Partie I - Chapitre 2

par Dream Theater

Salut à tous. Je voulais juste préciser quelques trucs au niveau de ma fanfic :

1) Naruto a dix-sept ans, Minato et Kushina également, et Mikoto dix-huit.

2) J'ai essayé de rechercher des informations sur Uzu, mais je n'ai rien trouvé situant la destruction du pays, donc je m'autorise à changer quelque peu les dates, etc.

3) Pareil pour le village du brouillard, je ne sais pas si la guerre civile à eu lieu pendant la deuxième ou la troisième grande guerre, j'ai donc pris certains choix.

Voilà, bonne lecture !

 

___________________________________________________________________________

Mikoto Uchiha lança un regard interdit à sa meilleur amie qui continuait de parler de tout et de rien. Kushina était la personne la plus bavarde qu'elle n'ait jamais rencontré même si pour être l'héritière du clan le plus intimidant du village de Konoha, la jeune fille n'avait pas l'habitude de discuter avec autrui – et les Uchiha ne parlaient pas beaucoup, de plus. Seul Minato et Kushina étaient à même de la comprendre, aussi parvenait-elle à parler librement avec ces derniers. Pourtant, Mikoto devait avouer que la kunoichi qui portait le doux surnom d'Habanero la sanguinaire pouvait vite devenir incontrôlable.

... et là nous avons rencontré Inazuma-kun, tu sais le garçon qui est apparu dans le cratère fumant laissé par la foudre ?

Mikoto hocha la tête doucement, même s'il elle n'avait rien suivit de cette histoire. Les jeunes filles empruntèrent une petite ruelle jouxtant le terrain d'entraînement cinq, lorsqu'une partie de la palissade vola en éclat, alors que Minato retombait devant eux en position de combat. Il tenait deux kunai dans sa main et respirait bruyamment.

Pas mal Minato-san ! Tu as bien fait d'éviter cette attaque, fit Naruto en sortant de l'aire d'entraînement par la brèche qu'il venait de creuser à l'aide de son Rasengan. Soudain, il remarqua les deux jeunes filles qui regardaient la scène, intriguées. Minato bondit alors sur le Jinchuriki qui esquiva le premier coup avant de lui faire un croche-patte, pour enfin mettre un peu de distance entre lui et son adversaire.

Arrêtons-nous là, fit Naruto en époussetant ses habits. Il ne faudrait pas mêler des innocents dans notre combat. Kushina-san !

Bonjour Naruto-kun, répondit cette dernière en le saluant de la main.

Le blondinet tourna légèrement la tête pour détailler la jeune fille qui accompagnait Kushina La première chose qu'il nota, c'était son incroyable beauté. De longs cheveux noir, un regard perçant, une taille élancée et des formes enivrantes, voilà comment le Jincuriki aurait pu rapidement la décrire.

J'ai quelque chose sur le visage, demanda cette dernière avec un sourire en coin, ayant bien remarqué que le blondinet la fixait depuis quelques instants.

N-non, ce n'est rien... tu me rappelais seulement quelqu'un, répondit Naruto en se grattant l'arrière du crâne, comme le faisait souvent Minato d'ailleurs.

Ce n'est pas surprenant, Mikoto est l'héritière du clan Uchiha après tout, dit Minato en arrivant à ses côtés.

Naruto se raidit. Devant lui se trouvait donc la mère des deux pires nukenin de l'histoire, Itachi et Sasuke. Il pouvait effectivement voir en la jeune femme les visages des deux Uchiha qui l'avaient traqué par le passé, l'un d'eux étant d'ailleurs son meilleur ami. Seul un membre du clan maudit au sharigan pouvait prétendre à une telle beauté.

Enchanté, Mikoto-san, fit poliment le blondinet avant de s'étirer.

Tu dois être cet Inazuma-kun dont tout le monde parle. Mon père voulait même te poser quelques questions, mais Hokage-sama s'en est chargé à sa place, apparemment.

Naruto se rappela alors que les Uchiha représentaient la sécurité interne du village.

Eh Minato, on dirait que tout ne s'est pas passé comme tu l’avais prédit, lança sa petite-amie alors que ce dernier se massait douloureusement le bras droit.

Je n'ai pas réussi à le toucher une seule fois, avoua le Namikaze, faisant hoqueter les deux jeunes filles de stupeur. Minato était réputé comme le plus puissant chûnin du village et avait le niveau requis pour devenir un jounin – certain disaient même qu'il pourrait battre n'importe qui dans le village, mis à part le Hokage bien sûr.

Tu oublies le kunai qui m'a entaillé la joue, répliqua Naruto avec modestie.

Tu refaisais tes lacets, Naruto-kun.

Nouveau hoquet de surprise. Qui pouvait donc refaire ses lacets en plein combat avec Minato ?

Bon, et si nous allions tous à Ichiraku pour fêter ça ? proposa Kushina.

