Madara Uchiha

par Elerosse

Chapitre 19 : Madara Uchiha

 

 

Naruto marchait en tête du groupe, Hinata le suivait au pas et les deux autres en queue de file s’engueulaient pour diverse raison, une bonne ambiance d’après le renard qui se retournait souvent pour voir ces deux « gamins » se crier dessus, ils avaient fait une halte tôt la veille pour pouvoir arriver à la vallée en milieu de matinée, ils sortirent du petit chemin qu’il avait emprunté et se retrouvèrent sur le bord d’un précipice.

Les quatre shinobi se laissèrent tomber en bas et remontèrent la rivière jusqu’à un lac avec de l’autre côté une cascade entouré par deux gigantesques statues.

 

-         On y est, constata Naruto.

-         Et le gars, il est où ? demanda Oniji en regardant autour de lui.

-         Byakugan, s’exclamèrent les deux sœurs.

 

Le rayon d’action du byakugan recouvrit toute la zone sans pouvoir trouver le dernier membre de l’Akatsuki.

 

-         Rien, déclara Hinata à regret.

-         Hanabi ? l’interrogea Naruto.

 

La petite brune restait fixe à regarder dans une direction, plus précisément vers la tête d’une des statues, Oniji la secoua doucement mais rien n’y fit, elle restait fixe, comme vide de vie, Hinata regarda à son tour vers la statue de Madara et y vit une silhouette noire.

 

-         Là-bas, dit calmement Hinata.

 

Naruto et Oniji se tournèrent vers Tobi, dressèrent chacun une main vers lui et leur chakra prirent forme de main qui s’allongèrent vers l’homme.

Tobi arrêta sa concentration sur la Hyuga qui s’effondra dans l’eau et sauta en contre-bas, les mains de chakra de l’Hachibi et du Kyubi s’inclinèrent et descendirent en piquer à la suite de Tobi, celui-ci se retourna pour voir les appendices le pourchasser, il glissa sur l’eau de la cascade et continua en plongeant dans le lac, toujours suivit par les membres démoniaques, l’homme masqué sortit de l’eau et bondit sur un côté de la falaise qui entourait le lac, dès qu’une des deux semblait l’attraper, il se mettait hors de danger d’un saut ou salto, puis il se dirigea vers le centre du lac où il se retourna vers les membres d’énergie.

Le temps sembla s’arrêter, le bras sombre se dissipa d’un coup puis il se tourna vers les deux garçons, il semblait sourire sous son masque quand la poigne de Naruto le claqua sur le côté du village, l’envoyant bouler à la surface de l’eau.

 

-         Hum, celle-là aussi était censé se dissiper, soupira le brun en retirant les morceaux de son masque brisé par le coup.

 

Le survivant de l’Akatsuki, après avoir mit son visage à l’air défit les boutons de sa cape et la jeta, révélant un ensemble de protections noires qui lui semblait être « vissés » à même le corps, un peu comme une tenue de samouraï, Naruto regarda Tobi, son visage avait été refait par chirurgie, cela se voyait facilement car le teint du côté droit était beaucoup plus pâle que le côté gauche, ce côté gauche où il manquait un œil, les ténèbres marquait seulement son orbite vide, de l’autre côté un sharingan était activé.

 

-         Etre arrivé jusque là, je dois vous féliciter …

-         Question ? s’exclama le blond.

-         Hum ? vas-y.

-         Pourquoi avoir fait détruire le clan Uchiha par Itachi ?

-         Ah ça ? pour rien, enfin si, juste pour passer le temps.

-         J’adore tes passes temps, ricana Oniji, mais sérieusement, c’est stupide.

-         … tu n’es pas de Konoha toi … à part Sasuke et Itachi tous les autres Uchiha sont morts …

-         Exact … mais pour le reste, ça ne te regarde pas.

-         Pourquoi ne pas avoir fait tuer Sasuke aussi, enchaîna Naruto.

-         Avant de répondre à ta question, je dois me présenter, je suis Uchiha Madara, l’un des fondateurs de Konoha et créateur du clan Uchiha.

