Ca donne envie de bouger ses fesses en rythme! Ah oui, danser on appelle ça

par Yokai-chan

C'était une journée qui promettait d'être excellente. Température optimale, ensoleillement garantie. Impec'. Sauf que...sauf que...BON SANG!!!!!!!! Le gymnase avait cramé!!
Kiba, en constatant cette terrible nouvelle, se prit la tête dans les mains et tomba à genoux dans l'herbe comme une héroïne de tragédie grecque. Cependant, après cet instant de pétage de plomb, Kiba se ressaisit. Bon pensons intelligemment, pensons Shikamaru. Qu'est-ce qu'il ferait à sa place?
...
Bon, le plus simple serait d'aller lui demander de l'aide. Ouais c'est vrai il lui avait DÉJÀ demandé de l'aide la veille mais là c'est pas pareil, son super plan pour organiser la soirée était parti en fumée -littéralement.
Kiba - se préparant mentalement à ramper devant son ami- se dirigea vers le terrain de foot où traînait Shikamaru. Ce dernier était vautré sur les gradins tel le pacha, son pied plâtré reposant sur un pull roulé en boule et était entouré de Temari et de Ino qui se disputaient le poste d'infirmière personnelle de monsieur Nara.

-Shikamaru? Tu veux que je te pèle ton orange? Demanda Ino en papillonnant des cils.
-Laisse Ino je vais le faire, intervint Temari en s'emparant du fruit que tenait la blonde dans sa main.
-Non non, je m'en charge.
-Mais puisque je te dit que je vais le faire?!
-Je suis sa meilleurs amie, c'est à moi de la faire! Déclara Ino d'un ton impérieux.
-Ah ouais?! Et moi je suis sa...sa...camarade...marmonna Temari en baissant piteusement les yeux. Elle aurait voulut être plus mais ça...Shikamaru ne le savait pas.
-Hé ho! Calmos les filles! Shikamaru a une jambe dans le plâtre, il va pas crever... enfin pas tout de suite, intervint Kiba dont le sourire était un peu crispé.

Oui bon, Ino et lui ne sortaient pas officiellement ensemble mais ce n'est pas pour autant que Kiba allait oublier sa jalousie légendaire.

-Salut vieux, lança gaiement Shikamaru à Kiba comme s'il ignorait le regard meurtrier que ce dernier lui lançait.

Kiba se ressaisit, il était venu lui demander son aide après tout.

-Qu'est-ce qu'il t'arrive Kiba? Demande doucement Ino en posant une main sur son poignet.
-Bah...enfaîte...vous auriez pas une idée d'où on pourrait organiser la soirée? Vous devez savoir que mon plan A est mort...
-Ouais je suis au courant, Shika et moi ont a failli cramé avec figure-toi, lança Temari avec cynisme.

Shikamaru vit la blonde baisser légèrement les yeux, il savait qu'elle avait eu véritablement peur et que ce souvenir resterait dans sa mémoire pendant longtemps. Pour lui ce n'était pas pareil, l'adrénaline ayant court-circuité son cerveau, il n'avait qu'un seul objectif, sauver Temari. Imperceptiblement, il bougea sa main et vint caresser du bout des doigts le dos de la main de Temari à sa gauche. Celle-ci fut étonnée par ce geste inhabituel pour Shikamaru et un timide sourire apparut sur ses lèvres charnues.

-Oui donc, reprit Kiba sans se rendre compte qu'il venait de briser un bel instant de complicité et d'intimité entre deux de ses amis. Voilà, je suis vraiment désespéré alors si l'un d'entre vous aurait une idée de génie à suggérer je suis tout ouïe.

Tous les regards se tournèrent vers Shikamaru qui soupira en se positionnant un peu plus confortablement et qui se retrouvait à présent appuyé contre le bras de Temari qui fit comme si de rien était. Voyant cette scène Kiba leva les yeux au ciel. Bon sang, quand est-ce que ces deux là allait arrêter de flirter comme des abrutis et allait enfin s'avouer leurs sentiments?! Surtout que, quand Shikamaru avait prit un aller-direct vers Niaiserie-city , son cerveau devenait encore moins performant que celui de Naruto. Heureusement, Ino avait encore les pieds sur terre et c'est elle qui trouva la solution.

