choses les plus surprenantes chez le personnage était sa tenue et son chapeau de paille…en effet il portait une veste rouge ouverte dévoilant son torse musclé, un pantalon court de couleur bleu, et des sandales beiges…son chapeau de paille jaune qui l’avait rendu célèbre était entouré à la base par un ruban rouge…Luffy avait souvent un sourire de trois mètres de long sur le visage…ses armes étaient tout simplement ses poings et jambes et il était particulièrement redoutable…

Le regard du cuisinier se tourna vers les autres membres de son équipage.

Un sabreur nommé Roronoa Zorro âgé sûrement de vingt ans à peu près…à part ses cheveux verts et sa manie de ronfler, Sanji ne lui trouvait rien d’autre de « cool »…il était habillé d’un haut blanc, d’un haramaki vert foncé et d’un bas noir mais ce qui était le plus surprenant, c’était les trois sabres qu’il portait à sa taille et qui prouvaient qu’il était un maître dans le style Santôryû (combat à trois épées)…mis à part ses nombreuses boucles d’oreille et son bandana noir qu’il avait attaché à son bras gauche, il était pour le cuisinier, tout à fait normal.

Une navigatrice qu’il adorait et qu’il appelait « Nami-chwan » ou « Nami-chérie »…elle devait être âgé à peu près de dix-huit ans…les choses les plus déroutantes de la jeune femme, c’étaient qu’elle avait des cheveux oranges, qu’elle avait…de jolies courbes, et qu’elle pouvait être parfois légèrement râleuse (enfin, d’après Zorro et Luffy)…elle était vêtue d’une minijupe, de hauts moulants et de chaussures à petits talons ce qui accentuait encore sa beauté…elle avait dans ses mains un long instrument ressemblant à un gourdin nommé climat-tact et qui lui servait souvent à prédire le temps et à l’utiliser…elle portait un log-post, instrument qui lui servait pour se repérer sur la mer, des bracelets et autres ornements à ses poignets et chevilles et elle était la seule de l’équipage à être tatouée une mandarine et une hélice.

Le troisième membre du groupe était un jeune homme brun du nom d’Ussop d’environ dix-sept ans…ses grosses particularités étaient son long nez, son tempérament légèrement trouillard et ses lunettes de longue vue…c’était le tireur d’élite de l’équipage, charpentier à ses heures perdues et créateur d’inventions assez biscornues malgré leur très grande efficacité…il était habillé d’une salopette marron, de chaussures kaki et d’un bandana olive en plus d’un sac jaune qui l’accompagnait partout…son arme était un lance-pierre à sa hanche gauche mais Sanji savait parfaitement qu’il fallait ne pas le sous-estimer…

Chopper…lui et son équipage avaient rencontré ce personnage haut en couleur durant leur dernière aventure et pourtant, Sanji le considérait déjà comme un membre à part entière de leur équipage. Il semblait malgré les apparences être le plus jeune du groupe. Chopper était un…renne au nez bleu…il était habillé d’un short rouge, d’un T-shirt noir, d’un chapeau rose avec un pansement en forme de croix sur le devant et d’un sac bleu qu’il portait le plus souvent. Ses cornes aiguisées sortaient de son chapeau et le cuisinier savait parfaitement qu’elles étaient, malgré leurs petites tailles extrêmement efficaces et douloureuses…c’était sûrement le plus crédule de l’équipage…mais on lui pardonnait facilement ce petit défaut car il accomplissait des merveilles à bord du bateau…en effet, c’était le médecin de bord.

Sanji soupira une nouvelle fois et cela attira l’attention de Chopper qui le regarda.

Le cuisinier était blond et semblait être aussi âgé que Zorro…habillé d’un costume noir et d’une cravate, il avait tout d’un gentleman même si ses manies prouvaient qu’il n’en était pas vraiment un…il avait toujours une cigarette à la bouche et un briquet sur lui…mais le plus étrange de tout était sûrement ses sourcils en forme de tourbillon qui avaient la mauvaise habitude d’hypnotiser les gens…personne n’avait jamais vu son œil gauche, caché par une mèche et c’était un des sujets de prédilection au sein de l’équipage. Luffy et même Ussop avaient essayé de soulever cette mèche mais ils n’y étaient jamais arrivés et avaient renoncé…

Le sixième membre était une jeune femme aux cheveux bleus nommée Vivi…elle portait une chemise verte pomme avec des zébrures vert foncé, un short blanc et des bottes à faible talons…c’était une princesse, la princesse d’Alabasta où l’équipage comptait se rendre même si elle ne portait pas vraiment d’attributs le montrant…elle était souvent calme comparés à Luffy ou Sanji mais elle pouvait aussi élever la voix quand il le fallait.

Le septième membre n’était pas humain…c’était un canard…un canard jaune…il était très gros pour un gallinacé de son espèce et plusieurs choses prouvaient qu’il était assez proche de l’être humain…il portait un bonnet bleu et blancs, des lunettes de vision et un petit tonneau rempli d’eau semblait toujours accroché à son long cou. C’était un coureur infatigable, capable de faire des pointes de vitesse impressionnantes.

Le blond tourna la tête aux alentours.

L’île en elle-même était relativement petite et n’était constitué que d’un pic rocheux au milieu de l’île et de plages sablonneuses comme celle où ils étaient. Quelques palmiers ajoutaient un petit peu de verdure dans ce monde minéral et un petit ruisseau coulait un petit peu plus loin jusqu’à la mer.

Luffy ouvrit un œil lorsque Zorro bougea légèrement pour changer de position sur son rocher, faisant racler ses sabres contre la pierre.

-Borel, l’algue marine ! Tu ne peux pas t’empêcher de bouger ! C’est énervant !

-Je ne t’ai rien demandé sale pervers, crétin, sourcil en vrille ! Donc va pomper l’air de quelqu’un d’autre ! Tiens ? Pourquoi pas Nami ?

Cette dernière intervint en flanquant un bon coup de poing sur le crâne du concerné.

-Aieuuuh !

-J’espère les garçons que vous ne voulez pas me faire entrer dans vos disputes car sinon, ça va faire mal…

-Glubs.

Les deux garçons reculèrent légèrement effrayés par le regard de leur coéquipière.

-Euh non Nami-chwan ! On n’a pas du tout envie de te mettre en colère, n’est-ce pas face d’asperge ?

-Grmf.

-Qu’est-ce que cela veut dire Zorro ?

-Rien. Désolé.

-Ca vaut mieux pour toi maugréa la jeune femme. Prends exemple sur Luffy. Lui au moins, pour une fois, il est sage.

Le concerné observait le ciel et soudain, comme un ressort, il se leva faisant sursauter tout le monde.

-Regardez le ciel ! Il y a une belle étoile qui brille !

-Je retire ce que j’ai dit…soupira Nami en se tenant la tête, il est comme d’habitude…intenable.

-Mais c’est vrai que cette étoile est vraiment brillante…

Chopper avait les yeux plissés par l’inquiétude et c’est en levant la tête qu’ils comprirent.

Un point brillant semblait être de plus en plus grand et semblait s’approcher d’eux…

-Mais…on dirait que ce n’est pas une étoile mais…

Ils ne purent en dire plus…

L’étrange lumière éblouissante fila et passa près d’eux avant de percuter le pic rocheux de plein fouet le détruisant complètement et produisant une onde de choc terrible qui projeta tout le monde à terre.

-Ce n’est pas une étoile, c’est un astéroïde !

