Kiba, le célibataire

par the-BFW

Chapitre 2 : Kiba, le célibataire

 

- Encore une dispute familiale à propos de ton célibat, c'est ça Kiba ? Me demanda Naruto

- Je n'ai pas envie d'en parler! Grognais-je avant de me terrer dans un silence de mort

Qu'est-ce qu'il croit, bien sûr que c'est à cause de cela que je suis énervé. Ce serai à cause de quoi sinon ? Je soupire encore de rage en y repensant. C'est quoi le problème si je veux être célibataire toute ma vie? Cela ne regarde personne. Oui personne à par moi. Que ma mère s'y mette, ok, de toute façon c'est elle qui a mis cela sur le tapis. Ma sœur, passe encore même si ça me reste en travers de la gorge. Ce n'est pas parce que Mademoiselle sort avec Itachi Uchiwa, qui d'après elle embrasse comme un dieu (beurk!), depuis qu'ils sont au collège et que tout le monde admire leur relation si parfaite, que tout le monde doit être comme eux. Non ce que je ne peux laisser passer, c'est que Akamaru rentre dans la discussion. Akamaru ? C'est mon chien. Il est chez nous depuis que je l'ai recueilli et soigné lorsque j'étais plus jeune et lui encore qu'un chiot. Et depuis tous les deux nous ne nous quittons plus. Tellement qu'avant je venais avec lui en cour il était comme la mascotte en cours et puis comme ça moi je pouvais draguer un peu. Mais maintenant c'est du passé tout ça. C'était sympa mais à présent je ne peux plus l'amener parce qu'il a eu comme une poussée de croissance et mon tout petit chiot rien qu'à moi est devenu encore plus grand qu'une voiture.

Bref pour en revenir au fait, ce matin pendant une discussion entre ma mère, ma sœur et moi à propos du fait que je sois célibataire, Akamaru est arrivé et au lieu de me défendre, il a pour ne pas dire encore, pris le partie féminin de la maison. Avant nous étions deux contre deux mais maintenant c'est trois contre moi. Oui, mon père est mort lorsque j'étais plus jeune. C'est pourquoi deux contre deux. Ne vous en faites pas, je m'en suis remis et puis il est mort comme un héros diront certains dont bien sûr je fais parti. Il était en mission avec son chien, parce que mon père était policier et il travaillait avec un chien policier. Et donc je disais que pendant une mission ils ont été pris par surprise, d'après ceux qui ont repris l'enquête ils sont tombés dans un piège, Aigo, le chien, a voulu le protéger un maximum alors il est parti devant mais mon père ne voulant pas qu'il se prenne tout tout seul l'a suivis et finalement seul Aigo en est revenu indemne. On ne lui en veut pas, il a fait son boulot mais depuis il ne fait plus rien. Il s'en veut trop. Maman a demandé si on pouvait le garder et comme ça a été possible, il est resté avec nous. Mais c'est un peu comme si il n'était pas totalement là quand même. Akamaru essaie de le stimuler un minimum mais c'est peine perdu dirons-nous. Il se sent trop coupable pour faire quoique ce soit.

