Quand les sentiments se dévoilent...

par bubullgom

 

Je voulais vous remercier pour vos commentaires encourageants ! Ils me font très plaisirs et m’aident à avancer ! Voilà un chapitre un peu court, mais qui je pense, devrait faire des heureuses ! Bonne lecture !!

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Sasuke et Sakura roulaient à vive allure à travers les ruelles, poursuivit par deux motards.

-SAKURA ! Appela le brun. ESSAIE DE T’EN DEBARASSER !! Cria-t-il, sans se retourner, trop occupé à éviter les murs.

-MAIS…

-MAGNE !! Cria-t-il en s’impatientant.

-COMME TU VEUX ! MAIS J’AI BESOIN DE TON ARME !! Prévint-elle avant de descendre ses mains au niveau de la ceinture du jeune homme.

Sentant les mains de sa camarade effleurer son torse, Sasuke se troubla quelques secondes, avant de se reconcentrer tant bien que mal sur la route. Ils débouchèrent sur un boulevard, et durent faire de nombreux slaloms pour éviter les balles tirées dans leur direction. Une fois le revolver en main, la jeune femme se retourna et tira plusieurs coups de feu qui envoyèrent leur poursuivant se fracasser contre le sol, dans un bruit sourd. Sasuke accéléra, mais une balle vint se loger dans le bas de son dos, lui arrachant une longue plainte.

-SASUKE !! Cria Sakura en crispant sa main libre sur le T-shirt de son ami.

Le brun perdit quelques seconde le contrôle du bolide, mais releva la tête, et accéléra de nouveaux. La jeune femme se retourna et tira plusieurs balles, qui pour la plupart se perdirent dans le bitume. Une d’entre elles vint percer le pneu du poursuivant qui le fit tomber dans un bruit de carlingue assourdissant.

La course poursuite terminée, Sasuke ralentit considérablement, sa vue commençant à se troubler.

-ARRÊTE TOI !! Cria la jeune femme.

Il obéis et s’arrêta quelques mètres plus loin. Sakura descendis en première du bolide, et aida le brun à descendre à son tour. Il s’adossa contre le mur, serrant les dents pour ne pas hurler.

-Désolé Sasuke mais on a pas le temps ! On doit rentrer vite si on ne veut pas se faire de nouveau courser. Dit-la jeune femme en aidant le brun à rester debout, le prenant par les épaules. Je vais conduire ! Dit-elle en cherchant les yeux de Sasuke rivés au sol.

-Pas…question…articula-t-il entre deux plaintes.

-Quoi ? Sasuke ne commence pas ! C’est pas le moment de foutre la merde ! Alors maintenant tu viens et tu ne discutes pas !

Sans attendre sa réponse, elle passa le bras du brun par-dessus son épaule et l’aida à monter sur la moto. Elle se mit à l’avant et démarra rapidement.

-Si tu m’éclates ma moto…je donne pas cher de ta vie…Dit-il sarcastique, ce qui fit sourire la jeune femme.

Quelques rues plus loin, ils retrouvèrent Ino et Kiba, tous deux également débarrassés de leurs poursuivants.

-QUE C’EST-IL PASSE ?? Demanda Ino, en voyant l’état de Sasuke.

-UN DE CES MECS LUI A TIRE DESSUS ! ON DEVRAIT SE DEPECHER DE REJOINDRE LES AUTRES !!

La blonde fit un signe affirmatif de la tête, puis ils accélérèrent, espérant retrouver rapidement leurs amis.

 

Ils arrivèrent à l’usine, et virent toutes les motos déjà présentes. Kiba descendit de la moto d’Ino, et s’empressa d’aider Sakura à soutenir Sasuke qui peinait à marcher normalement.