-         Ok … bailla Naruto.

-         Tu ne me crois pas ?

-         Bah, tu n’as pas l’air si vieux que ça …

-         Je peux t’appeler arrière arrière arrière papy ? gloussa Oniji.

-         Si tu veux arrière arrière arrière petit fils.

-         Tu ne ressemble pas non-plus à cette statue.

-         Kinjutsu de réincarnation, tu te souviens d’Orochimaru ?

-         Ah …

-         Ma technique ou plutôt sa technique est une variante de la mienne, lui changeait de corps et …

-         … mais son âme à fini par souffrir de ses changement de corps, le coupa Naruto, à sa fin, il y a eut rejet.

-         Mon jutsu est différent, moi je ne me contente … que de posséder le corps de mes descendants, mon âme reconnaît le sang des Uchiha.

-         Itachi ? songea Oniji à voix haute.

-         Non, lui était très hésitant, très facile à manipuler, très fort pour son âge mais il avait juste fait une très rapide évolution, à ce moment là, j’espionnais déjà les candidats et je suis tomber sur un jeune garçon ayant un grand potentiel.

-         Sasuke …

-         Exactement, en attendant ce corps me va très bien, à part l’œil en moins mais bon …

-         Tu l’as trouvé où celui là ?

-         Oh, Zetsu-san me l’a récupéré lors de la dernière grande guerre des ninjas près de la frontière entre le pays du feu et celui de la terre, le plus dur à été de le maintenir en vie, ensuite on l’a rafistoler et la suite … vous vous en doutez.

-         Papy, j’ai une question d’ordre pratique moi aussi, demanda Oniji.

-         Ai-je le choix ?

-         Si tu ne veux pas y répondre, tant pis mais je la poserais quand même.

-        

-         Pourquoi, tu as repoussé mon attaque ?

-         Tu devrais le savoir, le pouvoir du sharingan nous permets de contrer ce chakra maléfique qu’est celui des bijuus et autres invocations …

-         Tu t’es quand même prit un coup du chakra de Naruto …

-         Oui … ça je ne comprend pas, quand j’ai invoqué Kyubi pour détruire Konoha il y a quinze ou seize ans, encore un autre passe temps, ajouta Madara avec un sourire, il s’est montré plutôt docile.

-         Un autre passe temps ? On voit que l’immortalité est emmerdante, remarqua Oniji, pourquoi vivre éternellement, d’ailleurs ?

-         Et évite de dire : un autre passe-temps, bougonna Naruto, sinon je vais te botter le cul tellement fort, que tu feras le tour de cette planète.

-         Euh … voyons, j’ai le droit à un joker ?

-         Non, dit sèchement Oniji.

-         Hinata, murmura le blond à son attention, prend Hanabi et mettez vous à l’abris.

-         Je suppose que moi non plus, je n’ai pas le droit à un joker ?

-         Tu as tout compris mon ange.

-         Simplement … pour le plaisir de voir ce monde souffrir, avoua t-il avec un rictus haineux sur le visage, ce monde prend plaisir à blesser et à tuer, en vivant longtemps, je peux voir le retour de flamme.

-         Encore un coincé de la vie, soupira Oniji.

-         Tu t’attendais à quoi, ria Naruto.

-         A … Katon : Karyuu Endan

 

Oniji fit rapidement quelques mudra inspira un cracha un long jet de flamme, Madara le contra facilement avec un mur d’eau, derrière la surface de l’eau une ombre grandit, le blond passa ce mur, le poing brandit et au moment de frapper le vieux Uchiha, il passa au travers, sans prendre le temps de réfléchir, il se retourna et envoya son pied droit au visage, le pied passa aussi à travers la tête spectral.

Naruto recula d’un bond et se mit en garde.

 

-         Aïe, se plaignit faussement Madara en haussant les épaules.

-         C’est quoi ça ? s’interrogea Naruto.

-         On s’en branle, lui répondit Oniji.

 

Raiton : Rairyuudan.