-Ben...tu pourrais le faire...ici?
-Hein?
-Ben ouais, il y avait aussi un genre d'estrade dans le gymnase B. Tu l'installes au milieu du terrain, le public va dans les gradins, quelques rallonges pour la lumière et voilà.

Kiba papillonna plusieurs fois des yeux avant de sourire de toutes ses dents.

-Ino, malgré ce qu'on peut dire sur toi, tu es vraiment intelligente!
-Merci. Euh attends...qu'est-ce ce qu'on dit sur moi exactement?!

Kiba partit dans un rire communicatif avant de s'éclipser en prétextant avoir pleins de trucs à organiser -ce qui était vrai.

-

Les jambes en cotons, les mains moites et tremblantes, la boule dans la gorge, l'estomac noué, les bouffées de chaleurs. Oui vous avez reconnus les symptômes du stress. Stress dont était victime Hinata qui essayait de se calmer en inspirant profondément.
Bon sang! Quelques minutes encore et c'était son tour! Elle pouvait déjà entendre les élèves et les professeurs s'impatienter dans les gradins. Bientôt le spectacle commencerait.
Hinata ainsi que tous les participants étaient regroupés derrière la scène improvisée au beau milieu du terrain de football et étaient cachés par les décors peints par Tenten et Kankuro et qui avaient été installés dans l'après-midi sur la scène. La jeune femme se tenait droite comme un i et observait ses camarades en triturant nerveusement ses doigts. Lee faisait les cents pas depuis tellement longtemps qu'il n'allait pas tarder à creuser une tranchée dans le gazon, Shino semblait être à deux doigts de faire une syncope, le sourire de Saï semblait de plus en plus crispé et Sasuke...s'en grillait une, tranquillement adossé contre un arbre.
Hinata jeta une nouvelle fois un coup d'œil sur l'écran de sa montre et immédiatement le stress monta encore d'un cran - si cela était encore possible. 19h50. Encore 10 minutes et...Hinata déglutit difficilement en essayant de ne pas penser à ce qui la faisait baliser le plus...MAIS BORDEL OÙ EST PASSÉ GAARA?!?!
Pfiuu zen, il fallait qu'elle reste zen. Qu'est-ce que lui avait dit Ino? Inspirer profondément et calmement...Ça marchait peut-être sur Kiba mais Hinata restait toujours autant angoissée. Soudain elle sentit deux mains se poser sur ses épaules et commencer à les masser doucement. Plus que ce massage, c'est le souffle chaud qu'elle sentit contre sa nuque qui la fit se détendre.

-Déstresse, tout va bien se passer.
-Pff c'est sûr, tu danses comme un dieu toi...alors que moi.
-Pas de soucis, tu te débrouilles aussi très bien.
-C'est...vrai?
-Absolument. Après tout...tu as eu le meilleur des professeurs, dit Gaara avec sa modestie habituelle.
-Frimeur, lança Hinata en tirant la langue après s'est retournée pour faire face au roux.

Gaara sourit, amusé et vola un baiser à la brune qui rougit instantanément.

-Arrête, pas...en public.
-T'inquiètes, ils sont trop occupés à flipper comme des malades, protesta Gaara en passant ses bras autour de la taille de Hinata pour la reprocher de lui.
-N...non arrête, c'est pas prudent, on risque de...hmmm

La pauvre brune ne put continuer à protester puisque le roux avait commencé à effectuer une série de doux baisers le long de son cou ce qui avait interrompu son fonctionnement neuronal. Elle s'agrippa à la chemise de Gaara et bascula légèrement la tête en arrière pour lui laisser plus d'accès à sa peau.

-Tss tss tss, ils faut être sages maintenant, dit le roux en se séparant de la brune à contrecœur.

Celle-ci était sur le point de protester mais elle redevint raisonnable et acquiesça.

-Il faut encore que je règle un truc. Je te laisse.
-Quoi? Mais...Gaara. Ça va bientôt commencer.
-T'angoisses pas t'aura un cavalier pour danser, promis Gaara en faisant un clin d'œil.