En entrant dans la pièce principale, ils virent tout le monde sauf Naruto, Hinata, Neji et Shikamaru, assis dans les fauteuils, à soigner les quelques égratignures bénignes qu’ils avaient. Kiba et Sakura amenèrent leur blessé dans sa chambre. Ils virent Naruto endormit dans le lit de Sakura, un bandage lui parcourant l’épaule et le haut du buste. Hinata était elle aussi endormit, dans le lit de Gaara, une serviette humide posée sur le front. Ils déposèrent Sasuke sur son lit, et Kiba l’aida à enlever son T-shirt pour nettoyer sa plaie. Sakura accourut auprès de son amie, et s’assit sur le lit. Elle souleva doucement la serviette et posa une main sur son front. Elle dégagea quelques mèches brunes tombant sur son visage. Elle fit un sourire rassuré, heureuse que sa chère Hinata sois saine et sauve. Elle fut sortit de sa rêverie, quand elle entendit une lourde plainte de Sasuke. Elle tourna les yeux vers lui et vit Kiba assis sur son lit, tenant entre ses doigts, une sorte de pince métallique. Sakura s’approcha, pour regarder l’objet, et y vit une balle à l’extrémité. La jeune femme posa une main sur sa bouche, observant Kiba presser une compresse gorgée d’alcool sur la plaie de son camarade.

 

-Tiens bon mon pote ! Dit Kiba en souriant, coupant dans un bandage.

 

La forte douleur qu’il ressentait dans le bas du dos lui fit crisper ses doigts sur le drap, mordant dans son oreiller. Cette vision tira un léger rire de la part de Sakura qui compara sa réaction à celle d’un enfant à qui on fait une piqûre chez le médecin.

Le brun tourna légèrement la tête, sans quitter l’oreiller de sa bouche, jetant un regard assassin à la jeune femme qui se recula rapidement. Elle s’assit sur le lit de Naruto et le contempla dormir.

Malgré son comportement parfois gamin, Sakura ne pouvait éprouver une forte attirance pour ce jeune blond, une attirance amicale et sincère. Kiba quitta la pièce, laissant Sasuke se remettre de ces émotions. Sakura resta à regarder Naruto, puis se leva, détournant le regard vers Sasuke. Il essayait de s’asseoir mais n’y parvenant visiblement pas, Sakura eut pitié de lui et s’approcha de son lit.

-Qu’est-ce que tu veux ??? S’indigna-t-il quand elle posa une main dans son dos, avec l’intention de l’aider.

-J’ai pitié de toi mon pauvre abrutis ! Tu devrais rester allongé ! Déclara la jeune femme un sourire moqueur aux lèvres.

-Non mais fous moi la paix !! S’énerva le brun en la regardant dans les yeux.

-Bon t’arrête de gueuler ou je te tire une seconde balle au même endroit ! Prévint-elle en posant un doigt sur sa plaie, ce qui lui tira un gémissement de douleur.

-Putain sadique…râla le brun en détournant les yeux.

Sakura sourit et lui posa sa deuxième main sur l’épaule du brun. Elle posa un genou sur le lit, devant le jeune homme pour avoir une meilleure prise. Elle l’aida premièrement à s’asseoir, puis enroula un bras autour de lui, posant sa main entre ses omoplates.

 

Le brun, sentant la jeune femme si proche de lui, et de plus posant ses mains sur lui eut un frisson qu’il n’aurait put expliquer. Sentant son malaise, elle arrêta ses mouvements et le regarda droit dans les yeux. Voyant l’air crispé du brun, elle réalisa à quel point ses gestes pouvaient sembler déplacés. Elle rougies légèrement et baissa la tête pour ne pas montrer sa gêne. Elle l’aida à se redresser, mais alors qu’il se levait un peu plus, Sasuke sentit une douleur atroce lui parcourir le dos. Il fit un mouvement brusque, reculant d’un pas, mais vint se heurter contre le lit. Sakura, ayant toujours son bras autour de lui, suivit son mouvement malgré elle. En quelques secondes, Sakura se retrouva sur lui, le visage enfouit dans le cou du brun. Elle releva la tête rapidement, complètement rouge, s’inquiétant pour la plaie de son ami.

-Oh mon dieu Sasuke sa va ??? S’affola-t-elle en levant les yeux vers lui.

