L'heure de faire ses preuves .. et de se faire pardonner !

par latinwarrior47

 

Voilà la suite ! Kaito va subir un test pour devenir juunin directement, mais contre qui ?

 

 

 

L'heure de faire ses preuves ... et de se faire pardonner !

 

 

 

Quelques jours étaient passés depuis mon retour, et la solitude se faisait de plus en plus pesante sans Kenji. Seul dans mon appartement … du moins au début. Je devais avoué .. je ne m'en étais pas rendu compte pendant ma mission, que j'étais devenu plutôt pas mal – en toute modestie. Enfin je l'ai confirmé quand Ino m'a dragué le lendemain du retour. Au début j'étais un peu réticent, mais je me suis dis : pourquoi pas ? Résultat je comblais un peu le manque de chaleur humaine par des conquêtes d'un soir. C'était pas déplaisant, ni méchant, je en jouais pas avec elles, dès le début je leur faisait comprendre que c'était pas pour autre chose qu'un soir.

 

Ino l'avait acceptée, et on avait pas passé une bonne soirée, et, même si on ne peut avoir que des arrières pensées en voyant son beau corps et la façon dont elle le met en valeur, elle est sympa et j'aimerais qu'on devienne de bons amis.

Mais ces jours de tranquillités, entre rencards, bavardages avec Naruto et entrainement, passèrent trop vite.

 

 

 

Rapidement, je me retrouvai à la veille du test.

 

J’étais devant le bureau de l’Hokage, en compagnie de Naruto.

_ Naruto, dis moi que t’as pas fais exprès. Marmonnais-je, en colère contre lui.

_ C’est un moyen comme un autre pour vous reparler ! Protesta l'Uzumaki, l'air content de lui.

La Godaime se racla la gorge.

_ Bien, Kaito se battra en duel demain contre le juunin Hinata Hyuga, avec Hatake Kakashi et moi comme juges et arbitres. Le duel aura lieu au terrain n°3, demain à 16h. Vous pouvez disposer.

_ Bien Hokage-sama.

_ Ouai à plus la vieille !

 

On sortit de son bureau. J’étais vraiment dans une merde pas possible, à cause de Naruto pour pas changer.

_ Si tu veux on peut demander à son cousin de t’entraîner. Affronter un Hyuga n’est jamais facile.

_ Son cousin ?

_ Ouai Neji, il est dans l’anbu, ça devrait te faire un bon adversaire; il est plus fort qu’Hinata.

_ Un combat contre un anbu ... génial.

_ ...

_ Au fait, en parlant d’entraînement, je sais que t’utilise beaucoup le kage bunshin. T’as remarqué que …

_ … quand les clones se dissipent tout ce qu’ils ont appris nous revient. Termina Naruto.

_ Oui.

_ C’est grâce à ça que je suis devenu aussi fort en taïjutsu et que j’ai amélioré ma vitesse. J’ai dépassé gros-sourcis en quelques mois seulement. Se vanta Naruto. Tu compte t’entraîner de cette manière contre Neji ?

_ Oui. Je peux tenir à dix, moi compris, environ 3-4 h.

_ Pas mal. C’est comme si tu t’entraînait une journée et demi, ça devrais le faire. Je vais le chercher, on se retrouve au terrain n°4 !

_ Ok !

 

J'arrivai au terrain une heure plus tard, après m'être préparé. L’idée d’affronter Hinata m'écœurait, mais en repensant à ce qui c’était passé y a quelques jours, j’avais moins de scrupules. En même temps il y a l’enjeu : devenir juunin : c’est-à-dire être reconnu comme puissant, avoir des misions plus difficiles et surtout … mieux payées. J’en ai marre de cet appart pourri moi !

Au bout d’un quart d’heure Naruto revint en compagnie d’un Hyuga. Il était habillé en blanc, avait de longs cheveux bruns, et son regard blanc et arrogant s’opposait à celui d’Hinata.

 

_ Alors c'est toi Hatashi Kaito ? On parle beaucoup de toi ces temps-ci.

_ Ouai

_ Commençons.

 

 

 

 

 

Et merde ! Neji venait une fois de plus de repousser mon assaut. Dès qu’il détruisait un clone j’en refaisait un, pour garder le nombre constant de neuf. J’utilisais un minimum le ninjutsu afin de préserver mon chakra, mais je ne faisais pas le poids au corps à corps. Depuis plus de deux heures, j’arrivais à peine à traverser sa défense. En fait il avait fait un clone, comme ça deux matchs à cinq contre un avaient lieu simultanément. J’avais beau le déséquilibrer avec un Doton et l’attaquer à plusieurs, le résultat était le même. Comment contrer une défense quasi parfaite et une vue perçante à 360° ?