Le jeune homme s'écarta encore un peu de Hinata mais au lieu de partir directement il la contempla de bas en haut pendant quelques secondes. Il ne fit aucune remarque mais son regard en disait long sur ce qu'il pensait de sa tenue. Hinata piqua alors un fard monstrueux en passant nerveusement ses mains sur sa robe dans l'espoir de la rallonger un peu. Gaara pouffa avant de s'éclipser dans la nuit, laissant Hinata se dandiner mal à l'aise dans sa tenue. Cette robe était beaucoup trop...suggestive! C'était Ino qui la lui avait prêté et étant donné leurs gabaries bien différents, la robe violine était devenue plutôt moulante sur Hinata.

-

Il était 20h tapantes et soudain, alors que dans les gradins, le public commençait à montrer des signes d'impatience, les lumières s'allumèrent et le silence régna pendant quelques secondes. Les spots avaient été ingénieusement placé pour que la grande fresque peinte par Tenten et Kankuro soit mise en valeur. Elle était constituée de trois grands panneaux de bois recouverts par du tissu sur lequel ils avaient peint plusieurs éléments hétéroclites comme un dragon chinois rouge et jaune, un singe grimpant au branches d'un cerisier japonais aux fleurs roses pâles ou encore une carpe koï blanche et orange jaillissant de l'eau. C'était magnifique, il fallait le reconnaître.

-...Mesdames et messieurs bonsoir. Je suis Shino Aburame et je serai votre présentateur pour cette soirée. Merci d'être venu aussi nombreux pour assister à ce spectacle...

-On dirait qu'il est à deux doigts de se tirer une balle, fit remarquer discrètement Kiba assis dans les gradins.
-Tais-toi! C'est la plus longue phrase qu'il ait prononcé de toute l'année donc soit un peu indulgent Kiba.
-Mais Ino tu peux pas dire le contraire, les défis ont été mal choisis. Y en a qui sont plus faciles que d'autre là. « Présenter la soirée » c'est beaucoup plus facile que de l'organiser!
-Je te ferai remarquer que pour la plupart des gens organiser une soirée n'est pas si difficile que ça.

-...suite à l'incident arrivé hier, la chaîne hifi ayant était entièrement détruite avec l'incendie, tout l'ambiance musicale sera assurée pas des élèves musiciens ayant bien voulu faire cet effort pour vous permettre d'avoir une prestation de qualité. Merci de bien vouloir encourager chaleureusement les musiciens.

-Quoi? Kiba qu'est-ce que ça veut dire?
-Ça veut dire que j'ai du supplier les gens qui savaient jouer d'un instrument de bien vouloir mettre un peu d'ambiance...Ça n'a pas été facile crois-moi. Et puis on a eu du bol de pouvoir louer des instruments à la dernière minute.

Sur la scène quelques personnes arrivèrent avec une chaise en main et un instrument de l'autre. Un piano et une batterie avaient également été installé. Ino regarda attentivement les musiciens mais les seuls qu'elle reconnut était Neji avec sa guitare.

-T'as réussi à convaincre Neji de jouer en public?!
-Comme je te l'ai dit...ça n'a pas été facile...J'ai du demander à Tenten de m'aider à le convaincre.
-C'est déloyal ça, il devient tout mielleux quand elle est dans les parages maintenant.
-Ouais ben j'avais pas tellement d'autres solutions. Ça aurait été glauque un spectacle sans musique.

-Sans plus attendre, voici le premier participant que je vous demande d'encourager bien fort. Il s'agit de Rock Lee qui va réaliser son défi qui consiste à...nous « montrer un de ses talents », annonça Shino qui avait la liste des défis sous les yeux.

Une vague d'applaudissement retentit lorsque Lee s'avança sur scène d'une démarche conquérante. Il remercia le public de sa ferveur en dressant fièrement son pouce puis alla dire quelques mots à Neji assis sur le coté de la scène avec les autres musiciens. Lee revint vers le milieu de la scène et les lumières se tamisèrent. Il ne restait plus qu'un seul spot qui diffusait sa lumière en direction du jeune homme. Il portait un pantalon blanc et large en toile ainsi qu'un t-shirt de la même couleur. T-shirt dont il se débarrassa rapidement, s'attirant ainsi les acclamations du public- surtout féminin- qui fut impressionné par la carrure athlétique du garçon.
Soudain, Lee commença à bouger alors que Neji entamait un morceau de guitare aux accents latinos. Lee effectuait des acrobaties en tout genre, enchaînant sauts et saltos avec agilité et grâce. Parce que oui, à ce moment Lee était tout simplement gracieux.

