Souvenirs et larmes

par bubullgom

Sakura ouvrit les yeux et jeta un œil à sa montre qui indiquait 5h00. N’arrivant plus à se rendormir, elle s’assit et regarda autour d’elle. Elle vit que Gaara dormait toujours malgré une respiration haletante, alors que le lit de Sasuke était vide. Elle se leva et sortit de la pièce silencieusement.

 

 Elle décida donc de faire le tour de l’usine, pour y découvrir de nombreuses salles. Elle passa par la pièce principale, et vit Naruto dormir paisiblement, enroulé dans une couverture en laine. Elle sourit et passa à côté de lui. Elle s’engagea dans un couloir et vit un garage où était garées 5 motos. Elle continua son chemin et passa devant la porte de la salle de bain. Elle décida de jeter un coup d’œil à la porte d’en face, d’où était sortit l’Uchiha la veille. Elle poussa la porte et se retrouva dans un second couloir beaucoup plus vaste, mais tout aussi délabré. Elle avança doucement, éclairée par la faible lumière matinale, passant à travers les longues baies vitrées de l’allée. A son grand étonnement, elle tomba sur une pièce d’entraînement. Elle possédait un vieux tatami, et deux punching-ball. Elle entra dans la pièce et en fit le tour. C’était une salle très spacieuse, et gorgée de lumière, grâce à quelques plaques de taules transparentes sur le toit. Elle effleura de ses doigts fins le cuir noir d’un des punching-balls et poussa une porte adjacente à la pièce. Elle pénétra dans une pièce plus petite et plus sombre. Elle visita les lieux et découvrit un grand placard en bois accroché au mur. Par curiosité elle l’ouvrit, et découvrit avec surprise une multitude d’armes à feu. Elles les contempla fascinée, puis referma la porte, pour s’intéresser à l’extrémité de la pièce. Trois affiches étaient plaquées au mur, percées de plusieurs trous. « L’impact de balles… » Pensa la jeune femme. Elle sortit de ce qu’elle imagina être une salle d’entraînement, et fit chemin arrière, décidant de prendre une douche. Elle entra donc dans la salle de bain, se lava, et reprit ses habits qui durant la nuit avaient totalement séchés.

 

Elle se vêtit et ressortit de la pièce. Elle jeta un coup d’œil à sa montre qui indiquait 5h45. Ne voulant pas réveiller ses nouveaux colocataires, elle décida de remonter dans la salle d’entraînement, pour s’échauffer un peu.

 

Elle se noua les cheveux en une queue haute, emmitoufla ses poings dans de grandes bandes blanches qu’elle avait trouvée dans la salle de bain, et commença à donner des coups précis et rapide sur le punching-ball. Au bout d’une heure, elle s’arrêta essoufflée, dégageant quelques mèches de cheveux retombant sur son visage.

 

-De l’eau ? Demanda une voix derrière elle.

Elle se retourna rapidement et vit Kiba adossé à la porte, tenant une bouteille d’eau dans la main.

-Kiba !! Ça fait longtemps que tu es là ? Demanda-t-elle un peu gênée.

-Assez pour constater que je n’aimerais pas être ton ennemi… Dit-il en lui tendant la bouteille, qu’elle prit en souriant. Après avoir but quelques gorgées, elle s’essuya les lèvres.

-Au fait…je…sa dérange pas que j’utilise cette pièce ?

-Nan pas du tout !! Affirma-t-il en entrant dans la salle. Sakura…ça te dit un duel ?

Sakura le regarda premièrement surprise, et lui fit un grand sourire.

-Ok mais ne t’attend pas à de traitement de faveur…le défia-t-elle.

 

Ils se placèrent au centre du tatami, face à face. Après c’être longuement regardé, Sakura fit le premier pas et se rua sur lui, poing levé. Il l’évita de justesse et s’accroupit, lui assénant un croche pied qui la fit basculer. Elle se rattrapa pendant qu’il se préparait à la frapper, mais elle lui bloqua le poing et le prit par le col. Elle lui envoya un coup dans la mâchoire qui l’envoya voler contre le mur. Elle s’approcha de lui, mais reçut un coup de genou dans le ventre, ce qui la fit se plier instantanément. Kiba s’approcha d’elle, mais elle se redressa et recula de quelques mètres pour souffler un peu.