Finalement au bout d’un peu plus de trois heures je m’arrêta et dissipa mes clones. Tout à coup je compris bien mieux les techniques de Neji, ainsi que mes erreurs. Finalement ça n’aura pas été inutile.

_ C’était pas mal, commença Neji. Sans utiliser de ninjutsu sauf pour me déséquilibrer, tu as réussis à éviter la plupart de mes attaques.

_ Pas facile de te toucher.

_ Hinata a un style un peu différent du mien. Je pense qu’être agressif et rapide pourrait la déstabiliser.

_ D’accord. Merci Neji.

 

 

 

Le lendemain, je me préparais lentement, faisant attention à tout. Si jamais j’avais du mal pendant le combat, j’avais réservé une petite surprise !

J’arrivai en avance au terrain. Il a plut ce matin, suffisamment pour lancer des Suiton. Peu après l’hokage arriva avec Naruto et Hinata, et Kakashi n’arriva qu’une demi heure après, mais ça n’étonne plus personne maintenant. Hinata ne portait pas ses vêtements habituels, mais un ensemble bleu et un gilet vert comme tous les juunin.

_ Bien. Le but de ce duel n’est pas de gagner, mais de montrer tes aptitudes au combat ! Même si tu perds, tu auras peut-être quand même réussi le test. Prêt ?

_ Oui. Confirmais-je, tendu et impatient.

_ Oui.

 

On était à dix mètres l'un de l'autre. Elle regardait le sol, et pas un mot ne sortit de sa bouche. Moi no plus à vrai dire. Je me tournai vers Naruto qui leva le pouce en signe d'encouragement et ….

_ Hajime !

 

 

Elle se mit en position, activa le byakugan, mais ne bougea pas. Elle la joue défensive, je m’en doutais. Je crée un clone. Tandis que le faux moi s’élance vers elle, je compose une série de signes. Nous lançons simultanément :

_ Doton, jishin no jutsu ! En posant mes mains au sol.

_ Shuriken, kage bunshin no jutsu ! Après en avoir lancé un seul.

Le seul tremble, la déséquilibrant. Elle saute haut dans les airs pour éviter les projectiles, mais mon clone et moi lançons une nouvelle volée de shuriken.

_ Kaiten !

Elle tourne sur elle même tout en libérant du chakra, ce qui repousse toute l’attaque. Elle retombe gracieusement alors que le sol cessait de trembler. Elle passe à l’attaque et détruit rapidement mon clone. Je dégaine mon katana et passe à l’offensive. Elle esquive ou pare avec un kunaï mais elle n’a pas le temps d’utiliser son taïjutsu.

Soudain elle attrapa mon poignet et tenta de m’assener un coup de janken que je cru esquiver. Résultat ma hanche me fit souffrir de l’intérieur. J'abattis ma lame verticalement, mais elle lança un Kaiten qui me propulsa à plusieurs mètres. Je tombai lourdement sur le dos, puis me releva péniblement.

 

 

_ Merde, elle n'atque pas, ele se contente de se défendre, et moi je me fatigue pour rien. Doton, doryuudan !

Un dragon de boue sort du sol et envoie des projectiles de terre. Elle les esquive et repousse certains en concentrant du chakra dans ses mains. Pendant ce temps :

_ Doton, ryuusa !

Elle essaie de bouger mais ses deux pieds sont déjà enfoncés dans le col, boueux.

_ Doton, Kekkai !

Un dôme de roche se forme rapidement autour d’elle et l’emprisonne. Ce jutsu aspire le chakra et s’en sert pour se solidifier. Quelques secondes passent puis un gros trou précédé d’une explosion se forme au sommet. Elle en sort et attire à côté, essoufflée.


C’est ma chance ! Je fonçai sur elle, poing devant, tandis qu’elle se relevait péniblement. A un mètre d’elle, je croisa son regard blanc et eu l'impression d'être tétanisé ... et mon poing s’arrêta à quelques centimètres de son visage. Je maudissais ma faiblesse : j’étais tout simplement incapable de lui faire du mal directement. Je reculai.

_ Pourquoi ? Cracha-t-elle.

_ …

_ Je n’ai pas besoin de ta pitié !

