La nuit

par milla

La nuit


J'étais devant la boite de nuit attendant que les videurs me donnent la permission d'y entrer, mais ça ne devait pas poser de problèmes car toutes les boites de nuits des environs voulaient m'avoir chez eux, cela augmentait leur chiffre d'affaire. Quand les gens savaient où j'étais, ils venaient tous me voir, ils savaient que toutes les nuits j'allais m'exiber sur la piste de danse et ils adoraient ça, c'était bien le seul moment d'une journée où on me regardait sans pour autant me prendre pour un déchet. On m'avait meme donner un surnom: la fille de Lune mais personne ne savait mon identité "administrative".
Les videurs venaient enfin de me jetter un coup d'oeil, ils tiquèrent tout de suite et me laissèrent entrer.
Je pénétrai alors dans un couloir pour déboucher ensuite dans une pièce avec des lumières de toutes les couleurs qui bougeaient dans tous les sens, une allée se dessinait, les clients du club se dandinaient sur elle, c'était à mon tour de le faire mais avec beaucoup plus de classe.
Sans prévenir, je m'installais sur la piste et commençais à danser. Je laissai mon corps suivre la musique, je me sentais tellement bien. Je percevais tous les regards se poser sur moi, eux au moins me disaient la vérité, ils ne se cachaient pas de m'observer contrairement aux lycéens de mon bahut. Je ressentais le son de la salle vibrer en moi, j'étais comme en état de transe, je bougeais, oubliais mes problèmes et revais, je crois que dans ces moments là, je reprenais un peu espoir en la vie, malheureusement ça ne durait pas bien longtemps. Je m'éclatais vraiment la nuit, parfois, j'arrivais meme un peu à rire, mais cela restait tout de meme rare.

Après avoir danser oendant plus d'une heure sans pratiquement aucune pose, je me dirigeai vers le bar, m'y assis et commandai une vodka. En attendant ma boisson, un type que je connaissais et que je détestait m'accosta mais heureusement il ne me reconnaitra pas, je ne ressemblait vraiment pas à la Sakura du jour.
-Alors ça va beauté ? me fit Sasucrétin.
Eh oui, c'était l'Uchiha, en plus il était avec sa bande de copins prétentieux, j'allais essayer de les faire languir.
-Oui ça va, mais avant de demander à une inconnue comment elleva, il est peut-etre d'usage de se présenter, non ? dis-je avec une voix suave, j'adorais imiter les pouffes dans le genre la nuit.
-Oui, tu as raison, moi c'est Sasuke et eux ce sont mes amis Naruto, Sai, Shikamaru, Kiba, Shino, Choji, Lee, Neji, Gaara et Kankouro, me répondit-il en désignant sa bande de potes pitoyables.
-Ahh, bonsoir à tous ! déclarai-je avec un sourire.
-Eh toi, quel est ton nom ? me damanda l'évantail.
-Ne sais-tu pas que je ne dis jamais mon nom à personne, et toi tu ne fais pas exeption.
-Mmm je vois, ça se voit que tu es beaucoup plus différente que Haruno.
Je tremblai de rage au fond de mon esprit, ce mec n'était pas différent des autres, incapable de dire ce qu'il pense de moi en face, un vrai lache.
-Et qui es cette Haruno ? demandai-je avec le ton le plus indifférent du monde.
-Ohhh, une pauvre fille qui ne rend meme pas compte de ce qu'elle est réellement, c'est-à-dire une cruche...avoua Sasukecon.
-Une emmerdeuse, continua la biche.
-Une fille tout de ce qui a de plus laide, renchérit Sai.
-Une petite merde, dit Neji.
-Une pouffia***, déclara le gros.
-Une chialeuse, continua Gaara.
-Une gamine, ricana Kankouro.
-Une chienne puante, sortit Kiba.
-Une feuille morte, fit Lee.
-Un microbe, ajouta Shino.
-C'est simplement une ombre d'elle meme maintenant, plus rien avoir d'y il y a de cela des années, murmura Naruto avec un ton de tristesse.
-Pff...Naruto, oublies-la un peu, de toute façon, tout savait qu'elle finirait comme ça, il y a que toi qui a cru un seul instant en elle, fit l'Uchiha.
Et tu m'as abandonné pensai-je.
-Je crois toujours en elle, répliqua avec colère l'Uzumaki, c'est simplement qu'à chaque fois que je veux lui parler, elle me dit de m'en aller alors je le fait, de toute façon, Sasuke, je te rappelle qu'en faite les 2 seules personnes qui la connaissent réellement c'est nous 2, sauf que tu...
-Elle fait parti de mon passé, et puis franchement elle me soulait grave.
Un silence s'imposa mais je le coupai.
-A mon avis, cela ne sert plus à rien de croire en elle car de toute façon, d'après ce que vous m'avez décrit, ce qu'elle aime c'est d'etre seule, alors laisser la tranquille.
Naruto fit les yeux ronds comme si je venais de lui planter un pieu dans son coeur.
-Vous ne la connaissez pas alors taisez-vous !!!!! m'hurla le kitsune.
-Si vous voulez vrament l'aider, pourquoi trainez-vous alors avec des gens qui ne l'aiment pas, avouez-le, vous aussi, vous voulez l'oublier, dis-je avec un calme olympien.
Il serra ses poings, lui aussi c'est un lache, il n'y a vraiment que toi Lune et ta compagne la Nuit pour me comprendre.



Voilà, dites ça allait comme chap ?
à plus