Désolé, ça sera sans moi, répondit Naruto avec une mine désolé. Le vieux a demandé à me voir aujourd'hui, c'est important apparemment.

Kushina ne put s'empêcher de pouffer en entendant le blondinet appeler Hiruzen le vieux. Naruto les salua avant de disparaître derrière la ruelle.

On dirait bien que tu as trouvé plus fort que toi, Namikaze, lança Mikoto avec une pointe de provocation dans la voix.

Techniquement, le combat n'était pas encore fini. Mais je dois avouer qu'il est assez incroyable, tout comme ses techniques... surtout le Rasengan d'ailleurs.

 

 

Naruto toqua trois légers coups, avant d'entrer dans le bureau d'Hiruzen qui sirotait une tasse de thé tout en lisant attentivement un document qui semblait plutôt important. L'Hokage poussa un long soupir de fatigue et sourit au blondinet quand ce dernier s'assit naturellement devant le Sandaïme.

Des mauvaises nouvelles ? demanda le blondinet

Pas vraiment de quoi nous inquiéter outre mesure. De toute manière, je ne t'ai pas demandé de venir ici pour te faire part des problèmes politiques. J'aurais aimé en apprendre un peu plus sur... le futur proche.

Naruto hocha la tête en croisant les bras.

Par où commencer ? débuta le blondinet en éclaircissant sa voix. Dans quelques années, vous apprendrez que le Kazekage s'est fait assassiner. Iwa et Kusa vont alors entrer dans une bataille pour s'emparer de Suna, cela va entraîner la Troisième Grande Guerre Shinobi. Kiri sera plongé dans la guerre civile et ne participera pas au combat.

Hiruzen tressaillit. Apparemment, il ne s'était pas attendu à ce genre de révélation, surtout que la Seconde Grande Guerre avait pris fin quelques années auparavant et que certains pays n'étaient pas encore totalement remis de cette triste période.

N'y a-t-il aucun moyen d'empêcher ceci ? demanda Hiruzen.

Naruto secoua la tête.

La Guerre est inévitable, mais je serais à même de changer un certain nombre de chose. Je ne suis pas venu ici en tant que simple spectateur, j'ai moi aussi un rôle à jouer.

N'es-tu pas censé vaincre Madara puis retourner dans ton présent ?

Exact. Mais il me sera impossible de retrouver mon époque d'origine, le jutsu que j'ai utilisé est unique, un sceau interdit créé par Rikudô-sennin lui-même. Il me serait sûrement possible de le recréer... si j'avais deux siècles devant moi.

Je suis désolé, répondit Hiruzen plus que sincère. Naruto lui sourit.

Merci vieil homme. Malgré tout, je suis heureux d'être ici : Konoha me manquait terriblement, c'est un véritable bonheur de pouvoir de nouveau arpenter les rues qui m'ont vu grandir.

Je suis heureux de te compter parmi nous également. J'aimerais que tu me parles un peu plus de toi. Après tout, tu es un Jounin et je ne connais rien de ton passé.

Si vous y tenez... mais ce n'est pas une histoire que vous pourrez raconter à votre petit-fils, répondit le blondinet avec un sourire triste.

 

______________________

 

Une semaine avait passé depuis que Naruto avait voyagé dans le passé. Il avait trouvé en Minato en partenaire d'entraînement idéal, car ce dernier était vif et rapide – et surtout, il apprenait vite. Les deux garçons passaient beaucoup de temps ensemble, ainsi qu'avec Kushina. Le Jinchuriki ne savait pas comment faire évoluer sa relation avec ces deux-là : devait-il les considérer comme ses amis où ses parents ? De leur côté, il était évident que qu'ils l'appréciaient, mais c'était facile quand on ne savait pas que le garçon en face de vous n'était autre que votre futur enfant.

Minato-kun ! Ta copine m'avait dit que je te trouverais ici, avec Naruto-san je présume ? fit Jiraya en arrivant sur le terrain d'entraînement.

Ero-sennin ! lâcha Naruto avant de se reprendre. Il aurait tout donné pour courir vers son maître et le serrer dans ses bras, mais ce dernier aurait sans doute était plus interloqué qu'autre chose.

Tu connais maître Jiraya ? demanda Minato qui tilta lorsque son ami employa le préfixe -ero.

Tu pourrais faire preuve d'un peu plus de considération envers tes aînées, répondit Jiraya en faisant la moue. Ça ne s'est jamais vu de parler d'un sannin comme ça.

Ça sonne plutôt bien, observa Minato avec un sourire en coin.

Enfin, j'étais juste venir te dire au revoir. Je pars pour une longue mission et je ne sais pas quand elle s’achèvera.

Naruto ne put s'empêcher de sourire : Hiruzen envoyait sûrement son élève à la recherche d'informations concernant les agissements d'Iwa, de Suna et de Kusa.

N'en faites pas trop, Jiraya-sama, fit Minato avec un grand sourire.

