Chapitre 9

par nanaruto

Voilà le nouveau chapitre désolé d’avoir été si longue, en plus il est pas très long. Merci pour les coms . bonne lecture.

 

______________________________________________

 

 

Je ne t’aime pas, Hinata reste derrière, pousse toi de mon chemin, tu n’es qu’une idiote, je te tuerai de mes propres mains.

 

Hinata ouvrit les yeux. Son cœur battait si fort que toute sa poitrine lui faisait mal. De la sueur coulait le long de son dos. Elle desserra ses poings endoloris, du sang s’échappa de ses paumes. Était-ce un cauchemar ? Non, bien sûr que non, tout cela était bien réel. Elle se sentait enseveli sous une vague de boue empli de souffrance. Elle s’infiltrait dans sa bouche et plongeait au plus profond de ses entrailles. Elle se noyait et n’avait plus rien à quoi se raccrocher hormis peut-être, ces deux prunelles noires. Non, elle se faisait des illusions comme toujours. Elle était seule et le resterait.

 

Sasuke traversa le village de long en large. Elle ne devait pas être loin, il ne l’avait pas laissé plus d’une minute. Les bras chargés de sacs, il parcouru du regard les rues éclairées du village du Bois. Il ne la voyait nulle part. Il se hasarda à demander à une passante.

 

- Excusez-moi madame, vous n’auriez pas vu une jeune fille avec des longs cheveux noirs et une cape beige ?

 

-Oui, je viens de l’apercevoir. Elle se dirigeait vers la plaine blanche. C’est vrai que sous une nuit éclairée comme celle-ci, la cascade est magnifique à voir.

 

Elle n’avait pas fini sa phrase que Sasuke était déjà loin. Abandonnant ses provisions il s’était précipité vers l’endroit indiqué.

 

Hinata était assise au bord de la falaise, les jambes dans le vide et le visage tendu vers le ciel. Elle pleurait silencieusement, ses larmes étincelaient sous la lumière de la lune comme des étoiles. Le corps de Sasuke fut parcouru d’un frisson. Il ne savait pas si cela était dû à la beauté de la jeune femme ou au soulagement de la retrouver saine et sauve. Il se rapprocha d’elle.

 

- Hinata, que fais-tu ici ? demanda-t-il.

 

Elle ne tourna pas la tête, son beau visage toujours tourné vers l’astre de la nuit.

- Mes pas m’ont conduite ici. J’ai voulu sauter, mais même de ça je ne suis pas capable.

 

Les jambes de Sasuke plièrent sous le choc de la révélation. Elle voulait partir à jamais, le laissant seul avec son désespoir. Il rampa jusqu’à elle. A l’instant où il la frôla, elle tomba dans ses bras, inconsciente.

Comment devait-il s’y prendre pour l’aider ? Un mois auparavant il avait juré à Neji qu’il allait s’occuper d’elle. Il savait mieux que quiconque ce qu’elle ressentait. Il connaissait cette impression d’étouffer, cet étau qui vous comprime la poitrine, cette brume de désespoir qui vous entoure. Ce brouillard impénétrable qui vous coupe du monde, qui vous rend solitaire. Il avait vécu avec pendant des années et c’est elle qui l’avait sauvé. Elle était apparue dans sa vie comme un ange. Cependant aujourd’hui, c’est elle qui avait besoin de son aide. Elle n’était plus qu’un ange aux ailes brisées et il ne trouvait pas la solution pour la secourir.

 

__________

 

Sasuke pénétra dans le chalet et déposa Hinata sur le futon du salon. Il constata l’état des blessures sur ses mains et alla chercher compresses et pansements avant de retourner auprès d’elle. Il soigna délicatement ses plaies. Elle était agitée et continuait à pleurer même dans son sommeil. Sasuke s’assit au bord du futon et prit les mains bandées d’Hinata entre les siennes.

 

-Hinata, dis-moi comment je peux t’aider… ? Je te demande ça alors que toi, tu as su me sauver sans que je ne te demande rien. Je me sens impuissant pour la première fois de ma vie. Naruto, lui saurait te redonner le sourire.

 

- Naruto, il m’a fait pleurer aussi.

 

-Tu es réveillée ! Est-ce que tu te sens mieux ?

 

Elle ne lui répondit pas, ses yeux fixaient un point invisible au plafond. Après un long silence elle recommença à parler.

 

- Il m’a fait pleurer à cause de toi. Même le garçon le plus gentil du monde m’a rejeté. Il t’aime toi Sasuke et pas moi.

 

Naruto, amoureux de lui. Hinata lui avait déjà dit, mais c’était comme s’il avait effacé de sa mémoire cette conversation. Comment était-ce possible ? Pour lui le blond avait toujours été comme un frère. Un frère qu’il avait rejeté de toute son âme pour pouvoir haïr plus fort Itachi.

Et maintenant, Sasuke l’aimait elle. Hinata, elle aimait Naruto. Pouvait-elle l’aimer lui aussi ? Il n’avait aucune idée de ce qu’elle ressentait.

 

Une marée salée remplissait ses pupilles de nacre. Elle n’arrivait pas à arrêter ses larmes. Elle aurait tellement voulu qu’il la prenne dans ses bras. Qu’il lui dise qu’il l’aimait elle. Hinata était terrifiée à l’idée de lui dire ce qu‘elle ressentait. Jusqu’à maintenant, on l’avait toujours repoussé. Pourquoi cela serait différent avec Sasuke ?