Je n’esquivai pas, et je subis de plein fouet son attaque. Elle enfonça ses doigts dans mon bras gauche, arrêtant la circulation de mon chakra, et me blessant par la même occasion. Fait chier !

 

 

 

Je tiens mon bras gauche, douloureux. Impossible de faire passer du chakra par ce bras maintenant, donc impossible de faire des sceaux à deux mains. Si ça continu comme ça, c’est mon corps entier qui sera privé de chakra, et elle aura gagnée. Si le Doton ne marche pas … J'exécutai une longue série de signes … d’une main !

_ Qu’essaie-tu de faire ?

_ Sur un champ de bataille, on est souvent blessés, et dans l’impossibilité de se faire soigner ou de battre en retraite. On doit être capable de continuer à combattre quelle que soit la situation. Suiton, Suiryuudan no jutsu !

 

Des fines colonnes d’eau s’élevèrent du sol, se rassemblant en une plus grande, qui forma un dragon d’eau qui s’éleva et fonça droit sur elle. Elle exécuta un Kaiten qui dispersa l’eau. Alors qu’elle ralentissait et que l’eau tourbillonnait encore autour d’elle, je me rapprocha rapidement et me servit de cette masse d'eau et lança :

_ Suiton, suiron no jutsu !

 

Le tourbillon d‘eau accéléra. Elle se retrouva prisonnière d’une sphère d’eau pleine. Elle observa sa prison de son œil blanc pour trouver une faille. Apparemment elle en a trouvé une, elle prépare un coup chargé de chakra. Elle tape à un endroit précis et la bulle d’eau éclate, puis elle s’éloigne dans une série de salto.

 

Maudits dojutsu, d’abord le sharingan, et maintenant le byakugan. Il est temps de passer aux choses sérieuses ! Je sors un rouleau de ma veste, passe mon pouce sur le sang de mon bras blessé, puis déroule le rouleau pour écrire dessus avec mon pouce. Enfin, je l’orientai, ouvert, dans sa direction.

_ Un parchemin d’invocation !

_ Et oui. Tes techniques consomment beaucoup de chakra, tu ne te risqueras pas à faire un kage bunshin. Tu vas donc te retrouver à deux contre un !

_ Pas si je t’en empêche !!!

Elle fonça sur moi, deux doigts en avant.

_ Kuchyose no jutsu !

Un nuage de fumée cacha ce qui se passait, Hinata semblait avoir été arrêtée par l’invocation qu’elle avait attaquée.

Un bruit de bois et métal accompagna la gerbe de sang qui gicla sur l’herbe. Hinata s’éloigna d’un bond d’une dizaine de mètres. Elle se tenait le bras droit, saignant abondamment. De mon côté, ma marionnette apparut, le bout de la lame prolongeant son bras faisant tomber goûte par goûte le sang d’Hinata. Au milieu de son torse le trou causé par son attaque était bien visible, mais totalement inefficace contre Korosu. Je le mit en position de combat, des fils sortant de chaque doigts de la main droite. Le contrôler avec une seule main ne sera pas facile.

_ Tu es plein de ressources !

_ Au cours de mes voyages j'ai aidé un marionnettiste de Suna et il m'a apprit quelques trucs. Et puis ...Il faut bien s’adapter en tant de guerre.

_ Arrête de ressasser cette guerre ! Tu t’en sers comme excuse pour m’avoir abandonnée ! Cracha-t-elle.

_ Tu ne comprends pas ce que j’ai put vivre !

_ Nous avons tous vécu des combats horribles, même moi !

_ Je n pense pas qu'on parle des mêmes choses.

_ Je m'en fou ! Lança-t-elle hargneusement, égoïste TU AVAIS PROMIS !! hurla Hinata.

_ Promis …

 

 

FLASH BACK :

 

_ Tu reviens quand ? Demande une fille de douze ans, inquiète.

_ Dans quelques semaines. Répondit un petit blond, l'air inquiet.

_ Ça… Ça va aller ?

_ J’ai un peu peur à vrai dire.

Tout à coup la fille le prend dans ses bras, rougissante et surprise de son audace.

_ Prend … prend soin de toi.

_ Promis. Merci, Hinata. Murmura-t-il en l’embrassant sur la joue, lui aussi très rouge.

Le garçon quitte l’étreinte apaisante de la jeune fille, et, d’un pas hésitant, rejoint son groupe à l’entrée du village.

