chapitre 14

par saku77

Chapitre 14 : Un timing serré.

 

Itachi se dirigeait vers le troisième étage avec l’intention de placer le dernier explosif pour ce bâtiment. Les mines de la jeune femme lui avaient été très utiles. Dès qu’il avait pénétré dans le bâtiment, il avait commencé à en placer à des endroits stratégiques. Heureusement, pour se rappeler des endroits, il avait fait des marques sur les murs. Contrairement à Sakura, il ne possédait pas la capacité de mémoriser tout en un temps records. Comme le temps n’était pas leur allié, il lui avait fallu partir à peine après avoir placé les mines. De cette façon, que des hommes montent ou descendent, ils se feraient tuer par l’explosion. Cela était toujours bon à prendre car il y aurait moins d’ennemis à affronter.

 

« Je suis au troisième étage, je place le dernier explosif pour ce bâtiment, annonça-t-il dans l’oreillette. 

 

- Je suis au cinquième étage, j’ai placé l’explosif du troisième et je vais bientôt poser celui du sixième, répondit Sakura.

 

- Ok. »

 

Le temps pressait. Il leur restait encore un bâtiment chacun avant de pouvoir passer à la phase trois du plan. Le dernier explosif pour ce bâtiment venait d’être placé, il pouvait donc commencer à s’orienter vers le second pour compléter plus rapidement sa part du plan.

 

« Dernier explosif posé, déclara Itachi.

 

- Bien reçu, dit Sakura. Je viens de placer l’explosif du sixième. Je prends la direction du deuxième bâtiment. Assurez-vous de faire exploser le bâtiment dès que vous l’aurez quitté.

 

- C’est comme si c’était fait. »

 

Faisant demi-tour, Itachi s’apprêtait à emprunter les escaliers quand il aperçut cinq hommes venant dans sa direction.

 

« Je vais avoir de la compagnie, prévint-il Sakura. »

 

Il chercha une porte ouverte et se réfugia dans une salle. Il n’avait plus de temps à perdre, il devait immédiatement se diriger vers le second bâtiment. Pour éviter d’affronter ces cinq hommes, il ne lui restait plus qu’à descendre en rappel par une fenêtre. C’était risqué mais il ne pouvait pas prendre le risque d’entrer dans un combat inutile. Alors, quant à prendre des risques, autant prendre les plus dangereux, non ?

 

« Itachi, vous avez un problème ? »

 

La jeune femme devait en avoir aussi, supposa-t-il en entendant son ton essoufflé.

 

« Je vous retourne la question, fit-il ironique tout en se préparant à descendre. »

 

Une fois certain de bien être attaché, d’avoir vérifié les sécurités, il se lança sans l’ombre d’une hésitation par la fenêtre.

 

Et moi qui me moquais de Naruto, il y a encore quelques jours parce qu’il avait sauté par une fenêtre… J’aurais mieux fait de me taire.

 

« Tout va très bien, répliqua-t-elle d’une voix entrecoupée. Juste un peu d’exercices. C’est bon pour la santé, vous savez. »

 

Il ne put qu’approuver tandis qu’il descendait en rappel le long du mur, aussi vite qu’il le pouvait. Entendant un coup de feu dans son oreillette, il en déduisit que Sakura devait être en mauvaise posture.

 

« Si jamais il vous arrivait quoi que ce soit, Sasuke me tuerait ! Alors s’il vous plaît, faîtes attention ! Vous pouvez être blessée autant que vous voulez, perdre un bras, une jambe ou même un œil, mais vous n’avez pas le droit de perdre la vie ! »

 

Un rire résonna dans ses oreilles.

 

« Moi, perdre la vie ? Je ne crois pas, non.

 

- Vraiment ? fit une voix dans l’oreillette. »

 

Itachi fronça les sourcils tandis qu’il atteignait le sol.

 

« Mais si ce n’est pas Tsunade, dites-moi ! fit Sakura sur un ton ironique. »

 

C’était mauvais. Très mauvais. S’il voulait pouvoir accomplir sa deuxième mission, secrète par ailleurs, il devait se dépêcher de faire exploser le dernier bâtiment de son secteur. Prenant ses jambes à son coup, il s’éloigna le plus rapidement possible et appuya sur le bouton qui actionna tous les explosifs.

 

« Je me dirige vers le dernier bâtiment du secteur Sud-Ouest, dit-il à Sakura mais la jeune femme ne semblait pas l’entendre.

 

- D’après ce que j’ai entendu, je ne vous pensais pas assez courageuse pour vous montrer. Vous êtes une lâche. Doublée d’une traitresse. Vous avez trahi votre équipier, vous vous souvenez ? C’est pour cette raison que vous craignez tant Uchiwa, fit la voix de Sakura.

 

- C’est ce qu’il vous a raconté, je suppose ? »

 

Cette conversation à distance agaçait de plus en plus Itachi qui ne pouvait rien faire. Il ne pouvait qu’écouter et poursuivre son objectif.