-Waouh! mais qu'est-ce qu'il fait exactement? Interrogea Kankuro dans le public.
-C'est de la capoeira, annonça Tenten à ses cotés qui ne pouvait masquer la fierté qu'elle éprouvait en voyant son ami se mouvoir ainsi sur scène en clouant le bec à ceux qui s'étaient moqué de lui par le passé.
-De la quoi?!
-Capoeira. C'est un art martial brésilien qui mélange danse et combat. Lee pratique ce sport depuis une dizaine d'années.
-Il assure grave! Mais par contre...est-ce qu'il était vraiment obligé d'enlever sa chemise?
-Que veux-tu...c'est Lee.

Le numéro dura quelques minutes encore avant que Lee ne prenne la pose finale alors que Neji finissait le morceau. Un tonnerre d'applaudissements salua la prestation de Lee qui bondissait sur scène pour remercier son public. Ce fut Shino qui dut faire sortir Lee de la scène.

-Ahem...enchaînons directement sur un numéro plein de poésie et de grâce. Voici Hinata Hyûga et son numéro de danse!

-

Alors que Hinata se tourmentait toujours sur l'indécence de sa robe et sur le fait de « je ressemble à une vache dans une robe en soie » , elle sentit des mains tièdes sur ses hanches. Hinata sourit immédiatement

-Te voilà enfin Gar...aaaa!! Naruto!

Ohmondieu, ohmondieu, OH MON DIEU!
Naruto se trouvait bel et bien derrière elle et arborait un sourire figé. Est-ce qu'il avait bien entendu? Est-ce qu'elle croyait que c'était Gaara qui l'avait prit pas les hanches? Et surtout, pourquoi avait-elle utilisé un ton charmeur et presque sensuel que Naruto ne lui connaissait pas?

-Euh...non. Ce n'est que moi, signala Naruto qui avait perdu son sourire. Déçue?

Il n'avait put s'empêcher d'ajouter cette dernière partie malgré le fait que Hinata semblait déjà atrocement confuse.

-J..je...non...Ce...C'est juste que...qu'est-ce que tu fais...là?
-Quoi? Il t'en a pas parlé?

A son ton, Hinata compris qu'il parlait de Gaara.

-Euh...de quoi?
-La chaîne hifi a grillé pendant l'incendie. Et les CD aussi. Donc plus de numéro de danse.
-Tu...il...il t'en a parlé?
-De ton défi? Ouais...Et j'ai été aussi surpris d'apprendre que t'étais tellement pote avec lui...Au point de lui demander de l'aide à lui plutôt qu'à ton petit ami...
-Mais...c'est que...Tu sais danser?
-Évidemment.

Hinata déglutit bruyamment, elle était peu habituée à entendre Naruto lui parler aussi froidement.

-Mais...comment je vais faire s'il y a plus de musique?
-Apparemment il a trouvé une solution. Et c'est pour ça que je suis là. Je vais être ton cavalier.
-Tu? Oh Naruto! Je suis désolée c'est pas du tout ce que tu crois...sanglota Hinata touchée par la gentillesse de Naruto qui allait l'aider malgré le fait qu'elle ait vraisemblablement flirté avec un autre garçon.

Le blond en voulait toujours un peu à Hinata mais ne put résister aux larmes de la jeune fille. Il la prit doucement dans ses bras et lui chuchota que ce n'était pas grave.

-Hinata, sèche tes larmes, c'est bientôt à nous.
-Ah, ou...oui. Je...mon Dieu je dois danser, réalisa Hinata qui commença à paniquer.
-Oh! T'inquiète Hinata no stress, ça va bien se passer. Mais par contre, je connais pas votre choré alors on va plutôt danser sur un truc que je sais faire. T'auras qu'à me suivre.
-Qu...que...QUOI? Tu...tu on d...danse pas sur la même musique?
-Non.
-Tu veux que je te suive? Que je me laisse entraîner, portée par la musique?
-Yep.
-Mais ça c'est les vrais danseurs qui y arrivent! Moi je suis une gourde, j'ai juste réussi à mémoriser les pas de la valse point! Jamais j'y arriverai! Je vais me ridiculiser!!
-Hinata...tu deviens hystérique.

Naruto saisit fermement la brune qui semblait à deux doigts de tomber dans les vapes et la fixa intensément.