Je disais donc que maintenant avec Akamaru de leur côté, je me retrouve seul lorsque LA discussion vient sur le tapis. Je me retrouve seul face à ses entremetteurs invétérées. Quel est le problème à vouloir rester célibataire? Et si c'est pour trouver LA fille, ça compte non ? Oui même si je ne le montre pas beaucoup, je suis un grand romantique avec les fleurs, les poèmes et tout le truc du parfait gentleman. Mais cela, ils ne comprennent pas. Ils veulent chacun un truc qu'une de mes relations pourra leur apporter. Quoi ? C'est simple, ma mère veut absolument avoir une belle-fille avec qui faire des gâteaux, parlé d'enfants, tricoter et la totale. Ma sœur une belle-sœur avec qui elle pourra faire les boutiques et faire chauffer ma carte bleu (c'est ce qu'elle m'a dit) et à qui elle pourra apprendre un tas de trucs pour me rendre chèvre. Et Akamaru, tout ce qu'il veut c'est une fille avec laquelle nous pourrons tous les deux sortir, faire des sortie à trois, une fille qui serra tendre avec lui, qui le fera passer avant tout, même moi. Il a trop regardé The Mask ², moi je vous dis. Ouais je comprends très bien mon chien, pas vous avec le vôtre ? Bref, lorsque ça arrive c'est souvent le matin alors je me dépêche d'aller en cours et je prends tout mon temps pour revenir. Et lorsque cela arrive pendant les weekends ou hors-cours, je m'isole pour fulminer dans la chambre de Aigo. C'est la seule chambre où il y a vu sur la mer et où le balcon donne directement sur le jardin. Bah quoi ils n'ont pas de chambres vos chiens ? Bref ce matin, CETTE foutue discussion a eu lieu alors je suis vite allé en cours, j'ai un peu flâné et finalement je suis arrivé en retard. Donc voilà, vous savez tout.

J'entends un rire mal étouffé à côté de moi. C'est Naruto qui s'éclate tout seul. Comme d'habitude me direz-vous. Bref qu'est-ce qu'il fait ? Je regarde et je le vois dessiner, ce qui est plutôt différant de d'habitude, puisqu'en ce moment il ne fait qu'écrire. C'est vrai que son nouveau hobby du moment c'est écrire des fictions. Et même si en général je le traite d'idiot, je dois avouer que ce qu'il fait n'est pas mal et puis ce n'est pas pour me vanter mais j'ai un super rôle dans sa fiction. Oui, il nous a insérer dans sa fiction. Chaque personne du lycée y est enfin une grande partie. Il a appelé cela « La voix du ninja ». Moi dedans, je suis un mec cool, très agile et qui n'a pas la langue dans sa poche. Le seul problème, c'est que dedans, je suis aussi un grand pervers. En fait on en est presque tous. Et à chaque fois il arrive des situations plutôt cocasses. J'essaie d'entamer le dialogue en lui demandant ce qu'il fait et il me répond en souriant :

- Je suis en train de te dessiner pour donner une image de toi dans la fiction.

- Pourquoi est-ce que je ressemble à une fille ? Demandais-je en regardant le dessin

- C'est toi en sexy-méta! Me répondit-il sous le ton de l'évidence

- Ça va pas de me dessiner comme ça! M'énervais-je

- Relax, ce n'est que pour la fiction!

- Justement, ceux qui lisent ça et regarderont ton dessin m'imagineront toujours en petite tenue travesti en femme.

- Allez, avoue que t'es pas mal quand même.

- Arrête de me regarder. Écoute, même si ça me tue de te le dire, ta fiction marche beaucoup et beaucoup de personnes dans le lycée sont fan de ta fiction. Si tout le monde ne me voit comme ça, je fais comment moi ?

- Pas la peine de me lécher les bottes, tu vas rester comme ça! Soutint-il. Et puis t'inquiètes pas, il y a aussi moi, d'ailleurs c'est moi le plus beau comme ça, Sasuke et Neji, quoique lui on pourra penser que c'est vraiment une fille.

- Si il avait été là, tu n'aurais même pas pensé à dire ça! Soupirais-je

- Tu sais très bien qu'il n'aime pas qu'on lui parle de son côté un peu efféminé.

- Ce que tu sembles avoir voué ta vie à faire! Lançais-je étonné par sa précédente phrase

- Ça va, je le charrie de temps en temps, mais je l'aime bien. Bon maintenant arrête de bouger, je veux avoir ton profil maintenant.

- Pourquoi ces gros ronds vers le bas ?

- Pour ta poitrine voyons réfléchis un peu Kiba.

- Je t'interdis de me faire une poitrine ou quoi que ce soit qui se rapporte au corps d'une femme.