Bientôt, toi aussi tu deviendras un sensei, tâche de leur apprendre ce que ton maître t’a enseigné !

Comme mater dans les sources thermales ? murmura Naruto au Namikaze qui s’esclaffa.

Alors, comment as-tu rencontré Jiraya-sama ? demanda ce dernier quand l'ermite disparut.

C'est une longue histoire, je te raconterais ça une prochaine fois. Pour l'instant, reprenons l'entraînement.

Quelques temps plus tard, Kushina accompagné de Mikoto, vinrent leur proposer de faire une pause en allant à Ichiraku. Naruto sourit de toutes ses dents et Minato ne put que soupirer avant d'emboîter le pas à sa petite-amie. Le blondinet jeta un coup d’œil furtif à l'héritière du clan Uchiha et grimaça : cette dernière ressemblait vraiment trait pour trait à Sasuke.

Au faite j'y pense, tu n'as toujours pas été envoyé en mission depuis la dernière fois, demanda Minato en s'installant sur un tabouret du restaurant après avoir salué Teuchi.

C'était une mission longue et assez éprouvante, Hiruzen préfère me laisser le temps de complètement récupérer.

Pour t'entraîner presque tous les jours avec Minato-kun, tu dois être en pleine forme, lança Mikoto en s'asseyant à côté de lui, avec un sourire sarcastique.

Se reposer ne veux pas dire perdre la main. De plus, ce n'est qu'un échauffement pour moi, railla l'Uzumaki.

Tss, j'ai réussi à te toucher cette fois-ci, se défendit le Namikaze.

Et c’est tout à ton honneur !

Ahhh Minato-kun je suis déçu. Moi qui pensais sortir avec le plus puissant des ninjas de notre génération, lâcha Kushina, faisant éclater de rire Naruto.

Tu aurais tort de penser le contraire, dit ce dernier à la jeune kunoichi. Techniquement, je suis moins âgé que vous, mais mon parcours est un peu spécial. Je suis « hors-compétition ».

Ah oui ? fit Mikoto qui était maintenant intrigué.

Laisse tomber Miko-chan, Naruto va sûrement te répondre : « Désolé, c'est top secret » ou quelque chose du genre, s’esclaffa Kushina

Minato hocha doucement la tête, l'air sérieux. Le Jinchuriki approuva avec un sourire gêné. Mikoto n'insista pas plus et commença à manger son bol de ramen. Alors que Kushina était partie dans un de ses longs monologues, les quatre ninjas furent interrompus par Sakumo Hatake qui passa la tête entre les rideaux de la baraque. Naruto l'avait identifié tout de suite comme le père de Kakashi : même cheveux, même regard endormi, et cette intonation fatigué dans la voix...

. Naruto-kun, tu dois te présenter au bureau de l'Hokage sans attendre. Tu pars en mission.

Vraiment ? Merci Sakumo-san, j'y vais sans attendre.

Hey Naruto-kun, tu ne finis pas ton bol de ramen ? demanda Kushina en lorgnant avidement sur les nouilles fumantes.

C'est bon, je te l'offre, fit Naruto en agitant sa main en l'air. On se voit plus tard.

Les trois amis regardèrent le blondinet en se demandant tous les trois à quelle genre de mission l'Uzumaki allait-il être confronté.

Tu as fait plutôt vite, remarqua Hiruzen en voyant le Jinchuriki s'avancer dans son bureau.

J'avais envie d'un peu d'action, avoua ce dernier.

J'aurais besoin de ton aide sur une opération assez délicate. Il y a peu, j'ai envoyé une équipe en mission près de la frontière de Uzu no Kuni, qui comme tu dois le savoir, est le pays abritant le village d'Uzushio.

Ainsi, vous avez finalement compris que j'étais un Uzumaki...

Depuis que tu es arrivé, précisa Hiruzen. Nous avons fait quelques analyses, ton chakra est identique à celui de Kushina en bien des aspects, et le fait que tu es réussi à utiliser le sceau de Rikudô-sennin lui-même – qui est censé être une légende – était vraiment suspect.

Si vous voulez mon avis, il faudra bien plus qu'une équipe. Si je me rappelle bien, cette attaque envers mon pays le détruira pour toujours.

Hiruzen soupira. Il n'avait pas prévu que les événements prendraient une telle tournure.

Très bien, j'agirais en conséquence. Va prévenir Minato que vous partez en mission dès demain matin, sous la direction de Sakumo Hatake. Je me charge de vous trouver un troisième coéquipier.

J'éviterais d'envoyer Kushina-san, conseilla le blondinet, du moins au début. Je vais prévenir Minato de ce pas. Bonne soirée vieil homme.

Hiruzen voulut lui retoquer qu'il n'était pas « vieux », mais Naruto était déjà parti. Il se mit alors en quête de trouver un autre ninja susceptible de partir en reconnaissance... après quelques instant, le Sandaïme s'autorisa un sourire satisfait, il avait trouvé quelqu'un qui conviendrait tout à fait.