Sasuke, le basketteur

par the-BFW

Chapitre 3: Sasuke, le basketteur

Je vois Kiba arriver vers nous, il a pas l’air bien. Comme je sais qu’il a eu cours avec Naruto avant, je lui demande ce qu’il a bien pu lui faire.

- Des seins! Me dit-il énervé alors que toutes les personnes autours de nous le regardent bizarrement

Wow! Je ne veux même pas comprendre le pourquoi du comment! De toute façon, Kiba n'a pas l'air très enclin à vouloir parler. Bref, le professeur arrive. Nous entrons dans la salle et chacun va s'asseoir à sa place. Moi, je suis assis normalement à côté de Naruto mais comme il n'est toujours pas là, la place à ma gauche est vide. Rectification, Naruto vient juste d'arriver, mais comme la porte est fermée, il va devoir attendre que le professeur ait fini de faire l'appel. C'est un système qu'il a mis en place pour bien savoir qui arrive en retard. D'ailleurs le voilà qui commence son appel :

- Abumi Zaku, I saw him. Aburame Shino, he's here. Akado Yoroi, I saw him...

Il arrive à Neji :

- Hyuuga Neji, she's here

- Je suis un garçon! L'interrompt Neji

Soupire général dans la classe. Et c'est reparti! Le professeur lève la tête de son cahier d'appel vers Neji :

- First, speak in English ! (Premièrement, parlez en anglais!) Commença le professeur

- Mister, I am a boy! (Monsieur, je suis un garçon!) Répète Neji mais en anglais cette fois-ci

- Two, I know what I see and what I say! (Deuxièmement, je sais ce que je vois et ce que je dis!)

- Maybe but I know more than you, I think, what is in my pants! (Peut-être, mais je sais mieux que vous, je pense, ce qu'il y a dans mon pantalon!)

Traduction ? Pas la peine, tout ce qu'il y a à comprendre c'est qu'entre le professeur et Neji, c'est une guerre qui dure depuis longtemps. Très longtemps. Trop longtemps même pour se souvenir de la date exacte du début. Pour faire court, le professeur est persuadé que Neji est une fille à cause de ses cheveux. Il peut parler, les siens aussi sont aussi longs que ceux de Neji. Bref et Neji, bah c'est Neji. Il sait qui il est et il essaie désespérément de le prouver à ce casse-pied de professeur. Je dis ça, mais avec moi il est plutôt cool, je sais pas pourquoi d'ailleurs.

C'est donc reparti pour une ultime bataille. Neji vs Orochimaru-sensei! Naruto n'est pas prêt d'entrer. Ça n'a pas l'air de le gêner plus que ça. Le voilà justement en train de se taper la discute avec une des surveillantes qui passait par là. Il est trop fort, si moi je suis harcelé par presque toutes les filles du lycée alors que je n'en connais pas la moitié du quart, lui connait toutes les filles du lycée. C'est même lui qui fait le premier pas. En plus il fait aussi ami-ami avec des filles d'autres lycées. Celles du notre, me suffisent déjà alors n'allons pas en ajouter. Bon revenons à nos moutons.

- If I were you, I would be more respectful! (Si j'étais vous, je serais plus respectueux!) Le prévint le professeur

- If I were you, I would carry glasses! (Si j'étais vous, je porterais des lunettes!) Provoqua Neji

Houlà c'est pas fini! Bon présentation ? Sasuke Uchiwa-Maehara. Uchiwa pour mon père et Maehara pour ma mère. Mes parents sont divorcés, il s'est passé quelque chose qui les a éloignés plus qu'autre chose tous les deux. Dans les grandes lignes, mon frère a donné une interview à un magasin plutôt connu et il y avait tellement de choses personnelles que mes parents ont commencé à être harcelés. Ma mère a fait une dépression et mon père s'est plongé dans le travail. Après une remise en question, chacun de son côté s'est repris et ils ont pris la décision de se séparer. Sans me demander mon avis alors que ça me concernait directement. Il arrive parfois que j'essaie de les faire se voir mais j'ai l'impression que ça leur fait plus mal qu'autre chose alors j'arrête. En plus mon père n'arrête pas de ramener des femmes à la maison. Ok elles sont pas mal mais je suis pas censé le soutenir pour tout non plus et puis elles essaient toujours de me présenter leur fille ou leur nièce ou leur je ne sais quoi d'autre.