-Tu vas y arriver Hinata. Tu as confiance en moi n'est-ce pas?
-Oui.
-Alors ça va bien se passer.

-Ahem...enchaînons directement sur un numéro plein de poésie et de grâce. Voici Hinata Hyûga et son numéro de danse!

-Ah! C'est à nous! Viens! Et ne tombe pas dans les pommes!

Hinata souffla un bon coup en suivant le blond sur scène. Immédiatement les lumières l'éblouirent et elle failli trébucher mais Naruto la retint de justesse. Il la conduisit au beau milieu de la scène et une fois encore, les lumières se baissèrent et des spots bleutés s'allumèrent. L'ambiance était à présent douce et presque féerique. Naruto posa la main de Hinata sur son épaule puis saisit l'autre dans la sienne. Il plaça ensuite sa propre main sur la taille de la jeune fille et attendit que la musique commence.

[?]

Ce fut un air de piano qui s'éleva dans les airs et Hinata leva brusquement la tête vers les musiciens. C'était Gaara au piano! Le roux, sentant un regard posé sur lui, leva les yeux et rencontra ceux de Hinata. Il dit quelque chose que Hinata compris en lisant sur ses lèvres.
« Danse »
Elle s'exécuta, un sourire flottant sur ses lèvres. Comme prévu, elle suivit Naruto sur l'air magnifique que Gaara jouait et s'étonna elle-même de constater à quel point elle était détendue à cet instant. Hinata ferma même les yeux laissant son corps bouger sur la musique tandis que son esprit s'échappait complètement. Et se souvint de leur danse, des sensations qui l'avait envahit ce jour-là, elle se remémora son odeur, le son de sa voix, tout chez lui qui la faisait frissonner. Elle se souvint de leur premier baiser, des mots tendres, des « je t'aime ». Lui Gaara. Le seul. Le bon.
Pourtant c'était dans les bras d'un autre qu'elle dansait à ce moment là.

Gaara laissait ses doigts courir sur les touches blanches du piano tout en gardant les yeux fixés sur elle. Sur la seule qui faisait battre son cœur.
Il la voyait danser avec grâce sur la scène, elle rayonnait véritablement sous la lumière de la lune qui faisait briller ses cheveux et magnifiait la pâleur de sa peau. La lumière bleuté des projecteurs se reflétait sur la soie de sa robe qui prit des couleurs splendides et embellissait encore d'avantage ce tableau. Il n'aurait jamais crut qu'un jour il puisse penser quelque chose d'aussi « cucul la praline » et pourtant il aimait Hinata plus que tout, plus que n'importe qui. Pourtant c'était dans les bras d'un autre qu'elle dansait à ce moment là.

Naruto regardait la jeune femme dans ses bras. Elle était très belle, il fallait l'avouer. Et puis elle dansait assez bien. Elle semblait véritablement détendue, apaisée. Enfaîte elle semblait ailleurs. Elle avait fermé les paupières et souriait légèrement. Elle était comme ça depuis...depuis qu'il avait commencé à jouer. Naruto se retourna tout en continuant à danser et braqua son regard vers le garçon jouant au piano. Il avait lui aussi fermé les yeux et...son visage était également illuminé par le même sourire serein. Le blond se sentit alors vraiment...de trop. Il baissa les yeux, essayant d'ignorer la triste vérité; ils étaient vraiment amoureux.

-

Une nouvelle fois le public applaudit à tout rompre après la prestation de Naruto et Hinata qui saluèrent avant de sortir de la scène.

-...Merci Naruto, dit Hinata en souriant.

Le blond lui répondit avec un vague sourire avant de partir au loin. Hinata le regarda marcher dans la nuit. Naruto lui en voulait et c'était tout à fait normal...Leur belle histoire était sur le point de prendre fin...
Elle rejoignit ses amis dans les gradins et s'assit à coté de Kiba qui la félicita abondamment ce qui fit prendre à ses joues pâles une couleur cramoisie.

-M...merci mais j'ai...merai écouter Shino, balbutia Hinata pour échapper aux félicitations trop gênantes.

-Et voici sans plus attendre le prochain numéro. Accueillez avec enthousiasme Saï le Magnifique!