-Un quoi ? Fit Luffy  d’une voix perplexe.

-Si tu veux, pour être plus simple, une météorite.

-Ouaaaah !

Le capitaine qui avait enfin comprit, bien après ses compagnons l’origine de ce phénomène pour l’instant inexplicable avait des yeux brillants comme des soucoupes.

-Faut qu’on aille voir où elle est tombée.

-En effet, c’est indispensable de comprendre la chose qui a osé me mettre à terre.

-Ce n’est pas grave, le cactus, tu t’en remettras.

-Je ne t’ai rien demandé, cuisinier du dimanche !

-Bon, ça suffit !

Une bosse apparut sur le crâne des deux zigotos qui se frottèrent le front en gémissant de douleur.

-On y va Luffy ?

Nami ne parla qu’au vide…

-Il est déjà partit…quelle phénomène celui-là.

-Qu’est-ce tu veux Nami, c’est Luffy !

-Tu as raison Chopper…c’est bien notre Luffy.

Ils se précipitèrent à la poursuite de leur capitaine et vers le cratère gigantesque au pied de ce qu’il restait du pic rocheux sans savoir que ça allait changer leur vie.

 

    Une douleur lancinante…c’est tout ce que Naruto sentait à ce moment-là.

C’était comme si on lui broyait tout le corps à répétition.

Il ne savait pas quand son calvaire allait finir mais il avait hâte que cela finisse…le Shinigami ne lui avait pas dit qu’il aurait tant mal mais après quelques instant, il trouva que c’était normal…il avait sûrement changé de monde et donc, cela devait être éprouvant…

L’inconscience le reprit…

 

    Comme une bulle d’eau qui remonte peu à peu à la surface, la conscience du blond remonta péniblement.

Il n’était pas tout à fait réveillé mais pas non plus inconscient.

C’est pourquoi il entendit des voix inconnues autour de lui.

-Je n’y crois toujours pas qu’on ait trouvé ces deux personnes dans cet astéroïde…c’est scientifiquement possible !

La voix féminine semblait agacée mais en même temps hésitante.

-Et pourtant, c’est ce qui est arrivé…maintenant, on n’a plus qu’a attendre qu’ils se réveillent pour comprendre ce qu’il s’est passé.

La voix cette fois masculine semblait blasée teintée tout de même d’un peu de curiosité.

-Je les ai examiné et j’ai pu constater des traces de brulures sur leurs corps mais c’est normal après l’évènement…ce qui me stupéfait, c’est que leurs habits auraient dû êtres carbonisés à cause de l’entrée de la météorite dans l’atmosphère et ne parlons même pas du choc avec la montagne…et pourtant rien…ce qui est sûr, c’est que les deux semblaient aussi épuisés et j’ai dû leur donner une potion pour leur redonner un peu d’énergie.

L’intonation était étrange, légèrement aigüe mais ne correspondait ni à celle d’un homme ni à celle d’une femme.

-Quoi ?! Tu as examiné le corps de cette déesse là ?! Elle est comment ? Dis ! Dis !

Une quatrième voix…pleine d’excitation et d’un petit plus qui lui fit étrangement penser à une de ses connaissances…un homme de cinquante ans aux cheveux blancs…

-En tout cas, c’était trop cool comment ils ont atterris ! C’est décidé ! Je les veux dans l’équipage !

Une intonation pleine de joie et d’insouciance qui lui fit penser à lui plus jeune…

-Quoi ?!!! Hé ho ! Tu délire ! On ne les connaît ni d’Eve ni d’Adam et toi, tu veux les recruter ?! Je te ferais dire qu’ils sont encore inconscients et ça va faire bientôt deux jours !

La voix féminine venait de reprendre, cette fois-ci avec une bonne dose de désespoir.

C’est à ce moment qu’une main se plaqua sur sa tête et y fit passer une mixture froide…touchant un endroit un peu trop sensible le faisant gémir.

Le silence se fit et Naruto comprit qu’ils devaient tous le regarder.

Alors péniblement, il ouvrit les yeux.

Une exclamation retentit.

-Il reprend connaissance !

La scène qui se déroulait sous ses yeux était étrange…

Cinq personnes le regardaient avec des yeux soit suspicieux soit étonnés.

Le blond se tint la tête.

-Oh la vache ! J’ai l’impression qu’un troupeau de buffle m’est entré par une oreille et sortit par l’autre…

Ce qui eut pour effet de faire rire trois des sept personnes réunies autour de lui.

-Et bien on dirait que j’arrive de loin…mais je me demande où je suis…

Un raclement de gorge lui fit tourner la tête et il vit une jeune femme aux cheveux orange s’avancer légèrement vers lui.

-Il faudrait que tu nous dises d’abord qui tu es et ce que tu fais ici.

L’Uzumaki soupira puis acquiesça avant de se redresser douloureusement et de se rendre compte qu’il était allongé dans un lit.

Il se tint de nouveau la tête en grimaçant avant qu’une petite main lui mette de nouveau la même mixture sur le crâne apaisant ses douleurs.

Il se mit alors à parler.

-Mon nom est Naruto Uzumaki et je suis un ninja de Konoha-no-Gakure.

Sa phrase eut plusieurs réactions.

Alors qu’un sabreur aux cheveux verts haussait les épaules en déclarant qu’il ne connaissait pas ce « bled », un homme avec un chapeau de paille et un renne au museau bleu le regardait comme s’il était un surhomme.

-Trop cool un ninja !

Un homme lui-aussi avec des cheveux couleur épi de blé mit fin à l’excitation de son compagnon d’un bon coup de pied sur le crâne.

-Aieuh !

-Je ne voudrai pas te déranger mais je connais pas mal de villes dans le monde, parce que je les ai visité ou parce que j’en ai entendu parler mais je n’ai jamais entendu parler de Konoha, ni de ninjas venant de cet endroit.

-Regardez d’abord ça et après je vous expliquerai.

Le shinobi détacha son bandeau qu’il avait toujours sur la tête, qu’il posa ensuite sur le lit où il était couché et sur lequel tous les regards se posèrent.

-Ceci est l’emblème de mon village. J’ai été ninja depuis l’âge de douze ans même si j’ai commencé à combattre à l’âge de six ans.

Un silence sourd s’abattit dans la chambre où il était allongé.

-Alors, ta compagne vient aussi du même village puisqu’elle-aussi porte le même insigne.

Naruto tourna difficilement la tête vers un second lit où était allongée Hinata, encore inconsciente.

La voir en assez bonne santé même si encore évanouie le réconforta grandement.

-En effet, nous nous connaissons et nous venons du même village.

L’homme aux cheveux vert le regarda d’un air suspicieux.

-Pourtant, je n’ai jamais entendu parler de Konoha…peux-tu nous expliquer ? Car je ne serais satisfait qu’après avoir entendu la vérité.

Naruto soupira puis changea lentement de position avant de le regarder.

-C’est normal que tu n’en ai jamais entendu parler…car Konoha n’existe pas ici.

-C…

-Laissez-moi vous expliquer, s’il vous plaît.

Le fils de l’éclair jaune observa cet étrange groupe avant de prendre une inspiration et de poser une question qui fut surprenante pour les autres.

-Est-ce que vous croyez en la possibilité d’autres mondes ?

Re-silence.

Le groupe qui semblait être un équipage de navire après une plus grande inspection de leurs vêtements l’observait avec stupeur et trouble.

-D…d’autres mondes ?