 

Son visage était trop pâle, son esprit trop torturé. Sasuke le savait, il devait réagir. Il se rapprocha de la brune et plaça son visage face au sien. Elle tourna la tête, refusant de le regarder, d’être vu dans un état si pitoyable, il allait prendre pitié d’elle.

 

- Hinata, parle-moi, dis-moi ce que tu as sur le cœur.

 

- Je crois que je n’ai pas ma place dans ce monde, personne n’a besoin de moi.

 

Sasuke tressaillit comment pouvait-elle croire ça ? Elle n’avait pas compris les sentiments qu’il éprouvait pour elle. C’était de sa faute à lui. Il était bien trop renfermé. Pourtant avec elle, il avait eu des gestes, des intentions qu’il n’avait jamais accordées à personne. Cela n’avait pas suffit. Il devait lui dire. Il attrapa fermement le visage de jeune fille entre ses mains.

 

- Hinata tu me déçois. Je croyais que tu me comprenais plus que ça. Puisqu’il faut tout te dire…

 

Il approcha sa bouche de son oreille, ses mains maintenant toujours son visage.

 

- Je t’aime Hinata, murmura-t-il.

 

Joignant le geste à la parole il alla déposer un tendre baiser sur les lèvres d’Hinata.

Elle ouvrit les yeux en grand. Venait-il réellement de prononcer ses paroles ? Ses lèvres douces étaient-elles vraiment collées aux siennes ? Elle voulait les entendre à nouveau. Et comme s’il l’avait entendu, il répéta.

 

-Je t’aime. Jamais je n’avais éprouvé un tel sentiment.

 

 La voix de Sasuke tremblait. Elle redressa les paupières et rencontra ses yeux noirs, une larme perlait en son coin.

Elle respira profondément sa poitrine semblait moins lourde. Elle se laissa aller contre le torse musclé de Sasuke. Il l’encercla de ses bras.

 

- Pourquoi moi ? Demanda-t-elle.

 

- Je ne crois pas qu’il y ait une raison logique, mis à part ta beauté. Inconsciemment je t’ai laissé m’approcher et j’ai pu me confier. Jamais personne n’avait eu un tel effet sur moi. Je suis sur que tu es là pour moi.

 

A nouveau, leurs bouches se trouvèrent pour échanger un baiser intense. Même si Hinata n’avait pas trouvé les mots, elle exprima tout ce qu’elle ressentait dans cet échange passionné. Une étrange chaleur s’élevait au creux de son ventre. Elle se détacha du brun. Elle voulait contempler encore ce si beau visage, qui rougissait légèrement sous l’intensité de ses yeux blancs. Elle se rapprocha de lui avec une lenteur exquise. Les lèvres entrouvertes, elle alla caresser du bout de sa langue celles de Sasuke qui frémirent à ce contact. D’un mouvement souple elle s’installa sur les genoux du brun, capturant ses hanches entre ses cuisses. Elle laissa ses mains parcourir le dos musclé de Sasuke avant de les plonger dans sa chevelure noire.

 

Sasuke la serra plus fort contre lui. Leurs langues jouaient un merveilleux ballet, se frôlant, se touchant, s’agitant dans un sens puis dans un autre. Abandonnant les lèvres de la jeune femme, Sasuke partit explorer son cou. Il huma le parfum enivrant que dégageait Hinata et voulu y goûter. Il déposa un doux baiser sur la peau sucrée. La brune ne put retenir un gémissement. Le son de sa voix suffit à attiser le feu qui se propageait dans le corps du brun. Et lorsqu’il sentit le souffle brûlant d’Hinata dans son cou, il perdit complètement pied, se laissant déborder par des sensations inconnues.

Il avait connu de nombreuses nuits d’amour, mais souvent trop saoul et trop violent, il n’avait jamais prit un tel plaisir. D’ailleurs il se souvint qu’il n’avait jamais touché ses femmes ne pensant qu’à lui. Réalisant soudainement ses erreurs passées, il écarquilla les yeux. Il ne devait pas faire la même chose avec elle. Elle, il l’aimait plus que ça propre vie.

 

- Sasuke, que t’arrive-t-il ?

 

Elle le regardait tristement, les joues rougies. Il ne lui dit rien, se contentant de lui offrir son plus beau sourire, qui la rassura immédiatement. D’un mouvement de hanches, il fit basculer Hinata sur le dos. Au dessus d’elle, appuyé sur son coude, il admira ce corps qui s’offrait à lui. Devinant sous ces vêtements, des formes généreuses, s’exaltant sur une simple épaule dénudée.

 

- Tu es belle Hinata.

 

Ces mots qui auraient pu paraître anodins, brisèrent les dernières barrières de timidité qui gênaient la jeune femme. D’un geste sûr, elle tira le bras du brun qui s’effondra sur elle.

 

- Embrasse moi encore, supplia-t-elle.

 

Il s’exécuta, saisissant avec fougue ses lèvres déjà entrouvertes. Les mains de la jeune fille s’immiscèrent sous son tee-shirt, remontant le long de sa colonne vertébrale avant de redescendre vivement sur ses fesses. Un frisson parcouru le corps du brun, l’encourageant à continuer son exploration. Il délaissa les lèvres douces pour partir à la découverte de cette épaule nue qui l’aguichait. Hinata se cambra lorsqu’il l’effleura du bout des lèvres. Doucement, les mains tremblantes, Sasuke déboutonna le chemisier de sa future amante.