chapitre 1

par minouchemi

Voici une nouvelle histoire qui sera en quelques chapitres, c’est la suite d’un one shot qui m’avait beaucoup ému, je laisse le lien ici : http://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Naruto/Une-s%C3%A9rie-de-One-shot/13075/68033.html

En espérant que sa vous plaise je vous dis :

Bonne lecture !!!

 

 

JE T’ATTENDRAIS chapitre 1

 

--- Hinata ---

J’admire le coucher de soleil depuis ma chambre, assise sur mon lit et tenant notre enfant au creux de mes bras…elle dormait paisiblement suçant son pousse et un petit sourire ornait ces lèvres, elle devait surement faire un beau rêve…comparer a moi… Cela fait deux ans aujourd’hui que tu nous a quitté pour t’a co-équipière.

Je ne t’ai revue que très rarement depuis ces deux dernières années… tu faisais ton possible pour nous éviter et sa ne m’en rendais que plus malheureuse......j’aurais aimé que tu me reparle, que tu me dises bonjour, que tu reviennes jouer avec t’a fille….elle n’en avait pas conscience mais tous les soirs avant de s’endormir elle t’appelle et tu n’es pas la pour lui dire bonne nuit…chaque jours mon cœur se serre quand elle t‘appelle…elle t’oublieras surement un jours, elle est encore  jeune….moi je ne pourrais pas.

Je détourne mon regard de ce beau coucher de soleil qui m’évoque t’es sourires si chaleureux et regarde ma chambre ou s’empile plusieurs carton…dans une semaine un nouvel Hokage sera élus et pendant que tous seront a la fête moi je partirais avec Ren-ai et Tsunade-sama vers le pays des nuages pour une mission capitale pour le village mais aussi pour notre clan. En tant qu’héritière je me devais de faire cette mission qui consiste à traiter avec le clan Fukui qui ont des technique quasi-similaires au nôtres, si une alliance venait a ce faire cela en seras non seulement bénéfique pour notre clan mais aussi pour le village qui gagnerais un puissant allié.

J’aurais pu  refuser cette mission car Hanabi-chan avait bien plus de compétences que moi pour cette mission mais je l’avais accepté sans hésitation depuis que j’avais su…

*********************************************************

C’était un mardi soir, Kiba venait a la maison pour diner, un rituel qu’il avait pris depuis notre séparation. Ce soir la il n’avait pas l’air bien, son visage reflétait de la colère et de la tristesse…j’avais beau insister pour qu’il me dise ce qui avait bien pu le mettre dans cette état il refusait catégoriquement de me dire, alors je le laissais s’amuser avec Ren-ai dans le salon pendant que je finissais de préparer le repas.

Une fois rassasier et la petite mise au lit, Kiba me fis assoir puis resta un petit moment silencieux, ensuite il m’expliqua la raison de son air sombre…plutôt dans l’après-midi il vous avait invité au restaurant Ichiraku pour annoncé ces fiançailles et sa future paternité…j’étais resté figé sur mon siège incapable de dire quoique se soit tant la nouvel m’avait surprise…tout ce dont je me souviens ensuite ces de mettre réveiller dans les bras réconfortant de Kiba.

Je sortis de mes pensée en sentant Ren-ai remué doucement, je baissais mon regard et constatais qu’elle c’était réveiller. Je lui souris et lui demandais si elle avait fait de beau rêve, elle me répondit que oui….je me levais et l’emmenas a sa chambre afin qu’elle puisse jouer tranquillement puis je m’en allais vers le salon m’abandonnant à la nostalgie de mes souvenirs heureux regardant les photos tapissant un des murs…

Je regardais l’effervescence de la fête pour le nouvel Hokage qui se déroulait sur la grande place publique du village… sans grande surprise c’était toi qui avais été choisis pour ce poste, j’étais heureuse pour toi, ton rêve le plus chère venais de s’accomplir… un petit sourire vint orner mes lèvres ton sourire était le plus radieux des soleils…j’attendais que la fête soit pratiquement a sa fin pour venir t’aborder….il fallait que je le fasse….

Je pris mon courage a deux mains et m’avançai vers toi alors que tu discutais avec Lee-kun et te demandais de bien vouloir me suivre un instant… tu avais toujours ce regard de regret qui me nouait l’estomac a chaque fois que je l’apercevais mais aujourd’hui c’était un pas pour moi, je devais le faire pour aller de l’avant…

Nous nous mîmes a l’écart des autres pour pouvoir discuter sans oreilles indiscrètes….je l’admirais une dernière fois avant de sortir un petite enveloppe de m’a poche et la lui tendit….il l’a regarda surpris.

« Hinata…tu… »

« Je vous la remets Hokage-sama….je ne l’ai jamais ouverte et je ne tiens pas a le faire…j’attendrai que vous soyer près a me dire vos raison de vive voit… »

Il me regarda assez incrédule et triste aussi…j’avais toujours su voir ses expression…mais aujourd’hui je n’avais pas le temps de m’y attarder. Je me courbais un peut ne le laissant pas en placer une.

« Félicitation pour votre promotion Hokage-sama je vous souhaite plein de bonheur au revoir. »

Je me redressais et remarqua son air surpris, il ne s’attendait surement pas a ce que je dise de tel parole… je me retournais et commençais à m’en aller quand je l’entendis murmurer mon prénom mais je ne m’arrêtais pas je ne voulais pas qu’il voit mes larmes.

J’étais arrivé devant les portes du village ou m’attendait Tsunade-sama, mes co-équipiers, mon cousin et mon père qui portait Ren-ai dans ces bras, je souris d’ailleurs a celui-ci, il avait véritablement changé depuis que j’ai eu Ren-ai, son caractère c’est adoucis depuis qu’il avait assisté a mon accouchement je ne l’avais jamais vue paniquer comme sa et dire qu’il avait cru que j’allais mourir quand je me suis évanouit tous juste après avoir accouché.

« Est-ce que sa vas ? Tu as les yeux rouges… » Me fit il savoir

« Oui  père »

Il me tendit ma fille que je pris puis je l’embrassais légèrement sur la joue…il détestait quand je lui faisais sa mais il ne s’en plaignait pas et moi j’avais pris un malin plaisir à le faire depuis que j’avais vue qu’il adorait quand Ren-ai lui courait après pour lui faire des bisous.

Je me retournais vers Neji-nii-san et le pris dans mes bras, il me tapota maladroitement le dos et je me mis à rigoler doucement…je fis subir le même traitement a mes deux co-équipiers qui ne broncher pas et je les promettais a tous de les écrire des que nous serons arrivé a notre destination.

Quelque chose de nouveau nous attendrait et j’avais hâte de pouvoir le découvrir.

 

A suivre………..