 

Le jinchuuriki d’Hachibi assembla ses main en mudra du tigre et les dirigea vers Madara, un dragon étincellant jaillit de ses doigts et grandit jusqu’à atteindre une taille conséquente, le dragon de foudre passa au travers du Uchiha et continua son chemin vers Naruto, celui-ci concentra son affinité Futon dans sa main gauche et frappa l’incarnation foudroyante d’un revers, l’affinité du vent étant plus forte que la foudre, la technique s’annula.

Madara rigolait des vaines tentatives de le blesser, ce qui avait pour conséquence d’énerver péniblement les deux jinchuuriki, Oniji fit émerger les huit queues de son bijuu tout en muselant les envies de meurtre et la colère soufflés par son démon, perdre tout raisonnement à cause de la colère serait dommage, chaque queue paraissait doué de sa propre vie.

Naruto laissa s’échapper son chakra en dehors de son corps, un chakra rouge et en recouvrit son corps, son manteau démoniaque épousait toutes les courbes de son corps mais il n’y avait pas de queue comme lorsqu’il était jeune, depuis sa « fusion » avec l’entité nommé Kyubi, il était le démon, le chakra du renard lui appartenait, cela ne se sentait pas au premier abord mais il lui suffisait de le laissé s’échapper pour le comprendre, à part ses centimètres acquis lorsque les deux êtres s’étaient assemblés, rien n’avait changé sauf lorsqu’il revêtait son manteau de chakra, ses yeux viraient complètement aux rouges, ses ongles poussaient ainsi que ses dents et ses pulsions meurtrières contenus mais bien présentes.

 

-         Allons-y, dit Oniji dont la voix résonnait dans sa gorge.

 

Le jeune Uchiha sortit la faux acquise par son combat contre Hidan et la fit tourner dans les airs en la tenant par la corde, Naruto sortit son katana grenat qu’il recouvrit de son manteau de chakra.

Une fois que les deux jeunes combattants furent près, Oniji démarra les hostilités en jetant la faux sur Madara, une explosion projeta une large gerbe d’eau vers le ciel, cachant le déplacement de Madara, celui-ci ce retrouva devant Oniji, un sabre noir sortit de nul part à la main, alors que l’aïeul Uchiha allait perforer son descendant, Naruto le contra avec son sabre dont la lame avait eut une poussée de croissance, rivalisant avec celle de l’ex démon du brouillard : Zabuza.

 

Le blond repoussa Madara et derrière, Oniji tira viollement la corde, la faux revint vers le dos du vieil Uchiha, il bascula sa lame en arrière à la vertical et bloqua le retour de la faux, bloqué ainsi il vit le blond tenter un coup d’estoc, l’Akatsuki attrapa la lame de sa main gantée, faisant grincer l’acier.

 

-         Intéressant, si je ne te connaissait pas, Naruto, je jurerais que tu es Kyubi …

 

Le renard tira en force son épée, la fit passer par son dos et frapper encore de haut en bas, asseyant de fendre la tête de son adversaire.

Madara fit un salto arrière laissant passer les trois lames de la faux qu’il retenait en dessous de lui, puis recula en toisant ses ennemis avec un sourire moqueur.

 

-         Deux seigneurs démoniaques et c’est tout ce que vous pouvez faire ?

-         Tu vas voir toi, siffla le brun.

 

Katon : Goukyakyuu no jutsu.

 

Cette phrase était l’écho de la voix des deux jeunes hommes, deux boules de feu fonçèrent sur Madara, un point apparut entre les deux météores et les avala tous les deux.

Madara avait une main devant son sharingan les doigts ouverts, les lèvres plissés.

 

-         Et si on passait aux choses sérieuses ? s’exclama Tobi-Madara avec désinvolture.

 

Une main noire sortie des eaux et empoigna son corps, Naruto courut et attaqua Madara d’une bonne droite, comme précédemment, l’Uzumaki passa au travers du corps du Uchiha, Madara regarda Oniji et les queues du démon disparurent, Naruto tenta une autre attaque mais son adversaire le prit de court et d’un bon coup de pied, l’envoya traverser la cascade entre les deux statues, il disparut et réapparut au-dessus du jeune Uchiha et l’enfonça dans les profondeurs du lac en le frappant de ses deux mains jointes.