Bref je me calme. Mon père est agent sportif. Ça n'a pas l'air comme ça, mais ça paye bien et en plus le petit plus c'est que je peux rencontrer tous les grands noms du monde sportif en particulier les joueurs de basket-ball. Mon père est fan de basket, il a joué en national puis à la fin de sa carrière, il s'est reconverti. Je baigne dans le basket-ball depuis que je suis tout petit. C'est bien une des seules choses grâce à laquelle je passe du temps avec mon père. Il n'est pas toujours là et je suis la plupart du temps chez ma mère, alors en général il m'achète tout ce que je veux et est d'accords pour que je fasse tout ce que je veux mais c'est pas que ça que je veux vraiment. Parfois je l'attends et on regarde des matchs sur notre plasma. Une fois il m'a emmené aux Etats-Unis pour le All-star week-end et sérieux ça déchire grave! J'ai parlé avec des joueurs comme Kobe Bryant, Tim Duncan ou encore Shaquille O'neal. Vous vous en rendez compte ? Bien sûr j'étais préparer j'avais pris des cours d'anglais et tout. Je ne voulais pas avoir l'air d'un nul. En plus nous n'étions que tous les deux avec mon père parce que le sport c'est pas trop le truc de mon frère. Tout ce que ce crétin aime faire c'est être avec sa petite copine « Princesse Mononoke » comme j'aime l'appeler. Je retire ce que j'ai dit, c'est tout de même la sœur de Kiba. Mais c'est qu'elle n'a rien à faire avec mon frère. Qu'est-ce qu'elle lui trouve en plus ? Elle est trop bien pour lui. Quoi c'est vrai, elle au moins elle est sympa et sportive en plus. Mon frère c'est juste un matheux et un intello', il est carrément avocat. Le plus jeune du Japon, rien que ça!

Bref fermons la parenthèse Itachi, dans ces moments que je passe avec mon père, on a une véritable relation père-fils et j'adore. Il m'a promis un jour que si j'arrivais à monter en national, il serrait mon agent. Ok, ça a l'air de rien comme ça, mais mon père possède la plus grande agence d'agent sportif du Japon tout de même alors si j'y arrive c'est sûr que tout me réussira. Et par tout je veux bien évidemment dire la NBA. Comment ça je vise trop haut ? J'y arriverais ! C'est comme Naruto et son envie de faire de la politique. Je suis déterminé et j'y arriverai. J'ai déjà commencé, là je suis le capitaine de l'équipe du lycée et je fais partis du club de Konoha et aussi de la sélection départementale. Je monte un à un les échelons menant à mon rêve. En plus dernièrement mon père a émis la possibilité que si nous gagnions le championnat inter-lycée il parlerait de moi à l'entraîneur de l'équipe nationale. C'est cool, hein ?

Bref ma mère aussi a un travail super cool. Elle travaille auprès d'ONG comme architecte pour que des orphelinats soient construits un peu partout dans le monde. C'est super? La classe ? Hein? Le seul problème c'est qu'elle n'est pas souvent là mais elle compense en me ramenant toujours quelques choses de ses voyages. J'ai une étagère remplis de tout ce qu'elle m'a ramené. Elle est dans la chambre de sa maison. Mon père lui a laissé la maison qu'ils avaient achetée tous les deux. C'est pour ça que je passe plus de temps là-bas. Ça me rappelle des souvenir de quand j'étais plus petit. Ma mère c'est MA mère. Elle est tout pour moi et on est super proches tous les deux. Elle me connait par cœur et moi j'apprends à la connaître de jour en jour. La dernière fois elle m'a raconté la rencontre entre elle et mon père. J'ai appris qu'avant d'être un homme froid et peu bavard mon père était un garçon timide et rieur. Vous y croyez-vous ? Ma mère n'a pas changé depuis son adolescence, elle est parfois un peu gamine même. Mais bon, je l'aime quand même. En plus c'est grâce à elle si je peux m'entraîner encore plus, elle a carrément fait installer un terrain de basket-ball dans la maison. J'ai bien dit DANS la maison. Comme ça je peux jouer tout le temps, qu'il pleuve, qu'il neige ou autre. Et puis ça me permet de m'évader. Lorsque j'entends le son d'un ballon qui rebondit sur le sol ou la plupart du temps le parquet, je ne réponds plus de moi, je suis dans un autre monde. C'est pareil lorsque je suis sur le terrain. Ce n'est pas qu'une lubie ou une simple passion de gamin, pour moi le basket-ball c'est très important. C'est toute ma vie. D'ailleurs mon porte-bonheur est une bague que ma mère m'a offert il y a de cela... je sais plus tellement que ça fait longtemps. Elle était partie sur une longue période cette fois-ci et je dois avouer qu'elle m'avait énormément manquée. A son retour elle m'a serré dans ses bras pendant trois heures bien sûr puis après avoir manqué de m'étouffer dix fois au moins, elle m'a offert une bague. Elle est en deux parties. Une statique et une tournant sur elle-même sur laquelle sont gravés des ballons de basket et mon prénom. Je ne lui ai pas dit, mais dernièrement j'ai fait graver « Maman » à l'intérieur. Vous devez me prendre pour un fils à maman ? Et bien pensez ce que vous voulez, ma mère est tout pour moi et peu m'importe ce que pensent certains.