-Wouh c'est moi où Shino prend de plus en plus d'assurance? Demanda Ino également assise à coté de Kiba.
-T'as raison, il semble...s'amuser à faire ça enfaîte, lui répondit le brun.
-Et « Saï le Magnifique » tu crois que c'est quoi?
-Ben...oh. D'après le chapeau et la cape je dirais un...magicien.
-Les profs ont vraiment fait dans l'original pour les défis il faut l'avouer.
-Ouep. Oh! Est-ce que Saï vient de faire disparaître l'eau de ce verre?
-Non! Regarde il l'a transformé en fleurs.
-Wah mais comment il a réussi à faire léviter le...piano?!
-Gaara se retrouve un peu comme un con là.
-Ouais mais écoute, la musique s'est pas arrêtée!
-Sérieux comment il a fait Saï?
-Aucune idée mais en tout cas, bravo!

-

Les applaudissements de la foule retentirent une nouvelle fois pendant que Saï remettait le piano à sa place et saluait le public. Shino entra une nouvelle fois sur scène pour annoncer le prochain numéro. Défilèrent ainsi trois élèves qui durent eux aussi assurer le show puis enfin Shino revint sur scène une dernière fois pour annoncer le dernier numéro.
-Je vous demande une ovation pour le dernier participant qui aura bien besoin de vos encouragements. Voici... « Sasuke et ses Sasukettes » !

Le noir complet se fit sur scène tandis que le public applaudissait à tout rompre -le seul nom de Sasuke ayant provoqué l'hystérie de la gente féminine.

Puis soudain...

[?]

I hear the summer's almost gone
(J'ai entendu dire que l'été était presque terminé)
and maybe everything is done
(Et peut-être que tout est fini)
and anyway it's so confusing now
(Et de toute façon c'est si confus maintenant)
I can't remember how we got to where we are
(Je ne me souviens plus comment on en est arrivé là)

...une voix, une mélodie à la guitare, une chanson. La lumière réapparut peu à peu pendant que Neji également à la guitare, un garçon inconnu à la basse et Choji à la batterie accompagnaient Sasuke devant le micro qui grattait les cordes d'une guitare électrique en...chantant. Le public resta bouche bée, non seulement la taciturne de service avait une voix douce et chaude mais en plus...Sakura crut qu'elle allait tomber dans les pommes lorsqu'il amorça le refrain...

So I shout: "Hey Princess, won't you come back home?"
(Donc je crie « Hé Princess tu ne veux pas rentrer à la maison? »)
and I cry, I'm shaking and I'm on my own
(Et je pleure, je tremble, je suis tout seul)
and I wisper your name until the morning comes
(Et je murmure ton nom jusqu'à ce que le matin vienne)
"Hey Princess, you're the only one"
(Hé Princess tu es la seule)

Mais plus encore que la voix de Sasuke, plus encore que ces paroles évocatrices, Sakura était troublée par le fait que Sasuke ne la quittait pas des yeux. Non elle n'était pas folle, c'était bien à elle qu'était destinée ce regard. En même temps ses cheveux étaient plutôt voyant et en plus elle s'était mis au deuxième rang dans le public par peur de ne pas bien voir -fichue myopie- alors il y avait peu de chance qu'elle se trompe.
Elle non plus ne pouvait pas détacher ses yeux de ce garçon si mystérieux, si indéchiffrable qui chantait une chanson...pour elle. Mais alors...ça voudrait dire qu'il...qu'il avait des...sentiments pour elle? Il suffisait d'écouter les paroles, c'était une chanson...d'amour. Et c'était aussi éloquent qu'une déclaration pour Sakura qui sentait son cœur battre au rythme de la chanson.

And I really need to have you here beside me now
And I'm so overbooked, so sensitive
I'm sliding now
Through lousy weather, radio and magazines
And pictures of some happy end that could have been
That could have been
That could have been

Sakura et Sasuke ne s'étaient toujours pas lâchés du regard. Ses yeux onyx plongés dans les siens couleur menthe à l'eau. Fixés sur elle et pas sur une autre. Plus rien d'autre n'existait. Ce fut tout simplement le moment le plus intense de toute sa vie.
Il fallait qu'elle lui demande pour en avoir le cœur net. Il fallait que cette chanson s'arrête qu'elle puisse lui parler et rapidement. Sa poitrine lui faisait mal tellement son cœur battait fort.