 

Le brun contemplait son visage subitement si proche du sien. Ils restèrent ainsi quelques secondes, ne sachant pas quoi faire tellement la gêne était grande. Piquée au vif, Sakura se releva et regarda le brun qui n’avait pas bougé.

 

-Finalement il vaudrait mieux que tu reste allongé…dit-elle timidement, un sourire qu’elle aurait voulu discret, aux lèvres.

Il la regarda, esquissant également un léger sourire. Devant cette situation complètement stupide, Sakura finit par éclater de rire, posant une main sur ses yeux. Elle finit par quitter la pièce, et ferma la porte derrière elle.

 

Toujours prise de son rire nerveux, elle leva les yeux et vit que tout le monde la regardait bizarrement. Elle se reprit, toussota pour se calmer et avança, en essayant de paraître la plus digne possible. Seulement, ses joues rouges la trahir, et Ino lui envoya un petit sourire en coin. Elle prit une chaise et s’assit avec ses amis.

-Où est Neji ? Finit par demander Sakura.

-Il se repose dans ma chambre ! Répondit Shikamaru en prenant une gorgée d’alcool.

-Comment va Sasuke ? Finit par demander Ino.

-Plus ou moins bien…il se repose…

En disant cela, Sakura était restée parfaitement neutre, ce qui déçu beaucoup la jeune blonde.

-Vous devriez rester ici cette nuit ! Dit Shikamaru en s’adressant aux trois jeunes femmes en face de lui. Je vais aller vous préparer des lits !

-C’est Bon Shikamaru ! On va retourner dans notre planque. Dit Océanie en se levant.

-Bien…fit le brun en se passant une main sur le visage.

-Moi je vais rester un peu ! Je vais m’occuper de Neji ! Dit Tenten en restant assise dans le canapé.

Océanie et Ino se levèrent donc, et se dirigèrent vers la sortie. En voyant Kiba sortirent de la chambre où se trouvait Neji, Ino se précipita sur lui et lui fit une bise sur la joue.

-A demain Kiba ! Dit-elle un sourire franc aux lèvres, avant de sortir de l’usine.

Le brun massa sa joue empourprée et fit un petit sourire satisfait, sous les regards moqueurs des autres.

Tenten passa près de lui et entra dans la chambre où se trouvait Neji. Il était allongé sur le dos, et avait une respiration légèrement saccadée. Elle s’assit sur le lit et regarda les différents bleus qu’il avait sur le torse. Elle passa doucement ses doigts sur sa peau, mesurant l’ampleur des dégâts. Neji stoppa l’ascension de cette main, en la prenant dans la sienne. Tenten sursauta, ne le sachant pas réveillé.

-Comment tu te sens ? Demanda-t-elle inquiète.

-Plus ou moins bien…et toi ?

-…sa va…

Neji caressa doucement la joue de la brune et lui fit un sourire rassurant. Il passa sa main dans sa nuque et rapprocha doucement la jeune femme de lui. Tenten posa ses mains de part et d’autre de l’oreiller, et se pencha un peu plus sur le brun. Leurs lèvres s’effleurèrent doucement, Neji plongeant son regard dans celui de la jeune femme. Leurs lèvres se rencontrèrent de nouveau dans un baiser approfondis,  tendre et amoureux… 

 

Après avoir longuement discuté, Gaara décida d’aller faire un tour, laissant Kiba, Sakura, Shikamaru et Temari ensemble dans la pièce principale.

-Que compte tu faire à présent Sakura ? Demanda Shikamaru à la jeune femme.

-Comment ça ? Tu veux parler du manoir ?

-Ouai…

-Ahhh…j’en sais rien…moi c’est sur que je ne vais pas pouvoir y retourner…mais Hinata, elle, elle doit rentrer.

-NON !! Cria une voix derrière elle.

Elle se retourna et vit Hinata enroulée dans un pull, une main posé sur le mur.

-Je veux rester ici Sakura !! Supplia la brune en faisant quelques pas. Tu n’as pas le droit de me demander de retourner là bas !! Je ne veux pas !! Je détestais ma vie avant de venir ici !! Je n’avais pas d’amis à part toi !! Je t’en supplie… Dit la brune en laissant quelques larmes couler le long de ses joues.

