Chapitre II

par Hanna-chan

Chapitre II :

 

 

En colère j'entrais dans la chambre en prenant soin de claquer la porte. Partager ma chambre avec Sasuke ? Et puis quoi encore ! Je ne l'avais pas vu depuis des années et il fallait que je dorme avec ? D'accord on se fréquentait beaucoup plus petits mais ça c'était avant. A tous les coups ma mère voulait me caser avec Sasuke. Je décidais de laisser ma colère de côté pour découvrir la chambre plus en détails. Je fus surprise, ma chambre (oui Sasuke n'était qu'un squatteur !) était super jolie ! La pièce n'était pas très grande mais le décor avait quelque chose de très apaisant. Les draps et coussins blanc et beige faisait classe. De grands rideaux blancs légèrement transparents tombaient devant la baie vitrée. Je sentis ma colère retomber et le sourire revenir. Je courus et me jetais sur le lit. Ahhh j'étais biennn ...


- Les gamins c'est au club Mickey à la plage, dépêches toi tu vas être en retard.


Evidemment il était toujours là ce crétin. Non mais écoutiez le parler celui-là. "Les gamins c'est au club Mickey " nananana, tu allais voir ce qu'elle allait te faire Minnie


- Vas voir si j'y suis tiens. Et salues Mickey de ma part. Allez oust dégages !

Je me levais, prenais la carte magnétique de Sasuke et le poussait hors de la chambre. Bon débarras ! J'entendais Sasuke hurler mon prénom ainsi que le nom de plusieurs animaux dont quelques-uns que je ne connaissais pas.

- Espèce de morue. Ouvres moi cette porte ! 
- Dégages le hérisson. Vas voir au club Mickey si j'y suis.
- Et mon maillot ? Je fais comment je le chie p't'être ?! Pauvre dinde écervelée !
- Bah vas-y tout nu, ça fera bronzage intégrale haha.
- C'est ça rigoles. Attends je reviens tu vas voir.

C'est ça allait donc brasser l'air ailleurs. Ahh enfin le calme ! S'il croyait que j'avais peur de ses menaces il se mettait le doigt dans l'œil ! Je posais ma valise sur le lit et l'ouvrit. Ah oui quand même ... j'avais peut-être pris trop de maillots de bain. Bah tant pis au moins j'aurais le choix. Je commençais à ranger tranquillement mes affaires dans l'armoire quand on frappait violemment après la porte.

- Déjà revenu ? Je te manquais déjà ? Et bien dégages crapaud visqueux.
- Sakura ouvres moi cette porte immédiatement, cria ma mère.
- Oui mamannnnnn ...

J'ouvris la porte à contre cœur et vis ma mère rouge de colère avec Sasuke derrière bien sûr, qui affichait un large sourire. Pfff s'il restait coincé comme ça il aurait l'air fin, crétin !

- Tu me fais quoi la Sakura ?! Ce n'est pas TA chambre. Tu donnes sa carte à Sasuke et ne t'avises pas à le remettre dehors comme tu l'as fait ! C'est compris ?
- Oui...
- Bon je vais à la plage avec Mikoto, changes toi et rejoins-nous.
- Mais je voulais dormir je suis fatiguée...
- C'est le décalage horaire, il n'est que 14 heures ici si tu dors maintenant tu ne dormiras plus ce soir et tu vas être décalée tout le séjour. Au pire tu feras une petite sieste sur la plage.

Hum, ma mère n'avait pas tort si je dormais maintenant je n'arriverais jamais à faire ma nuit ce soir. Sans que j’aie le temps de répondre, elle sortit en me laissant seule avec Sasuke. Je le fusillais du regard. Ah ce sale con ! Tu allais vraiment me pourrir mes vacances avec ta tête de trou du cul hein !

- Ma carte s'il te plait, demanda Sasuke avec un grand sourire.
- Tiens. Je vais rejoindre ma mère, si tu ne sais pas quoi faire cherches une corde et pends toi !
- Si je sais, je vais venir avec toi, j'aimerais connaitre la Sakura d'aujourd'hui.
- Faux cul !


Je pris un maillot rouge et partis me changer à la salle de bain. Quand je ressortis Sasuke m'attendait assis sur le lit lui aussi en maillot de bain. C'était la première fois que je le voyais torse nu depuis des années. Le petit Sasuke avait bien changé il était vraiment bien foutu... Merde je divaguais. Il fallait que j'évite de regarder son torse j'allais finir par baver ... Baver de dégoût bien sur haha.

- Et ben ! Pire qu'une limace.
- J'ai deux pièces à mettre contrairement à toi.
- Tu pouvais en mettre qu'une aussi, plaisanta Sasuke.
- Boucles là crétin ! Oublis pas ta serviette.