So I shout: "Hey Princess, won't you come back home?"
and I cry, I'm shaking and I'm on my own
and I wisper your name until the morning comes
"Hey Princess, you're the only one"

Sauf que bientôt, son cœur la fera souffrir pour d'autres raisons...

-

Peu à peu les gradins se vidait après le dernier numéro et l'ovation qui s'en suivit. Tous avait été ébahit par les talents de Sasuke qui avait su mettre une ambiance électrique dans le public en délire. Et puis finalement, Shino reparut une dernière fois pour remercier tout le monde et invita Kiba à le rejoindre. On les applaudit tous les deux pour les féliciter d'avoir relevé brillamment leurs défis.
-C'était génial! Lança Temari en march
ant aux cotés de Shikamaru en béquilles.
-Ouais! J'aurai jamais crus qu'un truc comme ça puisse être un tel succès. Mais ch'uis claqué.
-Le contraire aurait été étonnant, répliqua Temari narquoise.
-Ton cynisme me manquera presque quand on partira d'ici.

Temari s'immobilisa soudainement, venant de se rendre compte qu'effectivement, demain ils se quitteraient. Elle sentit une boule se former dans la gorge.

-Qu'est-ce qu'il y a?
-Je...je...murmura la blonde en baissant la tête.
-Quoi? Me dis pas que tu pleures? Demanda Shikamaru un peu paniqué. Les larmes de filles, il ne gérait pas.

Il s'approcha de Temari qui releva la tête sans la moindre trace d'humidité dans les yeux. Elle venait d'avoir une idée.

-Shika...T'es encore sensé m'obéir n'est-ce pas?

Le garçon se renfrogna, merde il croyait qu'elle avait oublié.

-Ouais...jusqu'à demain.
-Dans ce cas. Voici mon dernier ordre.

Shikamaru soupira sentant la corvée pénible arriver. Genre « fait mes valises », « range notre dortoir »...

-Embrasse-moi.

HEIN?!!??! Shikamaru se figea complètement. Il devait avoir mal entendu.

-Euh...pardon?
-T'as très bien compris.
-M..mais...mais...tu...hein?!
-Pour un soit disant génie t'es vraiment long à la détente.
-Ça veut dire...que j'te plait? Demanda Shikamaru qui reprit le contrôle de son cervelet.

Temari ne répondit pas se contentant de lever légèrement un sourcil. Le garçon prit ça pour un oui. Il lui fit le célèbre sourire crousti-fondant et s'approcha lentement d'elle.

-Tss allez grouille, ronchonna Temari un peu impatiente.
-Raa mais ferme les yeux et tais-toi, histoire que ça soit un peu romantique.

Temari roula les yeux avant de les fermer. Shikamaru lâcha ses béquille qui tombèrent dans l'herbe et posa délicatement ses mains sur la taille de la jeune fille. Il glissa le bout de ses doigts sous son t-shirt et caressa doucement sa peau. Sentant la jeune femme frissonna, il continua de se rapprocher avant de s'arrêter à quelques millimètres de sa bouche. Il souffla sur ses lèvres qui se retroussèrent légèrement en un sourire amusé. Cependant, d'humeur taquine, Shikamaru ne franchit pas l'espace qui séparaient leurs lèvres. A la place il glissa les siennes jusqu'à son oreille et chuchota quelques mots.

« Toi aussi tu me plais terriblement. »

Le brun cessa alors son petit jeu et posa enfin ses lèvres assoiffées sur celles de la jeune femme. Ses main remontèrent dans son dos et la rapprochèrent de lui pendant que leurs lèvres se découvraient. Temari passa ses bras autour de son cou et ouvrit la bouche lorsqu'elle sentit Shikamaru lui mordiller la lèvres inférieure. Leurs langues se rencontrèrent enfin et commencèrent une danse voluptueuse. Leur baiser se fit alors passionné et Temari s'accrocha davantage à un Shikamaru boitillant. Bien évidemment, ils tombèrent dans l'herbe ce qui interrompit leur étreinte. Ils éclatèrent de rire avant de recommencer à s'embrasser. Longtemps. Passionnément. Amoureusement.
Shikamaru constata qu'il venait de devenir accro à la meilleure des gourmandises tandis que Temari nota dans son esprit qu'il faudrait absolument qu'elle fasse passer le message: Shikamaru Nara embrasse comme un Dieu et est désormais sa propriété.