Un des seuls membres n’ayant pas parlé jusque là venait de parler.

Sa mâchoire semblait pendre au sol et ses yeux noirs surplombant son long nez démontraient son incompréhension.

-Ca n’existe pas, ça ! Tu te payes notre tête ?

-Zorro !

Naruto comprit dès lors que ce Zorro était un personnage méfiant et que sa confiance était dure à avoir.

C’est pour cela que le blond de Konoha le regarda.

-Je comprends très bien que c’est dur à admettre mais je vais vous montrer quelque chose qui vous prouvera que c’est la vérité.

Il se toucha le front et tout à coup une image à grandes dimensions jaillit dans la pièce surprenant ses interlocuteurs et interlocutrices.

-Ceci est un moyen pour nous, shinobis de montrer nos souvenirs.

L’équipage vit ainsi se dérouler la vie du blond depuis sa naissance jusqu’aux dernières paroles prononcées avec le Shinigami, enfin même si beaucoup de passages restèrent noirs ; l’équipage comprit que pour l’instant ces souvenirs ne leur seraient pas accessibles et ils le comprenaient.

Lorsque tout fut fini, Naruto se rendit vite compte en regardant l’horloge accrochée au mur de la pièce qu’il venait de s’écouler plus de deux heures.

Le silence était total dans la pièce jusqu’à ce que le brun au chapeau de paille commence à trembler.

Il bondit soudain surprenant tout le monde.

-C’EST…TROP…COOL !!

-LUFFY !! BAKA ! TU NE VOIS PAS QU’IL Y A UNE JEUNE FEMME QUI DORT ENCORE ?!

Le personnage haut en couleur fut projeté contre un des murs en bois de la pièce le percutant de plein fouet.

L’autre blond se tourna vers lui avec un sourire d’excuse.

-Désolé mais notre baka de capitaine a tendance à s’emporter un peu trop vite…

-Je lui pardonne répondit aussitôt l’Uzumaki avec un autre sourire, celui-ci amusé, en voyant les trois bosses sur le crâne du jeune homme allongé au sol.

-En tout cas, reprit son interlocuteur, tu m’as convaincu avec ton histoire. Pardonnes-nous pour t’avoir demandé de montrer tous tes souvenirs.

-Ce n’est pas grave. Mais je peux vous poser une question ?

-Oui ?

-Qui êtes-vous ?

La question laissa place à un certain…malaise.

-Je n’ai pas l’habitude de montrer ma vie privée mais je l’ai fait parce que je sens que vous êtes des personnes dignes de confiance et de respect.

-Excuses-nous de ne pas nous être présentés fit le jeune homme au long nez. Je suis Ussop !

-Sanji, le cuisinier fit le blond.

-Nami fit la jeune femme aux cheveux orange.

-Zorro maugréa le sabreur.

-Vivi, princesse d’Alabasta déclara la demoiselle aux cheveux bleus et je te présente Karoo, mon animal de compagnie.

Le canard fit un caquètement ressemblant à un salut.

-Je m’appelle Chopper, médecin de bord.

Le petit renne semblait enthousiaste de connaître de nouvelles personnes.

-Quant à moi, je suis le capitaine pirate Mugiwara no Luffy !

Le jeune homme au chapeau de paille semblait surexcité et voulait apparemment lui poser une question.

-Tu veux que je rejoigne ton équipage, n’est-ce pas avec mon amie ?

-C…comment tu l’as su ?

Naruto avait l’espace d’un instant activé ses rinnegans mais bien trop vite pour qu’on les voie.

-J’ai la capacité de lire dans l’esprit des gens mais ne vous en faites pas déclara l’Uzumaki avec précipitation en voyant leur regard surpris, je ne m’en sers que quand c’est nécessaire et non pour espionner les pensées intimes de gens.

Un certain soulagement fut perceptible sur certains visages.

-Pour te répondre, j’ai déjà sympathisé avec des pirates et si je considère que la cause pour laquelle tu es devenu pirate me convient, je ne dirai pas non, à condition que mon amie soit elle-aussi d’accord.

-C’est très simple, je veux devenir le roi des pirates pour être le plus libre du monde.

-Je veux devenir le meilleur sabreur du monde pour pouvoir honorer une promesse et aider mon capitaine.

L’homme aux trois sabres eut un sourire mêlé d’un soupçon de fierté qui lui rappela l’espace d’un instant Sasuke.

-Je souhaite cartographier le monde entier.

Nami semblait enthousiaste devant son rêve.

-Je désire découvrir All Blue, un lieu inconnu jusqu’à aujourd’hui où toutes les espèces de poissons se rencontrent et où je puisse cuisiner les meilleurs plats du monde.

Le blond semblait lui-aussi rêveur.

-Moi, mon rêve étant que je suis assez froussard serait de devenir un valeureux combattant des mers, bravant tous les dangers.

Le brun semblait à la fois fier et timide.

-Je veux pouvoir soigner toutes les maladies du monde !

Le petit renne se tenait droit comme un I même si le sourire qu’il avait et ses yeux montraient sa détermination.

Curieux mélange  se dit Naruto qui voyait peu à peu que les objectifs de cet équipage étaient très durs à accomplir mais extrêmement nobles.

-Je suis comme je l’ai déjà dit la princesse Vivi d’Alabasta et je désire sauver mon royaume en guerre à cause d’un infâme pirate qui en a prit partiellement le contrôle.

Naruto resta silencieux un moment après avoir entendus leurs désirs.

Les autres le regardaient attendant sa réponse qu’elle qu’elle soit.

Le fils de l’éclair jaune releva lentement la tête.

-Vos rêves sont impressionnants…pour ma part, j’ai deux rêves, deux désirs que l’on nomme nindos d’où je viens…comme vous l’avez vu dans la quatrième grande guerre, j’ai perdu presque tous mes amis au combat…ils sont partis dans le royaume des morts…il ne me reste que mon amie ici présente, Hinata Hyuuga. Mes deux rêves sont de la protéger et de trouver de nouveaux amis avec qui je pourrais vivre…j’ai vécu dans la solitude et la haine pendant mon enfance et je veux à tout pris oublier cette période. C’est pour cela…que je vais accepter ton offre Mugiwara No Luffy, non maintenant, capitaine Luffy et je suis sûre que ma coéquipière sera de mon avis elle-aussi, quand elle se réveillera bien-sûr.

La suite le surprit.

Luffy, Chopper et Ussop entamèrent une danse en criant à tue-tête : on a deux nouveaux amis, on a deux nouveaux amis !

-Calmez-vous les excités ! Hurla Zorro avant de maugréer dans sa barbe (bien qu’il n’en ait pas).

-Pardonnes-lui fit Sanji d’une voix moqueuse en se tournant vers le nouveau membre mais cette tête d’algue a du mal à montrer ses sentiments…

-Tu peux parler le cuistot ! Il n’y a d’habitude que les femmes que tu faire rentrer dans l’équipage ! J’espère que tu ne vas pas me dire que tu as changé de bord…car là, je ne t’approche plus à moins de vint mètres.

-Je ne changerai jamais de bord espèce d’artichaut !

L’Uzumaki regardait la scène avec surprise mais aussi avec amusement.

Quel drôle d’équipage…mais il semble être vraiment attachant, je m’y sens déjà comme chez moi…

La voix de la jeune fille Nami le sortit de ses pensées.