 

FLASH BACK :

 

 

_ J'ai promis ... mais tu dois comprendre !

 

Je lançai un genjutsu qu’elle n'essaya pas d'esquiver. Je lui fit revivre les pires moments de cette guerre en accéléré. Si là elle ne comprenait pas, je ne voyais pas quoi faire d‘autre. Une fois que genjutsu annulé, je me rendis compte que j’étais allé trop loin : elle tomba à genou, parcourue de spasmes, les yeux écarquillés.

_ Hinata ! Criais-je, affolé.

J'accourus à côté d’elle et la prit par les épaules, la secouant pour qu’elle se reprenne.

_ Hinata, Hinata !

_ Je … je suis tellement désolée, Kaito ! Lança-t-elle en sanglotant avant de s’évanouir.

Je m’élançai vers elle, la pris dans mes bras et courut vers l’Hokage, affolé.

_ Que lui as-tu fait ?

_ Je lui ais montré ma vie.

Comprenant ce que je voulais dire, elle disparut avec elle.

_ Bien joué Kaito ! Me lança Naruto.

_ Arrêtes, je ne voulais pas la faire réagir comme ça, c’est trop cruel pour une fille comme elle !

_ Ouf. Si tu n’avais pas dis ça, je t’aurais explosé pour l’avoir mise dans cet état ! T’as gagné sans faire exprès en fait ?

_ Oui, avouais-je, honteux.

_ En tout cas joli match, même si vous vous êtes retenus. Je vais voir comment elle va, à plus !

 

Je remarquai que Kakashi aussi étais parti. La douleur me rappela que j’étais aussi blessé, et je prit la route de l’hôpital. Honteux et inquiet pour Hinata, je me rassurai : au moins, les choses allaient peut-être changer !

 

 

 

 

 

Mes soins ne prirent pas longtemps, mais j'eus besoin de Neji pour rouvrir certains de mes tenkestu, non sans souffrance ( y a mieux comme sensation que de se faire enfoncer des doigts dans le bras ). Une fois rétablit, je demanda la chambre d’Hinata, et arriva devant trop tôt à mon goût, m’en voulant encore.

 

J'entrai dans la chambre toute blanche, et je la vit là, couchée, fatiguée, son bras couvert de bandages, et tout ça par ma faute !

_ Tu es venu, c’est gentil.

_ Hinata … je suis sincèrement désolé, je ne voulais pas que ça en arrive là !

_ Tu n’as pas à t’excuser. Moi, oui. Tu m‘as ouvert les yeux. Comment ais-je put être assez égoïste pour t’en vouloir !

_ C’est oublié. Maintenant que je suis revenu et qu’on se reparle, dis moi ce qui t’es arrivé quand j’étais pas là. A par le fait que tu es devenue très forte ! Souriais-je.

_ Ça ne va pas … pas t’intéresser. Dit-elle en rougissant au compliment.

_ Tu peux tout me dire, alors vas-y s’il te plait.

Elle me raconta, d’abord hésitante, ses doutes, ses angoisses, les railleries de sa famille et surtout de son père, le poids de son nom ...

_ C'est peu par rapport à ce que tu as vécu désolée …

_ Non. Le poids de ta famille doit être douloureux.

_ Oui .et la tienne ? Kenji doit te manquer non ?

_ Beaucoup, je me voyais déjà à lui raconter mes aventures quand je rentrerais ... mais non. Mais je ne me fais pas de soucis pour lui, si moi j'ai survécu, alors lui aussi. Nous sommes pareil ! Déclarais-je, sûr de moi.

_ Oui, je suis sûr … que tu le retrouveras, Kaito-kun ! Bredouilla-t-elle, de nouveau timide en sa présence.

_ Ouai, j'espère. Je en suis pas sûr de beaucoup de chose maintenant .. nous cinq, ça a bien changé.

_ Oui. Moi ne plus je ne suis plus sûr de rien .. depuis ton retour. Pensa secrètement Hinata en regardant ce beau shinobi assis devant elle.

 

Quelqu'un rentra sans toquer à la porte. Je me tourna vers lui dès que je vis la visage pétrifié d'Hinata.

_ … .. Père.

 

Hiashi Hyuga !

 

 

 

 

Et voilà ! Le couple Kaito/Hinata commence à se mettre en place, même si ça sera plus long ! J'espère que le combat vous a plu !

La prochaine fois, ce sera centré sur Naruto, Sasuke et ... le cinquième membre du groupe !