Oniji sortit en premier du lac, son mangenkyuu sharingan activé, une cage de feu noir se referma sur Madara qui la traversa comme si de rien n’était, lui aussi avait activé sa fameuse pupille.

 

Futon : Kaze no Yaiba, prononça calmement Madara.

 

Oniji eut juste le temps d’entendre ces mots, que les vêtements de son torse se déchirèrent et que du sang gicla devant lui, le temps semblait passer au ralenti alors qu’il commençait à tomber à genoux, Madara s’avançait devant lui en marchant, tout en levant son sabre noir, il s’arrêta devant lui et sabra Oniji, le corps séparé en deux se transforma en un tas de note explosif, Oniji caché sous l’eau les activa.

 

-         Genjutsu, dit Madara en voyant les feuilles s’éclaircir, pas mal.

 

Naruto surgit de la cascade pour voir Madara se faire emporter par l’explosion, le blond courut jusqu’au lieu où se trouvait Madara et vit Oniji émerger de sa cachette le souffle court et la poitrine quand même entaillé.

 

-         Je l’ai eut ?

-         Je l’ai vu se faire emporter par tes notes explosives mais s’il crevait comme ça, ça me ferais chier.

-         Moi aussi en fait, ricana Madara dans leur dos.

 

Les deux garçons se retournèrent et virent Madara qui brandissait son sabre noir d’un côté et faire un « V » de victoire de l’autre main.

 

-         Le côté « gamin » de Tobi fait peut-être vraiment partit du personnage … soupira Naruto.

-         Ouai … répondit Oniji d’un air blasé.

-         Tu sais ce qu’on fait au sale gosse quant ils font une bêtise ?

-         On leur administre une fessé déculotté ?

-         Exact mais pour un grand gamin comme lui, une décapitation sera une punition à la hauteur de son audace.

 

Naruto leva une main, il avait perdu son sabre quand Madara l’avait éjecter, le sabre répondit à son appel et arriva de là où il avait coulé pour se loger au creux de la main du blond, Oniji avait perdu son arme lui aussi mais celle-ci n’ayant pas les mêmes propriétés que celle de Naruto, il se contenta de reculer et de commencer une série de mudra.

 

Suiton : Mizu Ranppa.

 

Oniji cracha une vague d’eau à haute pression que Madara sépara aisément en abaissant son katana.

Le sabre écarlate de Naruto reprit sa forme initial et avec, il alla affronter le Uchiha en contact rapproché , les deux lames se percutèrent non pas une fois mais une vingtaine de fois, usant d’une rapidité et d’une dextérité, le renard et l’ancêtre des Uchiha s’échangèrent coups, parades et bottes, chacun cherchant à transpercer un point vital de l’autre, Madara tenta une manœuvre horizontale, Naruto la bloqua puis la remonta au-dessus de leur tête, il inclina la pointe de son sabre vers le bas puis baissa la lame rapidement, transperçant le cœur de son adversaire.

 

-         Que je mal, se plaignit l’homme au sharingan unique, je crois que je vais tourner de l’œil.

 

Madara glissa sur sa droite, la lame rouge passa au travers du corps comme s’il était composé de vent ou d’eau.

Naruto observa son katana et sourit, il y avait dessus quelques gouttes de sang que le sabre « bu » avidement.

 

-         Cette technique consomme beaucoup de chakra ?

-         Non, presque rien, merci de t’en inquiété.

-         Ne me remercie pas, j’ai trouvé une parade à celle-ci.

-         … vraiment ?

 

Le renard écarta les bras vers le haut avant de les rassembler sur la poignée de son katana.

 

-         Et moi ? demanda Oniji en se grattant l’oreille.

-         Toi ? eh bien, couvre moi … au cas où …

-         Ouai, comme si t’en avais besoin, en fait c’est reste en arrière.

-         T’as tout compris, résuma Naruto en avant de disparaître.