-Ils sont toujours comme cela ces deux-là…incapables de ne pas se crêper le chignon dès que la situation le leur permet…mais ne les sous-estime pas…ils sont capables de s’entendre et en de rares occasions coopérer en ensembles…si tu deviens membre de l’équipage, il faudra t’y faire.

-Je vois…j’ai connu moi-aussi cet état d’esprit donc sais comment réagir.

Après tout…Sasuke et moi, on était comme cela avant que cet abruti ne déserte…même ces disputes me manquent…mais comme l’a dit Nami, il va falloir m’y faire.

-Et sinon, quelles sont tes capacités ?

La question d’Ussop stoppa la dispute du cuisinier et du sabreur.

Naruto sourit doucement.

-Dès qu’Hinata, c’est le nom de mon amie, aura reprit conscience et qu’elle aura donné son avis sur notre statut ici, je vous montrerai tout.

-D’accord, ça me va.

-Mais je peux quand même vous dire que je suis un adepte du taijutsu, c'est-à-dire le corps à corps, le ninjutsu, c'est-à-dire l’utilisation du chakra, l’énergie présente dans le corps humain, et le fuinjutsu, l’art des sceaux. J’ai aussi des connaissances en kenjutsu, le combat à la katana.

Ses interlocuteurs en restèrent stupéfaits mais le blond vit parfaitement une étincelle de surprise et d’intérêt dans le regard de Zorro.

C’est pourquoi Naruto s’adressa à lui.

-Je ne pense pas être à ton niveau en matière de kenjutsu mais je serais ravi de faire quelques passes d’armes pour m’exercer. Ca fait plusieurs semaines que je n’ai pas pu manier une lame.

-D’accord.

-Attendez ! Il n’est pas encore tout à fait remis commença à dire Chopper avant de se rendre compte comme tous les autres que les blessures de son patient guérissaient à vue d’œil.

-Ma régénération est extrêmement rapide me permettant d’être sur pied beaucoup plus rapidement qu’un être humain normal.

-Super ! Enfin quelqu’un comme moi ! Je sens qu’on va bien s’entendre ! On va pouvoir faire des défis géniaux !

-Luffy ! Il n’est peut-être pas tout à fait comme toi ! Il ne rêve pas toujours de manger !

-Ah bon ? Parce que je ne rêve que de ça ?

-Oui.

La réponse venait de tout l’équipage à la fois.

-Bien, allons voir si ton adresse à la lame est bonne ou non.

Naruto sortit de la pièce (aidé durant la première partie du voyage par Sanji) avec ses nouveaux compagnons et se rendit compte d’après le tangage qu’ils étaient sur un bateau et que ce dernier semblait être en pleine mer.

-Ah oui. Tu es sur le bateau nommé Vogue Merry une caravelle qui nous permet de voyager sur Grand Line.

-Grand Line ?

-C’est un océan, le plus grand de tous les océans et sur lequel tous les pirates rêvent de naviguer…il n’est donc pas rare d’en croiser et ça peut parfois amener à de drôles de contacts amicaux ou inamicaux même si c’est plus le second cas que le premier…

-Et il n’y a pas des forces qui vous combattent ? D’où je viens, les pirates étaient combattus par les ninjas, même s’ils leur arrivaient de s’allier pour contrer une menace plus grande.

Comme ce satané Oro-teme.

-Si. Le gouvernement mondial et la marine…

Devant l’incompréhension du blond, c’est Ussop qui se chargea de répondre.

-En fait, il y a longtemps, voyant que la piraterie gagnait en intensité, beaucoup des différents gouvernements du monde se sont réunis pour former le gouvernement mondial. Ils ont alors formé une force très importante, pour lutter contre la piraterie : la marine. C’était il y a plusieurs siècles et pourtant, le combat entre nous pirates et la marine continue toujours…mais ne vas pas croire qu’ils représentent la justice…pour eux, tous les moyens sont bons pour stopper leurs adversaires…trafics, corruptions, enlèvements, meurtres…

-Je vois…ça ne diffère pas trop de mon monde sur ce dernier point. Dans mon monde, une alliance ninja a aussi été créée mais c’était pour combattre Madara, celui que vous avez vu dans mes souvenirs.

Nami qui semblait être déprimé lorsque son compagnon avait expliqué ce qu’était la marine, releva la tête.

-Il était fort, ce Madara ?

Naruto sourit.

-Je pense que vous le savez puisque vous l’avez vu de vos yeux…mais je peux t’assurer qu’en effet, il était très puissant.

C’est à ce moment qu’on entendit la voix de Zorro.

-Hé ho ! Je vous attends !

-Ouais ouais, pas la peine de hurler l’asperge !

-Tu sais ce qu’elle te dit l’asperge, sourcils vrillés ?

Le jeune Uzumaki découvrit peu à peu le navire, passant par les différentes pièces en bois, que ce soit la cuisine, la salle de bain assez spacieuse avec toilettes et douche comprise, la salle de réunion servant aussi de cuisine et de salle à manger, la pièce où les membres du chapeau de paille et plus particulièrement Sanji entreposait la nourriture, fermée par une serrure en fer pour empêcher Luffy d’y entrer, la chambre des filles que l’Uzumaki ne visita pas par politesse, et la poudrière, bien cachée au fond du navire et entourée d’une carapace de métal pour éviter l’humidité.

Finalement, le blond finit par sortir sur le pont et fut ébloui par le soleil qui était au zénith.

Il en profita pour respirer l’air du large et laisser le vent marin caresser sa peau.

Puis, il finit par apercevoir Zorro qui l’attendait, lame en main, prêt à s’entraîner.

Il fit un petit signe et soudain dans un petit « bang » caractéristique et un petit nuage de fumée blanche, une lame apparut surprenant tout le monde.

Sanji, Ussop et Luffy observèrent de plus près l’arme de leur nouveau membre.

Le fourreau du sabre était légèrement courbé et de deux couleurs différentes.

Alors que le pommeau du sabre était d’un noir profond, le fourreau en lui-même était d’un rouge sang ; la lame quand elle sortit était de la même couleur que son « étui » mais ce qui fascina l’équipage, c’était qu’elle semblait…brillante…comme si elle réagissait à quelque chose.

-Je vous présente Akahikage…c’est la lame que je me suis moi-même forgée et qui m’a accompagnée durant pas mal de temps.

-L’ombre rouge…pas mal comme nom…je le reconnais…mais est-elle puissante ? Elle semble être très puissante mais elle pourrait se briser si jamais tu frappais quelque chose de vraiment dur.

Naruto eu un léger rire.

-Cette lame est indestructible parce qu’elle a été forgée à l’aide de chakra.

-Je peux voir quelque chose sur cette lame ?

Dès que Zorro la prit en main, il eut un petit froncement de sourcils.

-Elle est enchantée…

-En effet. Elle est conçue pour ne réagir qu’à mon énergie. Ca veut dire que même si tu essayais de l’utiliser, cette katana serait de faible efficacité ; par contre lorsque je l’utilise, je peux t’affirmer qu’elle est très puissante. Par contre, je dois te prévenir que je suis un peu rouillé et que je vais commencer calmement.

-D’accord. Ussop ?

-D’accord, tout de suite !

Quelque secondes plus tard, un champ d’énergie entourait le bateau, surprenant Naruto.

-Une barrière de protection ?

-Oui. J’en avais marre que Nami me hurle dessus parce que j’endommageais légèrement le navire et pour ne plus entendre ses jérémiades…mais cette barrière de protection sert aussi à nous protéger d’attaques extérieures du moment qu’elles ne soient pas trop puissantes…

-Non mais, tu veux que je t’écrase la figure avec mes jérémiades Zorro ?