- S'il te plait, c'est pour ma fiction! Ne bouge pas et prend une belle pose!

- Écrase, crétin!

Je me détourne de lui et je regarde ailleurs. J'entends encore des bruits, venant de lui. Je me tourne, le regarde, juste pour savoir ce qu'il a encore. Il me dessine toujours. Le pire c'est qu'il s'applique. Sexy-méta, non mais n'importe quoi! Et le voilà qui rigole encore alors que des traits de plus en plus féminins se dessinent sous mon visage. Quel chieur celui-là! En plus, il n'arrête pas de rire. Je soupire bruyamment et regarde ailleurs. Il peut être si immature parfois. Quoi, vous aussi vous voulez qu'il me fasse des seins, c'est ça ? Non? Si ? Bref laissez-moi extérioriser ma colère un peu!

- Naruto. L'interpelle le professeur, Monsieur Hatake Pourquoi ris-tu bêtement derrière ton cahier ? C'est mon cours qui te fait rire? Qu'est-ce que tu fais ?

- Rien du tout Monsieur Hatake!

- Fais voir!

- Mais Monsieur!

- Naruto! Insista le professeur

- D'accords! Abdiqua Naruto en se dirigeant vers le professeur, son carnet à la main.

Monsieur Hatake est un professeur de français plutôt spécial. Tellement que parfois on se demande s'il est vraiment professeur. Pourquoi ? Disons qu'il passe plus son temps à lire des livres érotiques que des livres de grammaires ou des Bescherelle, si vous voyez ce que je veux dire. Comment je le sais ? Et merde, j'aurai du me taire. Bah c'est plutôt simple en fait, un jour je suis allé le voir et je lui ai demandais ce qu'il lisait et il m'a simplement répondu. C'est simple. Tout simplement simple. Voilà, oui c'est ça! Quoi! Vous ne me croyez pas ? C'est la vérité vraie. Enfin à moitié. Bon ok, la vérité c'est que...Vous allez, rire, mais un jour alors qu'on était en voyage scolaire avec Naruto, on lui a « emprunté » son livre. C'est que, il avait l'air si heureux lorsqu'il lisait ce livre et on voulait savoir pourquoi! Alors on lui a pris, on l'a lu et c'est là qu'on a su que notre professeur aimait la littérature érotique. Naruto avait été très discret en le remettant à sa place d'ailleurs. Vous ne le croyez pas capable de ça ? Quoi? Bon ok, j'étais tout seul et j'ai passé tout le voyage à lire ce machin tout seul. Ça vous va ? Au début j'ai été un peu choqué mais au fil des pages, j'ai plus était blasé. Le pire c'est qu'en regardant de plus près enfin en faisant un tour du livre, j'ai vu que l'auteur tait le professeur de SVT. Et là ce fut pour moi comme si ça coulait de source. Bah oui, tout le monde sait que ce prof est un énorme pervers. Depuis qu'on l'a, on n'a pas passé le chapitre de la reproduction humaine. On a fait celle des animaux et on y est resté un an déjà alors bon on peut se poser des questions, non?

Bref, revenons-en au moment présent : le perv... eu pardon, professeur est en train de lire la fiction de Naruto, parce qu'il a eu la gentillesse de ne pas venir avec son dessin que j'aimerais bien déchirer soi dit en passant. Mais bon je me retiens, parce que Naruto est mon ami, même si je parle beaucoup de lui en mal et qu'il semble s'être appliqué pour faire ce dessin. Et puis c'est vrai que ça peut être intéressant de se voir en fille, mais bon je ne le lui dirais jamais! Bref, Monsieur Hatake n'arrête pas de sourire en lisant son cahier enfin c'est ce que je crois voir derrière son masque. Parce que en plus de lire des livres pervers, il porte un masque et personne ne sait à quoi il ressemble derrière. Tout le monde se l'ait au moins une fois demandé dans sa vie. D'ailleurs Naruto a écrit une fiction dessus, c'était trop marrant. Je souris rien qu'en y repensant.