 

Naruto se matérialisa devant Madara, sabre bas, près à le fendre vers le haut, c’est ce qu’il ce serait passé s’il n’avait pas un sharingan, la pointe du katana fit une petite incision sur une plaque d’acier qui entourait le biceps gauche, Madara sentit le danger et s’écarta brusquement, le renard continua sa course en plongeant son sabre dans le lac, un petit sillon se creusa à la surface.

 

-         Comment …

-         On dirait que tu fais moins le malin, comment ? tout à l’heure quand je t’ai planter, j’ai sentit une petite résistance, un peu comme un liquide … L’air et l’eau n’offre aucune résistance quand on essaie de les couper lentement mais d’un coup sec à grande vitesse …

 

Naruto se téléporta rapidement derrière Madara poussé par son chakra démoniaque et porta et coup verticale, une traînée rougeoyante suivit le sabre quand il traversa le bras gauche que l’Uchiha offrait pour se protéger.

 

-         … ça donne ceci.

 

Le bras se sépara du corps au niveau du coude et une effusion de sang jaillit du moignon.

Madara leva son membre mutiler devant ses yeux et le regarda d’un air surpris.

 

-         J’ai perdu un bras, annonça t-il comme s’il s’en fichait.

 

Le brun activa son mangenkyuu sharingan, une colonne de feu noir glissa sur la surface de l’eau vers Naruto, le renard réajusta sa poignée, courut vers le Uchiha et sauta par dessus la vaguelette d’ébène, à peine eut-il posé un pied sur le sol aqueux que Madara tenta de lui trancher le cou, le sabre écarlate se dressa de justesse contre son frère noir et des étincelles accompagnèrent le choc.

Naruto concentra du chakra dans sa main gauche et frappa rapidement Madara au torse, le Uchiha voulut y opposer son bras libre mais il se rendit compte qu’il l’avait perdu quelques secondes plus tôt, il recula de son mieux, Naruto eut juste le temps d’éventrer sa plaque d’armure.

 

-         Raté, constata Naruto déçu.

-         Maintenant, c’est toi qui te la pête …

-         Bah ouai, répondit Naruto avant d’éclater de rire … en fait ton pouvoir … il est tout pourri.

-         Il est très utile au contraire …

-         Ouai ouai, mais bon, une fois qu’on connais le truc …

-         Tu es spécial … car même si tu à découvert, « le truc » comme tu dit, peu de gens sont capable d’atteindre la vitesse nécessaire pour me trancher.

-         T’as raison, c’est vrai que j’ai la classe.

 

Naruto se sentit bizarre, il créa un clone avant de reculer, le clone fut aspiré de l’intérieur, le blond fondit sur sa « proie » et frappa brutalement, l’eau se sépara là où Madara se tenait une seconde plus tôt, le borgne dressa son katana et porta son coup vers le visage du blond, Naruto recula la tête et passa sous la lame, il remonta son sabre, Madara ramena le sien, les lames se croisèrent de nouveau, le brun passa son katana sous celui de Naruto, pour éviter l’amputation le blond lâcha son épée, Madara la sous-pesa avant de l’envoyer haut dans le ciel, le renard fit une roue arrière, un pied rencontra le poignet du manchot qui envoya son sabre rejoindre celui de Naruto, le blond ne finit pas là, en prenant appuis sur une main au sol, il projeta le borgne d’un coup de pied au menton, alors qu’il se redressait, le sabre noir retomba vivement dans le dos du blond, Naruto regarda Madara, un doigt tendu, le Uchiha tira le doigt vers lui, le sabre sortit de son emplacement, arrachant un cri de douleur à Naruto.

 

Quant Naruto faisait partit de l’Akatsuki, il n’avait que très rarement croisé la route de Sasori, et encore moins de fois, il l’avait vu se battre, pourtant le blond reconnaissait facilement la technique du marionnettiste.

 

-         Un fil de chakra, jura Naruto, putain, t’es pas croyable comme gars …

 

La poignée du katana était tiré vers son propriétaire qui s’élança à sa rencontre, alors qu’il allait reprendre l’arme et poursuivre sa route, une forme sombre passa imperceptiblement devant lui et intercepta le katana.

