Passé, présent, futur ?

par milla

désolé pour ce mois d'absence,
merci pour ton com Atae, t'as raison, Neji c'est vraiment un macho là mais bon...




Passé, présent, futur ?


Cela faisait une semaine maintenant que Tenten s'entrainait à fond, elle se vengerai de sa proie, c'était elle la chasseuse et non pas ce type. Elle n'était pas aller en cours pendant son entrainement, elle irait quand elle serait prete pour redorer son blason. Elle voulait faire payer ce que lui avait fait subir ce Neji, en pire, elle le capturerait vivant et le torturerai aussi longtemps qu'il vivra, il mourrira dans d'atroces souffrances.

Ce gars...avait réussi à la battre...seulement une personne avait accompli cet exploit jusqu'à présent...son...meilleur ami...


Une dizaine d'années plus tot, Tenten possédait encore les sentiments qui faisaient que la vie valait le coup d'etre vécue...l'espoir, la joie, l'amitié...meme si elle ne vivait pas dans des conditions de vie adaptée à celle s'un enfant, en effet, dès son plus jeune age, elle avait appris à maitriser des armes de toutes sortes et les sports de combat avec d'autres enfants.
C'était la meilleure manieuse d'armes de tous les momes mais elle n'était que deuxième dans les sports de combats, étant essentiellement du combat de corps à corps alors qu'elle préférait le combat éloigné.

Son meilleur ami, était premier dans la catégorie des sports de combat et deuxième dans celui des armes, mais il était plus fort que Tenten. Ils s'entrainaient ensemble pour éviter d'etre séparés. Déjà à cet age là, ils avaient compris qu'il fallait etre les plus forts pour avoir le droit de vivre et de rester ensemble. Ils avaient vus des camarades à eux se fairent tuer, torturer et humilier, c'étaient censés leur faire comprendre que si'ils ne travaillaient pas correctement, ils ne servaient plus à rien et leur seul chatiment était...la mort.

Dans ce monde de sang, régnait encore l'espoir dans le coeur de Tenten, jusqu'à ce que...

Les organisateurs de ce camp d'armée d'enfants, étaient inconnus de tous, mais ce devaient certainement etre des personnes sans foi ni loi, du moins c'est ce que pensaient les gendarmes quand ils ont découvert ce réseau, mais c'était déjà trop tard, tous ces momes avaient perdu leur humanité, ils ne possédaient meme plus de nom, seulement un numéro, comme du bétail. Les flics avaient découvert des centaines de cadavres de gamins dans une cave dont celui de...

Avant que la police ne s'apercoive de ce trafic, les chefs, demandaient aux enfants d'éliminer un de leur camarade s'il voulait vivre...et Tenten tomba sur...son meilleur ami...
Tous deux n'avaient pas le choix, ils étaient obligés de s'affronter, ce qu'ils firent, au début, c'était l'ami de la fillette qui avait le dessus, mais...elle était plus habile qu'on pouvait le croire...un coup de feu retentissa, et un corps tomba au sol, mort. C'était celui du camarade de la petite fille, couverte de sang de son ami. Elle s'effondra à son tour et pleura toutes ses larmes, ce fut la drenière fois qu'elle laissa échapper des pleurs.

Quand les gendarmes la retrouvèrent, ils la mirent comme tous les autres enfants en suivi psychatrique, mais, les organisateurs du trafic tenaient trop à leur petits protégés et....l'établissement dans lequel les petits jeunes devaient se rétablir de tout ce qu'ils avaient vécu, brula, tuant le personnel, tout espoir pour eux désormais était vain, ils le savaient. Ils devinrent chacun ce qu'on peut appeler tueur à gage mais au fil des années, seul un d'entre eux survécu, c'était Tenten, on l'avait renommée comme ça.
Depuis, toute personne qui la croisait avait interet à faire attention à sa vie.

Elle avait toujours réussi à accomplir ses missions, et celle-ci ne ferait pas exeption, elle batterai ce Neji, et lui forcerai à avouer tout ce qu'elle avait besion de savoir. Elle ne se laisserai pas faire par un minable, son présent était de le gagner sur son propre jeu, elle se fichait du futur, elle n'en avait pas, et elle n'en aura jamais.

Tenten alla enfin en cours, après une semaine d'absence, sa cible la regarda avec pitié mais elle lui glissa à son oreille:
-Je te pensais pas aussi fort mais maintenant que j'ai un peu près vu de quoi tu étais capable, je suis sure de pouvoir te battre sans trop de dificulté.
Le Hyuga eut un rire de moquerie et lui dit à son tour:
-Je me suis renseigné sur toi, et malgré ta réputation, je peux t'affirmer que tu ne me battras jamais, mais si tu veux tant mourir, rendez-vous ce soir là où on t'a castré la dernière fois.
-Ok.


court chap mais un peu de combat dans le prochain chap
sinon comment c'était ? LACHEZ UN COM SVP SVP SVP