-Pfff.

-Commençons Zorro.

-D’accord.

Comme prévu, les deux bretteurs commencèrent par s’échauffer par quelques passes.

Ce fut ensuite le bretteur des Mugiwara qui attaqua le premier visant l’épaule de son adversaire ; ce dernier effectua une parade en diagonale repoussant deux des épées de Zorro et se déplaça d’un petit bond pour esquiver la troisième katana.

Naruto contre-attaqua immédiatement en lançant une puissante attaque que l’homme aux cheveux verts para sans trop de difficultés.

Voyant que sa technique avait été trop facilement arrêtée, le blond changea de stratégie et fit quelques cercles avec la pointe de sa lame pour induire en erreur l’utilisateur du style santôryû et feinta avant de tenter d’atteindre son flanc.

L’homme aux cheveux verts para in-extremis la katana de Naruto et en profita pour donner un coup avec son propre pommeau.

L’Uzumaki recula tant bien que mal et para plusieurs attaques bien placées.

Ils continuèrent à ferrailler pendant une bonne dizaine de minutes avant que d’un commun accord, ils reculent pour respirer un peu.

Les deux bretteurs se regardèrent pendant une dizaine de secondes avant de s’élancer l’un contre l’autre à grande vitesse.

Ils ne donnèrent qu’un coup qui fut paré par l’adversaire et qui produisit une faible onde de choc.

Très vite, leurs compagnons se rendirent compte que les deux jeunes hommes forçaient pour voir qui était le plus puissant mais il n’y avait apparemment pas de gagnant sur ce point-là.

Les deux bretteurs se reculèrent d’un bond et d’un même mouvement, rangèrent leurs lames dans leurs fourreaux.

-Tu dis être un piètre sabreur mais je peux t’assurer que tu es plutôt bon.

-Il me reste encore pas mal de travail…ce n’est que lorsque j’aurai amélioré mon niveau que je pourrais dire que je suis un bon combattant au kenjutsu ou non.

-En tout cas, tu sembles être super bon ! C’est décidé ! Si ta copine veut rester elle-aussi, vous aurez une place dans mon équipage !

-Si Hinata dit oui, alors comme je l’ai dit, j’accepterai avec joie. Et au fait, ce n’est pas ma copine.

Le blond avait légèrement rougi à cette remarque ce qui ne passa pas inaperçu pour Nami et Vivi qui sourirent.

-Youpiii !

L’équipage se tint le front en geignant le même prénom : celui de l’hurluberlu qui était en train de commencer une danse guerrière en clamant qu’ils avaient deux nouveaux compagnons.

-Luffy…

Naruto sourit puis se tourna vers ses nouveaux amis.

-Et bien…je sens qu’on ne va pas s’ennuyer avec cette pile électrique même si j’ai parfois moi-aussi ce comportement, mais en de plus rares occasions maintenant.

Sanji, Nami, Ussop, Vivi et Ussop éclatèrent de rire et Zorro afficha un petit rictus.

Durant toute l’après-midi, du jour même, le blond fit connaissance avec tous les membres, trouvant leur particularité à chacun.

Ainsi si Zorro était un redoutable combattant, un bretteur émérite et un jeune homme qui tenait parfaitement l’alcool, il avait par contre un énorme défaut…son sens de l’orientation était tellement…inexistant qu’il lui arrivait de se perdre dans le Vogue-Merry alors que celui-ci ne comptait que six ou sept pièces…les autres membres craignaient qu’un jour, il se perde complètement et qu’on ne réussisse plus à le retrouver.

Nami était une navigatrice qui selon ses compagnons excellait dans la matière ; elle pouvait prédire à l’avance tous les courants, les changements de température, les variations de climat et les intempéries presque même avant qu’ils se produisent la rendant indispensable sur le bateau. Néamoins, lorsqu’on la connaissait un peu mieux on se rendait vite compte qu’elle avait elle-aussi un défaut…dès qu’on prononçait le mot « argent », « or », « joyaux », « blé », « pépettes », « flouze », on savait dès lors, qu’elle était prête à vendre père et mère pour avoir ces richesses en sa possession…inutile de dire que dès que l’équipage sa battait avec un autre, qu’ils affrontaient la marine, on pouvait être sûr de la retrouver aux alentours d’un coffre-fort…pour elle, c’était : le fric d’abord.

Ussop était le genre du tireur d’élite, capable d’atteindre une cible extrêmement éloignée même lorsqu’il y avait du vent, des mouvements d’air, d’eau…pour tout ce qui était projectiles et inventions, le brun était incollable…seulement, d’après les dires du reste de l’équipage, il était aussi froussard et s’inventait toujours des prétextes du genre « je viens de chopper la maladie de : ne vas pas sur cette île » pour éviter la mêlée générale. On pouvait être sûr par contre qu’il était prêt à aider les autres s’ils étaient en difficulté, mais de loin.

Sanji…si un maître-cuisinier le rencontrait sur l’heure et qu’il lui lançait un défi, on pouvait être certain que le blond le remporterait haut la main. C’était en effet un cuistot incroyable qui avait remporté pas mal de succès dont le titre de meilleur cuisinier d’East Blue dans une certaine ville nommée Logue-Town. Il était aussi d’après l’énergie que ressentait Naruto, un expert dans le combat nécessitant l’utilisation des jambes. Mais comme tout autre membre des Mugiwara, il avait un sérieux problème…il était incapable de rester impassible devant une jolie fille et s’empressait de la courtiser…ce qui se terminait souvent par soit une baffe, soit un « non merci »…il était le premier à se considérer comme gentleman mais entravait volontiers son code de conduite quand ça l’arrangeait. C’était cependant, un équipier fidèle, prêt à tout pour aider ses amis comme tous les autres.

Chopper était le médecin de bord. Très important sur un navire…le petit renne ne dérogeait pas à la règle et était souvent demandé par les autres pour s’occuper de maux de tête, douleurs à l’estomac et autres…néanmoins, le ninja comprit qu’il pouvait être dangereux d’après les bois qu’il portait…c’était sûrement son arme principale qu’il devait utiliser à bon escient en chargeant l’adversaire. Il était le pirate le plus candide que le blond ait pu rencontrer avalant la plupart des bobards qu’Ussop lançait pour faire semblant d’être cool. Mais c’était un ami, toujours prêt à rendre service aux autres…et bien-sûr à les soigner.

Quant au capitaine, Luffy…le mot « excité » était le mot le plus approprié pour le qualifier…c’était un jeune homme mais l’Uzumaki comprit très vite que c’était un combattant très redoutable qu’il fallait mieux avoir en ami qu’en ennemi. Il semblait se servir de tout son corps comme moyen de défense ou d’attaque le rendant polyvalent dans beaucoup d’art martiaux. Il était néanmoins incapable de rester sur place pendant plus de dix secondes et semblait dirigé par son estomac…tout ce qui était comestible finissait dans son estomac ressemblant à un abysse sans fond…il était par contre le premier à déclencher les combats pour sauver ses amis et pouvait devenir très vite terrifiant lorsqu’on sen prenait à ces derniers. C’était le lien, le ciment de l’équipage et il sut que rien ne pourrait se passer sans lui.