Bref essayons de revenir au cours :

- You would be wrong not to accept your real nature! (Vous auriez tord de ne pas accepter votre vraie na

- I can show you my big real nature, if you want ? (Je peux vous montrer ma vrai grosse nature, si vous voulez?)

Ok, là ça part en vrille. Dites, vous voulez savoir la provenance de mon prénom ? Sasuke a été choisi par ma mère. C'était le nom d'un enfant de la fratrie Makunouchi. Ma mère les a toujours admirés pour toutes les actions qu'ils ont faites à travers le monde pour les personnes dans le besoin. Si j'avais été une fille je me serais appelé Shinobu. Super, hein ? Bon revenons à Neji et ses envies d'exhibitionniste.

- You would better make accept who you are! (Vous feriez mieux d'accepter qui vous êtes!)

- I will do it (Je vais le faire) ! S'écrie Neji en mettant ses mains sur sa ceinture comme prévention

Et mon frère vous savez pourquoi il s'appelle ainsi ? C'est parce que mon père était un très grand fan d'Itachi Ichinose lorsqu'il était petit. C'était une des grandes stars du basket-ball japonais.

- Oh, Probably you will surprise, young girl (Oh, peut-être que vous serez surprise, jeune fille!)

- Don't provoke me! I can do it! (Ne me provoque pas! Je peux le faire!)

Et vous connaissez toutes les différents marques et tailles de ballons excisant au monde ? Mieux, je vais vous donner le nom de toutes les équipes jouant en NBA. Alors vous avez les Lakers, les Spurs, les Chicago bulls. Les Celtics, Bon j'arrête, il faut arrêter Neji où il va devenir fou!

- Neji arrête, tu te fais du mal! Lance Kiba avant moi, apparemment ce qui se passe à réussi à faire descendre sa colère.

- Mais Kiba, c'est lui qui a commencé! Répond Neji comme un petit enfant qui se serait fait prendre

- Et bien tu n'as qu'à pas continuer!

- Mais...

- Mister Inuzuka, I think that your friend can decide herself! (Monsieur Inuzuka, je pense que votre amie peut décider d'elle-même!) Continu le professeur alors que Neji semblait s'être calmé.

- Her-self! Je vais lui montrer, moi! Commence à crier Neji en défaisant sa ceinture.

- NON! Crions-nous Kiba et moi en essayant de l'arrêter.

- DRIING!!!

- Oh ça sonne Neji! Tu as entendu ? Je crois que c'est pas la peine.

- Oui en plus on manger des makis aux avocats à midi!

- C'est vrai que tu adores ça en plus!

Neji nous regarde, les yeux en feu. Puis il semble se raviser. Il prend son sac, jette un regard noir au professeur, puis il sort de la salle, suivi de près par Kiba et moi-même. Une fois dehors, nous voyons Naruto venir vers nous. Il voit Neji et lui demande comment s'est passé le cours d'anglais. Neji lui fout un coup de poing puis il s'en va. Je laisse faire, Naruto est résistant et Neji a pu comment dire se « calmer » complètement.

- Wow, qu'est-ce qui s'est passé ? Demande Naruto en se tenant la joue qu'il masse légèrement

- Orochimaru-sensei! Soupirons-nous Kiba et moi.

- Ah ok. Dis vous savez, Jun la surveillante? Et bah elle m'a parlé d'une fête qui s'annonce superbe!

- Quoi tu as des vues sur Junko ? S'exclame Kiba, surpris.

- Avec le physique que j'ai, c'est plutôt elle qui a des vues sur moi! Se vante mon imbécile de meilleur ami

- N'importe quoi! Soupire Kiba avant de partir à la suite de Neji

- Tu viendras Sasu ?

- Je sais pas faut voir. Il se peut que je sois chez ma mère.

- Ok. Grouille-toi on doit aller manger. J'adore les makis. Même si je préfère les ramen. C'est trop bon les ramen. Est-ce que je t'ai déjà dit que j'adorais les ramen? Et est-ce que je t'ai parlé de ...