Tu vas faire ce que je te dis

par milla

merci pour les coms, voilà la suite



Fais ce que je te dis


Je restais pétrifiée, il avait découvert mon plus grand en seulement quelques minutes, j'étais pathétique, vu qu'il m'était impossible de revenir en arrière, j'allais défendre mon secret du mieux que je pouvais.
-Sakura, c'est impossible que se soit toi cette fille que tout le monde envie, me dit l'Uchiha.
-Tiens tu ne m'appelles plus Haruno ? Et pourquoi ça ne pourrais pas etre moi, hein ? lançai-je.
-Tu ne m'as pas écouté quand je t'ai parlé tout à l'heure et que moi et les autres on a cité tout ce qu'on trouvait qu'il n'allait pas chez toi, du moins, on a dit le strict minimum.
-Oui mais la "cruche" a quand meme réussi à vous avoir et a vous foutre la honte en publique.
L'évantail grogna, le fait d'avouer qu'il avait été humilier par ma faute devait lui etre insuportable, j'esquiça un sourire, je crois que j'étais très contente de ce que je lui avait fait.
-Tu doit etre dégouté non ? Je suis déjà considéré comme la dernière des ratés alors ça va etre un peu dur de réaliser ta vangeance à moins que tu ne me tues ? dis-je avec un sourire.
-Ne t'inquiètes pas, j'ai déjà une idée sur la façon dont je vais me venger, et c'est pour ça que je te propose un marché.
-Un marché ?
-Tout à fait, si tu ne veux pas que je révèle ton identité à tout le monde, tu vas faire ce que je te dis.
-Je ne vois pas vraiment ce que cela changerait pour moi si on connaissait mon identité.
-Tu ne t'en fiche pas autant que tu voudrais le faire croire, car après tout, si tu t'en contre foutais, tu ne te cacherais pas. Tu sais, malgré qu'on ne soit plus amis, je te connais quand meme et tu n'as pas changé autant que tu le crois, tu es toujours une pouffe.
Je fronçai les sourcils, il n'allait pas s'en tirer comme ça.
-Et toi, franchement, tu as toujours été prétentieux, égoiste et un imbécile.
-Pfff...écoute moi plutot, si tu ne veux pas perdre la liberté que tu possèdes la nuit, soit ma petite amie.
J'ai bien entendu là ? Il me demandais de sortir avec lui, mais pourquoi ? Qu'est-ce qu'il préparait encore ? Je n'avais vraiment pas confiance en lui.
-Tu es obligée d'accepter si tu veux encore danser pour te libérer dans les boites de nuit, c'est vital après tout pour toi, non ? me fit Sasukrétin.
-Et pourrais-je savoir, qu'est-ce que le fait d'etre ta petite amie va t'aider à te venger ?
-Tu verras bien.
-Qui te dit après tout que danser c'est vital pour moi ?
-Je te connais, c'est tout et je ne rigole pas.
-Meme si j'acceptais ta proposition, qui me dit que tu ne diras pas à tout le monde que tu connais mon secret ?
-En te passant ceci, tu sais à quel point il a de la valeur pour moi, non ?
Cet objet, c'était la chose à laquelle l'Uchiha tenait le plus au monde, un pendentif offert par sa mère avant sa mort. Si il me le confiait, cela voulait vraiment dire que c'était bien une promesse qu'il tiendrait. Je saisi le pendentif d'un geste vif et le mit dans une mes poches bien fermée.
-Durant combien de temps je doit sortir avec toi ? demandai-je.
L'évantail eut un large sourire au lèvres et me déclara:
-Pendant 1 mois et on se revoit demain où je t'expliquerais tout les détails, en attendant repose toi bien, "Chérie".
Je fis une grimace à l'annonce de ce mot, que ce type aille au diable, mais j'avais à faire attention demain car il me préparait quelque chose, c'était sur, il fallait que je sois sur mes gardes.
Il s'en alla en ricanant un peu. Je me levais et recommençai à regarder la lune, je la contemplai longuement avant de finalement rentrer chez moi.

Le lendemain matin, ce fit le meme malaise qu'hier avec le soleil mais je finis par me lever. Je me fis encore engueler par ma mère et me dirigeai vers mon bahut. Arrivée devant le portail, je vis l'Uchiha m'attendre sans doute, je m'avançais vers lui.
-Te voilà enfin, alors maintenant, tu vas faire tout ce que je te dis ok ? me dit-il.
Il me prenait vraiment pour une gourde, tu vas voir, je vais me laisser faire.




ça vous a plu ? ou alors vous avez trouvé que c'était très nul ?
un pti COM svp