Vivi était selon les renseignements que lui avait donnés l’équipage, une ancienne ennemie qui faisait partie d’une organisation nommée Baroque Works…il s’était avéré que la jeune femme n’en avait fait partie que pour trouver le chef de cette organisation et essayer le vaincre pour avoir tenté de la tuer et de détruire son pays. Elle était comme Ussop plus à l’aise dans les combats à distance et se servait à l’occasion de parfum qu’elle avait sur elle et qui produisait des effets plus ou moins incongrus selon ceux qu’elle employait ; Zorro lui avait cependant déclaré qu’il ne fallait en aucun cas la sous-estimer et qu’elle pouvait être très puissante. Elle était calme, plutôt douce et ne s’énervait pas facilement contrairement à Nami qui explosait souvent. Son seul défaut est d’être parfois un peu peureuse et de ne pas croire en ses qualités.

Karoo, le canard de vivi était un super-colvert, un animal de compagnie et un moyen de transport prisé dans une région nommée Alabasta et où l’équipage comptait se rendre. Il était très protecteur de sa maîtresse même s’il n’écoutait parfois pas ses ordres. Ce n’était pas à priori un combattant même si on pouvait d’après ses aptitudes lui reconnaître une certaine adresse dans ses coups de bec très douloureux. Il était néanmoins aussi froussard qu’Ussop et ce n’était pas pour rien si le brun et le gallinacé s’entendaient si bien.

A leur tour, les membres de l’équipage observèrent Naruto.

Celui-ci portait une tenue surprenante ; en effet, il semblait porter un ensemble orange et noir et par-dessus celui-ci un gilet vert…mais ce gilet vert semblait avoir servi puisqu’il était lacéré, troué à certains endroits et son ensemble portait des traces de brûlures importantes comme s’il avait été touché par des flammes…en dehors de cela, c’était un jeune homme plutôt grand avec une chevelure épineuse qui lui descendait gracieusement jusqu’au menton environ…ses yeux étaient d’un bleu parfait évoquant l’océan profond et les eaux de surface…le plus étonnant était sans doute les six cicatrices sur ses joues, trois sur chaque joue et qui lui donnaient un air plus sauvage. A part sa katana, l’Uzumaki ne semblait pas porter d’autres armes mais vu comment ils l’avaient vu faire surgir ce sabre du néant avec un petit nuage blanc, ils en conclurent qu’il avait sûrement autre chose avec lui. Par contre, ce qui surprit le plus Sanji, Zorro, Nami et même Luffy, c’était son regard…un regard où on pouvait voir une grande expérience de la vie, mais aussi une tristesse énorme contenue…ce ninja semblait avoir connu de drôles de situations et pas de plus agréables selon les souvenirs qu’ils avaient pu voir…pour son caractère, les membres de l’équipage se rendirent compte qu’il avait plusieurs facettes…ainsi, si son regard était souvent assez chaleureux malgré cette grande douleur, il pouvait aussi devenir aussi glacial que la glace et leur transpercer l’âme sans qu’aucune protection n’y résiste…mais on sentait aussi une franchise étonnante en lui et un quelque chose d’autre très troublant…comme s’il était un meneur d’homme, quelqu’un de très charismatique…

-En tout cas plaisanta Ussop, on a trouvé quelqu’un qui a l’air fort ! Pas comme toi Sanji !

Tout le monde sauf Sanji se mit à rigoler tandis que ce dernier protestait.

Tout le monde aida Naruto à trouver ses repères dans un monde qu’il ne connaissait pas.

Ce n’est que dans la soirée qu’Hinata reprit conscience.

La première chose qu’elle fit et d’appeler Naruto qui accourut à ses côtés, suivi d’un équipage curieux de savoir qui elle était.

Son compagnon la rassura sur le fait qu’il était vivant et lui expliqua où ils étaient et qui étaient ces gens qui l’observaient.

-Ainsi fit-elle de sa voix douce, on est passé finalement dans un autre monde ?

-Oui.

Sanji, Nami et Zorro se rendirent compte tout à coup que le blond observait son amie avec tendresse comme si…

Vinrent ensuite les présentations avec l’équipage et l’évocation de leur condition de pirate.

Lorsqu’ils lui demandèrent si elle voulait faire partie de l’équipage et que puisqu’elle était ninja, elle devait avoir un bon niveau, elle s’enquit de la réponse de son compagnon.

Celui-ci lui déclara avoir accepté.

Elle sourit à son tour ce qui rendit son visage adorable à tel point que Zorro devait retenir Sanji de ne pas bondir de partout en déclarant qu’elle était trop « kawai ».

-Si Naruto a dit oui, alors moi-aussi. Je ne veux pas être séparé de lui et puis j’ai l’impression que vous êtes des gens bien alors pourquoi pas ? Vous avez l’air différents des pirates de notre monde…à part quelques bandes assez sympathiques avec qui Naruto et moi avons sympathisé lors d’une mission, la plupart des nôtres étaient infâmes et ne pensaient qu’à tuer, à violer et à piller…

Nami s’empressa de la rassurer.

-Ah non ! On ne ferait jamais ça, nous ! On est bien des pirates mais on ne s’abaisserait jamais à ça !

-Je vois.

-En tout cas…bienvenue dans l’équipage !

Nami, Luffy, Sanji, Zorro, Ussop, Vivi et même Karoo les regardaient d’un air réjoui.

-Merci pour votre accueil. On s’en montrera digne.

Les Mugiwaras d’origine observèrent alors Hinata.

Elle était elle-aussi habillée d’une veste comparable à celle de son compagnon à ceci près qu’elle était moins usagée et portait un petit symbole en forme de flamme rouge entouré d’un cercle jaune ; elle portait aussi un kimino avec à certains endroits des plaques métalliques argentées qui devaient sûrement servir de protection contre des armes contendantes. Son visage était d’une pureté et d’une blancheur incroyable ce qui en plus de sa longue chevelure bleue foncé avec des reflets violets lui apportaient un très grand charme…bien-sûr, ce qui surprit le plus les autres, ce fut ses yeux presque blancs et sans pupille…on avait l’impression qu’elle était aveugle mais après quelques instants, Nami en conclut que ce n’était pas le cas…au niveau du caractère, elle était d’une grande douceur et retenue mais semblait pouvoir se mettre en colère lorsque la situation le demandait…elle-aussi ne portait pas d’armes mais comme pour Naruto, les autres surent qu’il fallait se montrer prudent…elle semblait néanmoins avoir vu aussi pas mal d’horreur vu ce qu’ils pouvaient voir dans son regard même si c’était plus difficile à voir que chez l’Uzumaki.

Cette fois-ci, c’est Ussop qui dû empêcher Sanji d’aller faire connaissance avec la jeune femme.

Cependant, le blond aux sourcils fut désagréablement surprit en voyant le regard que Naruto lui lança et qui voulait dire d’une certaine façon : « pas touche à mon amie ! ».

Il eut un léger sourire.

J’ai l’impression que c’est chasse gardée…mais ce n’est pas grave…je peux toujours être son ami… »

Hinata, inconsciente de l’échange entre les deux blonds s’approcha de Nami.

-Merci de nous accepter.

-Mais de rien Hinata, c’est ça ?

-Oui.

-Notre capitaine ne renonce pas à trouver des compagnons et il vous a repéré. C’est lui qu’il faut remercier.

Elle prit un air étrange à moitié exaspéré, à moitié amusé avec un plus dans son regard même si la jeune Hyuuga ne put savoir ce que c’était.

-Luffy est notre chef et même s’il est des fois…non souvent exaspérant, c’est quelqu’un sur lequel on peut compter.