 

-Alors on abandonne ? Demanda le brun en regardant ses ongles.

-Pas tant que je serais en vie…Murmura-t-elle un sourire aux lèvres, courant vers lui.

 

Elle dégagea un coup de pied que Kiba évita facilement. Il se retourna et voulu lui porter un coup à la nuque, mais elle fit un saut arrière et se retrouva derrière lui. Elle lui donna un coup de genou dans la jambe, qui le fit tomber. Pour éviter le poing de la jeune femme qui fonçait vers lui, il fit une roulade, et le poing frappa durement le sol.

Alors qu’ils se battaient sauvagement, Sasuke marchait tranquillement vers la salle de tire, comme il avait l’habitude de le faire chaque matin. Quand il entendit du bruit dans la pièce près de celle où il se dirigeait, il s’en approcha, et jeta un coup d’œil sans rentrer dans la salle. Il vit premièrement Kiba essoufflé, un genou au sol, puis vit une chevelure rose fondre sur lui rapidement. Le combat se réengagea, et malgré le fait qu’il n’appréciait guère la jeune femme, il ne put que constater l’incroyable agilité, vitesse et souplesse de celle-ci. Il resta béa devant cette scène un long moment, quand il sentit une présence à ses côtés. Il ne tourna pas la tête, reconnaissant très bien son ami blond.

-Je t’avais dit qu’elle se battait comme personne…dit-il sur un ton de vainqueur, tout en observant la scène à son tour.

 

Kiba tomba lourdement sur le sol, les deux mains par terre, essoufflé. Sakura un peu plus loin fit de même, ramassant l’élastique qui était tombé de ses cheveux lors du duel.

 

-Et ben et ben…dit Naruto en rentrant dans la salle, les mains derrières la tête.

-Na…Naruto…fit Sakura en essuyant son front humide.

Kiba se leva et tendit une main à la jeune femme, l’aidant à se relever.

-Je savais pas qu’une fille pouvait être aussi douée…dit-il en prenant la bouteille d’eau.

-J’ai toujours détestée les préjugés…affirma-t-elle en souriant.

-Alors Sasuke ! Admet-le qu’elle est balèze !! Dit le blond un sourire aux lèvres en se retournant vers le brun toujours adossé à la porte.

-Pff… Fit-il avant de s’éclipser les mains dans les poches.

-Rahh quel caractère de merde…bon…sa vous dit un p’tit dej ? Demanda-t-il en se tournant de nouveau vers Sakura et Kiba.

 

Ils acquiescèrent tout les deux, et après être passés chacun leur tour à la salle de bain, une deuxième fois pour Sakura, ils entrèrent dans la cuisine pour mangers quelques toasts préparés par leur ami blond.

Ils discutèrent un moment, puis la conversation s’orienta vers Hinata.

-Je vais retourner au manoir prendre mes affaires ! Ensuite j’irais chercher Hinata ! Je dois absolument la retrouver… Dit la jeune femme pensive.

-T’en fais pas ! On va t’aider ! Hein Kiba !

-Affirmatif…dit le brun en buvant une gorgée de café.

-Gaara ?? Demanda le blond qui avait arrêté de manger. Les deux autres se retournèrent et virent leur ami marcher lentement vers eux pour s’asseoir à la table.

Il regarda Sakura, puis Naruto et Kiba tour à tour.

-Elle aménage ! Dit simplement Naruto en le regardant.

-…mhm ! Ok…

Sans chercher plus d’explication, il posa sa tête contre le mur, pressant sa blessure qui le faisait souffrir par à-coups.

-Sa ira ? S’inquiéta Kiba.

-Ouai ouai c’est bon…Shikamaru est pas levé ?