 

« J’ai vérifié ses dires, ne vous inquiétez pas. J’ai également appris que vous étiez parvenue à faire accuser votre équipier de toutes vos fautes. C’était facile puisqu’il n’était plus là pour se défendre. Vous avez continué à jouer un double jeu jusqu’à aujourd’hui et tout ça pour quoi ? Pour préserver votre minable petite vie.

 

- Je vous pensais d’un tempérament plus posé et calme, miss Haruno.

 

- Il ne suffit pas toujours de penser, Tsunade, mais aussi d’agir ! »

 

De nouveau, des coups de feu retentirent. Si cela continuait, Itachi allait devenir sourd. Il n’existait pas un moyen de baisser le volume de ces maudites oreillettes ?

 

« Attrapez-la !! »

 

Il avait l’impression qu’on parlait de lui, que la scène se jouait autour de lui, à côté de lui et surtout… Dans ses oreilles. Peu importait, le dernier bâtiment était maintenant en face de lui. Il ne lui restait plus qu’à se dépêcher pour pouvoir ensuite aller protéger Sakura, ainsi que le lui avait ordonné Sasuke. Cette mission avait beau être secrète, il était certain que la jeune femme s’en était rendue compte.

 

 

 

« Sasuke, c’est l’heure ! »

 

Sasuke leva la tête et dévisagea Naruto.

 

« Compris. »

 

Il jeta un œil à sa montre et fronça les sourcils. Cela faisait plus de deux heures qu’il n’avait plus aucun contact avec son frère.

 

Je dois me concentrer sur le rendez-vous, c’est tout ce qui compte.

 

Dans un peu moins d’une heure et demi, il serait sur le lieu du rendez-vous, même si Itachi et Sakura n’y arrivaient pas à temps. Il avait réussi à arracher la promesse de protéger Sakura à Itachi et il était même parvenu à entrer en contact avec l’informateur et fournisseur de la jeune femme. Rapidement, il s’était rendu compte qu’Ice était un homme de confiance et que c’était pour cette raison que Sakura l’avait choisi comme allié. Mais évidemment comme tout informateur et fournisseur qui se respecte, la confiance de celui-ci avait un prix. A l’égard de Sakura, elle était peut-être sans prix mais la monstrueuse somme d’argent qu’il lui avait proposé pour travailler pour lui en avait vite décidé autrement. Et comme il était dans l’intérêt de sa patronne d’accepter le marché qu’il lui proposait, il avait accepté. Par ailleurs, Ice l’avait informé de la commande et des ordres donnés par Sakura. Il était donc parvenu à avoir jusqu’à présent des informations plus ou moins régulières sur ses déplacements et ses plans. Depuis sa dernière conversation téléphonique avec l’informateur, il n’y avait plus rien eu de nouveau et plus de coup de fil.

 

Naruto l’accompagna jusqu’à sa voiture et ensemble, ils prirent la direction du point de rendez-vous, suivis par trois voitures dont les occupants étaient des gardes du corps.

 

« Comment se présente la situation ? demanda Sasuke en rompant le silence. »

 

Il entendit Naruto composer quelques mots sur son ordinateur portable avant de répondre :

 

« Pas si mal. Les hommes d’Orochimaru sont moins nombreux que les tiens. De plus, à première vue, ses hommes ne sont armés que de petites armes. Rien de bien lourds.

 

- Je vois. Et la mère d’Haruno l’accompagne ?

 

- Oui.

 

- Ennemie ou alliée ? poursuivit Sasuke. »

 

Naruto voulut plaisanter pour les détendre un peu et déclara sur un ton on ne peut plus sérieux :

 

« Joker. »

 

Il vit la mâchoire de Sasuke se crisper.

 

« Naruto.

 

- C’est ce qu’elle est, insista plus sérieusement Naruto. On ignore si elle est une ennemie ou une alliée. C’est un joker. Il est impossible de prévoir ses objectifs. »

 

Un pli soucieux naquit sur le front de Sasuke.

 

« Je vois trois possibilités. »

 

L’ami du jeune homme l’observa attentivement. Sasuke possédait d’étonnantes capacités d’analyses et de prédictions. Il était toujours surpris de voir à quel point les possibilités du jeune homme n’étaient jamais éloignées de la vérité. Plus. Parmi toutes les possibilités qu’il formulait, il y en avait toujours au moins une de juste. Et c’était effrayant.

 

« La première : C’est comme Julius Haruno l’a dit. Sa femme et lui cherchaient à détruire les organisations et leur meilleure chance d’y parvenir était d’en prendre séparément le contrôle. Dans ce cas, c’est une alliée car ils voulaient protéger leur fille.

 

- C’est celle qui paraît la plus probable, murmura Naruto. »

 

Il vit les mains de Sasuke se crisper sur le volant.

 

« Tu te trompes, répliqua l’Uchiwa.

 

- Comment ? Tu veux dire que Cassandra Haruno ne voulait pas protéger sa fille ? »

 

Sasuke ferma les yeux et les rouvrit.

