Petites histoires

par milla

merci pour les coms, ca me donne du courage, et désolé pour le retard mais hier j'ai eu beaucoup plus de boulot pour ce matin (car moi j'ai cours le samedi matin) et j'avais quelque chose de prévu cette aprèm j'étais pas là.
voilà le chap



Petites histoires


Ino commença à raconter son histoire.
-Je suis une fille de bonne famille, mes parents, en fait, sont de grands stylistes renommés, j'étais devenu mannequin à cause d'eux pour pouvoir porter leurs créations, ils en créaient meme rien que pour moi parce qu'ils disaient qu'ils m'aimaient et que je possédais la plus grande beauté au monde, c'est vrai que j'avais du succès dans mon métier, tous les stylistes et magazines de modes s'arrachaient pour m'avoir meme si je n'étais pas encore réellement une femme, j'avais commencé à faire du mannequinat à 6 ans. Au début, tout le monde me considérait seulement comme la fille de 2 des plus grands stylistes du siècle mais par la suite, les gens me regardaient à ma vrai valeur. J'étais heureuse dans ce monde car je croyais que c'était un milieu très compétif, et où il faut se battre pour gravir ou rester à sa place, et moi, j'adore ça, mais je pensais aussi que mes parents m'aimaient vraiment et que j'étais respectée, que j'étais humaine aux yeux de tous, mais en fait, ce monde n'est qu'hypocrisie, mensonge, irrespectueux, avare, et j'en passe...Là-bas, le mot clé est: argent ! et c'est la seule raison pourquoi mes parents voulaient que je devienne mannequin, pour que je leur rapporte des sous, tout simplement. Je découvers toutes ces vérités il y a un an de cela maintenant; je ne me sentais pas bien et j'avais un défilé très important sauf que si je le faisais et bien, je pouvais d'un moment à l'autre m'évanouir et tomber dans le comas, c'est le médecin lui-meme qui me l'as précisé. Mais mon père et ma mère n'étaient pas d'accord, ce défilé était trop important et par conséquant rapportais beaucoup d'argent, moi, je ne voulais pas et j'ai bien insisté, j'ai dis que j'irais m'excuser auprès de tout le monde, ces arguments n'ont pas convaincu mes géniteurs et ils ont commencé à s'énerver comme jamais, ils m'ont insulté et m'ont tout avouer tellement ils étaient exaspérés par mon comportement. Mon reve, si on peut dire, c'est brisé tel un morceau de verre tombant à terre. Je décida alors que je ne pouvais plus vivre comme ça et que la seule solution était de m'enfuir, ce que fis, je courrai aussi vite que j'ai pu, m'éloignant le plus possible de ce milieu qui avait bercé toute mon enfance, mais au bout du compte je m'évanouis, j'avais oublié que j'étais malade. Lorsque je me réveillai, j'étais chez Hinata, je fis ainsi sa connaissance et nous nous découvrimes de nombreux points communs, se déroula ensuite notre histoire avec les autres filles, dit-elle avec un ton de mélancolie et en souriant tout le long.
Franchement, j'admirais cette fille, elle possédait une telle force.

Fus ensuite le tour de Hinata.
-Tout comme Ino, je suis née dans une famille qui était très réputée, trop réputée meme, c'est surtout avec toute le stress de cette réputation à tenir que mon père me rejeta. Ma mère est morte en donnant naissance à ma petite soeur, Hanabi, c'est en partie à cause d'elle que je suis devenu comme ça, mais ce n'est pas de sa faute car après tout, ce n'est pas elle qui a décider de choisir de naitre dans ma famille, donc je ne lui en veux pas du tout, et puis ça vient surtout de moi, tous mes problèmes. Je suis fille trop faible de caractère et trop gentille de nature, c'est ce qui n'allait pas chez moi, je n'avais pas assez de volonté, du moins d'après mon père.
Ma décente aux enfers se déroula très doucement jusqu'au jour où j'en ai eu plus que marre d'etre traitée comme une moins que rien, je partis donc de chez moi il y a aussi un an, à mes 15 ans, sans dire au revoir à qui que soit, c'est en me promenant que j'ai rencontré Ino, inconsciente, je l'ai amené ce qu'elle appelle "chez moi" qui n'était autre qu'une chambre d'hotel. Ayant suivi quelques des cours de médecine au paravant, je la soignai jusqu'à ce qu'elle se rétablisse, après Ino t'as déjà rencontré l'histoire, poursuivi Hinata.
Cette fille avait l'air si douce, si pure, que je me demandai qui pouvait etre son père pour ne pas vouloir d'une telle fille. Il devait seulement etre un imbécile.

Tenten conta ensuite son passé:
-Eh bien, pour ma part, moi, je suis née dans une famille où les difficultés financières sont élévés, elle avait plein plein de dettes, jz n'avais pas de père, qui était mort pendant une fusillade, ni de frères et soeur, le seul membre de ma famille que je connaissais était ma mère qui étais complètement folle, la seule chose qu'elle savait faire était de m'emmerder, à tel point que dès l'age de 3 ans, je commençai à devenir un vrai garçon manqué, je ne trainais qu'avec des garçons, je ne jouais qu'à des sports de gars, enfin que des trucs dans le genre. Ma petite vie se déroulai comme ça jusqu'à mes 10 ans où je fus placée dans une famille d'acceuil faute que ma mère n'avait plus assez d'argent pour m'élever, d'ailleurs, je ne sais pas ce qu'elle est devenu. Ma nouvelle famille me soulait franchement, on pouvait rien faire, et puis un jour je me suis engueulé avec mon tuteur et je me cassa, tout simplement, je rencontrai Temari et ensuite Hinata et Ino, et puis voilà, point bar.
Cette fille, par contre, était directe et franche, plus que moi, de plus, elle se contrefoutait totalement de sa famille. Je crois que je l'aimais bien.

Temari raconta à son tour son histoire, enfin normailement:
-Moi, ma mère est morte lorsque j'avais 3 ans et mon père à mes 15 ans, aujourd'hui, j'en ai 18. C'est moi qui survient en plus grosse à partie aux besoins des filles et moi. J'ai 2 frères, le plus jeune placé dans un hopital psychatrique et l'autre qui...pfff...c'est du passé tout ça, pas besoin d'en parlé.
Elle s'en alla sur le balcon de la chambre, cette fille cachait quelque chose d'important, j'en étais certaine.
-Je suis désolée Sakura, mais Temari a besoin d'avoir très confiance en des gens pour raconter sa vie, elle tiens beaucoup à ses frères, tu sais ? et c'est toute sa vie, le jour où elle te racontera son passé, ça veut dire qu'elle t'auras vraiment accepté, me déclara Ino.
Vraiment, cette fille était bizarre.


ça allait comme chap ? LACHEZ DES COOOMMMS PLEASE !!!!!!!!!!!!!!