-

-Sasuke attend!

Il s'immobilisa net. Merde, merde, merde, il ne pensait pas qu'il allait devoir lui parler si tôt...Il n'avait pas réfléchi à ce qu'il allait dire, ce qu'il allait faire. Merde! Il pouvait l'entendre s'approcher derrière lui. Que faire? Il avait longtemps hésité avant de finalement chanter cette chanson. Après coup il se rendit compte que c'était une décision stupide, insensée...instinctive.

-Sasuke...

Il aurait voulut se donner des claques mais à la place il pivota pour faire face à Sakura qui parut un peu troublée de voir une expression meurtrière collée au visage de Sasuke.

-Quoi? Demanda-t-il sèchement.
-Je...hésita la jeune femme avant de serrer les poings pour rassembler tout le courage qu'il lui restait. Cette chanson. Elle...elle voulait dire quelque chose n'est-ce pas?
-Qu'est-ce qui te fait croire ça?

Oui la réponse était évidente et Sakura ne tarderait pas à la lui cracher en pleine face mais il essayait de gagner du temps pour décider de ce qu'il allait faire.

-Oh je t'en pris! « Princess »?! Je suis nulle en anglais mais quand même pas au point de pas comprendre ça!
-Ouais ben? C'est juste une chanson, j'l'ai choisie au pif.
-Tu...c'est vrai? Demanda Sakura, soudainement désarçonnée.

Sasuke la regarda dans les yeux. C'était maintenant ou jamais, il devait se décider.

-Ouais. Arrête de te faire des films ma pauvre.

Et voilà. Sasuke l'enfoiré avait encore frappé.
Sakura regarda le garçon pendant quelques secondes avant de tourner les talons et de s'éloigner rapidement. Sasuke était sûr d'avoir vu des larmes dans ses yeux. Et merde.


Il la regarda s'en aller. Ses cheveux roses paraissaient argentés sous la pleine lune qui scintillait dans un ciel noir d'encre. Noir comme ses yeux...comme son cœur.
Pourquoi? Pourquoi n'arrivait-il pas agir comme quelque un de normal? Pourquoi se tenait-il toujours à l'écart de ceux qui pouvait le rendre heureux?
La réponse lui vint naturellement. Parce qu'il devait venger ses parents. Parce qu'il devait tuer un homme. Parce qu'il voulait tenir Sakura à l'écart de ça. Parce qu'il ne méritait pas d'être heureux. Parce qu'il ne la méritait pas.
Sasuke se passa une main sur le visage essayant de chasser un désagréable picotement au niveau des yeux. La fatigue sans doute. Soudain il sentit un main sur son épaule, même avant qu'il ne parle Sasuke savait de qui il s'agissait.

-Naruto. Ch'uis pas d'humeur désolé.
-Wouh toi ça va vraiment pas Sas'key, tu viens de dire « désolé ».
-Hun.
-Dis...tu savais pour Hinata et moi, pas vrai?
-Depuis des mois. T'sais, la discrétion et toi ça fait deux.
-Hm.
-...
-T'as vu comment ils se regardaient? Elle va bientôt me larguer.
-Hn.
-Ils vont au conservatoire de Tokyo ensemble à la rentrée en plus.
-...Tu veux que je t'aide à lui péter la gueule?
-Tu penses qu'on arrivera à régler leur compte aux Subaku?
-Ouais facile.
-Même à Temari?

Ils se regardèrent et échangèrent un sourire complice.

-Vaut mieux laisser Shikamaru gérer sa furie, répondit Sasuke.
-Ouais c'est clair.
-...
-Ce voyage nous a fait changer...
-Ouais...

Naruto posa sa main sur l'épaule de son meilleur ami. Il le regarda avec sérieux, ses yeux océan brillant d'une lueur particulière.

-Toi aussi t'as le droit de trouver le bonheur Sasuke.

Naruto sut que son ami n'allait vraiment pas bien lorsqu'il le vit...baisser les yeux. Sasuke doutait, il était perdu, inquiet et Naruto ne pouvait rien faire pour lui. Le blond soupira avant de laisser Sasuke seul avec ses pensées.
Demain ils s'en iraient d'ici. Demain ils se quitteraient tous et seraient désormais « anciens camarades de lycée ». Demain...une nouvelle vie commençait.