-Si je l’ai croisé dans le couloir tout à l’heure…ah bah le voilà ! Dit le blond en regardant vers l’extrémité de la pièce.

Le brun s’approcha et s’assit dans un fauteuil.

-Sakura ? Demanda-t-il curieux.

La jeune femme profita de la présence de Shikamaru, Gaara et Kiba pour leur expliquer la fuite de Hinata, et son aménagement.

-Alors ! Vous nous aiderez ? Demanda Naruto emplit d’espoir, après que Sakura eu finit son récit.

-…….bon…je marche…dit simplement Gaara en gémissant de douleur.

-Galère…bon ben j’ai pas trop le choix…je marche aussi…

Sakura sourit joyeusement, et remercia ses amis pour leur aide.

Après une petite heure, elle se leva et prit sa veste laissée sur une chaise la veille.

-Tu vas où ? Demanda Shikamaru.

-je vais récupérer mes affaires et ma moto…

-La mienne est hors d’usage pour l’instant ! Dit le blond ! Shikamaru ? Tu l’amènes ?

Le brun hocha la tête, prit ses clefs et fit signe à la jeune femme de le suivre jusqu’au garage.

Il lui prêta un casque, puis la jeune femme s’assit derrière lui sur une magnifique moto verte très foncée. Ils démarrèrent en trombe, et après un court trajet, arrivèrent devant un grand grillage noir. Shikamaru coupa le contact, et Sakura descendit, retirant le casque de sa tête.

 

-Je t’attends ici ! Dit le brun.

La jeune femme fit un hochement de tête, et alla pour ouvrir la grille mais, elle était fermée à clef. Elle fit le tour du grillage, et arriva au niveau d’un bosquet. Elle escalada un mur, et se retrouva dans la propriété Hyuuga. Elle entra discrètement dans le bâtiment, et remarqua que la voiture du chef de famille n’était plus là. Elle soupira, heureuse de ne pas avoir à craindre de tomber sur lui. Elle monta rapidement dans sa chambre, prit quelques habits qu’elle tassa au fond d’un sac, prit une deuxième arme, puis redescendit à l’entrée. Elle pris les clefs du portail posées sur une commode en chêne, et alla dans le garage. Elle enjamba sa moto, mis son casque, et démarra rapidement. Après avoir ouvert la grille, elle sortit et lança les clefs par-dessus le grillage. Elle suivit Shikamaru qui venait juste de filer, jusqu’à son nouveau logement…

Ils arrivèrent et Shikamaru montra à Sakura une place pour garer son bolide. Ils entrèrent dans la pièce principale, et ne virent personne. Le brun posa ses clefs, s’assit dans le canapé, et prit un journal. Sakura se dirigea vers sa chambre, mais frappa avant d’entrer. Comme personne ne lui répondait, elle entra et regarda la pièce. « Personne… » Se dit elle avant de poser son sac. Elle en sortit un short rouge, et un débardeur moulant long, noir. Une fois changée, elle s’allongea sur son lit, repensant à sa douce amie. Elle s’inquiétait beaucoup pour elle, et espérait qu’elle ne sois pas en danger. Elle repensa à son dernière entretient avec elle, et ne put s’empêcher de se sentir coupable de sa fuite. Elle ferma les yeux, prise de remords et s’endormit rapidement, tandis que ses souvenirs remontaient à la surface…

 

-Sakura, Bouges toi !! Cria une femme aux cheveux colorés en rouge, habillée d’un Kimono noir desserré, quasiment ouvert sur sa généreuse poitrine.

La femme attrapa une jeune fille d’à peine 10 ans par le bras, agenouillée devant un hôtel.

-Qu’est-ce que tu fous ici encore !! Je t’ai dit cent fois qu’il y a des clients qui attendent !!