Je pris ma serviette et sortis de la chambre, Sasuke derrière moi. Le trajet ne fut pas long, la plage était juste à côté de l'hôtel à même pas 3 minutes de marche. En marchant côte à côte comme ça qu'est-ce que les gens pensaient de nous ? Nous imaginaient-ils ensemble ? Beurk !!

- C'est pas vrai t'as vu tout le monde qu'il y a ?!
- Bah on est à la plage les gens normaux ne restent pas dans les chambres à dormir.
- Je sais mais ça va être galère à retrouver nos mères.
- Au pire on s'installe tous les deux, répondit-il en me regardant avec un sourire.
- Plutôt mourir. Même s'il faut chercher une heure je chercherais. Aller regardes où elles sont aussi.



Je ne savais pas s'il était vraiment sérieux mais il était hors de question de rester tous les deux ! Je risquais de le zigouiller. Je cherchais nos mères mais sans résultat. Me dites pas qu'elles nous avaient mis un faux plan pour qu'on reste tous les deux moi et ce crétin ? Parce que si c'était le cas ce soir elles allaient m'entendre !! Mais Sasuke me sortit de mes pensées, il les avait trouvées. Super ! Je courus vers elles et faillis m'étrangler quand elles s'assirent sur leur serviette. C'était une blague ! Où étaient passés leur hauts ?! Punaise maman tu n'avais plus 20 ans quoi !! Sasuke me rejoignit et à sa tête lui non plus n'était pas enchanté de découvrir sa mère en topless. J'allais lui dire de mettre son haut quand Sasuke me devançait. 

 
 
- Maman tu déconnes là ? Remets-moi ton haut ! 
- Mais c'est moche la marque du maillot.
- Rien à faire t'as plus 20 ans, répliqua Sasuke.
- Oh dis que ta vieille mère a les seins qui tombent.
- Mais non mais maman... non ce n’est pas possible si tu remets pas ton haut je ne reste pas près de toi c'est gênant ... Si un mec te mattes je crois que je lui refais le portrait.
- Pour une fois et ça me tue de l'admettre mais je suis d'accord avec Sasuke.

Nos mères soupirèrent et nous firent l'honneur de remettre leur haut. Dieu merci ! J'installais ma serviette à côté de celle de ma mère et m'assis. Je pris la crème solaire et lui tendis.

- Tu me mets de la crème s'il te plait ?
- Oh j'ai les mains sèches ! Demandes à Sasuke, gentil comme il est-il t'en mettras.

Pas si sûr... Papa lui m'en aurait mis, il n'aurait pas laissé Sasuke toucher à sa précieuse fille. Vilaine !! Je tournais la tête et demandais à Sasuke qui s'était installé juste à côté de moi s'il aurait l'amabilité de me mettre de la crème solaire ? A ma surprise il acceptait. Je le remerciais et m'endormais sous le soleil tapant de ce début d'après-midi. J'entendais quelqu'un m'appeler, j'émergeais doucement.

- J'ai beaucoup (bâillement)... dormi ?
- Presque deux heures si tu dors trop ce soir tu n'arriveras pas à dormir.
- Oui... ah j'ai dû prendre un petit coup de soleil j'ai un peu mal au dos, dis-je en grimaçant.
- Ah oui t'es un peu rouge et pas qu'au dos ma chérie. Et je crois que Sasuke s'est amusé en étalant la crème, répondit ma mère en rigolant.
- Pourquoi ?
- Et bien ton coup de soleil dans le dos ... on croirait presque distinguer idiote sur ton dos.

J'allais le tuer !! Evidemment sa gentillesse cachait quelque chose ! Monsieur ne pouvait pas étaler sagement la crème sans faire l'idiot ! J'allais le tuer !! Je regardais autour de moi à la recherche de ce débile. Je le vis plus loin dans l'eau avec un autre garçon blond, plutôt pas mal mais avec un air d'idiot sur la figure. Ils s'étaient bien trouvés apparemment. Je n'arrivais pas à croire que ce crétin se soit déjà fait un pote. Jalouse ? Non ! Bon d'accord un peu oui j'aurais aimé trouver des amis avant lui. Je me levais et partis en direction de Sasuke. Arrivant près de lui je ralentissais je ne tenais pas à ce qu'il me voit arriver alors j'évitais de faire l'éléphant. Une fois derrière lui je lui sautais sur le dos.

- Sasukeeeee !! Pauvre andouille.
- Enfin réveillée ? T'es lourde pire qu'un mammouth !

Je descendais de son dos en lui donnant un coup de coude. Goujat ! On ne traitait pas une fille de mammouth.

- Oui et je suppose que c'est à toi que je dois ceci !