- Intéressant! Dit-il. Bien que cela n'égale pas le Paradis du... Enfin je voulais dire, que c'est intéressant pour ton âge. Se reprit-il. Tu n'as jamais voulu te lancer dans une carrière littéraire ? Ton dernier devoir m'a bleffé, je dois dire.

- Littéraire ?! S'exclama une fille dans la classe, je ne la connais pas, je sais simplement que c'est une amie de Naruto. Mais Monsieur, Naruto doit être acteur!

- N'importe quoi, il doit faire maître-nageur! Soutint une autre. Avec un super maillot de bain hyper moulant!

- Moi, je dirais plutôt pompier. Je l'imagine trop avec un superbe uniforme! Rêva une autre de ses « amies »

- Et puis quoi encore, il doit être mannequin! Je le voie trop dans la pub d'Hugo Boss.

- Non, moi je dirais athlète, vous voyez, ceux qu'on doit voir torse nus obligatoirement.

- Les filles, les filles, calmez-vous voyons. Vous et moi savons parfaitement que Naruto devrait être STRIPTISEUR! Cria une autre fille en levant victorieusement le point en l'air

Suite à cette ultime proposition, la plupart des filles de la classe approuvèrent d'un soupir d'aise. Comme si juste le fait d'imaginer Naruto faire un striptease les contentait et les rendait plus qu'heureuse. Et l'autre imbécile se tourne vers moi et fais un sourire du genre « tu as vu la côte que j'ai ». Quel imbécile! A l'instar des filles et de quelques mecs que pour leur famille, je ne citerais pas, parce que trouver Naruto beau pour moi c'est totalement impossible, il y a Monsieur Hatake, qui est sur le point d'exploser et lorsque les filles se mettent à demander à Naruto de faire un striptease sur le bureau, ce que Naruto est, soit dit en passant, totalement capable de faire, il explosa et leur ordonna de se taire sous peine d'heures de colle.

- Alors, Naruto? Demanda le professeur une fois le calme revenu dans la classe

- Euh je me vois plutôt dans la politique Monsieur.

- Comme vos parents à ce que je vois. Très bon choix. Quoiqu'il en soit, retournez à votre place et tâchez à l'avenir de rire moins fort.

- Oui, Monsieur! Dit-il tel un ange à son dieu en revenant s'asseoir à côté de moi.

- Ça va, ta tête n'a pas trop grossis tout comme tes chevilles? Lui demandais-je en le voyant s'assoir tout sourire

- Non, je crois que ça va! Répondit-il en posant son carnet sur la table. C'est pas comme tes seins, qui vont doubler de volume! Poursuit-il avant d'éclater une nouvelle fois de rire à cause de sa blague si hilarante que je ne ris même pas.

Je n'ai pas le temps de répondre, que ça sonne déjà. Je préfère me lever et me diriger vers la salle sans adresser un seul regard à cet imbécile. Je l'entends me demander de l'attendre, mais lorsque je me retourne, je le vois assailli par plusieurs filles qui lui parlent de striptease. Je me dirige donc vers la salle du prochain cours sans l'autre qui s'amuse avec ses amies. Une fois arrivé devant la salle, je soupire bruyamment. Anglais avec Orochimaru. Je vois Neji et Sasuke s'approcher, arrivés à ma hauteur, ils cherchent Naruto du regard et Sasuke en me voyant soupirer me demande ce que Naruto m'a encore fait :

- Des seins! Balançais-je énervé avant de me rendre compte que ce n'était pas quelque chose que j'aurai du dire finalement en voyant la tête des deux autres et de ceux qui se trouvaient autour.

Je soupire une nouvelle fois avant d'entrer dans la salle. Quel imbécile, ce Naruto!