 

-         J’ai perdu ma faux à cause de toi alors je prend ça en dédommagement, déclara Oniji en dérapant sur l’eau le sabre à la main, Naruto à toi de jouer.

-         Ouai,

 

La pupille de Madara étincela son bras restant se couvrit de flammes noires tandis qu’il continuait sa route, Naruto ignorant sa blessure et la douleur qu’elle lui occasionnait, se releva et se jeta à la rencontre du premier des Uchiha, il ferma les yeux un quart de seconde et en les rouvrant, une haine pure se lisait dedans, son bras droit s’enveloppa également d’un feu noir …

 

Les deux adversaires entrèrent en collision, une tornade de flammes noires entoura ces combattants, l’eau s’évapora autour de ce phénomène, la fumée cacha le résultat de l’affrontement, Oniji chercha le mouvement d’un chakra quelconque, du haut de la falaise où Hinata s’était réfugier avec Hanabi, l’aîné avait une main devant la bouche, son byakugan voyant parfaitement la scène.

 

Un coup de vent balaya les dernières vapeurs, la main de Naruto perçait le cœur du borgne jusqu’au dos, la sienne était planté dans le ventre du blond.

 

-         Ex Aequo, ricana le Uchiha avant de cracher un flot de sang.

-         Ouai, approuva le renard en faisant de même.

-         Le feu des ténèbres va nous consumer jusqu’à la dernière miette … où as-tu appris cette technique …

-         Itachi, je te signal que tu as le cœur percé, comment peux-tu encore parler ?

-         Disons … que ce sont mes dernières … forces.

 

Le brun clôt son œil unique pour l’éternité et bascula en arrière, l’eau l’engloutit mais le feu maléfique continuait de ronger son corps, Naruto plaqua ses mains à sa blessure tentant d’éteindre ce même feu, la tristesse d’une personne condamné s’affichait sur son visage, il s’y connaissait assez en sceau pour éteindre ce feu mais sa plaie resterait béante à vie à moins « d’étouffer » ce feu et non de le sceller, mais ça, c’était pour lui quelque chose d’impossible.

Hinata et Hanabi apparurent à ses côtés sans le toucher mais l’inquiétude était encré sur leur visage.

Naruto restait muet pendant quelques secondes puis il ouvrit la bouche.

 

-         C’est la fin …

 

Hinata éclata en sanglot, elle chercha à le prendre dans ses bras mais sa petite sœur l’empêcha d’approcher.

Oniji s’était approché, il regarda la scène d’abord d’un air neutre, un petit sourire naquit sur ses lèvres et enfin un rire franc et clair, les Hyuga lui jetèrent un coup d’œil noir, il leva ses mains en signe de paix.

 

-         Désolé mais les mélodrames, c’est pas trop mon truc … alors au lieu de chialer, je vais éteindre ses flammes.

-         Même si tu les scelles je ne …

-         Qui t’as parler de sceller ? le coupa le brun, c’est un sharingan qui t’a fait ça alors c’est un sharingan qui te guérira.

-         Tu es sûr de ton coup, s’exclama Hinata avec un regain d’espoir.

-         Eh, douterais-tu de ma force ? j’ai pas fait grand chose ici alors c’est le … plus que je puisse faire, allons-y.

 

Oniji fixa les flammes qui dansait au bord de sa plaie ainsi que celle qui brûlait ses intestins, il activa le pouvoir ultime de son sharingan et les flammes internes s’éteignirent laissant la chair saine afin que Naruto se régénère, après quelques secondes il ne restait plus que celle qui bordait le trou de son ventre, elle se détachèrent de son ventre et furent aspirés par les yeux du Uchiha, celui-ci cria quand les dernières flammèches furent étouffé par son sharingan, il plaqua rapidement ses mains au yeux, de la fumée remontait entre ses doigts tendit que du sang coulait tels des larmes jusqu’au menton et gouttèrent dans le lac.

 

-         IMBECILE, cria Naruto, tu le savais que ça finirait ainsi.

