Ma nouvelle vie

par minisakura

CHAPITRE 1 : MA NOUVELLE VIE

J'étais plutôt contente d'habiter dans un nouvel endroit. Pour la première fois de ma vie j'allais vivre dans une maison. J’étais même assez excitée, moi qui avais toujours détesté la vie en appartement.

La voiture s'était garée et je pus apercevoir le joli bâtiment qui me servirait de demeure.

Derrière nous arriva le camion des déménageurs. Mes frères sortirent les premiers et allèrent se rouler dans l'herbe, tels des bêtes en criant à tue-tête « Vive la terre ferme ! »

Ma mère les reprit aussitôt, depuis le temps elle savait qu’il fallait les canaliser avant qu’ils ne pètent un câble, et Momo vint calmement à mes cotés.

«C’est joli ici hein, grande soeur? Me demanda-t-elle d’une petite voix.

-Ouais c'est pas mal! Répondis-je en la prenant dans mes bras»

On commença ensuite à emporter des cartons dans la maison.

Le proprio nous avait ouvert et les deux terreurs s'étaient empressés d'accourir à travers la maison, insensibles aux appels au calme de ma mère, pour trouver leur chambre pendant que je me tapais le fardeau de ramasser le vomi de mon immense et imposant chien : Luffy.

L'étage disposait de quatre chambres au total.

Les jumeaux prirent celle du milieu, Momo celle d'à coté. Ma mère voulut celle du fond mais finalement, elle me la laissa.

Elle me signala au passage que grand mère viendrait vivre un bout de temps chez nous. J’accueillis cette nouvelle avec joie, j’adorais ma grand-mère.

En attendant je déballais mes affaires, tout en inspectant ma chambre.

Il me restait un week-end avant la rentrée scolaire. Rien que d'en parler, mes jambes tremblaient et mon estomac se nouait.

C'était dur de tout quitter comme ca, ces amies, ses habitudes, sa vie... Malgré ma bonne humeur apparente et la joie de vivre dans une maison, j’étais tout de même un peu tristounette, le sentiment de bonheur que j’avais ressenti dans la voiture s’était vite évaporé!

Seuls les jumeaux étaient heureux de pouvoir torturer de nouvelles personnes.

Ils commencèrent avec notre voisine de gauche, chibo-sama, une petite vieille qui, je le découvrais par la suite, passait sa journée à arroser ses carottes.

Mes deux imbéciles de frangins envoyèrent des bombes puantes dans son potager pour fêter leur intégration à Konoha Hill.

Momo quand à elle, était une gamine hors du commun, dotée d'un calme olympien.
Elle passait la moitie de son temps à manger des glaces à la framboise.

«Sakura ce carton est à toi ? Demanda ma mère les bras pleins»

Je répondis "oui" de la tête en reconnaissant mon carton de peluches. J’étais peut-être en train de devenir une femme -adolescence oblige-, je n’en gardais pas moins une âme d’enfant!

Le lendemain nous dûmes tous aller au supermarché du coin pour acheter nos fournitures scolaire.

Les grumeaux (je les appelais toujours comme ca) courraient dans tous les sens en hurlant comme des damnés.
Ma mère avait beau gueuler, rien n'y faisait, vive l'autorité parentale !

Moi je bougonnais dans mon coin que ces deux la me foutaient bien la honte !

A peine débarqués et déjà super remarqués, maudits grumeaux !

J'avais finalement choisi mes affaires scolaires, même si je n'avais aucune envie de découvrir mon nouveau bahut…

On était Samedi, il me restait donc une journée pour profiter de mes derniers instants de vacances car après je pouvais dire adieu a l'été et bonjour à la rentrée !