Je me tournais et pointais mon dos avec le pouce. Sasuke et son copain éclatèrent de rire. Ce crétin me prenais sous les épaules et me soulevais en rigolant.


- Oh ça ne se voit presque pas ! T'es toute rouge de partout on dirait une écrevisse, rigola-t-il.
- Si tu avais bien étalé la crème !!! Je vais pleurer sous la douche ce soir de ta faute !
- Tu m'as dit de t'étaler de la crème ce que j'ai fait ... à ma manière. Ah au faite je te présente Naruto, Naruto je te présente Sakura.
- Oh elle est mignonne ta copine.
- Merci, répondis-je avec mon plus beau sourire.
- Arrêtes elle va s'y croire et ce n'est pas ma copine c'est juste une ... connaissance.
- Pauvre con ! M’énervais-je.

Je partais comme une furie en direction de la plage. Je demandais à ma mère de me remettre de la crème qui cette fois ci acceptais. Nan mais j'y croyais pas, une connaissance ? Une connaissance ? UNE CONNAISSANCE ?! Je t'en foutais des connaissances moi ! C'était vexant. Il aurait pût me présenter comme une amie d'enfance. J'allais m'allonger quand je vis une jeune fille blonde avec quatre espèces de couettes s'approcher vers moi. 

- Salut.
- Salut.
- Je suis arrivée hier et tu es la première fille qui a l'air d'avoir mon âge que je croise alors je suis venue te parler. Si ça te dis on peut rester ensemble, je sais pas toi mais j'ai pas envie de passer toutes mes vacances avec mes parents, me dit-elle en souriant.
- Moi non plus. Je m'appelle Sakura et j'ai dix-huit ans.
- Moi c'est Temari et j'ai aussi dix-huit ans. Tu es fille unique ?
- Oui mais je suis venue avec ma mère et sa meilleure amie Et son débile de fils mais il compte pas. Et toi ? 
- J'ai deux frères viens je vais te les présenter ils ont à peu près notre âge.

Temari me prit la main et m'entraînait vers la mer. J'appris qu'elle habitait dans la même ville que moi mais qu'elle était dans un lycée privée ce qui expliquait qu'on ne se soit jamais vu. Elle était toute excitée "Tu te rends compte ? On vient de la même ville ! C'est une coïncidence ". C'est vrai que c'était plutôt inattendu. Elle se dirigea vers deux garçons qui discutaient tranquillement dans l'eau. L'un avait les cheveux rouges et l'autre châtain. 

- J'ai trouvé une amie, je vous présente Sakura, elle a le même âge que moi et habite dans notre ville! Quelle coïncidence ! Sakura je te présente mes deux frères, Gaara qui a dix-sept ans et Kankuro qui a vingt ans.

Gaara était donc celui au cheveux rouge et Kankuro l'autre. Ils me sourirent et me posèrent quelques questions. Quel lycée je fréquentais, si j'avais des frères et sœurs, avec qui j'étais venu (je ne leur mentionnais pas Sasuke ça ne servait à rien) et si j'avais un petit ami. Je rougis et leur répondait que j'étais célibataire. Gaara eu plutôt l'air ravi. Près d'une heure après avoir parlé de tout et de rien leur cousin se joignait à nous. Il s'appelait Sasori, il avait dix-neuf ans et avait aussi les cheveux rouges. Il était plutôt mignon comme son cousin Gaara. Alors que je commençais à faire connaissance avec Sasori un groupe de jeunes filles et garçons vinrent nous proposer un beach volley. 

- Oh oui !!! On y va hein Sakura ? me demanda Temari avec un grand sourire.
- Bien sûr, vous venez les garçons ? 
- Et comment ! 

L'après-midi passait à une vitesse folle, je ne vis pas le temps passer. Qu'est c'qu'on s'était amusé ! Je m'étais rapprochée de Sasori et Gaara, ils étaient drôles et adorables. Mais ils étaient aussi très tactile tous les deux plusieurs fois ils avait passé leurs bras autour de mon coup ou m'avait portés dans l'eau. Temari s'en amusait beaucoup. On avait décidé de manger ensemble le soir, Temari m'avait proposé d'inviter Sasuke et son ami mais je refusais. Je ne voulais pas qu'il me gâche la soirée. On s'était donné rendez-vous dans le hall à vingt heures le temps de prendre une douche et de se préparer. Je partis en direction de ma chambre. Une fois à l'intérieur j'allais sur le balcon étendre ma serviette pour qu'elle sèche et me dirigeais vers l'armoire à la recherche de ma tenue pour ce soir. J'ouvris la porte quand une main la referma violemment. 

- Non mais ça va pas ?!
- Alors on s'est bien éclaté cet après midi ? Tu t'es bien pavanée devant tous les mecs, à te faire porter ?