 

« Deuxième possibilité, le coupa-t-il. Cassandra Haruno est vraiment du côté d’Orochimaru et son objectif est simplement de détruire l’organisation opposée sans se soucier de sa fille ni de son mari. Dans ce cas, c’est une ennemie.

 

- Je ne pense pas que… »

 

Faisant un geste de la main lui signifiant de se taire et de le laisser poursuivre, Sasuke reprit :

 

« Ce n’est pas une question de « penser » ou ne « pas penser ». En prenant en compte toutes les données, la solution la plus probable c’est la dernière. La troisième possibilité.

 

- Et quelle est-elle ?

 

- Cassandra et Julius Haruno avaient bien la ferme intention de détruire les organisations chacun à leur manière en devenant des membres à part entière de chacune des organisations. Même si leur objectif premier était de protéger leur enfant, ils sont devenus ennemis et par la même occasion, nos ennemis.

 

- Ca fait deux chances sur trois pour qu’elle soit notre ennemie.

 

- C’est exact, approuva Sasuke.

 

- Compris, dit Naruto en s’emparant de son talkie-walkie. »

 

Il contacta tous les autres hommes et communiqua le message suivant :

 

« Ici Naruto Uzumaki. Ecoutez-moi tous : Cassandra Haruno est sûrement une ennemie. Ne la quittez pas des yeux, même si Orochimaru reste notre priorité. Compris ?

 

- A vos ordres, Uzumaki ! répondirent les hommes par l’intermédiaire de leurs talkie-walkie respectifs.

 

- Alors on va se jeter dans la gueule du loup avec une protection affaiblie ? demanda Naruto.

 

- Qui sait ? Je suis sûr que d’ici là, ils seront là. »

 

Naruto avait raison d’être sceptique. Sasuke faisait semblant d’être sûr de lui, mais il n’en était rien. Son inquiétude pour Sakura et Itachi allait grandissante. Parce que cela faisait maintenant trois heures qu’il n’avait plus aucunes nouvelles.

 

 

 

Sakura lâcha un juron bien senti. Elle ne pensait pas être découverte aussi rapidement par la dirigeante de l’organisation. Pire. Elle était salement amochée et par-dessus le marché, elle avait perdu son oreillette tandis qu’elle se battait contre une dizaine d’hommes. A présent, elle se dissimulait dans une des pièces du bâtiment. Il lui fallait trouver un plan de secours de toute urgence.

 

« Haruno, sors de ta cachette ! »

 

Cette voix féminine ne lui était que trop familière. Elle savait qu’il s’agissait de Tsunade. Mais là où elle se trouvait, ils ne pouvaient pas la trouver. Elle s’en était assurée.

 

Réfléchis posément. Analyse, prendre en compte toutes les données et fais un plan comme tu sais si bien le faire, s’ordonna-t-elle mentalement.

 

Itachi se trouvait sûrement dans le second bâtiment. Restait à espérer qu’il s’en sortait mieux qu’elle. C’était pathétique. En y repensant, elle s’était faite avoir si facilement. Alors qu’elle affrontait les soldats de Tsunade, celle-ci lui avait tiré une balle dans l’épaule avant qu’un des hommes ne lui plante un couteau dans la jambe. Malgré ces blessures sommaires, il lui restait assez de forces pour combattre et mener à bien sa mission. Elle possédait toujours son arme à feu et suffisamment de munitions pour se défendre et attaquer. Son sac contenait encore trois grenades, il faudrait donc les utiliser avec précaution. Si elle calculait bien, la dernière fois qu’elle avait parlé à Itachi remontait à environ une vingtaine de minutes. En y ajoutant le temps qu’elle avait perdu en combattant, il fallait additionner à ces vingt minutes un bon quart d’heure. Plus le temps durant lequel elle était restée ici car elle n’allait pas tarder à quitter son refuse. Rester cachée, c’était pour les lâches. Ce qu’il lui fallait à elle, c’était de l’action.

 

Sasuke compte sur moi… Je ne peux pas échouer. Je n’ai jamais échoué dans une mission.

 

Cela faisait donc une demi-heure. Itachi mettrait sans doute encore une vingtaine de minutes avant d’avoir compléter sa partie de la mission. Si elle voulait compter sur son aide, il allait lui falloir gagner du temps. Les explosifs de ce bâtiment étaient placés. Il n’en manquait plus qu’un. Mais elle avait échoué.

 

Attends.

 

Un sourire naquit sur ses lèvres.

 

Attends un peu !

 

Voilà le plan. Elle allait posé l’explosif ici même et attirer les soldats et Tsunade ici-même. Une fois qu’ils seraient entrés, elle verrouillerait la porte et les y enfermerait. Les trois grenades restantes lui serviraient au cas où d’autres hommes voudraient la combattre. Et puis si elle ne parvenait pas à faire exploser le bâtiment et à remplir sa mission…

 

Sa main se crispa sur l’explosif.

 

« Si je n’y arrive pas… »

 

Elle ferma les yeux et poussa un soupir.

 

« Je devrais me faire sauter avec l’explosif pour mener à terme ma partie de la mission. »