La jeune shinobi sourit à ce commentaire légèrement ironique et se concentra sur son compagnon qui était en train de discuter avec Sanji à propos de la nourriture à bord.

L’avenir ne serait plus du tout le même que ce qu’ils pensaient avoir dans leur monde mais elle eut le pressentiment que d’un autre côté, ça n’allait pas pour autant être si différent…

Un raclement sur le sol en bois de la cabine où ils étaient tous rassemblés la sortit de ses songes.

-Et sinon, Naruto m’a dit qu’il montrerait ses capacités dès que tu serais réveillée…est-ce que vous pouvez nous faire une démonstration ?

La Hyuuga eut un sourire légèrement triste en pensant que ce serait la première fois depuis longtemps, très longtemps…en fait depuis sa rentrée dans l’équipe six avec Kiba Inuzuka, Shino Aburame et leur sensei Kurenai Yuhi qu’on lui demandait de dévoiler ses capacités…

-En fait, on va vous faire une petite démonstration mais il faudra attendre d’être sur la terre ferme pour vous montrer tous nos pouvoirs…car la plupart pourraient endommager le Vogue-Merry. Enfin, je parle surtout pour Naruto car mes pouvoirs sont un peu moins impressionnants.

La voix de Naruto la surprit.

-Là, tout de suite, Hinata est en train de se sous-estimer. Je peux vous dire que ses facultés sont bien plus importantes et bien plus utiles qu’elle ne le dit.

La jeune femme s’empourpra légèrement sous les éloges de son partenaire.

Nami et Vivi sourirent de nouveau et se regardèrent.

-En tout cas plaisanta la jeune navigatrice, j’ai l’impression que le courant passe bien entre vous deux.

Cette fois-ci, ce furent les deux shinobis qui rougirent violemment sous le rire des autres, même de Luffy qui semblait avoir compris ce qui se passait entre eux.

-Rôôôh, trop mignon !

Naruto tenta de toutes ses forces de ne pas paraître gêné mais c’était bien plus dur qu’il n’y paraissait…

Zorro se racla soudainement la gorge attirant l’attention de tous.

-Et vos pouvoirs, on peut les voir ?

Immédiatement Sanji intervint.

-Non mais regardes-moi cet idiot du village ! Il coupe une super scène romantique comme si de rien n’était ! Pfff insensible !

Le sabreur eut le mérite de paraître légèrement gêné avant de finalement répliquer, comme à son habitude.

-Et toi, tu es incapable de rester en place ! On dirait que tu as vraiment un ressors sur les fesses !

Ussop et Chopper éclatèrent de rire devant cette scène qui devait être habituelle pour eux.

-Alors ? Reprit le sabreur qui semblait être impatient.

-On arrive.

Comme avant les deux shinobis sortirent sur le pont du navire et respirèrent doucement l’air du large et observèrent le soleil qui commençait lentement à se coucher.

Sanji en profita pour allumer une petite lampe accrochée à une encoche placée dans une des parois du bateau.

Les deux « passeurs de monde » se mirent au milieu du pont, entourés par les autres.

C’est étonnamment Hinata qui prit la première la parole.

-Je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous, mais nous utilisons pour la plupart des armes blanches, nos corps et nos pouvoirs pour nous battre.

-C’est à peu près pareil ici, sauf qu’il y a aussi des armes à feu. Pourquoi vous ne les utilisez pas ? C’est un avantage tactique important, non ?

La Hyuuga regarda avec un air surpris Ussop qui venait de parler.

-En fait, nous n’utilisons pas ce type d’armes parce que nous considérons que celui qui les emploie n’a pas d’honneur puisqu’il se fit à la technologie et non à soi-même.

-Je vois.

Cette fois-ci, c’est Sanji qui s’avaça.

-Hinata-chan ?

-Oui ? Fit cette dernière bien que le suffixe l’ait un peu gênée ?

-Naruto nous a tout à l’heure parlé de taijutsu, genjutsu, ninjutsu et fuinjutsu ? Qu’est-ce ? Nous savons déjà que le kenjutsu est l’art d’utiliser le sabre mais les autres ?

Naruto la remplaça voyant qu’elle cherchait ses mots.

-En fait, le taijutsu est l’art d’utiliser ses poings, ses pieds, bref l’utilisation du corps au combat. La genjutsu est un art compliqué auquel je n’ai pas beaucoup d’affinités mais bon, je vais essayer de vous expliquer. En fait, c’est l’art d’employer son esprit…

-L’esprit ? Que veux-tu dire ?

Ussop semblait stupéfait.

-La personne qui a plus ou moins de talents en genjutsu a la possibilité de lancer des illusions avec plus ou moins d’efficacités. Son adversaire est alors prit dans cette illusion…le corps reste normal mais le cerveau lui est prisonnier et considère que ce qu’il détecte est vrai…ainsi, voir un ciel devenu violet et une mer complètement rouge est alors plausible pour le cerveau qui considère que c’est réel…et ce n’est qu’après un certain laps de temps que nos neurones détectent le vrai du faux et nous font comprendre que ce n’est pas la réalité…il faut ensuite à la personne le temps de sortir de ce piège et malheureusement, c’est souvent trop tard…

-Pourquoi ?

-Réfléchis Ussop !

Zorro avait prit un air sombre.

-Le temps que tu réussisses à sortir de ce genjutsu, l’adversaire aura eu le temps de te blesser gravement, voir de te tuer.

-Et c’est là que réside la dangerosité de ce mode de combat…la cible est en effet empêtré dans l’illusion et n’a pas le temps de se défendre. Il faut aussi que je rajoute qu’il existe, enfin, il existait dans notre monde des illusions tellement puissantes qu’elles étaient presque inimaginables…les personnes qui les employaient avaient la capacité de modifier complètement la réalité et ainsi de la changer…d’autres avaient même la possibilité de tuer avec…

-Tuer ?

-Oui. Recevoir un genjutsu est très éprouvant pour le mental et pour le corps…et parfois c’est tellement difficile…

-Que le cœur et le cerveau n’y résistent pas comprit Chopper. La cible fait une crise cardiaque.

-Exact.

Le tireur d’élite de l’équipage se mit à trembler.

-Et bien, ça fait froid dans le dos, ça ! Et vous en avez reçu de ces illusions.

Hinata regarda son compagnon dont le visage s’était fermé.

-Moi pas vraiment…mais Naruto, lui, oui…et de très puissantes même. Mais il n’aime pas en parler…

-On comprend déclara précipitamment son interlocuteur d’une petite voix, excuses-moi pour cette question !

L’Uzumaki sourit.

-Non, tu as parfaitement raison de nous poser cette question mais c’est vrai que je n’aime pas me souvenir de certaines de ces expériences particulièrement difficiles…

Nami, comprenant que le moral atteignait le négatif, détourna la conversation.

-Euh…vous nous avez parlé du fuinjutsu…c’est quoi ?

-Sûrement un des arts les plus étranges du monde d’où nous venons. Je vous ai déjà dit que c’était l’art des sceaux, non ?

L’équipage acquiesça.

-En fait, un sceau est pour faire simple, un moyen d’emprisonner ou d’enfermer de la magie. Ca ressemble un peu à un dessin mais c’est en fait un dessin imprégné de chakra…le fuinjutsu est souvent indispensable car il permet par exemple de bloquer l’utilisation du chakra, de renvoyer une attaque à son utilisateur, de sceller des créatures ou tout comme je l’ai fait avec mon épée des objets, armes, matériels…

-Ouah ! C’est super impressionnant !