Sakura se leva et prit la jeune femme dans ses bras.

-…C’est d’accord…enfin…si Shikamaru et les autres acceptent évidement…murmura-t-elle, à la plus grande surprise de sa sœur. Le brun lui fit un sourire en guide d’affirmation.

-Oh Shikamaru ! Sakura !! Merci !!!

Sakura sourit en voyant le visage enjoué de son amie.

-Tu dois être gelée ! La salle de bain est au fond à droite ! Indiqua Sakura en faisant un geste du doigt.

La brune hocha la tête et sortit de la pièce principale. Sakura fit de même, et décida d’aller voir dans quel état se trouvait Naruto. Elle entra dans la chambre, et vit le blond endormit comme à son départ. Elle sourit et regarda vers le lit de Sasuke. Celui-ci dormait également. La jeune femme le regarda quelques instant. Son visage habituellement dénué d’émotions inspirait le calme et la tranquillité. Son regard s’attarda sur le torse du jeune homme. Elle sentit le rouge lui monter aux joues, en réalisant à quel point il pouvait être séduisant malgré son foutu caractère. Elle secoua la tête pour se sortir ces pensées de la tête, et sortit de la chambre.

 

La journée ce finit très rapidement, puis le lendemain, Sakura fut réveillée par une sensation d’humidité sur sa joue. Elle ouvrit les yeux doucement et tourna la tête, pour voir qu’un des chiens de Kiba lui léchait la joue. Elle se releva brusquement, s’essuyant la joue d’un revers de main, dégoûtée.

-Putain Kiba…ton clebs…

Elle regarda autour d’elle et vit qu’il n’y avait personne dans la pièce. Elle se leva du canapé dans lequel elle avait passé la nuit, et décida d’aller faire un tour dans la salle de bain…

 

Shikamaru contra les coups de poings et de genoux que lui envoyait Temari. Au bout d’une heure, ils firent une pause, pour souffler un peu.

-Tu t’améliores beaucoup Temari ! Dit le brun, une main sur la hanche.

-Je sais ! Répondit-elle d’un ton faussement hautain.

Le brun fit un sourire et se jeta sur elle, le poing serré. La blonde l’évita en se baissant, et fit une balayette au brun, qu’il esquiva avec facilité. Il fit un tour sur lui-même avant de lancer un coup de pied qu’elle évita dans un petit saut.

Alors qu’elle allait contrer, Shikamaru lui attrapa le bras et lui fit un croche pied qui la fit tomber à terre. Temari eut juste le temps d’attraper son rival par le col, avant de l’attirer dans sa chute.

Ils se regardèrent, et éclatèrent de rire. Shikamaru se calma et regarda la jeune femme souriante. Quand elle fut à peu près calmée, il posa ses lèvres sur les siennes, et l’embrassa doucement. Remise de la surprise, Temari passa ses bras autour de son cou et glissa ses doigts dans sa chevelure brune. Le baiser devint plus intense, leurs langues se frôlant délicatement. Temari remonta une jambe contre celle du brun, faisant vagabonder ses doigts fins dans le cou de son ami. Shikamaru glissa ses mains sur les hanches de sa compagne et les descendis jusqu’à ses cuisses. Il passa ses doigts sous le Kimono de la jeune femme pour venir caresser son ventre. Il retira doucement le vêtement, sans interrompre le baiser. Temari enleva délicatement le T-shirt du brun qui alla bien vite rejoindre  son Kimono. Elle embrassa son torse musclé, puis revint capturer ses lèvres chaudes. Le brun emmêla ses doigts dans la chevelure à présent défaite de la jeune femme, et de son autre main, lui prit la sienne. Il interrompit le baiser quelques instants, et regarda la jeune femme dans les yeux. Elle lui fit un sourire tendre, et l’embrassa de nouveaux.

Une pluie fine vint bourdonner sur le toit, tandis que leurs deux corps s’unirent amoureusement sous la chaleur des caresses…