Elle la tira violemment vers une petite pièce aux lumières tamisée, dans laquelle se trouvaient quelques hommes d’une quarantaine d’année. Une dizaine de filles entre 9 et 20 ans se trouvaient assises alignées face aux hommes. La femme rousse jeta la jeune fille aux cheveux rose dans le rang. La jeune fille, n’étant autre que Sakura, laissa couler une larme, tandis qu’elle sentit une main se poser sur la sienne. Elle leva les yeux et croisa ceux d’une jeune fille qui semblait un peu plus vieille qu’elle. Elle était blonde, et son visage était fin et réconfortant. Elle lui fit un sourire chaleureux puis regarda de nouveaux les hommes devant elles.

 

-Bon ! Je voudrais celle-ci ! Dit une voix grave, en désignant une jeune fille d’à peine 15 ans, un peu plus loin d’elle. Une seconde femme d’une trentaine d’année, brune, les cheveux attachés en chignons, portant un Kimono rose fit se lever la jeune fille et montra une porte à l’homme qui attrapa le jeune fille par le bras. Une fois la porte fermée, d’autres jeunes filles se firent choisir chacune leur tour, puis vint le tour de la jeune blonde près de Sakura. La blonde lui fit un sourire timide, mais Sakura put déceler une peur sans fond dans ses grands yeux verts…

 

Sakura se réveilla en sursaut, assise sur son lit, elle fixa un point dans la chambre, complètement perdue. Elle leva la tête, et croisa le regard de Sasuke qui était assis sur son lit, un livre en main.

 

Sans le vouloir, une larme coula sur la main de la jeune femme. Elle toucha sa joue, et remarqua ses doigts humides. « Je pleure ? » Ce dit-elle encore sous le choque. Sasuke, de son côté, la regardait intensément. Il ne comprenait pas grand-chose, mais ce qui le surprit, c’est bien de voir cette femme pleurer. Il n’aurait jamais imaginé la voir ainsi un jour, alors qu’elle avait toujours un air scénique et provocant en sa présence.

 

Sakura réalisa enfin le regard incessant du brun sur elle. Elle se leva rapidement, et quitta la chambre en courant, claquant la porte derrière elle. Elle se dirigea vers la salle de bain, ouvrit le robinet et se mit la tête sous l’eau froide.

« Pourquoi je repense à tout ça moi… » Se dit-elle en se regardant dans le miroir.

 

-Sakura ?! Appela Naruto derrière la porte.

 

La jeune femme hésita puis ouvrit la porte.

-Sa va pas ? Demanda-t-il inquiet. J’allais dans ta chambre pour te parler, mais Sasuke m’a dit que tu étais partit en courant…

-T’en fais pas Naruto ! Je vais mieux maintenant ! Je t’assure ! Dit Sakura.

-Bon…

-Tu voulais me parler ?

-Ah oui ! Je pensais descendre en ville pour chercher Hinata...

-J’arrive ! Laisse moi le temps de mettre mes chaussures ! Précisa-t-elle en sortant de la salle de bain. Elle chercha partout, mais réalisa qu’elle les avait laissées près de son lit. Elle râla en pensant que Sasuke l’avait vu en train de pleurer, mais se décida enfin à entrer dans la chambre. Elle évita le regard du brun, fouillant dans ses affaires pour trouver ses rangers. Une fois la main mise dessus, elle prit une de ses armes et sortit rapidement de la pièce. Elle mit ses chaussures, et rejoint Naruto qui l’attendait près de la grille d’entrée.

 

Plus loin, dans une pièce sombre :

 

Deux hommes discutaient autour d’une table, un verre d’alcool à la main.

 

-Allé s’te plais !!

-Nan ! Tu l’as touches pas !

-Pourquoi ???!!! Tu fais chier !

-Si tu la touches, c’est moi qui te bute ! Pour l’instant, tu lui fous la paix…tout ce qu’on veut, c’est le blé…

-Et j’ai même pas le droit de la toucher !!??

- Pour l’instant, non…si on la violente de trop, elle ne voudra pas nous dire où est passé son cher cousin…

Les deux hommes regardèrent en direction d’une vitre, derrière laquelle se trouvait une jeune femme allongée sur un lit, ses longs cheveux bruns étalés sur un oreiller, ses yeux nacrés baignés de larme.

 

-Sakura…