-Oui capitaine, c’est bien mais apprendre l’art des sceaux demande soit une grande patience, soit des aptitudes particulières.  Je l’ai appris parce que j’avais des aptitudes particulières pour le fuinjutsu.

-Et quel est ton niveau ?

-Assez avancé même s’il me reste encore du travail pour être vraiment au top.

Tout le monde resta silencieux pendant quelques minutes pour prendre le temps d’assimiler tout ce que leur nouveau compagnon venait de dire.

Luffy se tourna vers Naruto.

-Et le ninjutsu ?

-Et bien…c’est sûrement l’art le plus pratique et aussi l’art le plus dangereux du monde ninja excepté le fuinjutsu. Le ninjutsu est l’art d’employer le chakra pour par exemple, lancer des flammes, se dédoubler, changer de forme, maîtriser les éléments naturels.

Cette fois-ci, le capitaine ne put se retenir et ouvrit ses yeux grands comme des soucoupes.

-Génial ! On dirait que c’est semblable à un fruit du démon votre truc !

-Fruit du démon ?

Nami s’avança.

-En effet, sur Grand Line, où nous nous trouvons, se trouvent des fruits qui donnent des propriétés étranges à celui qui en mange…ainsi, comme vous, il peut avoir une aptitude comparable à ce que vous nommez ninjutsu…par exemple, Luffy a mangé le fruit Gomu Gomu ce qui lui permet d’être élastique.

Pour confirmer les dires de son amie, le brun étira ses doigts les faisant ressembler à des spaghettis.

-Impressionnant, capitaine.

-Pas mal, hein ? C’est vrai, je suis trop fort !

Sanji se tint le front comme s’il avait mal à la tête.

-Naruto, évites de le complimenter, car il risque sinon de prendre la grosse tête, et alors là…

-On doit attendre une bonne heure avant qu’il ait fini de déblatérer toutes ses qualités à qui veut l’entendre continua Zorro.

-Pffff…ce n’est pas cool ça.

-C’est la vérité Luffy.

Tout l’équipage éclata de rire.

Naruto fut le premier à retrouver son sérieux.

-Ainsi, ces fruits du démon se trouvent dans tout Grand Line ?

Zorro lui répondit.

-Oui et ils sont particulièrement recherchés par beaucoup de monde pour les propriétés qu’ils donnent. Le seul enneui de ce fruit, c’est qu’une fois mangé, tu ne peux plus nager…par exemple, si Luffy essayait de sauter par-dessus bord, il coulerait comme une enclume. C’est l’eau de mer qui neutralise les pouvoirs des fruits du démon. Inutile de dire que les possesseurs de ces fruits évitent par-dessus tout d’entrer en contact avec la mer ou alors ils y sont forcés et doivent être aidés de compagnons pour ne pas se noyer.

-Incroyable…

Naruto et Hinata se regardèrent.

Fruits du démon…est-ce que par hasard… ?

-Hinata ? Naruto ?

La voix d’Ussop les sortit de leurs pensées.

-Excuses-nous mais parler de fruit du démon et particulièrement le mot démon…nous fait penser à quelque chose…

- ?

Est-ce que par hasard l’un de vous saurait d’où viennent ces fruits ?

-Non. Personne ne sait où alors les écrits parlant de leurs origines ont disparu…pourquoi ?

-Parce que du monde, on trouve des êtres reliés à la nature elle-même et que les humains à force du temps ont fini par appeler démons…c’est pou cela que parler de fruit du démon me surprend.

-Ets-ce que tu voudrais dire que ces agrumes viendraient aussi d’un autre monde ?

-Impossible à dire et surtout impossible à vérifier.

-Ok…

-Et donc comment se présente le ninjutsu ?

-Et bien Chopper, il faut d’abord déterminer notre affinité avec l’élément qui nous correspond le mieux.

-Elément ?

-En effet. Dans notre monde, il avait cinq éléments principaux et chaque ninja pouvait en maîtriser un ou plusieurs.

-Quels étaient ces éléments, Naruto ?

La voix pleine de curiosité de Nami fit sourire le blond.

-Le doton, c'est-à-dire la terre, le suiton, l’eau, le raiton, la foudre, le katon, le feu et le fuuton, le vent. Ces cinq éléments étaient ceux qu’un shinobi pouvait contrôler.

Un sifflement appréciateur retentit venant de presque tout l’équipage.

-Et bien, ça devait donner vos combats !

-Luffy ! Ne le dérange pas alors qu’il parle !

-Mais Nami…

-Il n’y  pas de mains qui compte !

Le capitaine prit alors un air grognon ce qui fit rire les autres avant que son attention soit de nouveau prise par la voix de Naruto.

-Un ninja découvrait souvent son élément vers l’âge de dix-douze ans mais ne pouvait s’en servir efficacement qu’après un ou deux ans d’apprentissage intensif.

Zorro prit la parole.

-Je suppose que le maîtrisant, vous pouviez faire des ravages ?

-C’est exact mais il ne faut pas oublier que nous avions en face de nous d’autres ninjas ayant suivi le même enseignement…et puis la supériorité de certains jutsus, c'est-à-dire les sorts lancés si vous voulez pouvait être écrasante sur d’autres…

-Comment cela ? Demanda un Ussop surprit.

-Et bien la nature fait bien les choses puisque chaque élément parmi les cinq nommés gagne mais perd aussi contre un autre élément. Ainsi, le feu vainc le vent, qui gagne contre la foudre, elle-même étant supérieur à la terre, cette dernière battant l’eau qui éteint, elle, le feu. C’est un peu un cercle fermé.

-Ouaaah !

Nami dû une nouvelle fois faire preuve de ses talents incroyables pour la boxe sur Luffy qui promit de se taire même si Hinata su qu’il n’aurait pas les capacités nécessaires pour tenir cette promesse.

-Ainsi, chaque élément pouvait être vaincu par un autre…je pense que les batailles devaient être gagnées par ceux qui savaient prévoir où les manipulateurs d’un certain élément se trouvaient.

-Ca a joué en effet…

-Mais alors, et vous ?  Quels éléments maîtrisez-vous ?

Hinata prit alors la parole.

-Pour ma part mes éléments sont le suiton et le fuuton, c'est-à-dire l’eau et le vent. Pour Naruto…c’est un peu particulier…en effet, il arrive à maîtriser les cinq éléments naturellement ce qui est exceptionnelle chez les ninjas.

-Tu devais être invincible sur le champ de bataille…

-C’est faux Ussop. N’oublies pas que je t’ai dit qu’il existait d’autres arts que le ninjutsu…par exemple le genjutsu…je suis par exemple incapable de faire la moindre illusion. Pour le ninjutsu, je vais juste dire que j’ai eu beaucoup de chance de maîtriser les cinq éléments et qu’ils m’ont beaucoup servi.

Le silence se fit plus pesant…chacun réfléchissant à ce que les deux shinobis venaient de déclarer…jusqu’à ce que Luffy prenne la parole de sa voix enjouée.

-Merci de nous avoir révélé ça ! On peut vraiment dire que vous faites maintenant de l’équipage !

Les autres se mirent à crier ou afficher un rictus pour les plus impassibles pour montrer leur joie.

Hinata sourit tout comme son compagnon.

Et bien, en tout cas, on ne risque pas de s’ennuyer dans cette aventure !

La jeune femme ne savait pas à quel point elle pouvait avoir raison…