 

Hanabi retint le brun avant qu’il ne s’écroule dans l’eau, Hinata s’occupa de soigner la blessure de Naruto qui aurait été considéré comme mortelle sur un autre homme.

 

-         Mes yeux … haleta Oniji, sont un petit sacrifice comparé … à la vie d’un ami, non ?

-         Mais …

-         T’as gueule Naruto … ne me fait pas regretter mon geste.

 

Oniji rigola, alors que les autres laissaient transparaître leurs peines en versant des larmes.

Le ciel qui était obscurcit depuis le début de la matinée se découvrit en laissant passer les rayons du soleil, une éclaircit qui indiquait la fin de l’Akatsuki et le début d’une vie paisible.

 

Une semaine plus tard, les quatre sortirent d’une auberge où ils avaient fait une halte le temps que les blessures guérissent, même avec les chairs nettoyés du feu obscur, le processus de régénération de Naruto avait tardé à être finir, Oniji qui avant, cachait son hérédité derrière un bandeau noir n’était nullement gêner par sa nouvelle infirmité, pourtant celle-ci troublait légèrement ses compagnons.

 

-         Que faisons-nous à présent ? demanda Oniji, l’Akatsuki n’est plus qu’un souvenir, le soleil brille, les oiseaux chantes …

-         … et même aveugle, tu raconte toujours autant de connerie, remarqua Naruto sans tact.

-         Ouai, t’as vu ? sourit le brun.

-         Moi j’ai vu mais toi …

 

Hanabi coupa Naruto dans son élan, d’un bon coup de pied au tibia, le blond étouffa une plainte, Oniji sourit de plus belle.

 

-         ça doit faire mal …

-         Et toi, tu vas rentrer dans ton village caché ?

-         Non, tu rigole ? Ils peuvent très bien ce passer de moi, non, depuis que je suis avec vous, je n’arrête pas de m’amuser alors je reste, vous allez devoir me supporter encore longtemps.

-         Ça ne nous pose pas de problème, dirent les deux sœurs en chœur.

-         Ah bon ? geint faussement le blond.

 

Hinata décrocha un coup de coude dans les côtes du renard.

 

-         N’est-ce pas mon amour ?

-         Ah ? je veux dire, non, aucun problème, rectifia chaleureusement Naruto, je blaguais.

-         Evidemment, répondit le brun, j’avais compris, je commence à bien te connaître maintenant.

-         On va où alors ? T’avais montré un truc à Itachi avant qu’on le quitte, se rappela Hanabi.

-         C’est vrai, affirma Hinata, maintenant que l’Akatsuki n’est plus, tu peux nous le dire.

 

Naruto sortit un bandeau frontal de sa sacoche et se le mit au front, tout en gardant sa main devant.

 

-         C’est le bandeau d’un village qui à été détruit, il y a longtemps, une partie des survivants se réfugièrent à Konoha, l’autre restèrent au ruine et se mirent à le rebâtir, le temps de se reconstruire en terme de puissance et économiquement, ce village est resté dans l’ombre jusqu’à très récemment.

-         Et ? l’interrogea Oniji d’un haussement d’épaule.

-         Et leur Kage, enfin la chef du village est venu me demandé de les rejoindre en toute amitié.

-         Pour avoir accepté chez eux et pas ailleurs, Konoha par exemple, rétorqua le Uchiha.

-         Parce ce que, mon ami, cette femme s’appelle … Kushina Uzumaki, ma mère et dirigeante du nouveau village d’Uzu no kuni.

 

Naruto abaissa sa main, le symbôle du village d’Uzu no kuni ressemblait étrangement à celui de Konoha, à ceci près qu’il n’y avait pas de pointe pour former la feuille, juste une spirale.

 

On est partit ? s’exclama joyeusement Naruto.

 

 

 

Fin du chap 19, comme dit dans le chapitre précédant, je vous offrirais l’épilogue pour le 1er de l’an, j’espère que cette fiction vous à plût et je remercie tous les lecteurs qui m’ont encourager tout au long de celle-ci, un grand merci et à dans deux jours pour découvrir la fin. ^^