Chapitre Deux

par anasuke69

OO2



Ses mots s'affichèrent brusquement sur mon écran et une bouffée de chaleur m'envahit. Mes joues rosirent sous l'effet des paroles de mon partenaire virtuel préféré. Certes, ces mots n'ont rien d'une quelconque connotation amoureuse, mais j'étais ravie qu'il apprécie ma présence sur le messenger ce soir.

Je n'avais pas eu le temps de le remercier que déjà il m'écrivait autre chose. J'étais aux anges.

Ce qui était la stricte vérité. Les cours avaient terminés par m'achever mais cette course avec Shika m'a regonflée à bloc.

Alors comme ça, il est né en juillet... J'en apprend un peu plus à chaque conversation et ce n'est certainement pas ce qui va m'aider à ne pas succomber davantage à son charme.

Et quand il s'intéressait à ma petite personne insignifiante, encore moins...

J'en restais bouche bée, figée en contemplant les yeux écarquillés mon écran. J'étais à la fois surprise et heureuse. Je ne me souvenais absolument pas de lui avoir dit que j'étais fan de ce groupe de j-music alors comment aurait-il pu le savoir... Cette question me torturait l'esprit à présent et j'avais besoin d'une réponse urgente si je ne voulais pas devenir folle à scruter le fin fond de mes souvenirs de discussions avec lui. Il m'intriguait sur le coup et ça ne me rassurait pas du tout.

Je devais savoir, j'en ressentais le besoin.

Soulagée. Voilà comment je me sentais là. Ainsi, il avait dit cela au hasard, se fiant sur le fait que Super Junior soit un groupe tendance actuellement. Je respirais. Je n'avais pas encore perdu toute ma tête.

Ma colère avait dépassé les mots et à présent qu'il s'affichait sur l'écran, je me sentais stupide. Je regrettais d'avoir laissé transparaitre ma jalousie. Je n'avais plus qu'à croiser les doigts pour ne pas qu'il le remarque sinon il me prendrait pour une sale gamine puérile, et je ne souhaitais absolument pas recevoir cette étiquette de sa part.

Mes excuses furent interrompues par une réponse de Sasuke, que je m'empressais de lire, bien qu'une boule se formait au creux de mon ventre, tant j'étais anxieuse.

Rien que lire mon prénom, inscrit pour la première fois par Sasuke, ne donnait rien qui vaille. J'inspirais profondément pour tenter de garder mon calme et de ne pas céder à la panique. Ça aurait été idiot puisque je n'avais nullement lu le reste du monologue qui était apparu.

Dans un sens, j'étais soulagée et contente qu'il ne me prenne pas pour une gamine. Ensuite, il ne me voyait pas comme un objet sexuel et ça m'allait très bien. Mais pour le reste... Sa dernière phrase...

Je déglutis. Il voulait me voir pour de vrai... Qu'on se rencontre réellement...

C'en fut trop. Je me précipitais en direction de la salle de bain pour vomir. Je me sentais affreusement mal, stressée, angoissée à l'idée d'une éventuelle rencontre. De la sueur s'imposa sur mon front et je devais être pâle. Mon ventre me faisait mal, tortillant sans doute mon estomac tel un vulgaire jouet.

Un coup porté à la porte me fit sursauter tandis que je m'essuyais la bouche.

Je l'entendis s'éloigner et sa porte de chambre, se fermer. Ouf, elle était partie.

Je regagnais ma chambre peu après et constatais que Sasuke m'avait envoyé plusieurs messages, inquiet de ne pas me voir reparler depuis son explication. Il était mignon.

Je rêvais où c'était bel et bien une sorte d'ordre caché dans ces quelques mots ? Non, mais comme si j'avais eu le temps sincèrement de l'informer alors que j'ai du foncer aux toilettes pour gerber ! Il m'agace là !

Je fixais avec effarement à présent mon pc. Il m'engueulait pour une simple absence de cinq minutes ? Non mais il est malade ce mec !

Il m'énervait alors plutôt que tout détruire par une prise de tête stupide, je préférais me déconnecter immédiatement. Je lui parlerai une autre fois quand je serais calmée et lui aussi.

J'éteignais mon ordinateur et me faufilais sous ma couette. J'étais fatiguée de toute façon et dormir une heure de plus ne pouvait n'être que bénéfique pour moi.

Seulement, au bout de quelques secondes, je regrettais déjà de lui avoir parlé aussi mal. J'ai été conne de le rembarrer aussi méchamment. Sasuke, ne m'en veux pas, je t'en prie. Je n'aurais pas du m'emporter pour si peu. J'espère qu'il me pardonnera.

Seigneur, faite qu'il me pardonne. Sasuke compte beaucoup à mes yeux. Entendez mes prières mon Dieu.

J'avais l'air bête à lever les prunelles au plafond et prier le seigneur, mais c'était la seule chose que je pouvais faire. Je m'en voulais pour mon comportement puéril et j'espérais que Sasuke ne m'en tienne pas rigueur à l'avenir. J'aurais pu me reconnecter pour lui présenter mes excuses mais je n'étais pas prête à le faire réellement. Sasuke devait être fâché après moi et mieux valait attendre que sa colère s'estompe pour entamer une nouvelle conversation. Du moins, s'il veut toujours me parler...

Oh seigneur, je vous en prie ! Exhaussez mon souhait. J'aiderai davantage maman à faire le ménage, c'est promis ! S'il vous plait...

Tout à coup, une tornade déferla dans ma chambre, renversant au passage mes habits propres pour demain de la chaise où je les y avait posés. Ma grande sœur escalada mon lit pour s'assoir en face de moi et elle me contemplait avec curiosité, comme si elle avait détecté quelque chose de spécial sur moi ce soir. Ma sœur est folle, il n'y a pas d'autre mot pour la décrire cette barge.

Ma sœur pourrait au moins paraître gentille et s'inquiéter pour ma santé mais il n'en est rien. Elle veut juste se moquer de moi, rien de plus. C'est une habitude chez elle de me taquiner même si en réalité, ce n'est jamais vraiment méchant. On s'adore et on se chamaille, c'est normal.

OK, je ne dormais pas mais il valait mieux lui mentir à cette fouine. Inutile qu'elle rapporte tout à ma mère après.

Mais elle ne bougea pas, me scrutant toujours de ses yeux verts. Ce qui m'amena à poser une nouvelle question.

J'avais ajouté ça car je savais pertinemment comment la blesser. Ma sœur était amoureuse de mon meilleur ami depuis quelques mois, étrangement depuis qu'il sort avec Temari. Je n'ai jamais comprit ce revirement de la part de mon ainée car avant elle n'aimait pas trop Shika. Elle le trouvait trop macho et fainéant, et voilà que maintenant, elle le kiffe. C'est du délire !

Et elle repartit sans un mot de plus. Je sentais de la tristesse m'envahir le cœur encore plus qu'il n'était déjà chagriné. Ma sœur, je l'aimais au fond de moi et la voir malheureuse parce que Shika a une copine, c'est vrai que ça me touche. J'aurais aimé qu'il sorte avec elle mais Temari est sans doute mieux pour lui en y regardant bien. Ma pauvre Rina...

Je soupirais et me concentrais sur autre chose. Si je voulais dormir, il fallait que je pense aux choses que j'aime, qui n'était ni ma sœur, ni Sasuke.

Les Super Junior furent la solution adéquate.